Direction scientifique
Transfert de connaissances vers l'industrie

Programme de stages

Recherche biomédicale, clinique, préclinique >> Recherche biomédicale, clinique, préclinique
161 proposition(s).

Etude expérimentale d'un modèle de prélèvement transcutané du gaz carbonique sanguin

DTBS

Santé - Santé

Grenoble

Rhone-Alpes

4 à 6 mois

Ecole d'ingénieur ou master 2

10849

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : pierre.grangeat@cea.fr

Les maladies respiratoires affectent les échanges gazeux entre le sang et l’air expiré, et donc la concentration des biomarqueurs dans le sang. La mesure transcutanée des gaz du sang permet de suivre en continue la concentration de certains composés volatils, notamment le dioxyde de carbone. Le Laboratoire LS2P (Systèmes Portés par la Personne) du DTBS (Département des Technologies pour la Biologie et la Santé) développe un système innovant de mesure de la pression transcutanée (PtcCO2) du gaz carbonique produit par désorption par le sang et diffusion à travers la peau, utilisant un chauffage local. L'approche standard repose sur une mesure électrochimique du gaz carbonique. Nous proposons une approche alternative innovante reposant sur un canal thermo-fluidique pour prélever le gaz carbonique et une mesure optique pour améliorer la résolution temporelle de la mesure. Pour améliorer l’estimation de la pression du gaz carbonique contenu dans le sang à partir de la mesure optique, nous proposons d’étudier un modèle de prélèvement décrivant la désorption, le transport à travers la peau et le dispositif, et le mélange des gaz avec l’air ambiant. Ce modèle permettra notamment de décrire la cinétique des phénomènes intervenant dans le prélèvement, d’estimer la pression du gaz carbonique dissout à partir de la pression du gaz carbonique calculée dans la cellule de collecte, et d’optimiser le dimensionnement du canal de prélèvement et les performances du dispositif. Le stage consisterait à réaliser un dispositif permettant l’adsorption et la désorption du gaz carbonique dans un liquide, typiquement de l’eau avec différents produits dissouts, de proposer un modèle de prélèvement et d’étudier les performances de ce modèle sur une campagne de mesure expérimentale. La mesure du gaz carbonique produit par désorption se ferait à l’aide du dispositif de mesure de la pression transcutanée (PtcCO2) du gaz carbonique développé au LETI. Ce modèle de prélèvement serait ensuite validé sur des données issues d’une campagne d’expérimentation clinique lors de tests physiologiques. Ce sujet associe de la modélisation, de l’expérimentation physique et du traitement du signal.

Télécharger l'offre (.zip)

Evaluation d'une solution d'imagerie infrarouge 3D passive

DOPT

Composants et équipements électroniques - Composants et équipements électroniques

Grenoble

Rhone-Alpes

6 mois

10844

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : thomas.perrillat-bottonet@cea.fr

Les caméras infrarouges thermiques sont aujourd'hui omniprésentes dans de nombreux secteur d'activités : contrôle industriel, automobile, domotique, défense, ... Afin de suivre l'essor de ces marchés de volume, il existe une forte concurrence pour développer des solutions de matrices de pixels de plus en plus performantes, au pas toujours plus fin et proposant des fonctionnalités optiques nouvelles. C'est dans ce contexte de miniaturisation et d'intégration de solutions au plus proche du plan focal que nous proposons d'étudier la reconstruction d'image tridimensionnelle (3D). Classiquement, l'imagerie 3D peut être réalisée par stéréoscopie, qui consiste en la prise d'au moins deux images à différentes positions et dont la combinaison restitue une information sur la profondeur. D'autres solutions, dîtes « actives », utilisent des sources externes de lumière et permettent, via la la mesure de temps de vol ou via la structuration de l'éclairement, de reconstruire l'information de profondeur. En revanche, ces solutions impliquent une mise en œuvre complexe et/ou l'utilisation de composants nombreux et coûteux, ce qui les positionne hors du contexte. Par ailleurs, il existe une grandeur électromagnétique qui possède une information de profondeur : la phase de l'onde. Les détecteurs à base de microbolomètres sont malheureusement insensibles aux variations de phase et mesurent uniquement les variations d'intensité lumineuse. Cependant, la diffraction en champ proche est un phénomène qui permet de convertir en partie une variation du front d'onde incident en une variation d'intensité. Ainsi en disposant judicieusement des structures diffractives en amont d'un plan focal, tels que des réseaux de diffraction, et en analysant les figures de diffraction résultantes, on peut en théorie reconstruire le front d'onde initial et récupérer une information sur la profondeur. La théorie de la diffraction de Fresnel permet de faire cette correspondance entre front d'onde incident et front d'onde diffracté. Cette approche a déjà été réalisée pour des imageurs dans le visible. Nous souhaiterions explorer cette avenue et ses possibilités dans le cadre de l'imagerie thermique infrarouge pour la bande 8-12µm (LWIR). L'objectif de ce stage est de réaliser une étude théorique sur la possibilité d'adapter un tel dispositif aux cahiers des charges de l'imagerie thermique infrarouge. Après avoir mené une recherche bibliographique approfondie sur le sujet et s'être familiarisé avec la théorie de la diffraction en champ proche, le stagiaire aura pour mission de proposer différentes architectures de structures diffractives, de simuler numériquement leurs comportements et de conclure quant à leurs performances. Ce stage se déroulera au sein du Laboratoire d'Imagerie Thermique et THz (LI2T) sur le site du CEA de Grenoble. Pour candidater merci d'envoyer CV+LM à l'adresse suivante: thomas.perrillat-bottonet@cea.fr

Télécharger l'offre (.zip)

Le concept d'environnement d'exécution fiable (TEE) a été conçu pour séparer un système d'exploitation ordinaire des applications sensibles sur le plan de la sécurité. Dans un écosystème TEE, différents fournisseurs de périphériques peuvent utiliser différentes implémentations TEE et installer des applications fiables dans le TEE. Comme ces applications de confiance sont principalement utilisées pour gérer des opérations sensibles du point de vue de la sécurité, le TEE doit s'assurer que celles-ci proviennent de sources fiables et ne contiennent pas de code malveillant. Dans ce contexte, un protocole interopérable en cours de standardisation a été proposé pour l'installation et la gestion d'applications de confiance fonctionnant sur des TEEs de différents périphériques. Le stage vise à développer ce protocole de gestion d'applications de confiances sur TEE.

Mathématiques, information  scientifique, logiciel - Mathématiques, information  scientifique, logiciel

Saclay

Ile de France

7 mois

10843

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : nouha.oualha@cea.fr

Pour réaliser l'objectif de stage, le stagiaire déterminera, avec l’aide de son encadrant, les mécanismes de sécurité (p. ex. chiffrement, signature, gestion de clés publiques) et les outils logiciels nécessaires permettant de définir une architecture de sécurité basée sur le protocole de gestion d'applications de confiance sur TEE, et participera par la suite à l'implémentation logicielle de ces mécanismes de sécurité.

Télécharger l'offre (.zip)

Dans les infrastructures identitaires complexes d'aujourd'hui, l'authentification fédérée permet de déléguer l'authentification forte d'utilisateurs (p. ex. biométrique) à une entité de confiance, ce qui permet de lutter contre la fragmentation des identités d'utilisateurs et d'améliorer la protection de leur vie privée. Après authentification, l'identité de l'utilisateur est mappée à un ensemble d'attributs (p. ex. rôle, âge), permettant ainsi à des fournisseurs de services de contrôler d'accès à leurs services. Le stage vise à développer une architecture d'authentification basée sur les attributs qui intègre à la fois l'authentification fédérée et une solution de contrôle d'accès basé sur les attributs (ABAC).

Mathématiques, information  scientifique, logiciel - Mathématiques, information  scientifique, logiciel

Saclay

Ile de France

6 mois

10841

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : nouha.oualha@cea.fr

En premier lieu, le stagiaire déterminera les mécanismes de sécurité (p. ex. chiffrement, signature, gestion de clés publiques) et les outils logiciels nécessaires permettant de définir une architecture d'authentification basée sur les attributs. Dans un second lieu, le stagiaire participera à l'implémentation logicielle de ces mécanismes de sécurité.

Télécharger l'offre (.zip)

Etude et modélisation des mécanismes de défaillance des lasers intégrés sur silicium

DOPT

Composants et équipements électroniques - Composants et équipements électroniques

Grenoble

Rhone-Alpes

6 mois

10840

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : laurent.mendizabal@cea.fr

La photonique sur silicium est une technologie qui consiste en l’intégration de différentes fonctions optiques (émission, réception, modulation…) sur une unique puce silicium et dont les applications sont nombreuses (entre autres : Datacom, LIDAR, capteurs…). Le développement des différentes briques technologiques correspondants à chacune des fonctions à intégrer est un défi technologique en soit pour, au-delà d’une démonstration de faisabilité, atteindre les performances et la robustesse attendues par les applications visées. Dans ce contexte, le stage se focalisera sur une fonction clé, à savoir l’émission de lumière, réalisée grâce au laser hybride III-V sur Silicium. Il s’agira ici de modéliser le fonctionnement de ce composant sous stress (électriques et climatiques) en fonction du temps au travers de ses variations paramétriques (optiques et électriques). Le candidat pourra pour cela s’inspirer de modèles existants dans la bibliographie sur les lasers monolithiques, pour les faire évoluer ou en proposer de nouveaux, en se basant sur les expérimentations qu’il sera amené à réaliser. Afin de mieux appréhender les phénomènes qu’il aura à observer, il pourra suivre le composant depuis son assemblage (environnement salle banche), jusqu’aux éventuelles analyses de défaillances, en passant par le test sous stress dont il aura la charge. A cette fin, un banc de test et de caractérisation électro-optique sera mis à sa disposition, banc qu’il aura à faire évoluer en fonction de ses besoins. Pour candidater, merci d'adresser directement CV+LM à l'adresse suivante : laurent.mendizabal@cea.fr Pour candidater, merci d'envoyer un mail à l'adresse suivante: laurent.mendizabal@cea.fr

Télécharger l'offre (.zip)

Caractérisation de matériaux HROx dopés pour la bolométrie

DOPT

Matériaux, physique du solide - Matériaux, physique du solide

Grenoble

Rhone-Alpes

4 mois

10839

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : delphine.brellier@cea.fr

Le stage se déroulera au sein du Laboratoire d’Imagerie Thermique et Térahertz (LI2T) du LETI/DOPT. Les capteurs qui y sont réalisés sont basés sur la technologie des micro-bolomètres, dispositifs utilisant l’échauffement thermique induit par l’absorption de photons infrarouge. Plus précisément, cet échauffement va conduire à une variation de résistivité électrique du matériau thermomètre qui est l’élément sensible du capteur. La sensibilité de cette propriété physique est illustrée par le TCR (Temperature Coefficient of Resistance) du matériau thermomètre.   L’objet du stage est de caractériser les performances TCR de matériaux dopés avec différents éléments. Pour cela, des mesures de résistance électrique à différentes températures seront réalisées afin d'évaluer les matériaux les plus prometteurs. De plus, une autre spécification importante concernant ces matériaux est à évaluer : la stabilité en température. En effet, les caractéristiques physiques du matériau thermomètre ne doivent pas évoluer avec les différents budgets thermiques subis lors des étapes d'intégration technologique ultérieures. La mise en oeuvre de traitements thermiques sur les différents échantillons précédemment évalués en TCR, permettra de déterminer la température à partir de laquelle les propriétés du matériau commencent à évoluer (notamment la résistivité électrique). D’autres caractérisations pourront également être effectuées (Raman, DRX, ...) dans le cadre du stage. Pour candidater merci d'envoyer CV+LM à l'adresse suivante: delphine.brellier@cea.fr

Télécharger l'offre (.zip)

Développement et mise en œuvre de caractérisations électriques complexes sur des dipositifs MOS utilisés pour la détection infrarouge

DOPT

Composants et équipements électroniques - Composants et équipements électroniques

Grenoble

Rhone-Alpes

6 mois

Diplôme d'ingénieur et/ou Master 2

10838

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : jean-jacques.yon@cea.fr

La technologie des détecteurs infrarouge non refroidis (microbolomètres) a ouvert le domaine de l'imagerie thermique à de nouvelles applications et aux marchés de grand volume, aide à la conduite automobile, automatisme des bâtiments connectés, smartphone... (www.lynred.com). Développée au Département Optique et Photonique du LETI, cette technologie a été transférée à la société Lynred (issue du groupe Sofradir-Ulis, situé à Veurey-Voroize, 38) en charge de son industrialisation et de sa commercialisation. Les nouveaux besoins exprimés exigent cependant que la technologie actuelle s'améliore par des développements en rupture, notamment pour réduire le pas du pixel de 12µm actuellement à une taille ultime de 5µm fixée par la diffraction optique du rayonnement infrarouge. C'est le cadre de ce stage qui porte sur l'évaluation de transducteurs thermiques MOS (Metal Oxide Semiconductor) intégrés sur film FD-SOI (Fully Depleted Silicon On Insulator) dont on attend des performances en rupture, relativement à la technologie actuelle à base de thermistors en silicium amorphe.                                                                                                                                                                                                Le stage est plus précisément consacré au test électrique de structures MOS sur SOI développées expressément pour les besoins de cette nouvelle technologie de détection infrarouge. Ainsi, l'étudiant aura en charge la caractérisation électrique sous micro-pointes de transistors FDSOI (I-V en température, mesure de bruit électronique, C(V), caractérisation des propriétés bolométriques...). L'étudiant sera de plus amené à réaliser des mesures de charge pumping sur des diodes PIN sur SOI. Il aura à sa disposition les moyens habituels de mesure (Prober analytique pour le test au niveau des plaquettes de silicium, Testeur paramétrique de semi-conducteurs, Analyseur de bruit, Banc optique) et de simulation device et process de la micro-électronique silicium. A l'issue de ses travaux, l'étudiant aura débouché sur une évaluation approfondie des dispositifs mesurés. Les résultats obtenus seront confrontés aux données de l'état de l'art et les perspectives de progression seront évaluées. Pour candidater, merci d'envoyer CV+LM à l'adresse suivante: jean-jacques.yon@cea.fr

Télécharger l'offre (.zip)

Caractérisation et simulation de diodes pour la détection infrarouge thermique

DOPT

Composants et équipements électroniques - Composants et équipements électroniques

Grenoble

Rhone-Alpes

6 mois

Bac+5: ingénieur / Master 2

10837

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : patrick.leduc@cea.fr

Le Laboratoire d'Imagerie Thermique et Terahertz du CEA/LETI est un acteur reconnu dans le domaine de l'imagerie infrarouge thermique à base de microbolomètres et à l'origine de la société Lynred (Sofradir/ULIS) dont le centre de recherche et de production se situe à Veurey-Voroize, près de Grenoble. Dans la gamme de longueurs d'onde de l'infrarouge thermique (7-14µm), la transmission atmosphérique permet la détection de variations de température de l'ordre de <1K dans la scène imagée. La miniaturisation des technologies de microbolomètres a permis d'atteindre des résolutions proches de ceux des imageurs visibles et s'est accompagnée d'une réduction du cout de fabrication. Ces avancées récentes suscitent un intéret croissant des marchés à grands volumes tels l'automobile, la domotique et les objects connectés. L'objet de ce stage est l'étude d'une technologie en rupture pour la fabrication des microbolomètres. Contrairement aux filières classiques, qui utilisent des thermsistors pour la transduction thermique en un signal électronique exploitable, on se propose d'évaluer une filière originale à base de diodes. Le stage portera plus particulièrement sur la simulation et de la caractérisation de structures de diodes réalisées au LETI sur des plaquettes en silicium. Le stagiaire aura en charge la caractérisation des propriétées électriques (I(V) en temprérature et mesures de bruit), ainsi que la simulation numérique (logiciel Sylvaco) de la structure et de ses caractéristiques électriques. A l'issue du stage, les résultats obtenus seront confrontés aux données de la littérature. Le stagiare utilisera les moyens de test et de simulation mis à disposition dans le laboratoire. Pour candidater, merci d'envoyer CV+LM à l'adresse suivante: patrick.leduc@cea.fr

Télécharger l'offre (.zip)

Etude du retrait par voie chimique de l'Alumine

DOPT

Composants et équipements électroniques - Composants et équipements électroniques

Grenoble

Rhone-Alpes

5 à 6 mois

M2 ou Ingénieur

10836

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : marion.volpert@cea.fr

Dans le cadre de ses recherches sur les LEDs à base de GaN le laboratoire des composants emissifs du LETI, travaille sur des couches de passivation à base d'alumine (Al2O3). Ces travaux sont réalisés en salle blanche sur des wafers de Silicium de 200mm de diamètre. Divers couches sont déposées puis gravées afin de fabriquer un empilement technologique permettant de réaliser des LEDs. Dans la configuration actuelle la couche d'alumine doit être retirée par voie humide. Un procédé existe mais necessite une étude approfondie car un comportement atipique de l'alumine est souvent osbservé durant ce retrait. L'objectif du stage est donc de comprendre d'où vient ce comprotement afin de palier aux problèmes résultants. Pour cela le stagaire devra, en collaboration avec les équipes dépôt et gravure humide, travailler sur la compréhension de la composition des dépôts. Il devra caractériser finement (épaisseur, composition cristalline) le dépôt afin de comprendre quel impact celui ci a sur les problèmes rencontrés. Il devra également caractériser le comportement des dépôts lors de la gravure humide, soit établir les vitesses de gravure en fonction de la nature et de l'épaisseur, l'uniformité de la gravure en fonction du procédé ou de l'équipement utilisé. Le travail du stagiaire consistera dans un premier temps à une partie bibliographique afin de comprendre les mechanismes qui entrent en jeu lors des dépôts et lors des gravures humides. Cette partie bibliographique sera suivi d'une partie expérimentale, qui pourra se dérouler de la manière suivante: - Prise en main du sujet (partie bibliographique) - Prise de contact avec les différentes équipes de dépôt et de gravure humide. - Etablissement d'un plan de manip pour comprendre l'effet des différents paramètres qui entrent en jeux - Prise de contact avec l'équipe caractérisation afin de mettre un point un plan de caractérisation complet (observation optique, par microscope à balayage électronique, mesure TXRF.... - Lancement du plan de manip et caractérisation des plaques Le travail se fera donc en partie en laboratoire ou salle blanche et en collaboration avec les équipes de de dépôt et de gravure humidie. Le candidat ne fera pas les manips de dépot ou de gravure humide lui même mais suivra les équipes, par contre une large partie des caractéristion sera faites par le candidat lui même Pour candidater, merci d'envoyer CV+LM à l'adresse suivante:marion.volpert@cea.fr

Télécharger l'offre (.zip)

Analyse et génération automatique de code pour la vision et l'intelligence artificielle

Mathématiques, information  scientifique, logiciel - Mathématiques, information  scientifique, logiciel

Saclay

Ile de France

6 mois

master / ingénieur

10835

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Saclay
Laurence LOURS, DRHRS / SCP / BSLDE
Bat 524
91191 Gif-sur-Yvette cedex
e-mail : stages@cea.frstages@cea.fr

Contexte du stage Le laboratoire LVML dispose d’un outil de prototypage pour le code C++ de type data flow, dans lequel les fonctions, variables et autres constructs C++ sont représentés par des blocs qu’il est possible de connecter les uns aux autres pour réaliser des fonctions complexes (dans l’essence similaire à Simulink, labview ou l’éditeur de nœuds du logiciel Blender). Cette approche permet notamment de tester et de modifier des chaînes algorithmiques qui pourront ensuite être implémentées « en dur ». Le laboratoire cherche à augmenter le nombre de blocs disponibles pour les utilisateurs de l’outil en intégrant les fonctionnalités de bibliothèques existantes sous forme de nouveaux blocs. Objectifs Ce stage a pour objectif de créer un ou plusieurs outils automatiques capables d’analyser les structures de données et fonctions de bibliothèques comme : OpenCV (vision par ordinateur), TensorFlow (deep learning), PCL (manipulation de nuages de points) ou ROS 2 (interactions avec des composants matériels et/ou des robots) et d’en extraire l’information utile. Ce ou ces outils devront ensuite générer des blocs à partir de l’information extraite pour usage dans l’outil de prototypage data flow. Le/la stagiaire pourra également être amené à proposer des améliorations (visuelles, fonctionnelles, …) pour l’outil de prototypage data flow. Compétences développées au cours du stage : Ce stage permettra à candidat de développer ses compétences en algorithmique en général (notamment analyse de texte) et en C++ en particulier (chaîne de compilation, design patterns, …), ainsi que sa connaissance des bibliothèques analysées (OpenCV, TensorFlow, PCL, ROS 2, …). Le/la candidat(e) sera amené(e) à présenter ses travaux aux personnels du laboratoire et développera ses capacités didactiques (montrer comment fonctionnent ses développements et convaincre les personnels de les utiliser). Le/la stagiaire sera également amené(e) à intégrer les bonnes pratiques du développement logiciel sur un projet de grande taille : contrôle de version, tests et cycle de vie du logiciel.

Télécharger l'offre (.zip)

Mise en œuvre d'hologrammes et caractérisations associées

DOPT

Technologies micro et nano - Technologies micro et nano

Grenoble

Rhone-Alpes

2 mois

DUT Mesures Physiques

10834

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : marie-claude.gentet@cea.fr

Dans le cadre du développement de systèmes optiques adaptés à la réalité augmentée, nous étudions un concept innovant de projection rétinienne qui consiste à créer l'image au niveau de la rétine. Pour ces développements, nous associons des réseaux d'optique guidée qui transportent la lumière avec des hologrammes pixellisés qui vont permettre de créer un point au niveau de la rétine constituant un pixel de l'image. La réalisation de ces hologrammes pixellisés nécessite d'optimiser la procédure de leur mise en forme : dépôts, séchage, écriture et blanchiment. L'objectif de ce stage est de mettre au point cette procédure. Le candidat aura donc pour objectif de mettre en oeuvre le matériau pour réaliser les hologrammes et d'étudier les paramètres qui permettent de les rendre robustes. Il réalisera les caractérisations optiques et les consignera dans un cahier de laboratoire. Un mode opératoire sera rédigé à l'issue du stage décrivant la procédure de mise en forme de l'hologramme. Pour candidater, merci d'envoyer CV+LM à l'adresse suivante: marie-claude.gentet@cea.fr

Télécharger l'offre (.zip)

Tomographie ultrasonore passive sur GPU

Mathématiques, information  scientifique, logiciel - Mathématiques, information  scientifique, logiciel

Saclay

Ile de France

6 mois

Développement logiciel

10830

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : hamza.chouh@cea.fr

Le SHM (Structural Health Monitoring) est un enjeu majeur de la surveillance de l'altération des structures. Pour répondre à cette problématique, le CEA/LIST développe des outils et méthodes de contrôle applicables dans de nombreux domaines de l’industrie, notamment dans l'aéronautique et l'énergie. La méthode de tomographie passive permet de contrôler l’état d’une structure sans appliquer de stimulation externe en exploitant le bruit ambiant. Elle nécessite l’application d’algorithmes de traitement du signal spécifiques sur de grandes quantités de données. L’objectif du stage consistera à étudier et implémenter une chaîne de traitement logicielle visant à produire des images de tomographie à partir d’une acquisition de bruit. Ces traitements ayant pour objectif une application pratique à des contrôles potentiellement longs et coûteux, une attention toute particulière devra être accordée aux performances. À cette fin, tout ou partie des calculs seront exécutés sur GPU. Après une première implémentation, une étude de performances sera réalisée et d’éventuelles optimisations seront apportées pour viser une cadence d’acquisition réaliste dans un contexte expérimental. Les essais seront effectués dans un premier temps sur des données sauvegardées puis, en fonction des résultats, la chaîne de traitement pourra être branchée sur le matériel d’acquisition en conditions réelles.

Télécharger l'offre (.zip)

"AST (Accerated Stress Tests) - Développement et validation de tests de vieillissement accéléré en stack de PEMFC (Proton Exchange Membrane Fuel Cell)"

DEHT

Chimie - Chimie

Grenoble

Rhone-Alpes

5 mois

10804

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : sylvie.escribano@cea.fr

Missions : L’hydrogène et sa conversion dans des piles à combustible à membrane échangeuses de protons sont considérés comme une voie privilégiée de remplacement des solutions classiques pour la production d’énergie électrique. La durée de vie des systèmes est un des  verrous à lever avec, pour l’application automobile, une contrainte supplémentaire provoquée par l’exigence d’un rapport initial performance / coût particulièrement élevé. L'étude des sources de dégradation permet de définir des voies d’amélioration sur la composition ou les conditions d’utilisation des piles mais aussi des tests de vieillissement accélérés afin de réduire les coûts de développement. Ce sujet de stage s'inscrit dans le cadre des actions de recherche du CEA/liten sur l’impact de tests accélérés spécifiques appliqués sur des stacks, c’est-à-dire à une échelle représentative des objets mis en œuvre dans les système réels. La finalité sera de démontrer la représentativité et le niveau d’accélération causé par les AST appliqués en stack (c’est-à-dire provocation des même types de mécanismes qu’en vieillissement réel mais entrainant une perte des performances plus rapide). Les actions à mener seront les suivantes : - Identification ou sélection des paramètres accélérant la dégradation sur la base de données de tests existantes (projets en cours). - Définition des conditions et protocoles spécifiques à appliquer en stack, par la combinaison de cycles ou conditions favorisant différents mécanismes de dégradation (et exploitation des mesures locales). - Mise en œuvre des protocoles avec suivi in-situ des dégradations des propriétés et des performances, et réalisation des analyses post-mortem des dégradations locales sur les composants. - Comparaison et estimation de l’accélération par rapport au vieillissement en conditions réelles. Notes sur les méthodes et moyens: essais de fonctionnement sur banc de stack PEMFC et monocellule - Mesures locales in-situ et caractérisations électrochimiques in-situ pour suivre l’évolution des performances locales et des propriétés des cellules (CV, EIS) - Analyses post-mortem électrochimiques et de la microstructure (échanges avec la plateforme de nanocaractérisation) - Echanges avec les activités de modélisation sur la dégradation des PEMFC. Pour postuler, merci d'envoyer CV + LM à : sylvie.escribano@cea.fr

Télécharger l'offre (.zip)

Caractérisation d'un montage optique d'écran 3D sans lunettes

DOPT

Optique et optronique - Optique et optronique

Grenoble

Rhone-Alpes

5/6 mois

10793

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : pierre.joly@cea.fr

Afin d'étudier concrètement la faisabilité d'un écran 3D sans lunettes à un très grand nombre de vues, un montage a été réalisé, ainsi qu'un banc de caractérisation dédié. Le montage comprend 12 micro-écrans et le banc de caractérisation une caméra déplaçable de manière motorisée. La caractérisation consiste à mettre des mires 3D sur les écrans et à acquérir des images de manière automatique. Ces séries sont ensuite analysées pour mesurer l'écart par rapport à ce que l'on aurait si tous les composants étaient parfaits. Le stage consiste, dans un premier temps, à refaire des caractérisations déjà réalisées pour prendre en main le matériel et les logiciels. Ensuite, des améliorations devront être imaginées et mises en œuvre pour affiner les résultats. Le fonctionnement du système comprend une étape de calibration avec des mires et des traitements spécifiques. Des modifications de cette procédure sont une piste à explorer pour améliorer les performances du système. Par ailleurs le montage peut aussi être directement regardé. Idéalement, des scènes 3D tirant le meilleur parti du montage seront à imaginer et mettre en œuvre. Pour candidater, merci d'adresser directement votre CV+LM à pierre.joly@cea.fr

Télécharger l'offre (.zip)

Le stage consiste en l'étude et la conception d'une cellule élémentaire de FEM , dans la bande 34-44 GHz, pour les futurs réseaux 5G et SATCOM. Cette cellule est constituée d'un LNA en réception accessible via un interrupteur entre les voies TX/RX . La technologie proposée pour la réalisation de cette cellule est le nœud avancé CMOS FD-SOI 28nm comprenant l'option PCM . Deux objectifs principaux afin de répondre au contraintes fortes (cout/performance) dans le cas du déploiement de FEMs mmW (39 GHz dans notre cas) pour les stations de base 5G/SATCOM : 1) Commutateur TX/RX PCM à très faibles pertes d'insertion (inférieur à 1 dB) et forte tenue en puissance (IP1dB: 34 dBm) 2) LNA à très faible NF (inférieur à 1.5 dB). Pour ces deux circuits, le fil conducteur est le remplacement des circuits III-V du FEM actuels par ces circuits silicium de coût et consommation moindre à l'exception du HPA en GaN.

DACLE

Composants et équipements électroniques - Composants et équipements électroniques

Grenoble

Rhone-Alpes

6 mois

10776

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : vincent.puyal@cea.fr

Pour faire face à la complexité croissante des systèmes de télécommunications sans fil, de récents travaux visent à développer des systèmes RF et millimétriques plus performants et agiles afin de répondre aux attentes des futurs réseaux cellulaires 5G [a] et satellites SATCOM. Dans ce contexte, le FEM [1] représente un fort enjeu pour plusieurs raisons. D’une part, il permet la reconfigurabilité du système. D’autre part, il concentre et définit les performances du réseau (notamment en terme de gain global). En particulier, dans la bande Q visée (autour de 39 GHz), les constituants de chaque bloc de FEM (PPA [2], HPA [3], LNA (4], commutateurs SPDT [5]) devront présenter des caractéristiques répondant aux futures normes 5G/SATCOM en termes de puissance et de linéarité. L'objectif du stage est de réaliser le circuit élémentaire d'un FEM comprenant un interrupteur TX/RX [6] et un LNA en technologie avancée FD-SOI CMOS [7, b] 28nm PCM [8], à fortes performances RF, couvrant l'ensemble de la bande Q pour la 5G/SATCOM, soit 34-44 GHz. Cette technologie, intégrant des matériaux à changement de phase, offre l’avantage de pouvoir réaliser des commutateurs innovants à faible niveau de pertes (les performances attendues sont des pertes < 1 dB). Le travail se décomposera en plusieurs étapes couvrant les compétences demandées à un ingénieur R&D : - Dans un premier temps, à partir des travaux déjà opérés au Leti sur les commutateurs RF à base de PCM [c], à l'aide des outils de CAO développés au Leti, et en s'appuyant sur une analyse fine de l'état de l'art actuel, le stagiaire étudiera et concevra l’interrupteur T/R. Il disposera pour cela d’un accès privilégié au Design Kit de la FD-SOI CMOS 28nm PCM. - Dans un second temps, en fonction des résultats précédents, il concevra la cellule élémentaire proprement dite constituée du LNA et du commutateur SPDT depuis le schéma électrique jusqu'au layout. - Une étude comparative des performances obtenues avec l'état de l'art actuel des autres architectures intégrées clôturera le stage.   [a] Mark Pierpoint, Keysight Technologies, Santa Rosa, Calif.; Gabriel M. Rebeiz, University of California, San Diego, Calif., “Paving The Way For 5G Reali  [b] Franck Arnaud, STMicroelectronics, “28nm FDSOI platform with embedded PCM for IoT, ULP, digital, analog, automotive and other applications,” ESSCIRC 2019. [c] Alexandre Leon, Thèse : “Commutateurs RF à base de matériaux à changement d’état : conception, caractérisation et application », 2019.  [1] FEM Front End Module [2] PPA Pre-Power Amplifier [3] HPA High Power Amplifier [4] LNA Low Noise Amplifier [5] SPDT Single Pole Double Thru [6] TX/RX ou T/R Transmitter/Receiver [7] CMOS FD-SOI 28nm Nœud technologique avancé 28nm, fully depleted, silicon on insulator [8] PCM Phase Change Material

Télécharger l'offre (.zip)

le sujet du stage a pour objectifs : - La définition du flot de conception du système IoT - la modélisation de l'architecture système et logicielle avec Papyrus - l'automatisation de l'intégration du modèle de l'architecture matérielle IP-XACT dans Papyrus en développant une transformation de modèles.

DILS

Mathématiques, information  scientifique, logiciel - Mathématiques, information  scientifique, logiciel

Saclay

Ile de France

6 mois

10775

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : saadia.dhouib@cea.fr

Dans le cadre d’un projet collaboratif, Le CEA LIST est en charge du développement d’un atelier d’ingénierie système pour systèmes embarqués IoT. L’atelier sera composé d’une méthodologie de conception et de développement et d’un cadre architectural pour la saisie des architectures système, logicielle et matérielle. Les outils qui seront intégrés dans cet atelier sont : Papyrus[1] pour la modélisation système et logicielle, Magillem EDA pour la modélisation matérielle et Blockly pour l’implémentation des fonctions bas niveau du système embarqué IoT. Vous aurez à  : Etudier la bibliographie afin de définir le flot de conception pour systèmes Iot Etudier des approches de transformation existantes entre IP-XACT et UML/MARTE Spécifier les règles de transformation entre les standards IP-XACT et UML/Marte Étudier les différents langages de transformations de modèles (Qvto, Xtend, InQuery) et sélectionner le langage qui sera le mieux adapté pour l’implémentation de la transformation Implémenter la transformation de modèles de IP-XACT vers UML/Marte. Les développements seront intégrés dans l’outil Papyrus. Documenter l’implémentation.

