Direction scientifique
Transfert de connaissances vers l'industrie

Programme de stages

Thermohydraulique et mécanique des fluides >> Thermohydraulique et mécanique des fluides
202 proposition(s).

Elaboration et mise en place d'outils pour la gestion marketing de projets transverses H/F

DSYS

Administration d'entreprise et communication - Administration d'entreprise et communication

6 mois

Master 2 ou 3ème année d'école d'ingénieur

8189

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : Nadege.MORELLE@cea.fr

Le Département Systèmes est amené à développer/amplifier son offre partenariale au travers de projets industriels et/ou institutionnels (régionaux, européens).   Les enjeux du stage : élaborer de nouveaux outils pour les gestionnaires de partenariats (plaquettes, présentations, flyers...) réalisations et suivis d'enquêtes de satisfaction veille technologique/partenaires afin d'identifier de nouvelles opportunités s'approprier les technologies développées dans les labos du Département Systèmes Faire le lien avec les services communication du LETI

Stage chimie/matériaux H/F

DTNM

Chimie - Chimie

6 mois

Chimie

8173

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : Parviz.HAJIYEV@cea.fr

 Le Laboratoire d’Innovation pour les Technologies des Energies nouvelles et les Nanomatériaux (LITEN) du CEA de Grenoble est impliqué dans le développement de technologies d’avenir au service de la transition énergétique. Un des axes stratégiques du développement des énergies renouvelables repose sur les énergies décartonnées et notamment l’hydrogène. Dans ce cadre, nous travaillons sur des solutions de stockage de l’hydrogène. Les hydrures complexes font partie des candidats potentiels étant donné leur capacité théorique en hydrogène très élevé (>10%). Dans ce cadre, Le laboratoire propose un stage dont le sujet consiste à synthétiser une nouvelle famille d’hydrure complexe présentant des propriétés de stockage de l’hydrogène très en rupture avec l’état de l’art notamment les conditions de réversibilité en température et pression ainsi que la capacité de stockage théorique. Du fait de la grande diversité de ces matériaux, le champ d’investigation sera réduit aux synthèses de d’hydrure de type MnxHy. Le but du stage consistera donc d’une part à synthétiser des matériaux et à analyser leurs propriétés chimiques, physico-chimiques et thermiques. La première partie du stage sera dédiée à identifier les voies de synthèse par ball-milling ou métathèses de sels en voie liquide et à préparer les composés de façon fiable et reproductible. La deuxième partie sera consacrée à l’analyse des propriétés des matériaux :  Analyse chimique (FTIR, RMN…)  Analyse structurales et morphologiques (DRX, MEB, EDX…)  Analyse thermique : ATG/DSC couplé MS  Capacité massique en hydrogène : appareil de Sievert. Ce sujet de stage s’adresse à un étudiant en master 2 chimie inorganique ou matériau motivé par un travail expérimental de laboratoire alliant à la fois synthèses et caractérisations de matériaux. Il demande un goût prononcé pour la recherche et le développement. Une poursuite du travail au travers d’une thèse est envisagée avec l’intégration d’expérimentations in-situ et operando utilisant les grands instruments scientifiques autour de la diffusion des neutrons et de la diffraction par rayonnement synchrotron. Le travail de stage s’effectuera à Grenoble au sein du département des Technologies des Nano Matériaux. Le candidat sera amené à travailler avec différents entités du LITEN. Pour postuler, merci d'envoyer CV + LM à : Parviz.HAJIYEV@cea.fr

STA- Outils logiciels et contrôleurs temps-réel pour la robotique H/F

DIASI

Mécanique et thermique - Mécanique et thermique

Saclay

Ile de France

6 mois

8162

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : baptiste.gradoussoff@cea.fr

https://youtu.be/bJu9pSd65Zg Pour piloter ses robots, le laboratoire développe ses propres outils logiciels, du contrôleur robotique temps réel aux IHM de supervision en réalité augmentée. Dans ce cadre d'une refonte totale de ces outils, nous développons actuellement une nouvelle plateforme logicielle dédiée à la création de contrôleurs robotiques temps-réel. Cette plateforme utilise une approche « Model Based Design », qui permet de créer des contrôleurs graphiquement, par assemblage de petites briques fonctionnelles, appelées « composants ». Travail demandé Le laboratoire propose plusieurs stages complémentaires, qui aborderont une ou plusieurs des thématiques suivantes : - Contrôleurs robotiques temps-réel [C++, Python, algorithmique, contrôle commande, Linux] - Langage/API de programmation robotique [C++, C, Python, ROS, RPC/sérialisation] - Modélisation graphique de contrôleurs [UML, DSML, architecture logicielle] - Génération de code [Java, C++, Python] - Développement d'IHM de supervision [QT, Python, technos web : Javascript, Angular/Vue.js, html/css] Vous rejoindrez l'équipe « software », constituée d'une dizaine de permanents. Votre mission principale sera de concevoir, implémenter et tester les développements dont vous aurez la charge, puis de les intégrer sur un ou plusieurs robots du laboratoire. Pour mener à bien votre stage, vous serez formé aux outils et méthodes du laboratoire, et serez accompagné quotidiennement dans votre travail. Le stage pourra déboucher sur un recrutement. Merci d'envoyer les candidatures à l'adresse suivante : baptiste.gradoussoff@cea.fr

STA-Développement de nouvelles métaphores de visualisation de données scientifiques H/F

DIASI

Mathématiques, information  scientifique, logiciel - Mathématiques, information  scientifique, logiciel

Saclay

Ile de France

6 mois

8161

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : medhi.boukalel@cea.fr

Dans le cadre des activités du projet Actiphyz, le laboratoire des Interfaces Sensorielles et Ambiantes (LISA) du CEA-LIST a développé des solutions de monitoring de l'analyse de la marche dans le cas de personnes ayant eu un AVC. Ces solutions se matérialisent par des wearables portés au poignet ou à la cheville. Les informations capturées par ces objets sont traitées pour obtenir un certain nombre de caractéristiques de l'activité (nombre de pas, pourcentage de temps d'activité du membre, asymétrie de la marche...). Ce traitement engendre un grand nombre de caractéristiques qu'il faut présenter de manière simple et ergonomique au patient mais également aux professionnels de santé. L'objectif de ce stage est de proposer la présentation graphique la plus appropriée pour chaque caractéristique mesurée. Ce travail de choix de représentation graphique se fera en concertation avec des équipes de professionnels (ex. ergothérapeutes et kinéthérapeutes). Plus précisément, le stage s'articule autour des points suivants : - Définir les modes de visualisation des données scientifiques pour le rendre facilement interprétables par les professionnels de santé et les patients (métaphores de visualisation) - Proposer des pistes d'IHM (sketchs montrant l'agencement des différentes fenêtres) - Présentation de l'IHM aux professionnels pour feedback et redesign au besoin - Conception de l'IHM - Intégration avec l'architecture globale du projet

stage ingénieur système BIPV H/F

DTS

Composants et équipements électroniques - Composants et équipements électroniques

6 mois

8131

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : fabrice.claudon@cea.fr

  Dans le cadre d'un projet avec un fabricant important de menuiseries pour le bâtiment, le CEA développe une fenêtre dotée de fonctions innovantes permettant d'améliorer notamment la qualité de l'air intérieure des habitations. Un module photovoltaïque intégré alimente un système autonome (capteurs, actionneurs, carte de régulation et communication). L'objectif du stage est d'évaluer le fonctionnement des prototypes réalisés et de proposer des pistes d'améliorations (intégration du module, de la batterie et fonctionnement globale de la fenêtre). Les prototypes seront implémentés sur une maison expérimentale INCAS sur le site d'INES au Bourget-du-Lac. La mission consistera notament à se familiariser avec le fonctionnement des premiers prototypes réalisés, instrumenter ceux-ci, réaliser des campagnes d'essais et analyser le fonctionnement des différents composants et enfin optimiser ces derniers et proposer des algorithmes de gestion du système. Pour postuler, merci d'envoyer CV + LM à : fabrice.claudon@cea.fr

Stage ingé PV pour bâtiments H/F

DTS

Mécanique et thermique - Mécanique et thermique

6 mois

8130

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : philippe.thony@cea.fr

  Dans la cadre de ses activités de recherche appliquée, le CEA développe des nouveaux concepts de modules photovoltaïques pour intégration dans les bâtiments. En effet ce secteur est une source très importante d'émission de CO2 et il s'agit de réduire ces émissions en produisant de l'électricité à l'échelle de chaque bâtiment. Durant le stage, nous étudierons une solution innovante permettant l'installation facile de module architecturaux sur les façades. Dans un contexte de biomimétisme, ces panneaux seront conçus de façon à proposer une esthétique originale, un design versatile pour un poids réduit. Le système d'accroche et de fixation du module sera particulièrement étudié et développé de façon à rendre l'opération d'installation efficace, rapide et sûre. Ce système devra également permettre le mouvement des modules afin de maximiser la production électrique en se tournant vers le soleil, tout en assurant une fonction de protection solaire et d'occultation à la demande. Tout en produisant de l'énergie, ces dispositifs PV garantiront un éclairage naturel à l'intérieur du bâtiment. Pour postuler, merci d'envoyer CV + LM à : philippe.thony@cea.fr

Stage environnement urbain H/F

DTS

Sciences du climat et de l'environnement - Sciences du climat et de l'environnement

6 mois

8128

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : blaise.raybaud@cea.fr

  L’intégration des modules photovoltaïques (PV) aux bâtiments en zone urbaine dense doit aujourd’hui concilier performance énergétique et confort esthétique, tout en limitant les contraintes thermiques imposées sur le bâtiment receveur du module. Une meilleure compréhension des échanges radiatifs entre bâtiments apparaît donc aujourd’hui comme un facteur clé dans l’optimisation de l’intégration des modules PV en milieux urbains denses. Plusieurs méthodes numériques permettent de simuler ces échanges radiatifs en milieu urbain, mais la validation des flux radiatifs incident en chaque point de la zone urbaine reste compliquée. L’objectif du stage est donc de développer une maquette de canyon urbain permettant de confronter les études expérimentales et numériques, puis de mener une campagne expérimentale qui permettra de valider la pertinence des modèles numériques. Enfin, il faudra participer à leur développement dans le but de les affiner. Pour postuler, merci d'envoyer CV + LM à : blaise.raybaud@cea.fr

Chargé(e) de Projet de Communication Digitale H/F

DOIC

Valorisation promotion gestion information - Valorisation promotion gestion information

Grenoble

Rhône-Alpes

6 mois

8077

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : francine.papillon@cea.fr

Les missions du stage : - Soutien à l’optimisation des outils digitaux existants et Community Management La présence de GIANT sur le web permet au Campus d’informer les différents publics de ses programmes, actions et actualités. Dans une optique de valorisation, d’attractivité et de notoriété, une optimisation de ses outils à court terme sera assurée par le/la stagiaire : Etat des lieux des outils digitaux de GIANT et propositions de mise à jour ; Participation à l’élaboration d’un plan de communication digitale pour le 2è semestre 2019 ; Community management : animation des réseaux sociaux GIANT, valorisation des programmes et actions du Campus et relais des actus des partenaires GIANT ; Veille des tendances. - Participation à l’élaboration d’une stratégie de communication digitale à moyen terme (horizon 2020) En perspective de l’ouverte du futur Open Innovation Center à Grenoble, GIANT souhaiterait proposer une stratégie de communication digitale approfondie, à laquelle le/la stagiaire réalisera se vera prendre part : Réalisation d’un benchmark des outils digitaux des clusters et écosystèmes d’innovation (ou autres types de structures) au niveau international ; Prises de contacts, interviews et rencontres des partenaires GIANT à la découverte de leurs attentes et besoins quant la stratégie à imaginer ; Proposition de pistes stratégiques en fin de mission avec préconisations opérationnelles afin de préparer la mise en place effective de cette stratégie. - Soutien à la promotion web des événements du Campus GIANT Dans le cadre de l’atteinte de ses trois objectifs de communication que sont l’attractivité internationale du Campus, la promotion de l’innovation et l’industrie à Grenoble et l’ouverture vers la Société, le Campus GIANT porte tout au long de l’année de grands événements : Parvis des Sciences, JSIam, High Level Forum, J’Invente demain, Affiche ta Science, etc. Afin de valoriser ces manifestations, le/la stagiaire sera en soutien à leur communication web : Aide à la rédaction d’articles et posts promotionnels, et à l’élaboration de communiqués de presse ; Mise en place de campagnes sponsorisées ciblées sur les réseaux sociaux pour promouvoir les événements ; Soutien à l’alimentation en contenus des sites internet dédiés aux événements. Vous pouvez retrouver cette annonce sur le site GIANT à l'adresse suivante : http://www.giant-grenoble.org/wp-content/uploads/2019/01/Offre-stage-Communication-Digitale-GIANT.pdf

Stage - Fabrication d'aimants NdFe11Ti H/F

DTNM

Matériaux, physique du solide - Matériaux, physique du solide

6 mois

8044

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : sorana.luca@cea.fr

  Les objectifs du stage sont de : -réaliser une étude de densification des poudres d’alliages de type NdFe11Ti afin de fabriquer des aimants denses -réaliser une étude de la nitruration de ce type d’alliage, afin d’augmenter les propriétés magnétiques de ce composé. Plus précisément le stagiaire devra: -Réaliser des essais de densification des poudres de NdFe11Ti par frittage naturel, à l’aide d’un dilatomètre, mais également par frittage SPS -Réaliser des essais en ATG/DSC sous azote afin de déterminer les paramètres optimums de nitruration de ces alliages -Caractériser les échantillons: densité, observation de la microstructure et des phases (MEB, DRX), caractérisations magnétiques (rémanence et coercivité). Pour postuler, merci d'envoyer CV + LM à : sorana.luca@cea.fr

Développement d'un protocole expérimental pour le suivi des mouvements d'un câble H/F

DPLOIRE

Composants et équipements électroniques - Composants et équipements électroniques

Nantes

Grand Ouest

6 mois

8005

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : paul.buttin@cea.fr

Dans le cadre de projets de recherche, CEA Tech DGDO travaille sur la problématique du monitoring des Eoliennes à l’aide de réseaux de capteurs MEMS. Dans une première phase, les travaux se sont concentrés sur l’analyse vibratoire du mat d’Eolienne afin de détecter et localiser les défauts naissants. Une seconde phase en cours de montage vise à analyser les modes propres des parties mobiles de l’Eolienne en maintenant l’instrumentation uniquement sur le mat. Dans le même temps, CEA Tech DGDO souhaite poursuivre les investigations sur des parties plus spécifiques des Eoliennes flottantes à savoir les câbles d’ancrages, flexibles et pipes. Pour cela il se dote d’un banc d’un banc d’essai visant à reproduire les signaux de houle et de courant en les appliquant physiquement à un câble monitoré par réseaux de capteurs MEMS. Ce monitoring couplé à la maîtrise des signaux d’input permettra d’étudier les aptitudes de ces réseaux de capteurs à suivre la dynamique de déformation des câbles et potentiellement à en anticiper la fatigue. L’objectif de ce stage est la mise en place opérationnelle du banc d’essai ainsi que des équipements numériques associés afin de réaliser les premières études de suivi à l’aide de cette nouvelle plateforme. L’étude comportera un état de l’art sur le sujet puis la définition et la mise en œuvre du protocole d’essai permettant d’assurer le suivi du câble et la répétabilité des résultats.

Amélioration de l'échographie cérébrale par mesure ultrasonore de la géométrie crânienne H/F

DISC

Recherche biomédicale, clinique, préclinique - Recherche biomédicale, clinique, préclinique

Saclay

Ile de France

6 mois

traitement du signal, traitement d'image, imagerie biomédicale

7999

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : sylvain.chatillon@cea.fr

L’optimisation du processus d’imagerie nécessite la connaissance de la déformation du front d’onde subit lors de la traversée du crâne à l’émission, pour optimiser la focalisation, et à la réception, pour la reconstruction de l’image. Des études ont montré que des modèles de propagation des ondes ultrasonores, utilisant une description de la morphologie du crâne obtenue par imagerie par résonance magnétique (IRM) ou tomodensitométrie (CT) peuvent être utilisés pour prédire ces corrections d'aberration de manière non invasive. Ainsi, la focalisation Transcrânienne, basée sur la simulation à l'aide de scanners préopératoires a été appliquée avec succès dans des études théoriques et cliniques. Le CEA-LIST développe, en partenariat avec l’INSERM, des outils de simulation de la thérapie HIFU au sein la plateforme CIVA Healthcare. Cette plateforme propose un module de calcul des champs de pression, en régime linéaire, dans des milieux hétérogènes en présence ou non d’obstacles ainsi qu’un module de calcul de l’élévation de température induite par les ultrasons focalisés de haute intensité. Ce code permet la prise en compte de possibles obstacles solides (os, prothèses, grains de curiethérapie, etc…) pouvant modifier le faisceau transmis et perturber l’insonification. Sur la base de volumes solides auxquels sont attribués des caractéristiques élastiques, le modèle de propagation ultrasonore, utilisant la méthode des pinceaux (ou lancé de rayons), prend en compte les réfractions / réflexions des ondes à la surface de ces volumes ainsi que l’inhomogénéité de la célérité dans les tissus. Cette plateforme bénéficie de l’ensemble des outils de calcul des lois de phase développées pour le contrôle non destructif (CND), notamment au travers d’un composant de géométrie complexe connue, afin d’assurer la maitrise du faisceau transmis. Dans une première phase, connaissant la géométrie du crâne, les méthodes d’imagerie avancées, développées par le CEA-LIST seront exploitées, notamment les techniques de focalisation en tous points (TFM : Total Focusing Method), ou d’imagerie en ondes planes (PWI : Plane Wave Imaging). Afin d’optimiser la qualité de l’image obtenue. Dans une seconde phase, les méthodes de focalisation adaptatives (ATFM), développées en l’absence de connaissance de la géométrie du composant, seront évaluées. Dans ce cas, les mêmes données d’acquisition sont exploitées séquentiellement selon deux modes d’imagerie. Le premier est destiné à imager puis à extraire la géométrie du crâne, notamment ses surfaces externes et internes. Le second mode est destiné à imager le cerveau en exploitant cette description géométrique pour calculer l’aberration du front d’onde correspondante et calculer les signaux permettant de la corriger.

Simulation de la propagation d'ondes ultrasonores à travers différentes batteries H/F

DISC

Mathématiques, information  scientifique, logiciel - Mathématiques, information  scientifique, logiciel

Saclay

Ile de France

6 mois

7996

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : vincent.dorval@cea.fr

Cette proposition de stage s’inscrit dans le cadre d’une collaboration entre deux départements du CEA. Le Département des Technologies Solaires (DTS) développe des technologies liées à la production de l’énergie solaire et au stockage des énergies renouvelables. Il a récemment mis au point une technique de caractérisation de batteries par ondes ultrasonores qui permet d’observer des corrélations entre l’état de charge d’une batterie et le signal mesuré lors d’un contrôle par ultrasons. Cela permet d’envisager des applications industrielles améliorant les performances, la durabilité, ou la sécurité des batteries. Afin de mieux comprendre ces corrélations, un projet commun a été lancé avec le Département Imagerie et Simulation pour le Contrôle (DISC) qui mène des activités de recherche et développement dans le domaine du contrôle non destructif. Un modèle de propagation d’une onde ultrasonore à travers une batterie a été développé. Il permet de reproduire et d’expliquer des phénomènes observés expérimentalement. Ce modèle n’a cependant jusqu’ici été appliqué qu’à un nombre limité de cas. D’autres mesures réalisées par le CEA ou par d’autres équipes restent à étudier.  Lors de ce stage, on cherchera à simuler le contrôle par ultrasons de différents types de batteries lors de cycles successifs de charge-décharge de batteries Li-ion. La simulation nécessite une description précise de la structure interne des batteries, des propriétés élastiques de leurs différents composants, et de leur évolution au cours d’un cycle de charge. Une recherche bibliographique sera nécessaire pour déterminer les intervalles les plus réalistes possibles pour les différents paramètres. Des simulations pour différentes valeurs seront réalisées afin d’estimer l’influence de chaque paramètre. Les résultats seront comparés aux mesures, ce qui demandera de mettre en place des traitements de signaux adaptés, notamment pour étudier les comportements à différentes fréquences. Des programmes en langage Python devront être développés dans le but d’automatiser autant que possible les études paramétriques et les comparaisons. Ce travail vise notamment à permettre d’améliorer les méthodes de contrôle, par exemple en identifiant les fréquences et signaux pour lesquelles les réponses sont les plus intéressantes. En fonction du temps disponible, différentes améliorations du modèle de propagation pourront être envisagées. Ces résultats pourraient être affinés en y ajoutant par exemple des effets d’atténuation. Le modèle pourra également être étendu à différentes géométries de batteries. Ce stage s’adresse à des étudiants intéressés par la modélisation et désirant développer des compétences dans le domaine du contrôle non destructif par ultrasons ou dans celui des batteries. Idéalement, des connaissances en acoustique, en traitement du signal, et en langage Python sont souhaitées. L’étudiant intégrera l’équipe de modélisation en acoustique du DISC.

stagiaire procédés de fabrication en micro électronique H/F

DTSI

Technologies micro et nano - Technologies micro et nano

6 mois

physique ou chimie ou matériaux

7983

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : aurelien.seignard@cea.fr

Les procédés de fabrication en micro-électronique génèrent des défauts qui dégradent les rendements de production (nombre de produits fonctionnels en fin de fabrication). La CMP - polissage mécano-chimique - est une étape aujourd’hui largement utilisée dans toute l’industrie de la micro-électronique (processeurs, imageurs, mémoires, capteurs, …). Les défauts principaux générés pendant cette étape sont des micro-rayures. Celles-ci impactent directement les rendements et doivent constamment être minimisées, voir supprimées. La finalité du stage est de mettre en évidence les modes d’apparition de ces micro-rayures pour définir des axes d’optimisation. Les modes investigués ici seront focalisés sur l’état de surface 3D d’un type de consommables utilisés lors du polissage, les tissus de polissage. 1. Modulation et caractérisation de la micro-texture de tissus de polissage. 2. Mise en relation de cette micro-texture avec la quantité de micro-rayures générée pendant le polissage des plaques. 3.Création d’une méthodologie de révélation de ces défauts, d’abord sur oxyde de silicium puis sur nitrure de silicium. Profil recherché : physique ou chimie ou matériaux. Pour postuler à cette offre : merci d'envoyer votre candidature à : aurelien.seignard@cea.fr

Stage de développement en réalité augmentée, mixte et virtuelle H/F

DOIC

Instrumentation, métrologie et contrôle - Instrumentation, métrologie et contrôle

Grenoble

Rhône-Alpes

6 mois

7956

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : francine.papillon@cea.fr

Au sein de D-OIC, vous serez chargé d’apporter plus d’immersion, d’inte raction et de gamification aux démonstrateurs en place à l’aide d’outils modernes de XR via différents devices (mobile, web, casque de réalité virtuelle et de réalité mixte type Hololens) .

stage - optimisation d'algorithmes H/F

DTS

Mathématiques, information  scientifique, logiciel - Mathématiques, information  scientifique, logiciel

6 mois

7955

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : herve.colin@cea.fr

  L’étude se décompose en deux phases : • Optimisation d’un lot de 5 algorithmes de détection de défauts, basés sur des comparaisons entre mesures d’énergies quotidiennes et des références calculées. Les travaux devront voir si des analyses sur un pas de temps plus faible (horaire par exemple) permet d’améliorer la détection. Ils devront aussi permettre d’éditer des conclusions claires, en évitant les doublons d’alerte entre algorithmes, de présenter une synthèse des résultats d’analyse afin de ne pas être noyé dans le flot d’alertes (ex : tableau comptant les alertes par composant, faisant des statistiques sur les pertes énergétiques …), d’affiner les seuils de détection de manière à limiter les alertes intempestives, tout en requérant un temps d’exécution modéré. • Optimisation d’un lot de 3 algorithmes mettant en œuvre des modèles mathématiques et physiques. Le premier est un outil de simulation de centrales bifaciales basé sur des calculs optiques fins pour déterminer le rayonnement réfléchi sur la face arrière des modules photovoltaïques notamment. Les deux autres ont pour objectif de détecter et quantifier l’impact de salissures sur les modules et de déterminer les différents secteurs de pertes dans une centrale au cours du temps. L’optimisation s’attachera à réduire les temps de calculs et proposer des interfaces utilisateur permettant ainsi une utilisation aisée. Plus précisément, il s’agira entre autres de : o Rendre le code le plus lisible, o Mettre en œuvre un protocole de tests permettant la mesure des temps de calcul  et l’évaluation des gains de performance, o Prédire la taille de la trace d’exécution en fonction des paramètres d’entrées et étudier la complexité, o Faire une identification d’algorithme de complexité moindre avec estimation de l’impact sur la précision, o Améliorer l’ordonnancement des instructions et l’utilisation des bibliothèques, o Après avoir mis en œuvre les actions  précédentes, utiliser localement des langages de bas niveau  (C, assembleur), o Enfin, organiser la documentation de ces algorithmes de façon fonctionnelle (ex : objectifs, modèles mathématiques, synoptique, entrées/sorties, mode d’utilisation …). Les tâches seront donc les suivantes: • T1: Analyse de l’état de l'existant à l'INES, prise en main des différents outils logiciels, • T2: Définition de la méthodologie à mettre en œuvre (cycle en V), depuis l’analyse des besoins jusqu’à la validation, en passant par les spécifications, les développements à réaliser et leurs tests, • T3: Application aux algorithmes du premier lot, • T4: Application aux algorithmes du second lot. Pour postuler, merci d'envoyer CV + LM à : herve.colin@cea.fr

Stage - Conception d'une machine virtuelle pour la BlockChain Tendermint H/F

DILS

Mathématiques, information  scientifique, logiciel - Mathématiques, information  scientifique, logiciel

Saclay

Ile de France

6 mois

7933

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : lea-zaynah.dargaye@cea.fr

Le stage s'’inscrit dans le cadre de travaux menés au sein d'une équipe du CEA LIST qui développe des systèmes d'information coopératifs de confiance de type blockchain et s'intéresse aux aspects protocoles distribués dans ce contexte. Le stage se déroulera au sein du LICIA sur le site du CEA à NanoINNOV . Les technologies Blockchain pourraient ouvrir des opportunités sans précédent pour la mise en œuvre de processus d'affaires en environnements coopératifs et compétitifs .Chaque fois que nous avons besoin de développer des applications impliquant des entités autonomes géographiquement distribuées qui peuvent avoir des intérêts conflictuels , une blockchain deviendra un "must have" .Bien que prometteuse , la technologie actuelle de la blockchain n'est pas assez mûre pour pouvoir être exploitée dans plusieurs secteurs . La blockchain est une technologie de stockage distribué et de transmission d'information sans organe de contrôle.La blockchain possède plusieurs propriétés comme la désintermédiation , la résilience,la transparence, l'immuabilité et l'automatisation. Le LIST/DILS/LICIA étudie et développe des solutions pour gagner en confiance dans les applications distribuées de coopération avec une approche de bout en bout :de la conception au déploiement sur un réseau .Le laboratoire utilise ainsi différentes technologies de blockchain comme Ethereum,Parity,HyperledgerFabric ou encore Tendermint.Tendermint est une blockchain poursuivant le même but qu'Ethereum en proposant une approche différente: la blockchain est une mémoire partagée où les écritures publiées sont sélectionnées par un vrai algorithme de consensus garantissant l'unicité de contenu.Tendermint ne propose pas de mécanisme de programmation d'applications pour la blockchain mais propose une interface à sa blockchain "ABCI3 qui permet de connaitre l'état unique et global de la blockchain et donc de définir des points de synchronisation. L'objectif du stage est de concevoir et spécifier une machine virtuelle au dessus de Tendermint afin de permettre l'implémentation d'applications pour la blockchain.Pour cela un langage pour des protocoles répartis au travers de la transaction de données gardée et se synchronisant sur la blockchain serait à définir ainsi que son interpréteur vers l'interface "ABCI".de plus le mécanisme de validation de ces transactions incluant la validation du respect des invariants de la blockchain et la validation des gardes sera à concevoir dans cette machine virtuelle. Le stagiaire aura pour activités : - de préparer un état de l'art sur les machines virtuelles distribuées - de concevoir une machine virtuelle permettant l'implémentation d'applications pour la blockchain •

STA- Méthodes neuronales pour l'extraction d'événements dans les textes H/F

DIASI

Mathématiques, information  scientifique, logiciel - Mathématiques, information  scientifique, logiciel

Saclay

Ile de France

6 mois

7930

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : olivier.ferret@cea.fr

 Le sujet de stage se situe dans le domaine de l’extraction d’information, dont l’objectif est d’identifier des événements ou des faits dans des textes et de structurer les informations retenues. Le plus souvent, cet objectif prend la forme d’une tâche de remplissage de formulaires (templates) prédéfinis à partir de textes. Ainsi, pour un formulaire centré sur les événements sismiques, l’objectif est pour chaque tremblement de terre détecté dans un texte de localiser des informations telles que sa localisation, sa magnitude, sa date et son heure. Un extrait de texte tel que : "En visite sur place, le vice-premier ministre Besir Atalay a confirmé que 25 bâtiments s’étaient effondrés à la suite du séisme d’une magnitude de 5,6. Il s’est produit à 20h23 mercredi soir, avec un épicentre localisé dans le district d’Edremit, à 17 kilomètres au sud de Van" doit ainsi permettre à un système d’extraction d’information de remplir un formulaire typique sur les tremblements de terre qui aurait la forme suivante : FORMULAIRE « TREMBLEMENT DE TERRE » - Lieu : district d’Edremit, à 17 kilomètres au sud de Van - magnitude : 5,6 - heure : 20h23 - Date : mercredi soir    L’objectif du stage est d’étudier des approches jointes impliquant la détection des mentions d’événements et d’arguments dans un cadre de type Deep Learning. Le travail se focalisera au niveau de la phrase et commencera par examiner comment le modèle proposé par (Li et al., 2013) peut être transposé dans un cadre neuronal. Au-delà, il étudiera comment des approches jointes peuvent être définies et mises en oeuvre au travers de mécanismes plus spécifiquement liés aux réseaux de neurones comme les modèles d’attention. Pour mener ce travail, le stagiaire pourra s’appuyer sur les travaux déjà menés en extraction d’information par le laboratoire dans différents domaines (événements sismiques, finance, rapports d’inspection …) et plus particulièrement sur deux thèses portant sur l’utilisation de modèles neuronaux pour l’extraction d’événements.

STAGE Modélisation des lignes de transmission en vue du diagnostic d'un défaut H/F

DACLE-S

Mathématiques, information  scientifique, logiciel - Mathématiques, information  scientifique, logiciel

Saclay

Ile de France

6 mois

7926

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : wafa.benhassen@cea.fr

Le laboratoire LFIC étudie des méthodes de diagnostic embarqué de câbles visant à concevoir et développer des systèmes de détection et localisation de défauts en utilisant la réflectométrie .cependant , la détection des défauts naissants (par exemple endommagement du blindage , rayon de courbure , pincement , etc ...) sur une ligne de transmission présente un enjeu majeur puisque ces derniers sont caractérisés par des réflexions de très faible amplitude qui sont parfois non observables directement sur le réflectogramme brute .dans certaines applications, une ligne de transmission est rarement isolée mais voisine d'autres lignes de transmission appelées lignes de transmission à multiconducteurs (MTL).La structure d'une MTL augmente ainsi la complexité du diagnostic des défauts naissants par réflectométrie à cause de la présence de phénomènes de couplages électromagnétiques. D'autres perturbations pourraient se rajouter liées au bruit , aux inhomogénéités du câble , à la complexité de la topologie du réseau de câbles , etc . L'utilisation d'une référence est recommandée pour la détection et la localisation d'un défaut naissant sur des multiconducteurs .Cependant, la mesure d'une référence à partir d'un câble sain n'est pas toujours possible dans certaines applications , par exemple une application d'assemblage .au contraire , la référence mesurée pourrait introduire parfois de fausses alarmes car elle peut évoluer dans le temps suite à un déplacement d'un câble , vieillissement du câble, etc. L'utilisation de modèles de câbles et de défauts naissants permettrait de résoudre ce problème. L'objectif du stage est de développer des modèles de lignes de transmission en vue du diagnostic des défauts naissants (pincement, écrasement,endommagement du blindage ). Les modèles développés seront validés par des expérimentations sur des câbles réels et pourraient être étendus vers des réseaux de câbles plus complexes ( connecteur, splice, multi branches, etc ...). Langages et logiciels utilisés :CST studio ,Matlab

STAGE Mise au point d'une méthode de caractérisation du vieillissement d'un cable H/F

DACLE-S

Mathématiques, information  scientifique, logiciel - Mathématiques, information  scientifique, logiciel

Saclay

Ile de France

6 mois

7925

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : josy.cohen@cea.fr

Les réseaux de câbles , vecteurs d'alimentation et de signaux entre systèmes ,prennent aujourd'hui une grande importance dans de nombreux domaines d'application. En particulier dans les transports aériens , les harnais de câbles sont considérés comme des systèmes critiques , soumis à des contraintes pouvant créer des défauts qui peuvent eux mêmes entrainer des accidents très graves. Afin de mieux contrôler l'état des câbles tout en évitant de couteuses immobilisations d'avion pour réaliser des inspections visuelles, le CEA/LIST a développé des techniques d'analyses de l'état des câbles sur toute leur longueur basées sur la réflectométrie. Tout comme le radar, suite à l'émission d'un signal haute fréquence depuis une extrémité d'un câble, l'écoute des échos renseigne sur l'existence d'éventuels défauts au sein de ce dernier, tel qu'un écrasement ou un court circuit .afin d'éviter les pannes futures sur certains câbles, il devient nécessaire de distinguer les hétérogénéités d'un câble liés à sa conception, d'une hétérogénéité apparaissant localement et due à un vieillissement .cette dernière est alors un signe avant coureur potentiel de l'apparition d'un court circuit ou d'une coupure du câble à terme .Ce signe parfois de moindre importance peut être difficile à distinguer des variations intrinsèques des propriétés du câble sur sa longueur . L'objectif du stage est donc de définir une méthode innovante de caractérisation des sources d'hétérogénéité . Langages et logiciels utilisés : Python,Matlab

STA- Gestion de la configuration réseau dans un contexte Industrie 4.0 H/F

DIASI

Mathématiques, information  scientifique, logiciel - Mathématiques, information  scientifique, logiciel

Saclay

Ile de France

6 mois

7919

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : michael.boc@cea.fr

L'évolution vers les usines du futur (Industrie 4.0) s'accompagne de la mise en réseau de systèmes cyber-physique (Cyber-Physical Systems - CPS) sur les équipements de l'usine (machines et lignes de production, robots, convoyage, stockage…) capables de suivre et d'analyser la production afin d'améliorer les rendements et d'optimiser les process. Par exemple, surveiller l'utilisation des stocks pour ajuster au mieux les besoins en matières premières, analyser les pièces produites pour détecter au plus tôt des défauts (zero defect manufacturing). Cette évolution vers l'usine "connectée" permet d'envisager des concepts comme l'usine intelligente (smart factory ou usine autonome) et d'aller vers des usines plus flexibles capables de fabriquer des pièces de plus en plus personnalisées. L'objectif de ce stage est de concevoir et développer une solution de gestion de la configuration réseau dans un contexte usine du futur (Industrie 4.0) en s'appuyant notamment sur la plateforme SDN (Software Defined Networking) du laboratoire. Dans ce contexte nous considérons une usine composée de postes de travail mobiles qui peuvent être agencés de manières différentes en fonction de la production. Cette reconfiguration des postes de travail amène naturellement une reconfiguration du réseau qui pourrait être dynamique grâce à l'utilisation du SDN. Ce stage comprendra notamment les étapes suivantes : - Mettre en place un banc de test et validation reproduisant un réseau industriel dynamique piloté par OPC-UA - Définir des scénarios d'arrivées de flux de données des équipements - Démontrer leurs prise en charge dans une architecture de gestion de la configuration réseau qui sera adaptée à cette occasion - Design et implémentation des algorithmes de calcul de configuration par exemple en se basant sur un système expert (arbre de décision préétabli) permettant de gérer la configuration des mécanismes Time-Sensitive Networking (TSN) - De valider les performance des algorithmes de calcul de configuration Le banc de test sera composé d'équipements de type Raspberry Pi sur Linux sur lesquels il faudra instancier le serveur OPC-UA Le candidat pourra s'inspirer de la documentation actuelle sur les standards TSN (groupe de travail IEEE 802.1TSN).

Stage - Fiabilité OTFT H/F

DTNM

Composants et équipements électroniques - Composants et équipements électroniques

Grenoble

Rhône-Alpes

6 mois

7915

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : krunoslav.romanjek@cea.fr

  Les OTFTs, pour Organic Thin Film Transistor, sont développés depuis 10 ans au Commissariat à l’Energie Atomique et aux Energies Alternatives pour satisfaire le besoin montant d’objets connectés à moindre coût. Pour une application particulière, les conditions d’utilisation sont sévères, notamment les composants électroniques doivent être capables de résister à un stockage prolongé à haute température (>100°C). L’objectif de ce stage est le test sous condition réelles d’OTFTs, la mesure de la variation de performances induites par ce stockage, l’identification des causes entraînant ses variations et leur modélisation physique. Pour postuler, merci d'envoyer CV + LM à : krunoslav.romanjek@cea.fr

Stage - banc tests batterie low cost H/F

DTS

Composants et équipements électroniques - Composants et équipements électroniques

Grenoble

Rhône-Alpes

6 mois

7902

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : loic.lonardoni@cea.fr

Dans le cadre de votre stage, vos missions seront les suivantes :  _ Comprendre les problématiques des essais batteries Li-Ion. _ Etudier le coût de fabrication. _ Concevoir un banc de tests cellule Li-Ion à base d'éléments low cost (Arduino Rpi…..). _ réaliser un prototype de banc de test. _ Enregistrement des données caractéristiques d'un test pour une utilisation R&D. Pour postuler, merci d'envoyer CV + LM à : loic.lonardoni@cea.fr

Stage - Gestion Batteries Li-Ion (BMS) H/F

DTS

Composants et équipements électroniques - Composants et équipements électroniques

Grenoble

Rhône-Alpes

6 mois

7900

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : loic.lonardoni@cea.fr

Dans le cadre de votre stage de 6 mois, vos missions principales seront les suivantes :   _ Veille technologique des différents systèmes de gestion d une batterie Li-Ion. _ Prise en main  (programmation, intégration,schéma électrique) d un système de gestion open source. _ Validation sur banc de tests du système pour une utilisation R&D laboratoire. _ Etude des possibilités de développement de nouvelles fonctionnalités sur la base actuelle. Pour postuler, merci d'envoyer CV + LM à : loic.lonardoni@cea.fr

Stage - Durabilité des modules PV H/F

DTS

Matériaux, physique du solide - Matériaux, physique du solide

Grenoble

Rhône-Alpes

6 mois

7898

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : jeanfrancois.lelievre@cea.fr

 Dans un contexte de forte diminution des coûts de l'énergie photovoltaïque (PV), un enjeu majeur actuel est d'augmenter la fiabilité et la durabilité des modules PV au-delà des 25 années habituellement garanties, tout en s'adaptant à la large gamme de climats pouvant être rencontrés (tempéré, désertique, tropical, polaire...). Le développement de nouveaux protocoles de tests de vieillissement ultra accélérés en laboratoire est donc central pour garantir la fiabilité des modules PV dans le temps, mais la difficulté réside dans l'obtention d'une bonne corrélation avec les résultats de terrain, sans créer de défauts artificiels. Ce stage se focalisera sur deux nouveaux équipements acquis au sein du Laboratoire des Modules Photovoltaïques (LMPV) du département des technologies solaires (DTS) du CEA:   - un simulateur solaire permettant la stabilisation initiale des modules PV et l'étude des phénomènes de "hot-spots" (échauffement local dû à un ombrage partiel)   - une source d'illumination UV LED à forte irrandiance (jusqu'à 50x Soleil) permettant de faire une étude contrôlée du vieillissement sous UV des différents composants des modules PV. L'étudiant aura la tâche de qualifier ces équipements, de développer leurs protocoles d'utilisation et de définir les tests de vieillissement adaptés aux différents projets du laboratoire, ainsi que les protocoles de caractérisation correspondants. Il sera amené à fabriquer les échantillons et les mini-modules PV de tests et à les caractériser électriquement, optiquement et chimiquement. Parmi les nombreux objectifs de ce stage, il aura notamment à:  - étudier la stabilisation initale des performances des modules PV selon la technologie de cellules utilisée;  - évaluer les limites de la loi de réciprocité (dose UV - réactions photochimiques);  - définir des protocoles innovants de vieillissement de modules PV sous UV et déterminer les lois de comportements correspondantes. Pour postuler, merci d'envoyer CV + LM à : jeanfrancois.lelievre@cea.fr

Stage - Electronique étirable H/F

DTNM

Matériaux, physique du solide - Matériaux, physique du solide

Grenoble

Rhône-Alpes

6 mois

7897

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : amelie.revaux@cea.fr

Missions : L’extensibilité (« stretchability ») constitue un défi majeur que doit aujourd’hui relever l’électronique imprimée pour permettre l’intégration des fonctionnalités imprimées (capteurs, actuateurs, systèmes de récupération d’énergie) au cœur des systèmes. L’intégration au plus près de la fonction/de l’utilisation impose en effet de nouvelles contraintes dans le cahier des charges des composants : étirable, léger, capacité à être co-intégré avec des éléments ayant des caractéristiques très différentes (rigide/étirable). Ce stage s’inscrit dans un projet plus large ayant pour objectif d’étudier l’impact de ces nouvelles contraintes sur les technologies imprimées sur la plateforme PICTIC du CEA Grenoble, qui met en valeur des substrats plastiques grâce à l’impression de fonctions électroniques. Cette plateforme regroupe divers procédés d’impression tels que la sérigraphie, l’impression jet d’encre, l’héliogravure, ou le slot-die ainsi que des équipements de caractérisation, d’assemblage, d’encapsulation et bénéficie de tout l’environnement scientifique du CEA et de la pesqu’île de Grenoble.  Le stage portera sur le comportement sur substrat étirable des briques de base de l’électronique imprimée (piste conductrice, semi-conducteur organique, couche diélectrique, capacité). Il permettra de mettre en évidence les modifications à apporter sur les empilements standards, sur les architectures ainsi que les points bloquants matériaux pour imprimer des composants sur substrats étirables voir textiles. Il mettra également en évidence la singularité du comportement de ces matériaux sous sollicitation mécanique. Le travail consistera donc à réaliser des dépôts sur la plateforme d’impression PICTIC. Différents tests électriques et mécaniques seront réalisés au repos et sous sollicitation. Des caractérisations matériaux (microscopie…) complèteront également les analyses. Ce stage est proposé pour un élève ingénieur en MASTER 2. Le candidat devra être motivé par le fait d’être acteur de toute la chaine « impression des échantillons en salle blanche/caractérisation matériau et électrique/retour sur la conception et modification du dessin ». En effet, grâce aux procédés d’impression, les fonctions électroniques sont déposées en une fois, sans recours à la lithographie et aux méthodes soustractives ce qui permet d’avoir un cycle très court de conception/réalisation/caractérisation. Ce stage pourra déboucher sur une thèse centrée sur l’impact de l’intégration étirable sur les technologies imprimées (capteurs, transistor). Pour postuler, merci d'envoyer CV + LM à : amelie.revaux@cea.fr

Méta Apprentissage - DGDO H/F

DPLOIRE

Systèmes d'information - Systèmes d'information

Nantes

Grand Ouest

4-6 mois

7893

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : anthony.mouraud@cea.fr

Dans le cadre de son programme de recherche en Intelligence Artificielle, le CEA Tech Pays de la Loire propose une offre de Stage de Master 2 dans le domaine du Méta-Apprentissage. Depuis quelques temps, les performances obtenues par les méthodes d’apprentissage  dans de nombreux cas applicatifs et les évolutions des capacités de calculs font renaître un intérêt fort pour des méthodes d’apprentissage de plus haut niveau. L’objectif est de fournir plus d’adaptabilité aux modèles développés et appris sur des cas particuliers, afin de répondre à des cas plus génériques tout en minimisant le besoin en quantité d’exemples. Récemment, ces approches donnent lieu à quelques avancées à la fois en apprentissage supervisé et en apprentissage par renforcement pour divers cas applicatifs. L’objectif de ce stage, est d’évaluer les méthodes de l’état de l’art et de les mettre en œuvre sur un cas applicatif concret en collaboration avec d’autres travaux menés au laboratoire, notamment sur l’apprentissage par démonstration.   In the scope of its AI research program, CEA Tech Pays de la Loire is offering a Master2 position in Meta-Learning. Since a few years, the performance of learning algorithms on numerous applications has been greatly increased and brought back special interest in higher level learning methods. Basically, current learning methods are use-case specific and lack adaptability to new tasks. More recently, new meta-learning algorithms have been proved to provide few shots learning on unseen tasks in some applicative cases. The recruited candidate will evaluate state of the art meta-learning algorithms and apply these methods to real world test cases in on-going projects at CEA Tech, for example in demonstration learning cases.

