Direction scientifique
Transfert de connaissances vers l'industrie

Programme de stages

Exploitation d'installations spécifiques >> Exploitation d'installations spécifiques
148 proposition(s).

Conception et caractérisation d'un actionneur à retour d'effort

DIASI/LRI

Mécanique - Conception mécanique

Saclay

Région parisienne (91)

6 mois à 1 an

Ingénieur/Master

3382285

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : fares.kfoury@cea.fr

CONTEXTE : L'activité de recherche du Laboratoire de Robotique Interactive (LRI) du CEA LIST consiste en l'étude, la conception et la commande des systèmes robotiques en interaction avec l'Homme. Les applications visées sont la manipulation, la télémanipulation et la robotique collaborative (ou cobotique) pour l'industrie et les services, dans les domaines de l'énergie, de la production, de la santé et des transports.Dans la dynamique de création de nouveaux produits, le LRI conçoit un cobot d'assistance et d'amélioration du geste chirurgical, équipé d'actionneurs innovants réversibles à retour d'effort. Il est pour cela nécessaire de modéliser et de caractériser les performances des actionneurs du robot actuellement en cours de conception.OBJECTIFS DU STAGE : L'objectif du stage est de concevoir et réaliser le banc d'essai et de mener les essais de caractérisation des actionneursDEROULEMENT DU STAGE : - Découverte du domaine de la robotique contrôlée en effort- Découverte du projet et en particulier du cahier des charges des actionneurs- Rédaction d'un protocole d'essais- Conception mécanique et réalisation du banc d'essai- Réalisation des essais de caractérisation- Rédaction des rapports d'essaisProfil : Mécanique, mécatronique. Une expérience en conception mécanique est un plus.

Logiciel de numérisation de plans de bâtiment

LIST/DM2I/LADIS

Informatique - Informatique

Saclay

Région parisienne (91)

4 à 6 mois

Ingénieur/Master

3382284

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : guillaume.sutra@cea.fr

L'entreprise :Le CEA LIST est un institut public de recherche spécialisé dans la conception des systèmes numériques. Sa mission est de réaliser des développements technologiques d'excellence pour le compte de partenaires industriels, afin de créer de la valeur. Au sein de cet institut, le LADIS (Laboratoire d'Analyse de Données et d'Intelligence des Systèmes) travaille sur les applications de l'intelligence artificielle et du traitement des données : traitement du signal et des images, fouille de données, modélisation, apprentissage, aide à la décision, intelligence distribuée. Toutes ces compétences sont mises au service d'applications variées, comme l'intelligence énergétique, la santé, la sécurité, le manufacturing avancé.Poste et mission :Le stage porte sur la maturation d'un logiciel de reconstruction de maquettes numériques de bâtiments à partir de plans 2D. L'objectif général consiste à évaluer la robustesse de l'outil et proposer des évolutions techniques et d'architecture pour produire une version plus robuste et optimiser le fonctionnement général. Vous aurez pour mission d'améliorer un code C++ existant, à la fois sur le fond et sur la forme :· Amélioration des algorithmes de traitement d'images et d'aide à la décision· Conception d'une interface· Mise en place d'un protocole de tests unitaires pour la détection de bugs sur une base de validation· Proposition d`améliorations d'architecture afin de faire évoluer l'outil et garantir une solution unifiée· Evaluation de la portabilité du logiciel sous différents environnements (Windows, Mac, Linux)Stage rémunéré de 4 à 6 mois basé à Saclay (Essonne).Date de démarrage souhaité : avril/mai 2016.Profil recherché :· Elève en dernière année d'ingénieur ou master (Bac+5), année de césure· Spécialisation en développement et génie logiciel· Maitrise du langage C++ et de la programmation orientée objet· Rigueur, goût prononcé pour le développement logiciel· Des connaissances en traitement d'images sont souhaitées· La connaissance/pratique des librairies de traitement d'image (OpenCV, Qgar) est un plus· Des connaissances en modèle numérique du bâtiment sont un plus

Etudes et Développement de modules PV à base de matériaux recyclés et recyclables

DTS/SMPV/LMPV

Matériaux - Matériaux

Grenoble

Région Rhône-Alpes (38)