Télécharger l'offre (.zip)

Caractérisation de l'adhésion à l'interface verre/encapsulant par mesure de cisaillement

DTS

Matériaux, physique du solide - Matériaux, physique du solide

Grenoble

Rhone-Alpes

4 mois

10763

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : xavier.leboeuf@cea.fr

Nous recherchons un stagiaire pour une durée de 4 mois dont la mission sera sur notre site du CEA au BOURGET DU LAC. L’adhésion entre un verre et un encapsulant est un paramètre primordial pour l’étude du vieillissement des modules PV. L’interface verre-encapsulant doit résister à des contraintes en cisaillement et en traction. À l’heure actuelle, la caractérisation de l’adhésion entre un verre et un encapsulant est réalisé grâce au test de pelage. Ce test sollicite l’interface en arrachement, et la rupture détermine plutôt la résistance à la traction. Pour compléter ce test et définir l’adhésion entre un verre et un encapsulant soumis à une contrainte en cisaillement il existe un test appelé cisaillement longitudinal. Le stage consistera à : - Reprendre et valider un mode opératoire de fabrication d'échantillon (lamination) pour la mesure de cisaillement longitudinal. - Mettre au point une méthode de mesure fiable et reproductible suivant la norme en vigueur avec l'équipement de traction du laboratoire. - Tester et analyser les différents encapsulants et verres disponibles sur la plateforme afin de compléter une base de données interne/ - Définir les spécifications attendues en cisaillement afin de garantir la qualité d'adhésion des verres approvisionnés. Pour postuler, merci d'envoyer CV + LM à : xavier.leboeuf@cea.fr

Télécharger l'offre (.zip)

Développement d'une architecture d'interconnexion de cellules PV innovantes pour simplifier la fabrication de module

DTS

Matériaux, physique du solide - Matériaux, physique du solide

Grenoble

Rhone-Alpes

6 mois

10762

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : vincent.barth@cea.fr

  Rattaché au responsable du Laboratoire Modules Photovoltaïques Silicium (LMPV), vous travaillez sur le développement de modules photovoltaïques à base de cellules silicium, afin de : - améliorer les performances des modules et leur fiabilité sur toute la durée de vie du produit - réduire les coûts en termes d’€/Wc et €/kWh - développer des modules innovants « à façon » pour permettre une meilleure adéquation du produit aux applications et renforcer la pénétration de l'énergie solaire en ouvrant de nouveaux marchés à l'industrie PV. Ce poste est basé sur notre site du CEA au BOURGET DU LAC. Vous serez plus précisément charger : - de la réalisation de plans d’essais / d’expérience - de la conception et la fabrication de modules photovoltaïques de nouvelle génération (technologies d’interconnexions innovantes) - du développement des procédés de mise en modules photovoltaïques : interconnexion des cellules / cellules découpées, - encapsulation des tests de qualification (flash test, test de charge mécanique, tests de vieillissements accélérés) des solutions développées et des autres modules du projet fournis par les partenaires Pour postuler, merci d'envoyer CV + LM à : vincent.barth@cea.fr

Télécharger l'offre (.zip)

Analyse et modélisation thermomécanique du procédé de lamination des modules PV

DTS

Mécanique et thermique - Mécanique et thermique

Grenoble

Rhone-Alpes

6 mois

10761

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : Ichrak.Rahmoun@cea.fr

Missions : Nous recherchons un stagiaire pour une durée de 6 mois dont la mission sera sur notre site du CEA au BOURGET DU LAC. Les performances et la durée de vie des modules photovoltaïques dépendent de leur capacité à résister à différentes contraintes environnementales. Les contraintes résiduelles induites lors de la fabrication des modules photovoltaïques (PV) ont un effet néfaste sur leur fiabilité. La fabrication des modules solaires en silicium cristallin se compose de deux étapes majeures et cruciales : l’interconnexion et la lamination. La lamination des modules PV s’effectue le plus souvent à l’aide d’un lamineur à membrane sous vide avec une plaque chauffante. L’étude consiste à définir les paramètres optimaux du procédé de fabrication dans le but de réduire les contraintes thermomécaniques résiduelles et d’améliorer la fiabilité des modules PV au moyen de la modélisation numérique. Les missions associées à ce stage consistent en : - Étude expérimentale et modélisation de l’influence de paramètres d’entrée du procédé de lamination sur le niveau de contraintes résiduelles induites dans la structure; - Le stagiaire réalisera une modélisation thermomécanique du procédé de lamination en utilisant le logiciel ABAQUS. Il se basera sur un modèle préexistant dans lequel il fera varier les paramètres procédés testés expérimentalement afin de faire une comparaison. Pour postuler, merci d'envoyer CV + LM à : Ichrak.Rahmoun@cea.fr

Télécharger l'offre (.zip)

Mise en œuvre de nouveaux capteurs de courant à grande dynamique pour le contrôle et la protection des transistors GaN en commutation

DSYS

Electromagnétisme, génie électrique - Electromagnétisme, génie électrique

Grenoble

Rhone-Alpes

6 mois

10760

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : leo.sterna@cea.fr

L’émergence des nouveaux transistors de puissance HEMT GaN en électronique de puissance ouvre de nombreuses perspectives permettant l’amélioration des performances des convertisseurs de puissance : augmentation de la densité de puissance et du rendement, fonctionnement à haute température. Ces composants sont capables de fonctionner à des fréquences de commutation bien au-delà du MHz, mais leur utilisation pose alors un certain nombre de défis techniques imposés par les commutations à forts di/dt (>10A/ns) et dv/dt (>100V/ns). Afin de fiabiliser la mise en œuvre de transistors GaN au sein d’un environnement convertisseur, le monitoring des différents signaux aux bornes du composant est incontournable : la mesure de tension, bien que délicate, peut aujourd’hui être effectuée avec une bande passante satisfaisante offerte par les nouvelles générations de sondes. En revanche, la mesure du courant instantané dans le transistor reste un point bloquant. Le CEA Leti dispose d’une technologie et de composants spécifiques permettant l’acquisition du courant  instantané avec une très bonne dynamique. Cependant, sa mise en œuvre nécessite des travaux exploratoires afin d’aboutir à une solution applicable. Ce stage est consacré à l’étude et la  mise en œuvre de capteurs de courant pour transistors de puissance HEMT GaN. Les applications cibles sont la protection en courant et le contrôle dynamique du transistor en commutation : fonctions peu développées jusqu’à aujourd’hui  pour le GaN mais stratégiques pour permettre son émergence dans l’industrie. Après un travail préliminaire théorique destiné à étudier l’ensemble « transistor+capteur » pour pouvoir concevoir et dimensionner l’électronique d’acquisition  du courant, le stagiaire sera chargé de concevoir et réaliser un prototype afin de mettre en œuvre la solution définie. Enfin, les tests expérimentaux permettront de valider l’étude et donneront des pistes d’amélioration. Le stagiaire sera accueilli au sein du CEA, au L2EP, laboratoire d’électronique de puissance portant ses recherches sur les convertisseurs à base de transistors GaN depuis plusieurs années. Ce travail se fera en phase avec plusieurs projets entrant dans la thématique du GaN et impliquant d’autres départements au CEA. Le stagiaire évoluera ainsi dans un environnement innovant pluridisciplinaire. Le stage pourra évoluer par la suite sur une thèse.

Télécharger l'offre (.zip)

Stratégies avancées d'estimation d'angle d'arrivée en environnement multi-trajets pour systèmes de Localisation LPWAN/IoT

DSYS

Systèmes d'information - Systèmes d'information

Grenoble

Rhone-Alpes

6 mois

10757

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : nicolas.deparis@cea.Fr

Localiser les objets communicants est une information essentielle de l’IoT. Obtenir des métriques (par exemple : temps d'arrivée, ToA, angle d’arrivée, AoA) pour la localisation précise pose un défi à cause des limitations du matériel (par exemple : bande passante limitée) et des effets du canal de propagation. Les solutions émergentes autour de ces moyens d’extraction de métriques sont encore peu nombreuses et difficiles à comparer avec un outil de référence. Fort de son expérience dans le domaine de la localisation par onde radio, le CEA Leti dispose de plusieurs plateformes d’évaluation basées sur différentes technologies radio LPWAN, GPS-RTK, UWB et LoRa. Le stage proposé a pour objectif d’étudier les stratégies de détection avancées d’angle d’arrivée en environnement multi-trajets, de les mesurer (via les plateformes du CEA) et les comparer par rapport à une solution de référence afin de contribuer à l’évolution de nouveaux systèmes de localisation plus performants adaptés aux technologies LPWAN/IoT. Le dimensionnement ainsi que les limites théoriques de l’approche en vue directe et en environnement multi-trajets seront étudiées. Ceci inclut par exemple : le nombre d’antennes, la stabilité des horloges, les limites de mesure d’angles incident. L’étude se déroulera en deux phases, d’une part une phase de simulation, portant sur la modélisation de mesure d’angles d’arrivée en environnements multi-trajets et d’une phase de caractérisation d’autre part, qui a pour objectif d’appliquer les algorithmes retenus sur signaux réels. Les signaux seront issus de la plateforme UWB basée sur un récepteur bi-antennaire. Ces résultats pourront faire l’objet d’une publication scientifique.

Télécharger l'offre (.zip)

L'objectif de ce stage est de modéliser une nouvelle solution blockchain en s'inspirant des travaux de FairLedger et de l'implémenter au sein d'un simulateur de blockchain CEA (modifiant une des blockchain existante et implémenté dans le simulateur) dans le but d'évaluer la validité de la solution proposée

DILS

Mathématiques, information  scientifique, logiciel - Mathématiques, information  scientifique, logiciel

Saclay

Ile de France

6 mois

10754

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : antonella.delpozzo@cea.fr

Vous aurez à  : élaborer un état de l’art concernant l’équité dans le contexte des blockchains. établir la propriété d’équité des utilisateurs qu’une blockchain juste doit satisfaire. Modéliser une blockchain équitable et l’implémenter dans le simulateur de blockchain CEA. Modéliser et implémenter des tests pour la solution nouvellement implémentée. Parvenir à des conclusions concernant les conditions nécessaires pour apporter de l’équité aux utilisateurs. Moyens mis en œuvre :  systèmes distribués, langages de programmation, programmation web, programmation réseau.

Télécharger l'offre (.zip)

Système distribué de détection d'intrusions réseau par deep-learning

DIASI

Mathématiques, information  scientifique, logiciel - Mathématiques, information  scientifique, logiciel

Saclay

Ile de France

6 mois

10750

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : baptiste.polve@cea.fr

L'essor rapide de l'Internet des Objets s'accompagne d'une multitude d'incidents relatifs à la sécurité. La prise de conscience des problématiques de sécurité qui s'ensuit freine l'adoption par les acteurs industriels des technologies avancées de communications IoT, ce qui ralentit le gain en compétitivité que ces technologies rendraient possible. Pour répondre à ces enjeux, le Laboratoire des Systèmes Communicants(LSC) du CEA List conçoit des systèmes cryptographiques et protocolaires à faible coûts énergétique. D'autre part, le laboratoire conçoit un système de détection d'intrusions pour renforcer la sécurité des réseaux déjà déployés, venant en complément de mécanismes de sécurité préventive préexistants. Le stage proposé s'inscrit dans le cadre de cette deuxième mission et vise à participer à l'amélioration du système de détection d'intrusions. Sur la base de l'état de l'art, des spécifications des protocoles considérés et de code existant, vous aurez pour mission de participer à l'amélioration du système de détection d'intrusions. Deux axes seront à privilégier : Mécanismes permettant la mise en oeuvre d'un système de détection d'intrusions multi-sondes, et mise en évidence des avantages de cette architecture ; Association efficace d'un système de détection par signature et à un système de détection par anomalies. Vous participerez aux décisions architecturelles du logiciel et à prendre en compte les contraintes liées à l'utilisation de dispositifs disposant de peu de puissance de calcul (contexte IoT), soit en optimisant le processing, soit en se basant sur des serveurs distants. Le stage consistera également à illustrer la pertinence des travaux réalisés via l'implémentation de scénarios de démonstration. Enfin, vous serez impliqué.e dans des activités de portage de son logiciel vers des plates-formes légères, représentatives des environnements ciblés.

Télécharger l'offre (.zip)

L'objectif du stage est de participer à l'élaboration d'une méthodologie d'évaluation de la sécurité de plateformes embarquant des processeurs ARM avec Trust Zone. Cela impliquera l'utilisation et/ou le développement d'outils pour tester la sécurité des éléments hardware et software des différentes plateformes.

DSYS

Mathématiques, information  scientifique, logiciel - Mathématiques, information  scientifique, logiciel

Grenoble

Rhone-Alpes

6 mois

10749

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : Raphael.COLLADO@cea.fr

La mission se déroulera au sein du LSOSP (Laboratoire de Sécurité des Objets et Systèmes Physiques) dans le cadre du projet collaboratif MUSIC. Le projet MUSIC est un programme de travail pluriannuel entre le LETI et des partenaires industriels ayant pour objet la cybersécurité des objets connectés, déployés sur certains types de composants hardware.

Télécharger l'offre (.zip)

Développer des modules dans notre solution de gestion de configuration réseau actuelle afin d'assurer une intégration facile de notre solution dans les usines. Concevoir et développer les outils nécessaires pour démontrer l'utilité et l'usage facile de la solution.

DIASI

Mathématiques, information  scientifique, logiciel - Mathématiques, information  scientifique, logiciel

Saclay

Ile de France

6 mois

10601

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : siwar.benhadjsaid@cea.fr

Une des caractéristiques principales des usines du futur (Industrie 4.0) est la mise en réseau des équipements de production (machines et lignes de production, robots, convoyage, stockage…). Ceci permettra aux équipements de production d'agir indépendamment, d'être capables de se contrôler, de se configurer et d’échanger des informations entre elles. Dans ce contexte, les postes de travail mobiles d'une usine peuvent être agencés de manière différente en fonction de la production. Cette reconfiguration des postes de travail nécessitera une reconfiguration du réseau qui pourrait être dynamique. Pour répondre à cet enjeu, le Laboratoire des Systèmes Communicants (LSC) du CEA LIST conçoit une solution de gestion de la configuration réseau pour les usines de futur basée sur la plateforme SDN (Software Defined Networking) du laboratoire.e Vos principales actions seront:  - Etablir des modèles YANG pour certains modules de la plateforme SDN - Développer une solution qui valide les fichiers de configuration vis-à-vis des modèles YANG - Implémenter l'interfaçage entre un serveur OPC UA et la plateforme SDN - Développer les outils de démonstration de notre solution dans le contexte des usines du futur (ex. page web s'interfaçant avec le client OPC UA pour afficher les informations réseaux)

Télécharger l'offre (.zip)

Au sein du Service de Robotique Interactive, le Laboratoire de Commande et Supervision Robotique propose plusieurs stages complémentaires, autour du développement des contrôleurs robotiques temps-réel, et des outils logiciels associés (IHM...).

DIASI

Mathématiques, information  scientifique, logiciel - Mathématiques, information  scientifique, logiciel

Saclay

Ile de France

6 mois

10585

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : baptiste.gradoussoff@cea.fr

Contexte Vous êtes spécialisé ou passionné de développement logiciel, de robotique ? Vous aimez résoudre des problèmes complexes et concrets ? Vous souhaitez intégrer une équipe dynamique et soudée ? Le Service de Robotique Interactive du CEA est spécialisé dans les domaines de la robotique collaborative, des exosquelettes et de la télé-manipulation. Aperçu ici : https://youtu.be/qXw9TYYuX9s et https://youtu.be/bJu9pSd65Zg Pour piloter ses robots, le laboratoire développe ses propres outils logiciels, du contrôleur robotique temps réel aux IHM de supervision en réalité augmentée.  Dans ce cadre d’une refonte totale de ces outils, nous développons actuellement une nouvelle plateforme logicielle dédiée à la création de contrôleurs robotiques temps-réel. Cette plateforme utilise une approche « Model Based Design », qui permet de créer des contrôleurs graphiquement, par assemblage de petites briques fonctionnelles, appelées « composants ». Travail demandé Le laboratoire propose plusieurs stages complémentaires, qui aborderont une ou plusieurs des thématiques suivantes : Mise au point de contrôleurs robotiques temps-réel                [contrôle commande, algorithmique, C++, Python, Linux] Langage/API de programmation robotique  [C++, C, Python, ROS, RPC/sérialisation] Développement d’IHM de supervision          [QT C++, Python] Modélisation graphique de contrôleurs        [UML, DSML, architecture logicielle] Simulation de robots                                         [C++, ROS] Vous rejoindrez l’équipe « software », constituée d’une dizaine de permanents. Votre mission principale sera de concevoir, implémenter et tester les développements dont vous aurez la charge, puis de les intégrer sur un ou plusieurs robots du laboratoire. Pour mener à bien votre stage, vous serez formé aux outils et méthodes du laboratoire, et serez accompagné quotidiennement dans votre travail. Le stage pourra déboucher sur un recrutement CDI/CDD ou thèse. Lieu du stage Service de Robotique Interactive du CEA LIST, situé sur le Plateau de Saclay (CEA Nano-Innov, 8 avenue de la Vauve, 91190 Palaiseau)

Télécharger l'offre (.zip)

Contrôle de la structure des couches actives et de leurs interfaces avec les membranes ionomères et les couches de diffusion dans les PEMFC

DEHT

Matériaux, physique du solide - Matériaux, physique du solide

Grenoble

Rhone-Alpes

5 mois

10583

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : marie.heitzmann@cea.fr

Missions : La méthode dite CCM (Catalyst Coated Membrane) qui consiste à assembler la CA (couche active) sur la membrane avant d’intégrer la GDL (Gas Diffusion Layer) doit permettre l’assemblage de composants affinés ayant des chargements en platine de plus en plus faibles tout en contrôlant la morphologie. Des développements récents au laboratoire permettent de maîtriser l’obtention de couches microniques homogènes par cette technique mais la microstructure des couches actives et ses interfaces, notamment avec la membrane doivent être optimisées pour augmenter la performance des cœurs de pile. Techniques utilisées: Formulation d’encres, dispersion, impression, procédé transfert par thermocollage, caractérisation physico-chimiques et thermomécaniques. Pour postuler, merci d'envoyer CV + LM à : marie.heitzmann@cea.fr

Télécharger l'offre (.zip)

Génération d'implémentations de protocoles modulaires

DSYS

Sécurité contre la malveillance - Sécurité contre la malveillance

Grenoble

Rhone-Alpes

6 mois

10582

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : Maxime.PUYS@cea.fr

Les protocoles cryptographiques sont omniprésents dans les réseaux. Ils servent à apporter de la sécurité aux échanges. On en retrouve dans tous les types de réseaux, qu’ils soient sur internet, en rapport avec l’IoT, filaires ou sans fil. Dans l’ambition de les rendre accessibles à des application IoT, des implémentations légères et fiables sont nécessaires. Pour y parvenir, une possibilité réside dans l’utilisation des méthodes formelles pour exprimer, vérifier les propriétés de sécurité. Une difficulté consiste à faire le lien entre les spécifications prouvées et le code qui s’exécute. L’objectif de ce stage est de fournir une preuve de concept permettant de générer une implémentation de protocole communication à partir de spécifications. Ces spécifications seront écrites dans un langage pouvant faire l’objet de vérifications formelles de sécurité [1], afin de garantir la sécurité du protocole implémenté. Cependant, garantir que l’implémentation est fidèle aux spécifications est une problématique importante de la sécurité des protocoles cryptographique. Cette génération de code devra permettre de changer et/ou intégrer facilement des primitives cryptographiques (ex : RSA, Courbes elliptiques (BEC, …), Trivium) et l’architecture matérielle (ex : x86, ARM, optimisation liées au hardware) [2, 3] afin qu’une brique protocolaire puisse être modulaire. Références [1] S. Mödersheim. Algebraic Properties in Alice and Bob Notation. In Proceedings of Ares’09, pages 433–440. IEEE Xplore, 2009. Extended version: Technical Report RZ3709, IBM Zurich Research Lab, 2008 [2] NISTIR 8105, Report on Post-Quantum Cryptography, NIST 2016. [3] Henry, Jasmine. "What is Crypto-Agility?". Cryptomathic. Retrieved 26 November 2018.

Télécharger l'offre (.zip)

Le stage consiste à tester des matériaux (membranes et catalyseurs) pour les piles à combustible et électrolyseurs.

DEHT

Chimie - Chimie

Grenoble

Rhone-Alpes

5 mois

10580

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : frederic.fouda-onana@cea.fr

Missions : Le stage proposé est un stage expérimental. L'étudiant aura pour mission de tester différents matériaux:  - membranes anioniques   - catalyseursA la fin du stage l'objectif sera d'identifié quelle combinaison membranes/catalyseurs sont les plus prometteurs pour les applications piles à combustible, électrolyseur et cellule regénérative. Pour se faire l'étudiant devra mettre en forme des Assemblages-Membranes-Electrodes (AMEs) et les tester sur des bancs de tests électrochimiques dans les conditions représentatvies des applications envisagées. Pour postuler, merci d'envoyer CV + LM à : frederic.fouda-onana@cea.fr

Télécharger l'offre (.zip)

Développement d'un outil de sécurité pour l'automobile

DSYS

Composants et équipements électroniques - Composants et équipements électroniques

Grenoble

Rhone-Alpes

6 mois

10566

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : Romain.MOTTIN@cea.fr

Ce stage a pour objet l’analyse de failles de sécurité dans le domaine automobile par le bus CAN. En effet, les menaces qui pèsent sur les véhicules sont le vol, l’immobilisation forcée, la provocation d’un accident, la prise de contrôle à distance etc. Le laboratoire LSOSP (Laboratoire Sécurité des Objets et des Systèmes Physiques) développe des activités dans le domaine de la cyber-sécurité pour l’automobile. Celles-ci conduisent les équipes à analyser la sécurité de de calculateurs ou composants de calculateurs. Les analyses sécuritaires de calculateurs automobiles permettent de vérifier que les attaquants ne pourront pas accéder facilement à des biens à protéger. Pour cela, plusieurs types d’attaques sont menées sur les interfaces de communication comme le CAN. En effet, le bus CAN est le moyen par lequel un calculateur communique avec les autres calculateurs ou les outils de diagnostic utilisés pour la maintenance et l’entretien du véhicule. Dans ce contexte, un outil permettant d'effectuer des tests d'intrusion sur le bus CAN de cartes électroniques embarquées dans des véhicules a été développé. Cet outil développé en python, permet d’effectuer des tests fonctionnels sur les mécanismes de sécurité du véhicule. Il nécessite des améliorations afin de rendre plus efficaces les tests de découvertes de vulnérabilités sur les automobiles et leurs calculateurs. Ce stage sera découpé en 4 taches : T1 : Prise en main de l’outil existant permettant d’envoyer des trames CAN T2 : Développement de nouveaux tests de sécurité (protocole ccp/xcp…) T3 : Développement de mécanismes d’analyses de trames CAN (reverse engineering de protocole) T4 : Automatisation des tests sur véhicule Le stagiaire développera ses compétences en développement logiciel, sécurité, sécurité de l’automobile.

Télécharger l'offre (.zip)

Implémentation de primitives pour la cryptographie sur courbes elliptiques définies sur GF(p)

DSYS

Technologies micro et nano - Technologies micro et nano

Grenoble

Rhone-Alpes

6 mois

10565

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : antoine.loiseau@cea.fr

Le LSOSP, Laboratoire sécurité des objets et des systèmes physiques, mène des activités de R&D dans le domaine des technologies de sécurité et de protection de la vie privée. Il analyse et caractérise les risques auxquels sont soumis les systèmes électroniques et les composants; il conçoit des contre-mesures s’appuyant notamment sur des techniques cryptographiques mais aussi sur des modifications dans l’architecture des systèmes pour intégrer les technologies nécessaires (composants, codes embarqués, interfaces ou protocoles de communications...). Il caractérise l’efficacité des contremesures intégrées dans des composants, des objets (communicants) et des systèmes cyberphysiques afin de résister aux attaques au niveau de leur structure, de leurs fonctions ou de leur utilisation. La cryptographie sur courbes elliptiques est largement déployée dans l’industrie. Malgré tout, en faire une implémentation logicielle efficace et optimisée est un challenge. Ceci est dû aux différents paramètres d’entrée et au choix adéquate d’algorithmes. Ces paramètres sont la taille des données d’entrées, le modèle de courbes elliptiques et l’architecture sur laquelle est faite l’implémentation. L’objectif de ce stage est d’implémenter les différentes primitives nécessaires pour construire la cryptographie sur courbes elliptiques (ECC). Nous nous concentrerons sur les courbes définies sur les corps finis en grandes caractéristiques. De plus nous nous appuierons sur les standards FIPS 186-4 et RFC 7748. L’une des clefs d’une implémentation performante des ECC est l’opération de multiplication de multiprécision d’éléments de GF(p). Le stagiaire devrait faire un état de l’art des différents algorithmes de multiplication des grands nombres et en faire une implémentation. Un travail de caractérisation des performances des différents algorithmes implémentés devrait être fait par la suite. Des mesures détaillées devront être faites en fonction de l’architecture, de la taille des nombres à multiplier et des méthodes de multiplications. Des contraintes fortes de sécurité physiques devront être suivies : implémentation en temps constant, aucune « fausse instruction », éviter au maximum les déplacements des données, utiliser des adresses mémoires fixes, un espace mémoire statique... Par la suite, cette étude de performance servira à sélectionner le meilleur algorithme de multiplication pour différents cas d’usage correspondant à différentes tailles de courbes elliptiques et différentes architectures. Si le temps le permet la même étude peut être menée sur différents algorithmes lourd en calcul : la réduction modulaire et l’inversion. La finalité du stage est d’ajouter ces différentes implémentations à la bibliothèque cryptographique sur les courbes elliptiques du laboratoire. Dans le but d’obtenir une cryptographie sur courbes elliptiques efficaces.

Télécharger l'offre (.zip)

Création d'un "reference design" de nœud IOT low-power sécurisé.

DSYS

Mathématiques, information  scientifique, logiciel - Mathématiques, information  scientifique, logiciel

Grenoble

Rhone-Alpes

6 mois

10563

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : Romain.JAYLES@cea.fr

Contexte : Le CEA a développé un nœud-IoT communiquant ultra basse consommation. Ce nœud est centré autour d’un composant STM32 communiquant des données en provenance d’un accéléromètre et d’un magnétomètre par radiofréquence. Ce capteur communiquant autonome ne possède pas de batterie mais accumule de l’énergie depuis différentes sources (vibratoire, photovoltaïque) jusqu’à atteindre un seuil permettant le « réveil du nœud ». Une fois ce seuil atteint, des données sont mesurées et émises vers un concentrateur (nœud alimenté servant à collecter les données émises par les différents nœud low-power). Dans le cadre de ce stage, le laboratoire LSOSP souhaite reprendre ce nœud IoT pour renforcer sa sécurité avec, par exemple, l’ajout d’un secure-element, l’ajout d’un firmware update sécurisé, l’utilisation de solution existantes comme l’activation d’un pin anti-tampering ou l’implémentation d’un secure-boot. Déroulement du stage : Le stage commencera par une analyse de risques afin de déterminer les vulnérabilités actuelles du nœud IoT et les contre-mesures à intégrer. Dans un second temps la mission sera d’implémenter ces contre-mesures sous forme de briques logicielles et matérielles réutilisables ainsi que de développer des solutions de tests permettant de valider la pertinence de celles-ci. Ces solutions devront être compatibles avec des nœuds contraints en énergie. Un second but du projet sera de développer un démonstrateur intégrant l’ensemble des solutions précédemment développées. Ce démonstrateur sera intégré dans une plateforme déjà existante.

Télécharger l'offre (.zip)

Caractérisation et simulation des courants de surface sur structures MISFETs pour la détection InfraRouge

DOPT

Composants et équipements électroniques - Composants et équipements électroniques

Grenoble

Rhone-Alpes

5/6 mois

10556

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : florent.rochette@cea.fr

Ce stage s'intéresse à la caractérisation et la modélisation des photodiodes à base de HgCdTe fabriquées au laboratoire pour l'imagerie infrarouge. Afin d'améliorer les composants, notamment en terme de nombre de pixels en défaut bruit sur une image, l'interface entre le matériau semiconducteur et la passivation inter-pixel a été identifiée comme un point clé. Les objectifs pour la filière sont multiples : faire fonctionner les détecteurs à plus haute température cryogénique de fonctionnement tout en conservant des performances à l'état de l'art, réduire la taille des pixels avec une importance relative plus forte des effets de surface inter-pixel, enfin, réduire au maximum les pixels bruyants qui gêne l'utilisateur d'imageur IR refroidi. Pour cela, des structures de tests spécifiques ont été imaginées pour mieux caractériser et comprendre l'effet des défauts d'interface passivation/semiconducteur sur les figures de mérite d'une photodiode IR. En particulier des photodiodes à grille ou encore des transistors à effet de champ circulaires seront étudiés pour remonter aux paramètres clés de l'interface. Les mesures concerneront le courant des photodiodes sous flux et à l'obscurité mais aussi le bruit de ces composants. L'étude sera menée sur plusieurs variantes technologiques de fabrication des photodiodes HgCdTe afin de les comparer entre elles et faire un retour aux ingénieurs procédés en vue d'améliorer la fabrication de ces objets. Des modèles permettront d'appréhender les mesures réalisées au cours de ce stage et des simulations numériques de type TCAD sous Silvaco pourront être entreprises pour aller plus loin dans la compréhension fine des 1ers résultats obtenus. Ce travail s'adresse à un étudiant de niveau Master 2, pour une durée d'environ 6 mois. Ce travail pourra être poursuivi en thèse le cas échéant. Pour candidater, merci d'adresser directement CV+LM à l'adresse suivante : florent.rochette@cea.fr

Télécharger l'offre (.zip)

Evaluation de VictoryDevice pour les filières infrarouges

DOPT

Composants et équipements électroniques - Composants et équipements électroniques

Grenoble

Rhone-Alpes

3/4 mois

10555

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : alexandre.ferron@cea.fr

Au sein du Département Optique et PhoTonique (DOPT) du CEA LETI, le Laboratoire d'Imagerie «Infrarouge Refroidi » (LIR) développe les nouvelles générations de détecteurs « infrarouge » refroidis à base du semi-conducteur CdHgTe, dédiés à des applications de défense, des applications spatiales (cartographie satellitaire IR, prévision météo, télécommunication en espace libre), des applications scientifiques d'astrophysique, ainsi que des applications médicales, et LIDAR. Ces travaux sont menés en étroite collaboration avec Lynred, aujourd'hui leader mondial en imageur IR. Le LIR dispose d'une forte expertise en caractérisation et en simulation des composants pour l'imagerie IR. Cette expertise concerne notamment l'étude des caractéristiques I(V), C(V), les réponses spectrale et spatiale, les mesures d'effet Hall et de durée de vie. La simulation joue un rôle majeur dans la compréhension et l'amélioration des photodétecteurs. Pour cela, le LIR s'appuie sur les logiciels TCAD de la société Silvaco avec laquelle il a noué un partenariat depuis plus de 10 ans. Dans le cadre du renouvellement des logiciels, le laboratoire se doit de conserver et garantir son expertise des modèles développés depuis plusieurs années. L’objectif de ce stage sera de vérifier la traduction des programmes existants, de comparer les résultats entre ancienne et nouvelle générations de logiciels pour différentes filières et différentes modélisations (électriques, électro-optiques, 2D et 3D). Pour candidater, merci d'adresser directement CV+LM à l'adresse suivante : alexandre.ferron@cea.fr

Télécharger l'offre (.zip)

Caractérisation et simulation de filtres IR pour détecteurs de gaz atmosphériques

DOPT

Composants et équipements électroniques - Composants et équipements électroniques

Grenoble

Rhone-Alpes

6 mois

10554

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : giacomo.badano@cea.fr

Le Département d’optique et photonique (DOPT) du Commissariat à l’Énergie Atomique et aux Énergies Alternatives (CEA Grenoble) dispose d'outils de simulation optique et de fabrication de dispositifs à l'état de l'art et, depuis quelques années, il renforce sa présence dans le domaine de la détection de gaz, pour l'observation de la terre (gaz à effet de serre), l'astronomie (spectrométrie) mais aussi pour la défense. Le stage se déroulera au sein du laboratoire infrarouge du LETI. Centre d'excellence mondial depuis les années 1980, notre laboratoire maîtrise la conception et la réalisation d'imageurs infrarouges. Pour ces applications, le LETI étudie des filtres infrarouges de différente conception. A côté des filtres multicouches classiques, le LETI étudie aussi des filtres nanostructurés basés sur les surfaces sélectives en fréquence ou FSS. Nous recherchons un ingénieur stagiaire, opticien ou un physicien, pour aborder trois problématiques : caractérisation des filtres FSS, simulation de filtres FSS à deux niveaux, simulation de filtres multicouche pour évaluer la meilleure technologie pour l'application visée. Au début du stage, nous prévoyons une phase d'apprentissage des outils de calcul (LUMERICAL, Comsol, Matlab) et de mesure de transmission. Le ou la stagiaire travaillera dans le cadre d'une collaboration étroite entre laboratoires de recherche et industrie. Pour candidater, merci d'adresser directement CV+LM à l'adresse suivante : Giacomo.badano@cea.fr

Télécharger l'offre (.zip)

Caractérisation de photodiodes à basse température sous contrainte mécanique contrôlée  

DOPT

Composants et équipements électroniques - Composants et équipements électroniques

Grenoble

Rhone-Alpes

3/4 mois

10553

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : florent.rochette@cea.fr

Ce stage s'intéresse à la caractérisation sous contrainte mécanique et à basse température de photodiodes à base de HgCdTe fabriquées au laboratoire pour l'imagerie infrarouge. L'alliage à base de HgCdTe est connu pour être un matériau fragile (faibles limites élastiques). Il a été démontré une corrélation claire la qualité cristalline de l'alliage (taux de dislocations typiquement) et le nombre de pixel en défaut de bruit sur un imageur. Le HgCdTe, de part sa nature ionique, est de plus un matériau sensible aux effets piezoélectriques. Une parfaite connaissance et maitrise de l'effet des contraintes mécaniques sur les performances de la diode est donc nécessaire. Ce stage a pour objectif de caractériser ces effets à l'aide d'un banc de test cryogénique spécialement dédié. Il permettra d'appliquer de façon contrôlée une déformation sur un détecteur et de caractériser les performances électro-optique des photodiodes IR à froid et pour différents niveaux de contrainte. L'étude sera menée sur plusieurs variantes technologiques de fabrication des photodiodes HgCdTe afin d'étudier leurs sensibilités à l'ajout d'une contrainte mécanique externe. Les composants sont refroidis à très basse température (~77K). L'effet de la mise en froid sous contrainte pourra éventuellement être adressé. L'étudiant devra prendre en main ce nouveau banc afin de rendre possible et répétable ce genre de mesures. Ce travail s'adresse à un étudiant de niveau Master 1, pour une durée de 3 à 4 mois. Pour candidater, merci d'adresser directement CV+LM à l'adresse suivante : florent.rochette@cea.fr

Télécharger l'offre (.zip)

Prototype de réseau de capteurs autonomes et communicants pour les voiliers haute performance : reconstruction de forme et des écoulements

DSYS

Composants et équipements électroniques - Composants et équipements électroniques

Grenoble

Rhone-Alpes

6 mois

10552

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : tristan.caroff@cea.fr

Cadre du Stage : Dans le cadre du développement de ses activités de R&D sur les systèmes de capteurs pour surfaces sensibles, le laboratoire LAIC du Département Systèmes du CEA-LETI à Grenoble propose un stage sur la conception d’un prototype de réseau de capteurs autonomes et communicants dédié à la voile haute performance. Ce réseau de capteur servira ensuite à reconstruire en temps réel la forme de la voile et caractériser les écoulements d’air. Notre laboratoire est spécialisé dans le développement de systèmes électroniques et mécatroniques innovants, avec une prise en compte des problématiques liées la récupération / gestion d’énergie et l’intégration de capteurs. Sujet du Stage : L'objectif du stage est de développer, réaliser et tester un système complet de réseau de capteurs adaptés à une voile : gestion et récupération d’énergie, stockage de l’énergie, communication sans fil basse consommation, intégration des capteurs (accéléromètres, mesure de pression…). Cette plateforme de démonstration permettra de démontrer la possibilité de réaliser des voiles augmentées permettant de contrôler et d’optimiser en temps réel le réglage et le profil des voiles. Dans un premier temps le candidat devra identifier les briques technologies d’intérêt en collaboration avec l’équipe projet: capteurs, microcontrôleur, système de récupération d’énergie, communication sans fil. Le candidat définira ensuite l’architecture fonctionnelle du nœud de mesure et du système de capteur complet (nœuds de mesure (esclaves) et concentrateur de données (maître)). Dans un second temps, le candidat devra concevoir, assurer l’approvisionnement et tester les différentes briques technologiques : Nœud de mesure sans fil : conception du nœud de mesure communicant, simulation électronique du conditionnement des capteurs, suivi de fabrication des cartes électroniques, câblage, programmation du microcontrôleur et tests Alimentation et gestion de l’énergie : Sélection des composants, conception du circuit électronique de gestion d’énergie (récupération d’énergie PV et gestion des batteries), suivi de fabrication des cartes électroniques et tests Concentrateur de données :  sélection de la cible (Raspberry, PC), programmation du protocole d’échange de données avec les nœuds de mesure La conception des cartes électroniques devra prendre en compte les contraintes liées à l’environnement marin (packaging étanche) et à leur intégration sur une surface souple.