Planification de pilotage multi nœud énergétiques - DGDO H/F

DPLOIRE

Systèmes d'information - Systèmes d'information

Nantes

Grand Ouest

4-6 mois

7892

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : anthony.mouraud@cea.fr

Dans le cadre de son programme de R&D de pilotage de systèmes multi-énergie en réseau, le CEA Tech Pays de La Loire propose un stage de Master 2 portant sur la planification du pilotage de nœuds multi énergie. Couplé à des travaux en cours sur le pilotage de nœuds multi-énergie permettant de tirer parti des synergies possibles entre vecteurs énergétiques pour l’optimisation du pilotage des systèmes, le travail proposé est de mettre en œuvre les méthodes et algorithmes permettant de réaliser l’optimisation globale multi nœuds. Les méthodes utilisées pour cette planification pourraient être de l’ordre des méthodes méta-heuristiques (Algo Génétiques, Systèmes Multi-Agents, Réseaux de Neurones …) et devront exploiter les optimisations effectuées localement aux nœuds multi-énergie et définir les interfaces de transfert d’information entre ces nœuds. L’objectif de ce stage est d’évaluer les gains potentiels dans l’optimisation multi-nœuds par rapport à l’optimisation locale uniquement. Des approches centralisées, distribuées ou hybrides seront possibles.   As part of a research program focused on multi-energy systems management, CEA Tech Pays de La Loire offers a Master 2 internship on the planning of multi-energy nodes control. Coupled with ongoing work on the control of multi-energy nodes to take advantage of the possible synergies between energy vectors for the optimization of the control of the systems, the proposed work is to implement the methods and algorithms allowing to realize the multi nodes global optimization. The methods used for this planning could come from meta-heuristic methods (Genetic Algorithms, Multi-Agent Systems, Neural Networks ...) and will have to exploit the optimizations carried out locally at the multi-energy nodes and define the communication interfaces between these nodes. The objective of this internship is to evaluate the potential gains provided by multi-node optimization compared to local optimization only. Centralized, distributed or hybrid approaches will be possible.

Découverte d'objets 3D H/F

DPLOIRE

Exploitation d'installations spécifiques - Exploitation d'installations spécifiques

Nantes

Grand Ouest

4-6 mois

7891

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : anthony.mouraud@cea.fr

Au sein d’un programme portant sur l’apprentissage par démonstration, le CEA Tech Pays de la Loire propose un stage de Master 2 porté sur la découverte d’objets 3D dans des scènes inconnues. L’apprentissage par démonstration consiste à permettre à un agent (ex. un robot) d’apprendre une tâche par l’observation d’un autre agent (ex. un humain) réalisant cette même tâche. Cet objectif global nécessite d’être en mesure d’observer et d’extraire l’information utile contenue dans une scène. Au cours du stage, l'étudiant évaluera les meilleures méthodes permettant l’extraction d’objets 3D aujourd’hui (vraisemblablement dans le domaine du Deep Learning) ainsi que celles permettant de détecter de nouveau objets de façon non supervisée. Ces travaux pourront déboucher sur une thèse portant sur la mise au point d’une chaîne d’acquisition et d’extraction d’objets inconnus dans le cadre de l’observation de tâches complexes. As part of a research program focused on demonstration learning, CEA Tech Pays de la Loire is seeking for an Master2 internship on 3D objects discovery in unknown scenes. Demonstration learning consists in an agent (e.g. a robot) that learns a task by means of observation of another agent (e.g. a human) achieving the task. This global objective relies on the ability to extract meaningful information that can be observed from the scene. During the internship, the candidate will evaluate the state of the art methodologies for objects detection in 3D scenes (presumably through deep learning techniques) and unknown objects extraction. This work could lead to a PhD position on the topic in the scope of complex tasks and environments.

Stage de M2 : Apprentissage par renforcement d'une tâche effectuée par un humain - DGDO H/F

DPLOIRE

Systèmes d'information - Systèmes d'information

Nantes

Grand Ouest

4-6 mois

7890

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : laurent.dolle@cea.fr

Dans le cadre de ses projets de ressourcement technologique, CEA Tech Pays de la Loire (basé à Bouguenais près de Nantes) propose un stage en M2 recherche portant sur l’apprentissage par démonstration : L’apprentissage par démonstration consiste à permettre à un agent (ex. un robot) d’apprendre une tâche par l’observation d’un autre agent (ex. un humain) réalisant cette même tâche. Les méthodes d’apprentissage par renforcement sont souvent utilisées dans ce cadre afin d’améliorer la capacité du robot à réaliser une tâche dans de nouvelles situations, mais elles nécessitent de définir une fonction de récompense qui renforcera les actions permettant d’atteindre l’objectif. Au cours du stage, l'étudiant implémentera une méthode d’apprentissage par renforcement pour une tâche de « pick and place » simulée, en prenant soin de définir une fonction de récompense adaptée. Ces travaux pourront déboucher sur une thèse portant sur la mise au point de méthode d’apprentissage par renforcement inverse permettant d’apprendre automatiquement la fonction de récompense. Si vous êtes intéressé merci d'envoyer votre CV à l'adresse suivante: laurent.dolle@cea.fr

Caracterisation d'un capteur colorimetrique H/F

DTBS

Santé - Santé

Grenoble

Rhône-Alpes

2-4 mois

Bac +2

7859

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : rodrigue.rousier@cea.fr

Dans le cadre de ces activités le laboratoire développe un capteur colorimétrique pour la détection de gaz toxique. Ce capteur est composé d’une source lumineuse d’un capteur optique et d’un substrat actif. Le substrat actif est sensible à certains gaz toxiques, cette sensibilité se traduit par un changement de couleur que l’on cherche à détecter. L’objectif du stagiaire sera de caractériser le capteur colorimétrique et d’évaluer les limites du dispositif. Le stagiaire devra étudier les performances du système en fonction des différents éléments tels que la source lumineuse, la configuration géométrique du montage le capteur, et le substrat.  Il devra notamment évaluer la sensibilité du dispositif colorimétrique.

Stage-Etude et simulation de systèmes d'imagerie THz en milieux diffusants H/F

DOPT

Optique et optronique - Optique et optronique

Grenoble

Rhône-Alpes

6 mois

BAC+4/+5

7849

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : jerome.meilhan@cea.fr

L'utilisation des technologies émergentes exploitant le rayonnement terahertz (THz) dans le domaine de l'imagerie intéresse de plus en plus les industriels. De part ses propriétés de propagation dans les milieux non métalliques ou non polaires, le THz permet de répondre aux besoins de détection dans les applications de contrôle non destructif et d'inspection des personnes, ou de vision en conditions environnementales dégradées (DVE). Dans ce cadre, le laboratoire développe des imageurs à bases de µ-bolomètres à antennes dont les performances sont à l'état de l'art mondial et intégrés au sein d'une caméra commerciale (https://www.i2s.fr/fr/produit/tzcam) à destination de ces nouveaux marchés. Afin de concevoir ces systèmes d'imagerie, il est nécessaire de disposer d'outils de dimensionnements permettant de prédire les performances et d'évaluer leurs capacités à répondre aux besoins exprimés par les industriels. Dans le cas de la DVE, la présence de particules (brouillard, poussières, ...) rend difficile ces estimations du fait des effets de diffusions qui sont à ce jour mal pris en compte dans la gamme spectrale THz. L'objectif de ce stage sera d'initier l'étude de l'impact de la diffusion simple et multiple au travers de milieux diffusants granulaires dans des cas d'usages préalablement identifiés et après validation expérimentale d'enrichir les modèles existants afin d'établir un bilan radiométrique. Durant le stage, le candidat aura à disposition un système de spectroscopie THz dans le domaine temporel (TDS), qui permettra de valider expérimentalement les phénomènes de diffusion par des particules (sphériques/non-sphériques) pour des milieux optiquement peu denses. Sur la base des méthodes d'extraction d'indices existantes il développera un algorithme incluant ces effets de diffusion et permettant de remonter à l'indice connu de diffuseurs granulaires noyés dans des matrices polymères. Durant cette phase, le candidat bénéficiera de l'expertise du Département d'Optique Techniques Associées de l'ONERA qui participera à l'encadrement scientifique de ce stage. A l'issue de cette validation, les codes de diffusions développés seront mis en œuvre dans des scenarii applicatifs de manière à estimer le système optique et les performances capteurs requis pour répondre à ces applications. Pour candidater, merci d'envoyer directement votre CV + LM à jerome.meilhan@cea.fr

Stage-simulation HIL pour l'évaluation des niveaux de sureté d'une architecture

DILS

Mathématiques, information  scientifique, logiciel - Mathématiques, information  scientifique, logiciel

Saclay

Ile de France

6 mois

7847

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : gabriel.pedroza@cea.fr

De nombreuses applications numériques sont basées sur l'intelligence artificielle (IA) et pour des taches critiques pour les systèmes autonomes comme la détection , l'inférence et la prise de décisions. Ces fonctions sont de plus en plus utilisées pour contrôler des véhicules , drones, aéronefs, etc ... systèmes dont la criticité nécessite une évaluation , une preuve, afin de montrer leur niveau de sureté vis à vis des risques encourus .A ce propos , notre laboratoire a besoin de se doter d'un démonstrateur pour explorer et montrer la faisabilité des approches pour l'évaluation de la sureté des systèmes basés IA. Le sujet de stage vise le développement d'un simulateur qui permettra de couvrir certaines étapes du processus d'évaluation de la sureté de fonctionnement .L'évaluation des niveaux de sureté d'un système basé IA peut se faire par simulation de type hardware in the loop .Afin de mieux cadrer le périmètre du démonstrateur et garder une généricité acceptable , les choix suivants sont pris: -une architecture générique est définie en considérant trois blocs (détection, contrôle d'inférence décision,contrôle d'actionneurs -l'implémentation des fonctions contenant des algorithmes IA est faite par le biais d'un système embarqué -le simulateur doit intégrer des modules assurant la spécification de target variables , objective fonctions et la génération des vecteurs caractéristiques en considérant les exigences fonctionnelles et de sureté . -le simulateur doit être interfacé avec un ensemble des modèles haut niveau permettant la conception dirigée par les exigences pour la sureté de fonctionnement etc... Cette chaine conception simulation doit permettre tout d'abord ,l'exploration des choix de conception de l'architecture générique. Par exemple , les choix de conception pour assurer un niveau d'intégrité et disponibilité des fonctions simulées embarquées , leur coût, temps d'implémentation , etc ... ces niveaux sont déterminés et imposés suite aux analyses de la sureté de fonctionnement menées sur les modèles haut niveau et ils orientent le déroulement de la simulation.Concernant la génération des vecteurs caractéristiques , l'exploitation des bases de connaissance existantes est envisagée. Néanmoins , on pourrait se limiter à la génération aléatoire des vecteurs .Les modules pour l'apprentissage et les tests de performance doivent permettre de comparer les choix d'implémentation et leur efficacité .Pour cela , des approches trouvées dans l'état de l'art peuvent servir de référence.

Stage - Etudier les règles de programmation non vulnérable H/F

DILS

Mathématiques, information  scientifique, logiciel - Mathématiques, information  scientifique, logiciel

Saclay

Ile de France

6 mois

7846

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : asma.smaoui@cea.fr

La complexité grandissante des logiciels sûrs et performants rend nécessaire la possibilité d'aborder leur conception à des niveaux élevés d'abstraction. En effet, les gains en surface , temps ou consommation qu'il est possible d'obtenir lors des transformations , tant algorithmiques qu'architecturales , pourraient être proportionnels au niveau d'abstraction considéré .Pour réduire les coûts de développement et augmenter l'évolutivité , l'ingénierie dirigée par les  modèles (IDM) représente une véritable alternative .Cette approche s'appuie principalement sur le langage UML et sur l'initiative MDA(model driven architecture) dont le principe consiste en l'élaboration de modèles indépendants de toutes plate formes et leur spécialisation via des transformations pour l'implémentation effective des systèmes .Papyrus Software Designer est l'outil du LSEA permettant le développement des systèmes embarqués en proposant des générateurs de code depuis le modèle UML vers des langages de programmation de troisième génération tel que C/C++/Java. Le stagiaire devra étudier et appliquer dans Papyrus Software Designer les règles de programmation  non vulnérable qui consistent à éviter d'utiliser certains patrons de programmation susceptibles  de provoquer des erreurs d'exécution (pas de compilation) et d'introduire par la suite des failles dans le programme généré . Le stagiaire devra en particulier : - étudier les règles de programmation qui produisent un code plus sûr ,moins vulnérable pour les logiciels sûrs - modifier le générateur de code actuel (au moins pour un des langages supporté) pour produire un code respectant les règles déjà établies

Vers la détection ultra-sensible grâce à des résonateurs graphène à transduction optomécanique

DCOS

Technologies micro et nano - Technologies micro et nano

Grenoble

Rhône-Alpes

6 mois

7818

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Saclay
Laurence LOURS, DRHRS / SCP / BSLDE
Bat 524
91191 Gif-sur-Yvette cedex
e-mail : stages@cea.fr

Le candidat sera entièrement intégré à l’équipe nano-capteurs résonants du LETI. Il devra s’approprier les techniques de mesure de résonateurs optomécaniques, ainsi que les méthodes de transfert et de manipulation de couches de graphène monoatomiques. Le stagiaire réalisera des dispositifs en graphène suspendus au-dessus de cavités micro-usinées. Une part de fabrication en salle blanche sera réalisée, même si elle s’appuiera sur des dispositifs déjà présents dans le laboratoire. Les dispositifs réalisés seront analysés et caractérisés grâce aux moyens de caractérisation optique et électrique du laboratoire. MERCI DE TRANSMETTRE DIRECTEMENT VOTRE CANDIDATURE A : thomas.alava@cea.fr

Méthodologie de caractérisation de l'hydrogène dans le silicium des cellules solaires.

DTS

Matériaux, physique du solide - Matériaux, physique du solide

Grenoble

Rhône-Alpes

6 mois

7817

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : claire.agraffeil@cea.fr

  Le marché du Photovoltaïque a été relativement fluctuant depuis les 30 dernières années et a permis de développer différentes technologies (Silicium, couches minces, organiques, pérovskites …) avec différents matériaux (Silicium, CdTe, CuInGaSe, polymères, CaTiO3…). Cependant, les technologies silicium occupent toujours 94% du marché. Parmi les technologies silicium, certaines problématiques s’adressent de manière systématique en fonction de l’évolution des architectures des dispositifs de cellules PV. L’une d’entre elles est la compréhension du rôle de l’hydrogène et son impact dans le silicium et les empilements Si/SiOx/polySi. En effet, l’hydrogène interagie de manière significative avec le réseau cristallin par diffusion, piégeage et peut par exemple former des liaisons avec le silicium ou avec les impuretés (éléments légers, métalliques) dans les zones de défauts ou aux interfaces. Généralement, l‘hydrogène a un effet bénéfique, il permet de passiver chimiquement, c’est-à-dire annihiler, certains défauts. C’est pour cela que l’hydrogène est introduit intentionnellement par des procédés technologiques à travers les différentes couches et par diffusion dans le volume pour les « réparer ». Cependant, lorsqu’il s’accumule aux interfaces, l’hydrogène peut également avoir des effets néfastes morphologiques tel que la formation de bulle/ cloquage ou sur la qualité des contacts tels que des pertes résistives. L’ensemble de ces effets peuvent générer un impact sur les performances du dispositif final, et donc sur le rendement de conversion des cellules. Travail demandé : L’objectif du stage est de développer une méthodologie de caractérisation de l’hydrogène dans le volume du silicium et aux interfaces d’empilements type Si/SiOx/polySi. La première étape du stage consistera à sélectionner et préparer les échantillons parmi les matériaux concernés (silicium Mono/ Quasi-Mono / multi cristallin) selon leurs caractéristiques telles que les défauts dans le matériau (sous-joints/joints de grain, précipités) et les concentrations en éléments organiques (C, O).  Ensuite, il s’agira d’expérimenter et/ou de développer des procédés technologiques (implantation ionique, dépôts, recuits, diffusion…) pour introduire l’hydrogène dans les échantillons silicium. La seconde étape du stage sera axée sur la mise en place d’une méthodologie de caractérisation pour quantifier (RMN volume, ERDA) et localiser (MIR, Tof-SIMS, Ellipsométrie IR) l’hydrogène dans le silicium et aux interfaces Si/SiOx/polySi. L’objectif sera d’évaluer les capabilités des techniques de caractérisation en fonction des échantillons silicium ou empilement Si/SiOx/polySi et de leur mode de préparation (implantation, dépôt, diffusion). Merci de transmettre CV + Lettre de motivation à claire.agraffeil@cea.fr

Développement d'une électronique dédiée pour capteurs tactiles complexes à usage robotique

DCOS

Technologies micro et nano - Technologies micro et nano

Grenoble

Rhône-Alpes

6 mois

7814

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Saclay
Laurence LOURS, DRHRS / SCP / BSLDE
Bat 524
91191 Gif-sur-Yvette cedex
e-mail : stages@cea.fr

Au sein de l’équipe projet basée au département système (DSYS), et à partir des premières démonstrations capteurs faites, le stage propose de réaliser une électronique dédiée et le traitement du signal associé pour une première preuve de concept applicative : la préhension en robotique. Les principales missions consisteront à développer l’électronique proche capteur (filtrage, amplification, …), le pilotage par microcontrôleurs du système, et d’adapter le traitement du signal afin de renvoyer les informations pertinentes à une main robotisée. A ce titre, il conviendra de mener une analyse des systèmes de traitement de capteurs piézoélectriques existants et de concevoir en lien étroit avec le chef de projet et les experts composants du domaine les designs électroniques apportant la meilleure performance aux dispositifs finaux. Le candidat devra en outre assurer la réalisation des cartes électroniques et les premières caractérisation et calibration MERCI DE TRANSMETTRE DIRECTEMENT VOTRE CANDIDATURE A : jean-sebastien.moulet@cea.fr

Développement d'un outil d'aide au design de convertisseurs statiques

DTS

Electromagnétisme, génie électrique - Electromagnétisme, génie électrique

Grenoble

Rhône-Alpes

6 mois

7813

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : guillaume.piquetboisson@cea.fr

  Le CEA développe des convertisseurs de puissance pour des applications de fourniture d'énergie. Ces convertisseurs sont basés sur des composants de puissance de type grand gap (SiC : Carbure de Silicium et GaN : Nitrure de Gallium). Différentes applications sont étudiées, amenant pour le design des contraintes très variées, en termes de choix de topologie, de choix de composants de puissance, de rendement, de compacité, de fiabilité ou encore de coûts. Lors des travaux de pré-design, les équipes du laboratoire sont amenées à faire des inter-comparaisons des différentes solutions possibles sur la base de calculs et de simulations. Ces travaux permettent de consolider les choix techniques avant la phase de développement. Le laboratoire souhaite à moyen terme se doter d'un outil informatique d'aide au dimensionnement optimal. Dans ce contexte, il est proposé au candidat de travailler en ce sens en développant une ou plusieurs briques élémentaires de calculs visant cet objectif, ainsi qu'en élargissant le domaine d'application des briques pré-existantes. Le travail se décomposera en plusieurs parties : - Analyse du besoin et de l'existant (tant en interne que commercialement ou dans la littérature) - Définition du périmètre de travail pour le stage et élaboration du planning correspondant - Développement et validation des briques de dimensionnement choisies - Amélioration ou extension de briques existantes vers d'autres puissances ou une autre topologie - Vérification sur des convertisseurs antérieurs de la cohérence des designs proposés par cet outil - Rédaction de préconisations pour la poursuite du travail et restitution à l'équipe. - Rédaction du rapport de stage Le candidat devra avoir une formation en électronique de puissance. Une bonne connaissance des méthodes de design de convertisseur et la maîtrise du logiciel Matlab serait un plus. Une bonne aptitude au travail collectif ainsi qu'une certaine ouverture d'esprit sur les domaines technologiques applicatifs permettraient une excellente intégration. Pour postuler, merci d'envoyer CV + LM à : guillaume.piquetboisson@cea.fr

Etude de l'influence des propriétés d'interfaces sur la résistance série d'une cellule à hétérojonctions de silicium

DTS

Matériaux, physique du solide - Matériaux, physique du solide

Grenoble

Rhône-Alpes

6 mois

7798

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : leo.basset@cea.fr

 La production d’électricité à partir de la conversion photovoltaïque (PV) est devenue incontournable, avec une capacité installée à l’échelle internationale supérieure à 400GW en 2018 et une croissance soutenue de près de 100GW chaque année. Le marché est dominé par les technologies à base de silicium (Si) cristallin qui représentent plus de 90% de la production annuelle de modules PV. Pour favoriser encore la pénétration de cette ressource dite « renouvelable », il est nécessaire de développer des technologies toujours plus performantes à des coûts maîtrisés. La filière des cellules PV à hétérojonctions de silicium (SHJ) combinant un absorbeur de silicium cristallin (c-Si) et des couches minces de silicium amorphe hydrogénée (a-Si :H) a par exemple démontré un potentiel de rendement supérieur à celui des technologies standards de la filière silicium, avec 25,1 % obtenu sur grande surface en laboratoire. Le laboratoire des cellules à hétérojonctions (LHET) du CEA-INES développe et opère une ligne de fabrication préindustrielle de dispositifs SHJ et a déjà démontré des rendements supérieurs à 23% sur ces cellules. Une des limitations identifiées est notamment liée à la résistance série globale de la cellule dont la principale source provient des interfaces entre chaque couche mince constituant la structure. Le/la candidat(e) aura pour but d’identifier les différentes contributions résistives dans des structures de test dont on aura volontairement modifié certaines interfaces. Pour cela il/elle pourra mettre en œuvre des techniques de caractérisations variées typiques du domaine PV (TLM, IV, SunsVoc, Photoluminescence) dans un environnement de salle blanche. Ces résultats serviront de base pour la modélisation des pertes électriques dans les échantillons de test, et pour donner des pistes pour l’amélioration continue des rendements. La variation des propriétés de transport électrique sous l’effet de la lumière et de la température sera également étudiée. Etudes à réaliser : • Mesures électriques sur échantillons de type TLM o Etude de différences de procédés sur les interfaces de la cellule SHJ o Etude de l’influence de l’illumination et de la température sur les interfaces • Mesures électriques sur cellules photovoltaïques (SunsVoc, IV, PL) o Détermination de résistances séries o Etude de l’illumination, de la température, et de l’homogénéité des cellules sur leur résistance série • Modélisation des pertes électriques o Influence des interfaces dans la résistance série d’une cellule SHJ, sur ses performances globales Pour postuler, merci d'envoyer CV + LM à : leo.basset@cea.fr

Développement d'une application de robotique collaborative

DAQUIT

Mathématiques, information  scientifique, logiciel - Mathématiques, information  scientifique, logiciel

Bordeaux

Nouvelle Aquitaine

6 mois

7769

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Saclay
Laurence LOURS, DRHRS / SCP / BSLDE
Bat 524
91191 Gif-sur-Yvette cedex
e-mail : stages@cea.fr

Depuis plus de 30 ans, l’équipe robotique du CEA Tech développe et transfert vers l’industrie des solutions robotiques dans les domaines du nucléaire, aéronautique… Ces études ont fait l’objet de développements de robots et d’outils logiciels de pilotage et de supervision permettant de faciliter l’intégration et l’utilisation de la robotique dans divers contextes. L’objectif du stage est de participer à un projet d’innovation d’un outil de production d’un industriel de l’aéronautique en développant une application de robotique collaborative. Le candidat aura pour mission principale la programmation du robot. Le candidat pourra également participer à la conception d’interface mécanique entre le robot et un éventuel outil, la programmation d’une interface graphique ou réalisation d’une interface physique (par ex à l’aide boutons poussoirs, interrupteurs, LEDs..). Le candidat pourra être amené à réaliser une veille technologique d’outils robotiques et éventuellement à participer au processus d’achat de composants du système.

Détermination des propriétés électroniques de matériaux en couches minces pour les applications PV tandems

DTS

Matériaux, physique du solide - Matériaux, physique du solide

Grenoble

Rhône-Alpes

6 mois

7767

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : vanson.nguyen@cea.fr

Le stage se déroulera à l’INES (Le Bourget du Lac) au sein du SMCP/LHET. Le but de ce stage est d’apporter une meilleure connaissance des propriétés électroniques de certains matériaux candidats envisagés pour une structure tandem tels que les films minces de ZnSnN2 et Cu2O. Le candidat mettra en œuvre différents instruments de caractérisation optiques et électriques, combinées à des outils de simulation numérique et de caractérisation des cellules de test afin de déterminer les propriétés de structure de bandes électronique de ces matériaux. Pour cela, il pourra : • Caractériser les films minces par effet Hall (mobilité, concentration de porteurs de charge, resistivité, et énergies d'activation) sur une large gamme de températures, • Etudier la pertinence des modèles actuellement utilisés pour déterminer les bandgaps optiques de ces matériaux par la technique d'ellipsométrie, • Mettre en oeuvre des mesures de travaux de sortie par Sonde Kelvin (SKP). Tout cela pour différents paramètres de dépôt (température, dopage, etc.) Les différents résultats expérimentaux pourront servir de données d'entrée dans des outils de simulation numérique (AFORSHET, PC1D) afin de modéliser ces matériaux et leur influence sur les propriétés d'interfaces en vue d'une intégration dans un dispositif PV à base de silicium. Des structures de test PV intégrant ces couches minces de ZnSnN2 et/ou de Cu2O seront générées et caractérisées (QSSPC, SunsVoc, IV sous lumière) pour confrontrer données expérimentales avec les résultats de simulation... Pour postuler, merci d'envoyer CV + LM à : vanson.nguyen@cea.fr

Détermination des caractéristiques physico-chimiques influant sur l'interconnexion HET et détermination des analyses à réaliser pour les caractériser

DTS

Matériaux, physique du solide - Matériaux, physique du solide

Grenoble

Rhône-Alpes

6 mois

7766

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : vincent.barth@cea.fr

 Le LMPV développe des modules à partir d'une technologie de cellule hétérojonction (HET). L'interconnexion en série de ces cellules nécessite un procédé basse température. Une des méthodes consiste à utiliser des colles ECA (Electrically Conductive Adhesive) pour assembler la cellule et le ruban d'interconnexion et créer un string de cellules. Une méthode de sérigraphie est utilisée aujourd’hui pour effectuer le dépôt de l’ECA sur la cellule photovoltaïque. Ensuite, une fois le ruban d’interconnexion déposé sur la cellule, l’ECA est réticulé par chauffage (<200°C) pour créer l’adhésion entre les deux éléments. Il est donc nécessaire de déterminer un certain nombre de paramètre physico-chimique afin de déterminer le procédé de sérigraphie et l’étape de curing. Par ailleurs, afin de garantir la fiabilité des modules, il est nécessaire que l’interconnexion résiste à différentes sollicitations (mécanique – thermique – chimique). De même, une connaissance des différents matériaux et de leurs éventuelles interactions est nécessaire. L’objectif du stage est : - De déterminer les caractéristiques physico-chimiques et les analyses les plus pertinentes pour caractériser un ECA - De déterminer les caractéristiques de l’adhésion d’un ECA à t0 (électrique, peel-test) - D’évaluer de nouveaux ECA afin de compléter une base de données interne (mécanique, chimique et électrique) Pour postuler, merci d'envoyer CV + LM à : vincent.barth@cea.fr

Le but est d'étudier différents matériaux et procédés d'encapsulation pour améliorer la durée de vie des cellules solaires pérovskites.

DTS

Chimie - Chimie

Grenoble

Rhône-Alpes

6 mois

7764

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : muriel.matheron@cea.fr

  Le premier objectif est de déterminer et minimiser l’impact de différents matériaux et procédés d’encapsulation sur les performances des cellules solaires pérovskites. Plusieurs voies sont étudiées au laboratoire : - encapsulation par lamination sous vide et à chaud de matériaux thermoplastiques - encapsulation par dispense d’adhésifs liquides ou d’adhésifs sensibles à la pression - dépôt direct de couches de planarisation et de couches barrières aux gaz. On étudiera ensuite le vieillissement de ces dispositifs dans des conditions accélérées, notamment en présence de forts taux d’humidité (85°C et 85% HR). Les expériences seront menées sur des cellules et modules fabriqués au laboratoire. Des caractérisations avancées des dispositifs pérovskites et des matériaux d’encapsulation seront mises en œuvre afin d’identifier les principaux mécanismes de dégradation et apporter des pistes d’amélioration (design des dispositifs pérovskites ou de l’encapsulation). Pour postuler, merci d'envoyer CV + LM à : muriel.matheron@cea.fr

Développement d'outils de caractérisation avancés des cellules photovoltaïques en silicium cristallin

DTS

Instrumentation, métrologie et contrôle - Instrumentation, métrologie et contrôle

Grenoble

Rhône-Alpes

6 mois

7763

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : nicolas.enjalbert@cea.fr

  Le stage se déroulera à l’INES (Le Bourget du Lac) au sein du SMCP (Service Matériaux & Cellules Photovoltaïques). Deux équipements de caractérisation seront étudiés lors de ce stage. Le premier est un équipement de mesure de réponse spectrale, qui sera amélioré et testé sur différentes technologies de cellules solaires à haut rendement. Le deuxième est un équipement de photoluminescence pour des applications en ligne. Il s'agira principalement d'établir des relations entre le signal photoluminescent et les performances finales des dispositifs, de fiabiliser le fonctionnement de l'outil, et d'améliorer le traitement des données de mesure. Pour postuler, merci d'envoyer CV + LM à : nicolas.enjalbert@cea.fr

Modélisation physico-chimique (et éventuellement numérique) du transfert de matière dans un réacteur CO2,sc

DTNM

Chimie - Chimie

Grenoble

Rhône-Alpes

6 mois

7644

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : olivier.lebaigue@cea.fr

Missions : Étudier la fluidique et les transferts de masse associés à la technique d’imprégnation sous CO2 supercritique mise en œuvre dans nos équipements (en batch  ou avec recirculation). Établir les flux des espèces chimiques d’intérêt au sein du fluide et des matériaux à imprégner. Travail de modélisation fluidique qui intégrera un module de prise en compte des phénomènes de solubilisation d’espèces chimiques, des phénomènes de transport d’espèces chimiques au sein de nos équipements et d’améliorer la connaissance de leur interaction avec les échantillons à traiter. In fine, cette connaissance nous permettra de mieux faire le lien entre les conditions de procédé et les propriétés des matériaux obtenus à l’issu des traitements. Validation expérimentale des modèles développés, notamment la mise en place d’outils de caractérisation dédiés, comme la spectroscopie Raman in-situ. Des plans d’expériences seront alors conduits sur des traitements ciblés afin de valider la bonne concordance entre les résultats des modèles et des mesures expérimentales. Pour postuler, merci d'envoyer CV + LM à : olivier.lebaigue@cea.fr

Développement de méthodes d'optimisation de circuits booléens pour la cryptographie homomorphe .

DACLE

Mathématiques, information  scientifique, logiciel - Mathématiques, information  scientifique, logiciel

Saclay

Ile de France

6 mois

7643

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : p.aubry@cea.fr

Un système de chiffrement homomorphe permet d'exécuter un ensemble complet d'opérations logiques - AND et XOR - directement sur des données chiffrées c'est à dire sans les déchiffrer .Pour aider le développeur à utiliser  cette technologie , le CEA LIST a développé l'outil Open source Cingulata qui permet d'exécuter homomorphiquement des programmes écrits dans un langage de haut niveau (C++).En effet , cet outil permet de transformer le code source de haut niveau dans un circuit boléen équivalent et d'exécuter ce circuit sur des données chiffrées. Grâce à cet outil, certaines entreprises peuvent ainsi fournir des services sur des données d'utilisateurs tout en préservant leur vie privée. Ces méthodes intéressent différents domaines d'application, tels que médical, l'industrie du futur ou la publicité ciblée.Néanmoins, les performances des implémentations actuelles ne permettent pas encore de pouvoir déployer ces services à grande échelle. En effet, les calculs en homomorphe induisent par construction du bruit .Ce bruit tend à augmenter avec la complexité des calculs effectués et les performances de calcul sont ainsi détériorées. L'objectif du stage est de proposer et de développer des réécritures de circuits booléens afin de minimiser le bruit induit et ainsi améliorer les performances des cryptosystèmes homomorphes Le but du stage est de développer un outil d'optimisation des circuits booléens spécifique aux contraintes de la cryptographie homomorphe .Parmi les différentes étapes à atteindre , on peut mentionner : -compréhension de l'outil Cingulata permettant la transformation des applications sur les données chiffrées de manière homomorphe en circuits booléens -identification des contraintes liées à l'exécution des circuits booléens en homomorphe et modélisation du problème d'optimisation à résoudre -étude de l'art sur des algorithmes d'optimisation existants pour les calculs booléens -comparaison et analyse de différents choix pour les algorithmes de résolution du problème d'optimisation identifié précédemment implémentation et validation de l'algorithme d'optimisation mettant en œuvre la solution retenue

Développement d'une bibliothèque d'interface logicielle/matérielle sur FPGA

DACLE

Systèmes d'information - Systèmes d'information

Saclay

Ile de France

6 mois

Bac+5, école d'ingénieur

7614

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : caaliph.andriamisaina@cea.fr

Aujourd’hui les applications sont de plus en plus complexes et la conception des systèmes électroniques qui doivent supporter leur exécution nécessitent l’utilisation de moyens de simulation et d’émulation de plus en plus avancés. La simulation de ces systèmes à plusieurs rôles dans la conception d’architectures. Elle permet de fournir un support pour le développement des couches applicatives et la validation des applications, mais également de concevoir, dimensionner, évaluer les performances et d’explorer l’espace de conception afin de garantir à haut niveau le fonctionnement des solutions matérielles développées. D’autre part, des solutions d’émulation ou de prototypage matérielles sont aujourd’hui utilisées par les industriels pour valider des circuits numériques de grande complexité. Ces solutions sont des cartes multi-FPGA capables d’émuler des circuits numériques préalablement décrits en VHDL puis synthétisés via les outils de synthèse FPGA. Elles offrent également de nombreuses possibilités de mise au point et d’observation des différents nœuds du circuit au sein même du FPGA. Le couplage entre ces moyens de simulation et d’émulation nécessite la mise en place d’une interface logicielle/matérielle, appelée transacteur. L’objectif de ce stage consiste à réaliser une bibliothèque de transacteurs, pour les protocoles standards dont l’AXI, le CAN et l’Ethernet. Il faudra pour cela, pour chaque protocole, développer un transacteur matériel en VHDL/Verilog et logiciel en C/C++, et évaluer la performance du transacteur développé sur FPGA. Le candidat commencera par le développement de transacteurs pour le protocole AXI4 (AXI4, AXI4-lite, AXI4-stream), le CAN puis pour l’Ethernet. Candidat à ce stage, vous êtes en dernière année de formation de deuxième cycle universitaire ou d’école d’ingénieur et disposez d’une bonne connaissance en C/C++, en VHDL et/ou Verilog, en conception FPGA et de l’outil Vivado de Xilinx. Exigeant et investi, vous avez à coeur de proposer des solutions innovantes et de travailler dans un milieu à la pointe de la technologie qui vous permettra de répondre aux enjeux de demain. Le candidat devra être doté d’un bon relationnel et posséder la capacité de travailler en équipe et en autonomie.

Accélération matérielle sur FPGA d'un algorithme d'optimisation

DACLE

Systèmes d'information - Systèmes d'information

Saclay

Ile de France

6 mois

Bac+5, école d'ingénieur

7613

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : francois.galea@cea.fr

Les FPGA sont de plus en plus considérés comme une solution efficace pour l’accélération d’algorithmes logiciels gourmands en temps de calcul. Le principe est de déporter les sections les plus coûteuses du logiciel vers une architecture matérielle spécifique, implémentée sur le FPGA. De par les possibilités de parallélisme offertes, des facteurs d’accélération importants peuvent être obtenus. Ce stage s’intéresse à l’accélération d’une heuristique de type recherche tabou ou algorithme génétique pour un problème de conception de circuits électroniques. En raison des tailles de problèmes rencontrées, l’exécution logicielle de cet algorithme nécessite un très grand nombre d’itérations, et peut nécessiter un temps très important, pouvant atteindre plusieurs heures. Le stage consistera en les étapes suivantes : - Prise en main de l’algorithme considéré. - Implémentation matérielle du coeur de l’algorithme en VHDL (selon les possibilités, en partant de zéro ou en s’aidant de l’outil de synthèse de haut niveau de Xilinx). - Intégration de l’architecture matérielle dans l’environnement du laboratoire pour une exécution sur une plate-forme FPGA de Xilinx. - Test et évaluation (performance, consommation énergétique) sur la plateforme. Le candidat recherché est en dernière année de master recherche ou diplôme ingénieur (BAC+5). La maîtrise du langage de programmation matérielle VHDL et celle du langage C sont indispensables. Des connaissances en optimisation combinatoire et en conception FPGA seront appréciées.

Implémentation et optimisation d'une architecture multicoeur RISCV sur une plateforme multi-FPGA

DACLE

Systèmes d'information - Systèmes d'information

Saclay

Ile de France

6 mois

Bac+5, diplôme d'ingénieur

7611

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : benoit.tain@cea.fr

Aujourd’hui les applications sont de plus en plus complexes et les systèmes sur puce (SoC) devant supporter ces performances élevées augmentent aussi en complexité. La validation de ces systèmes passe souvent par l’étape de prototypage sur une plateforme à base de FPGA. Cependant, la complexité grandissante des SoC nécessite de plus en plus l’utilisation de plateformes de prototypage à base de plusieurs FPGA et ceci constitue un enjeu majeur pour la vérification de ces systèmes. L’objectif de ce stage consiste à implémenter une architecture multicoeur à base de processeurs RISC-V sur une plateforme proFPGA constituée de 2 FPGA Virtex 7 de Xilinx. Il faudra pour cela dans un premier temps, effectuer une partition manuelle de l’architecture, mettre en place l’interface de communication entre les partitions et implémenter les différentes partitions sur les différents FPGA. Le candidat sera alors amené à optimiser le multiplieur du processeur afin d’atteindre une fréquence de fonctionnement plus élevé. Dans un second temps, le candidat utilisera des partitions générées par un outil interne de partitionnement multi-FPGA afin de démontrer le fonctionnement d’un flot de conception multi-FPGA automatisé. Candidat à ce stage, vous êtes en dernière année de formation de deuxième cycle universitaire ou d’école d’ingénieur et disposez d’une bonne connaissance en C/C++, en VHDL et/ou Verilog, en conception FPGA et de l’outil Vivado de Xilinx. Exigeant et investi, vous avez à coeur de proposer des solutions innovantes et de travailler dans un milieu à la pointe de la technologie qui vous permettra de répondre aux enjeux de demain. Le candidat devra être doté d’un bon relationnel et posséder la capacité de travailler en équipe et en autonomie.

Exécution spéculative basée sur la théorie GLR/GLL

DACLE

Systèmes d'information - Systèmes d'information

Saclay

Ile de France

6 mois

BAC+5, école d'ingénieur

7610

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : thierry.goubier@cea.fr

Une problématique clé dans les processeurs actuels, et plus spécialement dans le calcul haute performance, est de prédire les accès mémoires pour permettre au processeur de précharger les données dans les caches. L'enjeu actuel est de d’exécuter efficacement des codes dit sparses, comme le HPCG, pour lequel l'efficacité des machines se situe à des niveaux très bas (typiquement < à 2% du maximum théorique des processeurs) dû au prix à payer pour les accès mémoires. Pour cela, une des voies est d'exécuter spéculativement en avance de phase les instructions sans effectuer de calcul afin de précharger les caches [1]. Dans cette exécution spéculative, un programme se transforme en une exécution parallèle suivant plusieurs branches (if / else), dont une seule se révélera correcte (prise / non-prise). Dans un domaine indépendant, celui des automates et de l'analyse syntaxique, le laboratoire a déjà mis en oeuvre une implémentation de la théorie GLR/GLL capable d’explorer de manière optimale les différentes alternatives d’exécution. Le but de ce stage est d'explorer et de valider si une telle théorie est capable de représenter une exécution spéculative d'un code de calcul. Le candidat devra alors implémenter une solution et analyser sur un flot d'instructions caractéristiques les performances obtenues. L'étudiant devra faire preuve d'un bon niveau en compilation et en architecture de processeur. Une poursuite en thèse est envisageable. [1] Z. Purser, K. Sundaramoorthy and E. Rotenberg, "A Study of Slipstream Processors", Proc. 33rd Ann. Int'l Symp. Microarchitecture, Monterey, CA, Dec. 2000.

Exécution native de code GPU dans le contexte d'une simulation SystemC/TLM 2.0

DACLE

Systèmes d'information - Systèmes d'information

Saclay

Ile de France

6 mois

Bac+5 - Master recherche/diplôme ingénieur

7609

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : amir.charif@cea.fr

Dans le cadre de la conception de systèmes numériques, le prototypage virtuel est devenu une nécessité, rendant possible le développement et la validation du logiciel avant la disponibilité de la plateforme matérielle. Le LCE (Laboratoire de Calcul et Environnement de Conception) propose sa propre solution de prototypage virtuel appelée SESAM. Grâce à une riche bibliothèque de composants et des méthodes innovantes d’accélération, SESAM permet de créer des prototypes virtuels de plateformes complexes et d’exécuter du code invité à des vitesses record. SESAM modélise plusieurs interfaces externes : SPI, I2C, PCI-Express, afin de rendre possible la simulation de plusieurs sous-systèmes connectés au sein d’une même simulation SystemC. Beaucoup d’architectures modernes adoptent un processeur graphique, ou GP-GPU (General Purpose Graphics Processing Unit) pour effectuer du calcul massivement parallèle. Le GPU est le plus souvent accessible via le bus PCI-Express, utilisé pour le transfert de données et de code exécutable vers la mémoire du GPU. Le but de ce stage est d’émuler l’exécution d’un code CPU/GPU en exécutant la partie CPU sur le modèle de processeur dans SESAM (e.g. ARM), et le code GPU sur un GPU physique connecté à la machine hôte. Il s’agira de modéliser dans SESAM un endpoint PCI-E qui transforme les requêtes TLM vers de vraies requêtes destinées au GPU physique. Le stagiaire sera donc confronté aux aspects les plus bas-niveau de la programmation GP-GPU et des transactions PCI-E. Les résultats de ce stage sont susceptibles de donner lieu à une publication dans une conférence internationale. Le candidat recherché est en dernière année de master recherche ou diplôme ingénieur (bac+5). Des connaissances solides en architecture des ordinateurs, langages C++ et C bas niveau sont requises. Toute expérience en programmation GPGPU (CUDA, OpenCL) sera appréciée. Le candidat idéal pour ce poste est curieux, aime apprendre de nouvelles choses et n’hésite pas à proposer des idées originales pour relever les nouveaux défis.

