Direction scientifique
Transfert de connaissances vers l'industrie

Nos Thèses par thème

Sciences pour l'ingénieur >> Electromagnétisme - Electrotechnique
2 proposition(s).

Convertisseurs d'énergie continue-continue aux échelles du micro-Watt et du millimètre

Département Architectures Conception et Logiciels Embarqués (LIST-LETI)

microélectronique, électronique de puissance

01-09-2019

SL-DRT-19-0314

antoni.quelel@cea.fr

La réduction de la consommation des circuits électroniques (de type radiofréquence, analogique ou numérique) autorise une autonomie énergétique de plusieurs années à des systèmes de surveillance à bas débit, dans un volume géométrique sub-centimétrique. Pour répondre à la gestion nécessairement parcimonieuse de l'énergie à partir d'un stock ou d'une disponibilité limités (batteries ou grappilleurs d'énergie), il est nécessaire de développer des alimentations de type continue-continue, abaisseur de tension, délivrant des puissances dans une gamme inhabituelle (du nano- au micro-Watts), de manière efficace (>80%) et compactes (compatible avec un système sub-centimétrique). Il n'existe pas actuellement de produits commerciaux ni de publications scientifiques concernant ces exigences. La thèse se propose d'étudier ces alimentations que nous nommerons « alimentation lilliputienne » en balayant les structures de conversion existantes, au regard de la palette offerte par les avancées technologiques des circuits et des composants passifs intégrés mais sous des contraintes inhabituelles en électronique de puissance : très faible puissance et très faible volume.

Réseaux compacts d'antennes ultra-large bande en bande Ka

Département Systèmes

Laboratoire Antennes, Propagation, Couplage Inductif

Master

01-09-2019

SL-DRT-19-0386

loic.marnat@cea.fr

Les systèmes de communication (e.g. 5G) ou de radar (e.g. automobile) millimétriques requièrent des antennes directives afin de compenser les pertes en transmission et des antennes larges bandes pour assurer, suivant l'application visée, un débit important ou une résolution fine. L'agilité du rayonnement devient donc un point clé. Les antennes réseaux offrent des avantages indéniables avec un compromis entre un nombre d'éléments rayonnants et un nombre de circuits actifs pour atteindre les performances requises en matière de formation de faisceau et de puissance rayonnée (dans un facteur de forme imposé par le système cible). Néanmoins, les règles de conception classiques liées à l'agencement des éléments peuvent être un frein pour l'intégration du réseau dans un certain nombre d'applications et aboutissent généralement à des bandes passantes et des gammes de dépointage relativement réduites. L'objectif de cette thèse est de s'affranchir de ces limitations et concevoir des réseaux plus compacts tout en assurant des performances exceptionnelles en matière de bande de fonctionnement et de gamme de dépointage. Pour cela, les études porteront sur la mise en réseau d'éléments miniatures fortement couplés. La compréhension et la modélisation de ces réseaux compacts passeront par : - L'état de l'art sur les antennes réseaux à éléments couplés large bande, - L'étude théorique du fonctionnement d'éléments couplés et les lois régissant leurs couplages, - La conception d'éléments miniatures ultra-large bande et leurs mises en réseau. Les choix technologiques viseront une solution bas coût. - Réalisation et mesures d'un prototype sur la bande Ka. Cette thèse aboutira à la réalisation de prototypes actifs peu encombrants et larges bandes comparé à l'état de l'art. Ceci ouvrira la voie à l'utilisation de réseaux d'antennes performants et facilement intégrable pour des applications avec des environnements complexes et contraints du type terminaux et points d'accès 5G ou radars automobiles millimétriques, ou encore pour des antennes spatiales avancées.

Voir toutes nos offres