Télécharger l'offre (.zip)

Simulation numérique de photodiodes IR sous contrainte mécanique 

DOPT

Composants et équipements électroniques - Composants et équipements électroniques

Grenoble

Rhone-Alpes

5/6 mois

10550

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : florent.rochette@cea.fr

Au sein du Département Optique et PhoTonique (DOPT) du CEA LETI, le Laboratoire d'Imagerie «Infrarouge Refroidi » (LIR) développe les nouvelles générations de détecteurs « infrarouge » refroidis à base du semi-conducteur CdHgTe, dédiés à des applications de défense, des applications spatiales (cartographie satellitaire IR, prévision météo, télécommunication en espace libre), des applications scientifiques d'astrophysique, ainsi que des applications médicales, et LIDAR. Ces travaux sont menés en étroite collaboration avec Lynred, aujourd'hui un des leaders mondiaux en imageurs IR. Le LIR dispose d'une forte expertise en caractérisation et en simulation des composants pour l'imagerie IR. Cette expertise concerne notamment l'étude des caractéristiques I(V), C(V), les réponses spectrale et spatiale, les mesures d'effet Hall et de durée de vie des photo-porteurs. Grâce à la simulation numérique, le LIR souhaite explorer de nouvelles interactions  liées aux contraintes mécaniques dans un détecteur infrarouge à base de CdHgTe. Cet alliage est connu pour être un matériau fragile avec de faibles limites élastiques mais aussi un matériau sensible aux effets piezoélectriques de part sa nature ionique. Il a été démontré une corrélation claire entre la qualité cristalline de l'alliage et le nombre de pixels en défaut de bruit sur un imageur. Afin d'améliorer les composants, une meilleure connaissance de l'effet d'une contrainte mécanique sur les performances de la diode est nécessaire. Ce stage a pour objectif d'aborder ces effets à l'aide des logiciels de TCAD de la société Silvaco. Ce travail s'adresse à un étudiant de niveau Master 2, pour une durée de 5 à 6 mois. Pour candidater, merci d'adresser directement CV+LM à l'adresse suivante : alexandre.ferron@cea.fr et/ou florent.rochette@cea.fr

Télécharger l'offre (.zip)

Approximation de flot de contrôle à partir de traces d'instructions

DSYS

Mathématiques, information  scientifique, logiciel - Mathématiques, information  scientifique, logiciel

Grenoble

Rhone-Alpes

6 mois

10544

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : thomas.hiscock@cea.fr

Le Laboratoire de Sécurité des Objets et des Systèmes Physiques (LSOSP) a significativement amélioré en 2019 [1] les techniques permettant d’extraire les instructions exécutées par un micro-processeur à partir de mesures side-channel (notamment le rayonnement electromagnétique du circuit. Nous disposons à ce jour d’une preuve de concept fonctionnelle sur des cibles PIC16F. Cependant, l’outil actuel (que nous appelons un désassembler side-channel ou side-channel disassembler en anglais) donne en sortie des données relativement brutes. De manière simplifiée, pour un cycle du processeur et un bit donné d’une instruction, l’outil donne la probabilité de chaque transition possible de ce bit. Nous souhaitons à travers ce stage aller plus loin et reconstruire à partir de ces informations le flot de contrôle du programme exécuté et également corriger les erreurs de prédictions du désassembleur side-channel. Objectifs et organisation du stage Le stage sera effectué au sein de l’équipe Nanotrust, une équipe du laboratoire LSOSP qui conçoit et développe des contremesures pour sécuriser des processeurs embarqués RISC-V. Le stage sera organisé de la manière suivante : Dans un premier temps, le candidat étudiera les algorithmes existants et développera un outil pour reconstruire à partir d’une séquence d’instructions le flot de contrôle. Cette partie du travail s’effectuera à partir de traces obtenues à l’aide d’un simulateur de jeu d’instructions. Ensuite, nous intègreront cet outil au désassembler side-channel dont dispose le LSOSP. Nous pourrons dès lors inclure des aspects probabilistes et ajouter des méthodes de prise en compte des erreurs aux algorithmes développés précédemment. Si le temps le permet, le candidat pourra comparer les programmes d’entrées et ceux reconstruits et en dériver des métriques de vulnérabilité (quelles parties du programmes fuites plus que d’autres par exemple) Nous adopterons dans ce stage une approche incrémentale et espérons à la fin des six mois aboutir à un démonstrateur de la solution. De plus, comme ces travaux se basent sur des techniques à l’état de l’art, il n’est pas exclu de publier à une conférence du domaine (CARDIS, CHES, DATE…). [1] V. Cristiani, M. Lecomte, and T. Hiscock, “A bit-level approach to side-channel based disassembling,” in Proceedings of the smart card research and advanced application conference, 2019.

Télécharger l'offre (.zip)

Développement d'algorithmes fusionnant matrice de pression et centrale d'attitude

DSYS

Composants et équipements électroniques - Composants et équipements électroniques

Grenoble

Rhone-Alpes

6 mois

10543

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : franck.vial@cea.fr

L’avènement de nouveaux capteurs connectés participe à la démocratisation des objets connectés. En particulier, l’innovation autour des outils utilisés par les personnes dans leur environnement d’usage intéresse particulièrement les secteurs du sport connecté (analyse du geste sportif par exemple) ou du chantier connecté (prévention des risques par exemple) pour collecter des données sur site et développer des services à la personne. Dans ce contexte, le LSSC a réalisé un noeud sans fil permettant d'acquérir et de transmettre les mesures d'une matrice de pression développée au sein du laboratoire, et couplée à une centrale d'attitude. Le LSSC souhaite désormais valoriser cette plateforme matérielle dans des applicatifs nouveaux, en imaginant et en implémentant les algorithmes de fusion de données adéquats. L'objectif du stage consite donc à développer ces algorithmes d'abord sur PC, puis à en porter tout ou partie au sein de la platefome matérielle pour en améliorer la réactivité et/ou limiter le flux de données transmises. Un premier applicatif possible sera du type "manchon connecté" disposé par exemple sur l'avant bras d'un travailleur de chantier pour interagir avec son équipe. La matrice de pression servira de feuille à dessin virtuelle, l'utilisateur pouvant y tracer des formes simples avec son doigt ganté pour communiquer des informations liées à son activité et/ou sa sécurité. Ces données pourront être couplées à celle de la centrale d'attidue pour enrichir la reconnaissance de geste ou signaler une situation d'urgence. Le candidat prendra en main la plateforme matérielle déjà disponible, contribuera à sa mise en oeuvre dans le contexte applicatif, définira les gestes types à reconnaitre, réalisera des campagnes de mesures pour constituer sa base de données, développera les algorithmes de reconnaissance de geste sur PC (en Matlab ou Python), évaluera leurs performances, puis portera ces algorithmes sur cible embarquée (C ou micropython) dans la mesure du possible. Il valorisera l'ensemble de ses tavaux par le biais d'une démonstation temps réel.

Télécharger l'offre (.zip)

Caractérisation électrique des sols dans le domaine fréquentiel VHF-UHF pour l'estimation de l'atténuation des ondes électromagnétiques.

DSYS

Electromagnétisme, génie électrique - Electromagnétisme, génie électrique

Grenoble

Rhone-Alpes

6 mois

10540

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : Christophe.DALLOMO@cea.fr

L'objectif du stage est de réaliser tout d'abord un état de l'art sur les dernières avancées techniques pour caractériser des sols afin d'extraire ses composantes électriques (constante diélectriques et facteur de pertes) sur la bande de fréquence 30 MHz  - 3000 MHz. A partir des résultats obtenus en littérature, une synthèse sera effectuée afin d'en extraire les limitations pour chaque technique examinée. Cette synthèse permettra de sélectionner la technique la plus pertinente pour la suite à partir d'une matrice de critères établie. En deuxième partie du stage, à partir de la technique sélectionnée, un banc d'expérimentation sera monté avec les équipements disponibles au CEA. Une fois le banc validé avec des échantillons de matériau bien connus, une campagne d'expérimentation sera menée sur un ou plusieurs types de sol et un modèle, si le temps le permet, sera proposé.

Télécharger l'offre (.zip)

Influence des paramètres de dépôt d'oxyde sur les caractéristiques de collage H/F

DPFT

Technologies micro et nano - Technologies micro et nano

Grenoble

Rhone-Alpes

6 mois

Master 2

10537

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : vincent.jousseaume@cea.fr

L’étude consistera à étudier les principaux paramètres de dépôt (température, puissance plasma, débits de gaz..) et de faire ressortir l’effet le plus significatif sur la qualité du collage. Dans ce but, le travail consistera à caractériser les couches obtenues par des méthodes de caractérisation in –line (stress, infra rouge..), mais aussi des méthodes optiques plus sensibles disponibles sur la Plate Forme de nano caractérisation du LETI, comme le MIR (Infra rouge à réflexion multiple), l’IR à incidence oblique Ce travail sera dans une approche transverse avec les différentes compétences (dépôt , collage et caractérisation) afin de faire émerger cette signature significative du procédé sur la qualité du collage. Pour postuler à cette annonce, merci de contacter Mr JOUSSEAUME Vincent à l'adresse suivante : vincent.jousseaume@cea.fr

Télécharger l'offre (.zip)

Le CEA/LETI a investi dans une ligne de fabrication de plaquettes 300mm pour être autonome sur la réalisation de produits technologiques qui doivent répondre aux enjeux du numérique, de la santé et de l'énergie.

DPFT

Technologies micro et nano - Technologies micro et nano

Grenoble

Rhone-Alpes

3 mois

10536

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : adrien.goguet@cea.fr

- Préparer la mise en place du FDC (Fault Detection Control) sur 3 équipements pilotes de la ligne 300mm - Définir les paramètres procédés clés et les valider par un plan d’expérience. - Analyser les Silver box intégrées aux équipements 300mm - Elaborer l

Télécharger l'offre (.zip)

Le département DPFT du LETI dispose d'une unité de fabrication technologique de micro et nano dispositifs, principalement réalisés à base de silicium. L'ensemble des procédés et des flux de fabrication (flows) est géré dans une base de donnée de type MES (MES=Manufacturing Execution System) nommée EYELIT.

DPFT

Technologies micro et nano - Technologies micro et nano

Grenoble

Rhone-Alpes

4 ou 6 mois (selon le diplôme)

10535

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : christophe.largeron@cea.fr

L’objectif du stage est d’analyser les différents flows enregistrés dans la base, d’évaluer la redondance d’une brique technologique (suite de procédés) et d’en extraire sous forme graphique un arbre d’évolution de cette brique à travers les différentes filières technologiques. Dans un premier temps, vous devrez prendre connaissance de la base Eyelit, et de la manière de l’interroger à partir de commandes SQL. Puis, dans un second temps, vous développerez le code d’analyse permettant de suivre l’évolution à minima d’une séquence de procédés (déterminée en accord avec son tuteur) dans la base Eyelit. Pour postuler à cette annonce veuillez contacter Christophe LARGERON, à l'adresse suivante : christophe.largeron@cea.fr

Télécharger l'offre (.zip)

Dépôt sélectif de surface par iCVD H/F

DPFT

Technologies micro et nano - Technologies micro et nano

Grenoble

Rhone-Alpes

6 mois

Master 2

10534

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : vincent.jousseaume@cea.fr

Une première partie concernera la mise en place d’un dépôt sélectif localisé (ASD pour Area Selective Deposition) basé sur l’utilisation d’une couche organique permettant la désactivation des réactions chimiques de surface en ALD. Cette approche qui utilise généralement des monocouches auto-assemblées, sera réalisée ici à l’aide d’une technique innovante de dépôt de polymères par CVD (iCVD). En parallèle, on s’intéressera à l’étude de la croissance localisée d’un diélectrique par iCVD en jouant sur la nature de la sous-couche (métaux vs diélectriques, hydrophiles vs hydrophobes, …). Des analyses de surface et des caractérisations des couches minces (par ellipsométrie, FTIR, AFM, …) permettront d’identifier la meilleure approche afin d’obtenir des sélectivités les plus élevées possibles pour permettre le dépôt sélectif localisé de couches « épaisses ». Pour postuler à cette annonce, merci de contacter Mr JOUESSEAUME Vincent à l'adresse suivante : vincent.jousseaume@cea.fr

Télécharger l'offre (.zip)

Fabrication et caractérisation de dispositifs neuromorphiques à base de nano-réseaux H/F

DPFT

Technologies micro et nano - Technologies micro et nano

Grenoble

Rhone-Alpes

6 mois

Master 2

10533

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : paul.haumesser@cea.fr

Nous proposons de fabriquer et de tester de tels dispositifs en utilisant des réseaux de nanotubes de carbone dans lesquels seront insérées des nanoparticules métalliques. Un procédé existant servira de point de départ, puis sera adapté pour cette application particulière. En particulier, la concentration en nanoparticules dans le réseau sera modulée. Les caractéristiques morphologiques et physico-chimiques de ces structures composites seront examinées par les techniques de caractérisation usuelles. Des électrodes métalliques seront déposées, et des tests électriques seront effectués pour valider cette approche dans le cadre du reservoir computing. Pour postuler à cette offre, merci de contacter Mme HAUMESSER Paul à l'adresse suivante : paul.haumesser@cea.fr

Télécharger l'offre (.zip)

Premiers tests de réalisation de matériaux template sur silicium par Pulsed Laser Deposition H/F

DPFT

Technologies micro et nano - Technologies micro et nano

Grenoble

Rhone-Alpes

6 mois

Master 2

10532

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : cecile.moulin@cea.fr

Le travail consistera à réaliser les premières couches de composés « template » PLD sur le nouvel équipement que le LETI vient d’acquérir.  Il permettra de commencer la validation du choix de matériau en cours de finalisation avec le partenaire industriel parmi différent composés susceptibles de répondre au cahier des charges (orientation cristalline préférentielle de LiNbO3). Cette étude s’appuiera sur les différentes moyens de caractérisation physique disponibles sur les plateformes du LETI , notamment Diffraction de RX , et autres méthodes de caractérisation de composition des couches et de la structure interfaciale avec le substrat (HRTEM, Auger..). Pour postuler à cette annonce, merci de contacter Mme MOULIN Cécile à l'adresse suivante : cecile.moulin@cea.fr

Télécharger l'offre (.zip)

L'objectif de ce stage consiste à implémenter une architecture multicœur à base de processeurs RISC-V sur une plateforme proFPGA constituée de 2 FPGA Virtex 7 de Xilinx. Il faudra pour cela dans un premier temps, effectuer une partition manuelle de l'architecture, mettre en place l'interface de communication entre les partitions et implémenter les différentes partitions sur les différents FPGA. Le candidat sera alors amené à optimiser le multiplieur du processeur afin d'atteindre une fréquence de fonctionnement plus élevé. Dans un second temps, le candidat utilisera des partitions générées par un outil interne de partitionnement multi-FPGA afin de démontrer le fonctionnement d'un flot de conception multi-FPGA automatisé.

DACLE

Composants et équipements électroniques - Composants et équipements électroniques

Saclay

Ile de France

6 mois

10531

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : caaliph.andriamisaina@cea.fr

Aujourd’hui les applications sont de plus en plus complexes et les systèmes sur puce (SoC) devant supporter ces performances élevées augmentent aussi en complexité. La validation de ces systèmes passe souvent par l’étape de prototypage sur une plateforme à base de FPGA. Cependant, la complexité grandissante des SoC nécessite de plus en plus l’utilisation de plateformes de prototypage à base de plusieurs FPGA et ceci constitue un enjeu majeur pour la vérification de ces systèmes. L’objectif de ce stage consiste à implémenter une architecture multicœur à base de processeurs RISC-V sur une plateforme proFPGA constituée de 2 FPGA Virtex 7 de Xilinx. Il faudra pour cela dans un premier temps, effectuer une partition manuelle de l’architecture, mettre en place l’interface de communication entre les partitions et implémenter les différentes partitions sur les différents FPGA. Le candidat sera alors amené à optimiser le multiplieur du processeur afin d’atteindre une fréquence de fonctionnement plus élevé. Dans un second temps, le candidat utilisera des partitions générées par un outil interne de partitionnement multi-FPGA afin de démontrer le fonctionnement d’un flot de conception multi-FPGA automatisé. Durée :                       6 mois Compétences :           VHDL et/ou Verilog, C/C++, conception FPGA, connaissances de Vivado de Xilinx, bonne maîtrise de l’anglais Pièces à fournir :        CV + lettre de motivation + classements Contact :                    Caaliph Andriamisaina, caaliph.andriamisaina@cea.fr

Télécharger l'offre (.zip)

Le département DPFT du LETI dispose d'une unité de fabrication technologique de micro et nano dispositifs, principalement réalisés à base de silicium. Dans ce cadre le laboratoire LSGA du SMIL est chargé de la gestion de l'activité de la plateforme silicium au travers du développement, de la maintenance et du support aux utilisateurs du logiciel Eyelit et de son éco-système d'outils associés.

DPFT

Technologies micro et nano - Technologies micro et nano

Grenoble

Rhone-Alpes

6 mois

10530

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : vincent.fischer@cea.fr

L’objectif du stage  est la réalisation de l’outil de suivi des demandes de tests paramétriques PARETO dont la cahier des charges a été réalisé par le laboratoire LCTE. Ce nouvel outil s’intègrera dans la base de données Eyelit pour pouvoir échanger efficacement des informations sur les lots et les équipements, mais doit aussi permettre de gérer des demandes de test de facon totalement manuelle pour pouvoir répondre aux demandes de caractérisations sur des plaques provenant de clients ou partenaires (donc hors lots Eyelit). Le stage comprend la prise en compte du cahier des charges, la réalisation de l’outil PARETO, la livraison d’une première version de l’outil au LCTE et à ses utilisateurs, une phase de recette et de support aux utilisateurs et les adaptations finales avant la mise à disposition de la version définitive. Pour postuler à cette annonce veuillez contacter Vincent FISCHER, à l'adresse suivante : vincent.fischer@cea.fr

Télécharger l'offre (.zip)

NanoCaractérisation de GaN par SIMS H/F

DPFT

Technologies micro et nano - Technologies micro et nano

Grenoble

Rhone-Alpes

6 mois

10529

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : marc.veillerot@cea.fr

Le but est de mettre au point des protocoles robustes et sensibles de quantification de la composition chimique et du dopage de multicouches fines constituées de GaN. Le travail visera ainsi à déterminer la complémentarité de deux instruments SIMS utilisés pour cela: l’un traditionnel de laboratoire, le second d’analyse rapide en salle blanche.  Des échantillons de différents composition/dopage seront analysés et les capabilités des deux instruments seront comparées. Vous serez formé aux différentes techniques sous la tutelle des encadrants et travaillerez dans les deux environnements. Les protocoles développés serviront à comprendre et résoudre efficacement les enjeux technologiques autour de la mise en œuvre de ces matériaux en plein essor. Pour postuler à cette offre, merci de contacter Mr VEILLEROT Marc à l'adresse suivante : marc.veillerot@cea.fr

Télécharger l'offre (.zip)

Analyse d'interfaces critiques dans les empilements pour technologies avancées d'imageurs H/F

DPFT

Technologies micro et nano - Technologies micro et nano

Grenoble

Rhone-Alpes

6 mois

10528

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : olivier.renault@cea.fr

Le travail s’articulera autour de plusieurs aspects : - la prise en main du spectromètre (semi-automatique) et de l’environnement ultra-vide: montage et introduction des échantillons, réglages avant analyse, enregistrement des spectres: spectres de niveaux électroniques de cœur, spectres de fond continu inélastique. - l’étude bibliographique relative aux matériaux en jeu et à leur interfaces. - l’analyse des données par divers outils disponibles au laboratoire et la synthèse des résultats. - la mise en forme des résultats en vue des réunions de travail périodiques. Pour postuler à cette offre, merci de contacter

Télécharger l'offre (.zip)

Géolocalisation Radio Ultra-Précise à base de Surfaces Intelligentes Reconfigurables

DSYS

Mathématiques, information  scientifique, logiciel - Mathématiques, information  scientifique, logiciel

Grenoble

Rhone-Alpes

6 mois

10527

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : benoit.denis@cea.fr

Les futures systèmes de communication sans fil (i.e., au-delà de la 5ème génération actuellement en cours de développement (Beyond 5G & 6G)) assureront des fonctions de localisation ultra-précise (typiquement, de l’ordre de quelques centimètres), afin d’augmenter plus avant les débits de données disponibles ou encore la charge du réseau en fonction du contexte et de la position de l’utilisateur. Par ailleurs, on s’attend à ce que ce service de localisation puisse alimenter de nombreux autres domaines applicatifs (ex. véhicules autonomes, fonctions de contrôle-commande pour l’usine du futur, nouvelles interfaces IHM, réalité virtuelle/augmentée ultra-immersive…). Récemment, les surfaces dites « intelligentes » ont été mises en avant dans le contexte des communications sans fil (ex. métamatériaux électroniquement reconfigurables ou dispositifs microélectroniques intégrés dans les murs). Ces dernières permettent en effet de contrôler, à moindre coût, le canal de propagation radio (e.g., pour servir un utilisateur situé dans une zone non couverte, pour limiter les interférences radio, ou encore pour renforcer la sécurité des liens radio vis-à-vis d’écoutes passives…). D’autre part, des méthodes avancées de traitement du signal ont également été proposées afin d’exploiter les multiples échos radio résultant de réflexions et/ou de diffractions « non contrôlées » de la forme d’onde transmise dans son environnement. Ces multiples trajets reçus, qui dépendent de la géométrie du lien radio, sont alors traités comme une source d’information utile à la poursuite de nœuds radio mobiles à l’intérieur des bâtiments, ou encore à la cartographie d’environnement. Dans le cadre de ce stage, on se propose d’explorer le potentiel et la faisabilité d’une solution combinant à la fois des surfaces intelligentes reconfigurables et des méthodes d’estimation multi-trajets, afin d’améliorer sensiblement les performances de localisation radio de ces futurs systèmes Beyond 5G/6G. Après avoir étudié les modèles de la littérature récente caractérisant les surfaces réfléchissantes (ex. signal transmis et canal de propagation, bornes théoriques de performances de positionnement...), on s’attachera à poser mathématiquement le nouveau problème de localisation. On proposera ensuite des algorithmes d’estimation dédiés, ainsi que les mécanismes associés en terme de protocole de communication. Enfin, l’ensemble de ces solutions seront validées et évaluées par le biais de simulations.

Télécharger l'offre (.zip)

Caractérisation par photoémission d'empilements à base de GaN H/F

DPFT

Technologies micro et nano - Technologies micro et nano

Grenoble

Rhone-Alpes

6 mois

10526

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : eugenie.martinez@cea.fr

- Caractériser par XPS l’interface oxyde/GaN afin d’extraire des informations sur la composition et le degré d’oxydation du GaN. Des analyses complémentaires par UPS (photoémission par rayons UV) seront réalisées afin de relier les propriétés électronique

Télécharger l'offre (.zip)

Optimisation et développement de mesures de la contamination métallique par TXRF H/F

DPFT

Technologies micro et nano - Technologies micro et nano

Grenoble

Rhone-Alpes

6 mois

Ecole d'ingénieur en physico-chimie des matériaux, caractérisation physico-chimique/ Master 2

10525

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : herve.fontaine@cea.fr

Au sein des salles blanches de la plateforme R&D des technologies silicium du LETI, le travail demandé aura pour but d’optimiser et mettre en place de nouvelles analyses des contaminants métalliques par TXRF sur un équipement de dernière génération. L’équipement inclut un module de préparation chimique VPD (Vapor Phase Decomposition) permettant la désoxydation des substrats Si ainsi que la concentration des contaminants de surface en un point par collecte chimique à l’aide d’un très petit volume de solution et de son séchage. Plus précisément, il s’agira de:  -Optimiser et évaluer l’analyse en bord de plaques et l’appliquer au suivi d’équipement dans des cas d’intérêt ou à la qualification de procédé de décontamination de bord de plaque, -Déterminer les performances des mesures TXRF couplées à une étape chimique préparatoire HSST (High Sensitivity Surface Treatment-TXRF) ou une collecte/concentration chimique (VPD –TXRF) -Améliorer la calibration des mesures TXRF en utilisant / évaluant de nouveaux wafers de calibration. Pour postuler à cette offre, merci de contacter Mr FONTAINE Hervé à l'adresse suivante : herve.fontaine@cea.fr

Télécharger l'offre (.zip)

Transfert de contaminants métalliques entre containers et substrats silicium H/F

DPFT

Technologies micro et nano - Technologies micro et nano

Grenoble

Rhone-Alpes

6 mois

Ecole d'ingénieur en physico-chimie des matériaux, caractérisation physico-chimique/ Master 2

10524

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : herve.fontaine@cea.fr

Au sein des salles blanches de la plateforme R&D des technologies silicium du LETI, le travail demandé s’articulera autour de 2 objectifs. Tout d’abord, il s’agira de faire un état des lieux de la contamination des containers polymères de transport et manipulation des wafers Si dans une ligne industrielle. Ensuite, l’évaluation de l’efficacités des procédés standards de nettoyage humides de ces boites sera réalisée. Des procédés de nettoyage alternatifs pourront être testés et évalués en collaboration avec un partenaire industriel. Pour ce faire, des protocoles expérimentaux utilisant des wafers témoins insérés dans les containers seront mis en œuvre pour évaluer le transfert de contaminants aux substrats et les techniques ultra sensibles que sont la TXRF (Total reflection X-ray Fluorescence) et la VPD-ICPMS (Vapor Phase Decomposition – Inductively Coupled Plasma Mass Spectrometry) seront utilisées pour mesurer les contaminants métalliques. Pour postuler à cette offre, merci de contacter Mr FONTAINE Hervé à l'adresse suivante : herve.fontaine@cea.fr

Télécharger l'offre (.zip)

Analyse chimique avancée des diodes électroluminescentes organiques H/F

DPFT

Technologies micro et nano - Technologies micro et nano

Grenoble

Rhone-Alpes

6 mois

Ecole d'ingénieur ou Master 2

10523

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : jean-paul.barnes@cea.fr

L’objectif de ces travaux est de développer les protocoles de caractérisation avancés TOF-SIMS et XPS pour les couches organiques afin de quantifier et comprendre leur dégradation en relation avec le vieillissement des OLEDS. Nous allons poursuivre le développement d’une méthode de préparation de coupe en biseaux qui permet une analyse sur la même coupe par plusieurs techniques. Ce sujet sera mené en étroite collaboration avec l’équipe OLED du LETI et les équipementiers en nanocaractérisation. Pour postuler à cette offre, merci de contacter Mr BARNES Jean-Paul à l'adresse suivante : Jean-Paul.barnes@cea.fr

Télécharger l'offre (.zip)

Développement d'une API Python d'un émulateur multi-architectures pour la simulation d'injection de fautes

DSYS

Mathématiques, information  scientifique, logiciel - Mathématiques, information  scientifique, logiciel

Grenoble

Rhone-Alpes

3 mois

10522

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : Vincent.WERNER@cea.fr

Situé au CEA Grenoble, le laboratoire LETI CESTI évalue la sécurité de composants sécurisés afin d’analyser les vulnérabilités aux attaques physiques qu’un attaquant pourrait exploiter pour contourner l’implémentation d’algorithmes cryptographiques afin de récupérer des informations sensibles. Notamment, les attaques basées sur l’injection de fautes constituent un moyen extrêmement puissant pour attaquer du code embarqué sur des systèmes sécurisés. Le CESTI dispose d’outils d’analyse de code avancés, et notamment CELTIC, un émulateur d’exécutables binaires multi-architectures capable d’injecter des fautes virtuelles durant l’exécution. L’objet du stage est de développer une API Python pour interfacer le code de CELTIC (C++) afin de déployer rapidement l’outil lors d’une évaluation de sécurité. Des efforts ont déjà été menés dans cette optique, et doivent être généralisés. Un premier prototype simpliste de l’API Python a été développé mais plusieurs pistes d’améliorations sont encore à explorer. Le stage comprendra donc une partie de réflexion sur la manière de concevoir l’API python et l’intégration de cette dernière au projet. Les objectifs du stage sont : Prise de connaissance de l’outil CELTIC et montée en compétence sur son architecture Développement de l’API python Intégration de la solution et développement de tests unitaires Rédaction de la documentation technique

Télécharger l'offre (.zip)

Il existe plusieurs applications à virgule flottante (floating point, FP) pour lesquelles les formats à virgule flottante conventionnels (définis dans le standard IEEE 754) ne peuvent satisfaire aux exigences de précision de l'application. Pour cette raison, il peut être utile d'adopter des formats à virgule flottante qui peuvent avoir des longueurs de représentation différentes (supérieures) de celles définies dans le standard IEEE 754. Des exemples de ces formats sont "unum" et "posit". L'objectif du stage est de modifier une unité à virgule flottante (floating point unit, FPU) à précision variable afin de prendre en charge d'autres formats FP à précision variable en mémoire. Le/la stagiaire devra concevoir et optimiser de nouveaux blocs matériels et évaluer les coûts des différents formats à précision variable en termes de complexité de l'architecture, de latence, de surface, de consommation électrique et de précision acquise lors des calculs.

DACLE

Technologies micro et nano - Technologies micro et nano

Grenoble

Rhone-Alpes

6 mois

10521

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : andrea.bocco@cea.fr

L'objectif du stage est de modifier l'unité à virgule flottante (floating-point unit, FPU) à précision variable existante afin de prendre en charge d'autres formats FP à précision variable en mémoire. Le/la stagiaire devra concevoir et optimiser de nouveaux blocs matériels et évaluer les coûts des différents formats à précision variable en termes de complexité de l'architecture, de latence, de surface, de consommation électrique et de précision acquise lors des calculs. Travail Demandé : Le travail se décomposera en plusieurs étapes : Prise en main des formats à virgule flottante (floating-point, FP) à précision variable existant dans l’état de l’art, et de l'unité à virgule flottante (floating-point unit, FPU) à précision variable existante conçue dans le laboratoire LISAN. Ici, le/la stagiaire doit comprendre quels sont les avantages d'avoir des formats flottants à précision variable et comment ils sont gérés dans l'unité de lecture et écriture (load and store unit, LSU) de la FPU à précision variable. Maîtriser le format "unum" en exécutant quelques exemples de logiciels en C. Modifier la LSU à précision variable afin d'intégrer des nouveaux formats FP à précision variable ("posit" et/ou autres). Au cours de cette étape, le stagiaire concevra et optimisera de nouveaux blocs matériels pour gérer les nouveaux formats à précision variable. Ces blocs matériels doivent être validés, intégrés dans les LSU à précision variable. Etendre le jeu d’instructions (instruction set architecture, ISA) existant de la FPU à précision variable pour rendre le nouveau format utilisable en programmation. Au cours de cette étape, le/la stagiaire comprendra comment l’ISA du RISC-V peut être étendu pour des applications spécifiques. Tester et évaluer la FPU modifiée sur FPGA exécutant des noyaux logiciels de calcul scientifique. Ici le/la stagiaire doit expérimenter sur FPGA plusieurs noyaux logiciels avec différents formats de virgule flottante à précision variable afin d'évaluer les compromis entre eux : latence d'exécution, précision acquise, consommation électrique, etc. En fonction de l’avancement du stage, le/la stagiaire pourra également implémenter d'autres propositions de formats afin de comparer leurs performances, leur précision et leurs coûts énergétiques. Enfin, une synthèse ASIC sera mise en œuvre afin d'évaluer le coût réel du système sur puce. Si l’avancement le permet, le stagiaire optimisera également l'architecture existante pour améliorer la fréquence de fonctionnement du système.

Télécharger l'offre (.zip)

Développement de dispositif d'attaque pour carte sans contact H/F

DSYS

Technologies micro et nano - Technologies micro et nano

Grenoble

Rhone-Alpes

6 mois

10516

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : Vincent.DIMPER@cea.fr

Situé au CEA Grenoble, le laboratoire LETI CESTI évalue la sécurité de composants sécurisés afin d’analyser les vulnérabilités aux attaques physiques qu’un attaquant pourrait exploiter pour contourner l’implémentation d’algorithmes cryptographiques afin de récupérer des informations sensibles. Notamment, les attaques basées sur l’injection de fautes constituent un moyen extrêmement puissant pour attaquer du code embarqué sur des systèmes sécurisés. Dans le cadre du processus d’évaluation, il est nécessaire de communiquer avec le produit. Ayant constaté une forte hausse de composant disposant d’interface sans contact de type RFID/NFC, le CESTI-Léti  développe une gamme de dispositif permettant de tester la sécurité de dispositifs équipés de telles interfaces tout en assurant une grande flexibilité aux évaluateurs sur les couches basses de la communication. Le but du stage est d’intégrer le stagiaire dans le processus de développement de nouveaux lecteurs permettant un control fin sur les couches physiques. Le stagiaire sera  donc amené à développer un ou plusieurs prototypes permettant de communiquer et d’expérimenter les cas limites avec les dispositifs à tester. Les objectifs du stage Expérimentation sur la technologie NFC Amélioration des équipements du CESTI-Léti Faire un retour d'expérience à l'équipe Les compétences et les qualités suivantes sont requises: Connaissances en radiofréquences Prototypage de circuit électronique Curiosité et force de proposition Les compétences et connaissances suivantes seront appréciés: Connaissance d'un outil de simulation en UHF Maitrise d'un langage de script

Télécharger l'offre (.zip)

Ce stage a pour but de réaliser le déploiement de réseaux neuronaux profonds sur des systèmes de type androïd ou Raspberry Pi afin de démontrer l'utilité de mécanismes d'intelligence artificielle pour optimiser l'association entre terminaux mobiles et stations de base dans un réseau de communication sans fil. Le stagiaire devra également mettre en place un protocole de communication permettant l'échange d'informations entre les différentes plates-formes du démonstrateur.

DSYS

Systèmes d'information - Systèmes d'information

Grenoble

Rhone-Alpes

6 mois

10515

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : antonio.de-domenico@cea.fr

Les réseaux sans fil de cinquième génération (5G) supporteront une multitude de services à travers une seule architecture caractérisée par un déploiement dense de stations de base qui exploitent de multiples technologies d'accès radio. Dans ce cadre, l'un des principaux défis auxquels les ingénieurs doivent faire face est l'optimisation de la gestion des ressources radio (RRM) par rapport aux dynamiques de l'environnement radio. Avant de démarrer la communication, pour maximiser la performance globale du réseau tout en satisfaisant la qualité de service de chaque utilisateur, il est nécessaire d'associer correctement les terminaux mobiles aux stations de base. Par exemple, des associations sous-optimales peuvent conduire à une charge excessive du réseau pouvant entrainer de l'interférence et dégrader ainsi la performance du système. Trouver l'association optimale est un problème combinatoire NP-difficile dont la complexité augmente exponentiellement avec le nombre de stations de base et d'utilisateurs. Les solutions conventionnelles sont soit trop complexes algorithmiquement, soit sujette à une surcharge de signalisation importante, ce qui augmente la consommation d'énergie et la latence de bout en bout. Pour faire face à cette complexité, nous avons développé une solution basée sur l'intelligence artificielle qui utilise des réseaux neuronaux profonds (DNN) et de l'apprentissage par renforcement. Dans cette solution, chaque utilisateur apprend et adapte son association de manière indépendante afin d'optimiser la performance globale du réseau. Dans ce contexte, nous visons à mettre en œuvre le cadre théorique proposé sur un banc d'essai à petite échelle afin de démontrer son avantage en utilisant les technologies radio existantes. La/le stagiaire devra comprendre d'abord les concepts derrière l'approche proposée (DNN, 5G RRM, association d'utilisateurs et stations de base) et développera ensuite le démonstrateur. La/le stagiaire sera amené à déployer des DNNs sur des systèmes type androïd ou Raspberry Pi. Ensuite, il/elle devra mettre en place un protocole de communication permettant l'échange d'informations entre les différentes plates-formes (mobile et stations de base). Enfin, la mise en œuvre proposée sera validée en comparant la solution proposée avec les solutions proposées dans la littérature.

