Direction scientifique
Transfert de connaissances vers l'industrie

Les Post-Docs par thème

Voir toutes nos offres

Optimisation du détecteur Micromegas pour la neutronographie

Département Métrologie Instrumentation et Information (LIST)

Laboratoire Capteurs et Architectures Electroniques

Doctorat

01-06-2021

PsD-DRT-21-0024

adrien.sari@cea.fr

Un poste de post-doctorant d'une durée de 12 mois est disponible au CEA Paris-Saclay dans le cadre du projet OMNIS, qui vise à ajouter de nouvelles fonctionnalités à un détecteur basé sur la technologie Micromegas, c'est-à-dire : des capacités de neutronographie en temps réel sous fortes contraintes de rayonnement. Le chercheur post-doctorant participera aux prochains développements et à l'optimisation du détecteur Micromegas pour les applications de radiographie aux neutrons. Dans un premier temps, le post-doctorant travaillera sur la caractérisation, la compréhension et l'optimisation du prototype. Cette étude comprendra à la fois des simulations Monte-Carlo et des tests expérimentaux en laboratoire afin d'estimer l'effet de plusieurs paramètres (composition du gaz, convertisseur de neutrons, écart de dérive, configuration du champ électrique, etc.). Afin d'améliorer la résolution spatiale et l'insensibilité aux rayons gamma, l'évaluation des différents modes de fonctionnement de la caméra fera partie du travail effectué dans le cadre de ce projet. Les résultats de ces travaux serviront de base à la conception d'un prototype de grandes dimensions dédié aux applications de neutronographie.

Télécharger l'offre (.zip)

Circuits hybrides CMOS / spintronique pour le calcul d'optimisation

Département Composants Silicium (LETI)

Laboratoire d'Intégration des Composants pour la Logique

Doctorat en micro/nanoélectronique ou physique

01-01-2021

PsD-DRT-21-0025

louis.hutin@cea.fr

Data intelligence dont Intelligence Artificielle (.pdf)

Le sujet proposé s'inscrit dans le contexte de la recherche d'accélérateurs hardware pour la résolution de problèmes d'optimisation NP-difficiles. De tels problèmes, dont la résolution exacte en temps polynomial est hors de portée des machines de Turing déterministes, trouvent des applications dans divers domaines tels que les opérations logistiques, le design de circuits (e.g. placement-routage), le diagnostic médical, la gestion de réseaux intelligents (e.g. smart grid), la stratégie de management etc. L'approche considérée s'inspire du modèle d'Ising, et repose sur l'évolution de la configuration des états binaires d'un réseau de neurones artificiels. Dans le but d'améliorer la précision du résultat ainsi que la vitesse de convergence, les éléments du réseau peuvent bénéficier d'une source d'aléas intrinsèque ajustable. Des preuves de concept récentes soulignent l'intérêt de matérialiser de tels neurones via la résistance de jonctions superparamagnétiques. Les objectifs principaux sont la simulation, le dimensionnement puis la fabrication de réseaux d'éléments hybrides associant la circuiterie CMOS à des jonctions tunnel magnétiques. Les véhicules de test seront ensuite caractérisés en vue de démontrer leur fonctionnalité. Ces travaux s'effectueront dans le cadre d'une collaboration scientifique entre le CEA-Leti et Spintec.

Télécharger l'offre (.zip)

Modélisation multi-échelle de l'environnement électromagnétique de bits quantiques

Département Composants Silicium (LETI)

Laboratoire de Simulation et Modélisation

01-03-2021

PsD-DRT-21-0027

helene.jacquinot@cea.fr

Nouveaux paradigmes de calculs, circuits et technologies, dont le quantique (.pdf)

Dans un futur proche, l'informatique quantique est susceptible de conduire à des percées majeures dans le monde du calcul haute performance et des communications cryptées. Parmi les différentes approches basées sur les semi-conducteurs, l'utilisation de bits quantiques de spin sur silicium (qubit) est une approche prometteuse puisqu'elle présente une forte compacité dotée d'un long temps de cohérence, d'une fidélité élevée et d'une rotation rapide du spin [Maurand2016], [Meunier2019]. Un défi majeur actuel dans le cadre d'une matrice de qubits est d'atteindre un contrôle individualisé. Une matrice de qubits forme un système ouvert compact où chaque qubit ne peut être considéré comme isolé car dépendant de l'agencement des autres qubits, de leur réseau d'interconnexions et de l'empilement du back-end-of-line. L'objectif principal du post-doc est de développer plusieurs implémentations pour le contrôle de spin dans les matrices 2D de qubits en utilisant des simulations électromagnétiques (EM) allant de l'échelle nanométrique (qubit unitaire) à l'échelle millimétrique (réseau interconnecté). Le candidat aura pour mission de i) caractériser des structures de test RF (radiofréquence) à température cryogénique en utilisant des équipements de pointe et comparer les résultats obtenus avec des simulations EM spécifiques, ii) évaluer l'efficacité du contrôle du spin et réaliser une optimisation multi-échelle allant du qubit unitaire au réseau de qubits [Niquet2020], iii) intégrer le contrôle RF du spin dans le cadre d'un réseau 2D de qubits utilisant les technologies silicium du CEA-LETI. Le candidat aura de solides bases en RF et en microélectronique ainsi qu'une expérience de recherche en simulation EM, en caractérisation RF et en conception de structures de test. Ces travaux s'effectueront dans le cadre d'un projet de collaboration tripartite dynamique ente le CEA-LETI, le CEA-IRIG et le CNRS-Institut Néel (ERC ?Qucube?).

