Direction scientifique
Transfert de connaissances vers l'industrie

Programme de stages

Stage chargé communication événementiel (H/F)

DRT/LITEN/DTNM

- Généraliste

Grenoble

Région Rhône-Alpes (38)

Ingénieur/Master

3387336

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble
Généraliste
17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : stephane.boivin@cea.fr

Rattaché(e) à la direction du Département des Technologies des Nano-Matériaux (DTNM) vous aurez pour missions: -Participer à la préparation et au suivi de projets d'événements 2018 dont la conférence internationale "NanoSafe" et la "Journés Nationales de la Thermoélectricité".-Proposer et produire des contenus print et web (e-mailing, affiches, flyers...) et diffuser du contenu sur une approche cross canal.-Optimiser la visibilité du DTNM (mise a jour du site web et de l'intranet) AU QUOTIDIEN-Travailler en mode collaboratif avec différents interlocuteurs clés sur chacun des projets qu’ils soient internes ou partenaires externes. -Avec cette expérience, vous consoliderez votre expérience de la communication interne, de l’événementiel et de l’image employeur auprès d’experts en communication. -Vous développerez votre expertise de coordination internationale d’un grand groupe. -Vous apporterez un œil neuf et constructif sur nos sujets. -Vous aurez vos propres projets et développerez votre autonomie. PROFILE:-De formation supérieure en communication, vous maîtrisez le Pack Office ainsi que les logiciels de PAO (Photoshop, Indesign, Illustrator…). Créatif et autonome, vous avez envie d’évoluer dans un environnement international majeur dans le secteur des énergies nouvelles et des nanotechnologies. Si vous aimez apporter votre contribution sur des thématiques d'avenir et appréciez travailler en équipe, si vous êtes débrouillard, rigoureux, autonome, avec une forte appétence pour le graphisme et le digital, nous serons ravis de vous accueillir dans notre équipe. Pour en savoir plus sur le LITEN : http://liten.cea.fr/cea-tech/liten

Micro-cavités FP usinées par laser femtoseconde au sein de fibres optiques

DM2I/LCAE

- Optique

Saclay

Région parisienne (91)

6 mois

Ingénieur/Master

3387335

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble
Optique
17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : guillaume.laffont@cea.fr

L'utilisation de techniques avancées de micro-usinage par laser femtoseconde et de procédés d'ingénierie thermique des verres, en particulier de silice, ont permis de lever récemment le verrou de la tenue aux très hautes températures de Capteurs à Fibres Optiques (CFO) tels que les réseaux de Bragg et les cavités Fabry-Perot. Le développement de CFO pour l'instrumentation en environnements extrêmes est un domaine de R&D en pleine effervescence. Les composants aéronautiques complexes ou obtenus selon des procédés de fabrication nouveaux tels que des moteurs d'avion ou des turbines sont soumis à des environnements sévères associant des contraintes tant vibratoires que thermiques élevées, dépassant les 800°C. Leur instrumentation, tant pour des caractérisations sur bancs d'essai que pour une surveillance en continu en exploitation, doit répondre également à des contraintes d'encombrement, d'implantation, de déploiement, de robustesse et de fiabilité. Le développement de CFO opérant en hautes températures, tant pour de la mesure de profils thermiques que de déformations, mais aussi pour la mesure statique et dynamique de pression en environnement chaud constituerait un atout majeur pour les besoins de la motorisation aéronautique qui doit faire face à de nouveaux enjeux tant sur le plan des performances et de leur consommation qu'en terme de modèle d'exploitation et de maintenance. Le projet de stage proposé porte sur le développement de CFO hautes températures, et plus particulièrement de micro-cavités Fabry-Perot au sein des fibres optiques. Il vise à adapter un banc de micro-usinage par laser femtoseconde tant en terme d'imagerie de la zone d'interaction lumière-matière que des conditions d'insolation (énergie, mise en forme du faisceau laser ...). Des caractérisations des composants photoniques fabriqués seront effectuées à l'aide de fours haute température. Le sujet de stage s'inscrit dans un programme de R&D plus vaste et contribuera au développement de l'une de ses briques technologiques, en liaison étroite avec un industriel majeur de l'aéronautique.

Localisation véhiculaire par cartographie de puissance reçue à partir de liens radio IoT

LETI/DSYS/STSF/LCOI

- Télécommunications

Grenoble

Région Rhône-Alpes (38)

6 mois

Ingénieur/Master

3387333

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble
Informatique
17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : christophe.villien@cea.fr; benoit.denis@cea.fr