Optimisation de la hiérarchie mémoire d'une architecture multi/manycoeur hétérogène pour l'intelligence artificielle

DACLE

Technologies micro et nano - Technologies micro et nano

Saclay

Ile de France

6 mois

Bac+5 - Master recherche/diplôme ingénieur

7608

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : alexandre.carbon@cea.fr

Dans le cadre de ses activités liées à la conception d’architectures de calcul à haute efficacité énergétique, le laboratoire a développé la plateforme multicoeur hétérogène STELLAR. Cette plateforme est basée sur l’utilisation de cœurs de processeur RISC-V hétérogènes de type BOOM (à haute performance) et Rocket (à haute efficacité énergétique), afin d’implémenter une approche similaire à l’approche ARM big.LITTLE. Ses interfaces génériques et l’utilisation de bus de communication standardisés de type AMBA (AXI4 & AHB/APB) permettent d’intégrer de manière simple des blocs de traitements dédiés comme par exemple des accélérateurs matériels en fonction des applicatifs ciblés. Dans ce contexte, les architectures embarquées font face à de nombreux challenges, mêlant notamment traitements massifs de données et sûreté de fonctionnement. Les applications de type véhicule autonome, intégrant des solutions à base de traitements neuronaux, en sont la parfaite illustration. Afin de relever ces défis, nous proposons dans le cadre de ce stage d’optimiser la hiérarchie mémoire de la plateforme en place. Pour cela, le candidat procédera tout d’abord à une analyse critique d’algorithmes d’intelligence artificielle afin de proposer des optimisations de la hiérarchie mémoire de la plateforme. Ces optimisations pourront aller de la modification de la structure de cache actuelle à l’intégration potentielle d’interfaces mémoires vers l’extérieur, en passant par l’inclusion de nouveaux niveaux de cache ou des mécanismes de gestion dédiés. En se basant sur cette analyse, le candidat déterminera la meilleure stratégie à mettre en œuvre et procédera à son implémentation à l’aide des moyens à disposition dans le laboratoire. Il procédera enfin dans un dernier temps à l’évaluation des performances de la nouvelle hiérarchie proposée. Le candidat recherché est en dernière année de master recherche ou diplôme ingénieur (bac+5). Des connaissances solides en conception d’architecture des processeurs, ainsi qu’en langages C++ et C sont requises. Une connaissance des réseaux de neurones profonds est un avantage. Le candidat idéal pour ce poste est curieux, aime apprendre de nouvelles choses et n’hésite pas à proposer des idées originales pour relever les nouveaux défis.

Localisation 3D homme robot pour la comanipulation

DIASI

Mécanique et thermique - Mécanique et thermique

Saclay

Ile de France

6 mois

7593

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : franck.geffard@cea.fr

Ces dernières années les recherches visant à faire collaborer des robots avec les hommes ont beaucoup progressé. Cependant une des difficultés majeures qui empêche encore l'utilisation massive de ces nouvelles techniques dans l'industrie pour l'exécution de tâches complexes, est le manque de solution satisfaisante permettant de communiquer efficacement/intuitivement et de façon robuste avec le robot. En tant qu'Institut de Recherche Technologique, le CEA-LIST, via le LRI (Laboratoire de Robotique Interactive), travaille depuis de nombreuses années sur la conception mécanique et la commande de ces nouvelles architectures mécatroniques devant assister l'homme dans des tâches industrielles plus ou moins complexes. Certains résultats sont déjà visibles et utilisés quotidiennement dans l'industrie (Cf. http://www-list.cea.fr/index.php/recherche-technologique/programmes-de-recherche/manufacturing-avance/robotique-collaborative ). Ce stage s'intègre dans la continuité de ces travaux. L'objectif principal de ce stage est en effet de participer au développement du système de pilotage intuitif de ces cobots. Pour ce faire, le stagiaire aura à sa charge de développer un applicatif de localisation 3D d'un humain travaillant à proximité d'un robot, d'intégrer cet applicatif dans le système de pilotage global du robot et d'évaluer son utilisation pour une tâche de comanipulation avec un robot industriel. Pour plus de détails sur ce sujet, n'hésitez pas à nous contacter directement.

Commande d'un exosquelette

DIASI

Mécanique et thermique - Mécanique et thermique

Saclay

Ile de France

6 mois

7592

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : franck.geffard@cea.fr

Ces dernières années les recherches visant à faire collaborer des robots avec les hommes ont beaucoup progressé. Cependant une des difficultés majeures qui empêche encore l'utilisation massive de ces nouvelles technologies dans l'industrie pour l'exécution de tâches complexes, est le manque de solution satisfaisante permettant de détecter l'intention de l'opérateur. En tant qu'Institut de Recherche Technologique, le CEA-LIST, via le LRI (Laboratoire de Robotique Interactive), travaille depuis de nombreuses années sur la conception mécanique et la commande de ces nouvelles architectures mécatroniques devant assister l'homme dans des tâches industrielles plus ou moins complexes. Certains résultats sont déjà visibles et utilisés quotidiennement dans l'industrie (Cf. http://www-list.cea.fr/index.php/recherche-technologique/programmes-de-recherche/manufacturing-avance/robotique-collaborative). Ce stage s'intègre dans la continuité de ces travaux. L'objectif principal de ce stage sera de participer au développement d'un système de pilotage intuitif d'exosquelette. Pour plus de détails sur ce sujet, n'hésitez pas à nous contacter directement.

Acquisition et analyse de données exosquelettes

DIASI

Mécanique et thermique - Mécanique et thermique

Saclay

Ile de France

6 mois

7591

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : franck.geffard@cea.fr

n tant qu'Institut de Recherche Technologique, le CEA-LIST, via le LRI (Laboratoire de Robotique Interactive), travaille depuis de nombreuses années sur la conception mécanique et la commande de nouvelles architectures mécatroniques devant assister l'homme dans des tâches industrielles plus ou moins complexes. Certains résultats sont déjà visibles et utilisés quotidiennement dans l'industrie (Cf. http://www-list.cea.fr/index.php/recherche-technologique/programmes-de-recherche/manufacturing-avance/robotique-collaborative). Ce stage s'intègre dans la continuité de ces travaux. L'objectif principal de ce stage sera de développer un système d'évaluation d'exosquelette. Pour ce faire le stagiaire devra proposer une instrumentation d'un exosquelette existant, en réaliser son intégration, puis participer aux essais sur site et à l'analyse de résultats. Pour plus de détails sur ce sujet, n'hésitez pas à nous contacter directement.

Stage de fin d'étude conception de systèmes hydrogène en environnement marin

DPLOIRE

Sciences du climat et de l'environnement - Sciences du climat et de l'environnement

Nantes

Grand Ouest

6 mois

7581

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : Clement.Retiere@cea.fr

Le fonctionnement et la longévité des piles à combustible sont fortement impactés par des atmosphères dites sévères (pollution atmosphérique et environnement marin). Une évolution de la plateforme « système énergétique » du site de Nantes est en cours. Celle-ci permettra à terme de qualifier des systèmes de piles à combustible et/ou d’électrolyseur complets en milieu sévère. Dans le contexte de cette évolution, vous serez en charge de l’étude d’architectures de systèmes de pile à combustible et d’électrolyseur de forte puissance (jusqu’à 500kW) afin d’identifier les parties de ces systèmes présentant une sensibilité particulière aux atmosphères marines corrosives. En s’appuyant sur l’état de l’art, vous proposerez un ensemble de mesures de protection (filtre ou autre) pour préserver ces éléments. Les efficacités de ces différentes mesures de protection pourront être qualifiées et validées par l’expérimentation. Pour cela, vous définirez et mettrez en place un protocole expérimental s’appuyant sur les moyens de simulations d’environnements sévères disponible (brouillard salin, banc aéraulique environnement sévère).

Développement d'un modèle de corrosion atmosphérique. Cas du couplage galvanique

DPLOIRE

Sciences du climat et de l'environnement - Sciences du climat et de l'environnement

Nantes

Grand Ouest

6 mois

7580

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : Paul.Buttin@cea.fr

Ce stage s’inscrit dans le développement de l’activité marinisation des systèmes industriels de la PRTT Grand Ouest. Des enceintes climatiques et de brouillard salin permettent de faire des essais de vieillissement en milieu agressif sur des pièces de grandes dimensions. Afin d’appuyer ces analyses de durabilité, la PRTT souhaite lancer une activité de modélisation pour la corrosion atmosphérique. Les phénomènes de corrosion atmosphérique ont la particularité de se réaliser sous un film fin d’eau en surface des matériaux. L’épaisseur du film varie en fonction des conditions environnementales et de la pollution de surface. Dans une simulation par éléments finis, la différence d’échelle entre la taille d’une pièce et la taille du film d’eau ne permet pas un maillage efficace de l’ensemble. L’objectif de ce stage est de développer un modèle de corrosion atmosphérique en prenant en compte cette problématique de maillage. Le travail commencera par une étude bibliographique afin de poser les équations physiques et de voir les solutions qui existent déjà pour ce problème. Les paramètres d’entrés des matériaux modélisés pourront être tirés de la littérature ou des expériences en cours dans le laboratoire. La résolution des équations par éléments finis se fera à l’aide du logiciel COMSOL.

Onduleur à base de modules photovoltaïques commutés maximisant la puissance

DSYS

Composants et équipements électroniques - Composants et équipements électroniques

Grenoble

Rhône-Alpes

6 mois

Bac +5 dernière année d'école d'ingénieur ou Master

7567

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : ghislain.despesse@cea.fr

Le stage se basera sur le principe de cette architecture à base de modules photovoltaïques commutées, il s’agit de pouvoir dynamiquement ajouter/supprimer électriquement des modules d’une mise en série pour générer en sortie la tension souhaitée. Ce principe a déjà été évalué et testé dans le cas de la gestion de batteries et a montré de nombreux intérêts : commutation de faibles tensions (réduction drastique pertes par commutations), flexibilité accru (le courant moyen extrait de chaque module peut-être très différent, des modules peuvent être rajoutés/retirés), permet la continuité de service en cas d’un élément défaillant… Nous souhaitons, au travers de ce stage, étendre ce principe au cas de la production photovoltaïque avec toutes les spécificités associées : la source photovoltaïque est plutôt une source de courant que de tension et l’optimisation du fonctionnement d’un module impose que le courant qui lui est extrait le place dans un mode d’extraction maximum d’énergie (MPPT : Maximum Power Point Tracking), ce point optimal étant différent pour chaque module au vu des salissures, de l’orientation, des défauts, des ombrages… Par ailleurs, toute déconnexion longue du module conduit naturellement sa tension à s’éloigner de ce point de fonctionnement optimal, il faut donc déterminer une stratégie pour ramener le système vers son point de fonctionnement optimal et ensuite pour le maintenir à ce point de fonctionnement. Cette optimisation du fonctionnement de chaque module doit se faire tout en suivant en même temps et en temps réel la tension secteur au niveau de la sortie du système. La puissance globale de sortie doit, en temps réel, être la somme des puissances optimale de chaque module, de façon à pouvoir les maintenir à leur point de fonctionnement optimal même s’ils sont hétérogènes.

Convertisseur VHF intégrant des composants passifs innovants

DSYS

Composants et équipements électroniques - Composants et équipements électroniques

Grenoble

Rhône-Alpes

6 mois

Bac +5 dernière année d'école d'ingénieur ou Master

7563

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : sebastien.carcouet@cea.fr

La densité de puissance et les temps de réponse sont des critères  importants de performance dans les convertisseurs de puissance DC-DC. Des fréquences de commutation plus élevées permettent l'utilisation de composants passifs plus petits en valeur, en taille et en poids En effet, plus la fréquence est élevée, moindre est l’énergie stockée et échangée par cycle, moindre est le volume de l’inductance et/ou de la capacité et plus la densité de puissance du convertisseur est élevé.   Par ailleurs, une fréquence de commutation élevée permet une réponse plus rapide aux changements de condition de fonctionnement (temps de réponse). Cependant, lorsque les convertisseurs opèrent à plus de 30MHz, les structures utilisées communément, mêmes les structures résonnantes classiques, ne sont plus adaptées, même via un pilotage à zéro de tension  (ZVS : Zéro Voltage Switching). C’est la raison pour laquelle, une nouvelle topologie d’onduleur, en rupture avec les topologies à cellule de commutation (ex : le bras d’onduleur) est envisagée. L’objectif du stage est de démarrer la réalisation un convertisseur DC/DC d’une dizaine de watt à très haute fréquence avec des matériaux possédant des propriétés piézoélectriques et présentant de faibles pertes (facteur de qualité élevé). Le stage comportera les tâches suivantes : - Une analyse de l’état de l’art. - L’identification et la caractérisation des composants piézoélectriques pertinents. - La simulation de la topologie envisagée (puissance et contrôle). - Le dimensionnement, la réalisation et le test d’une maquette préliminaire.

Développement d'un montage d'imagerie grand champ en réflexion

DTBS

Santé - Santé

Grenoble

Rhône-Alpes

2 à 4 mois

7553

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : pierre.blandin@cea.fr

Dans le cadre d'une thèse au sein de notre laboratoire, un dispositif d'imagerie grand champ (30mm²) avec une résolution micrométrique a été mis au point. Ce système  associe de l'imagerie de phase et de fluorescence en transmission. Les performances de ce système permettent d'étudier simultanément sur un même champ un grand nombre (jusqu'à 30000) d'objets micrométriques (environ 5 µm), ou bien plusieurs objets de plus grande taille (quelques centaines de micromètres). L'objectif de ce stage est de rajouter l'imagerie de phase en réflexion sur le montage. L'ajout de cette modalité, dont la preuve de concept a été réalisée, permettra de travailler avec des échantillons opaques et réfléchissants. L'étudiant commencera par se familiariser avec la technique sur un microscope classique avec différents objectifs et divers échantillons calibrés. Cela permettra d'appréhender les performances et les limites de la technique. Ensuite, il modifiera le dispositif grand champ existant pour ajouter la modalité en réflexion. Les performances globales de ce nouveau système seront évaluées.

Mise au point d'un logiciel de pilotage d'un montage de microscopie optique

DTBS

Santé - Santé

Grenoble

Rhône-Alpes

2 à 4 mois

7552

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : pierre.blandin@cea.fr

Le laboratoire développe un nouveau montage d'imagerie optique pour observer des échantillons cellulaires à l'intérieur de cartes microfluidiques. L'étude de ces échantillons permettra de mieux comprendre comment les cellules individuels s'organisent pour former des organes. L'étudiant devra mettre au point en Labview le programme de pilotage qui permettra l'acquisition des images. Ce logiciel devra piloter et synchroniser une caméra, des platines de translations et une source lumineuse.

Optimisation d'un capteur d'oxymétrie en réflectance "dual mode"

DTBS

Santé - Santé

Grenoble

Rhône-Alpes

6 mois

Bac +5

7551

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : anne.koenig@cea.fr

Le contexte de ce stage est la mesure de la saturation en oxygène du sang (SaO2)  par voie optique (spO2* et DRS**). Classiquement, cette mesure se fait en transmission (éclairement et mesure de part et d'autre du tissu examiné) en plaçant une pince équipée de LEDs et d'une photodiode au doigt ou à l'oreille du patient. Un prototype fonctionnant en réflectance a été développé au laboratoire d'accueil dans le but d’avoir un capteur communicant avec le smartphone du patient. Ce prototype de capteur a été utilisé dans le cadre d'une étude clinique pour vérifier son bon fonctionnement et établir sur des données réelles la bonne variation des paramètres mesurés avec la variation de la saturation mesurée dans les gaz du sang. Le sujet de ce stage porte sur l’optimisation de ce capteur. En particulier, on s’intéressera à la distance entre les LED et la photodiode qui conditionne la bonne mesure du signal et son contenu informationnel quelle que soit la structure de la peau du sujet. Travail demandé : Le stage comporte trois parties en étroites relations entre elles: 1. Développement/optimisation électronique et optique du capteur  : -Adaptation d’une maquette existante, - Choix des composants et de la géométrie des éléments optiques (distances entre LEDs et photodiode). - Simulations d'optimisation optique à effectuer avec un outil logiciel interne. 2. Développement méthode algorithmique : - Compréhension de la physique d'interaction avec les tissus. - Adaptation de la méthode d'extraction de la spO2 et DRS à partir des mesures. 3. Tests de comparaison entre les deux capteurs : - Mise en place d'un protocole de test utilisant notre salle d'expérimentation. - Comparaison et caractérisation des mesures avec des outils du commerce. * : Saturation Pulsée en Oxygène (méthode d'analyse temporelle de la réponse à une illumination) ** : Spectroscopie de Réflectance Diffuse (méthode d'analyse spatiale de la réponse à une illumination)

CARACTERISATION DE LA SENSIBILITE AU GAZ DE BIOFILS AMYLOÏDES

DTBS

Santé - Santé

Grenoble

Rhône-Alpes

4/6 mois

Master 2

7488

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : olivier.constantin@cea.fr

Les fibres amyloïdes sont connues depuis longtemps comme marqueurs biologiques de maladies neurodégénératives. Il y a une quinzaine d’années, il a été mis à jour qu’elles jouent un rôle clé dans de nombreuses fonctions biologiques au sein des organismes vivants, des bactéries aux êtres humains. Aujourd'hui, nous étudions leur potentiel en bioélectronique, entendue comme le champ de recherche centré sur l'interfaçage d'un système biologique avec l'électronique. Notre équipe peut produire des fibres amyloïdes fonctionnelles aux propriétés électriques prometteuses. Celles-ci semblent pouvoir assurer le transport ionique, protonique et électronique. L’étude de ce comportement sera l’objet des recherches d’un jeune chercheur dans le cadre du projet. Nous aimerions en parallèle étudier l'impact de la fonctionnalisation des fibres amyloïdes et faire la démonstration d'un capteur de gaz, ceci faisant l’objet du stage proposé. Pour ce faire, un protocole de fonctionnalisation ciblé devra être développé et caractérisé en environnement contrôlé, sur des assemblages de fibres ou des fibres isolées. Des microcomposants dédiés sont en cours de développement, le stagiaire ayant à charge de développer le banc de mesure sous banc gaz et le protocole associé. Les résultats pourront être publiés sous forme de brevets et d’articles scientifiques. Notre équipe est composée de de chimistes, de microtechnologues, ainsi que de biophysiciens, qui seront disponibles pour vous assister sur les aspects techniques correspondants. Nous sommes à la recherche d'un(e) candidat(e) motivé(e) et curieux(se) de faire progresser la compréhension de ces biofils et le développement de nouveaux types de capteurs.

Experimental validation and optimization of 5G mmWave localization algorithms H/F

DSYS

Composants et équipements électroniques - Composants et équipements électroniques

Grenoble

Rhône-Alpes

6 mois

Last year in engineering school or Master 2

7472

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : benoit.denis@cea.fr

Wireless localization has been identified as a key intrinsic feature of future 5G communications in the millimeter wave domain above 25GHz (mmWave). While operating in these frequency bands, highly directional antenna systems are used so as to achieve better transmission ranges. The location information is thus helpful to ease radio access with respect to local base stations (e.g., by enabling faster or adaptive location-based beam selection and beam alignment) or even to dynamically track multiple mobile users. Besides contributing to optimize wireless communications, the localization functionality is also of the highest importance for specific applications explicitly claimed by 5G, such as autonomous driving. In this context, advanced estimation algorithms have been developed for the last past months, aiming at retrieving relevant location-dependent radio parameters, such as signal’s Angle of Arrival / Angle of Departure / Delay, etc..., over both uplinks and downlinks. Ultimately, these variables can be used to infer the positions and the orientations of mobile users with respect to their local serving base stations. Other recent research contributions also aim at optimizing Beam Forming and resources allocation on the transmitter side for the sake of improving localization performances, while minimizing the footprint onto data communications (in terms of data rate, latency, coverage, etc.). However, most of these contributions still make quite optimistic assumptions regarding propagation channel and/or hardware limitations/impairments. In the frame of the proposed internship, we aim at an experimental proof-of-concept of these mmWave localization functionalities, relying on real antenna systems developed at CEA-Leti at 26GHz, as well as on a dedicated channel sounder. The corresponding work plan can be split into the following tasks: - Bibliographical studies (e.g., mmWave technology, wireless localization, estimation theory…); - Adaptation and simulation-based validations of existing single-link channel estimation algorithms, while accounting for realistic propagation/hardware impairments (Matlab); - Participation to the specification and realization of a localization-oriented measurement campaign in controlled scenarios, based on a real integrated mmWave antenna system and a suitable channel sounder ; - Final offline validations of the adapted localization algorithms based on the previous experimental data (Matlab). This work will be conducted in parallel of PhD investigations currently carried out in the hosting lab on a related research topic.

Évaluation des solutions de communication entre véhicules (V2X) H/F

DSYS

Composants et équipements électroniques - Composants et équipements électroniques

Grenoble

Rhône-Alpes

6 mois

Bac +5 dernière année d'école d'ingénieur ou Master

7470

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : valerian.mannoni@cea.fr

L'adoption des véhicules électriques et l'introduction progressive de mécanismes de conduite autonome apportent des transformations importantes à l'automobile. La communication entre les véhicules et de véhicules aux infrastructures devrait prendre une part importante à ces transformations. Deux grandes technologies ont été identifiées dans ce domaine : (i) une première issue du WiFi, appelée ITS-G5 / IEEE WAVE / DSRC, (ii) une autre issue du cellulaire (3GPP), évolution du LTE et appelée C-V2X. L'objectif de ce stage est de comparer techniquement ces deux technologies (couche physique/radio, couche MAC). Ce stage pourra alors se dérouler comme suit: 1. Les technologies de communication seront étudiées et analysées via un état de l'art des solutions ITS-G5 et C-V2X (couches physiques PHY et protocolaires MAC) 2. Une évaluation des performances des deux standards à travers des simulations des deux chaînes de communication sera conduite (Critères d'évaluation: BER (taux d'erreur binaire), PDR (rapport de livraison de paquet), latence…). Les chaînes de simulation seront à développer sous Matlab. Cette analyse de la qualité de la liaison de donnée sera associée à des scénarios de mobilité (croisement en ville, ralentissement sur autoroute, ...) simulés via un environnement de simulation de type SUMO ("Simulation of Urban MObility").

Estimation de canal dynamique pour une couche physique Turbo-FSK H/F

DSYS

Composants et équipements électroniques - Composants et équipements électroniques

Grenoble

Rhône-Alpes

6 mois

Bac +5 dernière année d'école d'ingénieur ou Master

7468

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : francois.dehmas@cea.fr

Contexte: Les réseaux longue portée et basse consommation (LPWA) vont représenter une part importante de l'internet des objets (IoT) actuel et à venir. En comparaison des couches physiques LPWA existantes (LoRa, Sigfox, NB-IoT...), la TurboFSK proposée par le CEA [1] permet à la fois d'avoir une enveloppe constante (pour limiter la consommation de l'émetteur) et d'être efficace énergétiquement en s'approchant de la limite de Shannon. Afin de conserver cette efficacité énergétique, même avec des paquets courts, la signalisation nécessaire à la synchronisation et l'estimation de canal doit être limitée bien que le rapport signal à bruit (SNR) puisse être très faible. Une première étude [2] a été réalisée avec un canal statique proposant une signalisation et les algorithmes d'estimation associés. Le but du stage sera d'étudier le cas d'un canal dynamique. Le stage se déroulera dans un laboratoire spécialisé dans les communications pour l'IoT.   Travail demandé: Lors de ce stage, on étudiera les techniques d'estimation de canal à faible SNR en canal dynamique. - Etat de l'art sur l'estimation de canal dynamique (dont 2D-LMMSE et ses dérivés) - Comparaison des différentes techniques (complexité, performances) et choix de celles à approfondir - Simulations Matlab pour évaluation des performances, optimisation des algorithmes et des pilotes - Rédaction d'un rapport     Références: [1] Y. Roth, J. Doré, L. Ros, and V. Berg, "Turbo-FSK: A new uplink scheme for low power wide area networks," in 2015 IEEE 16th International Workshop on Signal Processing Advances in Wireless Communications (SPAWC), June 2015, pp. 81-85. [2] F. Dehmas, V. Mannoni and V. Berg, "Turbo-Fsk,a Physical Layer for LPWA: Synchronization and Channel Estimation," 2018 European Conference on Networks and Communications (EuCNC), Ljubljana, Slovenia, 2018, pp. 1-5.

Estimation de temps d'arrivée en environnement multi-trajet pour systèmes LPWAN/IoT H/F

DSYS

Composants et équipements électroniques - Composants et équipements électroniques

Grenoble

Rhône-Alpes

6 mois

Bac +5 dernière année d'école d'ingénieur ou Master

7466

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : sebastien.derivaz@cea.fr

Une nouvelle génération de modules radio longue portée et basse consommation appelée Low Power Wide Area Network, LPWAN fait partie de l'Internet des Objets (IoT). L'accès à l'information de position sur ces modules radio sans l'utilisation d'un système de positionnement par satellites (Global Navigation Satellite System, GNSS) permet de nouvelles applications et une gestion de réseau améliorée dans le respect notamment du besoin de basse consommation et de bas coût. Obtenir des métriques (par exemple : temps d'arrivé, ToA) pour la localisation précise pose un défi à cause des limitations du matériel (par exemple : bande passante limitée) et de l'effet du canal de propagation [1]. Le stage proposé a pour objectif d'étudier les stratégies de détection avancées de temps d'arrivée en environnement multi-trajet afin de contribuer à l'évolution de nouveaux systèmes LPWAN/IoT plus performants. Sujet : La mesure de distance avec signaux radio peut être basée sur le principe de mesurer le temps de vol du signal transmis. La détection des temps d'arrivée peut se faire par corrélation entre signal reçu et signal transmis en canal ligne de vue directe. Dans ce stage, des stratégies de détection avancées (algorithmes haute résolution, MRC, MMSE) offrant des meilleures performances en environnement multi-trajets seront étudiées. L'étude se déroulera autour de deux tâches, d'une part de « simulation », portant sur la modélisation des environnements multi-trajets, les stratégies de détection et la simulation des performances. D’autre part, de « caractérisation » qui a pour objectif d'appliquer les algorithmes retenus sur signaux réels avec une radio logicielle et de caractériser des solutions de ranging du commerce (SEMTECH SX1280) [2]. Les résultats obtenus pourront être valorisés dans une publication scientifique. Travail demandé : 1) Synthétiser l'état de l'art sur les stratégies de détection et l'extraction des métriques de ranging en environnement multi-trajet 2) Analyser et sélectionner des stratégies de détection adaptées aux contraintes système 3) Développer les algorithmes de traitement de signal mettant en œuvre les stratégies retenues et les tester par des simulations numériques. Evaluer les performances associées 4) Mener des campagnes de mesure, à la fois sur le matériel « radio logicielle » fonctionnel du laboratoire et sur une solution du commerce de référence: 5) Participer à l'écriture d'une communication scientifique en fonction des résultats obtenus Références bibliographiques [1] Link Labs, “LoRa Localization”, https://www:link-labs:com/blog/lora-localization, 2016. [2] Semtech, “Introduction to Ranging with the SX1280 Transceiver”, https://www.semtech.com/uploads/documents/introduction_to_ranging_sx1280.pdf , 2017.

Développement de méthode de mesures de contraintes locales H/F

DTSI

Technologies micro et nano - Technologies micro et nano

Grenoble

Rhône-Alpes

5 mois

7449

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : christine.morin@cea.fr

L’intégration de certains matériaux dans des structures suspendues nécessite de maîtriser la répartition des contraintes générées lors des étapes de procédé. Nous avons donc développé une méthode de mesure locales consistant à cartographier en haute résolution l’ensemble d’une plaque avant et après une étape de dépôt. Des mesures de déplacements pour de fortes résolutions sont obtenus à l’aide d’un sensor confocal. Elle permettent de calculer des contraintes locales en appliquant un modèle mécanique via le logiciel MATLAB. Il est ainsi possible d’obtenir une cartographie 3D des contraintes engendrées par le dépôt du film. Nous avons appliqué cette technique avec succès sur des couches épitaxiées de SiGe très homogènes (références) et des matériaux piézoélectrique de type nitrure d’aluminium (AlN) utilisés dans des applications RF et MEMS. Les bons résultats obtenus sur des monocouches et à température ambiante, nous encourage à prolonger cette étude suivant 2 perspectives : 1 - Etendre la technique dans le cas d’intégrations de plusieurs couches. 2 - Réaliser des mesures comparatives par profilométrie optique afin d’accéder aux comportements à hautes températures. Vous serez formé et devrez maîtriser à la fois les techniques de mesures expérimentales utilisées pour caractériser les matériaux (microscopie confocale FRT et réflectométrie multipoints kSpace) et les outils d’analyse, de dépouillement et de calcul que nous utiliserons dans le cadre de cette étude. Vous travaillerez également en collaboration avec l’équipe responsable des dépôts afin de limiter la déformation mécanique des couches libérées. L’objectif est de réduire les contraintes localisées (< 50 MPa) et de les rendre le plus uniforme possible sur l’ensemble du wafer. Pour postuler à cette offre, merci de contacter Mme MORIN à l'adresse suivante : christine.morin@cea.fr

Fiabilité des technologies de mémoires non volatiles émergentes H/F

DCOS

Technologies micro et nano - Technologies micro et nano

Grenoble

Rhône-Alpes

6 mois

semiconductor physics

7438

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : carlo.cagli@cea.fr

The candidate will test emerging memory devices to: 1. Understand their funcionalities 2. Improve their performances 3. Stress their reliability and estimate their limits He/she will be working in a large test environment with state-of-the-art equipement and edge technologies and will be closely supported to develop test sequences, run the actual tests and interpret the results. No special prerequisite are necessary but hard work and curiosity. MERCI DE TRANSMETTRE DIRECTEMENT VOTRE CANDIDATURE A : carlo.cagli@cea.fr

Etude conjointe circuit / substrat pour des applications RF Front-End Module 5G H/F

DCOS

Technologies micro et nano - Technologies micro et nano

Grenoble

Rhône-Alpes

6 mois

RF

7437

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : emmanuel.augendre@cea.fr

Le travail consistera d’abord à caractériser sous pointe la réponse RF (paramètres S, harmoniques) de guides coplanaires réalisées sur différents matériaux. Des simulations proposées par le candidat exploreront l’influence des paramètres de ces matériaux (résistivité, permittivité, épaisseur) sur les propriétés RF des guides. La synthèse de ces résultats aboutira à la définition de règles de dimensionnement de substrats en fonction des spécifications circuit. MERCI DE TRANSMETTRE DIRECTEMENT VOTRE CANDIDATURE A : emmanuel.augendre@cea.fr

Evaluation de technologies mémoires résistives pour les réseaux de neurones artificiels H/F

DCOS

Technologies micro et nano - Technologies micro et nano

Grenoble

Rhône-Alpes

6 mois

intelligence artificielle / sciences cognitives / informatique / microélectronique

7436

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : marina.reyboz@cea.fr

Le stage se déroulera en trois phases : - Simulation du réseau double de neurones formel surmontant l’oubli catastrophique avec l’outil N2D2. - Etude de la précision nécessaire pour résoudre l’oubli catastrophique. - Impact de la variabilité des mémoires résistives (OxRRAM ou PCRAM) sur cette précision. MERCI DE TRANSMETTRE DIRECTEMENT VOTRE CANDIDATURE A : marina.reyboz@cea.fr

Deep learning for large scale molecular dynamics simulation of chalcogenide materials H/F

DCOS

Technologies micro et nano - Technologies micro et nano

Grenoble

Rhône-Alpes

6 mois

computational physics, machine learning, nanotechnologies

7435

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : benoit.sklenard@cea.fr

The goal of this internship is to set up a Neural Network potential (NNP) based on the Behler-Parrinello method (Phys. Rev. Lett. 98, 146401 (2007)) using large scale MD. The candidate will first have to realize a literature review on neural networks and their application to solid state problems. Then, she/he will implement a NN algorithm using deep learning libraries such as TensorFlow. The NNP will finally be trained with a large database of reference systems obtained from DFT calculations for a binary chalcogenide material. The NNP will be also implemented in the Lammps code (https://lammps.sandia.gov/) to perform MD simulations. A special attention will be given to the validation of the NNP. Required skills: Background in physics and chemistry related fields Programming using C++ and Python Understanding of Linux and parallel computing is desirable Previous experience with machine learning techniques is a plus MERCI DE TRANSMETTRE DIRECTEMENT VOTRE CANDIDATURE A : benoit.sklenard@cea.fr

Electrical Characterization of innovative materials for imaging applications H/F

DCOS

Technologies micro et nano - Technologies micro et nano

Grenoble

Rhône-Alpes

6 mois

semiconductor physics & devices

7434

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : jean.coignus@cea.fr

The proposed internship consists in the electrical characterization of various absorbing and electrode materials parameters. Depending on material particularities, well-known or new techniques will be considered, together with specific sample preparation. Electrical conductivity, carrier mobility, electronic affinity… will be extracted from electrode materials with different techniques, such as (photo-)conductivity, Hall measurements, and CV characterization. Advanced techniques inherited from solar cell area such as Quasi Steady-State Photoconductance Decay will also be evaluated for carrier lifetime extraction in the absorbing material. The intern student will help proposing a standard characterization scheme for supporting device development, and link stand-alone material parameters with materials integrated in pixel, thanks to complete pixel measurements. MERCI DE TRANSMETTRE DIRECTEMENT VOTRE CANDIDATURE A : jean.coignus@cea.fr

Integration of the Mott insulator (V1-xCrx)2O3 for non-volatile Mott memory application H/F

DCOS

Technologies micro et nano - Technologies micro et nano

Grenoble

Rhône-Alpes

6 mois

micro/nano-électronique, physique des matériaux

7433

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : eric.jalaguier@cea.fr

L’étudiant(e) participera aux efforts d’optimisation des mémoires de Mott à base d’oxyde de vanadium en étudiant les propriétés du matériau jusqu’à la caractérisation électrique approfondie des dispositifs mémoires intégrés en technologie CMOS. Il(elle) contribuera aux caractérisations physicochimiques (XRR, XRD, XPS, MEB, TEM, ..), électriques (résistivité, transport) sur des films minces de V2O3 dopé Cr recuits et encapsulés. Différentes techniques de dépôt seront plus particulièrement étudiées. Une partie de ces études pourra être réalisée sur le site de l’IMN à Nantes. Il(elle) participera également à la caractérisation électrique des dispositifs mémoires Mott intégrés. Il s’agira d’optimiser les paramètres de programmation (pulses, amplitude, temps, fréquence, ..) afin d’optimiser les performances de la mémoire (fenêtre, endurance, rétention) et d’identifier les meilleurs paramètres tant au niveau du matériau (épaisseur, concentration en Cr, ..) que de l’architecture de la cellule mémoire. Les résultats seront aussi interprétés en s’appuyant sur les mécanismes physiques de commutation des isolants de Mott. Ces études pourront être étendues aux matrices de quelques kbits à 1 Mbit. MERCI DE TRANSMETTRE DIRECTEMENT VOTRE CANDIDATURE A : eric.jalaguier@cea.fr

Dimensionnement de qubits extensibles pour le calcul quantique en technologie silicium H/F

DCOS

Technologies micro et nano - Technologies micro et nano

Grenoble

Rhône-Alpes

6 mois

Physique, Electronique Quantique

7431

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : louis.hutin@cea.fr

Le travail attendu consiste en une étude de dimensionnement (dessin et flow de fabrication) pour optimiser les propriétés électrostatiques des dispositifs, et s’articule suivant 3 axes: 1- A l’aide d’un logiciel de TCAD (Technology Computer-Aided Design), optimiser la largeur des espaceurs et les conditions de dopage pour le couplage aux réservoirs de porteurs. Ces données pourront être recoupées par des tests à basse température sur des lots existants. 2- Dans l’optique d’un pavage 2D de boîtes quantiques Si interconnectées pour l’application de codes de correction d’erreur, valider par une étude électrostatique TCAD 3D l’évolution des potentiels de confinement en fonction des signaux des Grilles contrôlant les zones de couplage. 3- En considérant un schéma d’intégration 3D de l’électronique de contrôle, estimer le dimensionnement des résonateurs LC filtrant les lignes pour l’adressage en lecture des boîtes quantiques. MERCI DE TRANSMETTRE DIRECTEMENT VOTRE CANDIDATURE A : louis.hutin@cea.fr

Nouvelle génération de sources de temps pour la technologie 5G H/F

DCOS

Technologies micro et nano - Technologies micro et nano

Grenoble

Rhône-Alpes

6 mois

microsystèmes

7430

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : marc.sansaperna@cea.fr

L’objectif du stage consiste à étudier des alternatives technologiques parmi les résonateurs électromécaniques qui permettent d’atteindre les spécifications pour la technologie 5G. Plus concrètement, le stagiaire réalisera un étude qui permette d’évaluer les différentes technologies disponibles au Leti, et dessiner un dispositif optimisé pour cette application. Pour ça, il réalisera un modèle analytique électromécanique, qui sera validée par simulations d’éléments finis (Comsol). Le stagiaire réalisera aussi des tâches de caractérisation électrique de sources de temps basse fréquence présentes au Service, qui l’aideront à se familiariser avec les particularités de ce type de dispositifs. MERCI DE TRANSMETTRE DIRECTEMENT VOTRE CANDIDATURE A : marc.sansaperna@cea.fr

Conception de designs innovants pour ouvrir le champ d'application des mémoires non volatile H/F

DCOS

Technologies micro et nano - Technologies micro et nano

Grenoble

Rhône-Alpes

6 mois

physique

7429

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : gabriel.molas@cea.fr

1-Exploiter les structures de test existantes, comprenant entre autre : -Les matrices mémoire (1Mb…) incluant des blocs logique permettant de programmer les cellules à très haute vitesse (<1ns) -L’évaluation de différents algorithmes de « program – verify » (arrêt de la programmation lorsque l’état mémoire visé est atteint) 2-Etude bibliographique des solutions existant dans la littérature, afin d’imaginer et de proposer de nouvelles structures pour la réduction de la variabilité : -Programmation en courant vs en tension -Programmation intelligente avec lecture du courant « on the fly » (boucle de rétroaction) : la mémoire détecte son changement d’état L’implémentation de ces nouveaux circuits pourra se poursuivre en thèse MERCI DE TRANSMETTRE DIRECTEMENT VOTRE CANDIDATURE A : gabriel.molas@cea.fr

Le Sélecteur Backend: du développement du matériau jusqu'aux performances du dispositif H/F

DCOS

Technologies micro et nano - Technologies micro et nano

Grenoble

Rhône-Alpes

6 mois

physique, matériaux

7428

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : guillaume.bourgeois@cea.fr

Le candidat traitera de la physique des matériaux et de la caractérisation électrique. Le candidat rejoindra une équipe d'experts dans divers domaines (matériaux, intégration de dispositifs, caractérisation électrique et physico-chimique, modélisation et conception). Le candidat: - Apprendra les principes de fonctionnement d’un dispositif sélecteur backend; - Contribuera à l’analyse physico-chimique de nouveaux matériaux à base de As et Se; - Sera impliqué dans le développement des protocoles de test nécessaires à l’analyse des performances électriques des dispositifs OTS, et les utilisera pour: •Comprendre les mécanismes de fonctionnement et défaillance; •Comparer différentes matériaux •Evaluer la pertinence de leur co-intégration avec une mémoire à changement de phase (PCM) - Bénéficiera de l’interaction avec des domaines différentes: matériaux, design, caractérisation physico-chimique, intégration, caractérisation électrique Un bon esprit d'équipe pour interagir efficacement avec les membres de l'équipe et un bon niveau de maîtrise de l'anglais seront nécessaires. MERCI DE TRANSMETTRE DIRECTEMENT VOTRE CANDIDATURE A : guillaume.bourgeois@cea.fr gabriele.navarro@cea.fr

Etude de la piezorésistivité et des propriétés mécaniques de nano-jauges de silicium H/F

DCOS

Technologies micro et nano - Technologies micro et nano

Grenoble

Rhône-Alpes

6 mois

physique, matériaux

7427

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : vincent.mandrillon@cea.fr

Une méthode originale de mesure des propriétés mécaniques et piézorésistives des nano-jauges silicium à l’aide d’un nano-indenteur a été mise en place récemment et des tests préliminaires ont été réalisés. Le travail consistera à: •Finaliser l’automatisation des mesures (couplage mesures mécaniques et mesures électriques) •Déterminer précisément les erreurs faites lors des mesures de force (calibration fine du nano-indenteur) •Compléter le plan d’expérience en cours en caractérisant les dispositifs d’étude existants (véhicules de test dédiés) afin d’évaluer l’influence de différents paramètres (section des jauges, longueur, implantation/dopage) •Raffiner les mesure électriques (étude du bruit en 1/f au cours de la traction par exemple) •Identifier les mécanismes principaux de rupture des jauges (Microscopie électronique post mortem) •Interpréter les mesures à l’aide des modèles existants et améliorer ceux-ci. Le candidat au profil pluridisciplinaire devra posséder de bonnes connaissances en physique du solide, mécanique des matériaux, et mesures électriques avec un gout prononcé pour l’instrumentation et  la mesure. MERCI DE TRANSMETTRE DIRECTEMENT VOTRE CANDIDATURE A : antoine.nowosdzinski@cea.fr vincent.mandrillon@cea.fr

Développement de transducteurs ultrasonores pour applications innovantes H/F

DCOS

Technologies micro et nano - Technologies micro et nano

Grenoble

Rhône-Alpes

6 mois

nanotechnologies, physique appliquée

7426

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : bruno.fain@cea.fr

Le stagiaire rejoindra le laboratoire des capteurs microsystèmes pour approfondir les connaissances sur les capteurs MUTs et évaluer la pertinence de nouveaux concepts pour des applications innovantes. Il réalisera des caractérisations électriques (mesure de fonction de transfert par impédancemétrie, mesure du déplacement par vibrométrie laser) et/ou acoustiques (mesure du champ de pression rayonné, sensibilité). Il développera des modèles analytiques et des simulations numériques pour interpréter les résultats, en lien avec les équipes en charge de la fabrication des dispositifs. Le stagiaire sera ainsi amené à se forger une compréhension du fonctionnement des composants et sera à même de faire des propositions pour la conception de nouveaux MUTs, ce qui pourra faire l'objet d'une thèse à l’issue du stage. On attend du candidat de solides bases en mécanique du solide, de bonnes notions en tests électriques et une forte culture expérimentale. MERCI DE TRANSMETTRE DIRECTEMENT VOTRE CANDIDATURE A : bruno.fain@cea.fr