Télécharger l'offre (.zip)

Elaboration et caractérisation d'épitaxies II-VI H/F

DPFT

Technologies micro et nano - Technologies micro et nano

Grenoble

Rhone-Alpes

6 mois

Master 2

10507

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : jean-louis.santailler@cea.fr

Après définition et croissance de multi couches  monocristallines II-VI spécifiques par un procédé d’Epitaxie en phase liquide (EPL) réalisées au sein du laboratoire, le candidat travaillera sur les caractérisations physiques (HR-DRX), électriques (Hall, C(V)),  optiques (FTIR) et de compositions (SIMS) de ces nouvelles structures. Ces mesures serviront, de guide pour ajuster les conditions de croissance en EPL, et de retour d’expériences pour une meilleure compréhension des diagrammes de phases. Les meilleures structures élaborées seront testées dans le processus de réalisation technologique des matrices de photodiodes Infrarouge. Pour postuler à cette offre, merci de contacter Mr SANTAILLER Jean-Louis à l'adresse suivante : Jean-Louis.santailler@cea.fr

Télécharger l'offre (.zip)

Etude des transitoires de convection dans un dispositif de croissance cristalline H/F

DPFT

Technologies micro et nano - Technologies micro et nano

Grenoble

Rhone-Alpes

4 à 6 mois

10506

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : marc.parent@cea.fr

Une première étude a démontré que le régime de convection naturelle est très sensible aux caractéristiques du champ thermique appliqué au contour du domaine. De nombreux états obtenus par calculs stationnaires ont pu être mis en évidence ; leur caractère favorable ou non à la croissance et leur identification au regard des observations expérimentales reste très délicate et sujet à débat. L’objectif de ce stage est de réaliser des simulations numériques de la convection sur la base de modèles instationnaires (logiciel COMSOL) ; tout état stabilisé réel doit en effet être considéré comme le résultat d’une part de l’évolution temporelle des conditions appliquées au domaine, mais également de l’état initial dont est parti le mélange en convection. On propose ici de réaliser l’étude des transitions d’un état stabilisé vers un autre état stabilisé, considérant que cette méthode est riche d’enseignement non seulement pour confirmer les propriétés de ces états stationnaires et mais aussi pour dégager les procédures (consignes thermiques) de conduite de nos installations expérimentales. Par ailleurs, les bénéfices attendus de cette étude permettront de poser des bases pour l’étude à plus long terme des interactions gaz-liquide-solide au voisinage des interfaces (énergie et quantité de mouvement) qui agissent sur des échelles locales, mais sont gouvernées par le comportement des fluides à l’échelle du dispositif. Pour postuler à cette offre, merci de contacter Mr PARENT Marc à l'adresse suivante : marc.parent@cea.fr

Télécharger l'offre (.zip)

Gestion d'interférence dans un contexte de communications 3D H/F

DSYS

Systèmes d'information - Systèmes d'information

Grenoble

Rhone-Alpes

6 mois

- Dernière année école d'ingénieur - Traitement du signal; connaissance de l'architecture d'un système de télécommunication. - Matlab et/ou C. - Couche physique 4G / 5G; OFDM (Orthogonal Frequency Division Multiplexing).

10505

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : nicolas.cassiau@cea.fr

Contexte Les réseaux de communication 5G sont aujourd'hui matures. Bien que la normalisation de la 5G reste à finaliser, les acteurs de la 5G sont déjà parvenus à un accord sur les technologies clés, l'architecture et les scénarios de déploiement des ces réseaux. La communauté 5G cherche maintenant à traduire les cas d'utilisation de la 5G, les besoins de l'industrie et les envies d'adoption de la 5G, en services commerciaux rentables. Toutefois, la gestion des nouveaux services 5G et de la connectivité transparente dans des secteurs et des domaines d'utilisation très divers nécessite encore l'intégration de multiples technologies d'accès. Le CEA-Leti mène un projet qui vise à concevoir, développer, évaluer et démontrer la multi-connectivité basée sur l'accès multiple, en combinant les technologies d'accès cellulaire et satellitaire pour supporter des services à large bande fiables et ubiquitaires. Le partage du spectre entre le cellulaire et le satellite est l'une des technologies clés qui permettront la multi-connectivité. La planification de deux technologies d'accès sur la même bande soulève la question de l’interférence de l'une sur l'autre. Dans [1], les auteurs présentent une méthode de classification de l’interférence. L'idée est de mesurer le niveau d’interférence et de décider ensuite si (i) l’interférence peut être traitée comme du bruit (parce qu'elle est suffisamment faible), (ii) l’interférence peut être décodée et soustraite (parce qu'elle est suffisamment élevée) ou si (iii) l’interférence doit être évitée (niveau intermédiaire). Travail attendu Le travail consistera à évaluer la méthode proposée dans [1] dans le contexte spécifique du projet mentionné ci-dessus. Le candidat s'appuiera sur un simulateur logiciel (Matlab) déjà développé, qui permet de simuler des systèmes cellulaires et satellitaires 5G partageant la même bande. Le candidat : Modifiera le logiciel pour qu'il réponde exactement aux besoins de l'étude. Définira les paramètres (modèle de canal, fréquence, puissance reçue...) à partir des résultats d'autres études (d'autres partenaires) du projet. Mettra en œuvre (logiciel) une méthode de calcul du niveau d’interférence. Vérifiera la précision (par des simulations de taux d'erreur) de la méthode. Des travaux supplémentaires facultatifs concerneront l'étape (ii) ci-dessus. Lorsque l’interférence est suffisamment forte, le récepteur peut avantageusement la décoder et la soustraire au signal reçu avant de décoder le signal requis. C'est ce que l'on appelle les méthodes de "suppression des interférences". Le candidat : Fournira un état de l'art sur les méthodes d'annulation d'interférence appliquées aux formes d'onde de type OFDM. Mettra en œuvre (logiciel) la méthode la plus appropriée dans le contexte de l'étude. Évaluera les performances. [1] De Mari, M., Strinati, E. C., & Debbah, M. (2014). Interference classification and matching: Two steps optimization for improving spectral efficiency. PlMRC.

Télécharger l'offre (.zip)

Etude de la gravure par faisceau d'ions chimiquement activée H/F

DPFT

Technologies micro et nano - Technologies micro et nano

Grenoble

Rhone-Alpes

6 mois

10504

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : clement.lobre@cea.fr

Travail demandé : - Mise en place de la gravure CAIBE sur un empilement p/n au pas réduit. - Définition des vitesses de gravures des différents matériaux composants l’empilement - Etude de l’influence du débit du gaz réactif sur les profils de gravure - Caractérisation morphologiques du contact (MEB, AFM, profilométrie mécanique) - Caractérisation électrique du contact - Comparaison avec les autres techniques de gravure : chimique pure, physique pure (IBE) et plasma Pour postuler à cette offre, merci de contacter Mr LOBRE Clément à l'adresse suivante : clement.lobre@cea.fr

Télécharger l'offre (.zip)

Etude de la cristallisation « à distance » H/F

DPFT

Technologies micro et nano - Technologies micro et nano

Grenoble

Rhone-Alpes

6 mois

Ecole d'ingénieur ou Master 2

10503

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : berangere.hyot@cea.fr

Dans le cadre du stage, nous nous intéressons au système graphène/CdTe. Le CdTe étant un matériau à fortes applications dans les domaines du photovoltaique solaire et de la détection infrarouge. Afin d’étudier la possibilité de « transfert » de l’information cristalline depuis le substrat monocristallin de CdTe à travers le graphène, nous nous focaliserons dans cette étude sur la recristallisation du matériau CdTe désordonné (déposé amorphe) dans la structure: CdTe monocristallin bulk / 1 monocouche Graphène / CdTe amorphe. Ce travail s’appuiera sur des modélisations ab initio de la recristallisation du CdTe amorphe dans la structure décrite ci-dessus. Travail demandé : -Mise en œuvre d’un procédé PVD (Physical Vapour Deposition) de dépôts de CdTe amorphe respectant l’intégrité du graphène. -Mise en œuvre des techniques d’analyses permettant de caractériser les propriétés du graphène sous-jacent, en particulier ses caractéristiques structurales. -Mise en œuvre des conditions de recuit (recuit RTA sous H2) les plus adaptées permettant la cristallisation du CdTe et l’étude de la potentielle épitaxie. -La mise en œuvre du transfert du graphène sur le substrat de CdTe ainsi que sa préparation de surface se fera en collaboration avec nos partenaires. Pour postuler à cette annonce, merci de contacter Mme HYOT Bérangère à l'adresse suivante : berangere.hyot@cea.fr

Télécharger l'offre (.zip)

Nano-épitaxie du GaN pour substrats avancés H/F

DPFT

Technologies micro et nano - Technologies micro et nano

Grenoble

Rhone-Alpes

6 mois

Bac +5

10501

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : matthew.charles@cea.fr

Le stage aura comme but de faire les premiers essais de croissance de nano-piliers sur des masques déjà fabriqués sur pseudo-substrat GaN. Pour arriver à faire ces croissances, vous devrez d’abord étudier la sélectivité de croissance pour plusieurs alliages de GaN avec plusieurs conditions de croissance. Ensuite vous devrez démarrer la croissance de nano-piliers et leur coalescence. L’étude de sélectivité aura principalement besoin de mesures MEB comme caractérisation, mais suite aux croissances de nano-fils, vous ferez des caractérisations complémentaires. Ces caractérisations seront principalement l’XRD pour quantifier la densité de défauts, l’AFM pour regarder la morphologie de surface et éventuellement la cathodo-luminescence pour quantifier la densité de dislocations. Pour postuler à cette offre, merci de contacter Mr CHARLE Matthew à l'adresse suivante : matthew.charles@cea.fr

Télécharger l'offre (.zip)

Epitaxie quasi - van der Waals de CdTe sur matériaux 2D H/F

DPFT

Systèmes d'information - Systèmes d'information

Grenoble

Rhone-Alpes

6 mois

Bac +5 physique

10500

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : philippe.ballet@cea.fr

Le travail de recherche proposé dans ce stage et qui pourrait être poursuivi pas une thèse consiste justement à étudier ces nouveaux systèmes épitaxiés 2D/3D en proposant d'élaborer sur la base de ces cristaux 2D des couches « strain-free » de CdTe ou HgCdTe qui sont des matériaux à fortes applications dans les domaines photovoltaique solaire et détection infrarouge. La technique de croissance privilégiée est l'épitaxie par jets moléculaires, au CEA/INAC pour le 2D et au CEA/Leti pour le matériau 3D, car elle permet le meilleur contrôle de l'interface entre ces matériaux. Les épitaxies 3D(CdTe)/2D et 2D/3D(HgCdTe) seront dans un premier temps étudiées indépendamment avec pour objectif de réaliser in fine un empilement 3D(CdTe)/2D/3D(HgCdTe) dans lequel le 3D(CdTe) sera utilisé pour induire, à travers le matériau 2D, la nucléation du HgCdTe selon la bonne structure/orientation cristalline. L'interposition d'un cristal 2D offre ainsi la possibilité d'envisager de nouvelles hétérostructures. En outre, elle permet également la possibilité de transférer la couche sur des substrats divers (Si, GaAs…); solution est très avantageuse pour l'intégration et le design de nouveaux dispositifs optoélectroniques. Le cadre de l'étude est également enrichi par la proximité immédiate des équipes de la plateforme nano-caractérisation (PFNC) où des équipements de dernière génération sont à disposition pour révéler la nature chimique et la structure cristallographique des empilements réalisés. Pour postuler à cette offre, merci de contacter Mr BALLET Philippe à l'adresse suivante : philippe.ballet@cea.fr

Télécharger l'offre (.zip)

Stage codes correcteurs d'erreurs courts IA

DSYS

Technologies micro et nano - Technologies micro et nano

Grenoble

Rhone-Alpes

6 mois

Stagiaire de fin d'études, issu(e) d'une formation Bac +5 en école ingénieur (ou Master) avec une spécialisation en télécommunication et/ou traitement du signal et/ou Intelligence artificielle et/ou système. - Compétences requises: Traitement du signal pour les communications numériques (modulation, synchronisation, filtrage, codage canal), Systèmes de communication numérique, Intelligence artificielle (Deep Learning), - Qualités requises: Bon relationnel, force de proposition, travail en équipe, rigueur, dynamisme et esprit d'analyse

10494

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : valerian.mannoni@cea.fr

Évaluation des codes correcteurs d'erreurs courts et décodés par IA Avec plus de 100 milliards d’objets connectés estimés en 2020, l’internet des objets (IoT) se situe actuellement au cœur de l’évolution numérique. Les solutions longues portées de l’IoT dites encore Low Power Wide Area Network (LPWAN) sont notamment exploitées en bandes licenciées (Narrow-Band IoT et LTE Category M). Les principales caractéristiques de ces types de communication sont d'avoir une longue portée (bonne sensibilité), une faible consommation énergétique (fonctionnement sur batterie). De plus les communications sont sporadiques et les trames véhiculant l'information sont de petite taille. Il a été montré que la performance des codes correcteurs est liée à la taille du mot de code et que les limites théoriques pouvaient être atteintes pour les grandes tailles de mot de code. Le challenge est alors de trouver des codes correcteurs d'erreurs et les décodeurs associés pour ces scénarios c'est à dire des codes présentant de bonnes performances tout en ayant une taille de mot de code et un rendement de codage faible. Pour atteindre cet objectif les algorithmes basés sur l'Intelligence Artificielle (IA) seront considérés notamment au niveau du décodeur. L'objectif de ce stage est donc de proposer et d'étudier une famille de codes correcteurs d'erreurs courts qui puissent être efficacement décodés par des algorithmes basés sur l'AI pour obtenir de bonnes performances. Ce stage pourra alors se dérouler comme suit: 1. Les codes correcteurs d'erreurs et les décodeurs associés basés sur l'AI (Deep Learning) seront étudiés et analysés via un état de l'art. Une famille de codes devra être sélectionnée. 2. Une évaluation des performances du code sélectionné sera réalisée à travers des simulations. Ainsi, la chaine de simulation devra être développée (codeur / décodeur IA) et les performances pourront être évaluées en termes de taux d’erreur binaire (ou paquet) en fonction du rapport signal à bruit. Ce stage pourra être poursuivi d'une thèse sur la même thématique.

Télécharger l'offre (.zip)

Gravure plasma du nitrure de Gallium pour la réalisation de technologies micro LEDs H/F

DPFT

Technologies micro et nano - Technologies micro et nano

Grenoble

Rhone-Alpes

6 mois

Ecole d'ingénieur

10493

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Saclay
Laurence LOURS, DRHRS / SCP / BSLDE
Bat 524
91191 Gif-sur-Yvette cedex
e-mail : stages@cea.frstages@cea.fr

Ce stage a pour objectif le développement de procédés de gravure par plasma dans différents types de réacteurs des salles blanches du LETI. Après une étude bibliographique des mécanismes intervenant dans la gravure du GaN, vous serez amené à utiliser les différents réacteurs plasma en salle blanche et à en comprendre le fonctionnement afin d’optimiser les profils de gravure en agissant sur les paramètres pertinents. Vous serez ainsi formé aux méthodes de caractérisation morphologique telle que le MEB ainsi qu’à des méthodes de caractérisation physico-chimique permettant le cas échéant la compréhension des mécanismes de gravure. L’ensemble de ce développement fera l’objet d’un rapport présentant ces résultats et leur interprétation. Le stage sera aussi l’occasion d’aborder l’intégration des différents procédés de fabrication microélectronique pour la réalisation de LEDs. Pour postuler à cette offre, merci de contacter Mr SOMMER Romain à l'adresse suivante : romain.sommer@cea.fr

Télécharger l'offre (.zip)

Développement de procédé de lithographie avancée par auto-assemblage de copolymères H/F

DPFT

Technologies micro et nano - Technologies micro et nano

Grenoble

Rhone-Alpes

6 mois

Bac +5

10492

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : guido.rademaker@cea.fr

Le cadre global du stage sera de contribuer aux développements des procédés DSA développés au sein du laboratoire de lithographie. L’objectif principal du stage portera sur la mise en œuvre et l’optimisation du procédé d’assemblage de nouveaux copolymères à blocs (de type high-chi) fournis par les partenaires du projet, dans un premier temps sans alignement dirigé (DSA) à longue distance. Différents paramètres seront investigués comme l’affinité chimique du substrat, l’épaisseur du film ou le budget thermique d’auto-organisation. La compréhension des mécanismes d'auto-organisation couplés aux interactions des chaînes de polymère avec le substrat sera notamment nécessaire pour contrôler l'orientation des nano-domaines. Pour cela, plusieurs types de caractérisations morphologiques et structurales seront utilisés : microscopie électronique, ellipsométrie, mesure d'angle de goutte, AFM, etc. Dans un second temps, ces paramètres d’assemblage optimisés seront appliqués au procédé d’alignement longue distance (DSA). Pour postuler à cette offre, merci de contacter Mr RADEMAKER Guido à l'adresse suivante : guido.rademaker@cea.fr

Télécharger l'offre (.zip)

Classification de défauts dans des images CDSEM par Machine Learning H/F

DPFT

Technologies micro et nano - Technologies micro et nano

Grenoble

Rhone-Alpes

6 mois

Ecole d'ingénieur ou master 2

10491

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : patrick.quemere@cea.fr

Après s’être familiarisé(e) avec les principaux éléments bibliographiques sur le sujet (Machine Learning, classification de défauts, …), vous serez amené à développer votre propre réseau de neurones pour traiter le problème de classification posé. Pour ce faire, vous pourrez vous appuyer sur les compétences acquises par l’équipe du CLG sur le sujet ainsi que sur les moyens de calculs qui vous seront alloués (clusters, GPUs, …). Les développements seront à réaliser en python et pourront faire appel à des librairies comme TensorFlow ou Keras. Pour postuler à cette offre, merci de contacter Mr QUEMERE Patrick à l'adresse suivante : Patrick.quemere@cea.fr

Télécharger l'offre (.zip)

Etude post traitement de gravure pour limiter la défectivité sur TiN H/F

DPFT

Technologies micro et nano - Technologies micro et nano

Grenoble

Rhone-Alpes

6 mois

Master 2

10490

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : nicolas.posseme@cea.fr

L’objectif de ce stage sera de développer et comparer différents post traitements en  chimies réductrices, oxydantes et à base d’hydrocarbures, dont le but est de limiter la croissance de résidus sur la masque dur métallique TiN. Un critère primordial dans le choix du post traitement sera la minimisation de la modification (causée par le post traitement gravure plasma) sur le matériau diélectrique SiOCH. Les gravures seront réalisées dans un réacteur de gravure industriel. Vous évoluerez dans l’environnement salle blanche du LETI et bénéficiera d’un accès aux équipements de gravure ainsi que d’un accès à la plateforme de nanocaractérisation de MINATEC comprenant de nombreux moyens de caractérisation tels que la spectroscopie infrarouge (FTIR, ATR, MIR), l’ellipsométrie. Pour postuler à cette offre, merci de contacter Mr POSSEME Nicolas à l'adresse suivante : nicolas.posseme@cea.fr

Télécharger l'offre (.zip)

Développement de procédé de gravure par plasma pour transistors de puissance à base de GaN H/F

DPFT

Technologies micro et nano - Technologies micro et nano

Grenoble

Rhone-Alpes

6 mois

Ecole d'ingénieur ou Master 2

10489

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : patricia.pimenta-barros@cea.fr

Ce stage aura pour objectif le développement de procédés de gravure plasma pour les matériaux III-V tels que le GaN et l’AlGaN. Il aura aussi pour but d’étudier les procédures de nettoyage du réacteur de plasma utilisé pour ces gravures, qui doit rester propre au cours du temps afin de garantir la répétabilité des gravures. Ce stage se déroulera dans l’environnement salle blanche 200mm du LETI. Il se décomposera en 3 parties : - Développer les procédés de gravure pour l’AlGaN et le GaN suivant les critères visés en terme de vitesse de gravure, de profil et d’uniformité. Etude de l’influence du dopage des matériaux sur ces performances morphologiques. - Evaluer l’endommagement engendré par ces procédés de gravure afin de les optimiser, en utilisant les outils de caractérisations adaptés (mesure de résistivité, XPS, AFM, MEB…).  - Evaluer la performance des procédures de nettoyage du réacteur de gravure, et les adapter aux nouveaux procédés de gravure développées afin de garantir un réacteur propre et répétable dans le temps. Vous travaillerez de manière transverse avec les équipes procédé et caractérisation. Votre autonomie sera essentielle pour profiter au mieux de la variété des compétences disponibles au LETI. De bonnes connaissances en matériaux, en caractérisations physico-chimiques, et en micro-électronique notamment  sur les techniques de fabrication utilisées dans ce domaine seront nécessaires pour aborder cette problématique. Pour postuler à cette offre, merci de contacter Mme PIMENTA-BARROS Patricia à l'adresse suivante : patricia.pimenta-barros@cea.fr

Télécharger l'offre (.zip)

Evaluation et mise en application de l'option Dose Mapper pour scanner immersion H/F

DPFT

Technologies micro et nano - Technologies micro et nano

Grenoble

Rhone-Alpes

6 mois

Ecole d'ingénieur ou Master

10488

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : michael.may@cea.fr

Vous aurez pour objectif d’évaluer une des options disponibles pour cet équipement: Dose Mapper. Celle-ci permet une modulation de l’énergie d’exposition dans le champ pour améliorer encore d’avantage les performances de la machine (amélioration de l’uniformité de dimensions des structures dans la puce). Sa pertinence pour compenser des lacunes lors de la conception et de la fabrication des masques utilisés pour la lithographie sera également à étudier. Ce stage nécessitera donc la prise en main de l’équipement de lithographie et des logiciels liés à l’utilisation de l’option mais également d’outils de métrologie (CD-SEM). Il se déroulera en partie dans la salle blanche du LETI. Vous pourrez également être amené à travailler en relation avec l’équipementier dans un contexte international. L’ensemble des travaux réalisés sera synthétisé dans un rapport final permettant au groupe lithographie de capitaliser sur l’implémentation de l’option pour différents projets en cours ou à venir. Pour postuler à cette offre, merci de contacter Mr MAY Michael à l'adresse suivante : michael.may@cea.fr

Télécharger l'offre (.zip)

Transfert et développement de procédés de lithographie optique avancée H/F

DPFT

Technologies micro et nano - Technologies micro et nano

Grenoble

Rhone-Alpes

6 mois

Ecole d'ingénieur ou master

10487

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : celine.lapeyre@cea.fr

But: Le stage consiste à développer plusieurs procédés de lithographie optique par immersion pour répondre aux demandes des filières applicatives du CEA-LETI telles que les mémoires, le CMOS ou la photonique. Déroulement : Ce stage se déroulera en 2 étapes majeures. Une première phase d’analyse des objectifs à atteindre et des moyens de les réaliser sera nécessaire en vous appuyant sur des travaux réalisés avec des technologies de lithographie de plus ancienne génération et sous l’œil avisé d’experts du LETI. Puis le stage consistera au développement de procédés lithographiques avancés. Pour ce faire, il se déroulera dans la salle blanche du LETI et nécessitera l’utilisation d’équipements de lithographie et de métrologie de dernière génération sur lesquels vous serez formé. Les procédés lithographiques seront réalisés en travaillant sur des substrats de silicium de diamètre 300mm sur à l’aide d’équipements industriels: un scanner à immersion et une piste d’étalement, recuit et développement. Vous pourrez également être amené à travailler en relation avec les équipementiers. La fidélité et le contrôle dimensionnel des motifs réalisés, et l’uniformité obtenus sur plaque 300mm seront mesurés par CD-SEM, et les performances d’alignement d’un niveau litho sur un niveau précédent seront vérifiées par mesure d’overlay basée sur des images optiques. Enfin vous devrez rédiger une « fiche procédé » afin de capitaliser vos résultats. Qualité : Dans le cadre du stage, vous serez en relation avec de multiples interlocuteurs (masques, procédés, équipements, filières applicatives) et vous devrez faire preuve d’une grande rigueur, de capacité d’analyse, d’autonomie et de travail d’équipe. Si rejoindre le monde de la recherche appliquée en micro et nano technologie vous motive, rejoignez-nous dans les défis du développement et transfert de procédés technologiques avancés. Pour postuler à cette offre, merci de contacter Mme LAPEYRE Céline à l'adresse suivante : celine.lapeyre@cea.fr

Télécharger l'offre (.zip)

L'objectif du stage sera de concevoir et de réaliser un dispositif de transmission de puissance sans fil pour des applications grand public (smartphones, smart watch,...). La cible de puissance visée est de 10W à 10cm, avec un rendement d'au moins 70%. Une technologie de transmission de puissance sans fil de type "inductif résonant" sera mise en oeuvre et impliquera la conception d'un circuit magnétique et d'un circuit électronique de pilotage. Ces deux éléments seront modélisés, optimisés, fabriqués puis caractérisés avant d'être associés.

DSYS

Technologies micro et nano - Technologies micro et nano

Grenoble

Rhone-Alpes

6 mois

Electrotechnique, Electronique, Electromagnétisme

10486

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : sebastien.boisseau@cea.fr

Cadre du Stage : Les technologies de transmission de puissance sans fil sont en plein essor avec des applications dans le domaine du grand public, du médical, de l'automobile ou encore de la défense. L'objectif de ces technologies est de transmettre de l'énergie électrique entre deux éléments ou plus, sans utiliser de support matériel, et avec le maximum de rendement possible. Ce stage s'inscrit plus généralement dans le développement des thématiques récupération d'énergie et transmission de puissance sans fil du Service Systèmes de Capteurs et électronique pour l'Energie du Département Systèmes du CEA-LETI à Grenoble. Sujet du Stage : L'objectif du stage sera de concevoir et de réaliser un dispositif de transmission de puissance sans fil pour des applications grand public (smartphones, smart watch,...). La cible de puissance visée est de 10W à 10cm, avec un rendement d'au moins 70%. Une technologie de transmission de puissance sans fil de type "inductif résonant" sera mise en oeuvre et impliquera la conception d'un circuit magnétique et d'un circuit électronique de pilotage. Ces deux éléments seront modélisés, optimisés, fabriqués puis caractérisés avant d'être associés. Déroulement du stage : Benchmark des solutions de transmission de puissance sans fil (systèmes commercialisés et dispositifs à l'état de recherche) Modélisation et simulations éléments finis du circuit inductif résonant (Altair Flux) Conception de l'électronique de pilotage (PSpice) Fabrication et tests de l'ensemble circuit inductif et électronique de pilotage Compétences recherchées pour ce stage : Connaissances et bonne compréhension de l'électronique de puissance Premières expériences en simulations de circuits électroniques et en simulations électromagnétiques par éléments finis Goût pour la recherche de solutions innovantes : le candidat devra être curieux et force de propositions. La volonté d'une poursuite en thèse sera fortement appréciée Moyens mis en œuvre : Simulation du circuit magnétique sous Altair Flux, simulation de l'électronique sous PSPICE, conception et réalisation de cartes électroniques et caractérisation du dispositif de transmission de puissance sans fil

Télécharger l'offre (.zip)

Mise en place d'un procédé de développement de résines sur des équipements de lithographie H/F

DPFT

Technologies micro et nano - Technologies micro et nano

Grenoble

Rhone-Alpes

6 mois

Bac+2/3 (DUT/BTS ou Licence Pro)

10485

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : Karine.jullian@cea.fr

Le stage se déroulera en salle blanche du CEA-LETI en travaillant sur des substrats de silicium de 300mm. Il nécessitera l’utilisation d’équipements de lithographie et de métrologie de dernière génération. Vous serez en charge de mettre en correspondance un procédé de développement de résines lithographiques sur deux équipements similaires afin d’assurer un plan de secours en cas de défaillance de l’un d’eux. Après une prise en main des équipements, la recherche de concordance de procédé sera effectuée sur deux pistes d’étalement, recuit et développement industrielles. Pour cela, le contrôle dimensionnel et l’uniformité sur plaque 300mm seront mesurés à l’aide d’un CD-SEM. Différentes résines et techniques d’insolation seront utilisées (photolithographie à immersion, lithographie E-beam).  Il vous sera demandé de rédiger une synthèse des tests et résultats en conclusion du stage. Pour postuler à cette offre, merci de contacter Mme JULLIAN Karine à l'adresse suivante : Karine.jullian@cea.fr

Télécharger l'offre (.zip)

Simulations pour l'optimisation de procédés de photolithographie par immersion H/F

DPFT

Technologies micro et nano - Technologies micro et nano

Grenoble

Rhone-Alpes

6 mois

10483

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : estelle.guyez@cea.fr

Le stage s’effectuera au sein de l’équipe de Lithographie Computationnelle, en lien fort avec l’équipe Lithographie Immersion. Après s’être familiarisé avec les problématiques de la photolithographie et le logiciel commercial, vous aurez pour objectif de développer des scripts « clé en main » permettant de réaliser des simulations unitaires. Ensuite, vous adresserez des cas typiques de recherche d’optimisation de procédé grâce à l’implémentation en Python d’une solution permettant l’exécution successive de plusieurs cas de figure. Les résultats obtenus par simulation pourront être confrontés à des résultats expérimentaux produits dans la salle blanche du LETI. Pour postuler à cette offre, merci de contacter Mme GUYEZ Estelle à l'adresse suivante : estelle.guyez@cea.fr

Télécharger l'offre (.zip)

Reconstruction 3D d'objets nanométriques à partir d'images de microscopes électroniques H/F

DPFT

Technologies micro et nano - Technologies micro et nano

Grenoble

Rhone-Alpes

6 mois

Ecole d'ingénieur ou Master 2

10482

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : aurelien.fay@cea.fr

Le stage s’effectuera au sein du Groupe Computational Lithography (CLG) du CEA-LETI. Objectifs : Métrologie 3D d’objets nanométriques à partir d’images SEM stéréoscopiques Aspects novateurs : Développement de modèles d’imagerie SEM et d’algorithmes innovants pour la reconstruction 3D. Missions : Vous prendrez en main, éprouverez et améliorerez des modèles d’imagerie SEM développés au sein de l’équipe, en vous appuyant sur des images SEM expérimentales provenant de la plateforme Silicium du LETI. Vous investiguerez ensuite le problème inverse consistant à reconstruire la géométrie 3D à partir d’images SEM. Moyens : Librairies CLG python, Développement collaboratif SVN, Intégration continue, HPC CPU/GPU, plateforme Silicium et de Nano-caractérisation Pour postuler à cette offre, merci de contacter Mr FAY Aurélien à l'adresse suivante : aurelien.fay@cea.fr

Télécharger l'offre (.zip)

Dépôt assisté par plasma couronne pour composants logiques à très haute densité H/F

DPFT

Technologies micro et nano - Technologies micro et nano

Grenoble

Rhone-Alpes

6 mois

Ecole d'ingénieur ou Master 2

10481

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : francois.boulard@cea.fr

Le travail, à dominante expérimentale, se déroulera majoritairement en salle blanche, sur des équipements acceptant des plaques de diamètres 300mm. Il portera sur le développement de procédés de dépôt chimique assisté par plasma d’oxyde et de nitrure. Après une étude bibliographique, le travail demandé consistera à choisir puis étudier l’influence des paramètres pertinents du dépôt, tel que la géométrie des contre-électrodes, la température, le mélange de gaz, la pression, ou la puissance plasma. En parallèle, la mise en œuvre de caractérisation des couches minces par ellipsométrie, microscopie électronique, et analyse dispersive en énergie, sera utilisée pour caractériser la vitesse, l’uniformité et reproductibilité des dépôts, la stœchiométrie des films et leurs résistances aux gravures humides. L’objectif de ce projet de fin d’étude de 6 mois est de définir les paramètres du procédé permettant d’intégrer ces dépôts couronnes sur des technologies 3D à très forte densité, d’en maitriser la reproductibilité et d’en cerner les limites. Pour postuler à cette annonce, merci de contacter Mr BOULARD François à l'adresse suivante : francois.boulard@cea.fr

Télécharger l'offre (.zip)

Développement et caractérisation de procédés de gravure par plasma H/F

DPFT

Technologies micro et nano - Technologies micro et nano

Grenoble

Rhone-Alpes

6 mois

Master 2

10480

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : christelle.boixaderas@cea.fr

Le stage vise à développer et caractériser un procédé de gravure par plasma de matériaux diélectriques sur les briques Via et Contact d’une intégration Mémoires répondant à des spécifications du client. Une première phase passera par l’étude des sélectivités de gravure des matériaux en présence:  SiO2, SiN, résine sur un équipement industriel de la ligne 300mm, Vous devrez ensuite transférer ces procédés optimisés et les caractériser sur des dispositifs réels. Vous aurez à votre disposition tous les moyens de caractérisations morphologiques et physico-chimiques disponibles sur la plate-forme, pour comprendre tous les mécanismes mis en jeu (ellipsométrie, CD-SEM, AFM, XPS). Enfin, vous ferez une recommandation d’un procédé optimisé (sélectivité, profil, variabilité) pour un transfert technologique sur le véhicule de tests du LETI. Tous les résultats et analyses seront consolidés par une étude bibliographique sur le sujet. Vous travaillerez, en toute autonomie, de manière transverse avec les équipes procédés et caractérisations. Outre vos connaissances sur les matériaux, de grandes qualités relationnelles seront un plus. Pour postuler à cette offre, merci de contacter Mme BOIXADERAS Christelle à l'adresse suivante : christelle.boixaderas@cea.fr

Télécharger l'offre (.zip)

Des surfaces atomiquement parfaites par modulation des micro-textures H/F

DPFT

Technologies micro et nano - Technologies micro et nano

Grenoble

Rhone-Alpes

4 à 6 mois

Master 1 ou 2

10477

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : aurelien.seignard@cea.fr

Travail demandé : -Modulation et caractérisation de la micro-texture de tissus de polissage. -Mise en relation de cette micro-texture avec la quantité de micro-rayures générée pendant le polissage des plaques. -Création d’une méthodologie de révélation de ces défauts, d’abord sur oxyde de silicium puis sur nitrure de silicium. Pour postuler à cette offre, merci de contacter Mr SEIGNARD Aurélien à l'adresse suivante : aurelien.seignard@cea.fr

Télécharger l'offre (.zip)

Auto-assemblage submicronique de dispositifs électroniques assisté par capillarité H/F

DPFT

Technologies micro et nano - Technologies micro et nano

Grenoble

Rhone-Alpes

6 mois

Ecole d'ingénieur/Master

10476

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : loic.sanchez@cea.fr

Cet assemblage peut être réalisé avec une approche puce sur plaquette silicium ce qui offre une flexibilité inédite car on pourra assembler des puces de tailles différentes provenant de technologie différentes. L’assemblage sera réalisé par collage direct qui est l’une des technologies les plus prometteuse car elle permet de viser les densités d’interconnection les plus extrêmes. Ces assemblages puces à plaque sont classiquement réalisés par une machine robotisée qui positionne les puces une par une. Ces machines ont des difficultés à concilier très haute cadence et précision de placement submicronique. Une approche alternative est d’utiliser les forces de capillarité d’un fluide confiné entre deux surfaces pour auto positionner une puce sur une cible. Cette technique appliquée de manière collective avec de l’eau et couplée au collage direct pourrait permettre de lever les verrous technologiques liés aux machines robotisées en terme à la fois de vitesse et de précision de placement. L’étude consistera à évaluer un banc de transfert collectif de puces sur plaque en terme de rendement de collage et de précision de placement. Le stagiaire aura à sa charge la préparation des surfaces (traitement chimique) des puces et des plaquettes, la réalisation des assemblages et leurs caractérisations (observation IR, microscopie IR et microscopie acoustique). Vous devrez déterminer les paramètres optimaux de l’étape de report collectif ( volume d’eau, hauteur de contact entre les puce et les gouttes d’eau,…). Si nécessaire, vous pourrez proposer et faire réaliser des modifications du banc. Vous vous intéresserez aussi aux limites de la technique en comparant différentes structures de confinement de l’eau ( structures qui seront plus ou moins difficiles à intégrer à un procédé de réalisation produit). Ce travail sera entièrement réalisé en salle blanche dans environnement industriel dédié à la R&D au sein du service surface et interface de la plateforme silicium. Pour postuler à cette offre, merci de contacter Mr SANCHEZ Loïc à l'adresse suivante : loic.sanchez@cea.fr

Télécharger l'offre (.zip)

Des surfaces aplanies à l'échelle atomique à l'aide de procédés de texturation stables H/F

DPFT

Technologies micro et nano - Technologies micro et nano

Grenoble

Rhone-Alpes

6 mois

Bac +5

10475

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : cedric.perrot@cea.fr

La CMP - polissage mécano-chimique - est la seule étape technologique aujourd’hui largement utilisée dans toute l’industrie de la microélectronique (processeurs, imageurs, mémoires, capteurs, …) pour obtenir des surfaces aplanies à l’échelle atomique. Cette étape nécessite l’utilisation de consommables appelés tissu de polissage combiné avec une chimie abrasive pour texturer la surface des puces. La stabilité de ce procédé est dépendante de l’évolution de la micro-texture du tissu de polissage au cours de sa durée de vie. L’amélioration des performances et des coûts des procédés CMP nécessite de maitriser cette texturation à l’aide de disques diamantés et de recettes appropriées. L’objectif du stage sera d’atteindre un bon état de surface du tissu de polissage le plus rapidement possible dès le début de sa durée de vie. Le set de consommables sera figé, les paramètres de la recette équipement seront les principaux leviers à investiguer. Travail demandé : -Caractérisation des surfaces des tissus et des disques par microscopie confocale -Caractérisation des performances CMP obtenues sur plaques polies (taux d’enlèvement, rugosité, état de surface…) -Optimisation de pré conditionnement des tissus dans le but d’être stable le plus rapidement possible. Pour postuler à cette offre, merci de contacter Mr PERROT Cédric à l'adresse suivant : cedric.perrot@cea.fr

Télécharger l'offre (.zip)

Transfert de films minces pour la micro-électronique H/F

DPFT

Technologies micro et nano - Technologies micro et nano

Grenoble

Rhone-Alpes

4 à 6 mois

10473

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : pierre.montmeat@cea.fr

Le stage proposé au CEA-LETI de Grenoble va consister à tester différents polymères pour élaborer des empilements polymère/silicium. Les polymères testés seront des matériaux organiques déjà disponibles au LETI ou de nouveaux polymères développés au travers de partenariats industriels. Les travaux seront réalisés sur des machines industrielles dans le cadre de la salle blanche du LETI avec des plaquettes de silicium de 200 ou 300 mm. Une tâche importante consistera à caractériser les polymères d’une part (ATG, viscosité, FTIR, ellipsométrie, stabilité thermique des films…) et les mutlicouches d'autre part : morphologie, imagerie MEB, IR ou échographie. On évaluera également les propriétés d’adhésion des différents polymères avec le silicium. Pour postuler à cette offre, merci de contacter Mr MONTMEAT Pierre à l'adresse suivante : pierre.montmeat@cea.fr

Télécharger l'offre (.zip)

L'objectif du stage est de développer et tester un dispositif de transmission sans fil combinant transduction électromagnétique et transduction piézoélectrique. Le stagiaire assemblera dans un premier temps un prototype à partir de systèmes existants sous les conseils d'ingénieurs-chercheurs et doctorants travaillant sur des projets connexes. Les performances du prototype seront déterminées sur un banc de mesure dédié confectionné par le stagiaire. Ce dernier utilisera des logiciels de simulation numérique (Matlab/Simulink...) pour modéliser le comportement de ce système multi-physique et le comparer aux résultats expérimentaux. Le but final du stage est l'analyse et la compréhension des avantages et limites de cette technologie et la proposition de pistes d'optimisation (géométries, matériaux, ...).