5 à 6mois

Ingénieur/Master

3382282

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : paul.messaoudi@cea.fr

Le CEATech regroupe les centres CEA dédiés à la recherche technologique et appliquée travaillant principalement au développement des énergies alternatives et renouvelables telles que l'hydrogène, le solaire et les méthodes de stockage thermique et électrique. Le Laboratoire des technologies pour les Modules Photovoltaïques (LMPV) du CEATech faisant partie de l'Institut National de l'Energie Solaire (INES) basé à Chambéry en Savoie est le laboratoire spécialisé dans l'étude, la conception et le développement de nouveaux types de modules photovoltaïques (PV). Les modules PV doivent non seulement produire de l'électricité de façon efficace mais également avoir une durée de vie longue pour amortir les coûts d'investissement et améliorer leur bankabilité. Par contre, la fin de vie des modules PV est aujourd'hui peu étudiée et, bien que les modèles actuels d'Analyse de Cycles de Vie (ACV) estiment que les modules PV sont constitués de près de 85% de matériaux recyclables, les filières de recyclage ne sont pas pleinement opérationnelles. La raison principale est que les procédés de démantèlement des modules PV restent coûteux et difficilement extensibles à l'échelle industrielle. Dans le cadre de ses projets, le LMPV investit dans la recherche et le développement de matériaux recyclables et/ou recyclés qui pourraient constituer les modules PV de demain. Les objectifs du stage seront tout d'abord d'aider les équipes du LMPV à répertorier et analyser les familles de matériaux polymères en fonction de leurs propriétés thermiques, mécaniques et chimiques.Après cette recherche, le stagiaire aura à préparer des modules PV de tests à base de matériaux recyclés et recyclables afin de valider les paramètres des procédés de fabrication.Ensuite le stagiaire aura à définir les méthodes permettant un démantèlement simple de ces modules PV. Les résultats obtenus permettront d'alimenter des modèles d'ACV actualisés. Pour ce faire, le stagiaire aura à sa disposition de nombreuses machines de fabrication et d'essais telles qu'un laminateur de modules PV, des enceintes climatiques et des machines de tests mécaniques (traction, flexion, vibrations). Des connaissances approfondies sont requises dans les matériaux constitutifs du module PV (verre, encapsulants polymères, métaux et silicium). Des notions de métrologie des composants électroniques seront également appréciées.

Développement d'un banc pour test de micro-contrôleur sous radiations ionisantes

DACLE/SCCI/LFIC

Electronique - Electricité - Electronique embarquée

Saclay

Région parisienne (91)

6 mois

Ingénieur/Master

3381333

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : jean-marc.armani@cea.fr

Le Laboratoire de Fiabilisation et Intégration des Capteurs (LFIC) au CEA de Saclay étudie et réalise depuis plus de 20 ans des systèmes pouvant fonctionner en environnement hautement radioactif pour le nucléaire civil (centrales EDF, retraitement du combustible). Dans ce genre d'environnement, les circuits complexes tels que les micro-contrôleurs ne sont pas utilisés dans les zones où la radioactivité est élevée. Il n'existe en effet pas de composant bas coût capable de résister à ces ambiances. Le CEA a donc entrepris d'étudier la possibilité de "durcir" des composants micro-contrôleurs standards, i.e. les rendre résistants aux radiations, par l'utilisation de principes de monitoring et de guérison des dégradations engendrées par les radiations. L'objectif de ce stage est de développer un banc de test permettant d'évaluer le comportement de micro-contrôleurs sous radiations ainsi que de mettre en œuvre les principes de régénération et de monitoring de déjà étudiés par le laboratoire. Le principe de régénération retenu est le recuit thermique à haute température qui permet de guérir certaines dégradations. Le monitoring permet d'évaluer le degré de dégradation du micro-contrôleur lorsqu'il est irradié. Le travail proposé dans ce stage comporte la conception d'une carte d'une carte à base de micro-contôleur MSP430 et la programmation d'un banc constitué autour de cette carte afin de réaliser la mesure de la dégradation des différents blocs internes du MSP430. L'objectif est d'identifier les blocs les plus sensibles à l'intérieur du composant. Ce travail comprend de la programmation en langage C pour le MSP430 et en LabView pour le banc.