Résonateurs optomécaniques en silicium pour la reconnaissance de brins d'ADN H/F

DCOS

Technologies micro et nano - Technologies micro et nano

Grenoble

Rhône-Alpes

6 mois

nanotechnologies, physique appliquée, biotechnologies

7425

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : thomas.alava@cea.fr

Le candidat sera entièrement intégré à l’équipe nanocapteurs résonants du LETI. Il devra s’approprier les techniques de mesure de résonateurs optomécaniques, ainsi que les méthodes de fonctionnalisation de surface pour la reconnaissance d’espèces biologiques. Il devra les adapter pour évaluer les différentes possibilités offertes pour la reconnaissance de brins d’ADN à la surface de ces résonateurs. MERCI DE TRANSMETTRE DIRECTEMENT VOTRE CANDIDATURE A : thomas.alava@cea.fr

Algorithme d'optimisation du placement des transistors nanofils stackés ds portes logiques H/F

DCOS

Technologies micro et nano - Technologies micro et nano

Grenoble

Rhône-Alpes

6 mois

micro-électronique, informatique

7423

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : olivier.billoint@cea.fr

Ce stage a pour but d’étudier l’impact de l’utilisation de nanofils stackés 3D sur les méthodes actuelles de conception de circuit intégrés numériques et en particulier sur les portes logiques. Nous proposons de développer un algorithme pour optimiser le placement des nanofils dans les cellules standards en réduisant au maximum l’utilisation du routage métal. La première partie du stage consistera à prendre en main l’environnement de conception, les informations technologiques et établir un cahier des charges de description des portes logiques. La deuxième partie du stage verra le codage proprement dit de l’algorithme dans un langage à définir en vue de son intégration dans le flot de conception du laboratoire. Enfin, la troisième et dernière étape consistera à intégrer dans le flot existant les outils développés dans ce stage et à les évaluer sur un ensemble représentatif de portes logiques pour pouvoir évaluer les gains potentiels en routage dans le cadre du design d’un circuit numérique de référence. Une connaissance des outils Cadence (Virtuoso schematic et layout, si possible Skill) est souhaitée. MERCI DE TRANSMETTRE DIRECTEMENT VOTRE CANDIDATURE A : olivier.billoint@cea.fr

Transfert de film mince de silicium sur cavités micrométriques : Impact du collage moléculaire H/F

DCOS

Technologies micro et nano - Technologies micro et nano

Grenoble

Rhône-Alpes

6 mois

7422

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : thierry.salvetat@cea.fr

L’objectif du stage est de réaliser différents essais de collage de substrats en s'appuyant sur les moyens technologiques de notre plateforme silicium 200/300mm. Il s’agira en particulier de réaliser des études expérimentales pour tester différents collages, allant du choix des substrats, des matériaux constituant l’interface de collage et les différentes préparations de surface dans le but de transférer un film mince sur des cavités. Ces réalisations feront l'objet d'un suivi de fabrication en salle blanche et de caractérisations avancées que ce soit in-line ou off-line. Les résultats de l’étude permettront de fiabiliser et développer les procédés de transfert de film mince sur des cavités. Un approfondissement ultérieur de ces travaux pourra également être envisagé dans le cadre d'une thèse. Le stage se déroulera selon les étapes suivantes : -Etat de l’art. -Fabrication de plans d’expériences et suivi de fabrication. -Caractérisations (microscopies optique et I.R, interférométrie, AFM, etc…). -Exploitation des résultats -Rédaction d’un rapport technique MERCI DE TRANSMETTRE DIRECTEMENT VOTRE CANDIDATURE A : thierry.salvetat@cea.fr guillaume.berre@cea.fr

Etude du transfert de films minces H/F

DCOS

Technologies micro et nano - Technologies micro et nano

Grenoble

Rhône-Alpes

6 mois

7421

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : lucie.levan-jodin@cea.fr

Dans un premier temps, le candidat va s’appliquer à développer la couche contrainte dans le but d’adresser de nouveaux matériaux avec cette technique. Cette couche est déposée par électro-dépôt et le candidat étudiera ce procédé afin d’obtenir des contraintes plus importantes. Dans la deuxième partie, le candidat appliquera les couches contraintes développées sur des matériaux tels que le germanium, les matériaux 2D, le GaN… Il travaillera aussi sur le report du film détaché. Le travail est essentiellement expérimental et sera effectué en grande partie en salle blanche. Nous recherchons un candidat ayant de bonnes connaissances en matériaux. Des compétences en mécaniques ou en électrochimie seraient un plus. MERCI DE TRANSMETTRE DIRECTEMENT VOTRE CANDIDATURE A : lucie.levan-jodin@cea.fr

Etude physique et expérimentale de l'empilement de grille pour les transistors AlGaN/GaN H/F

DCOS

Technologies micro et nano - Technologies micro et nano

Grenoble

Rhône-Alpes

6 mois

7420

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : romain.gwoziecki@cea.fr

En se basant sur les travaux précédents, le stage s’articulera autour des points suivants: · Caractérisation électrique des transistors et capa MIS GaN existants afin de déterminer les défauts d’interface · En se basant sur les analyses physico-chimique et électrique, choix des meilleures options technologiques pour la réalisation d’un empilement de grille répondant aux enjeux visés · Forte interaction avec les équipes de caractérisation électrique et physique (plateforme nano-caractérisation), et les équipes techniques en charge de la fabrication des composants · Présentations en anglais régulières devant l’industriel partenaire MERCI DE TRANSMETTRE DIRECTEMENT VOTRE CANDIDATURE A : laura.vauche@cea.fr, romain.gwoziecki@cea.fr

Etude expérimentale et modélisation des limites dimensionnelles de composants puissance AlGaN/GaN H/F

DCOS

Technologies micro et nano - Technologies micro et nano

Grenoble

Rhône-Alpes

6 mois

7419

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : julien.buckley@cea.fr

L’étude s’appuiera sur des mesures électriques de composants de tailles variables avec des plaques de champs de plusieurs dimensions. Elle sera couplée à des simulations TCAD avec l’outil Synopsys afin de supporter l’interprétation des mesures, en dériver les limites dimensionnelles ultimes et proposer de nouvelles structures. Le stage s’articulera autour des points suivants : analyse des caractérisations électriques en blocage de composants GaN à géométrie variable (actuellement en cours de fabrication), simulation par éléments finis (TCAD, avec outils Synopsys) des structures mesurées, proposition et étude en simulation de nouvelles structures permettant de dépasser les performances desstructures caractérisées. Moyens mis en œuvre : Caractérisation électrique des composants, Outils de modélisation éléments finis (TCAD Synopsys). Liens : http://www.cea.fr/cea-tech/leti/Documents/plaquettes/Brochure%20GaN_num.pdf http://investors.st.com/news-releases/news-release-details/stmicroelectronics-and-leti-develop-gan-silicon-technology-power MERCI DE TRANSMETTRE DIRECTEMENT VOTRE CANDIDATURE A : julien.buckley@cea.fr

Micro-miroir dans le LIDAR pour la voiture autonome H/F

DCOS

Technologies micro et nano - Technologies micro et nano

Grenoble

Rhône-Alpes

6 mois

Physique

7418

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : laurent.mollard@cea.fr

L’objectif de ce stage sera la modélisation d’un micro-miroir 2D ou 1D, capable de scanner l’espace suivant deux directions perpendiculaires pour une application LIDAR compact. Il sera organisé autour de 3 phases. Phase 1: Familiarisation avec l’état de l’art sur les micro-miroirs dédiés aux axes lents et rapides des scanners, afin de bien comprendre les spécifications et faiblaisses liées à l’application. Puis investigation du principe d’actionnement piézoélectrique, avec des matériaux ferroélectrique (PZT) et non-ferroélectrique (AlN).  Phase 2: Modélisation par éléments finis sous COMSOL de nouvelles architectures de micro-miroirs 1D et 2D, à la fois pour l’axe rapide et pour l’axe lent. Dans ce cadre, des designs dits à amplification mécanique seront étudiés, afin d’augmenter les performances des dispositifs actuels ceci par un design adapté.  Phase 3: Etude de l’incorporation de sondes piézorésistives permettant le suivi, en temps réel, du micro-miroir lors de l’actionnement. Enfin modélisation des effets thermiques liés à la source laser IR. Pour l’ensemble de ces travaux, le candidat s’appuiera sur l’expertise MEMS développée depuis 25 au LETI. MERCI DE TRANSMETTRE DIRECTEMENT VOTRE CANDIDATURE A : laurent.mollard@cea.fr

Dalle haptique piézoélectrique transparente H/F

DCOS

Technologies micro et nano - Technologies micro et nano

Grenoble

Rhône-Alpes

6 mois

Physique

7416

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : fabrice.casset@cea.fr

L’objectif du stage sera de démontrer le potentiel d’un actionneur transparent appliqué à un interface haptique permettant de générer pour l’utilisateur différents type de ressentis: texture modifiable et/ou effet de click Pour cela, le stagiaire effectuera les tâches suivantes: -L’étude bibliographique des différentes technologies d’actionneurs transparents et différents effets haptiques accessibles. -Modélisation et dimensionnement électromécanique de la dalle avec des actionneurs pouvant être déployés sur toute sa surface, réflexion sur des effets haptiques innovants -Suivi de la fabrication de dalles haptiques avec actionneurs transparents -Suivant la temps de cycle de fabrication, le stagiaire participera à la caractérisation électromécanique de la dalle -Pour l’ensemble de ces travaux, le candidat s’appuiera sur l’expertise MEMS développée depuis 25 au LETI MERCI DE TRANSMETTRE DIRECTEMENT VOTRE CANDIDATURE A : fabrice.casset@cea.fr

Capteur optique innovant haute intégration, utilisant le concept de transfert H/F

DCOS

Technologies micro et nano - Technologies micro et nano

Grenoble

Rhône-Alpes

6 mois

Physique

7415

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : gabriel.pares@cea.fr

Phase 1: état de l’art des solutions disponibles pour le collage temporaire et le report directe de couche minces sur substrat organique (rigide ou souple). Choix de la solution et mise au point du procédé de transfert de couche mince à l’échelle du composant Phase 2: réalisation d’un composant assemblé ultra-mince (quelques microns) sur un substrat organique qui peut être flexible et permettant de valider l’approche amincissement extrême et report directe. . Phase 3 : Étude des contraintes liées aux fonctionnalités optiques des dispositifs étudiés, recherche de solutions de mise en œuvre au niveau substrat (nano-imprint, nano-embossing). Etude des solutions de connectique avec soit une approche traditionnelle de type « wire bonding », soit une approche plus originale de type impression 3D ou sérigraphie. MERCI DE TRANSMETTRE DIRECTEMENT VOTRE CANDIDATURE A : gabriel.pares@cea.fr

Etude de l'Ag fritté pour les modules de puissance hyper intégrés en 3D. H/F

DCOS

Technologies micro et nano - Technologies micro et nano

Grenoble

Rhône-Alpes

6 mois

Physique

7414

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : arnaud.garnier@cea.fr

Phase 1: bibliographie sur l’Ag fritté, structure des  modules de puissances, substrats, formation sur équipement de sérigraphie DEK et moyens de caractérisation (morphologie - optique, coupes technologiques, propriétés électriques, mécaniques et thermique) Phase 2: plan d’expérience sur plusieurs types de substrats (plaques silicium, structures mixtes Si-polymère, substrats organiques, substrats métalliques). Caractérisations et évolutions des procédés. Phase 3 : synthèse technique des capabilités de l’Ag fritté pour les modules de puissances 3D, et élaboration de règles de mise en œuvre, fenêtre de procédés selon la nature et la structure des substrats. MERCI DE TRANSMETTRE DIRECTEMENT VOTRE CANDIDATURE A : arnaud.garnier@cea.fr

Intégration hétérogène d'un actionneur piezo s/ Si avec diaphragme ds but de réaliser un hautparleur H/F

DCOS

Technologies micro et nano - Technologies micro et nano

Grenoble

Rhône-Alpes

6 mois

Physique

7413

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : thierry.hilt@cea.fr

Le ou la stagiaire aura la charge, après s’être imprégné(e) de la thématique des micro-hautparleurs en réalisant une recherche bibliographique, d’évaluer la faisabilité de l’intégration d’un micro-actionneur piézoélectrique avec un diaphragme permettant l’émission acoustique. Le stagiaire aura au préalable participé à la spécification et l’approvisionnement du diaphragme acoustique. En parallèle, une modélisation électromécanique de l’actionneur  piézoélectrique optimisé couplé au diaphragme sera réalisée afin de déterminer par un couplage avec un modèle acoustique simplifié les performances du futur haut-parleur. Ces modélisations seront comparée à des premiers tests de caractérisation acoustiques sur lesquels le ou la stagiaire sera également impliqué. Enfin, à partir de l’ensemble des ses travaux le ou la stagiaire devra proposer des préconisations concernant le dimensionnement du moteur piézo-électrique  permettant d’atteindre des performances intéressantes pour le marché grand public. Pour l’ensemble de ces travaux, le candidat s’appuiera sur l’expertise MEMS développée depuis 25 au LETI MERCI DE TRANSMETTRE DIRECTEMENT VOTRE CANDIDATURE A : thierry.hilt@cea.fr

Conception de filtres innovants pour la 5G H/F

DCOS

Technologies micro et nano - Technologies micro et nano

Grenoble

Rhône-Alpes

6 mois

7412

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : denis.mercier@cea.fr

L’objectif du stage consiste à concevoir des filtres innovants à base de résonateurs acoustiques. Le stagiaire sera impliqué dans les projets du CEA-LETI faisant intervenir des entreprises de premier plan de l’industrie microélectronique. Il sera intégré à une équipe projet et son travail sera encadré par les ingénieurs du LCRF. Le travail du stagiaire consistera dans un premier temps à se familiariser avec les techniques de synthèse de filtres et les technologies mises en place au CEA-Leti. Il devra ensuite concevoir des filtres en simulant leur réponse électromagnétique et dessiner les masques qui serviront à la fabrication. Le stagiaire sera également amener à réaliser la caractérisation RF des filtres fabriqués. Pour réaliser ces travaux, le stagiaire pourra s’appuyer sur les outils de CAO disponibles au laboratoire tels qu’ADS, HFSS, Matlab,… MERCI DE TRANSMETTRE DIRECTEMENT VOTRE CANDIDATURE A : denis.mercier@cea.fr

Simulation et Caractérisation du transport électronique dans les transistors de puissance AlGaN/GaN

DCOS

Technologies micro et nano - Technologies micro et nano

Grenoble

Rhône-Alpes

6 mois

7411

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : marie-anne.jaud@cea.fr

1-Caractérisation électrique:  - Appréhension des défis propres à l’acquisition des mesures de mobilité électronique des dispositifs    GaN à hétérojonctions (identification des défis et solutions) - Applications : mesures en température de mobilité faible champ de transistors MIS-HEMT (mobilité dans les accès et sous la grille). Mesures de saturation à partir de structures dédiées présentes sur le masque GANG. 2- Modélisation par éléments finis: Appropriation de l’outil TCAD Synopsys et mise à jour des modèles de mobilité (les différents mécanismes d’interaction définissant la mobilité sont couplés par une loi de Mathiessen) en accord avec les mesures expérimentales - Proposition d’un modèle de saturation MERCI DE TRANSMETTRE DIRECTEMENT VOTRE CANDIDATURE A : marie-anne.jaud@cea.fr

Caractérisation et optimisation radio-fréquence des dispositifs en technologie fdsoi 3D H/F

DCOS

Technologies micro et nano - Technologies micro et nano

Grenoble

Rhône-Alpes

6 mois

7410

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : jose.lugo@cea.fr

L'intégration séquentielle 3D (3DSI) est une alternative au scaling traditionnel 2D. Elle permet d'incrémenter la densité, efficacité et performance des puces numériques sans diminuer la taille du transistor. De nouvelles configurations de type analog-digital et analog-analog en 3DSI sont développées au Leti via les projets 3DSL prgA et 3D-MUSE. L'approche est également étudiée par l'IMEC et IBM Zurick. L'intégration des fonctions en mm-waves (f supérieur à 30 GHz) au plus proche du digital grâce à la 3DSI est un domaine avec un fort potentiel. L’objectif du stage est d’étudier le potentiel de la technologie coolcube du Leti pour des applications en mm-waves. Le stage comportera différentes étapes: -Etat de l’art de 3D séquentiel et non-séquentiel pour la RF -Analyse des premières mesures RF réalisées en 2018 -Caractérisation RF & mm-waves du masque de Déc-2018 -Modélisation du comportement de la technologie coolcube en haute fréquence (> 150 GHz) -Proposition des dispositifs à intégrer lors du prochain masque (mi-2019) pour optimiser la caractérisation de la technologie coolcube en RF MERCI DE TRANSMETTRE DIRECTEMENT VOTRE CANDIDATURE A :  jose.lugo@cea.fr

Co-intégration 3D de dispositifs mémoire et logique pour des applications In-Memory-Computing H/F

DCOS

Technologies micro et nano - Technologies micro et nano

Grenoble

Rhône-Alpes

6 mois

7409

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : francois.andrieu@cea.fr

Le stagiaire commencera par une étude bibliographique des dispositifs mémoires résistives non-volatiles et du calcul dans ces matrices mémoire. Il dimensionnera les transistors de sélection intégrées dans le cube mémoire pour permettre les écriture/effacement/lecture aux tensions d’alimentation visées. Il identifiera les différentes opérations élémentaires (NOR, OR, NAND, AND, TCAM, copy, move….) possible par la topologie du cube mémoire. Pour tout cela, il s’appuiera sur des outils SPICE et TCAD (calibrés sur des mesures expérimentales réalisées sur des mémoires résistives du LETI) pour identifier les signaux (chronogrammes) a appliquer et le nombre de cycles nécessaires a chaque opération. Il en déduira des contraintes technologiques en termes de topologie et connectiques du cube mémoire et de performance des transistors et mémoires, ainsi que les contraintes en termes de programmation (polarisations a appliquer pour ne pas détruire les inputs ou sur-écrire les outputs). Le but ultime de ce travail serait d’identifier au premier ordre les performances liées a chaque opération de calcul élémentaires (temps et énergie). Ces performances seront à terme comparées aux performances de ces mêmes opérations réalisées dans un système Von-Neumann classique. Le stagiaire sera intégré dans une équipe multidisciplinaire avec des expertises en physique des composants CMOS et mémoire, modélisation/simulation, caractérisation électrique et conception de circuit mémoire. MERCI DE TRANSMETTRE DIRECTEMENT VOTRE CANDIDATURE A : francois.andrieu@cea.fr

Stagiaire - conception analogique de circuits intégrés H/F

DACLE-G

Composants et équipements électroniques - Composants et équipements électroniques

Grenoble

Rhône-Alpes

6 mois

Ingénieur / Master 2

7406

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : gwenael.bechet@cea.fr

Contexte : Au sein du Département d'Architecture, Conception et Logiciel Embarqué (DACLE), le laboratoire LGECA a une expertise reconnue en conception de circuits intégrés pour la conversion de l’énergie ultra-intégrée, faible puissance et basse tension. les interfaces pour les capteurs et actionneurs Travail Demandé : Avec la dissémination et l’expansion continue de l’IoT (Internet of Things) et des CPS (Cyber-Physical Systems), les interfaces homme-machine et machine-machine nécessitent des systèmes de capteurs de plus en plus sophistiqués embarquant toujours plus d’intelligence dans leur front-end électronique. Dans ce contexte les matrices de capteurs ultrasoniques en technologie MEMS proposent des solutions complémentaires aux capteurs électromagnétiques pour la détection et localisation [1], la reconnaissance de geste [2] ou encore la détection de signaux de commande de sortie de veille [3]. Pour la majeure partie des applications, ces capteurs résonants opèrent en émission/réception (TX/RX) et nécessitent de recouvrer un état de repos entre ces deux phases afin d’éviter la perte d’information par recouvrement de signaux. Le but du stage est de réaliser un système électronique intégré analogique-mixte dédié à l’amortissement électromécanique de transducteurs ultrasoniques à actionnement piézoélectrique (PMUT). Dans le but d’aboutir à un amortissement optimisé malgré une gamme étendue de caractéristiques de transducteurs, le système électronique à concevoir pourra être assisté par un contrôle numérique automatique en gain et en phase. Le stagiaire prendra en main et mettra en œuvre les différentes étapes d’un flot de conception d’interface capteur analogique et mixte : Étude et la modélisation analytique du système à concevoir Définition d’une architecture électronique intégrée Conception et validation dans un environnement mixte Prise en compte de la testabilité et des protections ESD (electrostatic discharge)

Stage Ingénieur Conception et simulation de module de puissance - DOCC H/F

DMiPy

Composants et équipements électroniques - Composants et équipements électroniques

Toulouse

Occitanie

6 mois

7399

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Saclay
Laurence LOURS, DRHRS / SCP / BSLDE
Bat 524
91191 Gif-sur-Yvette cedex
e-mail : stages@cea.fr

L’industrie de l’électronique de puissance demande des solutions de plus en plus compactes et légères. Ce qui devrait pouvoir être facilité par l’utilisation de l’impression 3D céramique. Toutefois ; les densités de puissance atteintes dans ces modules de puissance deviennent importantes. Ce qui entraine des élévations de température qui provoquent à leur tour la déformation des assemblages et la dégradation des modules de puissance. Dans ce contexte le stagiaire contribuera à la conception de ces nouveaux modules de puissance par la réalisation de simulations électro-thermomécaniques qui permettront de déterminer le meilleur compromis : compacité / refroidissement / déformation. Missions générales : Activités/tâches : CAO Simulations multi-physiques (Ansys) Caractérisations thermiques Rédaction : rapport de simulation et de test

Développement d'un système d'information géographique - DGDO H/F

DPLOIRE

Systèmes d'information - Systèmes d'information

Nantes

Grand Ouest

6 mois

7397

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Saclay
Laurence LOURS, DRHRS / SCP / BSLDE
Bat 524
91191 Gif-sur-Yvette cedex
e-mail : stages@cea.fr

Le déploiement de ces technologies de valorisation énergétique des bio-ressources locales est donc un levier d’action et un maillon essentiel pour la transition écologique et énergétique d’un territoire rural. Dans une étude récente pilotée par l’ADEME, il a été montré qu’à l’échelle de la France, la méthanisation et la gazéification avaient le potentiel de produire respectivement 140 TWh et 180 TWh de gaz en 2050 permettant alors d’atteindre un mix 100 % de gaz renouvelable. Pour atteindre ce potentiel, il est nécessaire de mobiliser l’ensemble des bio-ressources disponibles, sans cependant entrer en conflit avec les utilisations prioritaires (sur le bois issu de forêt par exemple). Le caractère très diffus de ces ressources va alors demander une planification précise pour le déploiement des technologies en fonction des propriétés de la bio-ressource, des quantités disponibles et de leurs disponibilités spatiales et temporelles ; Mais également en fonction des usages choisis du gaz (H2, CH4) et des capacités d’injection sur les réseaux de distribution et de transport, qui dépendent directement des choix et des objectifs définis par le territoire. Une première étape, dans ce contexte, est proposée au travers de ce stage dont l’objectif est le développement d’un système d’information géographique (SIG) permettant en plus des informations territoriales classiques (route, habitations...) la géolocalisation des bio-ressources d’un territoire (agricole, biomasse forestière…), des réseaux énergétiques disponibles (gaz, électrique, chaleur), et des autres usages potentiels (mobilité...). Le système devra pouvoir intégrer en calque d’autres paramètres relatifs aux flux de matières et énergétiques afin d’envisager une optimisation fonctionnelle et spatiale d’unités de méthanisation et de gazéification au sein d’un territoire donné. Pour ce stage, l’outil SIG sera utilisé pour étudier la Communauté de Communes Châteaubriant-Derval sur l’axe Nantes-Rennes, territoire agricole qui compte 700 exploitations agricoles. En fonction des avancées des travaux, il s’agira ensuite de développer une méthode d’optimisation et de dimensionnement de la chaine de production de gaz renouvelable afin de minimiser le coût de production tout en maximisant l’efficacité du process (bilan énergétique et CO2) en fonction de la géolocalisation des bio-ressources et des usages possibles du gaz renouvelable, dont l’injection réseau.

Etude d'une nouvelle méthode de déposition de sources radioactives pour la spectrométrie H/F

DM2I

Instrumentation, métrologie et contrôle - Instrumentation, métrologie et contrôle

Saclay

Ile de France

6 mois

7380

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : matias.rodrigues@cea.fr

Les détecteurs cryogéniques peuvent atteindre des pouvoirs de résolution de 5000 sur les spectres en énergie a X ou g, soit un ordre de grandeur meilleur que ceux des détecteurs à semi-conducteurs. En outre les détecteurs cryogéniques sont adaptés à la mesure de sources de radionucléides en géométrie 4 p stéradian en intégrant directement la source dans l’absorbeur du détecteur. La mesure 4 p permet de mesurer la forme de spectres bêta, de mesurer l’énergie totale de désintégration Q des émetteurs alpha ou encore les probabilités de captures électroniques de différents radionucléides. Cette méthode a démontré d’excellents résultats sur des sources intégrées à l’absorbeur par électrodéposition. Toutefois, tous les radionucléides ne peuvent pas être électrodéposés, la solution contenant le radionucléide doit alors être déposée et séchée. Cependant, le dépôt cristallin radioactif obtenu est relativement grossier, ce qui a pour conséquence de déformer les spectres et de dégrader la résolution en énergie du fait de l’auto-absorption d’une partie de l’énergie des particules dans le dépôt radioactif. Le but du stage est de la mise en œuvre d’une nouvelle méthode de dépôt de solution dans de l’or nanoporeux grâce à un diffuseur de nanogouttes afin d’obtenir des dépôts homogènes et à l’échelle nanométrique dans l’absorbeur. Le stage comporte les phases suivantes : mise en œuvre d’un protocole de dépôt par le diffuseur de nanogouttes, dépôt d’une source radioactive dans l’or nanoporeux et intégration à l’absorbeur, puis au détecteur cryogénique, mesure du spectre en énergie à 10 mK dans un réfrigérateur à dilution, analyse des données et caractérisation des performances du détecteur. La résolution en énergie obtenue sur le spectre permettra de valider la nouvelle méthode de dépôt qui se veut plus simple à mettre en œuvre que l’électrodéposition. Ainsi, cette méthode ouvrira l’utilisation des détecteurs cryogéniques à d’autres radionucléides et à de nouvelles applications.

Développement d'un environnement de modélisation pour l'enseignement de l'Ingénierie Système H/F

DILS

Systèmes d'information - Systèmes d'information

Grenoble

Rhône-Alpes

6 mois

7379

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : sebastien.revol@cea.fr

Papyrus est devenu l'environnement de modélisation open-source de référence pour l'ingénierie système avec SysML. Si sa richesse d'expressivité et de fonctionnalités est utile dans les usages industriels, elle peut être un frein à son utilisation dans le cadre de l'enseignement. L'effort de prise en main de l'outillage est trop important par rapport à l'apprentissage des concepts d'ingénierie système. Toutefois, une version spécifique de l'outil dédiée à l'enseignement peut être créée en utilisant les mécanismes de customisation de Papyrus. L'objectif de ce stage est donc de créer cette version dédiée de Papyrus. Cela pourra notamment consister en : · Proposition d'une architecture de modèle d'ingénierie système pré configurée · Inclusion de briques de tutoriel anglophones dans Papyrus · Simplification des notations du langage SysML · Simplification de l'interface de modélisation · Proposition d'un profil SysML dédié à la formation (adaptation d'un langage de modélisation) Pour toutes ces travaux, le stagiaire réalisera l'ensemble du cycle de développement (spécifications, conception, mise en œuvre, tests et déploiement). Ces réalisations devront s'inclure dans les pratiques de développement du projet Eclipse Papyrus (intégration continue, qualité, cycle de livraison…). Le stagiaire sera encadré par les équipes de développement de l'environnement Papyrus dans les locaux du CEA à Grenoble en coordination avec une équipe enseignante de Grenoble INP Génie Industriel fournissant un contexte idéal pour le recueil des besoins et leur mise en œuvre.

Croissance de lingots Monocristallins massifs II-VI quaternaires pour applications IR H/F

DOPT

Matériaux, physique du solide - Matériaux, physique du solide

Grenoble

Rhône-Alpes

6 mois

7363

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : jean-louis.santailler@cea.fr

Thème : Croissance de lingots Monocristallins massifs II-VI quaternaires pour applications Infrarouge Les objectifs de performances demandées aux matrices de détection Infra-Rouge dans le cadre de projets spatiaux sont élevés. Cette exigence permet de disposer de composants très sensibles qui permettent aux Astrophysiciens de recueillir des données précises. La qualité des matériaux semi-conducteurs II-VI petit gap (type HgCdTe) qui sont impliqués dans la structure des photodiodes doit être au meilleur niveau pour répondre à ces enjeux. La qualité de la couche qui absorbe le rayonnement Infra Rouge (type HgCdTe) est dépendante au premier ordre de la qualité du substrat sur laquelle elle est épitaxiée. Les substrats son issus d'un monocristal II-VI de grande dimension (> à 4 pouces de diamètre) qui est élaboré au sein du laboratoire. Le travail portera après une étude bibliographique, sur la compréhension et la maitrise des diagrammes de phase des composés II-VI, puis d'une analyse des composés compatibles avec les spécifications demandées au substrat (paramètre de maille). Une partie du travail portera sur la prédiction des paramètres de maille d'une famille de composés II-VI quaternaire pour s'adapter parfaitement avec la couche épitaxiée type HgCdTe. Des mesures par diffraction des rayons X en mode Haute résolution sur un composé quaternaire disponible nous permettra de valider notre approche prédictive. Enfin quelques croissances de monocristaux quaternaires seront réalisées au sein de l'équipe et caractérisés pour évaluer la pertinence de ces derniers en tant que substrats pour nos applications.

Croissance épitaxiale de deux composés II-VI ternaires par une méthode d'épitaxie H/F

DOPT

Matériaux, physique du solide - Matériaux, physique du solide

Grenoble

Rhône-Alpes

6 mois

7362

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : jean-louis.santailler@cea.fr

Les objectifs de performances demandées aux matrices de détection Infra-Rouge dans le cadre de projets spatiaux sont élevés. Cette exigence permet de disposer de composants très sensibles qui permettent aux Astrophysiciens de recueillir des données précises. La qualité des matériaux semi-conducteurs II-VI petit gap (type HgCdTe) qui sont impliqués dans la structure des photodiodes doit être au meilleur niveau pour répondre à ces enjeux. La qualité des matériaux de passivation des photodiodes est elle aussi sujet à des améliorations. Nous proposons donc d'étudier et de réaliser avec une méthode d'élaboration alternative la croissance et la caractérisation de structures à base de matériaux II-VI. Le travail portera après une étude bibliographique, sur la compréhension et la maitrise des diagrammes de phase des composés II-VI (CdTe; ZnTe, HgTe, etc..). Ensuite des croissances de couches monocristallines par procédé EPL (Epitaxie en Phase Liquide) seront réalisés avec l'équipe LETI en charge de ses activités. Un ensemble de caractérisations, physiques par Rayons X, électro-optiques par transmission infra-rouge, électriques par mesures par effet Hall, et par faisceaux d'ions (SIMS) sera réalisé avec les spécialistes pour pouvoir évaluer les structures réalisées. L'analyse de ces résultats permettra de modifier les méthodes d'élaboration.

Développement d'un vibromètre laser à balayage pour la fabrication additive H/F

DISC

Instrumentation, métrologie et contrôle - Instrumentation, métrologie et contrôle

Saclay

Ile de France

6 mois

7353

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : olivier.mesnil@cea.fr

Situé sur le plateau de Saclay en région parisienne, le CEA-LIST développe des méthodes de contrôle non destructif (CND) visant à détecter des défauts dans les domaines pour lesquels la sécurité d'opération est primordiale (aéronautique, nucléaire, pétrole, ferroviaire…). La Fabrication Additive (FA) est un nouveau groupe de procédés révolutionnant les procédés classiques de fabrication, en particulier pour fabriquer des pièces complexes à topologie optimale. L'un des enjeux majeurs de la FA est le développement de nouvelles approches de contrôle et de caractérisation, pour assurer la fiabilité des pièces, avec des répercussions potentielles colossales pour l'industrie. Les ondes ultrasonores sont largement utilisées en CND pour détecter des défauts dans des pièces issues de procédés de fabrication plus traditionnels. Ces ondes peuvent être mesurées au contact ou à distance, par exemple avec un vibromètre laser. Un vibromètre est un outil mesurant la vitesse de déplacement d'un point matériel par le biais de l'effet Doppler. Dans le but de caractériser des zones à dimensions finies, l'objectif de ce stage est de créer un vibromètre à balayage (c'est-à-dire scanner une aire) à partir d'un vibromètre monopoint et d'un système optique (galvanomètre) motorisé [1]. Les différents outils et instruments seront mis à disposition du stagiaire qui assurera l'asservissement et la programmation du système pour réaliser des scans à balayages, continu ou point par point. Une interface homme machine est à concevoir pour assurer l'utilisation du système pour diverses applications. Finalement, le système développé sera utilisé par le stagiaire pour faire des mesures d'ondes ultrasonores sur des échantillons en FA et comparer différentes méthodes de contrôles [2,3]. les objectifs du stage sont les suivants : a) Programmation et asservissement d'un système optique pour automatiser une mesure ultrasonore par vibrométrie laser; b) Interfaçage et automatisation; c) Développement et mise en œuvre de méthode de contrôle par laser à balayage sur des pièces modèles (aluminium, composites) puis des échantillons de fabrication additive (état de surface dégradé, porosité…). Les moyens mis en oeuvre: Asservissement Labview ou Python; interfaçage; test et validation expérimentale ; mesures par vibromètre laser, traitement du signal.

Techniques de rétro ingénierie pour faciliter l'adoption de l'Ingénierie dirigée par les modèles IDM pour le développement des systèmes temps réel emb

DILS

Systèmes d'information - Systèmes d'information

Saclay

Ile de France

6 mois

informatique

7326

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : asma.smaoui@cea.fr

La complexité grandissante de ces systèmes rend nécessaire la possibilité d’aborder leur conception à des niveaux élevés d’abstraction. En effet, les gains en surface, temps ou consommation qu’il est possible d’obtenir lors des transformations, tant algorithmiques qu’architecturales, pourraient être proportionnels au niveau d’abstraction considéré. Pour réduire les coûts de développement et augmenter l’évolutivité, l’Ingénierie Dirigée par les Modèles (IDM) représente une véritable alternative. Cette approche s’appuie principalement sur le langage UML et sur l’initiative MDA (Model Driven Architecture) dont le principe consiste en l’élaboration de modèles indépendants de toutes plates-formes et leur spécialisation via des transformations pour l’implémentation effective des systèmes. Cependant, bien que l'IDM soit largement déployée pour concevoir les nouveaux systèmes, les systèmes déjà existants (legacy) ne profitent pas encore de cette montée au niveau d'abstraction. La rétro Ingénierie vient remédier à ce problème tout en participant à une plus large adoption de l'IDM (certains aspects restent à ce jour difficile de modéliser en UML tels-que les corps des méthodes: il est plus facile de coder un algorithme que de le représenter à l'aide d'un diagramme d'activité UML). L'objectif de ce stage est l'utilisation de techniques de rétro ingénierie pour transformer automatiquement des algorithmes en modèles UML afin de mener des tests de validation, d’exécuter des optimisations impossible de faire au niveau code. La liste suivante montre un ensemble de tâches qui doivent être exécutées dans le stage: • Examiner l'état de l'art pour les techniques de rétro ingénierie. Une thèse a été déjà soutenu en 2018 traitant ce sujet [1] . • Définir le langage pivot le plus adapté pour transformer un algorithme en modèle UML. • Papyrus Software Designer [2], développé dans notre laboratoire, offre déjà une transformation du code Java vers du modèle pour les machines à états UML, améliorer cet outil pour transformer du code java (C++ ou C) en diagrammes d'activité UML. • Utiliser l'outil développé sur du code legacy et montrer les avantages de la rétro Ingénierie (optimiser le code [3], valider le comportement, ...) Le stage nécessite des compétences en modélisation UML et en programmation JAVA ou C++ ou C. Le travail devrait être intégré dans l’outil Papyrus Software Designer. Liens: [1] https://ieeexplore.ieee.org/stamp/stamp.jsp?arnumber=7930223 [2] https://wiki.eclipse.org/Papyrus_Software_Designer [3] Thèse Asma Smaoui : Compilation optimisée des modèles UML https://tel.archives-ouvertes.fr/tel-00659360

Contrôle d'accès aux données pour des réseaux de capteurs IP sans fil

DIASI

Systèmes d'information - Systèmes d'information

Saclay

Ile de France

6 mois

7321

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : nouha.oualha@cea.fr

Le stage vise à développer une solution de contrôle d'accès pour des réseaux de capteurs IP sans fil, en s'appuyant sur des spécifications techniques définissant une boîte à outils standard pour le contrôle d'accès. Le stage poursuit deux objectifs. En se basant sur une implémentation logicielle sur une plateforme de capteurs IP sans fil, le premier objectif du stage est d'étendre cette implémentation logicielle avec la boîte à outils standard. Quant au deuxième objectif, il vise à concevoir une architecture de sécurité permettant un accès contrôlé aux données des capteurs sans fil. Pour chaque objectif, le stagiaire déterminera, avec l'aide de son encadrant, les tâches requises à réaliser en priorité.

Application du Machine Learning pour l'optimisation des réseaux

DIASI

Systèmes d'information - Systèmes d'information

Saclay

Ile de France

6 mois

7318

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : charampolos.chatzinakis@cea.fr

L'objectif de ce stage est de mettre en œuvre des techniques de Machine Learning dans l'optique d'optimiser la gestion de réseaux multi-protocoles, et plus particulièrement afin d'anticiper des problèmes réseau et de mettre en place rapidement les reconfigurations appropriées de manière préventive. Le stagiaire participera à la conception d’une méthodologie d’apprentissage pour la détection des évènements qui comprend plusieurs étapes comme la génération des jeux des données, le prétraitement des données (feature engineering), l'apprentissage (model training) et l'évaluation comparative des différentes méthodes d’apprentissage (e.g. quel type de réseau de neurones est le plus adapté à la problématique). Ensuite, il participera au développement d’un démonstrateur d’un système de gestion de réseau qui s'appuiera sur la plateforme SDN (Software Defined Networking) du laboratoire LSC en intégrant la méthode d’apprentissage choisie.

Gestion des réseaux LPWAN

DIASI

Systèmes d'information - Systèmes d'information

Saclay

Ile de France

6 mois

7317

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : mounir.kellil@cea.fr

Le monde de l'Internet des objets (IoT) connait aujourd'hui une croissance significative grâce à l'émergence de diverses technologies logicielles et matérielles/électroniques donnant naissance à des composants embarqués/miniaturisés à faibles ressources (CPU, mémoire, batterie, débit E/S) à la fois intelligents et communicants. Dans le sillage de cette croissance importante dans l'embarqué, divers technologies radio dédiées aux réseaux IoT à faibles ressources ont été développées. Alors que certaines technologies radio pour les réseaux à faibles ressources ont des portées d'une dizaine de mètres (ex. ZigBee, BLE, etc.), d'autres technologies ont des portées allant jusqu'à quelques dizaines de kilomètres telle que LoRaWAN et Sigfox. Cette dernière classe de technologies radio, appelée aussi réseaux sans fil bas débit à longue portée (Low Power Wide Area Network : LPWAN) se caractérise par un débit maximum de données brutes relativement bas (par exemple, jusqu' à 27kbps dans le cas de LoRaWAN vs. 250 kbps pour ZigBee) et une très faible consommation d'énergie engendrant une autonomie de batterie pouvant aller jusqu'à une dizaine d'années. Les réseaux LPWAN sont destinés aux applications générant un échange de très petits volumes de données par heure (très faibles débits), à l'image des capteurs environnementaux (température, humidité, etc.), les compteurs d'énergie communicants, et les applications de sureté (intrusion, incendie, etc.). Etant donnée les faibles ressources des réseaux LPWAN, la performance représente un objectif central pour les applications dédiée à ce type de réseaux. L'objectif de ce stage est d'étudier les solutions réseaux de type LPWAN en mettant l'accent sur les problématiques de performance et de développer un prototype sous forme de preuve de concept pour l'optimisation des communications sur un réseau LPWAN tels que LoRaWAN. Ce stage commencera par une phase d'étude de l'état de l'art des réseaux LPWAN et des problématiques de performance associées. Il se poursuivra par la proposition et la conception d'optimisations qui seront ensuite implémentées et validées au sein d'un démonstrateur LPWAN.

Solution réseau pour améliorer la privacy des communications

DIASI

Systèmes d'information - Systèmes d'information

Saclay

Ile de France

6 mois

7316

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : alexis.olivereau@cea.fr

Avec les nouvelles régulations européennes GDPR et ePrivacy, la problématique de l'anonymat sur Internet cesse de concerner exclusivement les utilisateurs individuels pour devoir être traitée convenablement par les entreprises. Par ailleurs, des opérations d'espionnage industriel médiatisées ont mis en garde les entreprises sur la manière dont les métadonnées de leurs communications réseaux peuvent être exploitées, par exemple afin d'identifier des partenariats avant même que ceux-ci soient officialisés. Pour ces raisons, il est nécessaire tant pour les entreprises sensibles que pour leur clients que des solutions robustes garantissant la privacy des communications soient mises en place. Le Laboratoire des Systèmes Communicants (LSC) du CEA LIST a conçu une architecture et des mécanismes protocolaires destinés à offrir conjointement un excellent niveau de privacy tout en assurant une confidentialité post-quantique aux flux de communications traités. Un premier prototype a été conçu, et il convient maintenant de développer une preuve de concept de qualité pré-produit. Sur la base du banc de test existant et des spécifications des protocoles considérés, le stagiaire participera au développement de la solution. Il sera en particulier en charge de participer à la spécification et à l'implémentation des mécanismes d'accès anonyme au service ainsi que de ceux permettant la montée en charge du service (architecture multi-serveurs supportant un nombre croissant d'utilisateurs). Le stage consistera également à illustrer la pertinence des travaux réalisés via l'implémentation de scénarios de démonstration.

Etude Design et Simulation d'un Micro-Outil pour la Préhension de Micro-puces

DOPT

Matériaux, physique du solide - Matériaux, physique du solide

Grenoble

Rhône-Alpes

6 mois

matériaux/mécanique

7282

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : stephane.caplet@cea.fr

Ce stage se déroulera au sein du Laboratoire d'Assemblage et de Packaging pour la Photonique (LA2P) du département d'optique et photonique (DOPT) du CEA-LETI. Plus particulièrement, il s'inscrit dans la thématique visualisation du laboratoire. Le travail se focalisera dans un premier temps sur la compréhension du procédé d'assemblage des micro-puces avant d'étudier le design du micro-outil. Cette étude itérative s'appuiera notamment sur la modélisation et simulation du comportement mécanique de l'outil d'une part, la simulation du comportement fluidique dans les canaux de vide, d'autre part. Le stagiaire sera intégré dans l'équipe qui assurera le suivi de fabrication de cet outil. Il sera demandé au stagiaire de définir et de concevoir un banc de caractérisation pour mesurer les forces de préhension qu'on peut obtenir avec cet outil prototype. Ces résultats permettront par itération d'améliorer le design de l'outil. Concrètement, il sera demandé à la personne candidate de prendre en main rapidement les outils de caractérisation mécanique et fluidique (comsol) du laboratoire. Il/elle devra maîtriser à la fois les aspects théoriques et pratiques, afin d'apporter un avis critique sur les résultats obtenus. Des synthèses de résultats seront demandées régulièrement afin d'assurer une capitalisation efficace.