DSYS

Electromagnétisme, génie électrique - Electromagnétisme, génie électrique

Grenoble

Rhone-Alpes

6 mois

10470

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : pierre.gasnier@cea.fr

Les technologies de transmission de puissance sans fil sont en pleine expansion, souvent par commodité, mais aussi parfois par nécessité. Les solutions par couplage inductif à haute fréquence présentent des avantages en terme de niveau de puissance transférée et de rendement. Toutefois, celles-ci sont limitées pour le transfert d'énergie en présence ou à travers des milieux conducteurs (parois métalliques, eau de mer), ou à proximité d'êtres humains. Les solutions de transmission de puissance basse fréquence que nous proposons sont basées sur des systèmes électromécaniques et ont l'avantage d'assurer la sécurité des personnes (intérêt médical, pour recharger des implants biologiques par exemple), ou de permettre la transmission dans des milieux confinés ou sous la mer (intérêt industriel). Ce stage s'inscrit plus généralement dans le développement des thématiques récupération d'énergie et transmission de puissance sans fil du laboratoire LAIC du Département Systèmes du CEA-LETI à Grenoble. L'expertise de ce laboratoire porte sur le développement de systèmes électroniques et mécatroniques alliant des solutions innovantes pour la récupération d'énergie, la gestion d'énergie basse consommation et l'intégration de capteurs pour le développement de systèmes autonomes. Si le temps le permet, le stagiaire s'intéressera au développement de la partie électronique de gestion d'énergie, permettant de convertir efficacement la puissance brute du prototype en puissance électrique utilisable par un nœud de capteurs IoT. Déroulement du stage : - État de l'art sur les récupérateurs d'énergie piézoélectriques et électromagnétiques, et sur les technologies de transmission de puissance sans fil. - Montage des récepteurs de puissance piézoélectriques et électromagnétiques, caractérisation sur banc de mesure, extraction de leurs performances et paramètres optimaux. - Simulation du système sous Simulink et comparaison avec les résultats expérimentaux. - Éventuel développement et fabrication d'une électronique de gestion d'énergie. - Si le temps le permet, le stagiaire s'intéressera à la partie électronique de gestion d'énergie, permettant de convertir la puissance brute du prototype en puissance électrique utilisable - Participation à une publication scientifique sur ce sujet et à d'éventuels brevets La volonté d'une poursuite en thèse du stagiaire serait appréciée mais ne constitue pas un critère de sélection

Télécharger l'offre (.zip)

Etude de procédés d'implantation et de fracture avancés pour la fabrication de structures H/F

DPFT

Technologies micro et nano - Technologies micro et nano

Grenoble

Rhone-Alpes

6 mois

Bac +5

10469

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : frederic.mazen@cea.fr

Vous devrez étudier l’effet de nouveaux procédés d’implantation et de fracture sur les caractéristiques d’une structure SOI avancée réalisée par la technologie Smart CutTM. Pour cela, vous réaliserez des plans d’expérience, mettrez en œuvre la fabrication des structures, caractérisera les SOI réalisés et comparera les résultats au procédé de référence. Dans ce cadre, vous suivrez et participerez (utilisation des implanteur ioniques et de traitements thermiques notamment) à la fabrication de ses structures d’étude et mettra en œuvre un grande variété de  technique de caractérisations (microscopies diverses, ellipsométrie, défectivité….). En plus de ses connaissances académiques en physique des matériaux,  vous devrez avoir un fort goût pour l’expérimentation sur les équipements de microélectronique. Pour postuler à cette offre, merci de contacter Mr MAZEN Frédéric à l'adresse suivante : frederic.mazen@cea.fr

Télécharger l'offre (.zip)

Modification structurale de films minces diélectriques par recuit laser nanoseconde H/F

DPFT

Technologies micro et nano - Technologies micro et nano

Grenoble

Rhone-Alpes

4 à 6 mois

3ème année d'école d'ingénieur ou en Master 2. Compétences souhaitées : science des matériaux, technologies de la microélectronique, curiosité et rigueur, maîtrise de l'anglais, goût certain pour l'expérimentation.

10468

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : sebastien.kerdiles@cea.fr

Le stage consistera à étudier les principaux effets d’un recuit laser nanoseconde sur plusieurs matériaux diélectriques (nitrures et oxydes de silicium essentiellement) déposés en couches minces à basse température et pressentis pour une intégration 3D. Le travail commencera par la préparation des échantillons et le recuit laser sous différentes conditions. Ensuite, plusieurs caractérisations optiques (ex: ellipsométrie), structurales (ex: spectroscopie IR), voire électriques seront mises en œuvre pour faire ressortir les modifications induites par le traitement par laser. Le travail sera effectué dans les salles blanches du LETI sur des équipements industriels. Pour postuler à cette offre, merci de contacter Mr KERDILES Sébastien à l'adresse suivante : sebastien.kerdiles@cea.fr

Télécharger l'offre (.zip)

Développement des procédés de dopage du GaN par implantation ionique H/F

DPFT

Systèmes d'information - Systèmes d'information

Grenoble

Rhone-Alpes

4 à 6 mois

Bac +5

10467

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : marianne.coig@cea.fr

L’objectif de ce stage sera d’évaluer des procédés de dopage plus exploratoires comme l’implantation à chaud ou la co-implantation dans le GaN pour les deux types de dopage n et p. Après une recherche bibliographique sur le sujet et une formation à l'utilisation des équipements d'implantation, des fours de recuit et principalement des moyens de caractérisation, vous devrez proposer vos expériences, réaliser les étapes technologiques, gérer et interpréter les différentes caractérisations. En plus de vos connaissances acquises lors de votre formation, vous devrez avoir un fort goût pour l'expérimentation sur des équipements de microélectronique de salle blanche et de caractérisation, savoir vous intégrer rapidement au sein d'une équipe et faire preuve d'une réelle organisation dans son travail. Pour postuler à cette offre, merci de contacter Mme COIG Marianne à l'adresse suivante : marianne.coig@cea.fr

Télécharger l'offre (.zip)

Recristallisation en phase solide par recuit laser nanoseconde H/F

DPFT

Technologies micro et nano - Technologies micro et nano

Grenoble

Rhone-Alpes

4 à 6 mois

Bac +5

10466

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : pablo.acostaalba@cea.fr

Le stage consistera à étudier la cinétique de recristallisation en phase solide sur des substrats silicium sur isolant (SOI)  partiellement amorphisés par implantation ionique. On déterminera finement la vitesse de recristallisation de ces couches amorphes de silicium sans dopants pour ensuite comprendre l’impact de la présence de dopants. On s’intéressera également à l’impact de la température du substrat pendant le recuit laser. Ensuite, on cherchera à caractériser les couches ainsi obtenues par différentes méthodes de caractérisation in-line, comme l’ellipsometrie (épaisseur), mesure 4-pointes (résistance carrée), AFM (rugosité de surface). On s'appuiera également sur les mesures de réflectivité faites in-situ lors du recuit laser. Cette étude amont permettra d’explorer les limites en termes de budget thermique minimum nécessaire pour la recristallisation et l’activation de dopants. Les applications visées sont l’intégrations 3D et/ou l’électronique sur des substrats nécessitant des procédés à faible température. Pour postuler à cette offre, merci de contacter Mr ACOSTA ABLA Pablo à l'adresse suivante : pablo.acostaalba@cea.fr

Télécharger l'offre (.zip)

Développement d'un prototype de piège photographique, autonome et connecté à partir d'un protocole IoT, pour la surveillance de la vie sauvage

DSYS

Composants et équipements électroniques - Composants et équipements électroniques

Grenoble

Rhone-Alpes

6 mois

10464

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : Esteban.CABANILLAS@cea.fr

Cadre du Stage : Dans le cadre du développement de ses activités de R&D sur l’intégration des capteurs et les systèmes autonomes, le laboratoire LAIC du Département Systèmes du CEA-LETI à Grenoble propose un stage sur la conception d’un prototype de piège photo connecté à partir d’un protocole IoT. Le LAIC est spécialisé dans le développement de systèmes et de plateformes électroniques, qui regroupe des problématiques d'interface capteurs (du commerce et capteurs innovants), d'intégration, de basse consommation, de communication entre autres. Sujet du Stage : Ce stage a comme finalité la mise en place d’un système intégral de surveillance de vie sauvage dans un milieu isolé. Nous nous adressons d’une part à la protection des troupeaux en milieu naturel contre des attaques des prédateurs, et d’autre part à la protection de la vie sauvage contre le braconnage illégal. Nous nous intéressons à la conception d’un prototype de piège photo qui doit remplir les exigences listées ci-dessous : Autonomie énergétique Génération d’alertes sans fausses alarmes Fonctionnement dans des endroits isolés Le/la stagiaire devra d’une part associer un capteur d’images à un algorithme de reconnaissance des formes qui permettra de générer des alarmes, et d’autre part à la communication d’alarmes à partir d’un réseau IoT ou Bluetooth basse consommation. Le/la stagiaire devra trouver un bon compromis entre consommation énergétique et performance à partir du choix d’un capteur d’image, de l’unité de control (microcontrôleur), du mode d’alimentation et génération d’énergie autonome ainsi que du protocole de communication des données. La première phase du stage se concentrera sur la partie communication des données à basse consommation d’énergie. Le travail consistera à : Mettre en place un réseau IoT sous le protocole LoRa. Mettre en place un réseau Bluetooth low power. Comparer ces deux solutions en termes de débit de transfert de données t de consommation Dans la seconde phase du stage, le/la stagiaire devra mettre un place un système intégrant un capteur d’images, un microcontrôleur et un système de génération d’énergie autonome (solaire par exemple). Le microcontrôleur devra intégrer un algorithme (« open source » ou préalablement développé par nos équipes) de reconnaissance de formes capable de discriminer des braconniers ou des prédateurs, selon l’application demandée.

Télécharger l'offre (.zip)

Développement d'un dispositif acoustique embarqué pour la détection d'arc électrique

DEHT

Systèmes d'information - Systèmes d'information

Grenoble

Rhone-Alpes

6 mois

10462

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : romain.franchi@cea.fr

Le stage se déroulera au sein du Laboratoire d'Électronique avancée et d'Électronique pour la Puissance (L2EP). Le L2EP développe des solutions innovantes pour la détection de défauts électriques (arcs, décharges partielles) basés sur l’étude de leur manifestation acoustique. Des panneaux photovoltaïques, aux lignes aéronautiques en passant par la distribution de la moyenne et de la haute tension, l’état de santé des réseaux électriques est devenu un enjeu essentiel dans les domaines de la sécurité et la continuité de service. Parmi les solutions de monitoring préventif l’utilisation de la modalité acoustique a l’avantage en plus d’être sensible de s’avérer peu onéreuse, intégrable et en capacité de localiser la source du défaut. Le signal acoustique brut n’est pas directement exploitable et il s’agit de l’amplifier sans le dégrader, puis d’effectuer un traitement numérique pour en extraire la signature d’un éventuel défaut à détecter. Plusieurs études de faisabilité sur la détection acoustique ont été mises en œuvre avec succès lors des dernières années. Elles ont été réalisés en composant la chaîne de mesure par du matériel d’instrumentation de laboratoire et en analysant les données par post-traitement qui permettent de s’affranchir des contraintes d’encombrement, d’échantillonnage ou de capacité de calcul. Dans le cadre de ce stage, nous souhaitons intégrer ce concept dans un dispositif compact, embarqué et robuste. Il s’agit d’architecturer et un concevoir une électronique qui permettra à la fois de conditionner le signal acoustique, de réaliser des algorithmes de détections reconfigurables et de communiquer en temps réel leur résultat. Les objectifs du stage sont : -       Conception et réalisation de l’électronique du dispositif de détection acoustique embarqué -       Conception et développement de la couche logicielle de traitement sur cible temps réel -       Tests et validation du dispositif complet en laboratoire  Le stage se déroulera en cinq étapes : 1)    Étude bibliographique sur les travaux de détection acoustique de défauts électriques 2)    Définition de l’architecture et dimensionnement du dispositif de détection 3)    Réalisation de la carte électronique 4)    Développement logiciel de la partie traitement temps réel 5)    Test et validation du dispositif

Télécharger l'offre (.zip)

La mauvaise qualité de l'air est devenue une préoccupation majeure de santé publique, notamment à l'échelle européenne. Une partie non-négligeable de la pollution en milieu urbain est due à un petit nombre de véhicules fortement polluants, par exemple des véhicules mal entretenus ou volontairement modifiés (filtre à particule ôté). L'objectif du stage est d'évaluer le potentiel des mini-capteurs de pollution de l'air pour détecter et localiser des sources de pollution.

DSYS

Technologies micro et nano - Technologies micro et nano

Grenoble

Rhone-Alpes

6 mois

10451

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : sylvain.leirens@cea.fr

Contexte du sujet Une partie non-négligeable de la pollution en milieu urbain est due à un petit nombre de véhicules fortement polluants, par exemple des véhicules mal entretenus ou volontairement modifiés (filtre à particule ôté). Il a été constaté qu’un petit nombre de véhicules (10% ou moins) présente des niveaux d’émissions très élevés, et constituent une part importante des émissions globales (20-40% et parfois plus en fonction des conditions) [1]. La détection des véhicules fortement polluants se réalise actuellement soit : 1/ avec des véhicules équipés de PEMS (Portable Emission Measuring Systems), 2/ en réalisant des “chasing studies” où un véhicule équipé de capteurs de haute precision suit un véhicule suspecté, et 3/ en utilisant des stations RSD (Remote Sensing Device) au bord de la voie de circulation. Ces solutions sont très coûteuses et ne permettent pas de réaliser des mesures sur un grand nombre de véhicules. Dans ce stage, on se propose d’utiliser un réseau de mini-capteurs de gaz multimodaux (NOX, PM2.5, PM10, etc.) [2] afin de détecter et localiser des sources polluantes. Objectifs et travail à réaliser L’objectif du stage est d’évaluer le potentiel des mini-capteurs de pollution de l’air pour détecter et localiser des sources de pollution. Les étapes du travail à réaliser sont : Préparer les données d’entrée pour le simulateur SIRANE [3] : réseau de rues, sources d’émission, paramétrage ; Mettre en œuvre le simulateur pour calculer les concentrations de polluants et analyser les résultats de simulation ; Réaliser des mesures avec les capteurs disponibles au CEA. Confronter les mesures aux simulations ; Faire une recherche bibliographique des travaux existants concernant la localisation de sources de pollution atmosphériques ; Proposer et tester un algorithme de localisation de sources de pollution utilisant les mesures de capteurs mobiles. [1] http://www.impactglobalemissionsolutions.com/wp-content/uploads/2014/01/MadridRegionalTransportProject.pdf [2] http://www.cea-tech.fr/cea-tech/Pages/a-propos-de-cea-tech/nos-reussites/elichens-capteurs-miniaturis%C3%A9s-et-connectes-qualite-de-l-air.aspx [3] L Soulhac, L., Salizzoni, P., Cierco, F.-X. et Perkins, R. J., 2011. The model SIRANE for atmospheric urban pollutant dispersion: PART I: presentation of the model. Atmospheric Environment. Volume 45, Issue 39, 7379-7395

Télécharger l'offre (.zip)

Physique atomique appliquée au développement de capteurs de courant innovants smart grid

DSYS

Instrumentation, métrologie et contrôle - Instrumentation, métrologie et contrôle

Grenoble

Rhone-Alpes

6 mois

10447

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : agustin.palacioslaloy@cea.fr

Les capteurs basés sur le pompage optique d'alcalins en état gazeux ont permis la mesure de champs magnétiques avec des niveaux de précision et justesse record [1]. Ces capteurs basés sur des effets de physique atomique ont l'avantage de marcher à température ambiante et sont robustes à des nombreux environnements, contrairement à d'autres techniques de mesure précise comme les SQUIDs. Notre laboratoire a ainsi travaillé ces dernières années sur le développement et qualification spatiale de magnétomètres à pompage optique d'hélium métastable qui ont été mis en orbite par l'ESA dans le cadre de la mission Swarm en 2013 [2]. La robustesse et versatilité de ces capteurs suggèrent qu'il serait possible de bénéficier de leurs excellentes performances métrologiques pour des applications avec un fort impact sociétal, notamment la mesure très exacte de courants sans contact, utile notamment pour le suivi précis de la charge de batteries et le contrôle du réseau et son interaction avec des stockages d'énergie distribués (Smart Grid). Or la justesse d'une mesure de courant ne s'appuie pas uniquement sur la justesse de la mesure magnétique : il est aussi essentiel d'identifier des configurations de capteur permettant de séparer le champ magnétique créé par le courant à mesurer de toute perturbation extérieure. Notre équipe a imaginé une configuration de ce type et souhaite évaluer sa faisabilité. Pour cela il sera nécessaire d'étudier les effets magnéto-optiques sur l'hélium métastable notamment dans des régimes fortement saturés, puis de réaliser les schémas de capteur pour évaluer leur efficacité. [1] Kominis et al., Nature 422 (2003) [2] http://smsc.cnes.fr/SWARM

Télécharger l'offre (.zip)

Mesurer le champ magnétique émis par le cerveau avec des atomes pompés optiquement : mise au point d'un banc laser pour l'optimisation des plasmas d'hélium

DSYS

Physique du noyau, atome, molécule - Physique du noyau, atome, molécule

Grenoble

Rhone-Alpes

6 mois

10445

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : agustin.palacioslaloy@cea.fr

Le CEA-LETI a une expertise de longue date dans le domaine des magnétomètres à pompage optique. Dans le cadre d'un projet spatial avec l'ESA, notre laboratoire a développé des magnétomètres mis en orbite en 2013 dédiés à la mesure du champ terrestre. Ces magnétomètres sont basés sur la résonance magnétique des atomes métastables d'hélium et permettent une mesure absolue du champ magnétique terrestre avec une précision record. Actuellement notre équipe développe des magnétomètres basés sur ces mêmes principes dédiés à l'imagerie des signaux bio-magnétiques cardiaques (MCG - magnétocardiographie) et cérébraux (MEG - magnétoencéphalographie). Des premières mesures MCG et MEG ont été menées [1,2] et constituent une première preuve de concept clinique de notre dispositif médical, qui a terme devrait ouvrir des nouvelles voies de recherche et diagnostic pour des pathologies telles que l'Alzheimer, l'épilepsie ou la mort subite de l'adulte. Un des éléments clefs pour améliorer la performance de ces capteurs est le plasma d'hélium qui permet de peupler l'état métastable qui est sensible au champ magnétique. Ce stage vise à réaliser un banc de spectroscopie pour caractériser ce plasma en émission et absorption, puis de l'utiliser pour étudier différents régimes de ce plasma, en lien avec des outils de simulation des plasmas hélium développés par notre laboratoire dans une thèse. Nous nous intéressons notamment aux régimes utilisées dans les expériences d'atomes d'hélium ultra-froids, qui son très différents de ceux que nous utilisons actuellement sur nos expériences. A l'issue de cette étude l'étudiant pourra mettre en application sa solution sur une expérience de magnétométrie en collaboration avec une thèse en cours. [1] S. Morales et al., « Magnetocardiography measurements with 4He vector optically pumped magnetometers at room temperature », Phys. Med. Biol., vol. 62, n? 18, p. 7267–7279, août 2017. [2] E. Labyt et al., « Magnetoencephalography With Optically Pumped 4He Magnetometers at Ambient Temperature », IEEE Transactions on Medical Imaging, vol. 38, n? 1, p. 90?98, janv. 2019.

Télécharger l'offre (.zip)

Mise au point du procédé d'assemblage d'interconnexions à base de microtubes. Caractérisations électriques et morphologiques associées.

DOPT

Composants et équipements électroniques - Composants et équipements électroniques

Grenoble

Rhone-Alpes

6 mois

ingénieur

10442

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : Natacha.RAPHOZ@cea.fr

Ce stage se déroulera au sein du Laboratoire d'Assemblage et Intégration Photonique (LAIP) du département d'optique et photonique (DOPT) du CEA-LETI, il est composé d'une trentaine de personnes et se situe au bâtiment des hautes technologies de Minatec à Grenoble. Le LAIP développe notamment des technologies d'interconnexion de puces électroniques dans les domaines de la détection infrarouge, l'éclairage, l'émission type micro-écran, l'imagerie thermique ou encore la photonique. Ces technologies consistent à assembler une puce de détection ou d'émission de photon, sur un circuit intelligent de contrôle. Cet ensemble est ensuite intégré dans un boîtier pour du test ou la fabrication de prototypes. Dans ces domaines, un des challenges est la réduction de la taille du pixel.  Pour assembler ces deux composants, il est nécessaire, après leur fabrication, de réaliser des plots d'interconnexion qui vont assurer le contact mécanique et électrique entre les deux puces.   Le travail comportera les étapes suivantes : - Compréhension des différents procédés de fabrication envisagés afin d'être évalués - Caractérisation des propriétés morphologiques des µtubes avant hybridation (microscope optique et MEB / méthode nano-indentation) en salle blanche - Participation à la campagne d'hybridation avec le responsable de l'équipement - Préparation d'échantillons (cross-section) et observation des coupes (MEB) - Tests électriques pour caractériser la résistance de contact de l'hybridation selon chacun des procédés choisis ainsi que le taux de connectique - Analyse des résultats et comparaison avec les autres technologies d'interconnexions     Pour candidater, merci d'adresser directement CV+LM à l'adresse suivante : Natacha.RAPHOZ@cea.fr

Télécharger l'offre (.zip)

Scellement de cavités micrométriques pour applications capteurs MEMS et substrats innovants;

DOPT

Technologies micro et nano - Technologies micro et nano

Grenoble

Rhone-Alpes

6 mois

10439

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : thierry.salvetat@cea.fr

Cadre et contexte : Dans le cadre de son activité sur les substrats avancés, le LETI développe de nombreuses intégrations à base de report de film afin de proposer des intégrations de composants, innovantes et à forte valeur ajoutée. Ces travaux sont réalisés en étroite collaboration avec les laboratoires applicatifs (électronique, RF, MEMS, …) et les propriétés intrinsèques des structures innovantes générées doivent à ce titre répondre en tout point aux spécifications du domaine. De fait, le laboratoire doit assurer le développement de nombreux prototypes en vue d’alimenter les programmes de recherche avancés sur les composants électroniques et micro-dispositifs.   Travail à effectuer : - Etudier, développer et assurer le suivi de filières de réalisation de substrats innovants notamment pour des applications capteurs MEMS. - Concevoir en lien étroit avec le chef de projet et les experts techniques du domaine les intégrations technologiques apportant la meilleure performance aux dispositifs finaux. - Assurer le suivi de fabrication ainsi que certaines étapes de caractérisations phyisco-chimiques (microscopie, ellipsométrie, profilométrie,…). Si vous êtes intéressé par cette offre, merci de bien vouloir envoyer votre CV et lettre de motivation à thierry.salvetat@cea.fr et florence.servant@cea.fr

Télécharger l'offre (.zip)

Mise au point d'un banc d'imagerie Compton

DOPT

Composants et équipements électroniques - Composants et équipements électroniques

Grenoble

Rhone-Alpes

6 mois

BAC+5

10438

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : guillaume.montemont@cea.fr

Le laboratoire d'accueil LASP développe des systèmes pour l'optique et la photonique et en particulier des détecteurs d'imagerie gamma, qui peuvent être utilisés pour l'imagerie médicale (tomoscintigraphie), la radioprotection ou la sécurité. Le principal enjeu de l'imagerie gamma est de pouvoir concilier sensibilité et résolution spatiale. En effet, les flux de photons émis sont assez faibles en général et la physique ne permet pas de s'appuyer sur des processus de réfraction ou de réflexion pour faire des optiques. Les principaux modes d'interaction du rayonnement à ces énergies (la centaine de keV) sont l'absorption par effet photoélectrique et la diffusion incohérente par effet Compton. On exploite ces deux effets pour effectuer la formation d'image : – avec un matériau absorbant (comme du tungstène), on structure le rayonnement incident avec un collimateur ou un masque codé. – on identifie les diffusions Compton ayant donné lieu à plusieurs interactions dans le détecteur pour déterminer la direction d'origine du rayonnement. Les détecteurs développés au laboratoire permettent ces deux techniques. Grâce à leurs bonnes performances, nous cherchons à obtenir un sytème d'imagerie à la fois bien résolu et très sensible. Nous voulons étudier sur cette base un système innovant disposant de plusieurs plans de détection éloignés les uns des autres pour traiter les événements Compton avec une meilleure précision angulaire. Il s'agit donc pour l'étudiant de : 1. Comprendre les principes physiques de la détection ainsi que le fonctionnement électronique du système de détection. Une simulation du système de détection pourra être mise en place afin d'aider au dimensionnement du dispositif. 2. Aider l'équipe dans la mise en place du banc expérimental, au niveau mécanique, électronique et logiciel. 3. Mettre au point la collecte et l'analyse des données. 4. Effectuer une caractérisation en efficacité et résolution du système en fonction de la configuration adoptée. 5. Interpréter les résultats. Un rebouclage avec la simulation sera alors utile. Pour candidater, merci d'adresser directement CV+LM à l'adresse suivante : guillaume.montemont@cea.fr

Télécharger l'offre (.zip)

Caractérisation et instrumentation d'un système d'imagerie 3D

DOPT

Optique et optronique - Optique et optronique

Grenoble

Rhone-Alpes

6 mois

BAC+5

10437

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : anis.daami@cea.fr

La captation de l'information d'une scène devient un atout majeur pour certaines applications nouvelles. Un exemple typique étant la reconnaissance faciale par un téléphone portable. Différentes techniques existent déjà avec plus ou moins d'avantages et d'inconvénients. Au sein du LASP nous mettons en place une technique à base d'interférometrie cohérente et nous proposons un stage de caractérisation d'un capteur de profondeur. L'objectif du stage se décline en 3 axes : 1. la caractérisation du capteur de profondeur sur le banc de test existant 2. instrumentation et automatisation d'un banc dédié pour collecter les images de profondeur d'une scène définie. 3. analyse de la qualité des images obtenues     Ingénieur en 3ème année ou Master 2 le candidat devrait avoir des connaissances approfondies en optique et interférométrie par laser. Il s'appuyera sur ses connaissances en physique des semiconducteurs et électronique pour mettre en œuvre et faire fonctionner correctement un capteur de profondeur développé au sein du laboratoire d'architecture pour les systèmes photoniques (LASP). Dans un deuxième temps il aura pour charge l'instrumentation et l'automatisation du banc dédié afin de pourvoir réaliser des images de profondeur d'une scène quelconque. une partie d'analyse et de reconstruction d'images sera aussi mise en place une fois les données expérimentales récoltées. Pour candidater, merci d'adresser directement CV+LM à l'adresse suivante : laurent.frey@cea.fr et/ou anis.daami@cea.fr

Télécharger l'offre (.zip)

Etude de validation expérimentale de circuits d'optique intégrée et de leur interaction avec un hologramme pour des lunettes de réalité augmentée

DOPT

Optique et optronique - Optique et optronique

Grenoble

Rhone-Alpes

6 mois

BAC+5

10435

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : basile.meynard@cea.fr

L'équipe de recherche travaille sur un nouveau concept innovant pour la fabrication de lunettes de Réalité Augmentée (AR) compactes et complètement intégrées. Le concept est basé sur la combinaison d'hologrammes et d'optique intégrée. Les technologies employées servent à éliminer les composants volumineux qui limitent l'intégration et la compacité des lunettes AR actuelles (lentilles, micro-écrans etc). Récemment, la partie d'optique intégrée a permis de mettre au point de premiers échantillons qu'il faut désormais tester et étudier. Chaque échantillon comporte plusieurs circuits optiques micrométriques qui ont une fonction optique spécifique (guides d'onde, diviseurs MMI, réseaux de diffraction etc). Une fois que la validation expérimentale du fonctionnement de ces circuits individuels sera effectuée, ils pourront être assemblés tels des briques de base pour l'élaboration d'un circuit optique plus grand et plus complexe. Ce dernier servira alors de prototype pour des lunettes AR. Le stagiaire sera en charge de l'étude expérimentale des circuits d'optique intégrée sur les différents échantillons. Notamment, il devra étudier: la distribution de lumière dans le circuit (efficacité de couplage et de tranmission, homogénéité lumineuse du circuit,...), les propriétés d'émission du circuit (localisation et angle d'émission, bruit,...) et l'interaction entre le circuit et un hologramme qui y sera déposé. La caractérisation expérimentale se fera à l'aide d'un banc goniométrique construit au laboratoire ainsi qu'à l'aide des instruments utilisés pour le traitement de l'hologramme. Le banc utilise un logiciel LabVIEW afin d'automatiser certaines prises de mesure ou d'en effectuer plusieurs simultanément. Le stagiaire pourrait être amené à améliorer le programme de contrôle du banc. Il est également possible que le banc de caractérisation soit modifié durant le stage selon les besoins expérimentaux (changement de capteurs, ajout de pièces d'impression 3D etc). Pour candidater, merci d'adresser directement CV+LM à l'adresse suivante :basile.meynard@cea.fr

Télécharger l'offre (.zip)

Caractérisation du rayonnement diffusé en radiologie médicale

DOPT

Optique et optronique - Optique et optronique

Grenoble

Rhone-Alpes

6 mois

BAC+5

10433

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : andrea.brambilla@cea.fr

Le stage proposé se situe dans le contexte du développement d’une nouvelle technologie de détecteurs résolus en énergie pour la tomographie RX spectrale. Cette nouvelle modalité utilise l’information contenue dans les différents niveaux d’énergie fournis par le détecteur pour reconstruire la composition des tissus imagés. La qualité de cette reconstruction dépend toutefois de la présence de rayonnement diffusé et de sa prise en compte par les algorithmes de traitement. Le rayonnement diffusé est constitué de photons X ayant subis une ou plusieurs interactions modifiant sa direction et son énergie initiale et pouvant atteindre le détecteur. En imagerie médicale, la présence du rayonnement diffusé peut avoir un impact fort sur la qualité image et sur le diagnostique. L’objectif du stage est de caractériser en profondeur le rayonnement diffusé. Le stagiaire sera chargé d’implémenter la mesure du rayonnement diffusé sur un banc de tomographie spectrale. Il effectuera des mesures de la distribution spatiale et spectrale du rayonnement pour différentes configurations d’acquisition (champ de vue, collimation, réglages de la source RX) et objets à imager. Les résultats seront comparés à ceux obtenus avec les outils de simulation du rayonnement diffusé spectrale développés au laboratoire dans l’objectif d’affiner les modèles. Enfin il évaluera l’impact du diffusé sur les performances du système d’acquisition et des algorithmes de reconstruction spectrale. Le stagiaire sera en interaction avec les personnes travaillant sur les aspects instrumentaux, de simulation et de reconstruction. Pour candidater, merci d'adresser directement CV+LM à l'adresse suivante : andrea.brambilla@cea.fr

Télécharger l'offre (.zip)

Développement et optimisation du pilotage d'un OPA intégré en photonique sur silicium

DOPT

Optique et optronique - Optique et optronique

Grenoble

Rhone-Alpes

6 mois

BAC+5 (ingénieur ou master)

10430

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : sylvain.GUERBER@cea.fr

Parmi les nombreuses applications de la photonique sur silicium, le développement de LiDARs (Light Detection And Ranging) destinés à l’imagerie de l’environnement pour les véhicules autonomes semble particulièrement prometteuse. En effet, les systèmes LiDARs actuels sont constitués de composants discrets dont l’assemblage mécanique les rendent fragiles, chers et encombrants. En utilisant une puce photonique, le système actuel de balayage du faisceau optique (miroirs mobiles) pourrait être remplacé par un OPA (Optical Phased Array) intégré. Ce dispositif permettrait de réduire significativement le cout et la taille du dispositif tout en améliorant ses performances (aucune partie mécanique mobile). L’objectif de ce stage consiste à développer et à améliorer un logiciel de pilotage/calibration dédié aux OPA intégrés. En effet, il existe plusieurs approches pour piloter un OPA, il serait donc intéressant de les comparer. L’étudiant pourra s’appuyer sur le logiciel existant, des prototypes d’OPA, ainsi que sur les bancs de caractérisation disponibles dans le labo pour étalonner et valider les algorithmes développés. Pour candidater, merci d'adresser directement CV+LM à l'adresse suivante : sylvain.GUERBER@cea.fr