Avec l'émergence des nouveaux réseaux liés à l'Internet des Objets (IoT), on entrevoit à terme un déploiement massif de nœuds-capteurs connectés à bas débit et à très faible consommation électrique. Ces derniers pourraient constituer une alternative bon marché au GPS, notamment dans le domaine véhiculaire, que ce soit pour le géo-référencement de données issues de capteurs embarqués et/ou pour des applications de suivi logistique. Aujourd'hui, l'application de méthodes classiques de positionnement à partir de ces mêmes technologies radio permet toutefois d'atteindre des précisions limitées, typiquement de l'ordre de 500m à 1km en milieux outdoor (du fait d'une bande fréquentielle étroite).L'objectif de ce stage consiste précisément à exploiter et à enrichir une base de données existante de mesures de puissance reçue (Received Signal Strength) s'appuyant sur la technologie radio LoRa (TM) à des fins de radiolocalisation. Dans un premier temps, il s'agira de reconstruire des cartes de puissance reçue le long des routes (ou d'autres paramètres radio disponibles, tels que le taux d'erreur sur les paquets transmis), à partir de données récoltées de manière participative, au gré du déplacement des nœuds (typiquement, à bord de véhicules). Des algorithmes seront ensuite développés afin d'étudier la faisabilité d'une localisation basée sur ces seules mesures/cartes de paramètres radio non-dédiés (ex. puissance reçue, taux d'erreur...) vis-à-vis d'un ensemble de stations de base.Les évaluations seront réalisées sous Matlab, à partir du jeu de données expérimentales disponibles.

Modélisation des Lignes de Transmission en Vue du Diagnostic d’un Défaut Naissant par Réflectométrie Temporelle

LIST/DACLE/SCCI/LFIC

- Théorie et traitement du signal

Saclay

Région parisienne (91)

6 mois

Ingénieur/Master

3387331

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble
Electronique - Electricité
17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : wafa.benhassen@cea.fr

Le CEA LIST étudie des méthodes de diagnostic embarqué de câbles visant à concevoir et développer des systèmes de détection et localisation de défauts en utilisant la réflectométrie. L'idée principale est d'injecter un signal sonde dans le câble. Ensuite, une partie de son énergie est renvoyée vers le point d'injection s'il rencontre une discontinuité d'impédance. Enfin, l'analyse de la partie réfléchie permet de détecter et localiser le défaut. Cependant, la détection des défauts naissants (par exemple, endommagement du blindage, rayon de courbure, pincement, etc.) sur une ligne de transmission présente un enjeu majeur puisque ces derniers sont caractérisés par des réflexions de très faible amplitude qui sont parfois non observables directement sur le réflectogramme brute. Dans certaines applications, une ligne de transmission est rarement isolée, notamment dans le domaine aéronautique, mais voisine d'autres lignes de transmission appelées lignes de transmission à multiconducteurs (MTL). La structure d'une MTL augmente ainsi la complexité du diagnostic des défauts naissants par réflectométrie à cause de la présence de phénomènes de couplages électromagnétiques. D'autres perturbations pourraient se rajouter liées au bruit, aux inhomogénéités du câble, à la complexité de la topologie du réseau de câbles, etc. L'utilisation d'une référence est recommandée pour la détection et la localisation d'un défaut naissant sur des multiconducteurs. Cependant, la mesure d'une référence à partir d'un câble sain n'est pas toujours possible dans certaines applications, par exemple une application d'assemblage. Au contraire, la référence mesurée pourrait introduire parfois de fausses alarmes car elle peut évoluer dans le temps suite à un déplacement d'un câble, vieillissement du câble, etc. L'utilisation de modèles de câbles et de défauts naissants permettrait de résoudre ce problème. L'objectif de ce stage est de développer des modèles de lignes de transmission en vue du diagnostic des défauts naissants (pincement, écrasement, endommagement du blindage, etc.). Les modèles développés seront validés par des expérimentations sur des câbles réels et pourraient être étendus vers des réseaux de câbles plus complexes (connecteur, splice, multi-branches, etc.).

Modélisation des Lignes de Transmission en Vue du Diagnostic d’un Défaut Naissant par Réflectométrie Temporelle

LIST/DACLE/SCCI/LFIC

- Théorie et traitement du signal

Saclay

Région parisienne (91)

6 mois

Ingénieur/Master

3387329

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble
Electronique - Electricité
17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : wafa.benhassen@cea.fr

