Direction scientifique
Transfert de connaissances vers l'industrie

Nos Thèses par thème

Sciences pour l'ingénieur >> Optique - Optique laser - Optique appliquée
2 proposition(s).

Composants solaires photovoltaïques et hybrides pour le bâtiment optimisés pour l'esthétique et la performance.

Département des Technologies Solaires (LITEN)

Laboratoire Composants d'Enveloppe du Bâtiment

Physique du bâtiment, Optique, Thermique

01-10-2019

SL-DRT-19-0632

ya-brigitte.assoa@cea.fr

Pour obtenir des bâtiments zéro énergie (Nearly Zero-Energy Buildings ou NZEB), une couverture totale des besoins en énergie est possible grâce à l'énergie solaire. Ces bâtiments doivent aussi permettre une gestion complète du confort intérieur et offrir une esthétique réussie conforme aux exigences des architectes. Ces trois points demandent une intégration optimale de composants multifonctionnels solaires photovoltaïques (BIPV) ou photovoltaïques /thermiques hybrides (BIPV/T). Cette thèse a pour objet la recherche d'un composant BIPV (/T) pour façade alliant esthétique et performance selon une approche architecturale optimisée. En effet, l'intégration en façade de modules PV entraîne une baisse du rendement énergétique par rapport à un système au sol due, entre autres, à leur échauffement, au risque d'ombrages en milieu urbain et à la technique de colorisation utilisée pour obtenir une esthétique particulière. Le but est finalement de définir et de valider une méthodologie de conception de composants solaires avec une couleur et un aspect prédéfinis présentant une production énergétique maximum. Le travail de thèse consistera, en l'analyse numérique et en l'étude expérimentale de solutions globales optimisant le rendement de conversion électrique et améliorant la performance thermique (convection et rayonnement). Un modèle de prédiction des performances d'une façade optimisée BIPV (/T) sera développé et validé.

Modélisation, fabrication et caractérisation de microlasers pour les communications de données

Département d'Optronique (LETI)

Laboratoire de Photonique pour les Communications et le Calcul

Ecole d'ingénieur ou Master Physique de la matière condensée, Composants et matérieux Semiconducteurs et/ou micro nanotechnologie

01-10-2019

SL-DRT-19-0676

karim.hassan@cea.fr

Les besoins en communications de données ont explosé ces dernières années. Pour répondre à cette demande, les liaisons optiques utilisées pour les communications longues distances sont maintenant déployées pour des distances moyennes, dans les datacenters. Les composants fabriqués en photonique Si répondent à ces besoins : ils bénéficient des technologies CMOS permettant ainsi des coûts faibles de fabrication, des performances élevées et d'excellents rendements. Le CEA/Leti, fort de son expertise sur les technologies de report de couche, transfère des matériaux IIIV (type InP, à gap direct) sur les circuits photoniques en Si permettant ainsi d'intégrer des sources lumineuses. L'objectif de cette thèse est d'apporter une solution inédite à la gestion des communications très courtes distances (inter-puces, intra-puces) en réalisant, sur Silicium, des microlasers à membrane III-V à hétéro-structure enterrée, bénéficiant du report de III-V pour la ré-épitaxie des contacts. Ce type de microlaser permet de répondre aux nombreux défis des liens très courtes distances grâce à un compromis efficacité/compacité supérieur à l'état de l'art des lasers datacom tout en étant compatibles avec les lignes de fabrication CMOS. L'étudiant aura la charge de (i) dimensionner les microlasers grâce aux outils de simulations numériques disponibles au laboratoire puis (ii) fabriquer ces microlasers en s'appuyant sur les plateformes technologiques du CEA/Leti et enfin (iii) de caractériser électro-optiquement les composants.

Voir toutes nos offres