Inspection tomographique robotisée de pièces planes par laminographie

DISC

Mathématiques, information  scientifique, logiciel - Mathématiques, information  scientifique, logiciel

Saclay

Ile de France

6 mois

7275

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : caroline.vienne@cea.fr

Les approches classiques de tomographie industrielle par rayons X mises en œuvre pour obtenir la reconstruction 3D d'un objet d'intérêt connaissent un certain nombre de limitations. En général, l'objet doit être mis en rotation complète afin d'acquérir des vues sur 360° et doit s'inscrire complètement dans le champ de vue du détecteur. Cette contrainte limite la taille de l'objet qui peut être inspecté. Par ailleurs, pour garantir une reconstruction sans artefact, le flux de rayons X doit être suffisant pour traverser toutes les sections de l'objet, ce qui rend la tomographie classique peu compatible avec l'inspection d'objets plans présentant des rapports d'aspect importants. Ces limitations peuvent être levées par des approches de laminographie. Des trajectoires partielles en translation ou en rotation sont alors réalisées, où la source et le détecteur restent toujours du même côté de l'objet. Ces trajectoires peuvent être effectuées en déplaçant l'objet ou en gardant l'objet fixe et en mettant en mouvement de manière synchronisée la source X et le détecteur. Cette dernière solution sera considérée dans ce stage et sera appliquée sur la plateforme d'imagerie X robotisée installée au CEA List. L'objectif du stage sera l'étude par simulation des différentes trajectoires réalisables en se basant sur le logiciel de simulation tomographique CIVA CT développé au sein du département. Des optimisations de l'algorithme de reconstruction implémenté en C++ pour l'application de laminographie devront être étudiées. Enfin une inspection complète d'une pièce plane sera mise en œuvre sur la plateforme robotique d'imagerie X.

Intelligence artificielle : développement d'outils d'aide automatique au diagnostic d'un contrôle non destructif par imagerie ultrasonore multiélément

DISC

Instrumentation, métrologie et contrôle - Instrumentation, métrologie et contrôle

Saclay

Ile de France

6 mois

ingénieur généraliste

7262

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : ekaterina.iakovleva@cea.fr

Le stage proposé s’inscrit dans le cadre du contrôle non destructif de soudure par la technique des ultrasons multiéléments. Elle se décompose en deux étapes : une première consistant à acquérir les signaux ultrasonores à l’aide d’un appareil portable (ex : électronique Gekko de chez M2M-Eddify) et une deuxième consistant à interpréter les données à l’aide d’un logiciel d’analyse sur un PC (ex : CIVA Analyse ). Cette dernière étape peut-être très longue par rapport à la durée de l’acquisition et nécessite un opérateur expérimenté. Afin de la faciliter et de la fiabiliser, des travaux portant sur le développement d’outils d’aide automatique au diagnostic sont actuellement menés. Le logiciel CIVA dispose d’outils d’analyses permettant de réaliser une extraction à partir des images ultrasonores, des primitives géométriques de types segments ou ellipses. L’objectif du stage est de définir les méthodes de comparaison de primitives géométriques du type ellipse. Ces techniques sont principalement basées sur l’exploitation des techniques de traitement d’image permettant de mettre en correspondance deux images à l'aide d'appariement de primitives géométriques (ex : iterative closest point (ICP), Kernel corrélation, filtre de Kalman …). Le stage comportera à la fois un volet théorique (bibliographie, collecte, analyse et étude des méthodes de recalage) et un volet algorithmique avec la réalisation de maquettes sous Matlab ou Python. Un goût prononcé pour le traitement d’image est requis. L’étudiant intégrera le laboratoire de simulation ultrasonore et sera encadré par un ingénieur chercheur spécialisé dans le traitement d’image et un ingénieur spécialisé dans l’interprétation des images ultrasonores du laboratoire d’instrumentation et capteur.

Nouvelle solution de dépot de Cobalt pour la spintonique 3D évolutifs H/F

DTSI

Technologies micro et nano - Technologies micro et nano

Grenoble

Rhône-Alpes

6 mois

M2

7249

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : rachid.hida@cea.fr

Les matériaux utilisés dans la spintronique sont principalement à base de Co, Fe et Ni. Une forte anisotropie magnétique doit être induite pour créer l'orientation privilégiée dans certaines couches magnétiques fonctionnelles. L’utilisation actuelle de structures complexes impliquant des métaux nobles (en particulier Pt, couteux) est un verrou important à une diffusion large de technologie comme les mémoires STTRAM ou les capteurs magnétiques. La réalisation de structures damascènes 3D à forte anisotropie de forme en matériau magnétique par des techniques de la microélectronique comme le dépôt électrolytique (ECD) ou la pulvérisation cathodique (PVD) permettrait donc une rupture technologique importante pour des électrodes magnétiques à champ perpendiculaires. Dans le cadre de ce stage, l’étude de croissance de dépôt de Cobalt par électrolyse (ECD) en via à fort facteur de forme sera étudiée sur un des équipements de dépôt ECD en collaboration avec un fournisseur de chimie. On visera l’introduction de méthodes de croissance optimisées pour l’obtention de structures conductrices à base de cobalt ayant les résistivités les plus basses possibles tout en apportant des avantages supplémentaires (conformité du dépôt en corrélation avec les aspect ratio des cavités, présence de void ou non,  type  de sous couches, propriétés magnétiques des films). Pour postuler à cette offre, merci de contacter M.HIDA à l'adresse suivante : rachid.hida@cea.fr

Elaboration de matériaux pour la microélectrique : utilisation de multicouches H/F

DTSI

Technologies micro et nano - Technologies micro et nano

Grenoble

Rhône-Alpes

6 mois

Procédés, matériaux, physico-chimie

7244

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : pierre.montmeat@cea.fr

Depuis une trentaine d’années, la microélectronique fait appel aux matériaux de type polymère organique pour de nombreuses applications : la photolithographie, le packaging, la micro fluidique ou bien le collage. Dans cette dernière application, les polymères organiques sont des matériaux de choix car ils peuvent être mis en forme très facilement, ce qui permet d'obtenir des films dans une large gamme d'épaisseur (De 10 nm à 100 µm). Par ailleurs, ils résistent à des températures compatibles avec certains procédés d’élaboration des transistors. Et leur bonne propriété d’isolation électrique est souvent avantageuse. Dans ce contexte, on étudiera la réalisation de multicouches polymère/silicium pour l’élaborations de substrats innovants pour la micro électronique.  Le stage proposé au CEA-LETI de Grenoble va consister à tester différents polymères de façon à réaliser des empilements polymère/silicium. Les polymères testés seront des matériaux organiques déjà disponibles au LETI ou de nouveaux polymères développés au travers de partenariats industriels. Les travaux seront réalisés sur des machines industrielles dans le cadre de la salle blanche du LETI avec des plaquettes de silicium de 200 ou 300 mm. Une tâche importante consistera également à caractériser les polymères (ATG, viscosité, FTIR, ellipsométrie, stabilité des films…) d’une part et les mutlicouches d'autre part : morphologie, imagerie MEB, IR ou échographie. On évaluera également les propriétés d’adhérence des différents polymères avec le silicium. Pour postuler à cette offre, merci de contacter M. MONTMEAT à l'adresse suivante : pierre.montmeat@cea.fr

Conception d'une plateforme d'expérimentation pour les réseaux privés de blockChain

DILS

Mathématiques, information  scientifique, logiciel - Mathématiques, information  scientifique, logiciel

Saclay

Ile de France

6 mois

7243

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : francois.le-fevre@cea.fr

Le stage s'’inscrit dans le cadre de travaux menés au sein d'une équipe du CEA LIST qui développe des systèmes d'information coopératifs de confiance de type blockchain et s'intéresse aux aspects protocoles distribués dans ce contexte. Le stage se déroulera au sein du LICIA sur le site du CEA à NanoINNOV . Les technologies Blockchain pourraient ouvrir des opportunités sans précédent pour la mise en œuvre de processus d'affaires en environnements coopératifs et compétitifs .Chaque fois que nous avons besoin de développer des applications impliquant des entités autonomes géographiquement distribuées qui peuvent avoir des intérêts conflictuels , une blockchain deviendra un "must have" .Bien que prometteuse , la technologie actuelle de la blockchain n'est pas assez mûre pour pouvoir être exploitée dans plusieurs secteurs . La blockchain est une technologie de stockage distribué et de transmission d'information sans organe de contrôle.La blockchain possède plusieurs propriétés comme la désintermédiation , la résilience,la transparence, l'immuabilité et l'automatisation. Le LIST/DILS/LICIA étudie et développe des solutions pour gagner en confiance dans les applications distribuées de coopération avec une approche de bout en bout :de la conception au déploiement sur un réseau .Le laboratoire utilise ainsi différentes technologies de blockchain comme Ethereum,Parity,HyperledgerFabric ou encore Tendermint.Le laboratoire explore les propriétés de ces différents implémentations comme les protocoles , la sécurité ou encore les mécanismes de consensus .Pour cela , le laboratoire cherche à posséder en interne un cluster de nano ordinateurs lui permettant de simuler un réseau privé de blockchain afin d'explorer les limitations des blockchain actuelles.Ce cluster pourra aussi servir de plateforme de démonstration pour les clients du LICIA. Description du sujet: L'objectif est de réaliser un cluster homogène de nano ordinateurs opérant comme des nœuds de blockchain homogène ou hétérogène à terme , géré via Docker  .L'état de l'art montre des implémentations mêlant par exemple Ethereum et Raspbery. La plateforme d'expérimentation développée servira de base à de futurs projets de doctorat axé sur l'étude des infrastructures sûres pour les applications coopérantes .Un couplage sera envisagé avec une plateforme de simulation développée elle aussi au sein du LICIA . Le stagiaire aura pour activités : - de définir les spécifications de la ferme de nano ordinateurs avec la sélection du type de nano ordinateur - de choisir un type de blockchain pour déployer un ensemble de nœuds avec des propriétés hétérogènes ( délai de réponse, bizanthin ou non , type de mécanisme de consensus Proof of Work -Proof of Stake) - de réaliser le cluster de nano ordinateurs avec une gestion du déploiement des nœuds de blockchain via la dockerisation - de faire une étude comparative entre deux types de configuration ou deux types de blockchain déployées •

Focalisation adaptative des ultrasons dans un matériau complexe par retournement temporel

DISC

Matériaux, physique du solide - Matériaux, physique du solide

Saclay

Ile de France

4 à 6 mois

Ecole d'ingénieur, Master 2

7241

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : sebastien.robert@cea.fr

Le stage comportera une étude bibliographique sur les méthodes CND et, plus particulièrement, sur l’imagerie ultrasonore et les méthodes de focalisation s’appuyant sur la technologie des traducteurs multi-éléments. Il s’agira ensuite de prendre en main un dispositif expérimental (capteur, système d’acquisition multi-voies, banc de translation motorisé) pour réaliser une série d’acquisitions sur des structures métalliques complexes (soudures anisotropes ou aciers revêtus) dont les caractéristiques géométriques et élastiques sont parfaitement connues. L’expérience consistera à focaliser de façon adaptative sur un réflecteur de la structure par retournement temporel itératif. Les signaux enregistrés seront ensuite comparés à ceux issus d’une focalisation non adaptative, c’est-à-dire pré-calculée en prenant en compte les caractéristiques de la structure. Enfin, le dernier volet du stage visera à calculer des images par rétro-propagation numérique des signaux retournés temporellement. L’objectif est d’améliorer la qualité des images dont le contraste est souvent altéré par des phénomènes de diffusion par la microstructure des soudures ou des revêtements. Le candidat devra avoir des connaissances en physique des ondes, idéalement sur la propagation des ondes dans les solides, et des compétences en traitement du signal et de l’image (codes Matlab ou Python). Ces travaux seront menés en collaboration avec un doctorant travaillant sur des méthodes d’inversion appliquées aux matériaux complexes, et l’étude sera poursuivie dans le cadre d’une future thèse au CEA-List démarrant en 2019.

Analyse d'une chaine de fabrication de composants microélectroniques H/F

DTSI

Technologies micro et nano - Technologies micro et nano

Grenoble

Rhône-Alpes

6 mois

M2, 3è année d'école d'ingénieur en physico-chimie des matériaux

7239

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : herve.fontaine@cea.fr

La propreté des plaques Silicium utilisées dans l'industrie microélectronique est obligatoire tout au long de la chaine de fabrication pour obtenir un haut rendement de fabrication. Une contamination par des impuretés métalliques peut avoir des effets néfastes sur les procédés mis en œuvre (modification de croissance de couche, propriétés électriques…) et sur les performances finales du dispositif. Aujourd’hui, des niveaux de contamination toujours plus faibles sont requis pour les technologies les plus avancées et la contamination apportée sur la tranche et le bord de plaque devient une préoccupation grandissante avec l’utilisation de robots de manipulation des plaques utilisant cette zone.  Aussi, la méconnaissance des concentrations réelles de contaminants, de leur dissémination le long d’une chaine de production ou encore de leur évolution physico-chimique au cours des process constitue une problématique industrielle forte. Au sein des salles blanches de la plateforme R&D des technologies silicium du LETI, le travail demandé aura pour objet d’établir les niveaux de contamination apportés aux substrats Si tout au long de la fabrication d’un produit par les équipements de process (Traitement thermique, CMP, collage, gravure sèche ou humide, photolithographie, nettoyage humide…), par les systèmes automatisés de manipulation et les boites de transfert/transport de plaques. Le transfert des contaminants à la plaque et la dissémination le long de la ligne de procédés seront étudiés comme par exemple dans le cas du transfert entre les containers et le bord de plaques. Les techniques ultra sensibles que sont la TXRF (Total reflection X-ray Fluorescence) et la VPD-ICPMS (Vapor Phase Decomposition – Inductively Coupled Plasma Mass Spectrometry) seront utilisées pour ces mesures. L’analyse de ces données sera réalisée au regard des spécifications de propreté recommandées industriellement. Enfin, l’étude de l’évolution et de l’impact de contaminants critiques identifiés sera menée. Pour cela, des contaminations intentionnelles contrôlées en métaux seront mises en œuvre pour étudier leur comportement lors de process chauds (diffusion en volume, ségrégation aux interfaces…) et/ou pour évaluer la défectivité induite sur un produit sensible et déterminer la relation dose-effet.  Pour postuler à cette offre, merci de contacter Mr FONTAINE à l'adresse suivante : herve.fontaine@cea.fr

Développement d'un module de pilotage pour un système de déplacement à 3 axes

DISC

Instrumentation, métrologie et contrôle - Instrumentation, métrologie et contrôle

Saclay

Ile de France

2 à 4 mois

DUT, Licence

7233

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : marius.costin@cea.fr

Le stage proposé s'inscrit dans le cadre de travaux portant sur le développement d’un outil d’inspection unilatéral par rayons X. Le dispositif inclut un couple source - détecteur qui se déplacera sur une zone de la pièce pour générer une cartographie indiquant des défauts ou des inhomogénéités. L’étudiant devra développer un module logiciel pour piloter le système de déplacement, constitué de trois axes linéaires. En plus du control des axes, l’interface homme machine (IHM) devra permettre l’affichage des signaux acquis par un capteur de type spectromètre, pour un suivi des acquisitions en cours.  Le travail envisagé comporte plusieurs étapes : Prise en main du système avec les logiciels constructeur et anciens codes Définition fonctionnalités et IHM Programmation du module logiciel et tests de validation Rédaction d’un rapport L'étudiant intégrera l'équipe instrumentation du laboratoire et sera suivi par un encadrant spécialisé dans le domaine de l'instrumentation et du développement de capteurs pour le CND. Il devra présenter un intérêt pour la programmation informatique (python, C/C++, VisualBasic, LabView, etc.) et pour l’instrumentation. Il percevra une gratification mensuelle et bénéficiera des facilités de restauration et de transport du CEA dans toute l’ile de France.

Développement d'un protocole de communication série entre bras robot et système d'acquisition de données

DISC

Instrumentation, métrologie et contrôle - Instrumentation, métrologie et contrôle

Saclay

Ile de France

4 à 6 mois

Ingénieur electronique numérique, analogique, Master 2

7232

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : thomas.desrez@cea.fr

Dans une inspection non destructive, la position d’une sonde sur le composant inspecté est connue via des codeurs mécaniques (roues, fils) ou bien avec des systèmes plus évolués (bras robots) ou encore à distance via des capteurs optiques. les nouveaux dispositifs permettent le suivi d’une sonde mais aussi offrent des nouvelles informations sur l’acquisition (orientation, vitesse …). Chaque outil nécessite aujourd'hui un interfaçage particulier avec le système d’acquisition. L’objectif du stage est développer un protocole de communication générique entre ces nouveaux dispositifs de positionnement ou de tracking et les systèmes d’acquisition actuels. Le travail proposé se déroule en cinq phases : Analyse du besoin et des types de transmissions séries existants Spécification d’un protocole de communication spécifique Développement en VHDL des blocs de communication émetteur et récepteur Réalisation d’un prototype sur table Et enfin Interfaçage avec un bras robot ou un système optique de suivi de mouvement   Durant le stage, l’étudiant intégrera l’équipe de développement électronique du laboratoire. Le stagiaire réalisera un démonstrateur préindustriel permettant de valider l’ensemble des développements. Dans ce cadre, le stagiaire sera amené à se familiariser avec les contraintes propres aux systèmes d’acquisition de données temps réel. Pour mener à bien ce travail, l'étudiant devra posséder de solides connaissances en logique programmable FPGA et systèmes embarqués. Des connaissances en électronique analogique et en conception de carte seront un plus. Il percevra une gratification mensuelle et bénéficiera des facilités de restauration et de transport du CEA dans toute l’ile de France.

Adhérence parfaite de surfaces sans apport de matière H/F

DTSI

Technologies micro et nano - Technologies micro et nano

Grenoble

Rhône-Alpes

6 mois

M2, école d'ingénieur

7231

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : vincent.larrey@cea.fr

Le collage sans colle, c’est magique et cela s’appelle le collage direct. Notre laboratoire a une expertise à l’état de l’art mondial dans ce domaine, de sorte que nous parvenons à mettre de la science pour expliquer la magie. Comme dans tout tour de magie, on a nos petites astuces, notamment la parfaite maîtrise de la qualité des surfaces avant collage. Nous proposons dans ce stage d’optimiser des traitements de surface par plasma afin de rendre nos collages plus robustes. L’objectif est d’identifier et comprendre les paramètres physiques pertinents pour proposer de nouveaux procédés afin de répondre aux besoins d’industrialisation de nos partenaires (applications : substrat, intégration 3D, photonique sur Silicium, santé et fluidique…) -Construction d’un plan de manipe pour évaluation des paramètres de plasma sur l’énergie d’adhérence et la contamination particulaire : gaz, puissances, ratio de puissances, durées, séquences -Prise en charge des équipement, réalisation des préparations de surface par plasma, des collages et de leur caractérisation : contamination particulaire, énergie d’adhérence et défectivité par mesure acoustique. -Mise en évidence et évaluation des paramètres influents -Détermination de nouvelles recettes -Impact sur la réalisation de SOI par Smart Cut® Pour postuler à cette offre, merci de contacter M. LARREY à l'adresse suivante : vincent.larrey@cea.fr

Assemblage de puce électronique en 3D vers une précision nanométrique H/F

DTSI

Technologies micro et nano - Technologies micro et nano

Grenoble

Rhône-Alpes

3 mois

DUT Mesures Physiques

7230

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : gaelle.mauguen@cea.fr

La microélectronique évolue vers des assemblages électrique toujours plus petits tout en étant de plus en plus performants. L’empilement de puces peut répondre à cette demande. Afin de réaliser cet empilement, on assemble directement 2 plaques de 300 mm couvertes de puces qui seront connectées entre elles via des plots métalliques. Le LETI travaille actuellement sur la diminution de ces plots, ce qui demande des précisions d’alignement nanométriques. Notre objectif est de descendre l’alignement entre deux puces en dessous des 100 nm. Pour réaliser cela le département a un équipement de collage et de mesure Infra rouge ultra précis. Notre objectif ne pourra être atteint qu’en passant par des mesures fiables ce qui nous permettra alors de comprendre les interactions entre propagation d’onde de collage et précision. Le stage va se dérouler en 3 parties : - Précision de la mesure : Lors de la mesure des marques, il est possible de modifier certains paramètres tel que le contraste, l’autofocus, le temps d’exposition. Nous voudrions connaitre leur impact sur le résultat final de la mesure. - Utilisation par la machine des résultats de mesures : Après la mesure d’alignement, ces informations sont utilisées pour améliorer le collage suivant. Cette option a permis d’obtenir de bons résultats en mode manuel. Il faut maintenant la régler pour que cela puisse fonctionner en automatique. - Paramètres de collages : Le collage est réalisé en mettant les plaques en pression. Il existe différentes zones de pressions. Chacune d’elle va influencer la propagation des ondes de collage. L’étude se finira par l’impact de la pression sur l’alignement des plaques. Pour postuler à cette offre, merci de contacter Mme. MAUGUEN à l'adresse suivante : gaelle.mauguen@cea.fr

Impact de recuits lasers nanosecondes sur des couches épitaxiales de GeSn H/F

DTSI

Technologies micro et nano - Technologies micro et nano

Grenoble

Rhône-Alpes

6 mois

M2 - Physique des matériaux, Ingénieur

7229

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : pablo.acostaalba@cea.fr

Les progrès faits depuis 2010 dans le domaine de la croissance épitaxiale d’empilements GeSn/SiGeSn ouvrent des nouvelles possibilités d’utilisation du GeSn. Le GeSn est un semiconducteur à faible énergie de bande interdite pouvant être directe dans certaines conditions. Il peut être utilisé comme matériau actif dans des lasers ou des photo-détecteurs fonctionnant dans le moyen infrarouge, le canal de conduction de transistors PMOS, etc. Le CEA LETI s’est équipé dès 2015 des capacités de déposer de tels empilements sur substrats de 200mm de diamètre. Il est pionnier dans plusieurs de ces domaines applicatifs. Dans le but de permettre le dopage des couches GeSn, nous voulons évaluer l’impact de recuits thermiques innovants sur l’activation de dopants implantés ou déposés. Le stage se déroulera de la manière suivante : -Après une recherche bibliographique approfondie sur le sujet, vous serez formé à l’utilisation d’équipements de caractérisation structurales de salle blanche comme la diffraction de rayons X, la microscopie à force atomique, la microscopie électronique à balayage, la diffusion de lumière etc. -Par la suite, vous évaluerez l’impact des différents paramètres procédés du recuit laser nanoseconde sur les propriétés structurales d’empilements GeSn/SiGeSn. Les connaissances ainsi obtenues seront précieuses pour de futures intégrations dans des dispositifs innovants. -Une prolongation en thèse est envisagée afin d’approfondir/d’étendre l’étude. Pour postuler à cette offre, merci de contacter M. ACOSTA ALBA à l'adresse suivante : pablo.acostaalba@cea.fr

Caractérisation des aciers par mesures de bruit de Barkhausen et perméabilité incrémentale

DISC

Instrumentation, métrologie et contrôle - Instrumentation, métrologie et contrôle

Saclay

Ile de France

4 à 6 mois

Ingénieur, Master 1 ou 2

7228

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : natalia.sergeeva-chollet@cea.fr

Le stage proposé s'inscrit dans le cadre des activités du Laboratoire et porte sur l’étude de propriétés magnétiques de matériaux ferromagnétiques. Les propriétés magnétiques de matériaux sont corrélées via leur microstructure à leur l'état : par exemple à leur état de contrainte ou la proportion des différentes phases métallurgiques présentes. Pour analyser les propriétés magnétiques de matériaux comme les aciers, différentes méthodes peuvent être utilisées comme l'analyse de Bruit Barkhausen et les mesures de perméabilité incrémentale. C'est le cas pour le suivi de la constitution chimique des aciers avant et après traitement mécanique ou thermique, ou pour l'estimation de leur état de contrainte. Il s'agira dans le cadre du stage de mettre en œuvre ces techniques avec un appareil de laboratoire 3MA. La première partie de stage consistera dans la mise en place de méthode de mesures de bruit de Barkhausen et son évaluation à l’aide de l’appareil 3MA. La deuxième partie va être dédiée à l’évaluation de perméabilité incrémentale de matériaux : le rapport entre l’augmentation de l’induction magnétique et du champ magnétique, dans les matériaux ferromagnétiques. Pour mener à bien ce travail, l'étudiant devra posséder des connaissances physique et plus particulièrement en électromagnétisme. Il percevra une gratification mensuelle et bénéficiera des facilités de restauration et de transport du CEA.

Conception d'un émetteur programmable pour nœud de capteur par ultrasons destiné au monitoring de structures

DISC

Instrumentation, métrologie et contrôle - Instrumentation, métrologie et contrôle

Saclay

Ile de France

4 à 6 mois

Ingénieur, Master 2

7227

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : julien.albertini@cea.fr

L'objet du stage consistera à partir des travaux déjà réalisés dans le laboratoire, de concevoir un nouvel émetteur programmable pour le contrôle par ultrasons. Cette émetteur sera ensuite embarqué sur un nœud de capteurs qui a vocation à être déployé sur des structures (avions, ponts, rails, …) pour suivre en continu leur état de santé. Ce concept, connu en anglais sous le nom de Structural Health Monitoring (SHM), vise à rendre les structures « intelligentes », afin d’éviter des ruptures catastrophiques et de piloter finement l’exploitation des structures (en permettant de planifier les opérations de maintenance par exemple). L’émetteur ultrasons devra permettre de transmettre des signaux analogiques programmables haute tension dans une bande de fréquences comprises entre 20 kHz et 1 MHz. Cette émetteur sera composé d’un convertisseur numérique en lien avec un FPGA et d’un étage d’amplification de tension. Lors de l’étude le stagiaire devra prendre en considération la consommation électrique, le coût et l’encombrement du dispositif. Le travail proposé se déroulera en 3 temps : Evaluation et comparaison de différents type d’émetteurs. Réalisation d'un prototype. Essais expérimentaux. Durant le stage, l'étudiant intégrera l'équipe de développement électronique du département et travaillera en liaison étroite avec les ingénieurs électronique et capteur. A l'issue, le stagiaire réalisera un démonstrateur préindustriel permettant de valider l'ensemble des développements. Dans ce cadre, le stagiaire sera amené à se familiariser avec les contraintes propres aux systèmes d'acquisition de données temps réel. Il sera également confronté aux problématiques de traitement de données rencontrées dans le domaine du contrôle non destructif utilisant des capteurs ultrasonores. Pour mener à bien ce travail, l'étudiant devra posséder des connaissances solides en électronique analogique et en électronique numérique. Il percevra une gratification mensuelle et bénéficiera des facilités de restauration et de transport du CEA.

Développement d'interactions utilisateur en Réalité Augmenté (Hololens) en milieu industriel

DISC

Instrumentation, métrologie et contrôle - Instrumentation, métrologie et contrôle

Saclay

Ile de France

4 à 6 mois

Ingénieur en informatique, Master 2

7226

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : thomas.desrez@cea.fr

L'objectif du stage est de développer une interface de réalité augmentée (RA) constituée d'hologrammes dans un contexte de contrôle non destructif (CND). Dans le scénario type de CND, un opérateur utilise un capteur connecté à un système d’acquisition au contact de la pièces inspectée et interagit avec l’écran de l’appareil pour faire des réglages et obtenir des informations sur le contrôle. Durant cette interaction, l’inspecteur quitte son contrôle des yeux avec le risque d’oublier de « couvrir » une zone. Il s'agira – avec l’aide d’un ingénieur CND - de proposer et de développer des interactions utilisateur de RA pour un contrôle sur le terrain. Par exemple, en partant d'exemples utilisés dans d’autres domaines, sélectionner des interactions et pouvant être pertinentes dans ce contexte et les adapter. Ces interactions pourront être diverses (visuelles, gestuelles, vocales). Une fois ces interactions spécifiées, elles seront développées dans un environnement Unity afin d’être déployées sur un casque Hololens de Microsoft. A l’issue, ces développements seront intégrés dans un démonstrateur industriel qui sera installé sur la plateforme CND Gerim. Pour mener à bien ce travail, l'étudiant devra posséder des connaissances en programmation orienté objet et en géométrie dans l’espace. Il percevra une gratification mensuelle et bénéficiera des facilités de restauration et de transport du CEA dans toute l’ile de France.

Fabrication et caractérisation de diélectriques polymères à haut champ de claquage H/F

DTSI

Technologies micro et nano - Technologies micro et nano

Grenoble

Rhône-Alpes

6 mois

M2

7221

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : paul.haumesser@cea.fr

L’électronique de puissance requiert la fabrication de composants de plus en plus petits capables de soutenir de forts courants et tensions de travail.  En particulier la réalisation de capacités minces nécessite le développement de nouveaux matériaux diélectriques à fort champ de claquage. L’objectif de ce stage est d’élaborer par électrophorèse et de caractériser des films minces de polyethylimide (PEI), de quelques micromètres d’épaisseur, mais capables de résister à des tensions de plusieurs centaines de volts. Pour cela, il faudra : - approvisionner les solutions de dépôt, soit en les fabriquant à partir de PEI, soit en démarchant des fournisseurs capables de produire le produit ou ses précurseurs en solution dans la qualité ad-hoc -réaliser le dépôt par électrophorèse -traiter chimiquement et/ou thermiquement la couche pour obtenir le polymère -caractériser la couche formée (épaisseur, indice optique, champ de claquage) pour optimiser les performances du matériau final Pour postuler à cette offre, merci de contacter Mr. HAUMESSER à l'adresse suivant : paul.haumesser@cea.fr

Développement de procédé de gravure sèche des résines fluorées pour un résultat sans défaut H/F

DTSI

Technologies micro et nano - Technologies micro et nano

Grenoble

Rhône-Alpes

5 à 6 mois

M2

7220

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : hubert.teyssedre@cea.fr

Les nanotechnologies sont aujourd’hui au cœur d’une multitude d’objets pour répondre aussi bien aux besoins de performances qu’aux envies de confort. Elles font partie intégrante de notre quotidien qui soulève en permanence de nouveaux challenges pour ce domaine scientifique : matériaux, procédés de fabrication, conception des systèmes, l’innovation ne s’essouffle pas. Jumelés à cette spirale technologique, les coûts de développement ne permettent pas à certains marchés de profiter des avantages des ces technologies. C’est dans l’optique de réduire ces coûts que des méthodes alternatives, comme la nanoimpression mise en exergue par Stefen Chou en 1995, ont été développées. Ce procédé, qui consiste à répliquer les nanostructures (jusque 2 nm) d’un master par pressage mécanique dans un film de polymère (cf. figure), présente des avantages (cadence, résolution, coûts) et des limitations comme la défectivité, fortement impactée lors de la séparation entre le moule et la résine : le contact physique et la réticulation des matériaux peuvent générer des seuils d’adhérence supérieurs aux contraintes de cohésion de la résine à imprimer et arracher les motifs. Une solution pour la nanoimpression est l’introduction de surfactants dans les résines, telles que des molécules fluorées pour réduire les énergies d’interfaces. Néanmoins cette astuce impacte drastiquement les procédés d’intégration, comme la résistance à la gravure (d’un facteur 3 à 10) pour le transfert des motifs dans le substrat. Vous aurez pour mission principale de développer des recettes de gravure pour successivement retirer l’épaisseur résiduelle de résine sous les motifs, puis transférer les motifs dans le substrat de silicium, d’oxyde ou de nitrure de silicium. Vous devrez qualifier les vitesses de gravure, les variations de dimensions critiques et estimer les marges d’optimisation des procédés. Afin de réaliser ses expériences, vous devrez préparer les impressions des résines fluorées (produits commerciaux)  à l’aide de moules sélectionnés par l’équipe encadrante. Vous devrez caractériser les budgets de résines pour la gravure. Vous serez autonome et aucun travail de développement de procédé n’est demandé pour cette tâche. Afin de mener à bien son stage, vous aurez un accès libre aux différents équipements lui permettant de mener à bien sa mission (équipements automatiques de nanoimpression, de gravure, d’observation et de métrologie, et équipements pour la caractérisation d’échantillon). Le projet prévoit un accès à des caractérisations plus spécifiques comme l’XPS et FTIR qui seront traités par la plateforme de nanocaractérisation. Vous devrez à la fin du stage rendre un rapport synthétisant les résultats, démarches et observations permettant aux encadrants de valider les procédés sur les véhicules tests. Pour postuler à cette offre, merci de contacter Mr. TEYSSEDRE à l'adresse suivant : hubert.teyssedre@cea.fr

Développement de la technologie de lithographie électronique à faisceaux multiples H/F

DTSI

Technologies micro et nano - Technologies micro et nano

Grenoble

Rhône-Alpes

5 à 6 mois

Bac +4/5 (M2 ou ingénieur)

7218

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : isabelle.servin@cea.fr

Le CEA-LETI est engagé dans le développement et l'intégration des nouvelles technologies pour l'industrie semi-conducteur. A ce titre, il travaille sur le développement de la lithographie sans masque, destinée à la fabrication de circuits intégrés, en partenariat avec un équipementier (Mapper Lithography) sur une solution de lithographie électronique à multiples faisceaux permettant d'atteindre une vitesse d'écriture compatible avec l’industrie de la microélectronique, contrairement aux outils d’écriture directs actuels trop lents. Cette technologie pourrait répondre aux besoins croissants dans le domaine de la sécurisation de données, de la traçabilité et de la prévention de la contrefaçon avec une production bas coût de puces uniques identifiées. Contrairement à la lithographie optique conventionnelle (avec masque), cette technologie a la faculté de sécuriser les puces avec un code individuel  gravé sur un niveau de connexion métallique intermédiaire pendant le processus de fabrication. Le code de chaque puce reste accessible mais ne peut être modifié. Pour cela, il est nécessaire d’évaluer les performances des procédés et notamment de valider la complète compatibilité avec un flow de production existant où la fonctionnalité commune des puces est réalisée de manière conventionnelle tandis que des zones dédiés sont écrites par écriture directe électronique pour garantir le caractère unique de chaque puce. Le stage consiste à développer une étape de lithographie par écriture directe multi-faisceaux sur l’outil d'exposition FLX-1200 développé par la société MAPPER Lithography pour répondre aux demandes de démos clients tout en étant compatible avec les contraintes de plaques d'interconnexion métalliques de type CMOS. Les performances lithographiques et de gravure doivent répondre aux spécifications en terme de contrôle dimensionnel, d’uniformité sur la plaque et de fidélité des motifs sur une technologie CMOS mature. Les contraintes d’alignement sur un niveau précédent réalisé sur un système optique conventionnel seront aussi étudiées. L'utilisation des outils de métrologie avancée permettra de valider l’intégration à chaque étape clé du process. Pour postuler à cette offre, merci de contacter Mme SERVIN à l'adresse suivante : isabelle.servin@cea.fr

Calibration d'un système d'imagerie par rayons X robotisé

DISC

Optique et optronique - Optique et optronique

Saclay

Ile de France

6 mois

7217

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : caroline.vienne@cea.fr

La tomographie par rayons X (RX) est une méthode de contrôle non destructif (CND) très efficace pour déterminer les caractéristiques de la structure interne d'un objet (ses dimensions, sa forme, sa densité) et y détecter d'éventuels défauts. Elle combine pour cela une phase d'acquisition de multiples projections RX de l'objet depuis des angles de vue différents avec une phase algorithmique de reconstruction 3D où les projections acquises sont reprojetées dans un volume de voxels. Dans les appareils industriels classiques, les acquisitions RX sont obtenues en mettant en rotation la pièce au centre de l'ensemble source / détecteur mais de tels appareils sont en général mal adaptés pour inspecter des pièces de grandes dimensions ou déjà assemblées.  La plateforme de tomographie robotisée du CEA/DISC permet de lever cette limitation en proposant une solution basée sur l'utilisation de deux robots synchronisés pour déplacer la source et le détecteur RX de part et d'autre de l'objet à contrôler, qui reste fixe. Cette approche plus flexible en termes de trajectoire d'inspection, apporte cependant des contraintes supplémentaires liées notamment à l'erreur de positionnement des robots. En effet pour obtenir une reconstruction 3D de bonne qualité, il est impératif d'avoir une bonne localisation du couple source-détecteur au cours de la trajectoire.  L'objectif du stage est d'implémenter des approches de calibration du système d'imagerie par rayons X (détermination des paramètres intrinsèques de l'ensemble source - détecteur) et d'estimation de pose basées image. Pour cela, une ou plusieurs mires adaptées à ces tâches seront définies et la performance de la méthode sera évaluée à l'aide du logiciel de simulation radiographique/tomographique CIVA (http://www.extende.com/radiographic-testing-with-civa). Par la suite des méthodes plus avancées de localisation pourront être étudiées pour repérer l'ensemble d'imagerie X par rapport à un objet de CAO connue.

Conception de modulateurs de phase hybrides

DOPT

Optique et optronique - Optique et optronique

Grenoble

Rhône-Alpes

4/6 mois

7211

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : yohan.desieres@cea.fr

Le stage contribue au développement de la thématique "photonique sur Silicium" au LETI. Cette thématique vise à développer des fonctions optiques passives (filtres en longueur d'onde, résonateurs, réseaux de couplage) ou actives (modulateurs, photodiodes, lasers) à partir de guides optiques en Silicium ou nitrure de Silicium. Ces composants permettent de générer/détecter la lumière à partir d'un signal électrique et de contrôler spatialement, spectralement, et temporellement la propagation de cette lumière sur une puce en Silicium. Les applications sont aujourd'hui principalement liées aux communications optiques. De nombreux dispositifs ou circuits ont été déjà réalisés au laboratoire au cours des 10 dernières années, à travers différents projets nationaux, européens, ou industriels, et avec une visibilité internationale. Le stage sera centré sur le développement d'un modulateur de phase hybride, à base de Silicium et de matériaux non linéaires. L'intégration de matériaux non linéaires devrait permettre de réduire les pertes optiques et la consommation énergétique des composants actuels, "tout silicium". C'est un point clé pour le déploiement de liens optiques dans les réseaux telecom et les centres de données ou à plus long terme pour des applications comme le calcul optique (quantique ou à base de réseaux de neurones "optiques") qui nécessiteront l'utilisation de plusieurs milliers de composants en série. Par simulation, le stagiaire évaluera les performances (pertes, efficacité) de différentes géométries de modulateur hybride. Cette phase de conception sera alimentée par les données disponibles dans la littérature et par la mesure des propriétés optiques de matériaux déposés au LETI. Une poursuite en thèse est souhaitée. Pour candidater, merci d'envoyer CV+LM à yohan.desieres@cea.fr

Etude des propriétés mécaniques des moules souples pour la nanoimpression H/F

DTSI

Technologies micro et nano - Technologies micro et nano

Grenoble

Rhône-Alpes

6 mois

M2, 3è année école d'ingénieur

7209

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : nicolas.chevalier@cea.fr

Les moules souples utilisées en lithographie par nano impression peuvent réduire l'impact des particules sur la défectivité. Néanmoins, le moule doit être suffisamment rigide pour assurer un écoulement de la résine lors de la création du pattern. Si le moule est trop souple, celui-ci peut flamber sous la contrainte induit par l'impression au contact et induire ainsi une mauvaise réplication du pattern. Pour optimiser le procédé, il faut donc déterminer les dimensions qui peuvent être répliquées dans la résine pour un moule donné. Actuellement, cette détermination est empirique quand les propriétés mécaniques du moule sont inconnues. Pour les déterminer, la microcopie à force atomique est un outil de choix de par sa sensibilité et sa résolution spatiale. Travail demandé : - Fabriquer les moules en salle blanche dans le cadre d'un partenariat industriel. - Caractériser les moules ainsi obtenus par AFM via des mesures mécaniques à l'échelle locale - Définir un protocole complet de test : méthodologie, exploitation des données.. Pour postuler à cette offre, merci de contacter M. CHEVALIER à l'adresse suivante : nicolas.chevalier@cea.fr

Mesure de composition par imagerie à resolution atomique H/F

DTSI

Technologies micro et nano - Technologies micro et nano

Grenoble

Rhône-Alpes

6 mois

M2, ingénieur

7208

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : nicolas.bernier@cea.fr

L'objectif du stage est la mesure précise de composition de différents systèmes à partir d'images à résolution atomique acquises sur les microscopes électroniques en transmission (TEM) du CEA Grenoble. Pour les systèmes cristallins sensibles aux dégâts d'irradiation sous faisceau d'électrons (matériaux nanostructurés à changement de phase, matériaux III-V avec indium, alliages GalSb pour détecteurs infrarouges..), il est nécessaire de quantifier chimiquement le matériau à l'échelle atomique tout en minimisant la dose électronique. L'imagerie haute-résolution, plus précisément en champ sombre annulaire à grand angle (HAADF), permet de répondre à ce besoin. L'objectif de ce stage est de développer les outils expérimentaux et de simulation permettant de relier quantitativement le contraste de ces images à la composition chimique du matériau. Sur la PFNC, deux TEM - Titan Ultimate et Thémis - sont équipés de correcteur d'aberrations permettant d'acquérir des images HAADF à l'état de l'art en terme de résolution atomique. Dans le cadre du stage, les lames minces seront préparées par polissage mécanique ou par pulvérisation ionique. Les expériences aux microscopes seront réalisées avec les encadrants, une formation au microscope sera également dispensée. Vous pourrez également vous appuyer sur les doctorants de l'équipe pour exploiter les outils informatiques de traitement des données. Pour postuler à cette offre, merci de contacter M. BERNIER à l'adresse suivante : nicolas.bernier@cea.fr

Lithographie avancée par auto-assemblage de copolymères à bloc H/F

DTSI

Technologies micro et nano - Technologies micro et nano

Grenoble

Rhône-Alpes

6 mois

M2 ou ingénieur

7205

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : raluca.tiron@cea.fr

Dans le contexte d’une miniaturisation des circuits imprimés dans l’industrie de la microélectronique, les méthodes de structuration optiques appelées photolithographies arrivent en limite de résolution. L’utilisation complémentaire de l’auto-assemblage dirigé (DSA) de copolymère à blocs permet de repousser les dimensions critiques (CD) atteignables tout en multipliant la densité des structures obtenues. Rapides, bas coût et compatibles avec les équipements déjà disponibles dans l’industrie, les différents procédés DSA mettent en jeu des matériaux qui peuvent former des motifs de dimensions inférieures à la vingtaine de nanomètre. L’objectif de ce  stage consiste à disposer d’une technique de structuration de nano-pilliers, haute résolution et faible coût, en combinant les techniques de lithographie conventionnelle et d’auto-assemblage de copolymères à blocs. La compréhension des mécanismes d’auto-organisation couplée aux interactions des chaînes de polymère avec le substrat sera nécessaire pour contrôler l’orientation des nano-domaines. Pour cela, différentes méthodes de caractérisation morphologiques et structurales seront utilisées : microscopie électronique à balayage, ellipsométrie, AFM, mesure d’énergie de surface, etc. Les paramètres mis en jeu au cours du procédé DSA seront ensuite optimisés afin de déterminer les meilleures performances atteignables en terme d’uniformité et de défectivité des motifs. Ces performances seront finalement comparées aux recommandations de l’IRDS. Pour postuler à cette offre, merci de contacter Mme. TIRON à l'adresse suivante : raluca.tiron@cea.fr

Etude du fluage des résines microlentilles pour les applications Image sensor CMOS H/F

DTSI

Technologies micro et nano - Technologies micro et nano

Grenoble

Rhône-Alpes

6 mois

M2, Ingénieur

7202

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : nacima.allouti@cea.fr

Il existe actuellement plusieurs façons de réaliser des microlentilles en industrie dont la plus utilisée est celle qui consiste a définir par lithographie conventionnelle des motifs rectilignes que l’on fait ensuite fluer pour obtenir la forme circulaire de la lentille. Ce procédé est difficile à stabiliser et uniformiser, d’autre part il nécessite la double étape de lithographie pour former des lentilles de différentes dimensions ce qui est couteux et sujet à des problèmes d’alignement. L’option Grayscale permet un gain de temps , de meilleures performances overlay entre les séries de lentilles ; et offrira aussi la possibilité d’envisager d’autres designs, formes de lentilles que celles utilisées conventionnellement à conditions de maitriser le procédé de fluage. Le sujet proposé porte sur l’évaluation et la caractérisation de fluage résines pour la réalisation de microlentilles utilisées dans les capteurs d’image CMOS à partir de lithographie grayscale. Le principe du grayscale consiste à utiliser un masque où l’on vient faire varier la densité optique pour moduler l’intensité lumineuse permettant ainsi la création de structure continue en relief dans la résine. L’une des spécificités de ces résines est quelles doivent réticuler sans fluer. En effet l’étude thermique du comportement des résines vis-à-vis du fluage dans la cadre d’une application Grayscale est critique, car c’est la modélisation du masque qui va définir la forme finale de la microlentille et non le procédé de fluage post lithographie; d’où la nécessité de définir les conditions optimales de recuit afin que la forme de la lentille transférée par grayscale dans la résine ne bouge pas ou très peu. Pour postuler à cette offre, merci de contacter Mme. ALLOUTI à l'adresse suivante : nacima.allouti@cea.fr

Développement de procédés de retrait selectif de nitrure de silicum par voie chimique H/F

DTSI

Technologies micro et nano - Technologies micro et nano

Grenoble

Rhône-Alpes

6 mois

M2

7200

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : pierre.noe@cea.fr

Le boom de la communication nomade (smartphones, tablettes, cloud..) ainsi que de l’internet des objets (IoT) entraîne une forte croissance de la demande pour des composants toujours plus performants et économes en énergie. Pour atteindre ces objectifs tout en permettant à l’industrie de rester économiquement viable les transistors doivent être miniaturisés de façon à ce que leur densité double tous les 18 mois (loi de Moore, cofondateur d’Intel). La performance des transistors est caractérisée par la longueur de leur grille qui diminue donc sans cesse en accord avec la loi de Moore, et qui atteint actuellement 10nm. A cette échelle sub-décananométrique de nombreux challenges technologiques émergent pour fabriquer les différents éléments d’un transistor CMOS, parmi lesquels la réalisation des espaceurs de grille en nitrure de silicium. Le procédé de gravure plasma habituellement utilisé pour réaliser ces espaceurs atteint ses limites à cette échelle et le LETI a donc développé une nouvelle approche pour surmonter ces obstacles, basée sur la modification du nitrure silicium qui peut ensuite être retiré sélectivement grâce à une gravure chimique. Le stage se déroulera dans la salle blanche du LETI, en travaillant sur des substrats de silicium de 300mm. Le travail portera sur l’évaluation de procédés de retrait par voie chimique en phase liquide ou gazeuse avec pour objectif d’atteindre les meilleurs sélectivités possibles entre le nitrure de silicium modifié et les autres matériaux présents à ce stade de l’intégration dans un transistor CMOS (silicium, oxyde de silicium, nitrure de silicium non-modifié). Vous serez en charge de réaliser les essais combinant modification du nitrure de silicium et retrait chimique en utilisant des équipements automatisés semblables à ceux utilisés dans l’industrie du semiconducteur. Des plans d’expérience seront construits en faisant varier les paramètres des procédés dans l’objectif de maximiser la vitesse de gravure et les sélectivités. Une part importante du stage sera consacrée à caractériser les essais afin de quantifier les performances ainsi que de mettre en évidence les mécanismes mis en jeu. Les techniques de caractérisation comprendront mesures d’épaisseur par ellipsométrie, MEB, AFM, caractérisations physico-chimiques par infra-rouge et XPS. Un travail bibliographique sera aussi demandé afin d’étayer les résultats obtenus pendant le stage. Ce stage se déroulera dans un environnement de recherche avec de multiples interlocuteurs. Il vous sera demandé une grande rigueur, la capacité à analyser et synthétiser un grand nombre de résultats, de l’autonomie et des qualités relationnelles.

