Direction scientifique
Transfert de connaissances vers l'industrie

Nos Thèses par thème

Interface électronique compacte pour capteurs opto-mécaniques

Département Architectures Conception et Logiciels Embarqués (LIST-LETI)

ENSEIRB, CPE, PHELMA, centrale Lyon, INSA Lyon

01-09-2018

SL-DRT-18-0534

gerard.billiot@cea.fr

Le but de la thèse est de contribuer au développement de l'utilisation d'une nouvelle génération de capteurs opto-mécaniques en étudiant l'architecture électronique permettant la mise en ?uvre de ces capteurs. Les performances intrinsèques des capteurs en termes de sensibilité sont 3 ordres de grandeur au-delà des capteurs actuels. Le travail de thèse consistera en l'étude de l'architecture, son intégration dans les technologies silicium adaptées et sa caractérisation seul. Les résultats attendus laissent entrevoir une grande variété de champs applicatifs tels que des capteurs chimiques, capteurs de grandeurs physiques, capteurs de masse, ... Au sein du LETI, une nouvelle génération de capteurs apparait : les capteurs de type optomécanique. Leurs performances en terme de sensibilité, de niveau et la variété des modes de stimulation ainsi que la possibilité d'activation simultanée de plusieurs capteurs simultanément sont très prometteuses. Ces résultats laissent entrevoir une grande variété de champs applicatifs tels que des capteurs chimiques, capteurs de grandeurs physiques, capteurs de masse, ... Cependant le développement de l'usage de tels capteurs nécessite la réalisation d'une électronique adaptée à la nature des signaux issus de ces capteurs en allant au-delà de l'instrumentation de table actuellement nécessaire à la mise en ?uvre de ces capteurs. Concrètement, il s'agit de comprendre ces dispositifs, d'en réaliser une modélisation comportementale, de développer une ou plusieurs architectures intégrées permettant la stimulation et la lecture simultanées de plusieurs capteurs et de les mettre en ?uvre de façon efficace tout en permettant l'accès aux meilleures de leurs performances. Le travail de thèse vise à proposer une architecture propre à mettre en ?uvre de tels capteurs, à en effectuer la réalisation et la validation. Pour ce faire, la compréhension des dispositifs sera approfondie à travers le développement d'un modèle analytique du capteur permettant d'effectuer des simulations du système électronique. L'architecture de stimulation et de lecture des informations ?capteur' sera développée et validée par la même approche ?système', permettant de définir les spécifications de chaque bloc, les types de stimulation les plus pertinentes et la technologie de mise en ?uvre. Le travail de thèse se déroulera sur 3 ans et sera effectué au sein du laboratoire LGECA du CEA-LETI, dont un des domaines d'expertise est la conception d'interfaces capteurs intégrés. Idéalement, le candidat aura une solide formation en conception de circuits intégrés mixtes. Une bonne maitrise du traitement du signal et des technologies de réalisation des capteurs sera un plus.

Télécharger l'offre (.zip)

Développement d'un outil embarqué de détection des ovulations pour améliorer la conduite de la reproduction dans les systèmes d'élevage bovins herbagers

Département Microtechnologies pour la Biologie et la Santé (LETI)

Laboratoire Chimie des Matériaux et des Interfaces

Master 2 de physique, physico-chimie et/ou matériaux

01-02-2018

SL-DRT-18-0558

pascal.mailley@cea.fr

Le sujet de thèse s'inscrit dans un projet collaboratif plus large, SmartRepro (CEA-INRA), visant à développer un outil automatique de détection des ?strus se rapprochant de la méthode de référence de détection des ovulations basée sur le dosage des hormones de la reproduction (progestérone et ?stradiol). L'originalité du projet est de mettre au point un dispositif embarqué contenant un système de prélèvement de fluide biologique capable de réaliser ces dosages en temps réel et de générer une alerte à l'éleveur quelques heures avant l'occurrence d'une ovulation. L'objectif de la thèse se focalise sur le développement de l'outil de prélèvement sous-cutané résidant dans un réseau de microaiguilles connectées à un dispositif microfluidique activé par une pompe fluidique. L'implantation du réseau est envisagée pour la durée d'un cycle ovarien et donc devra conserver son efficacité sur une période proche de 1 mois. Pour cela des solutions permettant d'éviter tous phénomènes inflammatoires, susceptibles d'entrainer l'encapsulation des microaiguilles, et de biofouling seront développées afin de pouvoir mener des essais sur animal. En préambule, à ce développement technique, le doctorant participera à des expérimentations avec le partenaire INRA afin d'appréhender plus complètement la problématique de terrain et de déterminer la zone d'application du dispositif de prélèvement fixant ainsi son cahier des charges primaire. La thèse permettra de développer la preuve du concept des microaiguilles pour le prélèvement des fluides interstitiels sur un cycle ovarien et comporte 5 étapes allant du design des microaiguilles aux essais sur animal. Pour cette thèse, nous recherchons un ingénieur physicien ayant de bonnes bases de microfluidique capable de travaillé dans un environnement pluridisciplinaire (microfluidique, dispositifs biomédicaux, biomatériaux, expérimentation animale). Une formation complémentaire en biomédical est un plus.