Étude mécanique d'une couche antidérapante pour panneaux photovoltaïques

LITEN/DTS/SMPV/LMPV

Mécanique - Génie mécanique

Grenoble

Région Rhône-Alpes (38)

6 mois

Ingénieur

3380385

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : eric.pilat@cea.fr

le stage s'inscrit en cohérence avec un des axes principaux de développement du laboratoire LMPV, vers des panneaux solaires en rupture afin de satisfaire de nouvelles applications. Le développement de tels panneaux pour par exemple de la route solaire ou des modules embarqués sur des bateaux est donc un enjeu important. L'une des caractéristiques de ces nouvelles applications est lié au fait que des véhicules ou des personnes peuvent rouler ou marcher sur les panneaux. De ce fait il faut que la face avant du soit parfaitement sécurisée en particulier au niveau du risque de glisse ou de dérapage. deux problématiques mécaniques sont adressées: - Tribologie : Étude des frottements secs statiques et dynamiques- Mécanique des solides : analyse des contraintes internes, cacul par élément finis à partir de logiciel type Solidworks simulation ou Ansys mechanical le stage de six mois est centré sur l'élaboration de modèles théoriques et calculs il se décompose en plusieurs étapes : - prise en compte de l'état de l'art et bibliographie - caractérisation des matériaux et solutions déjà mise en œuvres - identification de solutions nouvelles et critique des matériaux identifiés - identification des paramètres influents et élaboration de modèles - calculs et comparaisons du résultat obtenus avec les mesures effectuées

Étude mécanique d'une couche antidérapante pour panneaux photovoltaïques

LITEN/DTS/SMPV/LMPV

Mécanique - Génie mécanique

Grenoble

Région Rhône-Alpes (38)

6 mois

Ingénieur

3379440

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : eric.pilat@cea.fr

le stage s'inscrit en cohérence avec un des axes principaux de développement du laboratoire LMPV, vers des panneaux solaires en rupture afin de satisfaire de nouvelles applications. Le développement de tels panneaux pour par exemple de la route solaire ou des modules embarqués sur des bateaux est donc un enjeu important. L'une des caractéristiques de ces nouvelles applications est lié au fait que des véhicules ou des personnes peuvent rouler ou marcher sur les panneaux. De ce fait il faut que la face avant du soit parfaitement sécurisée en particulier au niveau du risque de glisse ou de dérapage. deux problématiques mécaniques sont adressées: - Tribologie : Étude des frottements secs statiques et dynamiques- Mécanique des solides : analyse des contraintes internes, cacul par élément finis à partir de logiciel type Solidworks simulation ou Ansys mechanical le stage de six mois est centré sur l'élaboration de modèles théoriques et calculs il se décompose en plusieurs étapes : - prise en compte de l'état de l'art et bibliographie - caractérisation des matériaux et solutions déjà mise en œuvres - identification de solutions nouvelles et critique des matériaux identifiés - identification des paramètres influents et élaboration de modèles - calculs et comparaisons du résultat obtenus avec les mesures effectuées

Etude des propriétés du percarbonate de sodium et du perborate de sodium pour la génération d’oxygène

LITEN/DTNM/SENCI/LMSE

Chimie - Chimie

Grenoble

Région Rhône-Alpes (38)

2-4 mois

BTS/DUT

3378496

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : vincent.faucheux@cea.fr

Le Laboratoire des Micro Sources d'Energie au CEA Grenoble réalise des générateurs d'hydrogène pour des applications piles à combustible portables. En transposant les connaissances actuelles liées à la génération du gaz H2 à l'O2, nous voulons évaluer la possibilité de réaliser des générateurs d'oxygène pour des applications type médical de secours ou piles à combustible. Les matériaux tels que le percarbonate de sodium ou le perborate de sodium font partie des candidats potentiels étant donné leur grande capacité théorique en oxygène (>15%). Ces matériaux se décomposent en milieu aqueux pour former un sous-produit et de l'H2O2 qui va lui-même former de l'oxygène et de l'eau sous l'action d'un catalyseur. Dans ce cadre le laboratoire propose un stage dont le sujet consiste à étudier l'influence des catalyseurs utilisés et de la concentration en eau sur la quantité d'oxygène généré. Le but du stage consistera donc à synthétiser des matériaux catalytiques de façon fiable et reproductible et à analyser leurs performances en fonction des quantités d'oxygène généré et de la concentration en eau. Ce sujet de stage s'adresse à un étudiant en DUT chimie 2ème année motivé par un travail expérimental de laboratoire. Il demande un goût prononcé pour la recherche et le développement. Le travail de stage s'effectuera à Grenoble au sein du département des Technologies des Nano Matériaux.