Gravure plasma de matériaux diélectriques pour la microélectronique H/F

DTSI

Technologies micro et nano - Technologies micro et nano

Grenoble

Rhône-Alpes

2 mois minimum

DUT mesures physiques ou DUT chimie

7199

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : romain.sommer@cea.fr

Le Département Technologie Silicium du LETI utilise pour la fabrication de ces démonstrateurs sur tranche de silicium des procédés de gravure plasma permettant de graver des structures allant jusqu'à quelques dizaines de nanomètres. Le LETI possède ainsi un équipement de gravure plasma de matériaux diélectriques largement employés dans l'industrie microélectronique et de ce fait indispensable à la réalisation de différents systèmes réalisés dans nos salles blanches (transistors de puissance, mémoires, circuits photoniques..). Le stage consiste à faire l'état des lieux des procédés plasma utilisés dans un des équipements de la plateforme silicium LETI et à en étudier les vitesses et uniformités de gravure ainsi que les sélectivités aux sous couches. Vous devrez ainsi formé sur l'équipement en salle blanche à la gravure plasma et vous réaliserez des mesures d'épaisseurs de couches minces par éllipsométrie. Ce travail sera validé par un document de synthèse permettant de faciliter le travail et le choix des procédés par les ingénieurs et les techniciens travaillant dans la zone "gravure" de la salle blanche. Il sera également l'occasion pour vous de comprendre les mécanismes intervenant dans ce type de procédés et de découvrir les différentes étapes entrant dans la fabrication des puces électroniques. Pour postuler à cette offre, merci de contacter Mr SOMMER à l'adresse suivante : romain.sommer@cea.fr

Développement d'un procédé de gravure par plasma H/F

DTSI

Technologies micro et nano - Technologies micro et nano

Grenoble

Rhône-Alpes

6 mois

Master 2

7198

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : pauline.burtin@cea.fr

Le sujet s'inscrit dans le cadre projet IRT POWERGAN, projet critique pour le LETI en partenariat avec les industriels sur une technologie en devenir telle que l'électronique de Puissance. Les domaines d'application sont l'automobile électrique et les énergies renouvelables. Le stage consiste à développer un procédé de gravure par plasma dans un équipement industriel sur la plateforme du LETI, répondant à des spécifications définies avec le client externe, ST Microelectronics, sur les briques Grille et Contact, critiques dans la fabrication du composant. Un critère primordial sera de minimiser le dommage causé par la gravure plasma sur le matériau GaN. L'évaluation du procédé sera faite par une caractérisation morphologique adaptée (CD-SEM, AFM, FIB/SEM) et une mise en œuvre sur dispositif électrique. Pour postuler à cette offre, merci de contacter Mme BURTIN à l'adresse suivante : pauline.burtin@cea.fr

Mise en œuvre et caractérisation d'une solution de permutation d'adressage d'un cache

DSYS

Composants et équipements électroniques - Composants et équipements électroniques

Grenoble

Rhône-Alpes

6 mois

Etudiant en 3ème année d'école d'ingénieur ou 2ème année de master

7191

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : Mustapha.ELMAJIHI@cea.fr

Les mémoires caches sont devenues au fils des années indispensables aux performances et à l'efficacité énergétique des processeurs. Les variations des temps d'accès (cache hit ou cache miss) inhérentes à ces mémoires peuvent malheureusement révéler des motifs d'accès mémoires et dans certains cas causer la fuite de données extrêmement critiques [1]. À titre d’exemple, les fameuses attaques Spectre et Meltdown qui ont marqué le début de l’année 2018 sont rendues possibles en partie par une vulnérabilité au niveau des caches. Le CEA LETI et l’IRT Nanoelec à travers le projet Nanotrust repense la sécurité des processeurs et développe une architecture de processeur sécurisée basée sur le jeu d’instruction RISC-V. Dans ce stage, le candidat rejoindra ce projet et sera chargé de la mise en œuvre et de la caractérisation d’une architecture de cache sécurisée brevetée par l’équipe Nanotrust. Le stage se déroulera en trois parties : 1. Se familiariser avec le projet, et prendre en main la solution à mettre en œuvre. 2. Développer et caractériser un modèle isolé de l’architecture proposée. 3. Intégrer la solution dans le cœur Nanotrust et la valider sur des applications réalistes. Evidemment, toute piste d’amélioration de la solution entrevue par le candidat pourra être explorée. References ---------- [1] HE, Zecheng et LEE, Ruby B. How secure is your cache against side-channel attacks?. In : Proceedings of the 50th Annual IEEE/ACM International Symposium on Microarchitecture. ACM, 2017. p. 341-353.

Analyses des attaques sur les mémoires SRAM et conception de contremesures

DSYS

Composants et équipements électroniques - Composants et équipements électroniques

Grenoble

Rhône-Alpes

6 mois

Etudiant en 3ème année d'école d'ingénieur ou 2ème année de master

7190

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : olivier.savry@cea.fr

Le CEA LETI et l’IRT NanoELec à travers le projet Nanotrust repense la sécurité des processeurs pour les systèmes embarqués que l’on trouve dans l’IoT ou les CPS à travers la conception de processeurs intrinsèquement sécurisés basés sur l’architecture RISC-V. Avec l’utilisation de filière toujours plus fine, en particulier avec des transistors ayant des tailles de grille inférieure à 10 nm, on commence à observer de plus en plus fréquemment des défaillances sur les mémoires SRAM. Elles se manifestent sous deux formes : l’apparition de fautes générées par les lectures et les écritures sur des données adjacences dans la matrice de mémorisation [1], mais aussi des phénomènes de rétention de données [2]. Ces effets indésirables ouvrent la porte à des problèmes de sécurité. L’enjeu est d’autant plus de taille que les SRAM sont utilisées dans la plupart des mémoires cache des processeurs. Il pourrait ainsi être possible de modifier des lignes de cache contenant des données ou des instructions sur lesquelles on n’a pas les droits et ainsi violer les principes d’isolation de processus. Dans un premier temps le candidat caractérisera sur la base de l’état de l’art ces erreurs avec des matrices SRAM de FPGA. On verra ensuite comment elles sont transposables à des mémoires cache de processeurs. Il s’agira ensuite de déterminer comment on peut les exploiter et enfin d’essayer de trouver des contremesures à ces attaques. Références [1] Vilas Sridharan, Nathan DeBardeleben, Sean Blanchard, Kurt B Ferreira, Jon Stearley, John Shalf, and Sudhanva Gurumurthi. Memory errors in modern systems : the good, the bad, and the ugly. ACM SIGARCH Computer Architecture News, 43(1) :297–310, 2015. [2] Joseph McMahan, Weilong Cui, Liang Xia, Jeff Heckey, Frederic T Chong, and Timothy Sherwood. Challenging on-chip sram security with boot-state statistics. In Hardware Oriented Security and Trust (HOST), 2017 IEEE International Symposium on, 101–105. IEEE, 2017

Evaluation d'environnement d'exécution sécurisé TEE

DSYS

Composants et équipements électroniques - Composants et équipements électroniques

Grenoble

Rhône-Alpes

6 mois

3ème année d'école d'ingénieur ou 2ème année de master

7189

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : raphael.collado@cea.fr

Un environnement d'exécution sécurisé (TEE: trusted execution environment) est une zone sécurisée d'un processeur principal. Ce stage, au sein du LSOSP, laboratoire sécurité des objets et des systèmes physiques, s'inscrit dans la continuité d'activités qui visent à évaluer la robustesse de certains de ces dispositifs. Il pourra par exemple se dérouler en 3 phases: 1) Etat de l'art des attaques connues (clkscrew, rowhammer, etc...) et liste de suites de tests existantes 2) Reproduction de certaines attaques logicielles et/ou matérielles. Des plateformes ARM à base de Cortex-A pourront être utilisées 3) Développement de nouveaux tests pertinents au regard de l'existant, de nouvelles plateformes (arrivée de la technologie Trust Zone sur  ARM Cortex-M) et de projets en cours de développement dans le laboratoire.

Reconstruction de code à partir de fuites par canaux auxiliaires

DSYS

Composants et équipements électroniques - Composants et équipements électroniques

Grenoble

Rhône-Alpes

6 mois

Master 2 ou 3ème année d'école d'ingénieur

7185

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : thomas.hiscock@cea.fr

Lorsque les processeurs effectuent des calculs, ils émettent une empreinte bien particulière à travers différents phénomènes physiques : la consommation, le rayonnement électromagnétique, le bruit acoustique, etc. Les attaques par canaux auxiliaires permettre d’extraire des informations sensibles manipulées par un processeur à partir de ces données physiques. Ces attaques visent la plupart du temps à retrouver les clés cryptographiques. Mais il a également été montré [1, 2, 3] que ces fuites permettent de reconstruire le code exécuté par un processeur simple (type microcontrôleur). L’objectif de ce stage est d’étudier la faisabilité de ces attaques sur des processeurs plus complexes (pipeline important, avec des fonctionnements prédictifs, etc.) et d’identifier les éléments d’architectures responsables des fuites (caches, décodage, ALU). Une première partie du stage consistera à mettre une ou plusieurs méthodes de l’état de l’art sur un système simple comme une carte Arduino. Pour cela, le candidat aura accès aux bancs de caractérisation électromagnétique du laboratoire. Dans un deuxième temps, ces méthodes de reconstruction seront portées vers des systèmes plus complexes : un STM32 puis éventuellement une carte Raspberry Pi. Cette deuxième partie du stage sera plus exploratoire que la première et n’aboutira pas forcément sur des attaques fonctionnelles. Il faudra alors chercher à comprendre dans quelle mesure l’architecture permet de limiter (ou non) ce type d’attaques. Le stage aura lieux dans le Laboratoire de Sécurité des Objets et des Systèmes Physiques (LSOSP), une équipe de chercheurs du CEA Tech Leti (www.leti-cea.fr) basé sur Grenoble (France). Le candidat y rejoindra l’équipe du projet Nanotrust qui développe un processeur sécurisé pour l’internet des objets. Références ---------- [1] Goldack, M., & Paar, I. C. (2008). Side-channel based reverse engineering for microcontrollers. Master's thesis. [2] Eisenbarth, T., Paar, C., & Weghenkel, B. (2010). Building a side channel based disassembler. In Transactions on computational. [3] Strobel, D., Bache, F., Oswald, D., Schellenberg, F., & Paar, C. (2015). Scandalee: a side-channel-based disassembler using local electromagnetic emanations. In Proceedings of the 2015 Design, Automation & Test in Europe Conference & Exhibition.

Matériaux chalcogénures innovants pour circuits neuromorphes photoniques H/F

DTSI

Technologies micro et nano - Technologies micro et nano

Grenoble

Rhône-Alpes

6 mois

M2

7184

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : pierre.noe@cea.fr

Les nouvelles architectures de circuits électroniques dits « neuromorphiques » visent à reproduire le fonctionnement du cerveau pour optimiser la puissance de calcul des ordinateurs et in fine de développer ce qu’on appelle communément l’ « intelligence artificielle ». Les réseaux neuromorphiques photoniques, basés sur la lumière comme vecteur de l’information, offrent de nouveaux potentiels en terme de capacité de calculs. Dans ce cadre au LETI nous nous intéressons au développement des fonctions optiques de base nécessaires pour réaliser ces circuits neuromorphiques. Pour cela, l’un des objectifs est d’identifier un matériau permettant de transiter de manière réversible d’un état vers un autre tout en répondant à un cahier des charges précis en terme de propriétés optiques vs la transition : minimum de variation de perte optique versus le changement de phase, vitesse de transition élevée, faible coût énergétique pour induire la transition, fort contraste d’indice optique entre les deux états … Ainsi, les matériaux chalcogénures à changement de phase (PCM) semblent les matériaux les plus prometteurs. En effet, les PCMs présentent la propriété unique de pouvoir transiter entre une phase amorphe et une phase cristalline avec des propriétés optique et électronique très différentes, ceci de manière réversible et quasi infinie. Aussi, les PCMs sont actuellement déjà très largement utilisés dans les mémoires à changement de phase optiques (avec les DVD-RAM et CD-RW) et électroniques (avec la technologie OptaneTM d’INTEL dévoilée très récemment). Enfin, au LETI nous avons une très longue expérience sur ces matériaux PCMs pour toutes ces applications que ce soit en couches minces ou en nanostructures et d’un point de vue élaboration, caractérisation, modélisation et intégration dans des dispositifs. L’objectif du stage est de développer un matériau à changement de phase présentant un minimum de pertes optique à 1,55 µm qui est la longueur d’onde utilisée en photonique. L’étudiant déposera par pulvérisation cathodique des couches minces de chalcogénures PCM à base de Ge(Sb)SexTe1-x, avec substitution progressive du Te par le Se afin d’augmenter la transparence du matériau tout en conservant de bonnes propriétés de changement de phase. Pour cela, il étudiera les propriétés de changement de phase en fonction de l’évolution des propriétés optiques par ellipsométrie spectroscopique, détermination de l’énergie d’activation de cristallisation et stabilité thermique de la phase amorphe par réflectivité en température, étude de la phase cristalline par diffraction des rayons X  .... à A l’issue de ce stage et en collaboration avec les équipes du département optronique (DOPT), de 1ers design d’intégration seront réalisés sur la base des propriétés du matériau PCM le plus prometteur (ex. : dépôts sur cavités optiques résonantes). Pour postuler à cette annonce, merci de contacter M. NOE : pierre.noe@cea.fr

Super-réseau de chalcogénures en couches pour des mémoires innovantes à changement de phase H/F

DTSI

Technologies micro et nano - Technologies micro et nano

Grenoble

Rhône-Alpes

6 mois

M2

7183

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : pierre.noe@cea.fr

Les mémoires à changement de phase sont les meilleures candidates pour remplacer les mémoires Flash, pour la réalisation de mémoires universelles ainsi que pour le neuromorphique. Néanmoins, celles-ci présentent toujours des courants de programmation trop élevés pour les futures générations de mémoires limitant leur utilisation. Le remplacement du matériau PCM GeSbTe massif par des hétérostructures  de type super-réseaux van der Waals GeTe/Sb2Te3 est une voie très prometteuse avec les iPCM. Bien que l’amélioration des performances avec les iPCMs soit admise, l’origine du mécanisme de transition résistive reste obscure. Ceci est principalement lié à l’absence de description robuste de leur structure à l’échelle atomique. Afin de pouvoir aller plus loin avec ce système il reste encore un gros travail de compréhension et de contrôle de la structure atomique de ces systèmes vs les conditions de croissance van der Waals par co-pulvérisation cathodique en 200 mm au regard des propriétés électroniques pour pouvoir in fine mettre en évidence le mécanisme physique à l’origine de la transition résistive dans les dispositifs iPCMs. Cette compréhension est indispensable pour être en mesure de proposer de nouveaux systèmes de structures vdW iPCMs encore plus performantes mais aussi développer de nouvelles applications L’objectif du stage sera d’étudier l’impact des conditions de croissance van der Waals (vdW) réalisée par co-pulvérisation cathodique dans des bâtis industriels de microélectronique 200/300 mm sur la structure de ces super réseaux GeTe/Sb2Te3. La structure de ces super-réseaux sera comparée à celle d’alliages GeSbTe massifs déposés par épitaxie vdW et comportant une composition atomique moyenne identique. Vous ferez appel à des outils de caractérisation structurale avancés comme la XRD haute résolution et le STEM/HAADF (en collaboration étroite avec le service de microscopie électronique du LETI). La description de la structure passera en particulier par la quantification précise de l’intermixing atomique Ge/Sb dans les plans de cations en fonction des conditions de croissance. Les propriétés électroniques des différents matériaux élaborés seront mesurées par mesure de la résistivité en fonction de la température. Dans un second temps, sur la base de notre expérience passée et des expériences réalisées pendant le stage, un premier modèle de structure issu de la simulation des images STEM-HAADF (ordre atomique local) et des données de XRD sera utilisé comme donnée d’entrée pour des simulations de dynamique moléculaire ab initio afin de simuler le mécanisme de de transition structurale sous application de pulses électriques. L’objectif sera de proposer des pistes pour l’origine du mécanisme de transition à l’origine du changement de propriétés électroniques via des simulations AIMD à l’état de l’art réalisées sur des modèles robustes de l’ordre de ~1000 atomes. Pour postuler à cette annoncer, merci de contacter Mr NOE : pierre.noe@cea.fr

Implémentation de la norme ISO7816 (échange avec carte à puce) en python pour l'utilisation d'un lecteur de carte à puce maison

DSYS

Composants et équipements électroniques - Composants et équipements électroniques

Grenoble

Rhône-Alpes

4 mois

Bac +2/3 DUT ou Licence

7182

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : vincent.dimper@cea.fr

Lors des évaluations du CESTI, un besoin de communication avec des cartes à puce en utilisant un lecteur maison existe. Dans nos tests, afin de gérer de nombreux cas possibles, il est nécessaire d’avoir la main sur les niveaux de protocoles (ISO7816). Avec la volonté d’utiliser d’avantage le langage Python, le laboratoire a besoin d’avoir une implémentation en python pour l’utilisation de son lecteur « maison », ce qui passe par l’implémentation complète de la couche ISO7816 ainsi que des fonctionnalités programmables du lecteur. Le candidat devra s’approprier les spécifications (Lecteur et ISO7816) avant de proposer une architecture et une implémentation en python. Une documentation et des tests sont à prévoir.

Spectroscopie quantitative à l'echelle nanométrique H/F

DTSI

Technologies micro et nano - Technologies micro et nano

Grenoble

Rhône-Alpes

6 mois

M2, Ingénieur

7181

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : vincent.delaye@cea.fr

L'objectif de ces travaux est de combiner les techniques de spectroscopies EELS et EDX² en microscopie électronique en transmission (TEM) pour cartographier les éléments chimiques de manière quantitative des matériaux et composants. L'objectif est de répondre au besoin d'informations chimiques quantitatives à l'échelle nanométrique des équipes procédés et filières : composition ou dopants pour les nœuds 7nmn ln ou Al dans les alliages à base de GaN pour l'éclairage ou la puissance. Aspect novateur : il s'agit d'exploiter les avantages de chacune des techniques selon les éléments étudiés et de mettre en place des stratégies d'acquisition ou de traitement des données permettant d'en améliorer la sensibilité et la robustesse. Instrumentation : deux microscopes de la PFNC (Themis et Osiris) sont équipés de systèmes EDS et EELS à l'état de l'art, ils permettent notamment une acquisition simultanée des signaux à une vitesse de 1000 spectres/s. Dans le cadre du stage, des échantillons modèles seront préparés par faisceau d'ions focalisés (FIB). es expériences aux microscopes seront réalisées avec les encadrants, une formation aux microscopes sera également dispensée. Le candidat pourra également s'appuyer sur les doctorants de l'équipe pour exploiter les outils informatiques de traitement des données. Pour postuler à cette annonce, merci de contacter Mr DELAYE à l'adresse suivant : vincent.delaye@cea.fr

Conception et développement d'un outil intelligent pour les attaques par perturbation

DSYS

Composants et équipements électroniques - Composants et équipements électroniques

Grenoble

Rhône-Alpes

6 mois

Master 2 ou 3ème année d'école d'ingénieur

7180

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : cecile.dumas@cea.fr

La cryptographie embarquée sur les cartes à puce peut être vulnérable à des attaques par perturbation qui peuvent modifier le fonctionnement d'une puce. Ainsi des erreurs de chiffrement peuvent être obtenues pendant l'exécution perturbée d'un algorithme cryptographique. L'exploitation de ces erreurs permet de remonter à la clé secrète suivant plusieurs techniques. La plus ancienne, parue en 1997 et appelée Differential Fault Analysis (DFA), tire parti des relations entre les résultats erronés et les résultats corrects. D'autres méthodes, plus récentes, utilisent des outils statistiques et/ou s’appuient sur l’analyse des sorties non erronées. L'objectif du stage est d'étudier les différentes attaques proposées par la littérature et d'analyser leur faisabilité à partir des données habituellement obtenus par le CESTI par des campagnes de tests par perturbation. Le stagiaire pourra développer un outil regroupant les méthodes les plus intéressantes et proposer si besoin d'élargir leur champ d'application. Ce développement se fera en collaboration avec l'équipe laser du CESTI afin de parvenir à un outil adapté à leurs besoins. Plusieurs algorithmes de cryptographie seront considérés et un intérêt particulier sera consacré à la recherche de nouvelles attaques.

Photoémission avancée pour l'analyse générique des interfaces critiques H/F

DTSI

Technologies micro et nano - Technologies micro et nano

Grenoble

Rhône-Alpes

6 mois

M2 Matériaux/Physique/semi conducteurs

7179

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : olivier.renault@cea.fr

Le CEA LETI au cœur du campus de MINATEC rassemble 1900 collaborateurs pour couvrir tous les champs de la recherche technologique et travailler avec près de 300 partenaires industriels. Il développe notamment des méthodes innovantes d'analyse de matériaux en métrologie et nano-caractérisation pour les besoins des technologies génériques du futur comme les mémoires, les dispositifs de puissance et la photonique intégrée sur silicium. Le stage adresse le défi de l'analyse non destructive des interfaces profondément enterrées par de nouvelles méthodes de spectroscopie de photoélectrons par rayons X (XPS). L'objectif du stage est de consolider les approches analytiques en XPS utilisant les pertes d'énergies et adresser la métrologie et caractérisation des interfaces enterrées dans une ou plusieurs filières technologiques génériques (puissance, mémoires..). Une première partie du travail consistera à évaluer les performances en analyse quantitative et à optimiser les méthodes existantes d'analyse des pertes inélastiques. Un large panel d'échantillons (base GaN ou autre) sera considéré. Ensuite, le stage abordera des solutions de rupture avec l'utilisation de nouvelles sources de rayons X durs et la mise en place de solutions pour le traitement automatique de gros volume de spectres. Pour postuler à cette annonce, merci de contacter Mr RENAULT à L'adresse suivante : olivier.renault@cea.fr

NanoCaractérisation de GaN par SIMS H/F

DTSI

Technologies micro et nano - Technologies micro et nano

Grenoble

Rhône-Alpes

6 mois

M2 / 3èA Ecoles d'Ingénieur (PHELMA, Centrale Lyon..)

7177

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : marc.veillerot@cea.fr

L'objectif de ces travaux est de mettre au point des méthodes de détermination de la composition chimique de couches nanométriques à base de nitrure de gallium GaN en utilisant la technique d'analyse SIMS. Ces matériaux trouvent des débouchés industriels grandissants dans des applications de haute technologie comme l'électronique de puissance, l'éclairage LED... Le but est de mettre au point des protocoles robustes et sensibles de quantification de la composition chimique et du dopage de multicouches constituées à partir de GaN à l'aide du SIMS de dernière génération spécialement dédié à la caractérisation de couches très minces, disponible à la PlateForme de NanoCaractérisation. La microscopie à Force Atomique (AFM) sera aussi sollicité pour caractériser des états de surfaces des couches avant et après analyse SIMS. Des échantillons de différentes composition/dopage seront caractérisés. Vous serez formé aux différentes techniques sous la tutelles des encadrants. Les résultats seront analysés avec les développeurs des matériaux pour valider leur développement. Ces protocoles seront alors disponibles pour comprendre et résoudre les enjeux technologiques autour de la mise en œuvre de ces matériaux. Pour postuler à ce poste, merci de contacter Monsieur VEILLEROT à l'adresse suivante : marc.veillerot@cea.fr

Évaluation d'un agent conversationnel pour la formation médicale

DIASI

Mathématiques, information  scientifique, logiciel - Mathématiques, information  scientifique, logiciel

Saclay

Ile de France

6 mois

7174

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : gaël.de chalendar@cea.fr

Ce stage s’inscrit dans le cadre du projet ANR LabForSims2 dont le but est de faire évoluer la simulation pour les professionnels de santé grâce à l’introduction de technologies innovantes. Deux grands axes technologiques (réalité mixte et analyse conversationnelle) sont inscrits dans le projet et appliqués dans deux méthodologies de simulation : jeu sérieux décrivant la stratégie diagnostique d’une urgence chirurgicale abdominale, d’une part, et mannequin haute fidélité dans un scénario de réanimation néonatale, d’autre part.  L’équipe Multimédia du LVIC est en charge, dans ce projet, du deuxième axe technologique qui traite de l’analyse conversationnelle. Dans ses travaux, elle a développé plusieurs agents conversationnels jouant les rôles de patient, de radiologue, de chirurgien, etc. pour dialoguer en langage naturel avec les étudiants en médecine.  L’objectif de ce stage est de réaliser l’évaluation scientifique des différents agents conversationnels dans le contexte médical. Le travail à réaliser consiste à collecter des données du domaine et à créer des corpus pour l’évaluation de la capacité des agents à comprendre et à dialoguer avec les étudiants en médecine pour des scénarios spécifiques. Plus spécifiquement, il s’agit de : collecter des données orales (dialogues, questions/réponses) et les transcrire en texte (à l’aide d’outils automatiques) ; annoter les données collectées ; identifier et modéliser des critères qui permettront de mener l’évaluation ; exploiter les critères et corpus pour développer et appliquer une méthodologie d’évaluation ; participer à la rédaction de publications scientifiques.

Apprentissage à partir de connaissance incertaine

DIASI

Mathématiques, information  scientifique, logiciel - Mathématiques, information  scientifique, logiciel

Saclay

Ile de France

6 mois

7171

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : olivier.mesnard@cea.fr

Le traitement automatique du langage (TAL, NLP en anglais) regroupe l'ensemble des technologies permettant à un ordinateur d'interpréter un énoncé en langage naturel, typiquement un document écrit ou un flux audio avec de la parole. Les investissements dans ce domaine sont en très grande croissance, tant en recherche que chez les industriels pour deux raisons principales: -  l'abondance des données, le 'big data', suscite la convoitise de beaucoup d'opérateurs mais toute la partie non structurée de ces données ne peut être véritablement exploitée qu'avec un traitement linguistique de base. - de très grands progrès ont été réalisés récemment grâce aux techniques d'apprentissage et en particulier celles à base de réseau de neurones en s’appuyant sur les représentation distribuées des mots (word embeddings). Les applications de ces technologies sont multiples dans la société du numérique : moteur de recherche, traduction automatique, outils de veille ou de recommandations... Ce stage s’inscrit dans les activités de Traitement Automatique du Langage du Laboratoire Vision et Ingénierie des Contenus du CEA List. Le laboratoire développe sa propre technologie d’analyse du texte qui est diffusée en open source avec la plate-forme Lima. Les systèmes de traitement linguistique ont largement adopté les technique d’apprentissage supervisé : à partir de corpus annoté (c’est-à-dire des textes pour lesquels des spécialistes de la langue ont annoté chaque mot avec des informations sur le découpage en mots, les informations sur la morphologie, sur la structure de la phrase, etc.), le système apprend un modèle qui lui permet d’analyser des textes en entrée. Quand on ne dispose pas de corpus annoté pour une tâche d'apprentissage (par exemple pour traiter une nouvelle langue) ni du budget pour le constituer, on réalise de façon automatisée un corpus dit "synthétique" par exemple issus d'une projection d'annotation crosslingue ou par alignement d'une base de connaissances sur le texte. Bien sûr, ces corpus "synthétiques"  contiennent des erreurs ou plutôt des incertitudes sur les annotations. L’objectif du stage consiste à  modéliser ces incertitudes et à les exploiter dans le processus d'apprentissage et à évaluer les amélioration des modèles produits. Les expérimentations se feront en s'appuyant sur un framework de  réseaux de neurones. L'apprentissage se fera à partir de corpus annoté fournis.

Développement d'un outil de génération de sources pour moderniser l'environnement de développement CIVA

DISC

Mathématiques, information  scientifique, logiciel - Mathématiques, information  scientifique, logiciel

Saclay

Ile de France

6 mois

7169

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : daniel.cazayus@cea.fr

Dans le cadre de l’évolution technologique de nos solutions, ce stage se propose de moderniser l’outil de description du modèle de données. Ce modèle comporte l’ensemble des informations nécessaires à l’exécution d’une simulation. Ce modèle est composé de deux couches logicielles, l’une sous forme de classes Java générées automatiquement à partir d’un document de description de structure (DTD), l’autre écrite par les développeurs afin d’apporter des fonctionnalités supplémentaires par héritage de ces classes générées. L’objectif du stage est de moderniser la première couche, tout en conservant la seconde. Ce stage se déroulera en plusieurs étapes : Veille technologique sur la description de DataObjects compatibles avec la JVM (type Kotlin Poet) Mise en œuvre de la technologie choisie pour la génération dans un projet test Implémentation du mécanisme de sérialisation / désérialisation permettant la rétrocompatibilité et l’évolutivité additive et soustractive. Mise à l’échelle de la solution pour l’intégralité du modèle de données. Les développement seront dirigées par les tests, et documentés. Mots-clés : Java DataObjects, Kotlin, Kotlin Poet, Java Poet, JSON

Développement d'un mailleur hexaédrique par sous-domaines pour les calculs éléments finis sur la thématique du contrôle non destructif.

DISC

Mathématiques, information  scientifique, logiciel - Mathématiques, information  scientifique, logiciel

Saclay

Ile de France

6 mois

7168

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : arnaud.leveque@cea.fr

Le logiciel CIVA est une plateforme d'expertise pour le contrôle non destructif, composée de modules de simulation, d'imagerie et d'analyse, qui permettent de concevoir et d'optimiser les méthodes d'inspection et de prédire leurs performances dans des configurations de contrôle réalistes. Son système d'imagerie associé à des modules de traitement de signal et de traitement d'image permet l'interprétation et l'expertise des résultats expérimentaux et de simulation. Notre objectif est d’améliorer les performances de l’imagerie. On souhaite offrir la meilleure expérience utilisateur possible, en limitant toutefois la lourdeur des algorithmes. En effet, certains des modules sont réutilisés dans des interfaces portatives tactiles, où l’interactivité est de rigueur, et toute latence à proscrire, ainsi que dans des systèmes d'acquisition où il est nécessaire d'avoir un taux de rafraîchissement supérieur à 30 images/sec. Des efforts ont déjà été menés dans cette optique, et doivent être généralisés. Plusieurs pistes d’améliorations sont encore à explorer. Travail proposé : - prendre connaissance du logiciel CIVA, des concepts architecturaux et des paradigmes de programmation mis en œuvre, - évaluer l'état des lieux de certains algorithmes de projection, notamment par profiling, - explorer plusieurs axes d'optimisation : - simplifier les algorithmes de projection, - mettre en place des caches pour éviter de réaliser plusieurs fois un même calcul (caches mémoire jvm, caches mémoire partagée, ), - paralléliser des calculs, en évitant au maximum les attentes de synchronisation, - faire de l'anticipation de requête, en précalculant la ou les n prochaines valeurs, - diminuer au maximum le travail du garbage collector : éviter des allocations fréquentes inutiles : utiliser des caches ou des pools d'objets, - étudier la pertinence des nouvelles API du jdk 8 : le framework fork/join, les évolutions de l’API Concurrency, Parallel Array, lambda-expressions…  Nous recherchons avant tout une personne capable d’être force de proposition pour des solutions innovantes, qui viendraient compléter le champ d’exploration.  Pour chaque axe d’optimisation, le stagiaire procédera à : - une analyse du gain estimé et de la pertinence de l’optimisation, - une éventuelle modélisation de l’architecture à mettre en place, - la réalisation d’une maquette, qui permettra de démontrer le gain de performance.  Différentes approches pourront être mises en concurrence, les maquettes permettront dès lors d’évaluer et de choisir la meilleure. Une fois validé, le développement d’une maquette pourra être intégré à CIVA.

Nouvelles attaques invasives sur circuits intégrés combinant rayons X et Faisceau d'Ions Focalisés (FIB)

DSYS

Composants et équipements électroniques - Composants et équipements électroniques

Grenoble

Rhône-Alpes

6 mois

Master 2 ou 3ème année d'école d'ingénieur

7161

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : laurent.maingault@cea.fr

Le laboratoire CESTI évalue la sécurité des composants électroniques. Pour cela, les composants sont attaqués par diverses méthodes : observation de signaux compromettants (consommation de courant, émission électromagnétique), en perturbant le circuit pendant son fonctionnement (par faisceau laser par exemple)  ou même en modifiant physiquement le circuit, en général à l’aide d’un à l'aide d'un FIB (Focused Ion Beam). Notre équipe a réussi une première mondiale en parvenant à modifier le comportement de circuits intégrés au niveau d’un transistor unique [1]. Une ligne de lumière très focalisée (50 nm) du synchrotron ESRF de Grenoble a permis de montrer que l'utilisation de rayons X permet de forcer l'état d'un unique transistor ou de changer la valeur d'un bit de mémoire. Cette méthode perturbe le circuit de manière non-invasive (le circuit n’est pas physiquement modifié) et non-permanente (un recuit permet d’effacer les effets des rayons X). Ces 2 propriétés sont totalement nouvelles dans le domaine des attaques et de l’édition de circuits. L'objectif du stage est justement d’étudier diverses pistes pour améliorer et développer cette méthode de modification de circuit. Le but principal serait de s’affranchir des contraintes de l’ESRF donc d’utiliser des rayons X non focalisés issus d’un générateur classique. Pour cela, il faudra fabriquer des masques métalliques absorbant fortement les rayons X et comportant des trous de petite taille localisés aux zones à modifier dans le circuit intégré. Le stagiaire dessinera et créera ces masques à l’aide de notre FIB puis étudiera les effets des rayons X sur diverses parties du composant. On pourra tenter de modifier des mémoires, et exacerber les fuites des transistors des composants. Il faudra aussi étudier les effets non-permanents de ces attaques et notamment les recuits du circuit pour revenir à l’état normal du circuit. Ce sujet pourra se poursuivre en thèse pour continuer à développer le potentiel de ces attaques et mieux mesurer l'impact des rayons X sur les circuits intégrés au niveau de leur sécurité. [1] Nanofocused X-Ray Beam to Reprogram Secure Circuits, Anceau et al, CHES 2017

Développement d'un système d'imagerie holographique en faible cohérence pour l'observation de cultures cellulaires 3D

DTBS

Optique et optronique - Optique et optronique

Grenoble

Rhône-Alpes

6 mois

Ingénieur Optique, Master Optique

7155

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : jean-charles.baritaux@cea.fr

 Avec l’arrivée des techniques de culture cellulaire en 3D et de croissance de tissus artificiels, il est nécessaire de développer des modalités de microscopie adéquates pour observer de grands édifices cellulaires. L’holographie numérique est bien adaptée à l’imagerie d’objets fins et translucides puisque le contraste est essentiellement encodé dans la phase du champ lumineux. On peut ainsi obtenir des images 2D de la différence de marche engendrée lors du passage de la lumière à travers les échantillons. Cependant, lorsque des objets volumineux sont imagés dans une configuration d’holographie standard il est difficile de retrouver la localisation axiale des différentes parties. De plus, on se trouve souvent confronté à un problème d’indétermination de la phase. Dans ce stage on se propose de mettre en place une technique d’holographie en faible cohérence pour adresser ces problématiques. L’étudiant montera un banc d’holographie numérique et l’appliquera à l’imagerie de cultures cellulaires 3D. Il s’appropriera les algorithmes de reconstruction développés au laboratoire et les étendra au cas de l’holographie en faible cohérence sur des objets tridimensionnels. Une étude comparative entre la technique mise en place et les techniques couramment utilisées au laboratoire sera réalisée.

Développement de logiciel de pilotage d'un OPA sur une plateforme ‘STM32 NUCLEO'

DOPT

Optique et optronique - Optique et optronique

Grenoble

Rhône-Alpes

4 à 6 mois

BAC +4/5

7148

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : daivid.fowler@cea.fr

Le LETI est un centre de R&D reconnu internationalement dans le développement de nouvelles architectures et technologies micro-électroniques. Dans ce contexte, le Leti est un des acteurs majeurs de l'intégration de fonctions optiques sur Silicium. Cette approche est nommée « Silicon Photonics » permet la réalisation de composants qui commencent à être intégrés dans les systèmes de télécommunications optique très haut débit, High Performance Computers, switches Internet de nouvelle génération). L’imagerie de l'environnement des véhicules autonomes est une application émergente pour la photonique intégré sur silicium. Actuellement, les systèmes de LIDAR dépendent des composants discrèts et d'assemblages mécaniques qui les rendent fragiles et chers. En particulier, au lieu d'être composé d'un laser couplé à un miroir mobile, la fonction d'émission d'un LIDAR pourraient être assurée par un 'optical phased array' (OPA) integré sur une puce Si. Le travail de l'étudiant portera sur le développement d'un logiciel de calibration/pilotage spécifique pour un OPA intégré moyennant un micro contrôleur programmable de type 'STM32 NUCLEO'. L'étudiant pourra s'appuyer sur le circuits prototypes déjà existant et du matériel de test disponible en laboratoire pour étalonner et valider les algorithmes développés. Pour candidater, merci de m'envoyer CV+LM à daivid.fowler@cea.fr

Instrumentation de la mesure de T° pendant les étapes de CMP damascène Cu, pour suivi et conservation des données sur PC.