Télécharger l'offre (.zip)

Architectures, caractérisations et simulation des dispositifs PV organiques et hybrides pour des applications indoor

Département des Technologies Solaires (LITEN)

Laboratoire Modules Photovoltaïques Organiques

physico chimie des polymères

01-10-2018

SL-DRT-18-0582

noella.lemaitre@cea.fr

Les cellules solaires organiques sont à l'aube de leur industrialisation et les cellules hybrides de type Pérovskite sont déjà présentées comme les cellules de 3eme génération. Les avantages de la technologie que sont la légèreté, la conformabilité, la possibilité de choisir et d'adapter le design et le bon module ratio à faible illumination font des modules OPV et hybrides de bons candidats pour des applications d'intérieur, domaine en plein essor grâce à l'internet des objets (IdO ou IoT pour Internet of Things en anglais). Cette thèse sera dédiée à la réalisation, la compréhension et l'optimisation de dispositifs performants et stables sous faible illumination pour des applications indoor. La caractérisation des dispositifs par la méthode LED-VIM (Variable Illumination Measurements) devrait notamment permettre de modéliser leur comportement électrique et ainsi de comprendre les paramètres influents pour le « low light ». Ce travail sera conduit en étroite collaboration entre le LMPO du CEA à l'INES pour la partie mise en ?uvre et caractérisation de cellules solaires organiques et hybrides et le LEPMI de l'Université Savoie Mont Blanc pour la partie modélisation.

Télécharger l'offre (.zip)

Gestion de l'énergie d'un système de vision impulsionnel en technologie 3D

Département Architectures Conception et Logiciels Embarqués (LIST-LETI)

génie électrique, microélectronique

01-09-2018

SL-DRT-18-0603

gilles.sicard@cea.fr

L'objectif de cette thèse est d'étudier la gestion d'énergie d'un système de vision intégrant un imageur impulsionnel, un système de traitement neuronal, des mémoires et un stockage d'énergie dans un contexte d'intégration multicouches en technologies hétérogènes. La thèse s'efforcera à minimiser la consommation énergétique du système global tout en assurant la dissipation thermique de l'assemblage. La possibilité de récupérer de l'énergie des photons à partir de l'imageur ouvre également la possibilité d'envisager une augmentation de la durée de vie, voir une autonomie énergétique en compensant la dissipation thermique et les recombinaisons électrochimiques de la batterie. L'empilement technologique offre également des degrés de liberté pour l'implémentation des différents blocs de gestion d'énergie : l'arbre multicouche d'alimentation, les interfaces électriques de récupération d'énergie, diffusion thermique, les stockages d'énergies pour le découplage et découpage des alimentations commutées. Il faudra soit s'adapter aux procédés technologiques choisis pour les fonctions calcul et imageur, soir cibler des technologies plus adaptées à l'intégration de ces fonctions. La thèse comporte donc un volet de définition au niveau système de la gestion et de la distribution de l'énergie mais également de l'implantation physique de certains blocs d'alimentation et/ou récupérateurs. Le doctorant travaillera en parallèle avec deux autres thésards qui se focaliseront sur la partie imageur et traitement de données.

Télécharger l'offre (.zip)

Intégration de réseaux de Bragg haute température au sein de structures métalliques obtenues par fabrication additive

DM2I (LIST)

Laboratoire Capteurs et Architectures Electroniques

Instrumentation, fibre optique, matériau, fabrication additive, métallurgie

01-10-2018

SL-DRT-18-0611

guillaume.laffont@cea.fr

Le sujet de thèse proposé par le laboratoire LCAE de la DRT (au LIST/DM2I) en partenariat avec le laboratoire LISL de la DEN (au DPC/SEARS), spécialiste de la fabrication additive métal, vise à développer des méthodes d'intégration de Capteurs à Fibres Optiques à réseaux de Bragg résistant aux très hautes températures au sein de pièces métalliques ? en particulier pour l'aéronautique ou l'industrie nucléaire ? réalisées en fabrication additive (impression 3D) métal. Des développements récents ont permis de développer des réseaux de Bragg ultra-stables en température (au-delà de 1000°C) à l'aide de modes d'écriture directe par laser femtoseconde. Ces transducteurs de température et déformation, inscrits dans des fibres optiques spécialement conçues pour les environnements à très haute température, seront utilisés pour l'instrumentation de pièces métalliques obtenues par fabrication additive sur lit de poudre, voire par projection. Ce projet vise à rendre possible la surveillance in situ des composants et pièces structurelles métalliques obtenues par fabrication additive 3D métal, ouvrant ainsi la voie au SHM intégré (Structural Health Monitoring) pour anticiper toute défaillance du procédé et optimiser les coûts d'exploitation par la mise en place de procédures de maintenances prédictive et conditionnelle.

Télécharger l'offre (.zip)

Dépollution de l'air par une lame d'eau dans un champ électrique

Département Microtechnologies pour la Biologie et la Santé (LETI)

Laboratoire Biologie et Architecture Microfluidiques

Ingénieur en physique ou mécanique des fluides

01-10-2018

SL-DRT-18-0616

jean-maxime.roux@cea.fr

La pollution de l'air, notamment urbain, est un problème de santé publique à l'origine en France à près de 50 000 décès par an. La thèse proposée concerne un système de dépollution urbain innovant fondé sur la précipitation électrostatique humide. Les collecteurs développés selon ce principe sont généralement destinés à un emploi industriel. La thèse portera sur une simulation numérique multi physique d'un système de ce type, mais adapté à la ville, en commençant par le problème à la fois central et délicat posé par la stabilité d'une interface eau/air dans champ électrique intense. En s'appuyant sur cette simulation, l'enjeu final sera de développer une optimisation numérique du système visant une forte réduction de sa taille et une intégration judicieuse des capteurs de gaz toxique et de particules aéroportées développés au CEA GRENOBLE/Leti/DTBS. Des études expérimentales, conduites parallèlement au CEA seront guidés par les résultats numériques obtenus qui pourront en retour être validés.

Télécharger l'offre (.zip)

69 (Page 2 sur 12)
first   previous  1 - 2 - 3 - 4 - 5  next   last
-->

Voir toutes nos offres