Analyse en ligne de la conformité à des lois de probabilités

LIST/DILS/LISE

Mathématiques - Mathématiques appliquées

Saclay

Région parisienne (91)

4

Ingénieur/Master

3377554

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : nicolas.rapin@cea.fr

Le stage est lié à l'outil de monitoring de propriétés ARTiMon développé dans le laboratoire. Cet outil surveille, lors de l'exécution d'un système, que des invariants exprimés dans une logique temporelle temporisée restent valides. Le but est essentiellement de valider le comportement temps-réel d'un système ou d'un processus. Le fonctionnement d'ARTiMon consiste essentiellement à transformer ces invariants en des fonctions temporelles continues par morceaux qui sont calculées dynamiquement. Dans le cadre de projets industriels en cours sont apparues d'autres demandes sur un autre type de propriétés, telle la validation du comportement des systèmes vis-à-vis de lois de probabilité (comme par exemple la loi exponentielle). Le but du stage est de mener une étude visant à étendre l'expressivité du langage d'ARTiMon pour pouvoir exprimer des lois de probabilité et à enrichir le moteur d'analyse afin de pouvoir vérifier en ligne si un processus ou le comportement d'un système reste conforme à la loi prescrite.

Caractérisation microstructurale d'inclusions dans les fils d'armures

DTNM/SEN/LR2N

Physique - Physique

Grenoble

Région Rhône-Alpes (38)

5 mois

Ingénieur/Master

3376617

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : romain.soulas@cea.fr

Les fils d'armures, utilisés dans des flexibles, sont fabriqués à partir d'acier hypo-eutectoïde et sont soumis à des problématiques liées à la corrosion (Hydrogen Induced Corrosion, Sulfide Stress Cracking et fatigue corrosion). Les études de ces fils réalisées au cours des années précédentes ont montré qu'ils possédaient un grand nombre d'inclusions. Ces inclusions sont de natures chimiques variées (Al2O3, Carbonate de fer, MnS, SiC, etc…). Leur répartition, taille et densité varient d'un fournisseur à un autre. Il a été démontré un lien direct entre la localisation, la taille et la densité de ces inclusions et la tenue en fatigue-corrosion des fils d'armures.L'objectif de ce stage est d'effectuer une comparaison quantitative des différentes inclusions (chimie, morphologie, taille et localisation). La comparaison sera effectuée sur différentes nuances de fils d'acier et différents fournisseurs. Le but étant de déterminer les facteurs clés influençant la tenue à la fatigue corrosion des fils d'armures.Pour ce faire, des moyens expérimentaux variés seront utilisés :· La microscopie optique et la microscopie électronique à balayage (MEB) pour cartographier la répartition des inclusions dans le fil (logiciel de cartographie Features de la société Bruker).· L'analyse par dispersion énergétique (EDX) pour établir un catalogue des inclusions en fonction de chaque fournisseur.Après une prise en main des équipements de caractérisation et de préparation d'échantillon, le stagiaire participera à l'acquisition des différents résultats permettant d'alimenter la base de données pour la comparaison des différents fils et fournisseurs. Cette comparaison avec les données techniques permettront d'établir des hypothèses quant au rôle des inclusions dans le phénomène de fatigue-corrosion. Profil :De formation Bac +5 (universitaire ou école d'ingénieur), le stagiaire devra posséder de bonne connaissance en métallurgie ainsi qu'un goût prononcé des techniques expérimentales. De plus, des qualités de rigueur, de curiosité et de synthèse seront attendues.