Télécharger l'offre (.zip)

Optimisation d'un banc de couplage PIC/fibre optique pour la Photonique sur Silicium

DOPT

Optique et optronique - Optique et optronique

Grenoble

Rhone-Alpes

4-6 mois

BAC+5 Physique, Optique ou Sciences de l'Ingénieur

10429

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : stephane.bernabe@cea.fr

La Photonique sur Silicium est une technologie en plein développement destinée à réaliser des circuits optiques intégrés sur puce en SOI (Silicium Over Insulator). Cette technologie permet ainsi d'intégrer des fonctions optiques et optoélectroniques variées, utilisées pour des applications aussi diverses que les émetteurs et récepteurs pour réseaux à fibres optiques, Lidars, cryptographie quantique, capteurs, etc... La caractérisation des circuits photoniques intégrés (PIC) nécessite une instrumentation particulière utilisant des fibres optiques comme sonde de mesure. Suivant les configurations, le test peut se faire perpendiculairement à la puce photonique ou dans le plan. Dans ce dernier cas un banc de test spécifique utilisant des convertisseurs de mode (fibre lentillée ou autre) est utilisé. Ce type de banc, combinant des moteurs de précisions submicrométrique et une commande logicielle sous Python, nécessite un travail d’optimisation important  qui constitue le cœur de ce travail de stage. Des algorithmes d’alignement automatique sont embarqués dans l’électronique de pilotage des moteurs. Ces algorithmes sont ajustables via un grand nombre de paramètres dont il faudra étudier l’influence sur la vitesse, la précision et la reproductibilité de l’alignement. Le candidat devra prendre en charge cette étude et comprendre l’influence des différentes conditions de mesure (température, charge des moteurs, types de fibres…) sur ces paramètres. Une fois le banc optimisé, différentes structures de coupleurs circuit => fibre seront réalisés, et la capabilité de mesure sera évaluée, puis une méthode de caractérisation sera établie. Pour candidater, merci d'adresser directement CV+LM à l'adresse suivante : stephane.bernabe@cea.fr ou philippe.grosse@cea.fr

Télécharger l'offre (.zip)

Différenciation de cellules saines / cellules cancéreuses par imagerie MIR interférométrique

DOPT

Instrumentation, métrologie et contrôle - Instrumentation, métrologie et contrôle

Grenoble

Rhone-Alpes

6 mois

BAC+5 physique

10427

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : mathieu.dupoy@cea.fr

Le laboratoire des capteurs optiques (LCO) du CEA-LETI s’intéresse au développement d’une plateforme de diagnostic d’objets (traces, particules) biochimiques par analyse optique dans le domaine spectral du moyen infrarouge (MIR). L’émergence de sources laser infrarouges QCL (Quantum Cascade Laser) a permis d’ouvrir de nouvelles voies de recherche dans le domaine de la photonique dans le MIR. La plateforme développée s’appuie sur ce type de sources, sur des guides optiques et sur des capteurs infrarouges type matrices de bolomètres. De nombreuses applications sont possibles que ce soit dans le domaine de la santé (diagnostic de cancer) mais aussi dans les domaines de l’agro-alimentaire (détection de pesticides) et de la défense (détection d’explosifs). Dans ce contexte, le laboratoire vise à implémenter de nouvelles techniques d’imagerie dont l’imagerie interférométrique, largement utilisée dans d’autres domaines. Cette technique d’imagerie permettra d’obtenir des informations complémentaires (phase notamment) sur les objets observés. Un des enjeux actuels est d’utiliser l’imagerie MIR interférométrique pour le diagnostic de cancers en différenciant les cellules saines des cellules cancéreuses. Après validation de cette technique de diagnostic sur des tissus et des échantillons, cette technique pourra à terme être intégrée et utilisée en endoscopie. Travail demandé : Ce stage propose, après une étude bibliographique, de démontrer la faisabilité de différenciation de cellules saines des cellules cancéreuses grâce à l’imagerie MIR interférométrique. Le travail portera sur (i) la réalisation d’un banc optique de type interféromètre Michelson ou de Mach-Zehnder, (ii) le test d’une puce en optique intégré préalablement conçue au LCO et (iii) la caractérisation d’échantillons biologiques. Le candidat retenu évoluera au sein d’un laboratoire composé de chercheurs experts en simulation optique, en micro ou nano fabrication et en mesure optique. Pour candidater, merci d'adresser directement CV+LM à l'adresse suivante : mathieu.dupoy@cea.fr

Télécharger l'offre (.zip)

Système de communication optique pour Smart Cell dans un pack batterie Li-Ion de véhicule électrique

DEHT

Composants et équipements électroniques - Composants et équipements électroniques

Grenoble

Rhone-Alpes

5 mois

Systèmes embarqués, électronique mixte numérique-analogique

10426

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : remy.thomas@cea.fr

Missions : Dans le cadre de ce stage, nous souhaitons aborder le problème du câblage des cellules électrochimiques au sein d'un pack batterie pour véhicule électrique. En effet, ce type de pack batterie peut contenir un très grand nombre de cellules (plus de 7000 cellules pour une TESLA Model S). On se place ici dans le contexte d’un pack batterie innovant mettant en œuvre des cellules plus ou moins instrumentées (courant, tension, température, déformation, etc…), dotées d’une électronique individuelle et d’une capacité plus ou moins importante de traitement de l’information. Ce type de cellule, appelée Smart Cell, doit pouvoir communiquer avec l’unité centrale de traitement du Battery Management System. Afin d’éviter un câblage de chacune des cellules avec l’unité centrale, ce qui occasionne une complexité d’assemblage élevé, un ajout de poids et un risque de défaut et de vieillissement du système lié à la dégradation des connectiques, un système de communication sans-fil entre les cellules et l’unité centrale doit être mis en place. L'objectif du stage est double : - Elaboration d'un protocole de communication optique asynchrone, robuste, distribué et multiplexé intégrable dans une électronique bas cout et très basse consommation. - Conception  d'un démonstrateur d'une douzaine de smartcell ainsi que d'un boitier d'interface avec un PC (électronique + soft embarqué) Le stage se déroulera en plusieurs étapes : 1) Étude bibliographique sur les batteries Li-Ion, les architectures pack batterie, les systèmes BMS et les systèmes de communications sans fils. 2) Etude des systèmes de communications optiques 3) Elaboration d'un protocole de communication adapté 4) Développement des différents composants du système de communication optique adapté à l’application (émetteur, récepteur, lien de communication, algorithmes de transmission) 5) Mise en œuvre d’un démonstrateur d'une douzaine de smartcell en utilisant des composants COTS (Component Off the Shelf) 6) Test et validation du démonstrateur 7) Analyse des performances du système Pour postuler, merci d'envoyer CV + LM à : remy.thomas@cea.fr  

Télécharger l'offre (.zip)

Conception, réalisation et caractérisation d'un détecteur optique de particules (PM) de nouvelle génération. Application à la mesure de la qualité de l'air

DOPT

Instrumentation, métrologie et contrôle - Instrumentation, métrologie et contrôle

Grenoble

Rhone-Alpes

4-6 mois

BAC+5

10425

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : pierre.barritault@cea.fr

Le laboratoire des Capteurs Optiques (LCO) du CEA/LETI s'intéresse aux applications innovantes de l'optique et en particulier à l'utilisation de la photonique aux échelles nanométriques : plasmoniques, opto-mécaniques, photo-acoustiques, bio-photoniques. Le LCO conçoit (simulations optiques, logiciel de design), fabrique en salle blanche et caractérise des capteurs photoniques pour différentes applications telles que la détection de gaz, de particules ou de molécules biologiques.   L'objectif principal du stage est la conception et la mise en œuvre d'un détecteur de particules fines (PM pour Particulate Mater) basé sur un principe innovant d'imagerie de figure de diffusion. Ce type de détecteur associe des problématiques d'instrumentation et de conception optique mais également d'aéraulique. En effet, vu les relativement faibles concentrations de PM dans l'air, les détecteurs de PM ne peuvent fonctionner en passif. Il est donc nécessaire de mettre en œuvre une ventilation dynamique qui permet d'augmenter le volume d'air analysé pendant la durée de la mesure. Plusieurs architectures optiques de capteur sont à l'étude au sein du laboratoire. Pour l'instant, les travaux menés au sein du LCO se sont principalement concentrés sur un système d'imagerie sans lentille. Le travail proposé pour ce stage consistera à étudier et développer une seconde approche basée sur de l'imagerie de Fourier. Le stagiaire aura en charge l'étude et la réalisation complète de cette approche. Un travail de simulation lui permettra de déterminer les caractéristiques du système (optique, aéraulique et mécanique) nécessaire à la détection de PM. S'en suivront des phases de conception, de réalisation et d'assemblage du système complet. Le détecteur sera finalement testé sur un banc de génération de PM calibré. Pour candidater, merci d'adresser directement CV+LM à l'adresse suivante : pierre.barritault@cea.fr

Télécharger l'offre (.zip)

Caractérisation d'un capteur de gaz pour l'environnement et l'agriculture

DOPT

Optique et optronique - Optique et optronique

Grenoble

Rhone-Alpes

6 mois

? Bac + 4 physique

10424

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : christophe.constancias@cea.fr

Les capteurs de concentration de gaz trouvent de nombreuses applications dans le domaine agricole ou environnemental. C’est le cas pour l’ammoniac (NH3) dans les élevages d’animaux où les niveaux de concentration supérieurs à 20ppm (partie par million) peuvent nuire au bien-être et à moyen terme à la santé des animaux. De nombreuses solutions commerciales existent pour détecter le NH3, chimique à l’état solide ou électrochimique. Mais leur durée de vie est très limitée (inférieure à qq mois) ainsi que leur stabilité de précision à l’égard d’autres gaz interférents comme le dioxyde de carbone et l’eau. Pour ce type d’application la robustesse et le faible coût priment largement sur la compacité et la sensibilité aux faibles dilutions. De nouvelles avancées récentes sur les alliages à base de GeSn pourraient mener à terme à la création d'une plateforme photonique Silicon/Germanium totalement compatible avec les technologies bas coût CMOS. Suite à la démonstration de l'effet laser à basse température dans des alliages à forte concentration d'étain par des équipes du CEA Grenoble, un des enjeux majeurs actuel est le pompage électrique de ces couches à base de GeSn pour permettre la réalisation de sources lumineuses (LEDs, lasers) sur wafers 200 mm. Travail demandé : Ce stage propose d’évaluer des solutions simples et robustes à partir de diodes IR (LED) commerciales ou de nouvelles innovantes LEDs à base GeSn pour démontrer la faisabilité de détection de l’ammoniac et d’autres gaz dans une gamme de concentration de qq. dizaines à qq. milliers de ppm. Le travail portera sur (i) l’évaluation des performances des différentes sources lumineuses pour la détection de gazs et (ii)  la fabrication de composants type photoacoustiques ou en absorption à partir de matériaux polymères accessibles en impression 3D dans notre « Fablab ». La personne recrutée effectuera l’assemblage des sources infrarouges à base de LED avec des transducteurs de types microphones, thermopiles ou pyromètres. Les détecteurs ainsi fabriqués seront testés sur le banc gaz du laboratoire pour démontrer leur sensibilité, leur fiabilité et leur innocuité à des sensibilités croisées envers d’autres espèces de gaz. L’instrumentation et le pilotage du capteur seront à développer sous Labview ou Python. Pour candidater, merci d'adresser directement CV+LM à l'adresse suivante : christophe.constancias@cea.fr

Télécharger l'offre (.zip)

Conception pixel et système d'acquisition pour capteur d'image à lecture évènementielle

DOPT

Technologies micro et nano - Technologies micro et nano

Grenoble

Rhone-Alpes

6 mois

BAC+5

10422

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : josep.segura-puchades@cea.fr

Les capteurs d’image conventionnels sont basés sur l’acquisition de trames complètes pour former une image. Le photocourant détecté au niveau du pixel est intégré dans une capacité pendant une période de temps déterminée. La tension ainsi produite est lue de manière séquentielle, ligne par ligne, vers la sortie, après une éventuelle conversion en numérique effectuée en bas de chaque colonne. Ce type de capteurs présentent l’avantage de la compacité de leurs pixels par sa petite taille, bon facteur de remplissage (fill factor), faible bruit fixe (FPN), entre autres. Par contre, ils ont l’inconvénient de leur faible bande passante au niveau de la cadence vidéo (images par seconde), surtout si la résolution spatiale est importante, avec des millions de pixels à traiter. Leur nature séquentielle fait que tous les pixels doivent être lus, même si leur information n’a pas changé. De plus, étant donné que le photocourant est intégré pendant un temps fixe (entre 10 et 20ms), l’information sur des objets qui bougent rapidement sont perdues, ainsi que sur des évènements lumineux variant rapidement dans le temps. Des solutions comme la réduction du temps de trame (lecture ultra-rapide) ou la gestion des régions d’intérêt (ROI) sont en détriment de la consommation à cause de l’augmentation de la puissance de traitement des donnés. Basés sur la vision biologique, les capteurs évènementiels (event-driven vision sensors) fonctionnent de façon différente. Lorsque le niveau d’activité d’un pixel atteint un certain seuil, il envoie une impulsion au système afin d’être lu. De cette façon, l’information est transmise et traitée de manière continue dans le temps et la bande passante du canal de communication est uniquement utilisée par les pixels actifs. Les pixels très actifs envoient des impulsions plus rapidement et plus fréquemment que les moins actifs. Les applications visées pour ce type de capteurs sont diverses et variées:  les systèmes de navigation pour automobiles autonomes, la robotique, les systèmes domotiques, etc.   Travail demandé : Dans un premier temps vous prendrez connaissance des principes de fonctionnement des capteurs d’image de type évènementiel. Un état de l’art sera également établi par l’intermédiaire d’une recherche bibliographique.  Ensuite, plusieurs types d’architecture pixel seront proposées suivant le type d’application visée. Ils incluent le type de photodiode adaptée et les transistors de commande et de lecture. Pour cela, des travaux de conception et de simulation seront nécessaires afin d’optimiser ses performances. Parallèlement, un ou plusieurs systèmes de lecture au niveau de la matrice sera également proposé et simulé pour validation. Les travaux réalisés pendant ce stage pourront se poursuivre ensuite au sein d’un sujet de thèse. Pour candidater, merci d'adresser directement CV+LM à l'adresse suivante : josep.segura-puchades@cea.fr

Télécharger l'offre (.zip)

Conception et réalisation d'une carte d'interface PC / cartes électroniques d'instrumentation via une liaison Ethernet

DOPT

Instrumentation, métrologie et contrôle - Instrumentation, métrologie et contrôle

Grenoble

Rhone-Alpes

4-6 mois

10421

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : michael.palmieri@cea.fr

Le laboratoire réalise la caractérisation de ces capteurs avec des moyens d’instrumentation développés en interne au laboratoire. La plupart des bancs de mesures nécessitent de communiquer avec des électroniques depuis un PC afin de les piloter et de récupérer les résultats mesures. Pour certains bancs, nécessitant peu de moyens de communication, une carte du commerce est utilisée. Cependant, cette carte a des limitations et nécessite des outils logiciels particuliers pour la piloter. Le laboratoire souhaite donc remplacer cette carte par une carte spécifique. Le but du stage sera de concevoir et de réaliser cette carte afin de pouvoir interfacer facilement les électroniques réalisées dans le laboratoire avec un PC. Le sujet se divise en 4 parties : Conception et réalisation d’une carte électronique (basée sur un microcontrôleur STM32) capable de faire la passerelle entre les bus filaires couramment utilisés dans nos électroniques (SPI / I2C / GPIO) et un PC via un lien Ethernet. Définition d’un protocole de communication avec le PC. Conception et développement du firmware C implanté dans le microcontrôleur. Test et validation en remplaçant la carte du commerce sur un banc de test existant. Le(la) stagiaire fera partie intégrante du laboratoire et travaillera en interactions avec l’ensemble de l’équipe en charge : de la conception de l’électronique, de l’informatique et de la caractérisation. Pour candidater, merci d'adresser directement CV+LM à l'adresse suivante : michael.palmieri@cea.fr

Télécharger l'offre (.zip)

Prototype de vélo minimaliste à assistance électrique réversible : conception du circuit de contrôle/commande et banc d'essai

DSYS

Instrumentation, métrologie et contrôle - Instrumentation, métrologie et contrôle

Grenoble

Rhone-Alpes

6 mois

10409

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : sebastien.brulais@cea.fr

Cadre du Stage : Dans le cadre du développement de ses activités de R&D sur les systèmes mécatroniques, le laboratoire LAIC du Département Systèmes du CEA-LETI à Grenoble propose un stage sur la conception d’un prototype de vélo urbain (type fixie) avec une assistance électrique réversible nouvelle génération. Notre laboratoire est spécialisé dans le développement de systèmes électroniques et mécatroniques innovants, avec une prise en compte des problématiques liées la récupération / gestion d’énergie et l’intégration de capteurs. Sujet du Stage : L'objectif du stage est de développer, réaliser, intégrer et tester l’électronique de commande d’un système d’assistance électrique nouvelle génération adapté à un vélo urbain léger, sur la base d’une version du moteur réalisée dans nos laboratoires. Le stage vise à poursuivre le développement du système complet en intégrant la loi de commande du moteur associée à des capteurs de puissance et de cadence, ainsi que la gestion et le stockage de l’énergie. Cette plateforme de démonstration permettra de démontrer l’intérêt et l’efficacité de ce nouveau mode d’assistance électrique. Dans un premier temps le candidat devra identifier les briques technologies d’intérêt en collaboration avec l’équipe projet: capteurs, composants intégrés, microcontrôleur. Le candidat définira ensuite l’architecture fonctionnelle du système de commande complet. En parallèle, le candidat sera amené à améliorer le banc d’essai du moteur pour permettre l’évaluation de la récupération d’énergie couplée au freinage électromagnétique. Dans un second temps, le candidat devra concevoir, assurer l’approvisionnement et tester les différentes briques technologiques : Électronique de pilotage :  choix des composants, conception du circuit électronique, suivi de la fabrication des cartes, implémentation du code de pilotage dans un microcontrôleur Système de stockage et de gestion de l’énergie : choix des composants, conception du circuit électronique de gestion des batteries, suivi de fabrication des cartes électroniques Banc d’essai moteur : conception des pièces mécaniques, suivi de l’approvisionnement et assemblage du banc

Télécharger l'offre (.zip)

Modélisation et Caractérisation de Canal de Propagation pour Applications 5G Mobiles à Mobiles

DSYS

Electromagnétisme, génie électrique - Electromagnétisme, génie électrique

Grenoble

Rhone-Alpes

6 mois

10399

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : gloria.makhoul@cea.fr

Contexte La communication Mobile-à-Mobile (M2M) est une technologie en pleine croissance susceptible d'améliorer la qualité des services de données et de réduire la consommation d'énergie. Plusieurs protocoles de communications, par exemple les normes IEEE 802.11p, 3GPP, LTE, etc. ont été conçues pour des applications M2M. Les communications M2M se produisent lorsque Tx et Rx se déplacent simultanément dans l'environnement. Cette double mobilité génère des propriétés non stationnaires du canal de propagation qui nécessite une modélisation précise pour la conception de réseaux et de systèmes de simulation. Objectif Le but de ce stage est de mesurer, caractériser et modéliser les canaux de propagation à large bande pour des scénarios piéton-à-piéton (P2P) dans un environnement suburbain en présence des véhicules mobiles ou non. L'étude débutera par un état de l'art (SOTA) sur les canaux de propagation 5G en général et les canaux de mobile à mobile, en particulier. Ensuite, le/la stagiaire réalisera une étude des caractéristiques des canaux P2P mesurés. Il proposera un modèle statistique qui correspond aux données expérimentales. Il instruira une campagne de test pour valider le modèle avec l'analyseur de réseau vectoriel (VNA) et le sondeur de canal MIMO. Ce stage a pour vocation à se poursuivre dans le cadre d'une thèse qui débutera en Octobre 2020.

Télécharger l'offre (.zip)

Développement d'un algorithme d'estimation du niveau de pratique du skieur alpin à l'aide de capteurs inertiels (accéléromètre, gyromètre, magnétomètre) et GPS à partir de méthodes d'apprentissage supervisé (Machine Learning).

DSYS

Mathématiques, information  scientifique, logiciel - Mathématiques, information  scientifique, logiciel

Grenoble

Rhone-Alpes

6 mois

10398

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : jerome.boutet@cea.fr

L’industrie du sport et du fitness a été l’une des premières à utiliser la capture inertielle, sous la forme de d’applications pour montres ou smartphones, capable d’analyser le niveau de pratique sportive à partir des données des capteurs (accéléromètre, gyromètre, magnétomètre et GPS). Récemment, des méthodes de Machine Learning (Support Vector Machines, Convolutional Neural Network…) ont été appliquées au sport, en particulier pour la reconnaissance de mouvement[1]. Dans le domaine du ski, quelques études préliminaires ont été menées par des laboratoires pour déterminer la posture du skieur (ski alpin)[2,3] ou bien la technique utilisée (ski nordique)[4]. Toutefois, il n’existe pas encore d’outil logiciel permettant de quantifier de façon précise le niveau de pratique du skieur alpin L’objectif du stage est de développer un algorithme capable d’estimer le niveau de pratique du skieur sur un niveau allant de 1 (débutant) à 4 (expert). Pour y parvenir, le stagiaire se reposera sur une base de donnée existante comprenant les signaux de capteurs inertiels et GPS enregistrés sur une dizaine de skieurs et annotée par des moniteurs ESF. Le stage comportera 3 étapes. La première étape visera à établir un état de l’art critique, en comparant les différentes approches préexistantes de reconnaissance du geste sportif. Ces approches serviront de référence pour évaluer les performances de l’algorithme qui sera développé durant le stage. Dans la seconde étape, le stagiaire se familiarisera avec la base de donnée existante et testera différentes méthodes de segmentation des signaux. Après une étape de filtrage, il extraira plusieurs caractéristiques (features) liées à la cinématique du mouvement qui serviront de données d’entrée à un ou plusieurs classifieurs. Enfin, les performances du modèle seront évaluées selon plusieurs métriques (précision, courbe ROC…) et comparées à l’art antérieur. La troisième étape consistera à rédiger une documentation associée au code et, selon les résultats, à ouvrir la voie à une future publication scientifique. Bibliographie : [1] E. E. Cust, A. J. Sweeting, K. Ball, et S. Robertson, « Machine and deep learning for sport-specific movement recognition: a systematic review of model development and performance », Journal of Sports Sciences, vol. 37, no 5, p. 568?600, mars 2019. [2] M. Jones, C. Walker, Z. Anderson, et L. Thatcher, « Automatic Detection of Alpine Ski Turns in Sensor Data », in Proceedings of the 2016 ACM International Joint Conference on Pervasive and Ubiquitous Computing: Adjunct, New York, NY, USA, 2016, p. 856–860. [3]  G. Yu et al., « Potential of IMU Sensors in Performance Analysis of Professional Alpine Skiers », Sensors, vol. 16, no 4, p. 463, avr. 2016. [4]  O. M. H. Rindal, T. M. Seeberg, J. Tjønnås, P. Haugnes, et Ø. Sandbakk, « Automatic Classification of Sub-Techniques in Classical Cross-Country Skiing Using a Machine Learning Algorithm on Micro-Sensor Data », Sensors, vol. 18, no 1

Télécharger l'offre (.zip)

La surveillance de l'état des infrastructures de transport est un facteur clé pour améliorer la sécurité des usagers et favoriser le report modal vers des modes moins émetteurs de polluants et de gaz à effet de serre (ex. vélo). Cette surveillance consiste à détecter les anomalies de la chaussée ou de la piste cyclable, tels que les nids de poule, les fissures, bosses… Récemment, la détection des anomalies à l'aide des smartphones est devenue de plus en plus populaire avec la quantité croissante de capteurs intégrés disponibles dans les smartphones. L'utilisation massive des smartphones pour détecter les anomalies pourrait changer la façon dont les collectivités et entreprises surveillent et planifient l'entretien des infrastructures de transport. L'objectif du stage est d'étudier la faisabilité de cette détection dans le cas particulier des chemins piétonniers et pistes cyclables.

DSYS

Mathématiques, information  scientifique, logiciel - Mathématiques, information  scientifique, logiciel

Grenoble

Rhone-Alpes

6 mois

10395

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : andrea.vassilev@cea.fr

Contexte et objectifs du stage : La surveillance de l’état des infrastructures de transport (chemin piétonnier, piste cyclable, voie ferrée, route) est un facteur clé pour améliorer la sécurité des usagers et favoriser le report modal des modes de transports émetteurs de polluants et de gaz à effet de serre (typiquement la voiture) vers des modes moins émetteurs (train, vélo et marche), en proposant des itinéraires sûrs et confortables. La surveillance de l’état des infrastructures consiste à détecter les anomalies de la chaussée ou de la piste cyclable, tels que les nids de poule, les fissures, bosses, qui affectent la sécurité des usagers (piétons, personne en fauteuil roulant, cyclistes et conducteurs) ainsi que les anomalies des voies ferrées (ex. éclisses avec des boulons desserrés ou manquants) Récemment, la détection des anomalies à l’aide des smartphones est devenue de plus en plus populaire avec la quantité croissante de capteurs intégrés disponibles dans les smartphones (principalement GPS et accéléromètre et gyromètre). L’utilisation massive des smartphones pour détecter les anomalies pourrait changer la façon dont les collectivités et entreprises surveillent et planifient l'entretien des infrastructures de transport. Cependant, les capteurs des smartphones actuels présentent des inconvénients : faible fréquence d’échantillonnage (typiquement 1 sec. pour le GPS), faible précision (~dizaines de mètres pour le GPS), variabilité du biais et de la sensibilité (pour l’accéléromètre) des capteurs, variabilité de la position et de l’orientation des smartphones. De plus, dans la plupart des études, la position et l’orientation du smartphone est supposée fixe (par exemple rigidement fixée au tableau de bord), ce qui n’est pas réaliste pour une application réelle. La détection des anomalies à l’aide de ces capteurs demeure donc un challenge. L’objectif du stage est d’en étudier la faisabilité dans le cas particulier des chemins piétonniers et pistes cyclables. Déroulement : Le stage comportera 3 étapes : une 1ere étape pour réaliser un état de l’art de l’existant. Dans la seconde étape, on collectera des données en supervisant la création d’une base de données à l’aide d’un logger déjà disponible au laboratoire. On pourra se concentrer par exemple sur le réseau des pistes cyclables de Grenoble (320 km d'itinéraires cyclables). La dernière étape consistera à développer des algorithmes de traitements des données collectées. Profil recherché: Ingénieur en 3eme année d’école d’ingénieur, cycliste, titulaire du permis de conduire Compétences requises : Capteurs (accéléromètre, gyromètre et GPS), modélisation et traitement du signal, programmation (Python)

Télécharger l'offre (.zip)

Intégration à la plateforme CIVA d'un mailleur hexaédrique

DISC

Mathématiques, information  scientifique, logiciel - Mathématiques, information  scientifique, logiciel

Saclay

Ile de France

6 mois

10377

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : vincent.bergeaud@cea.fr

Le département développe un code éléments finis basé sur une méthode de décomposition de domaines. Dans le cadre de la simulation d'inspection en ultrasons, ce code est exploité via un couplage avec les méthodes semi-analytiques de CIVA. Dans le cadre de ces simulations, on étudie l'interaction entre une onde ultrasonore se propageant au sein d'une pièce inspectée et un défaut (fissure, trou) présent au sein de la pièce. L'utilisation du code éléments finis permet d'affiner les résultats à la proximité des défauts étudiés. Le code fonctionne avec des éléments finis hexaédriques définis dans chacun des sous-domaines. Actuellement, la mise en place de maillages autour du défaut se fait à partir de défauts type pour lesquels on sait générer des maillages hexaédriques par sous-domaines. Cela limite l'application à des géométries de défauts simples. Vous développerez des procédures de maillages permettant de généraliser les calculs à des défauts plus complexes (fissures ramifiées notamment). Vous pourrez vous inspirer d'articles de recherche en éléments finis ou en visualisation.

Télécharger l'offre (.zip)

Réaliser une électronique embarquée, HW et SW, pour la mesure de l'impédance électrique d'une pile à hydrogène, pour monitorer son état.

DEHT

Composants et équipements électroniques - Composants et équipements électroniques

Grenoble

Rhone-Alpes

5 mois

Electronique

10334

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : marco.ranieri@cea.fr

Dans le domaine de la mobilité électrique, les batteries Li-ion et les piles à hydrogène représentent les deux solutions principales de stockage de l’énergie. Bien que très différentes entre elles, des nombreux points communs existent entre les deux solutions pour ce qui concerne la gestion et le monitorage du système d’un point de vue électrique. Plus précisément, une batterie Li-ion est toujours accompagnée par un système de gestion appelé BMS (Battery Management System), ainsi qu’une pile à hydrogène est couplée à un FCMS (Fuel Cell Monitoring System). Les deux systèmes sont souvent conçus comme un ensemble de cartes électroniques déployées au plus près du système de stockage et d’une unité centrale qui concentre le traitement des données et donne les ordres, par communication sur bus CAN, aux cartes. Dans le domaine de la Fuel Cell, on cherche aujourd'hui à améliorer le monitoring effectué par un FCMS standard avec l'introduction de mesures plus avancées, afin d'effectuer un vrai diagnostic en temps réel et de prévenir la dégradation de la pile. Une piste prometteuse est celle de la mesure en ligne (=en temps réel) de l’impédance électrique de la FC, aujourd’hui exploitée seulement en phase d’assemblage et de pré-qualification. L’objectif du stage est celui de réaliser et de tester un démonstrateur capable de mettre en oeuvre cette mesure et de transmettre le résultat à un PC. Le démonstrateur sera testé sur une vraie pile en fonctionnement. On veut utiliser un système électronique embarqué pour mesurer l’impédance cellule par cellule, et non seulement de tout le stack de la pile (c’est une différence majeure par rapport aux équipements de pré-qualification). Le stage comportera les phases suivantes : a. Compréhension de la problématique et des concepts de base d’une pile à hydrogène ; b. Conception et routage d’un circuit électronique à coupler à un kit de développement « Nucleo » (microcontrolleur STM32) ; cette tâche prévoit de la saisie de schéma avec un logiciel de C.A.O. c. Fabrication du PCB (sous-traité à l’extérieur) et câblage des composants (à faire). d. Programmation du microcontroleur STM32 en C embedded, en déployant (si pertinent) un O.S. temps réel. Une liste non exhaustive des actions que le STM32 devra faire est la suivante : gérer l’activation de la cellule à mesurer ; faire les conversion ADC (analog to digital conversions) ; appliquer les algorithmes pour obtenir l’impédance (algorithmes déjà existants : il faut ‘juste’ les programmer dans le microcontroleur) ; restituer une information vers un PC par exemple par bus UART. e. Mettre en œuvre une connectique adaptée au stack de pile à hydrogène que l’on utilisera pour les tests. f. Faire des tests avec des régimes de fonctionnement différents de la pile, en ajustant les paramètres de l’électronique ou du software pour obtenir des mesures correctes et surtout répétables. Pour postuler, merci d'envoyer CV + LM à : marco.ranieri@cea.fr

Télécharger l'offre (.zip)

Optimization of Si anodes for solid-state batteries

DEHT

Matériaux, physique du solide - Matériaux, physique du solide

Grenoble

Rhone-Alpes

5 mois

Material science, chemistry, electrochemistry

10333

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : cedric.haon@cea.fr

Missions : All-solid-state-batteries (SSBs) are promising alternatives to conventional lithium-ion batteries (LIBs) owing to improved safety by replacing flammable organic electrolyte with solid-state electrolyte (SSE). To date, many of these SSBs have been focused on the use of metallic lithium (Li) as anode due to its high energy density. However, the performances of these SSBs are not yet compatible with applications. By contrast, alloy-based anodes can improve cycle life, especially silicon (Si) which can deliver a very high theoretical capacity up to 3579 mAh g-1. Research and development (R&D) of Si-based SSBs is mainly focusing on Si thin films which deliver a very low areal capacity (0.3 mAh cm-2) compared to that of commercial anodes of LIBs (2-5 mAh cm-2). Therefore, using powder based nanostructured Si as anode is the only viable approach to satisfy the requirement of achieving practical areal capacity. However, only a proof-of-concept is demonstrated so far in the literature for powder based Si anode along with very poor electrochemical performance in SSB configuration. The goal of this internship is to investigate the compatibility and stability of electrode-electrolyte (SiNW-SSE) interface in SSBs, mainly through electrochemical characterizations. The work will be focused on the fabrication of SSBs containing home-made SiNWs (pristine/composites) anode, commercially developed SSE (LLZO, Li2S–P2S5 and polymer) and possibly LiNi0.8Mn0.1Co0.1O2 (NMC) cathode. Suitable synthesis protocol for silicon based materials with desired morphology and surface chemistry will be developed with an intention of identifying appropriate solid-state electrolytes for silicon based SSBs. Good knowledge of written and spoken English is mandatory. Pour postuler, merci d'envoyer CV + LM à : cedric.haon@cea.fr

Télécharger l'offre (.zip)

Caractérisation d'un système PEMFC à cathode ouverte dans différentes conditions opératoires et comparaison à un système à cathode fermée

DEHT

Mécanique et thermique - Mécanique et thermique

Grenoble

Rhone-Alpes

5 mois

Electrochimie et/ou énergétique/mécanique des fluides/thermique et/ou génie des procédés

10332

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : christophe.kinkelin@cea.fr

Missions : Les applications utilisant un système pile à combustible hydrogène sont aujourd'hui en plein essor. Il existe différentes technologies de pile présentant chacune des avantages et des inconvénients. L'objectif de ce stage est de comparer deux systèmes pile à combustible de type PEMFC, l'un à cathode ouverte et refroidissement par air, l'autre à cathode fermée et refroidissement liquide, et de comprendre les limites de chaque technologie ainsi que les phénomènes physiques associés. Le stage débutera par une étude bibliographique comparative sur les deux solutions. L'étude expérimentale d'au moins une des deux piles dans différentes conditions opératoires sera ensuite menée sur les bancs d'essai du laboratoire et les résultats seront analysés. En parallèle, une étude numérique pourra être menée au moyen de codes existants. Ces simulations seront utilisées afin de participer à la compréhension des phénomènes expérimentaux observés.  Pour postuler, merci d'envoyer CV + LM à : christophe.kinkelin@cea.fr

Télécharger l'offre (.zip)

Modélisation des transitions de phases se produisant lors de l'insertion du lithium dans les matériaux lamellaires de batterie

DEHT

Matériaux, physique du solide - Matériaux, physique du solide

Grenoble

Rhone-Alpes

5 mois

Transfert de masse et de chaleur

10329

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : marion.chandesris@cea.fr

Missions : Dans le cadre de ses activités dans le domaine de l'énergie, le laboratoire LMP du CEA-LITEN développe une plateforme de simulation multi-physiques et multi-échelle sur les piles à combustible et batteries Li-ion (plateforme MUSES). Cette plateforme de simulation s’appuie sur un large spectre de caractérisations expérimentales, que ce soit pour l’identification des paramètres physiques des modèles aux différentes échelles ou la validation des modèles et simulations sur des données expérimentales.  Dans ce cadre, le laboratoire travaille sur le lien entre la structure cristallographique des matériaux actifs de batterie et leurs propriétés thermodynamiques et cinétiques. En particulier, nous nous intéressons aux transitions de phases se produisant lors de l’insertion du lithium dans les matériaux lamellaires de batterie. Un outil de simulation a été développé dans l’équipe, basé sur un modèle de Cahn-Hilliard multi-couches, qui permet d’étudier la dynamique des transitions de phases en fonction des interactions entre les ions lithium au sein de matériaux lamellaires. Le sujet de stage portera sur le développement de modèles d’énergie libre permettant d’y ajouter les transitions au sein du matériau hôte, l’étude des diagrammes de phase associés et la conséquence sur les propriétés cinétiques du matériau. Les résultats des simulations dynamiques seront comparés à des données cristallographiques obtenues sur le graphite par DRX in situ au Département, ou par DRX operando à l’ESRF. Sujet de stage pouvant être poursuivi en thèse avec extension de la méthode à d’autres matériaux lamellaires Pour postuler, merci d'envoyer CV + LM à : marion.chandesris@cea.fr

Télécharger l'offre (.zip)

L'assemblage de batterie Li-ion nécessite du collage. L'objet du stage est de caractériser des colles et de les choisir selon l'application visée

DEHT

Instrumentation, métrologie et contrôle - Instrumentation, métrologie et contrôle

Grenoble

Rhone-Alpes

3 mois

Matériaux, metrologie, mécanique, mesures physiques

10316

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : dimitri.gevet@cea.fr

Missions : Elaborer un plan de tests Réaliser les essais (mécaniques, thermiques, physico-chimiques, dimensionnels) Rédiger une synthèse de résultats Exprimer des premières tendances à partir des résultats obtenus Pour postuler, merci d'envoyer CV + LM à : dimitri.gevet@cea.fr

Télécharger l'offre (.zip)

Ce sujet vise à développer de petits convertisseurs isolés afin d'alimenter les drivers des composants de puissance des convertisseurs développés.