Télécharger l'offre (.zip)

Simulation et caractérisation électrique d'un cube logique / mémoire dédié au calcul dans la mémoire

Département Composants Silicium (LETI)

Laboratoire d'Intégration des Composants pour la Logique

thèse en micro / nano-électronique

01-01-2020

PsD-DRT-20-0029

francois.andrieu@cea.fr

Nouveaux paradigmes de calculs, circuits et technologies, dont le quantique (.pdf)

Pour répondre à différents enjeux scientifiques et sociétaux, les circuits intégrés de demain doivent gagner en efficacité énergétique. Or, la majorité de leur énergie est aujourd'hui consommée par les transferts de données entre les blocs mémoire et logique dans des architectures circuit de type Von-Neumann. Une solution émergente et disruptive à ce problème consiste à rendre possible des calculs directement dans la mémoire (« In-Memory-Computing »). Les nouvelles technologies de mémoires résistives non-volatiles et de transistors à nanofils de silicium développées au LETI et intégrées en 3D permettraient de proposer pour la première fois une solution technologique performante et viable à un calcul intensif dans la mémoire. Un projet transverse au leti a commencé sur le sujet: de l'application à l'implémentation technologique, en passant par le logiciel et le circuit. Le but est de créer des nano-fonctionnalités en mixant à très faible échelle des dispositifs logiques et mémoires à très grande densité et très grosses capacités. Un accélérateur circuit de In-Memory-Computing sera conçu et fabriqué au LETI, permettant d'améliorer les performances énergétique d'un facteur 20 par rapport à un circuit Von-Neumann de l'état de l'art. Le poste de post-doctorant proposé s'inscrit dans ce projet et vise à simuler et caractériser un CUBE logique/mémoire dédié au "In-Memory-Computing". Le post-doctorant réalisera des caractérisations électriques de transistors et mémoires pour calibrer des modèles et fera des simulations TCAD et spice pour aider au dimensionnement de la technologie et permettre la conception des circuits.

Télécharger l'offre (.zip)

Développement d'un pseudo-substrat relaxé à base d'InGaN porosifié par anodisation électrochimique

Département des Plateformes Technologiques (LETI)

Laboratoire des Matériaux pour la photonique

Doctorat en matériaux

01-03-2021

PsD-DRT-21-0035

carole.pernel@cea.fr

Matériaux et procédés émergents pour les nanotechnologies et la microélectronique (.pdf)

Dans le cadre du projet Carnot PIRLE débutant début 2021, nous recherchons un(e) candidat(e) pour un poste de post-doctorat d'une durée de 24 mois (12 mois renouvelable) avec une spécialité en matériaux. Le projet consiste à développer un pseudo-substrat relaxé à base de matériaux III-N pour les applications µLEDs, notamment pour l'émission dans le rouge. Le travail consistera principalement à développer un procédé MOCVD de reprise d'épitaxie à base d'InGaN sur un substrat innovant à base de matériaux anodisés et relaxé. Il devra à la fois caractériser le niveau de relaxation de la couche ré-épitaxiée mais aussi sa qualité cristalline. Ces deux points favoriseront la reprise d'épitaxie d'une LED rouge efficace. Le(la) candidat(e) fera partie de l'équipe projet et sera associé aux travaux de l'équipe épitaxie sur le procédé de croissance de la LED rouge et aux caractérisations optiques et électro-optiques associées.

Télécharger l'offre (.zip)

Développement d'une instrumentation multi-détecteurs modulaire pour la mesure de paramètres atomiques et nucléaires

Département Métrologie Instrumentation et Information (LIST)

Laboratoire de Métrologie de l'Activité

Doctorant

01-04-2020

PsD-DRT-21-0039

benoit.sabot@cea.fr

Le projet LNE PLATINUM (PLATeforme d'Instrumentation NUmérique Modulable) a pour objectif de développer une plateforme modulable, dans le but de tester de nouvelles instrumentations utilisant deux ou plusieurs détecteurs en coïncidence. Le principe mis en ?uvre dans ce projet s'appuie sur la détection simultanée d'interactions ayant lieu dans deux détecteurs différents, en recueillant des informations sur le type de particule et son énergie (spectroscopie). Ce principe est à la base de mesures absolues d'activité ou des systèmes actifs de réduction du fond continu pour améliorer les limites de détection. Mais il permet également de mesurer des paramètres caractérisant le schéma de désintégration, comme les coefficients de conversion interne, les rendements de fluorescence ou les corrélations angulaires entre les photons émis en cascade. Fort de son expertise en données atomiques et nucléaire, le LNHB constate depuis de nombreuses années l'incomplétude des schémas de désintégration pour certains radionucléides. Ces schémas, établis lors de l'évaluation à partir des données mesurées existantes, présentent parfois des incohérences ou des transitions mal connues, en particulier en présence de transitions gamma fortement converties ou de très faible intensité (par exemple les études récentes sur 103Pa, 129I et 147Nd ont révélé de telles incohérences). Il apparaît donc important pour le LNHB de mieux maîtriser la technique de mesure en coïncidences, en tirant parti des nouvelles possibilités en termes d'acquisitions et d'horodatage des données pour apporter des compléments d'information sur les schémas de désintégration et contribuer à leur amélioration.

Télécharger l'offre (.zip)

29 (Page 2 sur 5)
first   previous  1 - 2 - 3 - 4 - 5  next   last
-->

Voir toutes nos offres