Assemblage et test d'un détecteur Flash LIDAR 3D

DSYS / DOPT

Optique - Optronique

Grenoble

Région Rhône-Alpes (38)

6 mois

Ingénieur/Master

3376616

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : regis.perrier@cea.fr ; eric.de.borniol@cea.fr

Situé au sein du campus MINATEC, à Grenoble, la mission principale du CEA - LETI consiste à créer de l'innovation, et à la transférer à l'industrie en générant des résultats de recherche préparant des exploitations industrielles à moyen et long terme. Le département optique (DOPT) du CEA-Leti a développé un détecteur de type flash LIDAR 3D, décrit ci-dessous, et souhaite impliquer un stagiaire dans son assemblage. Le département système (DSYS) du CEA-Leti veut intégrer ce détecteur dans ses briques technologiques et analyser ses performances. Les dispositifs de type LIDAR, pour «Light Detection And Ranging» en anglais, sont très utilisés pour de nombreuses applications de détection et de mesure: étude d'écoulements fluides, analyse de phénomènes vibratoires, ou encore mesure de vitesses de véhicules. Les flash LIDAR sont une catégorie de LIDAR ayant la particularité de permettre la capture d’image 3D en temps réel. A la manière d’une caméra, ils permettent de mesurer l’intensité lumineuse perçue en infrarouge d’une scène observée (mode passif 2D), mais également une image de la profondeur de cette même scène (mode actif 3D). Les applications sont multiples dans le domaine spatial, civil ou encore militaire. Dans un premier temps au sein du DOPT, le stagiaire devra mettre en route le capteur 3D infrarouge sur une baie de test de laboratoire. Ces baies de test étant très volumineuses, nous avons développé depuis peu une électronique de pilotage compacte pour ce type de composants. A ce jour nous disposons d’une IHM basique pilotant ces nouvelles électroniques et dédiée au test des capteurs d’imagerie infrarouge standards. Après la première mise en route sur une baie de laboratoire, le stagiaire sera donc en charge de développer une IHM de pilotage de l’électronique compacte dédié au capteur flash LIDAR 3D. Passé cette étape et après avoir bien compris le processus d'acquisition du capteur, le stagiaire devra travailler sur sa calibration au département DSYS, notamment pour corriger les problèmes de non uniformité spatiale du signal 3D, et développer les routines associées sous matlab. Il devra mener une réflexion sur des méthodes de filtrage (en temps, en espace, linéaire ou non) permettant de supprimer les mesures aberrantes et comparer différents algorithmes, idéalement à partir de nouvelles données acquises lors d'une campagne de mesure, sinon sur la base des données déjà existantes. Le candidat devra avoir des connaissances de base en optique et utilisation des lasers, ainsi qu'une bonne compréhension de l'électronique d'acquisition. Il est essentiel qu'il maitrise labview, et qu'il ait des notions de filtrage des signaux sous matlab.

Amélioration de l’expérience utilisateur d’un logiciel d’intelligence artificielle

DRT/LIST/DM2I/LADIS

Informatique - Informatique

Saclay

Région parisienne (91)

6 mois

Ingénieur/Master

3376615

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : jean-philippe.poli@cea.fr

Les systèmes à base de règles sont des logiciels d'Intelligence Artificielle utilisés dans le but de reproduire le raisonnement humain sur des tâches bien spécifiques. Pour cela, la connaissance d'experts humains est représentée par un ensemble de règles de la forme SI… ALORS… Le logiciel observe ensuite son environnement à partir de capteurs de différentes natures et peut alors raisonner pour tirer des conclusions de ces observations ou prendre des décisions comme l'expert humain l'aurait fait dans une situation similaire. Le CEA LIST développe son propre système expert afin de répondre aux besoins de ses différents partenaires industriels.Rejoignez pour votre stage notre petite équipe qui travaille aussi bien scientifiquement qu'en termes de développement sur ce logiciel d'intelligence artificielle. Les problématiques que nous avons sont assez nombreuses, et nous pouvons nous adapter en fonction de votre profil. Nous disposons d'une interface graphique qui est issue de différents travaux antérieurs et qui nécessite d'évoluer pour pouvoir prendre en compte les nouvelles fonctionnalités implémentées. Nous nous intéressons particulièrement à des interfaces utilisables à la fois sur un écran standard avec une souris, mais également sur une surface tactile.Nous attendons de ce stage des propositions créatives pour améliorer les interactions avec le logiciel et permettre aux utilisateurs une expérience simple, amusante et productive.Le stage commencera par une semaine de formation à l'intelligence artificielle, mais également à la programmation en C# et WPF avec Visual Studio. Le stage sera pour vous à la fois l'occasion de participer à un projet d'équipe et de développer vos compétences en programmation, en algorithmique et en génie logiciel.