DEHT

Composants et équipements électroniques - Composants et équipements électroniques

Grenoble

Rhone-Alpes

5 mois

Electronique analogique et puissance

10315

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : sebastien.carcouet@cea.fr

Missions : Ce sujet vise à développer de petits convertisseurs isolés afin d’alimenter les drivers des composants de puissance des convertisseurs développés. Ces briques élémentaires permettront d’augmenter la densité de puissance des convertisseurs de puissance développés au CEA. Il sera traité en priorité : • La compacité de la solution • Les élément parasites • La puissance • La tenue en isolement • Le nombre de sortie possible pour un seul convertisseur Le stage comportera donc les tâches suivantes : • Etat de l’art des convertisseurs faibles puissances isolés • Travail d’architecture sur l’étage driver (Alimentation + commande) afin de définir celle la plus appropriée au besoin de nos convertisseurs (Alimentation multi-sortie distribuée ou alimentation unitaire par driver par exemple) • Recherche de concept (alimentation régulée, non régulée + post régulation par exemple) dans l’optique de réduire le volume tout en obtenant les performances attendues au niveau isolement • Simulation du concept retenu • Réalisation et mise au point du concept retenu Résultats attendus • Un ou plusieurs concepts fonctionnels de convertisseurs permettant d’alimenter au plus juste les drivers de nos convertisseurs et donc d’en réduire le volume. • Ces convertisseurs devront avoir des performances (rendement, isolement, capacité parasite) permettant de les utiliser avec les transistors de dernière génération (GaN, SiC, CoolMos Si). La solution devra être versatile et donc pouvoir être aussi bien utilisée pour des composants GaN, SiC et Si qui ont des tensions de commande très différentes (6V à 20V). Le stagiaire devra avoir des notions en électronique analogique ainsi que des connaissances de logiciels de simulation électronique (LTspice, Pspice, PSIM ou autres) et de logiciels de routage (KiCad, Altium par exemple). Pour postuler, merci d'envoyer CV + LM à : sebastien.carcouet@cea.fr et Xavier.MAYNARD@cea.fr

Télécharger l'offre (.zip)

Modélisation des propriétés des membranes anioniques pour les piles à combustible et les électrolyseurs.

DEHT

Chimie - Chimie

Grenoble

Rhone-Alpes

5 mois

Electrochimie

10295

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : guillaume.serre@cea.fr

Missions : Ce stage s'inscrit dans l'objectif d'adapter un code (Matlab/Simulink) capable de simuler le fonctionnement d'une pile à combustible ou d'un électrolyseur à membrane échangeuse de proton (PEM), à des dispositifs similaires mais à membranes échangeuses d'anions (électrolyseur alcalin par exemple). Le stage aura 2 phases. Une phase de biblio pour faire l'inventaire des modèles spécifiques à ces dispositifs qui diffèrent de ceux utilisés actuellement dans le code et une phase d'intégration de ces modèles dans le code. Les principaux modèles qu'on s'attend à devoir adapter sont : le transport d'eau dans la membrane, le transport d'anions. Ce stage sera jumelé avec un stage expérimental d'étude des propriétés des membranes anioniques qui fournira des données pour les modèles. Pour postuler, merci d'envoyer CV + LM à : guillaume.serre@cea.fr

Télécharger l'offre (.zip)

Calcul quantique : dimensionnement dispositif pour le calcul à grande échelle à base de silicium

DCOS

Technologies micro et nano - Technologies micro et nano

Grenoble

Rhone-Alpes

6 mois

10269

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : yann-michel.niquet@cea.fr

Cadre et contexte : D’un point de vue applicatif, le calcul quantique possède un potentiel d’impact fort tant au niveau sociétal qu’au niveau économique. Les avancées algorithmiques donnent à imaginer des innovations dans de nombreux domaines industriels et les réalisations expérimentales ont démontré la possibilité de fabriquer quelques dizaines de qubits. L’enjeu majeur est désormais d’adresser le passage à l’échelle. L’objectif de notre projet est de construire un processeur quantique à grande échelle à base de silicium. Nous nous appuyons sur les capacités technologiques en fabrication et en conception de circuits du Leti, et sur les connaissances des propriétés quantiques de spins et de charges dans les nanostructures de silicium des équipes de recherche fondamentale du CEA et CNRS pour dépasser l’état de l’art tant en qualité qu’en nombre des qubits. Travail demandé : -Participation au dimensionnement des bits quantiques afin de réaliser des réseaux 2D de qubits en technologie silicium. - Etudes de simulations pour établir le flot d’intégration (choix des matériaux, choix des structures, des dimensions) en vue de l’intégration large échelle. Si cette offre vous intéresse, merci de bien vouloir envoyer votre CV ainsi qu'une lettre de motivation à maud.vinet@cea.fr et yann-michel.niquet@cea.fr

Télécharger l'offre (.zip)

Communication scientifique et marketing de l'innovation.

DCOS

Administration d'entreprise et communication - Administration d'entreprise et communication

Grenoble

Rhone-Alpes

6 mois

M1 ou M2 communication et/ou marketing

10235

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : Sandra.BARBIER@cea.fr

Vous assisterez la chargée de marketing et communication du département dans les projets suivant : - Marketing: développer des outils marketing et commerciaux avec un discours adapté aux industriels (fiches produit, offres packagées, présentations…) - Communication: créer des outils de communication (media, photos, films) - Web: créer un intranet pour le département, créer des contenus web - Evènementiel: aider à l’organisation d’évènements internes et externes

Télécharger l'offre (.zip)

Deposition process optimization of LiCoO2 thin films for integrated microbatteries on implantable medical sensor.

DCOS

Technologies micro et nano - Technologies micro et nano

Grenoble

Rhone-Alpes

6 mois

10190

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : christophe.secouard@cea.fr

Context : Lithium thin films batteries are a new energy storage technology, miniaturized and safe, ideal for application in various domains such as the Internet of Things (IoT) or implantable medical devices. The positive electrode is magnetron sputtered LiCoO2 with relatively high thickness which can cause anomalies during the growth or the crystallization of the layer. These defects can be detrimental to the batteries performance or have a negative impact on the integration,  critical at such scales. Description of work : Firstly,  the work will focus on the characterization of the anomalies caused by high LiCoO2 thicknesses (typically 20 µm) – composition and crystallization  (quality and orientation) inhomogeneity, defectivity.  Then, the goal will be to establish a correlation between the deposition parameters and  the  evolution and  the severity of the defects as well as the impact on the microbatteries (performance and yield). Physico-chemical (Raman spectroscopy, XRD, SIMS or XPS) and electrical (EIS, voltammetry)  characterization techniques will be employed. If you are interested by the internship, please send your CV and motivation letter to christophe.secouard@cea.fr

Télécharger l'offre (.zip)

Développement d'un protocole de test de microbatterie.

DCOS

Technologies micro et nano - Technologies micro et nano

Grenoble

Rhone-Alpes

6 mois

10189

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : sami.oukassi@cea.fr

Cadre et contexte : Les microbatteries au lithium sont une nouvelle technologie de stockage de l’énergie miniaturisée et sûre, idéale pour des applications dans le domaine du médical et notamment des dispositifs implantables. Outre les procédés de fabrication, l’étape de test des microbatteries après fabrication et avant l’objet final est fondamental. Ce test doit être à la fois efficace pour éliminer les composants défaillants mais également être le plus rapide possible pour limiter les coûts. Cette étape de test doit être réalisée sur wafer silicium 200 mm à l’aide de prober. Travail demandé : Le travail va consister à définir un protocole de test rapide, basé sur des méthodologies standard dans le domaine de la microélectronique et adapté à la technologie microbatterie. Pour cela, une comparaison sera effectuée avec les méthodes actuellement utilisée pour caractériser les batteries (cyclage complet, spectroscopie impédance électrochimique). Une approche statistique sera conduite pour valider le protocole. Si vous êtes intéressé par cette offre, merci de bien vouloir envoyer votre Cv et lettre de motivation à sami.oukassi@cea.fr

Télécharger l'offre (.zip)

Développement d'une solution d'empilement de batterie sur substrat Si

DCOS

Technologies micro et nano - Technologies micro et nano

Grenoble

Rhone-Alpes

6 mois

10188

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : messaoud.bedjaoui@cea.fr

Cadre et contexte : Afin d’augmenter la capacité des microbatterie lithium à surface de composant constante, l’empilement 3D est la solution à envisager tout en réduisant au maximum les parties passives du composant (wafer, intercos, scellement). L’objectif du stage est de développer et valider des briques technologiques nécessaires à cet empilement Travail demandé : Réalisation d’une preuve de concept de scellement métallique étanche obtenu par sérigraphie. Pour répondre à l’objectif, il faudra : -Définir les matériaux pertinents -Réaliser les cordons de scellements par sérigraphie -Caractériser les scellements (SEM, RGA…) et leur efficacité vis-à-vis de l’humidité Si cette offre vous intéresse, merci de bien vouloir envoyer votre CV ainsi qu'une lettre de motivation à messaoud.bedjaoui@cea.fr

Télécharger l'offre (.zip)

Superhydrophobic surface integration for Die-to-Wafer hybrid bonding by self-assembly.

DCOS

Technologies micro et nano - Technologies micro et nano

Grenoble

Rhone-Alpes

6 mois

10185

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : emilie.bourjot@cea.fr

Context : Die-to-wafer stacking is foreseen by major microelectronic industrials as essential for the success of future memory, photonic devices or high performance computing involved in Artificial Intelligence booming. CEA-Leti demonstrated Die-to-Wafer with hybrid bonding which significantly reduces the electrical interconnection pitch compared to standard bonding techniques. Die alignment time is identified as the main limiting factor for industrialisation. Self-assembly is a very promissing technique to drastically increase throughput. This process is based on a water droplet confinement thanks to a hydrophillic/hydrophobic contrast. The die is deposited on the droplet and self-alignment is realized due to capillarity forces. Job description : The internship objective is to integrate a superhydrophobic surface in order to optimize the hydrophobic/hydrophillic contrast for Die-to-Wafer hybrid bonding by self-assembly. Integrated in Thin Film Integration laboratory within the hybrid bonding team, the candidate will be in charge of : -Innovative designs and structures proposals, participation to new masks elaboration -Sample realization : wafers follow up on 200mm/300mm Leti fab line. -Morphological characterization (topography, cross sections) and water contact angle measurement -Validation of developed Die-to-Wafer integration scheme by self-assembly process in collaboration with process team. If you are interested by the internship, please send your CV and motivation letter to emilie.bourjot@cea.fr

Télécharger l'offre (.zip)

investigation of the relationship between morphology and RF properties of polycrystalline Si layers for 5G applications

DCOS

Technologies micro et nano - Technologies micro et nano

Grenoble

Rhone-Alpes

6 mois

10184

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : emmanuel.augendre@cea.fr

Context: A significant part of RF Front End Modules is integrated on RFSOI substrates that help preserve signal integrity. Under their buried oxide layer, these substrates feature a high-resistivity polycrystalline Si layer. In commercially available products, this layer is deposited and planarized. Two innovative alternative approaches are being investigated in Leti to fabricate this layer. The purpose of this internship is to determine the relationship between process conditions,  material morphology and RF performance for these two approaches. Internship content : -Contribute to sample elaboration -Evaluate crystallite size (XRD), -Measure RF properties (linearity, S parameters, effective resistivity), -Perform electromagnetic simulation in order to explain the measured performance. If you are interested by the internship, please send your CV and motivation letter to emmanuel.augendre@cea.fr

Télécharger l'offre (.zip)

Modélisation bi ou tridimensionnelle de résonateurs à ondes acoustiques de volume.

DCOS

Technologies micro et nano - Technologies micro et nano

Grenoble

Rhone-Alpes

6 mois

10183

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : alexandre.reinhardt@cea.fr

Cadre et contexte : Avec l’arrivée imminente de la 5e génération de téléphonie mobile (5G), le domaine des filtres radiofréquences est en pleine ébullition. Les technologies classiques, basées sur l’utilisation de résonateurs à ondes acoustiques de surface ou de volume doivent grandement évoluer afin de répondre aux besoins des nouvelles normes de télécommunications sans fil. Le CEA-LETI s’est engagé depuis plusieurs années dans le développement de solutions disruptives utilisant des matériaux piézoélectriques monocristallins à forts coefficients de couplage électromécaniques en remplacement du matériau habituellement employé par l’industrie pour les filtres à ondes acoustiques de volume, le nitrure d’aluminium. Ce changement de matériau s’accompagne de l’apparition de nouvelles problématiques, notamment la génération de modes de vibrations parasites qui dégradent la qualité de la réponse électrique. Si des techniques de suppression de ces parasites ont été développées pour les résonateurs à quartz ou à base de nitrure d’aluminium,  le cas de résonateurs en niobate de lithium s’avère suffisamment différent  pour que les techniques éprouvées ne puissent plus s’appliquer à ces nouveaux composants. Afin de répondre à cette nouvelle problématique, il est nécessaire de développer des outils de simulation capables de prendre en compte la complexité de la structure de résonateurs et de dépasser les approximations habituellement employées dans les modèles utilisés, notamment une approximation de propagation monodimensionnelle.   Il s’agit ici de développer des modèles bi-ou tridimensionnels de ces résonateurs afin de pouvoir modéliser plus finement les modes de résonance parasites posant problèmes. Travail demandé : Le but du stage proposé consiste à implémenter un modèle, dit de « spectre angulaire d’ondes planes », capable de prendre en compte l’ensemble des émissions acoustiques générées dans un résonateur du fait de ses dimensions latérales finies. Pour ce faire, vous aurez à cœur dans un premier temps de développer des outils numériques capables de déterminer les différents modes se propageant selon différentes incidences dans un empilement de couches minces, via des calculs de fonctions de Green spectrales. Vous utiliserez ensuite une modélisation semi-analytique du comportement électrostatique des électrodes pour pondérer les contributions des différentes ondes excitées à l’amplitude de l’excitation électrique, et ainsi construire une réponse électrique. Les résultats obtenus pourront être comparés à des simulations de référence par éléments finis et à des mesures de composants réalisés en pratique au CEA-LETI. Si vous êtes intéressé par cette offre de stage, merci de bien vouloir envoyer votre CV et une lettre de motivation à alexandre.reinhardt@cea.fr

Télécharger l'offre (.zip)

Micro-Transformateurs Magnétiques sur Silicium

DCOS

Technologies micro et nano - Technologies micro et nano

Grenoble

Rhone-Alpes

6 mois

10179

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : jean-philippe.michel@cea.fr

Cadre et contexte : Les transformateurs et inductances haute-fréquence sont des composants essentiels pour les circuits électroniques modernes (communications sans fils, régulateurs et convertisseurs de tension, filtres EMI …). Leur miniaturisation à l’aide de matériaux magnétiques et leur intégration sur silicium suscitent un grand intérêt chez de nombreux industriels de la micro-électronique. S’appuyant sur de nombreuses années de savoir-faire en magnétisme sur silicium, le CEA-LETI se positionne au meilleur niveau de l’état de l’art mondial dans l’intégration de ces composants. La technologie actuelle permet d’envisager le design et la fabrication de composants adaptés à de nombreuses applications. Travail demandé : Après une phase d’étude bibliographique, vous caractériserez les composants haute-fréquence existants. A l’aide des résultats électriques obtenus et d’outils de simulation FEM 3D, vous devrez étudier l’influence des différents paramètres du design et des matériaux sur le comportement des composants magnétiques. Vous réaliserez une modélisation analytique qui lui permettra d’optimiser et de proposer de nouveaux designs pouvant répondre à différents cas applicatifs. Si vous êtes intéressé par cette offre de stage, merci de bien vouloir envoyer votre CV ainsi qu'une lettre de motivation à jean-philippe.michel@cea.fr

Télécharger l'offre (.zip)

Etude d'architectures de transistors verticaux en GaN

DCOS

Technologies micro et nano - Technologies micro et nano

Grenoble

Rhone-Alpes

6 mois

10178

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : julien.buckley@cea.fr

Cadre et contexte : Le LETI transfère actuellement une technologie de composants de puissance AlGaN/GaN épitaxiés sur substrats Silicium 200mm avec un industriel reconnu dans le domaine du développement de composants de puissance (Silicium, SiC, …). Le sujet de stage vise à préparer la future génération de dispositifs GaN qui seront avec une architecture verticale. Les composants actuellement disponibles ont une architecture latérale. Ils permettent de réaliser des circuits de conversion électrique jusqu’à environ qq. 10kW. Le passage à une architecture verticale permettrait d’adresser des niveaux puissance allant jusqu’à 10MW. Le travail de stage consistera à initier une étude en dimensionnement par simulation TCAD (Technology Computer Assisted Design) de plusieurs options géométriques. L’étude sera en collaboration avec LUMILOG (filiale SAINT-GOBIN), fournisseur de substrats GaN. Travail demandé Le stage s’articulera autour des points suivants:   -Etude bibliographique des architectures de composants GaN verticaux,   -Echanges avec les laboratoires de filière et procédés III-V pour identifier les architectures potentiellement réalisables,   -Simulation par éléments finis (TCAD, avec outils Synopsys) des structures identifiées,   -Dimensionnement en vue d’une inclusion dans un jeu de réticules. Moyens mis en œuvre : Outils de modélisation éléments finis (TCAD Synopsys). Si vous êtes intéressé par cette offre de stage, merci de bien vouloir envoyer un CV ainsi qu'une lettre de motivation à julien.buckley@cea.fr

Télécharger l'offre (.zip)

Frittage de nanoparticules Ag pour application véhicule électrique

DCOS

Technologies micro et nano - Technologies micro et nano

Grenoble

Rhone-Alpes

6 mois

10177

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : christine.laurant@cea.fr

Cadre et contexte: Dans tous les domaines d’application, tels les systèmes nomades ou automobiles, la miniaturisation des modules de puissance permet d’intégrer les convertisseurs au plus près des fonctions. Elle améliore aussi leur efficacité énergétique. Les densités de puissance deviennent très importantes, en particulier pour les onduleurs moteurs ou les chargeurs de batteries pour les véhicules électriques. Les températures de fonctionnement peuvent dépasser les 175°C. Pour tenir à de telles conditions d’usage, le frittage Ag est une alternative désormais incontournable aux brasures tendres à base d’étain pour créer des puits thermiques, et réaliser une connectique performante pour les commutations à hautes fréquence qu’autorise la technologie GaN. Sa mise en œuvre doit être étudiée sur des cas concrets. Le frittage Ag sans pression présente de multiples avantages pour le packaging et l’assemblage : excellentes conductivités thermique et électrique, stabilité en température, intégrité des puces de puissance lors de l’assemblage. Cherchant les performances électriques et thermiques et la rationalisation du coût, nous nous intéressons au frittage sur des surfaces cuivrées et aux architectures 3D.   Travail demandé :  Ce stage cible l’étude et la réalisation de sous-modules constitués de puces de puissance grand gap (GaN/Si ou SiC), frittées sur du cuivre nu. Ils sont destinés à être intégrés dans divers substrats innovants, pour des applications véhicule électrique ou photovoltaïque. L’objectif du stage est la compréhension, la mise au point et la caractérisation d’un procédé de frittage de puce sur substrat cuivre. Il se décompose en plusieurs phases : ØBibliographie (Ag fritté, structure des modules de puissance, propriétés mécaniques et thermiques des substrats et assemblages, physico-chimie des interfaces) et formation aux équipements de procédé et de caractérisation. ØPlan de simulations thermomécaniques (calculs analytiques et modélisation par éléments finis sous ANSYS). ØPlan d’expériences itératifs pour comprendre et améliorer le frittage du sous-module. Des paramètres comme la nature et la géométrie du substrat, la préparation des surfaces à fritter et un screening de différentes pates à fritter seront investigués. Caractérisations morphologiques, mécaniques, chimiques et thermiques. ØSynthèse, identification d’un Best Know Process, et identification de fenêtres de procédés Si vous êtes intéressé par cette offre de stage merci de bien vouloir envoyer votre CV ainsi qu'une lettre de motivation à christine.laurant@cea.fr

Télécharger l'offre (.zip)

Caractérisation in-situ et modélisation de la déformation en T°C d' Interposer Silicium de grande dimension pour application Photonique

DCOS

Technologies micro et nano - Technologies micro et nano

Grenoble

Rhone-Alpes

2 mois

10176

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : jean.charbonnier@cea.fr

Cadre et contexte: Dans le cadre de projets utilisant des moyens d’intégration 3D en microélectronique, la déformation des puces liées à leur amincissement (cible : 100 µm dans le cas présent) doit être contrôlée. Les puces doivent être en effet relativement planes (déformations inférieures à 50 µm en valeur absolue) non seulement à température de fonctionnement mais aussi à température de fusion des billes d’étain (procédé à 260°C) utilisées pour connecter les puces à leur substrat. Travail demandé :  Afin de répondre à ces problématiques, le laboratoire est équipé d’un profilomètre confocal capable de mesurer la déformation d’échantillons soumis à un cycle thermique paramétrable. Pour alimenter les bases de données matériaux et confirmer des modèles en éléments finis, il est nécessaire de caractériser les couches minces des matériaux couramment utilisés dans les intégrations classiques de type CMOS (métal, oxyde, nitrure). Le stage sera axé sur la caractérisation de ces couches (élaborées par PVD, PECVD, oxyde thermique, ECD) de matériaux et d’épaisseurs différentes déposées sur différentes épaisseurs de substrats silicium. L’étude consistera, dans un premier temps, à définir un protocole de mesure de flèche en température. Dans un second temps, les caractérisations obtenues sur les échantillons références pourront être corrélées avec des simulations simples, soit par éléments finis soit avec des outils semi-analytiques développé en interne au CEA avec l’aide des encadrants.Les résultats seront compilés et utilisés dans les différents projets du laboratoire à travers des abaques. En perspective, des caractérisations de couches avec différents motifs géométriques crées par photolithographie pourront être envisagées afin d’optimiser les couches de compensations en face arrière pour les interposer. Si vous êtes intéressé par cette offre de stage merci de bien vouloir envoyer votre CV ainsi qu'une lettre de motivation à jean.charbonnier@cea.fr

Télécharger l'offre (.zip)

Capteurs télé-alimentés

DCOS

Technologies micro et nano - Technologies micro et nano

Grenoble

Rhone-Alpes

6 mois

10175

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : marc.sansaperna@cea.fr

Cadre et contexte Le besoin de capteurs interrogeables à distance permet d’envisager de nouvelles applications aussi bien en aéronautique (le monitoring d’aile d’avion, pales de turbine), l’énergie (mesures sur des dispositifs tournants), le génie civil (surveillance d’ouvrage) que des applications grand public comme les écrans, la santé (patch médical) et également les domaines de la sécurité et de la défense. Pour ces derniers secteurs, on pourra souligner l’intérêt de ce type de capteurs télé-alimentés et interrogeables à distance, dans toutes les situations où un capteur doit être placé dans un endroit difficile d’accès, où le capteur peut être enfoui, dans les situations où il ne peut pas embarquer une puce électronique ou une batterie (haute température, ambiance explosive, etc…), où il ne peut être relié électriquement à l’extérieur (machine tournante, exiguité, etc…). La technologie « M&NEMS » développée par le CEA-LETI pour le domaine des capteurs peut permettre de répondre à ce besoin de miniaturisation extrême, d’ultra-basse consommation, de hautes performances et de bas coût. Par ailleurs, le CEA-LETI travaille également sur des capteurs passifs à transduction électromagnétique intégrant une antenne miniature, capteurs qui présentent un très fort intérêt pour être lus à distance par une antenne interrogatrice. Ce type de capteur couplé à une antenne sans circuit électronique peut également permettre d’augmenter la distance d’interrogation entre le lecteur et le capteur télé-alimenté, par rapport aux tags de type RFID qui nécessité de l’énergie pour réveiller le circuit. Le défi consiste à coupler et intégrer ces capteurs silicium avec une architecture d’antenne (co-design). Travail demandé : Le sujet de stage consistera à considérer plusieurs types de capteurs qui fonctionnent en mode statique ou en mode résonant et à étudier comment les associer à une antenne (co-design) pour permettre de télé-alimenter le capteur et de transmettre les informations. Ce travail nécessitera une intéraction poussée entre les parties « capteur intégré » et « antenne ». Pour réaliser ce travail multidisciplinaire, le stagiaire s’appuiera sur les expertises et les moyens de plusieurs laboratoires du CEA-LETI: les laboratoires « Capteurs » (LCMC), « Tests/Fiabilité » (LCFC) du Département des Composants Silicium et également sur le laboratoire « Antenne, Propagation et Couplage Inductif » (LAPCI) du Département « Système. Il pourra collaborer avec d’autres doctorants impliqués sur cette thématique, notamment pour la partie conception de l’antenne adaptée.   Si vous êtes intéressé par cette offre de stage merci de bien vouloir envoyer votre CV ainsi qu'une lettre de motivation à   marc.sansaperna@cea.fr  

Télécharger l'offre (.zip)

Caractérisation fine de microphones MEMS

DCOS

Technologies micro et nano - Technologies micro et nano

Grenoble

Rhone-Alpes

6 mois

10174

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : loic.joet@cea.fr

Cadre et contexte : Les microphones MEMS actuels ont atteint leurs limites physiques. Les performances stagnent depuis plusieurs années alors que le marché des smartphones et des assistants personnels demande plus de dynamique et un bruit plus bas. Une rupture technologique est nécessaire, et c’est dans ce cadre que le Léti a développé un MEMS basé sur un concept nouveau. Travail demandé : Vous ferez le lien entre les laboratoires Conception et Caractérisation de MEMS. Vous programmerez des tests automatiques sur tous les microphones au niveau wafer, pour repérer les composants les plus prometteurs. Le wafer pourra alors être découpé en puces pour réaliser des tests complets des meilleurs microphones, notamment des mesures de bruit dans une chambre semi-anéchoïque. A partir de ces mesures, vous pourrez remonter au modèle mécanique en s’appuyant sur la simulation. Une fois le comportement de chaque liaison finement analysé, vous rebouclerez sur l’amélioration du design et de la fabrication. Si vous êtes intéressé par cette offre de stage merci de bien vouloir envoyer votre CV ainsi qu'une lettre de motivation à loic.joet@cea.fr

Télécharger l'offre (.zip)

µmiroirs MEMS pour LIDAR

DCOS

Technologies micro et nano - Technologies micro et nano

Grenoble

Rhone-Alpes

6 mois

10173

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : laurent.mollard@cea.fr

Cadre et contexte: Dans le domaine des MOEMS (Microsystèmes Opto-électromécaniques), les µmiroirs sont d’excellents candidats pour remplacer les macro-miroirs chaque fois que la miniaturisation, la basse-consommation, le coût et un poids réduit sont nécessaires. Actuellement, ces µmiroirs apparaissent comme un sous-système clé dans le développement de système LIDAR (Light Detection and Ranging) longue portée et compact pour les applications « véhicules autonomes ».  Le CEA/LETI a précédemment développé des µmiroirs à base d’actionneurs piézo-électriques pour applications pico-projecteur. Ce type d’actionneur, non-commercialisé à ce jour, allie une faible consommation, des densités d’énergie et des forces importantes, et représente donc un candidat novateur et intéressant que nous souhaitons développer. Travail demandé : L’objectif de ce stage sera de caractériser et de post-modéliser des µmiroir 1D (un axe de balayage) et 2D (deux axes de balayage) à actionnement piézo-électrique fabriqués pour une application LIDAR. Phase 1: Familiarisation avec l’état de l’art sur les micro-miroirs à axe lent et rapide afin de comprendre les spécifications et faiblesses liées à l’application, puis investigation du principe d’actionnement piézo-électrique avec des matériaux ferroélectriques (PZT) Phase 2:  Ensuite, le candidat effectuera les caractérisations électromécaniques et optiques (fréquence de résonance, débattement, angle mécanique…) des µmiroirs 1D et 2D afin de les comparer aux spécifications visées. Le candidat pourra participer à la mise en place de banc de caractérisation optique dédiée à ces micro-miroirs ainsi qu’à des plans d’expériences sur la tenue au flux. Phase 3 Post-modélisation par éléments finis sous COMSOL des architectures de micro-miroirs 1D et 2D. Dans ce cadre, l’amortissement matériaux sera implémenté dans les modélisations à partir des valeurs expérimentales, et l’amortissement par l’air sera également modélisé. Pour l’ensemble de ces travaux, le candidat s’appuiera sur l’expertise MEMS développée depuis 25 ans au LETI. Si vous êtes intéressé par cette offre de stage merci de bien vouloir envoyer votre CV ainsi qu'une lettre de motivation à laurent.mollard@cea.fr

Télécharger l'offre (.zip)

Caractérisation de matériaux piézoélectriques sans plomb pour applications actionneur et capteur

DCOS

Technologies micro et nano - Technologies micro et nano

Grenoble

Rhone-Alpes

6 mois

10172

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : gwenael.le-rhun@cea.fr

Cadre et contexte : Le LCMA, laboratoire de composants micro-actionneur, travaille sur l’intégration de matériau piézoélectrique dans des microsystèmes permettant une fonction de transducteur électromécanique.  Le Titanate Zirconate de Plomb (PZT) est à ce jour le matériau piézoélectrique le plus performant. La directive RoHS (Restriction of the use of certain Hazardous Substances in electrical and electronic equipment) règlemente les restrictions d’utilisation du plomb, en fixant un taux de plomb maximum autorisé dans les puces. Les céramiques piézoélectriques à base de plomb, telles que PZT, sont pour le moment explicitement exclues du champ d’application de la directive, faute de matériau alternatif suffisamment performant. La révision de la directive tous les 3 ans nous amène à évaluer des matériaux sans plomb pour les applications actionneur et capteur piézoélectrique. La famille des KNaxNb1?xO3 (KNN) a été identifiée comme une piste prometteuse pour les actionneurs tandis que le nitrure d’aluminium dopé scandium (AlNSc) est envisagé pour les applications capteurs. On se focalisera sur ces 2 matériaux sous forme de couche mince et on évaluera leurs performances. Travail demandé : L'objectif de ce stage est de caractériser des matériaux piézoélectriques sans plomb et de comparer leurs propriétés à celle du matériau de référence, le PZT. Le travail se répartira en 3 phases: • Etat de l’art exhaustif sur les matériaux piézoélectriques sans plomb pour les applications transducteurs (actionneur et capteur) • Réalisation de véhicules de test simples pour les caractérisations électrique et piézoélectrique • Caractérisations structurales, électriques et piézoélectriques de matériaux sans plomb (KNN, AlNSc) élaborés au LETI ou fournis par des partenaires Si vous êtes intéressé par cette offre de stage merci de bien vouloir envoyer votre CV ainsi qu'une lettre de motivation à gwenael.le-rhun@cea.fr

Télécharger l'offre (.zip)

Caractérisation de membranes électroniques étirables

DCOS

Technologies micro et nano - Technologies micro et nano

Grenoble

Rhone-Alpes

6 mois

10171

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : vincent.mandrillon@cea.fr

Cadre et contexte Dans le cadre du développement de l’électronique structurelle, thématique transverse au Leti et au Liten,  la mise au point de systèmes conformables et étirables nécessite l’intégration de structures en silicium fortement amincies (puces, capteurs) dans des membranes polymères (polyuréthane, silicone) étirables de plusieurs dizaines de % . Le contraste de rigidité  entre les inclusions en silicium et leur support polymère crée les concentrations de contrainte à l’origine des défaillances mécaniques . Afin d’évaluer la robustesse et la fiabilité de ces systèmes, il est donc nécessaire de mettre en place des tests mécaniques avec suivi in-situ des performances électriques. La nature même des membranes seules (sans inclusion silicium) rend déjà particulièrement délicate leur caractérisation mécanique en étirement uni et bi axial à cause de la formation de rides (wrinkles) dés les premiers % de déformation apparente. Cette déformation hors plan rend délicate l’évaluation et le contrôle de la déformation planaire subie par les objets complets lors des test de caractérisation électromécanique. Des méthodes de caractérisation de ces modes déformation (concentrations de contrainte, déformation hors plan)  sont à mettre au point afin de permettre une compréhension complète des essais réalisés. Travail demandé : Le travail du stagiaire s’articulera autour des trois axes suivants : •Participer à l’évolution des montages expérimentaux existant ( flexion , étirement, cyclage) •Mettre au point les outils / méthodes de mesure de déformation 3D sélectionnées ( 3D Digital image correlation) •Comparer les résultats expérimentaux à des résultats de modélisation mécanique par éléments finis. Le stage pourra donner lieu à une poursuite en thèse. Si vous êtes intéressé par cette offre de stage merci de bien vouloir envoyer votre CV ainsi qu'une lettre de motivation à vincent.mandrillon@cea.fr

Télécharger l'offre (.zip)

Overcoming catastrophic inference in neural networks through accurate overlapping representations

DCOS

Technologies micro et nano - Technologies micro et nano

Grenoble

Rhone-Alpes

6 mois

10170

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : marina.reyboz@cea.fr

Context: Catastrophic forgetting is the fact that a neural network formed on a first set of elements can forget them when it learns a second set. Therefore, there can be no incremental learning. This is now becoming extremely limiting if we want to develop autonomous systems capable of dealing with situations that could not have been envisaged during the first learning phase. And this is the next lock of machine learning. We have chosen a model of cognitive psychology of human memory developed B. Ans and S. Rousset to solve this question because unlike all models in the literature, it is the only one to preserve the plasticity of the network. Job Description: This model has already been implemented in a formal neural network with the Tensor Flow tool for a handwritten number recognition application. We would like to explore the possible improvement of random noise to properly characterize the function learned for the network. We have already found that the gain resulting from a good selection of the starting noise is more than 90% on the total performance of the system, which makes us think that it is necessary to study the impact of noise on performance. The internship will take place in three phases: - State of the art on random noise generation and a priori information on the distribution of the different classes. - Analyses of the signal-to-noise ratio of the pseudo data. - Propose/select the best alternatives for generating the starting noise. If you are interested by the internship, please send your CV and motuvation metter to marina.reyboz@cea.fr

Télécharger l'offre (.zip)

Simulation and modelling of interconnect networks for CMOS quantum bit systems

DCOS

Technologies micro et nano - Technologies micro et nano

Grenoble

Rhone-Alpes

6 mois

10169

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : helene.jacquinot@cea.fr

Context : Because it may revolutionize the high performance computing systems, nowadays, silicon quantum computing technologies receive an increasing interest. Based on quantum bit (Qubit), the large potential of those technologies stems from the use of CMOS know-how to adapt the semiconductor qubit in large scale. To achieve efficient control and read-out of qubit with high frequency signals, modelling of interconnect network is required. The proposed training course objective is to evaluate the impact of electrical routing on qubit performances. We will develop a model of interconnect networks of growing complexity (1D, 2D and 3D) integrated on a silicon substrate with a dedicated Back-End-Of-Line for quantum bit. Expected work: -Use dedicated simulation software to assess performances of electronic routing -Suggest technology and design opportunities for Qubit interconnect network -Develop a simplified model of the chosen interconnect networks and define relevant figures of merit in various domains: energy, frequency bandwidth, electromagnetic coupling,… -Using this model, evaluate the control and reading efficiency of microwave signals on Qubit If you are interested by the internship, please send your CV and motivation letter to helene.jacquinot@cea.fr

Télécharger l'offre (.zip)

From technology to integrated circuits: optimization and validation of parasitics modeling into PDKs

DCOS

Technologies micro et nano - Technologies micro et nano

Grenoble

Rhone-Alpes

6 mois

10168

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : joris.lacord@cea.fr

Context : Parasitic resistances and capacitances in integrated circuit produce circuit performance degradations (i.e speed and power consumption) when CMOS technologies are scaling down. They also need to be accounted accurately while designing Non Volatile Memory (NVM) advanced circuit for neuromorphic applications or high power circuit with GaN technology to anticipate heating effect. Parasitic elements are evaluated with PEX (Parasitic Extraction) tool which is included into Process Design Kits (PDK). PDK describes a technology and gather the tools necessary to design functional circuits: Design Rules Check (DRC), Layout versus Schematic (LVS), PEX and devices models. PEX development and its validation are not addressed by literature. Indeed, industrial companies perform usually this validation with the post layout simulation comparison with electrical measurements of complex circuits. Obviously, this method is hardly usable in research environment such as in Leti. Work expected : The internship objective is to validate the parasitic extraction performed by the parasitic extraction tool included in Leti PDKs. The methodology need to be as generic as possible, to be used on all Leti microelectronics technologies. This work will be performed with experts from the Simulation and Modeling Laboratory (LSM) and from the Mask and Design Kit Laboratory (LMDK). 5 steps are scheduled:    1. Test structures definition to validate parasitic extraction in the CMOS technology front-, middle-, and back-end    2. Development of a simplified CMOS PEX and comparison of results obtained with competitor tools: Calibre        from Mentor and StarRC from Synopsys which are standard tools of industrial companies.    3. 3D finite elements simulation flow developement with Silvaco Clever tool and comparison of the results obtained from PEX extraction in step 2.    4. Identification and characterization of available test structures on silicon, compatible with the methodology validation.    5. Documentation of the methodology to ensure the alignment between pre and post layout SPICE simulations. If you are interested by the internship, please send your CV and motivation letter to joris.lacord@cea.fr

Télécharger l'offre (.zip)

3D sequential integration for high density sensing applications.