DOPT

Optique et optronique - Optique et optronique

Grenoble

Rhône-Alpes

2 mois

7147

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : Ludovic.dupre@cea.fr

La fabrication de nouveaux écrans à base de micro-LEDs dans les salles blanches du Département Optique et Photonique (DOPT) au LETI fait appel à un procédé de planarisation des plaques de semiconducteur lors duquel le suivi de la température est un paramètre clé du procédé (procédé CMP). Le stage consistera à reprendre le dispositif de lecture de température dont la valeur est actuellement affichée par un écran digital sur la façade de l'équipement : l'objectif est de permettre l'enregistrement de la température en temps réel sur PC avec tracé de la courbe correspondante et sauvegarde des données. Après avoir pris connaissance des contraintes techniques et matérielles le travail sera effectué en grande partie en salle blanche directement sur l'équipement. Pour candidater, merci d'envoyer CV+LM à Ludovic.dupre@cea.fr

Spectrométrie SWIR pour la mesure de glycémie

DOPT

Optique et optronique - Optique et optronique

Grenoble

Rhône-Alpes

5 mois

BAC+4/5

7143

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : luc.andre@cea.fr

Le diabète représente aujourd'hui un enjeu de santé publique et industriel majeur, le nombre de diabétique dans le monde étant évalué à 415 millions. Jusqu'à récemment, les patients se piquaient l'extrémité du doigt de façon à mesurer le niveau de leur glycémie. Pour éviter cet inconvénient, des laboratoires proposent depuis peu de temps des systèmes de mesure peu invasifs, interrogeables à l'aide d'un smartphone. Cette évolution, quoique majeure, pose de nombreux problèmes, tels son cout, son encombrement, ou encore son aspect invasif, même réduit. A ce titre, un capteur optique, fiable, peu onéreux représenterait un percée majeure: de nombreux acteurs de la microélectronique tels Apple, Google produisent un effort en ce sens. La mesure de glycémie par voie optique peut être réalisée par spectrométrie en milieu diffus dans le SWIR (gamme de longueur d'onde 1 - 1.7µm). Un émetteur (Laser, VCSEL) posé sur la peau produit des photons qui pénètrent dans l'épiderme puis le derme. En interagissant avec le liquide interstitiel, une fraction de ces photons est absorbée du fait de la présence de sucre dans le sang. Suite à de multiples réflexions au sein de l'épiderme, la fraction restante de lumière ressort de la peau et est collectée par des détecteurs photosensibles (photodiodes). L'objectif du stage consiste à définir la nature, le nombre l'agencement des photodiodes de façon à produire une mesure robuste. Le travail s'appuiera - d'une part sur des simulations Monte-Carlo de façon à calculer la fraction de lumière collectée par le détecteur en fonction de sa distance à l'émetteur. - d'autre part sur un banc de spectrométrie SWIR permettant de mesurer in vitro et in vivo cette fraction de lumière. De façon à améliorer ce banc, en particulier le couplage optique, des simulations par tracé de rayons et du montage instrumental seront nécessaires. La confrontation entre mesure et simulation permettra de déduire la teneur en sucre de l'échantillon de test. Pour candidater, merci d'envoyer CV+LM à luc.andre@cea.fr

Construction de réseau poreux métallique par fabrication additive et réalisation de catalyseurs

DTNM

Matériaux, physique du solide - Matériaux, physique du solide

Grenoble

Rhône-Alpes

6 mois

7124

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : vincent.faucheux@cea.fr

 Les « Liquid Organic Hydrogen Carrier » (LOHC) sont une voie pertinente de stockage de l’hydrogène sous une forme condensée et facilement distribuable. Ces liquides organiques sont des molécules insaturées qui réagissent directement avec de l’hydrogène en présence d’un catalyseur, qui peuvent ensuite être acheminées sur leur lieu d’utilisation pour y être déshydrogénées pour récupérer l’hydrogène. Le processus hydrogénation/déshydrogénation étant réversible il contribue à un développement durable sans appauvrissement des ressources. La réaction de déshydrogénation de par sa forte endothermicité apparait comme une étape limitante, nécessitant d’une part des températures relativement élevées mais aussi des catalyseurs efficaces. Améliorer les interfaces molécule LOHC/catalyseur et catalyseur/support poreux permettrait de diminuer les températures de réaction, de favoriser les transferts de chaleur et de fluides (liquide-gaz) et d’améliorer les cinétiques de déshydrogénation. Dans le cadre de ces développements de solutions catalytiques pour diverses applications telles que le traitement de l’air, la dépollution automobile et la conversion chimique pour l’énergie, le Laboratoire Eco-procédés et Environnement (L2EV) s’intéresse à ces molécules hydrogénées. En parallèle, le Laboratoire de Modélisation et Matériaux pour la Métallurgie (L3M) simule et réalise des réseaux métalliques par fabrication additive métal (fusion laser sur lit de poudres). L’association d’un catalyseur performant et d’un support catalytique optimum (porosité, conductivités électriques et thermique, état de surface, surface spécifique) pourrait permettre de diminuer l’énergie nécessaire à la réaction de déshydrogénation. A ce titre, les laboratoires proposent un stage dont le sujet consiste sur la base d’une modélisation thermo-fluidique à réaliser une structure métallique puis à déposer un catalyseur type platinoïde par un procédé en voie gazeuse (CVD, CO2 supercritique). Les performances de l’ensemble support/catalyseur seront mesurées sur un banc catalytique et des caractérisations structurales seront menées en parallèle pour permettre de valider les modèles mis en place. Le travail de stage s’effectuera à Grenoble au sein du département des Technologies des Nano Matériaux. Pour postuler, merci d'envoyer CV + LM à : vincent.faucheux@cea.fr

Utilisation de la méthode des éléments finis multi-échelles pour la résolution numérique de l'équation des ondes avec perturbations localisées

DISC

Mathématiques, information  scientifique, logiciel - Mathématiques, information  scientifique, logiciel

Saclay

Ile de France

6 mois

mathématiques appliquées

7120

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : alexandre.imperiale@cea.fr

Parmi les différents noyaux de calculs implantés au sein de la plate-forme CIVA, le département DISC développe un outil de simulation numérique pour la modélisation de phénomènes de propagation d’ondes. Cet outil combine une approche de décomposition de domaine et la méthode des éléments finis spectraux. Bien que robuste dans un nombre important de configurations CND, il peut s’avérer coûteux lors de la prise en compte de perturbations localisées du matériau, qui nécessitent d’adapter le raffinement du maillage sous-jacent. Afin de contourner cette limitation, commune à l’ensemble des méthodes numériques, la méthode des éléments finis multi-échelles propose d’inclure, dans l’espace d’approximation standard, des fonctions de bases particulières, prenant compte de l’inhomogénéité locale. Le travail proposé ici consiste à s’inspirer des travaux déjà existant dans la littérature sur la méthode des éléments finis multi-échelles afin de l’appliquer à l’équation de propagation d’ondes, discrétisée par éléments finis spectraux. Dans un premier temps, il sera demandé de constituer une maquette sur un domaine 1D. Dans ce contexte simplifier, nous nous attarderons sur la comparaison entre une résolution par éléments finis standards et une méthode multi-échelle. Afin de rester en lien avec l’application visée, les configurations tests seront obtenues, après simplification, à partir de configurations CND concrètes, telles que le contrôle par ultrasons des matériaux composites stratifiées. L’étudiant intégrera l’équipe de modélisation du laboratoire et sera encadré par un ingénieur chercheur spécialisé dans le domaine de la modélisation et de la simulation ultrasonore. Il devra présenter un intérêt pour l’acoustique, la résolution numérique d’équations aux dérivées partielles et avoir de solides connaissances en programmation (notamment en langage C++ ou python).

Création de plans de bâtiment par système de vision

DIASI

Mathématiques, information  scientifique, logiciel - Mathématiques, information  scientifique, logiciel

Saclay

Ile de France

6 mois

7110

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : mathieu.carrier@cea.fr

Les algorithmes de SLAM (Localisation et cartographie simultanée) visuel permettent d’estimer en temps réel la trajectoire d’une (ou plusieurs) caméra(s) tout en reconstruisant sous forme d’un nuage de points 3D l’environnement observé. Ces méthodes sont utilisées dans le cadre d’applications de localisation, notamment en intérieur, dans des contextes multiples (sécurité, entretien, inspection…). Lorsque l’environnement est inconnu, notamment pour des interventions de sécurité ou de secours, la reconstitution des plans des bâtiments parcourus peut se révéler une aide précieuse pour le suivi des opérations. Ce stage s’inscrit dans le cadre d’un projet en cours au laboratoire de vision du CEA LIST et sera mené en collaboration avec le Laboratoire de Simulation Interactive qui développe des outils de modélisation automatique de structures 3D. Objectifs du stage : L’objectif du stage est donc de développer une solution permettant d’obtenir les plans 2D, puis 3D, d’un bâtiment avec une forte contrainte de temps de calcul et une puissance disponible limitée (calculateur embarqué). Ces plans seront reconstitués à partir des informations extraites à partir des images et algorithmes de localisation mis en oeuvre

Relocalisation d'une caméra par apprentissage profond

DIASI

Mathématiques, information  scientifique, logiciel - Mathématiques, information  scientifique, logiciel

Saclay

Ile de France

6 mois

7108

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : laëtitia.gond@cea.fr

La relocalisation d’une caméra, qui consiste à déterminer la pose d’une caméra dans une scène précédemment observée, est un problème fondamental de la vision par ordinateur et représente une brique essentielle dans de nombreuses applications telles que la navigation autonome de véhicules, la robotique, la réalité augmentée, etc. Pour traiter ce problème, les approches basées sur les points d’intérêt, consistant à mettre en correspondance des descripteurs de l’image requête (SIFT, ORB, etc) avec des points 3D de la scène reconstruite (par un algorithme de type SLAM), ont longtemps dominé en raison de leur rapidité et de leur précision. Plus récemment, de nombreuses solutions basées sur l’entrainement de réseaux convolutifs ont été proposées, souvent avec une précision qui reste en dessous des méthodes classiques, mais elles laissent entrevoir la possibilité d’obtenir une plus grande robustesse aux variations des conditions d’acquisition (luminosité, changements de point de vue, éléments instables de la scène…) par le choix judicieux des données d’apprentissage et de la structure du réseau. Objectifs: L’objectif de ce stage est d’implémenter et tester une méthode de relocalisation se basant sur un réseau de neurone siamois entrainé à estimer la pose relative entre deux caméras observant une même scène*. L’idée est d’utiliser ce réseau comme un extracteur de caractéristiques pour représenter les images et ainsi rechercher les images similaires dans une base de données d’images localisées. Le stage consistera à : ? Entrainer et tester un réseau de neurone estimant la pose relative entre deux images et déterminer la précision qu’il est possible d’obtenir sur cette pose relative, ? Implémenter et valider une méthode de relocalisation basée sur les caractéristiques apprises par ce réseau, et comparer ses performances avec celles d’une méthode basée sur les points d’intérêt, ? Proposer une méthode de calcul de la pose d’une image requête à relocaliser à partir des deux briques algorithmiques précédentes.

Localisation 3D multi-objets pour la réalité augmentée

DIASI

Mathématiques, information  scientifique, logiciel - Mathématiques, information  scientifique, logiciel

Saclay

Ile de France

6 mois

7106

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : steve.bourgeois@cea.fr

Aujourd’hui, le CEA List dispose d’une technologie de localisation par vision d’objets 3D, temps réel et sans marqueurs, exploitée dans l’industrie pour des applications de Réalité Augmentée. Cette solution offre à la fois une robustesse élevée et tout en permettant de localiser de façon précise la caméra réelle dans le repère du modèle 3D de l’objet suivi. Cependant, cette solution se limite actuellement à la localisation d’un seul objet à la fois. Une perspective d’évolution naturelle est donc d’étendre cette méthode au suivi multi-objets. Objectifs: L’objectif de ce stage sera donc d’étendre la méthode de localisation actuelle au suivi multi-objets. Les travaux menés se dérouleront selon deux principales étapes : - La localisation multi-objets mobiles : il s’agira de développer une solution permettant de suivre plusieurs objets se déplaçant librement les uns aux autres. Une difficulté majeure sera d’éviter l’explosion des temps de calcul. Une mutualisation entre objets des étapes de traitement sera donc à mettre en place. - La localisation multi-objets statiques : il s’agira de développer une solution permettant de suivre plusieurs objets statiques les uns par rapports aux autres, mais dont la position orientation relative des uns par rapport aux autres est inconnue. En plus du suivie, la méthode devra estimée la pose relative des objets les uns par rapport aux autres. Cette étape nécessitera d’optimiser les trajectoires des différents objets simultanément et non plus séparément. Les résultats obtenus seront illustrés au travers de démonstrateurs de Réalité Augmentée

Suivi d'objets médicaux pour la réalité virtuelle

DIASI

Mathématiques, information  scientifique, logiciel - Mathématiques, information  scientifique, logiciel

Saclay

Ile de France

6 mois

7105

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : romain.dupont@cea.fr

En collaboration avec la Faculté de Médecine Paris Sud, le laboratoire LVIC du CEA LIST développe un système de réalité mixte pour former le corps médical aux gestes d'urgence en néo-natalité. Dans cette formation, l'apprenant est équipé d'un casque de réalité virtuelle et évolue dans une salle constituée d'instruments médicaux et mannequins. Ce système de réalité mixte doit offrir un affichage à la fois virtuel et conforme à la réalité, de sorte que les interactions tangibles entre les éléments affichés dans le casque et les instruments médicaux réels manipulés par l’apprenant soient naturelles. Pour une expérience de réalité mixte réussie, il faut que les instruments médicaux soient précisément localisés en temps-réel dans la salle. Or ceux-ci sont de petites tailles et rendent difficile leur localisation par des méthodes traditionnelles tels que les marqueurs (Aruco par exemple) ou ondes électromagnétiques par exemple. Durant ce stage, l’étudiant devra fabriquer des instruments médicaux adaptés et réalistes par impression 3D de sorte qu’on puisse y apposer des marqueurs sans gêner leur manipulation, améliorer l’implémentation du suivi de marqueurs (précision, robustesse et vitesse) en les fusionnant avec des méthodes bas niveau à faible latence (suivi de points d'intérêt/segments/cercles par exemple). Des essais grandeur nature seront menés tout le long du stage avec un casque HTC Vive.

Etude de l'impact de différents types de données pour la localisation 3D d'un robot par deep-learning

DIASI

Mathématiques, information  scientifique, logiciel - Mathématiques, information  scientifique, logiciel

Saclay

Ile de France

6 mois

7104

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : mohamed.tamazousti@cea.fr

Le développement des systèmes d'apprentissage automatique est un domaine de recherche en pleine effervescence. Ces systèmes nécessitent un important jeu de données, souvent annotées par des humains : on parle alors de supervision humaine. Certaines approches permettent également un apprentissage via le monde environnant (supervision physique) [1]. Des études cognitives [2,3] proposent aussi de s’appuyer sur l'utilisation de plusieurs modalités (la vision, le son, etc.) en exploitant la synchronisation entre modalités. Par exemple, la chute d’un objet va associer la vision du mouvement et le son de l’impact. Objectifs du stage : Un robot apprenant automatiquement de son environnement doit être immergé dans un contexte riche et réaliste pour atteindre son plein potentiel. Des travaux antérieurs ont démontré les bénéfices d'un apprentissage interactif et multimodal [4, 5, 6]. L’objectif du stage est d’aller plus loin dans l’apprentissage d’un modèle d’environnement réaliste, interactif, dynamique et multimodal. En s’appuyant sur les récents progrès en simulation numérique d’environnements virtuels, plus précisément la plateforme HoME (Household Multimodal Environment) introduite par Brodeur et al. [7] qui permet aux agents de naviguer et d'interagir dans plus de 45 000 maisons conçues à partir du jeu de données SUNCG [8], il s’agira d’étudier l’impact de différents types de données utiles à la localisation 3D par réseaux-de-neurones en adressant les tâches suivantes : - Trouver comment formaliser l'environnement pour obtenir des tâches intermédiaires - Utiliser ces tâches pour apprendre (via deep learning ou reinforcement learning) une représentation uni-modale et multimodale de la scène - Utiliser ces représentations issues de combinaisons des modalités pour résoudre la tâche d’intérêt, à savoir, la localisation 3D dans la scène du robot

Localisation 3D d'objet par combinaison d'approches apprentissages (Deep Learning) et géométriques (SLAM)

DIASI

Mathématiques, information  scientifique, logiciel - Mathématiques, information  scientifique, logiciel

Saclay

Ile de France

6 mois

7103

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : boris.meden@cea.fr

Au cours des dernières années, les approches de localisation géométrique de type SLAM (Simultaneous Localization and Mapping) et les approches de localisation basées apprentissage profond (Deep Learning) ont connu de grands succès. Il s’agit d’approches fondamentalement différentes, chacune offrant son lot d’avantages et d’inconvénients. L’objectif de ce stage sera de combiner ces deux approches au sein d’un algorithme de localisation d’objets 3D, ceci afin de tirer profit des avantages de ces deux approches. Pour y parvenir, l’étudiant se basera sur l’algorithme de SLAM contraint ainsi que de l’algorithme Deep Manta, tous deux développés au laboratoire LVIC du CEA-LIST. L’étudiant sera amené à étudier les deux approches afin de les adapter en vue de leur collaboration. La fiabilité de la méthode obtenue et la facilité de déploiement seront au coeur des préoccupations et des choix réalisés. Un démonstrateur de Réalité Augmentée sera mis en place pour illustrer les résultats de localisation obtenus. Objectifs : Prise en main de l’algorithme de détection d’objets par Deep Learning et application sur un objet de référence. 1. Intégration de la localisation Deep Learning comme contrainte dans le SLAM 2. Adaptation de la méthode Deep Learning et/ou SLAM afin d’améliorer la fiabilité et la facilité de déploiement 3. Réalisation d’un démonstrateur de Réalité Augmentée mettant en avant l’approche mixte.

Segmentation d'instances par apprentissage profond

DIASI

Mathématiques, information  scientifique, logiciel - Mathématiques, information  scientifique, logiciel

Saclay

Ile de France

6 mois

7098

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : florian.chabot@cea.fr

L’application principale visée par ce stage est l’analyse de scènes routières, notamment pour des applications de conduite autonome. La segmentation d’instances est un problème complexe qui se situe entre la détection d’objets (prédiction des boîtes englobantes des instances de la scène) et la segmentation sémantique (attribution d’une classe à chaque pixel de l’image). Un algorithme de segmentation d’instances est donc capable de produire un masque pour chaque objet d’intérêt de l’image. Depuis l’avènement des réseaux de neurones profonds convolutifs (CNN), un certain nombre de méthodes ont été proposées afin de solutionner cette problématique, notamment l’approche par détection Mask-RCNN. Ce système très performant n'est néanmoins pas compatible avec les contraintes temps réel que requièrent les pipelines de conduite autonome. Dans le cadre de ce stage de recherche, le stagiaire aura pour première mission d’analyser les avantages et les inconvénients des approches récentes de la littérature . Dans un second temps, il devra proposer une méthode permettant de pallier une ou plusieurs faiblesses des approches de l’état de l’art. Cette méthode devra être validée par une évaluation quantitative sur plusieurs bases de données publiques consacrées à la segmentation d’instances. Enfin, il sera amené à intégrer sa solution dans les différents algorithmes du laboratoire.

Estimation de pose 3D humaine à partir d'algorithmes

DIASI

Mathématiques, information  scientifique, logiciel - Mathématiques, information  scientifique, logiciel

Saclay

Ile de France

6 mois

7097

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : betrand.luvison@cea.fr

Comprendre automatiquement l’activité humaine se déroulant dans un flux vidéo est l’un des principaux challenges actuels de la vision par ordinateur. Bien que le sujet soit abordé depuis longtemps, les applications qui en résultent ne se limitent qu’à des contextes bien particuliers avec des gestes bien particuliers. L’un des prérequis à cette analyse est bien souvent l’extraction d’une information de type posture des personnes présentes de la scène, afin d’avoir une représentation beaucoup plus compacte de l’état des personnes à un instant t. C’est d’ailleurs lorsque ce type d’information a pu être extrait de manière fiable, notamment avec des capteurs tel que la Kinect, que de nettes avancées ont pu être réalisées. Les progrès notables de ces dernières années, ont notamment été réalisé pour l’estimation de squelette 2D à partir d’images RGB uniquement mais aussi pour l’estimation de squelette 3D à partir d’image RGB. Sur ce dernier point l’estimation de squelette 3D souffre encore de nombreux problèmes, tel que la robustesse face au pose inhabituelle, la robustesse dans des conditions « in the wild », c’est-à-dire dans des environnements quelconques et variés, la gestion du multi personne, etc. L’objectif du stage sera donc de s’attaquer à ces faiblesses en s’articulant autour de deux phases. La première consistera à mettre en place une plateforme d’acquisition basée sur des capteurs de type Kinect ou de « Motion Capture », permettant d’annoter facilement les images en mimant les postures 3D de personnes issues d’images « in the wild » qui ne sont pour le moment annotées qu’en 2D (COCO keypoint, MPII 2D dataset, etc). La seconde phase, consistera à exploiter ces données générées pour l’estimation de squelettes 3D sur ces images à l’aide de réseau de neurones convolutionnels qu’il faudra définir durant le stage.

Réalité virtuelle pour le montage aéronautique

DIASI

Mathématiques, information  scientifique, logiciel - Mathématiques, information  scientifique, logiciel

Saclay

Ile de France

6 mois

7094

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : claude.andriot@cea.fr

Les applications des technologies de Réalité Virtuelle sont nombreuses, en particulier dans le domaine de la formation ou du prototypage virtuel. C'est le thème du projet AERO_V dont l'objectif est de développer une nouvelle façon de former les opérateurs à la maintenance dans le domaine aéronautique Le stage proposé s'adresse à un élève ingénieur en informatique qui rejoindra l'équipe projet pour participer à la conception et à la mise au point d'un nouveau système de formation à la maintenance basée sur des casques de réalité virtuelle et mixte.

Parallélisation de codes de simulation dédiés à la RV

DIASI

Mathématiques, information  scientifique, logiciel - Mathématiques, information  scientifique, logiciel

Saclay

Ile de France

6 mois

7092

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : gilles.rougeron@cea.fr

Dans le cadre d'applications de réalité virtuelle, les simulations sont contraintes par des obligations de calculs en temps réel. Aussi la quête de performance sur les codes est continuelle. Dans ce cadre, il reste sur CPU, deux axes d'amélioration potentiels. La programmation parallèle par tâches et la programmation vectorielle à l'aide des instructions SIMD. Le stage consistera donc d'une part à étendre l'usage d'une librairie parallèle par tâches (Intel Thread Building Blocks) sur des parties de code requérant un parallélisme complexe (pipeline, dataflow), et d'autre part, à mettre en œuvre des outils de programmation vectorielle (librairies, directives ou compilateurs dédiés) sur plusieurs parties de code propices à une accélération SIMD (calculs géométriques ou physiques). L'étudiant devra faire preuve de méthodologie et de rigueur dans sa démarche

Interaction en Réalité Mixte pour l'étude des postes de travail avec robots collaboratifs

DIASI

Mathématiques, information  scientifique, logiciel - Mathématiques, information  scientifique, logiciel

Saclay

Ile de France

6 mois

7090

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : claude.andriot@cea.fr

Les applications des technologies de Réalité Mixte sont nombreuses, en particulier dans le domaine du prototypage virtuel. C'est le thème du projet Factory Labs dont l'objectif est de développer une nouvelle façon d'optimiser les postes de travail avec robots collaboratifs (UR, KUa, etc.) pour l'industrie automobile et aéronautique. Le stage proposé s'adresse à un élève ingénieur en informatique et robotique qui rejoindra l'équipe projet pour participer à la conception et à la mise au point d'un nouveau système qui d'optimiser les postes de travail avec robots collaboratifs pour l'automobile et aéronautique (ergonomie, temps de cycle, etc.) basée sur des casques de réalité virtuelle et mixte de type Hololens.

Estimation temps réel de la posture des joueurs d'une VR ROOM à partir de caméras de profondeur et d'IMU

DIASI

Mathématiques, information  scientifique, logiciel - Mathématiques, information  scientifique, logiciel

Saclay

Ile de France

6 mois

7089

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : jérémie.le garrec@cea.fr

Les applications des technologies de Réalité Virtuelle sont nombreuses, en particulier dans le domaine du jeu vidéo. Le stage proposé s'adresse à un élève ingénieur en informatique, robotique et vision 3D qui rejoindra l'équipe projet pour participer à la conception et à la mise au point d'un nouveau système permettant de déterminer en temps réel la posture d'un joueur. Le stage sera consacré au développement des algorithmes de tracking de joueurs de salle d'arcade VR en temps réel et en utilisant des IMU, des caméras de profondeur et un modèle biomécanique corps complet du joueur.

Capteur Embarqué Autonome Longue Distance (LoRa)

DSYS

Composants et équipements électroniques - Composants et équipements électroniques

Grenoble

Rhône-Alpes

6 mois

Bac +5 dernière année d'école d'ingénieur ou Master

7060

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : jerome.willemin@cea.fr

Cadre du Stage : Dans le cadre du développement de ses activités de R&D sur les microsystèmes, le laboratoire LAIC du Département Systèmes du CEA-LETI à Grenoble propose un stage sur l'étude et la conception d'un capteur autonome s'alimentant en récupération d'énergie (typiquement solaire) et communiquant à travers un lien radio longue distance et basse consommation type LoRa. Le LAIC est spécialisé dans le développement de systèmes et de plateformes électroniques, qui regroupe des problématiques d'interface capteurs, d'intégration, de basse consommation, de communication. Sujet du Stage : L’objectif du stage est d'étudier et de concevoir un capteur autonome compact. L'autonomie sera assurée par la faible consommation de l'électronique embarquée, de la récupération d'énergie (typiquement solaire) et un stockage d'énergie préférentiellement réalisé sans batterie (super capacité). Le profil de consommation de la communication RF longue portée LoRa sera étudié, la solution de stockage et de récupération d'énergie identifiée et dimensionnée et enfin, avec l'appui des plateformes matérielles déjà développées dans le laboratoire, le système autonome sera réalisé. Les mesures effectuées par le système concerneront la température, l'humidité et les tensions du power management. Le stage se déroulera selon les étapes suivantes : - étude du cahier des charges et état de l'art - identification et étude des composants - mise en œuvre de la communication RF LoRa - choix de la plateforme embarquée de calcul et de mesure (en s'appuyant sur les solutions existantes du laboratoire) - dimensionnement du power management (récupération d'énergie, stockage) - réalisation d'un démonstrateur - rédaction d'un rapport technique

Test industriel de puissance et métrologie

DMiPY

Instrumentation, métrologie et contrôle - Instrumentation, métrologie et contrôle

Toulouse

Occitanie

3 à 6 mois

7059

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : mathieu.gavelle@cea.fr

Rattaché(e) au responsable de la Plateforme Puissance l’implantation Occitanie, vous travaillerez en interface avec nos partenaires industriels et du CEA Tech, principalement du LETI et du LITEN. Vous serez amené(e) à intervenir sur des programmes de R&D dont l’enjeu principal est de contribuer au développement de systèmes d’électronique de puissance innovants, notamment pour les secteurs de l’aéronautique, du transport ou de l’énergie. Sous la supervision du responsable de la Plateforme de Puissance du CEA Tech Occitanie, vous participerez au pilotage du parc d'équipements dédiés au Test Industriel. Vous contribuerez à porter les objectifs de ce site à travers les différents axes de votre mission : Développement de méthodologies de test industriel (mesures statiques et dynamiques) de composants électroniques de puissance conventionnels (Si) et de rupture (GaN et SiC) Mise en place et pilotage de campagnes de test sur des volumes de dispositifs de puissance conséquents (jusqu'à quelques centaines d'unités) et analyses statistiques représentatives de technologies de puissance en cours de développement. Détermination et interprétation des incertitudes associées aux mesures effectuées Vous êtes en mesure de contribuer à des projets techniques complexes. Curieux(se) et créatif(ve), vous faites preuve d'autonomie et démontrez votre goût pour le travail en équipe

Capteurs flexibles à base de nanofils pyroélectriques: optimisation de bancs de tests et caractérisations en vieillissement

DSYS

Composants et équipements électroniques - Composants et équipements électroniques

Grenoble

Rhône-Alpes

6 mois

Bac +5

7054

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : elise.saoutieff@cea.fr

Cadre du Stage : Dans le cadre du développement de ses activités de R&D sur les nanosystèmes, le laboratoire LAIC du Département Systèmes du CEA-LETI à Grenoble propose un stage sur l'étude du vieillissement de dispositifs capteurs à base de membranes de nanofils piézoélectriques et pyroélectriques. Le LAIC est spécialisé dans le développement de systèmes et des plateformes électroniques, qui regroupe des problématiques d'interface capteurs (du commerce et capteurs innovants), d'intégration, de basse consommation, de communication entre autres. Sujet du Stage : L’objectif du stage est de réaliser des caractérisations pyroélectriques en environnement contrôlé sur des capteurs flexibles. Ces travaux font suite à un stage durant lequel les premiers tests pyroélectriques ont été réalisés sur des dispositifs de capteurs flexibles piézoélectriques et pyroélectriques eux-mêmes conçus, modélisés, fabriqués et testés électriquement dans le cadre d’une thèse. Il s'agira en particulier de réaliser des caractérisations électriques et mécaniques en environnement contrôlé et d'étudier l'influence de la température sur les propriétés physico-chimiques des nanofils, par exemple. Les résultats de l'étude permettront de fiabiliser les procédés développés et de valider la pertinence des systèmes pour des applications ciblées. Le stage se déroulera selon les étapes suivantes: - état de l'art - optimisation des bancs de caractérisations piézoélectriques (banc de test en compression) et pyroélectriques (banc optique) - étude de vieillissement en température et en cyclage (utilisation d'une étuve) - exploitation des résultats, éventuellement caractérisations physico-chimiques des matériaux et/ou réalisation de nouveaux dispositifs (possibilité de s'appuyer sur les modèles en éléments finis existants) - rédaction d'un rapport technique et de procédures de tests   Il pourra être proposé à l'issue de ce stage de poursuivre ces travaux en thèse, incluant notamment le développement et la réalisation du système flexible complet, le développement de l’électronique flexible, les tests en conditions réelles et l'intégration sur un produit à définir.

Mise en œuvre d'un bus numérique très haut débit (100Mb/s) à base de FPGA, ZYNQ, sparklinx. Comparaison d'architectures.

DSYS

Composants et équipements électroniques - Composants et équipements électroniques

Grenoble

Rhône-Alpes

6 mois

7047

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : antoine.robinet@cea.fr

Cadre du Stage : Dans le cadre du développement de ses activités de R&D sur les microsystèmes, le laboratoire LAIC du Département Systèmes du CEA-LETI à Grenoble propose un stage sur l'étude d'un bus de transmission multipoint haut débit. Le LAIC est spécialisé dans le développement de systèmes et de plateformes électroniques, qui regroupe des problématiques d'interface capteurs, d'intégration, de basse consommation, de communication entre autres. Sujet du Stage : L’objectif du stage est d'étudier la faisabilité d'un bus numérique multipoint type liaison numérique haut débit. Le contexte de l'étude est de réaliser une liaison numérique entre d'une part un ou plusieurs modules équipés de  capteurs haute résolution et haute fréquence d'acquisition et d'autre part une carte maitre. Cette liaison doit répondre à de fortes contraintes d'encombrement, fonctionner à 100Mb/s sur une liaison filaire adaptée. Dans ce stage, il faudra étudier les différentes solutions techniques possibles pour atteindre les performances souhaitées. Un prototype de test basé sur des cartes d'évaluation constructeur sera réalisé pour tester différentes configurations et protocoles. La majeure partie du travail sera centrée sur la programmation des cartes de développements ; quelques développements électroniques (hardware) seront également attendus. Le stage se déroulera selon les étapes suivantes: - étude du cahier des charges et état de l'art - identification et étude des verrous techniques des différentes solutions potentielles - mise en œuvre d'un prototype avec cartes d'évaluation et émulateur de capteurs - tests et validations - rédaction d'un rapport technique

Banc de test pour la caractérisation de structures de récupération d'énergie vibratoire

DSYS

Composants et équipements électroniques - Composants et équipements électroniques

Grenoble

Rhône-Alpes

6 mois

7046

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : pierre.gasnier@cea.fr

La récupération d'énergie a pour objectif de convertir l'énergie présente dans l'environnement d'un système (lumière, ondes RF, chaleur, vibrations,...) en énergie électrique afin d'accroître son autonomie, voire de le rendre totalement autonome. Parmi ces sources, la récupération d'énergie des vibrations permet d'alimenter des systèmes lorsque la lumière et les gradients thermiques sont inexistants ou insuffisants.   L'exploitation de résonateurs mécaniques (poutres encastrée-libre) permet d'amplifier l'effet des vibrations et d'augmenter l'énergie récupérée. Le système est cependant dépendant de la fréquence d'excitation et la puissance chute lorsque le récupérateur et l’environnement ne sont plus accordés en fréquence.  Cela arrive notamment lorsque la température augmente ou diminue car les propriétés mécaniques de la structure évoluent (modules de Young par exemple).    Le laboratoire LAIC étudie et conçoit des systèmes piézoélectriques pour leurs densités de puissance avantageuses mais les coefficients piézoélectriques ont tendance à varier avec la température, ce qui dégrade la densité de puissance des dispositifs. Pour l'adoption de telles structures dans l'industrie, il est donc important d'étudier ces effets pour les anticiper lors des étapes de conception.   Le stage portera donc sur l'étude et la caractérisation en température ainsi qu'à forte valeur d'accélération d'entrée de structures de récupération d'énergie vibratoire piézoélectriques. Ces structures, conçues dans le cadre d'une thèse actuellement en cours, seront mises à disposition du stagiaire pour les expérimentations. Le stagiaire aura accès à tout le matériel nécessaire pour caractériser les dispositifs : pot vibrant, contrôleur, vibromètre laser, étuve et analyseur d'impédance qu'il utilisera pour réaliser les bancs de tests. Déroulement du stage : - Etat de l'art sur les caractéristiques des matériaux piézoélectriques (coefficients piézoélectriques notamment) en température et en fatigue (sollicitation prolongée) ainsi  que sur les différentes méthodes de caractérisation de matériaux/structures piézoélectriques - Étude et conception de bancs de tests (température, amplitude d'accélération, fatigue, ...), si possible automatisés - Réalisation des mesures sur divers matériaux et structures de récupération d'énergie - Rédaction d'une éventuelle publication

Instrumentation de la mesure de T° pendant les étapes de CMP damascène Cu, pour suivi et conservation des données sur PC.

DOPT

Optique et optronique - Optique et optronique

Grenoble

Rhône-Alpes

2 mois

7037

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : ludovic.dupre@cea.fr

La fabrication de nouveaux écrans à base de micro-LEDs dans les salles blanches du Département Optique et Photonique (DOPT) au LETI fait appel à un procédé de planarisation des plaques de semiconducteur lors duquel le suivi de la température est un paramètre clé du procédé (procédé CMP).  Le stage consistera à reprendre le dispositif de lecture de température dont la valeur est actuellement affichée par un écran digital sur la façade de l'équipement : l'objectif est de permettre l'enregistrement de la température en temps réel sur PC avec tracé de la courbe correspondante et sauvegarde des données. Après avoir pris connaissance des contraintes techniques et matérielles le travail sera effectué en grande partie en salle blanche directement sur l'équipement. Pour candidater, merci d'envoyer CV+LM à Ludovic.dupre@cea.fr

Estimation de canal dynamique pour une couche physique Turbo-FSK

DSYS

Composants et équipements électroniques - Composants et équipements électroniques

Grenoble

Rhône-Alpes

6 mois

7027

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : francois.dehmas@cea.fr

Contexte: Les réseaux longue portée et basse consommation (LPWA) vont représenter une part importante de l'internet des objets (IoT) actuel et à venir. En comparaison des couches physiques LPWA existantes (LoRa, Sigfox, NB-IoT...), la TurboFSK proposée par le CEA [1] permet à la fois d'avoir une enveloppe constante (pour limiter la consommation de l'émetteur) et d'être efficace énergétiquement en s'approchant de la limite de Shannon. Afin de conserver cette efficacité énergétique, même avec des paquets courts, la signalisation nécessaire à la synchronisation et l'estimation de canal doit être limitée bien que le rapport signal à bruit (SNR) puisse être très faible. Une première étude [2] a été réalisée avec un canal statique proposant une signalisation et les algorithmes d'estimation associés. Le but du stage sera d'étudier le cas d'un canal dynamique. Le stage se déroulera dans un laboratoire spécialisé dans les communications pour l'IoT.   Travail demandé: Lors de ce stage, on étudiera les techniques d'estimation de canal à faible SNR en canal dynamique. - Etat de l'art sur l'estimation de canal dynamique (dont 2D-LMMSE et ses dérivés) - Comparaison des différentes techniques (complexité, performances) et choix de celles à approfondir - Simulations Matlab pour évaluation des performances, optimisation des algorithmes et des pilotes - Rédaction d'un rapport   Références: [1] Y. Roth, J. Doré, L. Ros, and V. Berg, "Turbo-FSK: A new uplink scheme for low power wide area networks," in 2015 IEEE 16th International Workshop on Signal Processing Advances in Wireless Communications (SPAWC), June 2015, pp. 81-85. [2] F. Dehmas, V. Mannoni and V. Berg, "Turbo-Fsk,a Physical Layer for LPWA: Synchronization and Channel Estimation," 2018 European Conference on Networks and Communications (EuCNC), Ljubljana, Slovenia, 2018, pp. 1-5. Merci de bien vouloir transmettre votre candidature directement à François DEHMAS : francois.dehmas@cea.fr

Évaluation des solutions de communication entre véhicules (V2X)

DSYS

Composants et équipements électroniques - Composants et équipements électroniques

Grenoble

Rhône-Alpes

6 mois

7026

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : valerian.mannoni@cea.fr

L'adoption des véhicules électriques et l'introduction progressive de mécanismes de conduite autonome apportent des transformations importantes à l'automobile. La communication entre les véhicules et de véhicules aux infrastructures devrait prendre une part importante à ces transformations. Deux grandes technologies ont été identifiées dans ce domaine : (i) une première issue du WiFi, appelée ITS-G5 / IEEE WAVE / DSRC, (ii) une autre issue du cellulaire (3GPP), évolution du LTE et appelée C-V2X. L'objectif de ce stage est de comparer techniquement ces deux technologies (couche physique/radio, couche MAC). Ce stage pourra alors se dérouler comme suit: 1. Les technologies de communication seront étudiées et analysées via un état de l'art des solutions ITS-G5 et C-V2X (couches physiques PHY et protocolaires MAC).   2. Une évaluation des performances des deux standards à travers des simulations des deux chaînes de communication sera conduite (Critères d'évaluation: BER (taux d'erreur binaire), PDR (rapport de livraison de paquet), latence…). Les chaînes de simulation seront à développer sous Matlab. Cette analyse de la qualité de la liaison de donnée sera associée à des scénarios de mobilité (croisement en ville, ralentissement sur autoroute, ...) simulés via un environnement de simulation de type SUMO ("Simulation of Urban MObility").

Démonstrateur de réseau compact d'antennes directif actif à large bande passante

DSYS

Composants et équipements électroniques - Composants et équipements électroniques

Grenoble

Rhône-Alpes

6 mois

7023

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : lotfi.batel@cea.fr

Le sujet de stage proposé s’inscrit dans la thématique des réseaux compacts d'antennes Superdirectifs. Le CEA-Léti étudie depuis plusieurs années des solutions innovantes pour la réalisation d'antennes miniatures et directives. Ces antennes permettent de former un rayonnement dans une direction privilégiée de l'espace, ce qui ouvre des perspectives intéressantes pour de nouvelles fonctionnalités des systèmes de communication. Le stage proposé consiste à réaliser un démonstrateur de réseau compact d’antennes directif, chargé par des impédances de type Non-Foster. Ces impédances au comportement fréquentiel particulier sont obtenues à partir de circuits actifs NIC (Convertisseurs d’Impédance Négative) et permettent d'augmenter significativement la bande passante du réseau d'antennes. La brique technologique incluant la fonction de NIC, a été développée et caractérisée dans le cadre de travaux antérieurs.  Le stagiaire aura pour objectif de concevoir, d'optimiser et de réaliser le réseau d'antennes chargé par le circuit NIC. Dans un premier temps, le/la stagiaire devra assimiler les différents notions et principes abordés dans le sujet de stage en s’appuyant sur l’état de l’art synthétisé dans les travaux déjà réalisés. Ensuite, le candidat prendra en main les logiciels de simulation EM (CST Microwave Studio), de modélisation/optimisation (Matlab) et de routage (Cadstar) dans l’objectif de concevoir un réseau d'antennes et son circuit de commande. Finalement, le démonstrateur de réseau compact d’antennes actif à large bande passante sera réalisé et caractérisé en impédance et en rayonnement en chambre anéchoïde.

Test "Over-The-Air" pour les futures applications 5G

DSYS

Composants et équipements électroniques - Composants et équipements électroniques

Grenoble

Rhône-Alpes

6 mois

7021

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : raffaele.derrico@cea.fr

Le cadre de ce stage est celui de la modélisation et l'émulation du canal de propagation et des systèmes de communications sans fil pour applications 5G et au-delà. Dans ces réseaux, un axe d'innovation consiste à utiliser un grand nombre d’antennes afin d’augmenter le débit et pouvoir servir un grand nombre d’utilisateurs.  Afin de pouvoir tester les performances de ces nouveaux systèmes, il est nécessaire de définir des nouvelles méthodologies de test en rayonné (« Over-the-Air »). L’objectif de ce stage est d’étudier et proposer des nouvelles méthodologies de test, capables de reproduire la propagation aux fréquences envisagées pour la 5G. L’étude débutera par un état de l’art concernant la modélisation du canal de propagation 5G et les méthodologies de test en rayonné. Ensuite, le/la stagiaire proposera une évolution du banc de test expérimental développé en chambre anéchoïde, en utilisant un émulateur de canal.   Il/elle instruira des campagnes de tests pour valider la solution proposée.

Détection des patrons de conception avec des techniques IA

DILS

Mathématiques, information  scientifique, logiciel - Mathématiques, information  scientifique, logiciel

Saclay

Ile de France

4 à 6 mois

7017

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : chokri.mraidha@cea.fr

Le laboratoire conception de systèmes embarqués et autonomes(LSEA)  du CEA LIST travaille sur le développement d'outils et de méthodologies pour le développement sûr de systèmes temps réel embarqués. Les systèmes embarqués doivent assurer des fonctions avec des qualités de service associées tout en étant contraints en ressources de calcul, de communication et de consommation énergétique. Dans ce contexte, la pertinence des choix de conception de ces systèmes en termes de plateforme matérielle et de logiciel est primordiale. Au fil des années, l'expérience des concepteurs et les bonnes pratiques de conception logicielle sont capitalisées dans des catalogues de patrons de conception (design patterns) . De même, les mauvaises pratiques et les erreurs courantes sont quant à elles capitalisées dans des catalogues d'anti-patrons (anti-patterns) . Idéalement , l'utilisation d'un modèle de conception dans une architecture logicielle est bien documentée. En pratique , cependant ,cela est rarement le cas c'est à dire que des patrons sont utilisés à différents niveaux d'abstraction sans lien implicite avec une définition de patron de conception. En outre ,les modèles de conception ne sont pas formellement définis .L'application du même modèle de conception par différents architectes ou développeurs peut être très différente. Par conséquent , la détection d'un motif de conception dans des architectures existantes n'est pas triviale, mais cela aiderait à comprendre et ensuite à faire évoluer l'architecture .   L'objectif de ce stage est l'utilisation de techniques d'apprentissage automatique pour détecter l'utilisation du modèle de conception dans des architectures existantes . Le stagiaire se verra confier les activités suivantes : - Examiner l'état de l'art pour les techniques de détection de patrons basées sur le modèle et le code , - Obtenir un ensemble de modèles d'architecture existants qui sont disponibles publiquement ou développés dans notre institut , - Augmenter l'ensemble des architectures existantes en dérivant des modèles par reverse engineering à partir du code (Papyrus SW, développé dans notre laboratoire , offre cette possibilité ) et - ou générant systématiquement des modèles appliquant certains patrons de conception. - Détecter manuellement l'utilisation des patrons de conception dans l'ensemble des modèles d'architecture existants. - Utiliser l'ensemble des modèles d'architecture comme données d'apprentissage (data set) pour l'apprentissage automatique . -Mesurer le nombre de patrons pouvant être reconnus y compris éventuellement les faux positifs .Evaluer la solution proposée en la comparant avec l'état de l'art. Des compétences en modélisation et en apprentissage automatique sont requises. Le travail devrait être intégré dans l'outil Papyrus software Designer .