Le CEA LIST étudie des méthodes de diagnostic embarqué de câbles visant à concevoir et développer des systèmes de détection et localisation de défauts en utilisant la réflectométrie. L'idée principale est d'injecter un signal sonde dans le câble. Ensuite, une partie de son énergie est renvoyée vers le point d'injection s'il rencontre une discontinuité d'impédance. Enfin, l'analyse de la partie réfléchie permet de détecter et localiser le défaut. Cependant, la détection des défauts naissants (par exemple, endommagement du blindage, rayon de courbure, pincement, etc.) sur une ligne de transmission présente un enjeu majeur puisque ces derniers sont caractérisés par des réflexions de très faible amplitude qui sont parfois non observables directement sur le réflectogramme brute. Dans certaines applications, une ligne de transmission est rarement isolée, notamment dans le domaine aéronautique, mais voisine d'autres lignes de transmission appelées lignes de transmission à multiconducteurs (MTL). La structure d'une MTL augmente ainsi la complexité du diagnostic des défauts naissants par réflectométrie à cause de la présence de phénomènes de couplages électromagnétiques. D'autres perturbations pourraient se rajouter liées au bruit, aux inhomogénéités du câble, à la complexité de la topologie du réseau de câbles, etc. L'utilisation d'une référence est recommandée pour la détection et la localisation d'un défaut naissant sur des multiconducteurs. Cependant, la mesure d'une référence à partir d'un câble sain n'est pas toujours possible dans certaines applications, par exemple une application d'assemblage. Au contraire, la référence mesurée pourrait introduire parfois de fausses alarmes car elle peut évoluer dans le temps suite à un déplacement d'un câble, vieillissement du câble, etc. L'utilisation de modèles de câbles et de défauts naissants permettrait de résoudre ce problème. L'objectif de ce stage est de développer des modèles de lignes de transmission en vue du diagnostic des défauts naissants (pincement, écrasement, endommagement du blindage, etc.). Les modèles développés seront validés par des expérimentations sur des câbles réels et pourraient être étendus vers des réseaux de câbles plus complexes (connecteur, splice, multi-branches, etc.).

Imagerie pour le SHM par ondes guidées de structures aéronautiques

LIST/DISC/LMC

- Mathématiques appliquées

Saclay

Région parisienne (91)

5/6 mois

Ingénieur/Master

3387328

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble
Mathématiques
17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : tom.druet@cea.fr

Localisé en région parisienne, sur le plateau de Saclay, le CEA LIST est un institut de recherche technologique sur les systèmes à logiciel prépondérant. Dans le domaine du Contrôle Non Destructif (CND), les thématiques de recherche au CEA LIST sont principalement la simulation et le traitement des données, et la conception d'instrumentations et de capteurs innovants. Les études portent, principalement, sur les techniques ultrasonores, électromagnétiques (courant de Foucault) et rayons X. Dans ce cadre, le LIST développe la plate-forme CIVA (http://www-civa.cea.fr), logiciel de simulation des CND qui s'appuie sur les travaux de recherches menés au sein du département DISC.Les techniques de contrôle santé intégré (SHM pour Structural Health Monitoring) consistent à munir une structure, telle qu'un avion, d'un réseau de capteurs permettant de détecter à tout moment et de manière automatisée l'apparition de défauts (corrosion, délaminage, …). Un phénomène physique permettant la détection des défauts consiste à utiliser des ondes élastiques guidées se propageant dans la structure émises et détectées par des capteurs piézoélectriques minces noyés dans le matériau ou collés à sa surface. Les données acquises par les différents capteurs peuvent ensuite être exploitées par des algorithmes d'imagerie, tels que la tomographie, pour fournir une cartographie de l'épaisseur de la zone inspectée. Ce type d'information permet ensuite d'identifier les défauts et quantifier leur nocivité (taille, profondeur).Des résultats récents obtenus au laboratoire ont montré le potentiel de cette technique en faisant une hypothèse de diffusion simple. Ce faisant, les phénomènes physiques de diffusion multiple sont négligés, ce qui peut mener à de moins bonnes reconstructions tomographiques lorsqu'une multitude de défauts sont présents dans la zone imagée. Le stage proposé consiste à implémenter un algorithme de tomographie prenant en compte les phénomènes de diffusion multiple afin d'améliorer la qualité des images fournies par le système SHM. Cette technique nommée « Full Waveform Inversion », s'apparente à une méthode d'inversion itérative et, à ce titre, son efficacité est fatalement liée à : (1) l'a priori sur les paramètres à reconstruire (dans notre cas, l'épaisseur de la zone d'intérêt) ; (2) La précision du modèle « direct » utilisé à chaque itération. Afin de se donner toutes les chances d'obtenir un résultat précis nous proposons d'adresser ces deux points de la façon suivante. L'a priori sur l'épaisseur sera obtenu par l'algorithme HARBUT, basée sur une hypothèse de diffusion simple, et le modèle direct correspondra à la solution numérique de l'équation de propagation des ondes élastodynamiques obtenue par un solveur élément finis. Les performances du processus d'inversion ainsi obtenu seront évaluées sur des données « synthétiques » (issues de simulations) et des données expérimentales. On s'intéressera particulièrement à la robustesse de l'algorithme vis-à-vis du bruit. En plus de connaissances théoriques en mathématiques appliquées, acoustique et propagation d'ondes, le stagiaire doit avoir un goût prononcé pour la programmation et devra faire preuve d'esprit d'initiative. Des compétences en langages Python / C++ seront très appréciées. En fonction de son intérêt le stagiaire pourra également participer aux campagnes expérimentales et de simulations permettant d'obtenir les données nécessaires pour l'algorithme de tomographie. Ce stage a une durée de 6 mois. Le stagiaire perçoit une gratification mensuelle brute variable selon le niveau de classification de sa formation. Par ailleurs le stagiaire peut bénéficier des facilités de transport du CEA.

328 (Page 1 sur 55)
1 - 2 - 3 - 4 - 5  next   last
-->

Voir toutes nos offres