DCOS

Technologies micro et nano - Technologies micro et nano

Grenoble

Rhone-Alpes

6 mois

10166

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : perrine.batude@cea.fr

Context : 3D sequential integration enables to achieve the highest 3D contact density between stacked levels compared to other existing techniques. However it requires to process stacked devices with a limited thermal budget. Leti institute is pioneer in this domain and has a unique expertise on low temperature devices for computing applications. This internship’s goal is to develop a new device adapted to sensing application. Gate stack is particularly critical and innovations are required to optimize its quality while staying compatible with 3D sequential integration thermal budget limitation. Work description: The student will contribute to this new low temperature device developement in order to  meet device specifications for sensing applications. This internship includes several parallel studies:  a Physical-chemical characterisation study enabling to select the best gate stack materials (using FTIR, XPS, TEM, ellipsometry, etc..), a morphological study in order to integrate the gate stack in a full transistor process flow and an electrical characterization study enabling to conclude on the gate stack final quality (gate stack reliability, carrier mobility, interface state densities, noise characterization). This internship enables to discover complex device fabrication in a 300mm industrial clean room,  advanced Physical-chemical and electrial characterization techniques.   If you are interested by the internship, please send your CV and a motivation letter to perrine.batude@cea.fr

Télécharger l'offre (.zip)

Optimization of Residual Gas Analysis mass spectrum through machine learning

DCOS

Technologies micro et nano - Technologies micro et nano

Grenoble

Rhone-Alpes

6 mois

10165

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : helene.duchemin@cea.fr

Context And background : LCFC Lab offers a complete RGA testing solution for outgassing and hermetic studies of microelectronic and MEMS package cavities. Two ultra high vacuum apparatus has been developed as well as a devoted software package for qualitative and quantitative RGA data analysis. To strengthen the RGA activity, software optimization and improvement is required. Job description: Up to now, data extraction and analysis is based on physic fluid dynamic principles, and realized essentially through simple macro programming. As soon as the amount of data increase, the current analysis programs show limitations in term of computational efficiency and results reliability. Since RGA activity is growing up, it is mandatory to improve both the RGA analysis capability and the results reliability. The first task of the internship will be to rewrite these programs under the more appropriate Scilab or Matlab programming environment. The second part will be dedicated to the implementation of machine learning based strategies to facilitate the RGA mass spectrum interpretation. Our own database as well as externals free data base (for example provided by NIST) will be used to train and validate the neural network setup. Background with deep learning, software development, databases, and physics engineering skills is considered helpful. If you are interested by the internship, please send your CV and a motivation letter to helene.duchemin@cea.fr

Télécharger l'offre (.zip)

Innovative 3D Technology of a nonvolatile memory cell for In-Memory-Computing

DCOS

Technologies micro et nano - Technologies micro et nano

Grenoble

Rhone-Alpes

6 mois

10163

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : sylvain.barraud@cea.fr

Context: This internship, performed in the framework of an ambitious European project, aims to provide for the first time a powerful and viable technological solution consisting in processing the information inside or close to the memory circuit block (also known as "In-Memory Computing"). Thanks to this new solution, a new class of nano-technology mixing a high capacity of non-volatile resistive memory coupled with nanowire transistors is proposed to perform data-centric computations while reducing significantly the power consumption. Work to be performed: The student will contribute to the optimization of a compact memory cell made from silicon (Si) nanowires. Different steps will be investigated during this project. First, physical/chemical characterization (Transmission Electron Microscopy, Energy Dispersive X-ray analysis) and electrical measurement of the resistive RAM memory will be performed. Different materials will be studied in order to optimize the oxide based RRAM. In a second step, the selector of the memory cell (nanowire-based MOSFET transistor) will be electrically characterized. The electronic transport properties will be extracted over a wide range of temperature (from 300K up to 4K). Finally, the electrical functionality of the 1T1R elementary memory cell will have to be demonstrated and analyzed in order to optimize the key features (current, voltage, time, frequency) which are directly related to the performance of the memory cell (memory window, endurance and retention). This will allow to identify the most appropriate materials and technological processes. This work will be done in close collaboration between the laboratories of electrical characterization and technological integration. If you are interested by the internship, please send your CV and a motivation letter to  sylvain.barraud@cea.fr

Télécharger l'offre (.zip)

Développement de mesures dynamiques pour composants GaN sur silicium

DCOS

Technologies micro et nano - Technologies micro et nano

Grenoble

Rhone-Alpes

6 mois

10162

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : william.vandendaele@cea.fr

Cadre et contexte Les composants de puissance GaN sur Si sont aujourd’hui vu comme la prochaine génération de composants « mass market » pour la conversion d’énergie électrique. Dans ce cadre, le LETI développe sa propre filière GaN sur Si (compatible CMOS) allant du substrat au module final.  Ces dispositifs doivent opérer des commutations entre un état de forte tension (~650V) et de fort courant (~20A) à des fréquences élevées (> 100kHz). Il est donc nécessaire de tester le fonctionnement dynamique de ces composants le plus tôt possible dans la chaine de process. Travail demandé : Vous aurez en charge la définition des tests à réaliser pour déterminer les performances des composants en commutation ainsi que leur limitations (fréquence maximum de commutation, couple tension/courant maximum). Vous devrez par la suite développer le design des cartes à pointes possédant l’électronique de mesure embarquée ainsi que le cahier des charges associé. Vous serez garant du suivi de fabrication des cartes ainsi que de leur preuve de fonctionnement et de l’intégration à l’équipement de mesure sous pointes. Vous développerez les routines de pilotage des instruments de mesures et réalisera les tests associés sur les composants fournis par le LETI. Vous reporterez les performances et les limites de cartes développées. Un travail approfondi sur l’étude des design des composants sera demandé. Vous devrez faire preuve d’autonomie, de rigueur et d’esprit d’équipe. Le stage ouvrira sur une thèse portant sur la fiabilité dynamiques des dispositifs GaN sur Si. Si vous êtes intéressé par cette offre de stage, merci de bien vouloir envoyer votre CV ainsi qu'une lettre de motivation à william.vandendaele@cea.fr

Télécharger l'offre (.zip)

Characterization and reliability of RF switches, study of the substrate impact on performance.

DCOS

Technologies micro et nano - Technologies micro et nano

Grenoble

Rhone-Alpes

6 mois

10161

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : jose.lugo@cea.fr

Context: Incoming 5G imposes new challenges on RF devices performance such as operating at millimeter-wave frequencies and harsh constraints on linearity to avoid spectral pollution in the adjacent carriers. The best way to efficiently reduce the level of harmonics is to boost the resistivity of the semiconductor beneath the buried oxide. In SOI (Silicon on Insulator) technologies, parasitic charges remain under the BOX (buried oxide) and will be coupled with the RF signal flowing in the channel, thus increasing the second and third harmonic level. Different substrates technologies are available nowadays such as high resistivity and trap-rich making SOI a promising solution for high linearity devices and systems. In an RF Front-End-module (FEM), switch linearity has become a main parameter to ensure an acceptable signal purity. Furthermore, switch reliability is critical for rugged operation as it is the last element of a TX FEM before the antenna and a lot of power is flowing in  the device. Expected work : The intern will have in charge the characterization of RF switches and study the impact of both trap-rich and high resistivity substrates on switch performance. He/She will measure series and shunt elemental structures using the linearity setup in LETI at 1GHz and 28GHz to cover standard GSM and 5G application and use an S-parameter test bench to measure their Ron-Coff figure of merit. RF stresses will then be conducted in order to evaluate the degradation of linearity and Ron-Coff under large signal operation. A reliability model will then be constructed from these results, supported by simulation and DC stresses on single devices.   If you are interested by the internship, please send your CV and a motivation letter to jose.lugo@cea.fr

Télécharger l'offre (.zip)

RF Characterization and reliability of a power amplifier cell under large signal operation

DCOS

Technologies micro et nano - Technologies micro et nano

Grenoble

Rhone-Alpes

6 mois

10160

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : alexis.divay@cea.fr

Context : In an RF front end module, the power amplifier is the device seeing the harshest conditions with regard to reliability (temperature, voltage). The lifetime prediction of such devices needs appropriate testing and modeling as the current reliability models are solely based on DC measurements. An RF-based model is then mandatory to accurately estimate the real lifetime of the PA. To reach this goal, large signal stresses have to be conducted in order to correlate the performance degradation to the RF swing using the SPICE model. Expected work : The proposed internship will have three objectives. First,  the trainee will have to perform on-wafer characterization, ageing tests and analysis of PA cells under large signal operation and different stress conditions using a Load-Pull setup. Second, he/she will have to transfer the current test sequence code to Python language for a more stable test bench. Finally, he/she will complement the study by linking the large signal stress results with DC stresses coupled with S-parameters characterization in order to support the creation of the RF reliability model. If you are interested by the internship, please send your CV and a motivation letter to alexis.divay@cea.fr

Télécharger l'offre (.zip)

Modulation des niveaux de résistance dans une mémoire RRAM pour des applications neuromorphiques

DCOS

Technologies micro et nano - Technologies micro et nano

Grenoble

Rhone-Alpes

6 mois

10159

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : carlo.cagli@cea.fr

Contexte: Depuis les dernières 50 années, les processeurs sont basés sur l’architecture de von Neumann et les progrès dans l’intégration à très grande échelle ont permis de réaliser cette architecture computationnelle sur un substrat technologique adéquat. Cependant aujourd’hui la miniaturisation des composantes électroniques n’est plus suffisante pour augmenter les performances et réduire la consommation de puissance des architectures classiques. Les nouvelles architectures de calcul inspirées par la biologie ont été récemment proposées pour surmonter ces difficultés. La différence principale entre un circuit neuromorphique et une architecture classique est l’organisation de la mémoire : les réseaux des neurones biologiques sont caractérisés par une co-localisation de la mémoire (synapses) et des centres de calcul (neurones). Les mémoires de type RRAM sont des excellents candidats pour l’émulation du comportement synaptique, et grâce à la co-intégration avec des technologies CMOS avancées pour la réalisation des circuits neuromorphiques. Travail demandé : Dans un premier temps vous prendrez connaissance des principes de fonctionnement de la mémoire PCM (« Phase Change Memory ») et des outils ainsi que des procédures de test et programmation de ces composants. Ensuite, vous devrez développer des stratégies de programmation de ces mémoires de façon à obtenir un continuum de niveaux de résistances qui puisse permettre d’utiliser la cellule mémoire comme une synapse dans un circuit neuromorphique. Pour ainsi faire vous vous reposerez sur nos plus récents résultats qui démontrent une nouvelle stratégie de programmation. Ceci exploite une reamorphisation graduelle de la couche à changement de phase. Cet effet est attendu notamment sur des récents échantillons avec une nouvelle architecture confiné du point mémoire. Ces analyses serons effectués sur des véhicule de test mémoire matricielles de 16Kbit. Si vous êtes intéressé par cette offre de stage, merci de bien vouloir envoyer votre CV et une lettre de motivation à carlo.cagli@cea.fr

Télécharger l'offre (.zip)

Hybrid CMOS-RRAM Neuron circuits

DCOS

Technologies micro et nano - Technologies micro et nano

Grenoble

Rhone-Alpes

6 mois

10158

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : elisa.vianello@cea.fr

Context : Brain-inspired architectures in neuromorphic hardware are currently subject to intensive research as an alternative to the limits of traditional computer organization. The remarkable computing performance and efficiency of biological nervous systems are widely attributed to the co-localization of memory and computation spatially through the structure. Re-configurable non-volatile resistive memories (RRAMs) can be incorporated into neuron and synapse circuit models allowing memory to be truly co-localized with the computational units in the computing fabric facilitating the realization of massively parallel local plasticity mechanisms in neuromorphic hardware. Hybrid CMOS-RRAM Neurons have been recently proposed by Leti. RRAM memories allow to locally store the neuron parameters, which is a fundamental precondition for adapting the computation to the scale of input signals through the implementation of neuronal intrinsic plasticity. Expected work : The proposed internship gives the opportunity to challenge new RRAM applications. Simple hybrid CMOS-RRAM neuron circuits storing neuron parameters within RRAM will be available for the beginning of the internship position. The main goal of the proposed internship is the extensive experimental study of these circuits. The impact of the RRAM programming conditions (voltage/time) and power consumption on the circuit performances will be addressed. The second objective will be to elaborate and test new strategies to implement neuronal intrinsic plasticity, where neuron adapts its properties (the parameters stored in the RRAM memories) to maximize its information capacity based on the statistical properties of its input while minimizing the power it consumes. If you are interested by the internship, please send your CV and a motivation letter to elisa.vianello@cea.fr

Télécharger l'offre (.zip)

Integration of a resistive memory with a back-end selector in FDSOI 28nm node for In Memory Computing applications

DCOS

Technologies micro et nano - Technologies micro et nano

Grenoble

Rhone-Alpes

6 mois

10157

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : gabriel.molas@cea.fr

Context : The near future is Internet of Things (IoT), with the need of a data storage infrastructure allowing Big Data processing and Artificial Intelligence (AI) applications. The Memory Laboratory in CEA-LETI is developing the next generations of Non-Volatile Memories, and among them Cross Bar structure based on ReRAM + OTS selector is very promising. While first demonstration has been done at cell level, matrix demonstration has not been demonstrated yet. The target is on 28 nm technology node that offer a great compromised between advanced node and flexibility of integration. Objectives In this internship, we propose to integrate a resistive memory (OxRAM) with a back-end Selector (OTS-type) in 28nm technology with 12 inches platform for In Memory Computing applications. To this aim, LETI MAD300 test vehicle will be used. The RRAM and the OTS will be integrated in the BEOL on top of a 28nm FDSOI technology. Integration schemes will be defined and analyzed, in terms of risk and ease of fabrication. Key integration steps (among them memory point dimension, stack etching, contamination…) will be addressed and discussed. Memory dot will be accurately designed based on RRAM and OTS intrinsic properties in order to target device features (operating voltages, current, ON and OFF resistances, memory leakage current…) compatible with 28nm technology in a crossbar array. Process flow will be finalized using commercial tools, so that integration can be achieved in LETI cleanroom, using 300mm test vehicle and platform. If you are interested by the internship, please send your CV and a motivation letter to gabriel.molas@cea.fr

Télécharger l'offre (.zip)

Electrical characterization of HfO2-based Metal/Ferroelectric/Metal and Metal/Ferroelectric/Insulator/Metal structures for emerging ultra-low power IoT memories: FeRAM-capacitance based and FTJ-resistance based respectively

DCOS

Technologies micro et nano - Technologies micro et nano

Grenoble

Rhone-Alpes

6 mois

10156

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : laurent.grenouillet@cea.fr

Cadre et contexte : Depuis la découverte de la ferroélectricité dans le HfO2 il y a une dizaine d’années, ce matériau suscite beaucoup d’intérêt pour des mémoires ultra faible consommation; plus récemment encore, des résultats préliminaires de jonction tunnel ferroélectriques ont été démonstrés avec ce type de matériau scalable et compatible CMOS. Travail demandé : Vous caractériserez des structures MFM et MFIM existantes en utilisant la technique PUND récemment mise en place dans le laboratoire afin de déterminer la polarisation rémanente et le champ coercitif du HfO2 ferroélectrique, et l’évolution de ces paramètres au cours du cyclage (wake-up, fatigue) et des splits process. Vous procéderez également à des mesures I-V à faible courant, dans le but de mettre en évidence l’effet tunnel dans les jonctions tunnel ferroelectriques (FTJ) et de quantifier la fenêtre mémoire attendue. Vous vous attacherez enfin à comprendre les mécanismes mis en jeu dans ce type de structures en vue d’anticiper les points critiques lorsqu’elles seront implémentés dans des matrices mémoires non volatiles. Si vous êtes intéressé par cette offre de stage, merci de bien vouloir envoyer votre CV ainsi qu'une lettre de motivation à laurent.grenouillet@cea.fr

Télécharger l'offre (.zip)

Phase-Change Memory for 28nm and beyond: New Frontiers and Innovations at the Limits of the Non-Volatile Memory Scaling Roadmap for the Automobile Microcontrollers of Tomorrow

DCOS

Technologies micro et nano - Technologies micro et nano

Grenoble

Rhone-Alpes

6 mois

10131

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : guillaume.bourgeois@cea.fr

The near future is Internet of Things (IoT), with the need of a data storage infrastructure allowing Big Data processing and Artificial Intelligence (AI) applications. The Memory Laboratory in CEA-LETI is developing the next generations of Non-Volatile Memories, and among them Phase-Change Memory (PCM) is the most mature one. PCM demonstrated capability of high data retention performances thanks to recent developments in the framework of the collaboration between STMicroelectronics and CEA-LETI. However, in order to target next generation of PCM for beyond 28 nm technology node the reliability at extremely scaled dimensions should be evaluated and improved. This work will deal with material engineering, electrical characterization of state-of-the-art and revolutionary PCM devices at high operating temperature. The work consists of : - Make a bibliographic study, to establish the state of the art of PCM developments already done in the literature to target automotive applications. - Analyze innovative phase-change materials families to target high temperature data retention, lower drift and low power consumption. - Test the electrical performance of single cell devices integrating these new materials, and perform statistical analysis on advanced memory arrays up to Mb. - Analyze deeply high temperature stability targeting a description of the main directions for the following of the engineering and optimization of the PCM technology.   If you are interested by the internship, please send your CV and a motivation letter to guillaume.bourgeois@cea.fr

Télécharger l'offre (.zip)

Optimisation de la charge rapide des batteries Li-ion pour application véhicule électrique.

DEHT

Chimie - Chimie

Grenoble

Rhone-Alpes

5 mois

Electrochimie, science des matériaux

10088

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : yvan.reynier@cea.fr

Missions : Compréhension des paramètres limitant la charge rapide pour l'améliorer Pour mener ce travail à bien le stagiaire sera amené à fabriquer des composants unitaires prototypes en salle anhydre et à les tester en utilisant diverses méthodes de caractérisation : -cyclage galvanostatique -pics de puissance type à différents régimes de courant -spectroscopie d'impédance électrochimique -Analyses post mortem -Procédés de mise en œuvre pour accélérer la charge Il fera également des simulations de performance à l'aide d'un logiciel dédié afin de tester les différents paramètres limitant la charge rapide Pour postuler, merci d'envoyer CV + LM à : yvan.reynier@cea.fr

Télécharger l'offre (.zip)

Optimisation du procédé d'inertage de batteries Li-ion

DEHT

Chimie - Chimie

Grenoble

Rhone-Alpes

5 mois

chimie/électrochimie

10087

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : magali.reytier@cea.fr

Missions : L'emballement des batteries Li se traduit par un échauffement, une montée en pression, un dégagement de gaz toxique, voire une combustion explosive. Pour maitriser la sécurité de ce type de batteries, le CEA dispose d’une plateforme d’essais abusifs permettant de les tester en conditions extrêmes. Malgré la sévérité des conditions de tests en surchauffe, surcharge, court-circuits ou agression mécanique, il arrive que l'emballement thermique ne se produise pas. La batterie, toute de même potentiellement endommagée, doit alors être « inertée » avant d’être manipulée. L’objet du stage est de rechercher et d’évaluer de nouveaux procédés permettant de réaliser cet inertage de façon rapide, efficace et automatique. On cherchera aussi à conserver les possibilités d’expertise suite au 1er essai, ainsi qu’à préserver les autres cellules du pack batteries. Ces nouveaux procédés devront être mis en place au laboratoire, mais on privilégiera si possible les solutions utilisables en situation réelle lors d’interventions d’urgence Vous travaillerez au sein d'une équipe formée de techniciens et d'ingénieurs en charge de la réalisation et de l’interprétation de ces essais assez uniques et relativement spectaculaires Pour postuler, merci d'envoyer CV + LM à : magali.reytier@cea.fr

Télécharger l'offre (.zip)

Transfert de matériaux 2D pour des applications de la microélectronique

DCOS

Technologies micro et nano - Technologies micro et nano

Grenoble

Rhone-Alpes

6 mois

10070

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : lucie.levan-jodin@cea.fr

Cadre et contexte: Depuis la découverte du graphène (prix Nobel 2010), l’engouement pour les matériaux 2D n’a cessé de croitre. En effet, ces matériaux présentent des propriétés très particulières et sont donc des candidats sérieux pour la miniaturisation de l’électronique et l’économie d’énergie ainsi que pour les applications flexibles. Le stage porte sur l’étude du transfert de ces matériaux 2D pour des applications de microélectronique telles que des capteurs biologiques pour la détection des glyphosates, les switch RF... Il se déroule au sein du CEA/LETI dans un laboratoire spécialisé dans le transfert de films minces, le LIFT. Travail demandé : Le travail sera réalisé en collaboration avec des équipes qui fabriquent des matériaux 2D et des équipes qui fabriquent des dispositifs dans le cadre d’un projet interne CEA. Le/la stagiaire sera amené(e) à travailler en salle blanche Le stage consistera à : - développer des techniques permettant le transfert des matériaux 2D de leur substrat de croissance vers des dispositifs type capteurs, CMOS, switch RF… - réaliser les étapes de transfert ainsi que les caractérisations associées qui servent à déterminer la qualité du transfert comme le MEB, la spectroscopie Raman ou l’XPS…. - réaliser la caractérisation électrique des dispositifs en collaboration avec les équipes applicatives du CEA. Si vous êtes intéressé par cette offre, merci de bien vouloir envoyer votre CV et une lettre de motivation à lucie.levan-jodin@cea.fr

Télécharger l'offre (.zip)

La mission de stage se tiendra au sein de la Direction de l'Innovation et des Partenariats (DIP), dans le groupe l'animation des programmes GIANT (SPG), le poste concerne particulièrement la marque MINATEC, campus de recherche qui s'inscrit dans le périmètre plus large de l'organisation du campus GIANT.

GIANT

Administration d'entreprise et communication - Administration d'entreprise et communication

Grenoble

Rhone-Alpes

4 mois

10005

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : Julie.SPINELLI@cea.fr

Le partenariat GIANT sur le polygone scientifique de Grenoble réunit les organismes nationaux de recherche (CEA, CNRS), les organismes internationaux (EMBL, ESRF, ILL) et les institutions de l’enseignement supérieur (G-INP, GEM, UGA). Ensemble, les partenaires cherchent à répondre aux enjeux sociétaux majeurs - information, énergie et santé. Au sein de ce campus global, il existe trois campus thématiques, dont MINATEC (information et communication -campus d’innovation précurseur de GIANT), Green-Er (Energies) et Nanobio (Santé). Le poste implique des contacts fréquents avec l’équipe d’animation GIANT, ainsi que les autres équipes du CEA et aussi avec les organismes grenoblois, entités de MINATEC. MISSIONS: 1/ Digital contents manager Site web MINATEC.ORG : Audit / Point de situation Mise à jour des contenus actuels : rédaction de contenu et des éléments de SEO Audit du site web, préconisations d’actions de développement Contenus de la chaine Youtube Mise à jour des contenus Audit et préconisations d’actions et de développement Création de contenus selon préconisations et profil du/de la stagiaire 2/ Community manager Alimentation des réseaux sociaux Proposition de développement 3/ Benchmark et réflexion d’actions de communication à mener vers les étudiants ingénieurs du campus MINATEC STAGE REMUNERE

Télécharger l'offre (.zip)

Développement d'un outil de génération de sources pour moderniser l'environnement de développement CIVA

DISC

Mathématiques, information  scientifique, logiciel - Mathématiques, information  scientifique, logiciel

Saclay

Ile de France

6 mois

9689

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : daniel.cazayus@cea.fr

Dans le cadre de l’évolution technologique de nos solutions, ce stage se propose de moderniser l’outil de description du modèle de données. Ce modèle comporte l’ensemble des informations nécessaires à l’exécution d’une simulation. Ce modèle est composé de deux couches logicielles, l’une sous forme de classes Java générées automatiquement à partir d’un document de description de structure (DTD), l’autre écrite par les développeurs afin d’apporter des fonctionnalités supplémentaires par héritage de ces classes générées. L’objectif du stage est de moderniser la première couche, tout en conservant la seconde. Ce stage se déroulera en plusieurs étapes : Veille technologique sur la description de DataObjects compatibles avec la JVM (type Kotlin Poet) Mise en œuvre de la technologie choisie pour la génération dans un projet test Implémentation du mécanisme de sérialisation / désérialisation permettant la rétrocompatibilité et l’évolutivité additive et soustractive. Mise à l’échelle de la solution pour l’intégralité du modèle de données. Les développement seront dirigées par les tests, et documentés. Mots-clés : Java DataObjects, Kotlin, Kotlin Poet, Java Poet, JSON

Télécharger l'offre (.zip)

Développement d'un mailleur hexaédrique par sous-domaines pour les calculs éléments finis sur la thématique du contrôle non destructif.

DISC

Mathématiques, information  scientifique, logiciel - Mathématiques, information  scientifique, logiciel

Saclay

Ile de France

6 mois

9688

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : arnaud.leveque@cea.fr

Le logiciel CIVA est une plateforme d'expertise pour le contrôle non destructif, composée de modules de simulation, d'imagerie et d'analyse, qui permettent de concevoir et d'optimiser les méthodes d'inspection et de prédire leurs performances dans des configurations de contrôle réalistes. Son système d'imagerie associé à des modules de traitement de signal et de traitement d'image permet l'interprétation et l'expertise des résultats expérimentaux et de simulation. Notre objectif est d’améliorer les performances de l’imagerie. On souhaite offrir la meilleure expérience utilisateur possible, en limitant toutefois la lourdeur des algorithmes. En effet, certains des modules sont réutilisés dans des interfaces portatives tactiles, où l’interactivité est de rigueur, et toute latence à proscrire, ainsi que dans des systèmes d'acquisition où il est nécessaire d'avoir un taux de rafraîchissement supérieur à 30 images/sec. Des efforts ont déjà été menés dans cette optique, et doivent être généralisés. Plusieurs pistes d’améliorations sont encore à explorer. Travail proposé : - prendre connaissance du logiciel CIVA, des concepts architecturaux et des paradigmes de programmation mis en œuvre, - évaluer l'état des lieux de certains algorithmes de projection, notamment par profiling, - explorer plusieurs axes d'optimisation : - simplifier les algorithmes de projection, - mettre en place des caches pour éviter de réaliser plusieurs fois un même calcul (caches mémoire jvm, caches mémoire partagée, ), - paralléliser des calculs, en évitant au maximum les attentes de synchronisation, - faire de l'anticipation de requête, en précalculant la ou les n prochaines valeurs, - diminuer au maximum le travail du garbage collector : éviter des allocations fréquentes inutiles : utiliser des caches ou des pools d'objets, - étudier la pertinence des nouvelles API du jdk 8 : le framework fork/join, les évolutions de l’API Concurrency, Parallel Array, lambda-expressions…  Nous recherchons avant tout une personne capable d’être force de proposition pour des solutions innovantes, qui viendraient compléter le champ d’exploration.  Pour chaque axe d’optimisation, le stagiaire procédera à : - une analyse du gain estimé et de la pertinence de l’optimisation, - une éventuelle modélisation de l’architecture à mettre en place, - la réalisation d’une maquette, qui permettra de démontrer le gain de performance.  Différentes approches pourront être mises en concurrence, les maquettes permettront dès lors d’évaluer et de choisir la meilleure. Une fois validé, le développement d’une maquette pourra être intégré à CIVA.

Télécharger l'offre (.zip)

Utilisation de la méthode des éléments finis multi-échelles pour la résolution numérique de l'équation des ondes avec perturbations localisées

DISC

Mathématiques, information  scientifique, logiciel - Mathématiques, information  scientifique, logiciel

Saclay

Ile de France

6 mois

mathématiques appliquées

9687

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : alexandre.imperiale@cea.fr

Parmi les différents noyaux de calculs implantés au sein de la plate-forme CIVA, le département DISC développe un outil de simulation numérique pour la modélisation de phénomènes de propagation d’ondes. Cet outil combine une approche de décomposition de domaine et la méthode des éléments finis spectraux. Bien que robuste dans un nombre important de configurations CND, il peut s’avérer coûteux lors de la prise en compte de perturbations localisées du matériau, qui nécessitent d’adapter le raffinement du maillage sous-jacent. Afin de contourner cette limitation, commune à l’ensemble des méthodes numériques, la méthode des éléments finis multi-échelles propose d’inclure, dans l’espace d’approximation standard, des fonctions de bases particulières, prenant compte de l’inhomogénéité locale. Le travail proposé ici consiste à s’inspirer des travaux déjà existant dans la littérature sur la méthode des éléments finis multi-échelles afin de l’appliquer à l’équation de propagation d’ondes, discrétisée par éléments finis spectraux. Dans un premier temps, il sera demandé de constituer une maquette sur un domaine 1D. Dans ce contexte simplifier, nous nous attarderons sur la comparaison entre une résolution par éléments finis standards et une méthode multi-échelle. Afin de rester en lien avec l’application visée, les configurations tests seront obtenues, après simplification, à partir de configurations CND concrètes, telles que le contrôle par ultrasons des matériaux composites stratifiées. L’étudiant intégrera l’équipe de modélisation du laboratoire et sera encadré par un ingénieur chercheur spécialisé dans le domaine de la modélisation et de la simulation ultrasonore. Il devra présenter un intérêt pour l’acoustique, la résolution numérique d’équations aux dérivées partielles et avoir de solides connaissances en programmation (notamment en langage C++ ou python).

Télécharger l'offre (.zip)

Développement d'un mailleur hexaédrique par sous-domaines pour les calculs éléments finis sur la thématique du contrôle non destructif.

DISC

Mathématiques, information  scientifique, logiciel - Mathématiques, information  scientifique, logiciel

Saclay

Ile de France

6 mois

9684

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : vincent.bergeaud@cea.fr

 Le département DISC travaille sur le développement d'un code éléments finis basé sur une méthode de décomposition de domaines. Dans le cadre de la simulation d'inspection en ultrasons, ce code est exploité via un couplage avec les méthodes semi-analytiques de CIVA. Dans ces simulations, on étudie l'interaction entre une onde ultrasonore se propageant au sein d'une pièce inspectée et un défaut (fissure, trou) présent au sein de la pièce. L'utilisation du code éléments finis permet d'affiner les résultats à la proximité des défauts étudiés. Le code fonctionne avec des éléments finis heaxédriques définis dans chacun des sous-domaines. Actuellement, la mise en place de maillages autour du défaut se fait à partir de défauts type pour lesquels on sait générer des maillages hexaédriques par sous-domaines. Cela limite l'application à des géométries de défauts simples. Le travail du stagiaire consistera à s'inspirer d'articles de recherche en éléments finis ou en visualisation pour développer des procédures de maillages permettant de généraliser les calculs à des défauts plus complexes (fissures ramifiées notamment).

Télécharger l'offre (.zip)

Intégration à la plateforme CIVA d'un intersecteur rayon surface.

DISC

Mathématiques, information  scientifique, logiciel - Mathématiques, information  scientifique, logiciel

Saclay

Ile de France

6 mois

9676

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : thibaud.fortuna@cea.fr

 Dans le cadre de la simulation d’inspection en ultrasons, le département travaille sur le développement d'un code semi-analytique basé sur une méthode d’intersection rayon/surface. Actuellement les surfaces utilisées sont des surfaces élémentaires (plan, cylindre, cône, sphère, tore) pour les cas simples, ou des surfaces triangulées pour les cas plus complexes. La triangulation introduit une approximation qui est préjudiciable quand on souhaite une simulation précise. La prise en compte de surfaces NURBS permettrait d’éviter une telle approximation.  L’objectif du stage est d’implémenter et d’intégrer à CIVA un algorithme d’intersection efficace entre un rayon et une surface NURBS. L’étudiant devra au préalable définir les structures de données C++ associées à une surface NURBS et implémenter les services d’évaluation (point, normale, courbure) et de visualisation d’une telle surface. Il effectuera ensuite une recherche bibliographique et choisira un ou plusieurs algorithmes rayon/surface qu’il implémentera en tenant compte de la contrainte d’un environnement multithread. Enfin, il intègrera cet algorithme aux codes de simulation de CIVA et comparera les résultats obtenus avec des surfaces élémentaires (cylindre, cône, etc.) et des surfaces triangulées.

Télécharger l'offre (.zip)

Voir toutes nos offres