Distribuer un programme OCaml

DILS

Mathématiques, information  scientifique, logiciel - Mathématiques, information  scientifique, logiciel

Saclay

Ile de France

6 mois

7013

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : lea-zaynah.dargaye@cea.fr

Le stage s'’inscrit dans le cadre de travaux menés au sein d'une équipe du CEA LIST qui développe des systèmes d'information coopératifs de confiance (LICIA). L'équipe développe des apllications de type blockchain et s'intéresse aux aspects protocoles distribués dans ce contexte. Le stage se déroulera au sein du LICIA sur le site du CEA à NanoINNOV sur le plateau de Saclay. Le laboratoire étudie et développe des solutions pour gagner en confiance dans des applications distribuées de coopération avec une approche de bout en bout : de la conception au déploiement sur un réseau . L'implémentation d'interface sûre permettant la coopération entre des composants provenant de paradigmes de programmation -de langages de programmation différents et donc d'environnements d'exécution différents - est naturellement au cœur des solutions que le LICIA propose , tout comme ma mise en œuvre d'infrastructure contenant des briques tiers -permettant le passage à l'échelle et la bonne communication entre les composants d'une telle application. L'une des solutions mise en œuvre est de distribuer sur un réseau des programmes écrits en OCaml comme un web service dans une application globale distribuée dirigée par les événements filtrés via un système de Publisher subscriber et devant interagir avec des composants écrits en javascript. Description du sujet:  Sur la base des outils de programmation existant comme Eliom, js_of_ocaml, reason, le but de ce stage est de proposer une infrastructure permettant d'utiliser un programme OCaml comme une application distribuée. L'approche développée servira de base à un futur projet de doctorat axé sur l'étude des infrastructures sûres pour les applications coopérantes. Le stagiaire aura pour activités : - implémenter un encapsuleur d'une application OCaml en un web service - définir une librairie générique d'interfaçage avec un web service en OCaml pour un système Publisher subscriber - proposer un programme d'interfaçage d'un web service OCaml à un système de Publisher subscriber •

Epitaxie quasi - van der Waals de CdTe sur matériaux 2D

DOPT

Optique et optronique - Optique et optronique

Grenoble

Rhône-Alpes

6 mois

7011

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : philippe.ballet@cea.fr

Les matériaux 2D font l'objet d'une intense activité de recherche de fait de leurs propriétés physiques exceptionnelles liées à leur structure de bande particulière, elle-même héritée de leur arrangement cristallin particulier. En effet, ces matériaux présentent des liaisons fortes dans le plan des couches uniquement, et une interaction faible de type van der Waals hors du plan, d'où leur dénomination 2D qui désigne un matériau organisé en feuillets bidimensionnels. L'épitaxie de matériaux 2D sur des semiconducteurs traditionnels 3D peut donc en principe avoir lieu sans contrainte d'accord de paramètres de mailles entre les deux matériaux. L'inverse est également vrai lorsque l'on considère la croissance d'un matériau 3D sur un 2D. Le travail de recherche proposé dans ce stage et qui pourrait être poursuivi pas une thèse consiste justement à étudier ces nouveaux systèmes épitaxiés 2D/3D en proposant d'élaborer sur la base de ces cristaux 2D des couches « strain-free » de CdTe ou HgCdTe qui sont des matériaux à fortes applications dans les domaines photovoltaique solaire et détection infrarouge. La technique de croissance privilégiée est l'épitaxie par jets moléculaires, au CEA/INAC pour le 2D et au CEA/Leti pour le matériau 3D, car elle permet le meilleur contrôle de l'interface entre ces matériaux. Les épitaxies 3D(CdTe)/2D et 2D/3D(HgCdTe) seront dans un premier temps étudiées indépendamment avec pour objectif de réaliser in fine un empilement 3D(CdTe)/2D/3D(HgCdTe) dans lequel le 3D(CdTe) sera utilisé pour induire, à travers le matériau 2D, la nucléation du HgCdTe selon la bonne structure/orientation cristalline. L'interposition d'un cristal 2D offre ainsi la possibilité d'envisager de nouvelles hétérostructures. En outre, elle permet également la possibilité de transférer la couche sur des substrats divers (Si, GaAs…); solution est très avantageuse pour l'intégration et le design de nouveaux dispositifs optoélectroniques. Le cadre de l'étude est également enrichi par la proximité immédiate des équipes de la plateforme nano-caractérisation (PFNC) où des équipements de dernière génération sont à disposition pour révéler la nature chimique et la structure cristallographique des empilements réalisés. Pour candidater, merci d'envoyer CV+LM à philippe.ballet@cea.fr

Optimisation électrique des flancs verticaux des tranchées dans les micro-LED GaN par implantation ionique

DOPT

Optique et optronique - Optique et optronique

Grenoble

Rhône-Alpes

6 mois

BAC+4/5

7010

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : hubert.bono@cea.fr

Amélioration des défauts post-gravure des tranchées d'isolation de pixels de LED GaN. Ces améliorations concernent l'amélioration des courants de fuite de la jonction et/ou la qualité des contacts électriques. Il s'agira d'optimiser des paramètres d'implantation ionique et les recuits thermiques post-implantation. Pour candidater, merci d'envoyer directement CV+LM à hubert.bono@cea.fr

Stage-Analyse de défectivité de micro-écran LED par cartographie de luminance H/F

DOPT

Optique et optronique - Optique et optronique

Grenoble

Rhône-Alpes

4-6 mois

BAC+4/5

7009

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : alexandre.lagrange@cea.fr

Les micro écrans sont utilisés pour les domaines de la réalité augmentée (AR), de la projection d'image et de l'éclairage intelligent. Actuellement les produits disponibles utilisent des technologies de LCOS (Liquid Cristal On Silicon) ou OLED (Organic LED). Les nouvelles applications nécessitent des niveaux de luminance bien supérieurs aux niveaux autorisés par ces technologies. Depuis près de 5 ans, le laboratoire LCEM développe des technologie opto-électronique pour la fabrication de micro écran à partir de µLED (Micro LED inorganique en GaN). Celles-ci peuvent offrent des perspectives dépassant d'un facteur x10 à x100 les produits actuels pour atteindre 10^6 cd/m².  La fabrication de ces composants reposent sur la fabrication collectives de µLED (2 à 10 µm de côté) avec les technologies de la micro-électronique. Notre laboratoire est un des pionniers du développements de ces technologies de µLED avec plusieurs publications récompensées dans les conférences internationales. Nous travaillons sur plusieurs contrats industriels pour des applications de micro écrans.  Aujourd'hui, nous commençons à réaliser des composants comportant jusqu'à plus de 1 000 000 de µLED. Les méthodes de caractérisation électro-optiques conventionnelles des µLED doivent évoluer pour permettre l'analyse de l'uniformité des processus technologiques, la calibration des circuits de commande, la qualification de micro écrans complets. Ce type de composant est piloté par un ASIC (Application Specific Integrated Circuit) avec une commande de courant dans chaque pixel (µLED). Les contraintes d'uniformité requises nécessitent une correction pixel à pixel de l'image. Il faut pour cela quantifier la luminance pixel à pixel. Dans ce stage nous proposons de développer une méthode de caractérisation optiques par imagerie. Les points clés sont : * la mise en place d'un banc de microscopie et d'imagerie pixel à pixel full HD. Sur des bancs de tests existant, il s'agit des spécifier et mettre en place une caméra et de contrôler la conjugaison émetteur-imageur. Le format de la caméra doit être choisi pour permettre une résolution suffisante (2 à 10 µm de source) et un champ important (jusqu'à 1600×1200 pixels). * la quantification de la luminance de l'émetteur dans un champ. Il s'agit de faire une mesure photométrique précise avec une grande dynamique (1:100 à 1:1000) en prenant en compte l'ouverture numérique de l'optique, les paramètres de commande de l'imageur et les contraintes spécifiques du microscope. * le traitement automatique d'image pour établir une table de correction . Pour candidater, merci d'envoyer directement CV+LM à alexandre.lagrange@cea.fr

Proof of Stake based Consensus and Leader Election , a comparative study

DILS

Mathématiques, information  scientifique, logiciel - Mathématiques, information  scientifique, logiciel

Saclay

Ile de France

6 mois

7007

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : antonella .delpozzo@cea.fr

Le stage s'’inscrit dans le cadre de travaux menés au sein d'une équipe du CEA LIST qui développe des systèmes d'information coopératifs de confiance (LICIA). L'équipe développe des apllications de type blockchain et s'intéresse aux aspects protocoles distribués dans ce contexte. Le stage se déroulera au sein du LICIA sur le site du CEA à NanoINNOV sur le plateau de Saclay. Les technologies Blockchain pourraient ouvrir des opportunités sans précédent pour la mise en œuvre de processus d'affaires en environnements coopératifs et compétitifs .Chaque fois que nous avons besoin de développer des applications impliquant des entités autonomes géographiquement distribuées qui peuvent avoir des intérêts conflictuels , une blockchain deviendra un "must have" .Bien que prometteuse , la technologie actuelle de la blockchain n'est pas assez mûre pour pouvoir être exploitée dans plusieurs secteurs . Dans le cadre de la conciliation entre les applications envisageables dans l'inconscient collectif d'une part et les applications réalisables grâce aux technologies actuelles de blockchain - les smart contracts - d'autre part , le laboratoire LICIA du CEA/LIST/DILS étudie les moyens de concevoir et de développer des smart contracts ( SLC) certifiées et de confiance par construction .En particulier , l'instauration de la confiance porte sur la formalisation à chaque couche impliquée dans le processus : de la conception de haut niveau jusqu'au protocole de la blockchain. Description du sujet:  Le but de ce stage est de mettre en place un environnement de simulation afin d'analyser les deux solutions ,Ouroboros et Tendermint, en se concentrant sur la façon dont la Proof of Stake est employée .L'objectif est en effet de souligner et d'analyser dans quelles conditions la sécurité et ou les conditions de vie peuvent être violées .En particulier , on s'intéressera à l'impact potentiel de mauvaise configuration de mécanisme de Proof of Stake c'est à dire les occurrences de fork et leur gestion.Le candidat retenu se joindra au laboratoire pour des systèmes d'information fiables , intelligents et auto organisateurs . Le stagiaire aura pour activités : - la préparation de l'état de l'art sur les  blockchains Tendermint et Ouroboros  , - l'élaboration d'un modèle de simulation (avec ses tests automatisés )d'ajout de nouveau bloc en cours d'exécution sur différents nœuds sur les deux approches , - la présentation des conclusions sur la sécurité et ou les garanties de vie , l'établissement des différences effectives que les deux approches apportent aux blockchains. •

Intégration à la plateforme CIVA d'un intersecteur rayon surface.

DISC

Mathématiques, information  scientifique, logiciel - Mathématiques, information  scientifique, logiciel

Saclay

Ile de France

6 mois

7001

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : thibaud.fortuna@cea.fr

 Dans le cadre de la simulation d’inspection en ultrasons, le département travaille sur le développement d'un code semi-analytique basé sur une méthode d’intersection rayon/surface. Actuellement les surfaces utilisées sont des surfaces élémentaires (plan, cylindre, cône, sphère, tore) pour les cas simples, ou des surfaces triangulées pour les cas plus complexes. La triangulation introduit une approximation qui est préjudiciable quand on souhaite une simulation précise. La prise en compte de surfaces NURBS permettrait d’éviter une telle approximation.  L’objectif du stage est d’implémenter et d’intégrer à CIVA un algorithme d’intersection efficace entre un rayon et une surface NURBS. L’étudiant devra au préalable définir les structures de données C++ associées à une surface NURBS et implémenter les services d’évaluation (point, normale, courbure) et de visualisation d’une telle surface. Il effectuera ensuite une recherche bibliographique et choisira un ou plusieurs algorithmes rayon/surface qu’il implémentera en tenant compte de la contrainte d’un environnement multithread. Enfin, il intègrera cet algorithme aux codes de simulation de CIVA et comparera les résultats obtenus avec des surfaces élémentaires (cylindre, cône, etc.) et des surfaces triangulées.

Imagerie thermique tridimensionnelle passive

DOPT

Optique et optronique - Optique et optronique

Grenoble

Rhône-Alpes

6 mois

BAC+4/+5

6993

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : thomas.perrillat-bottonet@cea.fr

Les caméras infrarouges thermiques sont aujourd'hui omniprésentes dans de nombreux secteur d'activités : contrôle industriel, automobile, domotique, défense, ... Afin de suivre l'essor de ces marchés de volume, il existe une forte concurrence pour développer des solutions de matrices de pixels de plus en plus performantes, au pas toujours plus fin et proposant des fonctionnalités optiques nouvelles. C'est dans ce contexte de miniaturisation et d'intégration de solutions au plus proche du plan focal que nous proposons d'étudier la reconstruction d'image tridimensionnelle (3D). Classiquement, l'imagerie 3D peut être réalisée par stéréoscopie, qui consiste en la prise d'au moins deux images à différentes positions et dont la combinaison restitue une information sur la profondeur. D'autres solutions, dîtes « actives », utilisent des sources externes de lumière et permettent, via la la mesure de temps de vol ou via la structuration de l'éclairement, de reconstruire l'information de profondeur. En revanche, ces solutions impliquent une mise en œuvre complexe et/ou l'utilisation de composants nombreux et coûteux, ce qui les positionne hors du contexte. Par ailleurs, il existe une grandeur électromagnétique qui possède une information de profondeur : la phase de l'onde. Les détecteurs à base de microbolomètres sont malheureusement insensibles aux variations de phase et mesurent uniquement les variations d'intensité lumineuse. Cependant, la diffraction en champ proche est un phénomène qui permet de convertir en partie une variation du front d'onde incident en une variation d'intensité. Ainsi en disposant judicieusement des structures diffractives en amont d'un plan focal, tels que des réseaux de diffraction, et en analysant les figures de diffraction résultantes, on peut en théorie reconstruire le front d'onde initial et récupérer une information sur la profondeur. La théorie de la diffraction de Fresnel permet de faire cette correspondance entre front d'onde incident et front d'onde diffracté. Cette approche a déjà été réalisée pour des imageurs dans le visible. Nous souhaiterions explorer cette avenue et ses possibilités dans le cadre de l'imagerie thermique infrarouge pour la bande 8-12µm (LWIR). L'objectif de ce stage est de réaliser une étude théorique sur la possibilité d'adapter un tel dispositif aux cahiers des charges de l'imagerie thermique infrarouge. Après avoir mené une recherche bibliographique approfondie sur le sujet et s'être familiarisé avec la théorie de la diffraction en champ proche, le stagiaire aura pour mission de proposer différentes architectures de structures diffractives, de simuler numériquement leurs comportements et de conclure quant à leurs performances. Pour candidater, merci d'envoyer directement CV+LM à thomas.perrillat-bottonet@cea.fr

Déformation et contrôle des contraintes dans des structures à base de GeSn pour l'amélioration de l'émission de lumière dans le moyen infra-rouge

DOPT

Optique et optronique - Optique et optronique

Grenoble

Rhône-Alpes

4 mois

6991

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : vincent.reboud@cea.fr

Au sein du Département Optique et Photonique, le Laboratoire Composants Photoniques CMOS est un leader mondial dans le développement et la fabrication de composants photoniques Silicium (ou CMOS) pour les communications optiques. La miniaturisation des transistors dans les circuits intégrés, pose de nouveaux défis associés à la saturation en débit et à l'échauffement des interconnexions métalliques utilisées dans les procédés standard. Pour surmonter ce problème, la photonique sur silicium, autrement dit l'intégration de capacités de communication optique à ultra-grande vitesse avec des circuits intégrés CMOS offre des capacités en rupture. En utilisant la lumière à la place des électrons pour porter l'information, les circuits optiques donnent la possibilité de transmettre des données à plus grand débit, tout en supprimant les problèmes de dissipation thermique et en permettant une miniaturisation à l'échelle micrométrique.   Dans le cadre de ces activités, de nouvelles avancées sur les alliages à base de GeSn pourraient mener à terme à la création d'une plateforme photonique Silicon/Germanium totalement compatible avec les technologies CMOS. Suite à la démonstration de l'effet laser à basse température dans des alliages à forte concentration d'étain par des équipes du CEA Grenoble, un des enjeux majeurs actuel est le contrôle des contraintes dans les couches à base de GeSn permettant d'améliorer significativement les propriétés optoélectroniques de sources lumineuses et de photodétecteurs. La personne sélectionnée s'associera aux permanents de l'équipe pour concevoir et caractériser des composants actifs à base de Ge et de GeSn déformés. Des modélisations multi-physiques seront utilisées pour modéliser et optimiser les composants photoniques.  L'objectif du stage est de répondre aux aspects suivants : - de mesurer et de comprendre la dépendance de la déformation de couches tenseurs déposées sur des couches à base de GeSn en fonction des épaisseurs et de la concentration en Sn des différents composants fabriqués. - d'analyser de ces phénomènes de déformation avec des logiciels de simulation. - de proposer des structures ou de règles de conception permettant d'améliorer les performances des composants déformés à base de GeSn. Pour candidater, merci d'envoyer CV+LM à vincent.reboud@cea.fr

Qualification d'un nouveau procédé de mise en courbure de capteurs

DOPT

Optique et optronique - Optique et optronique

Grenoble

Rhône-Alpes

6 mois

BAC+4/+5

6986

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : bertrand.chambion@cea.fr

Depuis plusieurs années, le LETI travaille au développement de capteurs incurvés, identifiés comme étant une solution innovante pour la conception de nouvelles caméras. Ce type de détecteurs apporte pour les clients du CEA plusieurs avantages, parmi lesquels nous pouvons citer le gain en poids, en encombrement, ou encore en qualité d'image pour les systèmes optiques. Aujourd'hui, notre but est de valoriser cette technologie à travers des démonstrateurs, et stimuler l'ouverture de nouveaux débouchés commerciaux. Pour arriver à ce but, il est nécessaire de développer et maîtriser les procédés de fabrication de mise en courbure collective de puces électroniques. Ce stage se déroulera au sein du Laboratoire d'Assemblage et de Packaging pour la Photonique (LA2P) du département d'optique et photonique (DOPT) du CEA-LETI. Le travail se focalisera dans un premier temps sur la compréhension des différentes procédés de fabrication envisagés, avec une phase procédés/caractérisations sur wafers. Dans un second temps le stagiaire devra proposer des solutions techniques de laboratoire pour le packaging collectif d'imageurs courbes et monter le ou les bancs de test associés. Enfin, des tests sur wafers et d'assemblages seront menés pour évaluer les solutions envisagées, comprendre leurs limites, et proposer des améliorations technologiques. Concrètement, il sera demandé à la personne candidate de prendre en main rapidement les premières démonstrations de courbure collective réalisé au laboratoire. Il/elle devra maîtriser à la fois les aspects mécaniques théoriques et pratiques, afin d'apporter un avis critique sur les résultats obtenus. Des synthèses de résultats seront demandées régulièrement afin d'assurer une capitalisation efficace. La personne candidate, issue d'une formation niveau M2/ingénieur généraliste ou ingénieur mécanique ayant des connaissances en conception mécanique et procédés, devra présenter une bonne autonomie à la fois en théorie et pratique, rigueur et esprit de synthèse. Contacts: bertrand.chambion@cea.fr tel: 04 38 78 13 40 / stephane.caplet@cea.fr tel: 04 38 78 67 06

Stage-Etude de Faisabilité de micro-laser hybrides III/V sur silicium fin H/F

DOPT

Optique et optronique - Optique et optronique

Grenoble

Rhône-Alpes

4-6 mois

BAC+4/+5

6985

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : karim.hassan@cea.fr

Les liens optiques fibrés sont aujourd'hui communément utilisés pour les télécommunications longue distance (Metro, FFTH) et courte distance (Datacenters). L'amélioration des performances ainsi que la co-intégration des circuits optiques avec les circuits électroniques restent un enjeu majeur pour les décennies à venir afin de réduire la consommation énergétique des centres de calcul et des outils de communications associés. La photonique sur silicium apparait dans ce contexte comme une solution bas coût et facilement intégrable avec l'électronique qui génère et traite les données. Le développement de micro-sources lasers III-V intégrés sur silicium pourrait répondre à certaines problématiques, non seulement pour les communications courtes distance dans les datacenters mais également pour les échanges de données entre puces sur une même carte mère ou encore l'aide aux calculs multiprocesseurs. L'objectif du stage est d'analyser les différentes microcavités lasers III-V démontrées dans la littérature afin d'évaluer leur potentiel d'intégration sur un circuit photonique en silicium. Cette analyse sera réalisée grâce à des moyens numériques existant pour les calculs électro-optiques (Lumerical, PhotonDesign, ...), thermiques (Comsol). Des modèles analytiques pourront être développés pour une compréhension détaillée des phénomènes physiques en présences, et ainsi être à même de pousser les performances des micro-lasers au-delà de l'état de l'art. Les contraintes de fabrications devront également être prises en compte afin de choisir une microcavité laser d'intérêt capable d'être fabriqué ultérieurement sur des lignes de fabrications CMOS (200 ou 300mm). Contact: Dr. Karim HASSAN, CEA-LETI, Laboratoire de Photonique sur Silicium, karim.hassan@cea.fr

Evaluation de la tenue d'un clampage électrostatique sur substrats atypiques

DOPT

Optique et optronique - Optique et optronique

Grenoble

Rhône-Alpes

6 mois

BAC+4/+5

6977

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : julie.abergel@cea.fr

La Plateforme Photonique comporte une salle blanche spécialisée dans le traitement de substrats exotiques de par leur composition chimique, leur fragilité, leur format, ou leur épaisseur, et permet d'obtenir des composants à l'état de l'art mondial dans le domaine de l'imagerie infrarouge, de la visualisation, ou de la communication haute fréquence. Pour palier à certaines problématiques de manipulation (taux de casse, accessibilité à des équipements automatisés et standardisés), des solutions de clampage temporaire sur substrats silicium standard sont étudiées. Dans cette optique, le LETI s'est équipé d'une station de clampage électrostatique. L'objectif de ce stage est de mettre en place un procédé de clampage électrostique sur différents types de substrats, et d'évaluer sa compatibilité avec les étapes classiques de la microtechnologie (recuits, étapes chimiques, lithographie, procédés sous plasma ou faisceaux d'ions). Une réflexion sur la protection du substrat receveur sera également abordée. Ce stage s'adresse à un étudiant ayant un goût prononcé pour le travail expérimental et de bonnes connaissances en procédés de microtechnologies. Une expérience en salle blanche serait un plus. Pour candidater, merci d'adresser directement CV+LM à julie.abergel@cea.fr

Développement d'un mailleur hexaédrique par sous-domaines pour les calculs éléments finis sur la thématique du contrôle non destructif.

DISC

Mathématiques, information  scientifique, logiciel - Mathématiques, information  scientifique, logiciel

Saclay

Ile de France

6 mois

6951

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : vincent.bergeaud@cea.fr

 Le département DISC travaille sur le développement d'un code éléments finis basé sur une méthode de décomposition de domaines. Dans le cadre de la simulation d'inspection en ultrasons, ce code est exploité via un couplage avec les méthodes semi-analytiques de CIVA. Dans ces simulations, on étudie l'interaction entre une onde ultrasonore se propageant au sein d'une pièce inspectée et un défaut (fissure, trou) présent au sein de la pièce. L'utilisation du code éléments finis permet d'affiner les résultats à la proximité des défauts étudiés. Le code fonctionne avec des éléments finis heaxédriques définis dans chacun des sous-domaines. Actuellement, la mise en place de maillages autour du défaut se fait à partir de défauts type pour lesquels on sait générer des maillages hexaédriques par sous-domaines. Cela limite l'application à des géométries de défauts simples. Le travail du stagiaire consistera à s'inspirer d'articles de recherche en éléments finis ou en visualisation pour développer des procédures de maillages permettant de généraliser les calculs à des défauts plus complexes (fissures ramifiées notamment).

Benchmark des analyses réalisées dans les panoramas brevets et publications scientifiques - mise en place d'indicateurs brevets / publications

DirVALO

Valorisation promotion gestion information - Valorisation promotion gestion information

Grenoble

Rhône-Alpes

6 mois

6935

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : cecile.coutard@cea.fr

Le/la stagiaire sera en charge d'un benchmark des analyses réalisées dans les panoramas brevets et publications scientifiques afin d’identifier des analyses intéressantes et d’améliorer la qualité des rapports réalisés. Il/Elle pourra également être amenée à mettre en place des indicateurs brevets / publications sur les grands domaines technologiques du CEA. Le/La stagiaire participera également aux différentes activités du service : - Panoramas brevets / publications scientifiques, recherche d'antériorité, recherche d’informations : Etats de l’art / études bibliométriques sur des domaines technologiques divers ayant pour objectif de faire ressortir les nouvelles tendances technologiques, les applications et les acteurs, les réseaux de collaboration, … Optimisation de l’outil d’analyses statistiques (mise à jour des fichiers d’affiliations) - Veille scientifique et technico économique: Mise en place et suivi de sujets de veille scientifique, technique et marché Paramétrage de l’outil de veille, diffusion de l’information Au quotidien, il/elle sera amené à travailler en proche collaboration avec les ingénieurs spécialisés en bibliométrie, marketing, ingénieurs brevets, et chercheurs. Démarrage du stage entre Février et Avril 2019

Conception, réalisation et caractérisation d'un détecteur optique de particules de nouvelle génération. Application à la mesure de la qualité de l'air

DOPT

Optique et optronique - Optique et optronique

Grenoble

Rhône-Alpes

6 mois

BAC+4/5

6859

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : pierre.barritault@cea.fr

Le laboratoire des Capteurs Optiques (LCO) du CEA/LETI s'intéresse aux applications innovantes de l'optique et en particulier à l'utilisation de la photonique aux échelles nanométriques : plasmoniques, opto-mécaniques, photo-acoustiques, bio-photoniques. Le LCO conçoit (simulations optiques, logiciel de design), fabrique en salle blanche et caractérise des capteurs photoniques pour différentes applications telles que la détection de gaz, de particules ou de molécules biologiques.   L'objectif principal du stage est la conception et la mise en œuvre d'un détecteur de particules fines (PM pour Particulate Mater) basé sur un principe innovant d'imagerie de figure de diffusion. Ce type de détecteur associe des problématiques d'instrumentation et de conception optique mais également d'aéraulique. En effet, vu les relativement faibles concentrations de PM dans l'air, les détecteurs de PM ne peuvent fonctionner en passif. Il est donc nécessaire de mettre en œuvre une ventilation dynamique qui permet d'augmenter le volume d'air analysé pendant la durée de la mesure. Pour l'instant, les travaux menés au sein du LCO se sont principalement concentrés sur la partie optique du système. Le stagiaire aura en charge l'étude de la partie aéraulique du détecteur. Un travail de simulation lui permettra de déterminer les caractéristiques du système de ventilation nécessaire à la détection de PM. S'en suivra une phase de conception et d'adaptation au système d'imagerie; puis la réalisation et l'assemblage du système complet. Le détecteur sera finalement testé sur un banc de génération de PM calibré. Merci d'adresser directement votre CV+LM à pierre.barritault@cea.fr

Mise en œuvre de la Spectroscopie d'Impédance pour l'analyse des µLED

DOPT

Optique et optronique - Optique et optronique

Grenoble

Rhône-Alpes

6 mois

Ingénieur/ BAC+5

6839

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : pascale.pham@cea.fr

Le Laboratoire des Composant Emissifs du Département Optique et Photonique du CEA-LETI, développe des micro-écrans composés de micro-diodes électroluminescentes (µLED) au nitrure de gallium (GaN). L'émergence du marché des lunettes à réalité virtuelle ou augmentée ainsi que l'éclairage matriciel crée de nouveaux besoins pour les micro-écrans. D'une part, l'augmentation de la résolution de la matrice et/ou la diminution de la taille du pixel doivent satisfaire les exigences de faible consommation pour les applications nomades. D'autre part, l'optimisation du rendement énergétique ainsi que les problématiques de dissipation thermique sont des points à améliorer.Les mécanismes physiques sous-jacents au fonctionnement d'une LED GaN sont complexes et leurs actions respectives sur son comportement, notamment lorsque ses dimensions sont fortement réduites, difficiles à évaluer. Les techniques de caractérisation habituellement utilisées pour l'étude des LED GaN (Electro, Photo et Cathodo-Luminescence, courbes I-V…) sont des méthodes statiques où l'excitation est un signal continu. Les techniques dynamiques comme l'électroluminescence pulsée et la Spectroscopie d'Impédance (SI) pour l'étude de LED GaN commerciales ont été abordées récemment au laboratoire [1]-[2]. Elles sont apparues complémentaires aux techniques statiques, donnant accès à d'autres paramètres électriques et/ou électro-optiques du GaN et/ou du composant. De manière plus générale, nous avons déjà démontré, pour d'autres applications, tout l'intérêt de la SI qui, lorsque couplée à la simulation numérique électrique, permet l'optimisation des microsystèmes [3]-[4].Ce stage a pour principal objectif de mettre en œuvre la SI et d'étudier le cas « relativement » simple des contacts électriques sur GaN. Une suite consistera en l'étude de composants électriques puis électro-optiques développés au laboratoire. Pour ce faire, le stage se déroulera selon les étapes suivantes : · Compléter le banc de test du laboratoire avec un impédancemètre commercial (VMP2, société BioLogic) : cette première étape nécessitera de réaliser une connectique électrique entre l'appareil de mesure et une station de test sous pointes. · Identifier les plages d'amplitudes des impédances à mesurer ainsi que les plages des fréquences d'intérêt. Le BioLogic VMP2 étant un impédancemètre destiné aux applications électrochimiques, cette étape permettra de planifier l'acquisition éventuelle d'un impédancemètre adapté pour les applications µLEDs. Analyser les spectres d'impédance mesurés via la méthode des circuits électriques équivalents. Une éventuelle poursuite en thèse sera envisageable selon les résultats obtenus lors du stage. Il s'agira de mettre en œuvre des modèles numériques électriques (validés par la SI) et thermiques capables d'anticiper les effets de la miniaturisation des LED GaN. Merci de candidater directement à l'adresser suivante : pascale.pham@cea.fr

Simulation de circuits complexes en Photonique sur Silicium et de leur intégration en modules

DOPT

Optique et optronique - Optique et optronique

Grenoble

Rhône-Alpes

4 à 5 mois

BAC + 4

6833

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : alexandre.ferron@cea.fr

Au sein du Département Optique et PhoTonique (DOPT) du CEA LETI, le Laboratoire d'Imagerie «Infrarouge Refroidi » (LIR) développe les nouvelles générations de détecteurs « infrarouge » refroidis à base du semi-conducteur CdHgTe, dédiés à des applications de défense, des applications spatiales (cartographie satellitaire IR, prévision météo), des applications scientifiques d'astrophysique, ainsi que des applications médicales. Ces travaux sont menés en étroite collaboration avec Sofradir, aujourd'hui leader mondial en imageur IR. Le LIR dispose d'une forte expertise en caractérisation et en simulation des composants pour l'imagerie IR. Cette expertise concerne notamment l'étude des caractéristiques I(V), C(V), les réponses spectrale et spatiale, les mesures d'effet Hall et de durée de vie. L'analyse des mesures de l'effet Hall nécessite un traitement particulier pour extraire un spectre de mobilités. La méthode développée au LIR est le f-MEMSA (full Maximum Entropy Mobility Spectrum Analysis) qui utilisent le principe de maximum d'entropie et le théorème de Lagrange. Le stagiaire devra dans un premier temps se familiariser avec les différentes MSA via une étude bibliographique et la compréhension du code existant qu'il pourra adapter si des voies d'améliorations majeures sont détectées. Ensuite, il implémentera une MSA sur la base de l'algorithme de Bryan et/ou sur une autre méthode innovante issue de l'étude bibliographique. Finalement, le stagiaire comparera la ou les solutions optimisées à l'existant grâce à des vecteurs de tests prédéfinis. Autonomie et force de propositions sont des qualités requises pour mener cette étude. Merci de candidater à l'adresse suivante :alexandre.ferron@cea.fr

Gestionnaire administratif pour des missions dans les domaines de la qualité et de la sécurité.

CEAGRE/SIE

Administration d'entreprise et communication - Administration d'entreprise et communication

Grenoble

Rhône-Alpes

2-4 mois

6826

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : simone.vandroux@cea.fr - loic.esturillo@cea.fr

Missions : Dans le domaine de la sécurité : - Mises à jour et rédaction des consignes d'intervention. Il s'agit de consignes à destination des équipes d'intervention (l'équivalent des pompiers sur le site du CEA Grenoble) qui détaillent les actions à effectuer dans chaque local concerné en cas d'incident, en interface avec les différents ingénieurs sécurité du site. - Mises à jour des documents et moyens relatifs à la gestion de crise au niveau des SIE.   Dans le domaine de la qualité : - Mise au point de formulaires types (contrôles de prestations, fiches réflexes) - Rédaction d'un mode d'emploi pour une application existante de gestion de contrats et suivi de l'utilisation de celle-ci

Apprentissage profond pour l'amélioration des méthodes d'imagerie ultrasonores en contrôle non destructif

DISC

Mathématiques, information  scientifique, logiciel - Mathématiques, information  scientifique, logiciel

Saclay

Ile de France

2 mois

6727

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : christophe.reboud@cea.fr

Dans le domaine du Contrôle non Destructif (CND), les méthodes d'imageries sont en plein essor : méthodes de « beamforming » pour les ultrasons, « computed tomography » pour les rayons X. Elles permettent de transformer des signaux physiques en images interprétables par les opérateurs. Cependant, Les volumes de données à traiter deviennent de plus en plus importants et de nouvelles méthodes d'analyse doivent être développées. Récemment une nouvelle technologie émerge pour la reconstruction d'images : le Deep Learning. Les premiers résultats obtenus par des équipes spécialisées semblent être prometteurs à la fois pour accélérer les algorithmes de reconstruction ou limiter le nombre de données mais aussi pour augmenter de la résolution des images reconstruites. Le Département Imagerie Système pour le Contrôle (DISC) de l'institut CEA LIST travaille activement sur le développement et l'amélioration des algorithmes de reconstruction ultrasonores de type « beamforming » (on peut citer parmi ceux-ci les algorithmes SAFT, TFM, PWI, …). L'objet du stage proposé est de développer des algorithmes alternatifs basés sur les outils de Deep Learning. Grâce au logiciel CIVA (plateforme de simulation multi-physiques en contrôle non destructif, développée au DISC), des bases de données importantes de signaux simulés pourront être rapidement générées. Elles permettront l'évaluation poussée des performances des algorithmes développés et leur comparaison aux algorithmes existants. Dans ce stage, on se limitera à la mise en place d'outils pour le traitement de signaux ultrasonores. L'étudiant devra, dans un premier temps, prendre en main le module de simulation ultrasonore de CIVA afin de générer des bases de données de signaux simulés. Il se familiarisera avec les algorithmes de reconstruction ultrasonores implémentés dans CIVA (état de l'art). Puis, il étudiera un framework de Deep Learning (Tensorflow) pour mettre en place la chaine de traitement des données ultrasonores afin de reconstruire une image des défauts dans la pièce inspectée. L'outil développé sera ensuite comparé aux algorithmes de l'état de l'art en termes de qualité d'image et de temps de calcul. Si à l'issue de ce stage les résultats sont concluants, des possibilités d'extensions à d'autres physiques seront envisagées notamment à celle des rayons X. Le framework TensorFlow pourra également être utilisé pour d'autres tâches liées à l'aide au diagnostic en CND (reconnaissance de forme, classification…).

Développement software embarqué sur un réseau de capteurs sans fil multi-usage

DPLOIRE

Composants et équipements électroniques - Composants et équipements électroniques

Nantes

Grand Ouest

6 mois

6310

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : xavier.faure@cea.fr

Une première étape, dans ce contexte, est proposée au travers la mise en œuvre d'un tel réseau de capteurs dans les locaux du CEA Tech sur Bouguenais. Constitués de bureaux mais également d'une halle technique, plusieurs capteurs ont d'ores et déjà été identifiés pour, d'une part, qualifier les ambiances des bureaux mais également de monitorer certains postes de consommation de la halle technique d'autre part. Ainsi, les actions suivantes devront être réalisées dans le cadre du stage : • Développer le logiciel embarqué du nœud permettant de récupérer les données des capteurs • intégrer et paramétrer une stack radio pour remonter ces données jusqu'à un serveur • Optimiser la consommation énergétique des nœuds • Dimensionner, installer et configurer la partie serveur • Développer des outils pour faciliter le déploiement du réseau selon certains besoins spécifiés par les utilisateurs Une intégration de certaines briques technologiques du CEA-Tech et/ou de projets open source dédiés à cette problématique permettra au candidat de mener à bien le travail dans le temps imparti.

Elagage de trie d'état adaptatif dans les Blockchains

DILS

Mathématiques, information  scientifique, logiciel - Mathématiques, information  scientifique, logiciel

Saclay

Ile de France

6 mois

6110

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : sara.tucci@cea.fr

Le stage s'’inscrit dans le cadre de travaux menés au sein d'une équipe du CEA LIST qui développe des systèmes d'information coopératifs de confiance (LICIA). L'équipe développe des apllications de type blockchain et s'intéresse aux aspects protocoles distribués dans ce contexte. Le stage se déroulera au sein du LICIA sur le site du CEA à NanoINNOV sur le plateau de Saclay. Description du sujet: Bitcoin est un système de payement P2P inventé en 2008 et publié en tant que logiciel libre en 2009. Depuis sa création Bitcoin est devenu la plus importante crypto-monnaie utilisée actuellement. Ethereum a introduit une blockchain qui permet aux utilisateurs de développer , exécuter et utiliser des contrats intelligents. Un contrat intelligent est une collection de code et de données qui résident à une adresse spécifique sur la chaine de blocs Ethereum. Pour des raisons d'efficacité , dans Ethereum, contrairement à bitcoin , chaque bloc contient une racine d'état qui stocke l'état complet du système : tous les soldes de comptes , contrats intelligents et les nonces de compte sont à l'intérieur .cependant , l'un des problèmes importants , concernant les tentatives d'état est la grande quantité de données que les utilisateurs doivent stocker . Pour résoudre ce problème , une approche d'élagage d'arbres d'état a été proposée .L'idée est de compter les références à suivre lorsque les nœuds tombent de l'état trie , et à ce moments là de les supprimer , à moins que le même nœud ne soit à nouveau utilisé dans les prochains X blocs .cependant trouver la bonne valeur de X n'est pas trivial . Travail a réaliser : Sur la base de cette observation , l'objectif du stage est de développer une approche adaptative pour rendre l'élagage de l'état efficace et d'étudier les implications de l'approche développée . A cette fin , une approche d'ajustement des paramètres adaptatifs sera utilisée pour trouver la valeur X dynamique. L'approche sera d'abord testée sur un simulateur puis sur un réseau privé Ethereum. Le stagiaire aura pour activités de : -préparer un état de l'art sur les essais d'état dans les systèmes blockchain , -préparer un état de l'art sur les approches de réglage de paramètres adaptatifs , -développer un modèle de simulation fonctionnant sur un seul nœud sur un ordinateur , développer la conception finale de l'approche sur Ethereum et la tester sur un réseau privé Ethereum. •

Identification des aspects polymorphes appliquée à la transformation import des modèles

DILS

Mathématiques, information  scientifique, logiciel - Mathématiques, information  scientifique, logiciel

Saclay

Ile de France

4 à 6 mois

6012

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : gabriel.pedroza@cea.fr

Les langages de programmation et approches Orientés Objets( OO) par ex.Java, supportent la notion de polymorphisme des objets. Cette notion permet l'implémentation multiple d'une notion concept sur des objets différents selon les propriétés et méthodes spécifiées .en particulier , les objets héritant d'un même objet père peuvent redéfinir les méthodes héritées pour les adapter à leur contexte local tout en gardant les propriétés héritées .Ce stage aborde le problème inverse , c'est à dire celui d'identifier les aspects polymorphes des objets définis dans des contextes OO différents - par ex. langages , méta modèles , langages de programmation différents .L'objectif global est de trouver les points communs et les spécificités des objets .L'identification des points communs et des spécificités dans deux langages méta modèles est un problème complexe car on a besoin d'analyser leur syntaxe structure ainsi que leur sémantique .Pour limiter la compléxité , on propose le schéma suivant : on considère un langage source OO (méta modèle) et des instances (modèles )et un langage cible OO (méta modèle )et des instances (modèles ) et on se propose de : -définir un ensemble de règles syntaxiques qui permettent la comparaison et mise en relation des objets associés à la même notion concept - définir un ensemble de règles syntactiques qui permettent la comparaison et mise en relation des objets associés aux notions différentes - définir et implémenter la transformation d'un objet source vers un ou plusieurs objets cible afin de compléter ces derniers en suivant les règles de transformation préalablement définies - utiliser les fonctions de transformation définies pour mapper les objets dans une instance source vers l'instance cible Le problème abordé dans ce stage se réduit souvent à l'import d'une base de connaissance vers un modèle cible .Ainsi, on peut se positionner dans la logique de transformation de modèles .Vu que le laboratoire développe des approches IDM, et l'outil Papyrus , la transformation à développer devra être basée sur l'API Eclipse Ecore .afin d'améliorer certains aspects de format xml, il est prévu que la ou le stagiaire ait besoin de parser des entrés en se basant sur des outils tel que SAX.

Etude d'un dispositif de génération d'ondes ultrasonores de forte amplitude pour la mesure de nonlinéarités associées au vieillissement de matériaux

DISC

Instrumentation, métrologie et contrôle - Instrumentation, métrologie et contrôle

Saclay

Ile de France

5 à 6 mois

Ingénieur généraliste ou Master 2ème année

5744

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : guillemette.ribay@cea.fr

Au cours de leur vie, les composants et structures utilisées dans de nombreux domaines (aéronautique, nucléaire, pétrolier, ferroviaire…) subissent des contraintes mécaniques et thermiques importantes conduisant à l'apparition de microfissures, elles-mêmes finissant par donner naissance à des macro-fissures qui menacent alors l'intégrité du composant. Pour des raisons évidentes de sécurité, ces composants sont alors régulièrement inspectés par des procédés de contrôle non destructifs. Si les macro-fissures d'ouverture suffisante sont généralement aisées à détecter par des techniques de CND classiques, notamment par ultrasons linéaires, il en est autrement des microfissures ou des fissures dites `fermées', c'est-à-dire dont les bords sont trop peu éloignés. Des méthodes de contrôle par ultrasons non linéaires ont été étudiées depuis une quinzaine d'année et sont prometteuses. Des phénomènes de génération de sur-harmoniques ont été mesurés avec des ondes guidées non linéaires interagissant avec des microfissures dans des composants assimilables à des plaques minces. Cependant, ces méthodes peuvent être délicates à mettre en œuvre industriellement en raison de l'usage de fortes tensions d'excitation des capteurs (sources de non linéarités indépendantes des défauts, ou bien de risques de sécurité pour les opérateurs) ; de plus, les méthodes publiées ne sont pas applicables à toute géométrie de composant ni matériau. Au CEA-LIST, un dispositif de génération d'ondes de fortes amplitudes ultrasonores a été développé (thèse de Paul Zabbal). Il utilise des tensions électriques d'excitation contenues dans une plage de valeurs classiquement utilisées lors des contrôles par ultrasons linéaires. Le dispositif exploite en effet les propriétés d'invariance par retournement temporel des ondes élastiques dans un bloc métallique réverbérant pour focaliser l'énergie en sortie du dispositif après une phase d'apprentissage et un post-traitement adéquat. L'un des objectifs de ce stage long (5 à 6 mois) sera alors d'adapter le dispositif pour le rendre compatible avec le contrôle par ultrasons non linéaires de microfissures, provoquées par les phénomènes de corrosion sous contraintes ou fatigue thermique que subissent les matériaux du nucléaire. Outre la réalisation de nombreuses expériences sur des échantillons représentatifs, des modèles pourront être développés afin d'optimiser le procédé ainsi que le post-traitement des signaux mesurés, et de rendre compte des phénomènes physiques observés.

Voir toutes nos offres