Prototypage/comparaison de technologies d’allumeurs pour interrupteurs au SiC en calibre 1.2kV et 1.7kV à vitesse de commutation maximale

DTS/S3E/LSPV

Electronique - Electricité - Electrotechnique

Grenoble

Région Rhône-Alpes (38)

6 mois

Ingénieur/Master

3376614

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : jeremy.martin@cea.fr

Contexte : Les interrupteurs au SiC sont aujourd'hui disponibles sur le marché chez plusieurs constructeurs en calibres 1.2kV, et 1.7kV. Ces interrupteurs présentent des performances supérieures à celles des interrupteurs au Silicium [1]. Pour certaines technologies, les dv/dt peuvent être supérieurs à 45kV/µs. Il faut étudier l'interaction entre le driver et le semiconducteurs de puissance à ces vitesses de commutation de façon à concevoir l'allumeur pour éviter des courants de déplacement trop importants. Enjeux : Le LSPV travaille depuis début 2014 sur de la caractérisation d'interrupteurs au SiC en calibre 1.2kV et 1.7kV. Ce travail complémentaire sur la commande des interrupteurs contribuera à faire émerger des technologies de convertisseurs statiques à base de SiC. Objectifs & étapes principales du travail : · Etat de l'art des allumeurs pour le SiC· Dimensionnement/fabrication d'allumeurs · Mise en œuvre de bancs de caractérisation Bibliographie :[1] SiC power devices and modules application note , ROHM semiconductor, August 2014 www.infineon.com/cms/en/product/index.htmlwww.cree.com/www.rohm.com/http:/www.genesicsemi.com/www.unitedsic.com/www.fujielectric.com/products/semiconductor/ Compétences requises : · -Conversion statique de l'énergie électrique· -Conception de PCB (ALTIUM)· -Compatibilité électromagnétique (CEM)

Etudes des architectures électriques pour la route solaire

LITEN/DTS/LSPV

Electronique - Electricité - Génie électrique

Grenoble

Région Rhône-Alpes (38)

5-6 mois

Ingénieur/Master

3376613

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : franck.barruel@cea.fr

ContexteLes routes PV s'imposent aujourd'hui comme une perspective intéressante de l'utilisation du photovoltaïque. En effet, la mise en place de modules PV sur la chaussée présente de nombreux avantages comme la grande disponibilité des surfaces au sol et l'opportunité de pouvoir développer de nouvelles applications routières. EnjeuxDans ce cadre il est obligatoire d'intégrer la sécurité électrique à la R&D des projets. Ainsi, la mise en œuvre de modules PV sur les routes nécessite d'étudier les différentes architectures électriques envisageables et les réglementations qui s'appliqueraient. Objectifs et principales étapes· Etat de l'art des routes photovoltaïques· Réglementations et normes de sécurité électrique· Etude et comparaison des différentes architectures de routes PV (gammes de puissance, sécurité, intégration/mise en œuvre, technologies de conversion…)· Simulation de l'architecture retenue

Développement d’un nouveau procédé pour l’encapsulation des modules photovoltaïques c-Si : caractérisation des formulations, mise en œuvre du procédé et réalisation de modules PV fonctionnels

DTS/SMPV/LMPV

Chimie - Chimie des matériaux

Grenoble

Région Rhône-Alpes (38)

Ingénieur/Master

3376612

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : marion.vite@cea.fr

Contexte : Le Laboratoire des technologies pour les Modules Photovoltaïques (LMPV) du CEA/LITEN travaille au développement de nouvelles configurations de modules photovoltaïques à base de cellules au silicium cristallin répondant à des applications spécifiques ou à des technologies cellules ou modules de nouvelle génération.La structure des modules PV a peu évolué et peut se résumer à une face avant en verre, une résine polymère enrobant les cellules connectées entre elles par des rubans de cuivre, qui est elle-même protégée par une face arrière en polymère qui assure également l'isolation électrique de l'ensemble ; le tout étant assemblé par un procédé de lamination à chaud. Le procédé est simple et a prouvé son efficacité pour produire les modules standards actuels. Cependant, ce procédé nécessite une consommation énergétique importante sur des temps de process relativement longs (environ 150°C pendant en moyenne 15 minutes). Une rupture technologique semble aujourd'hui nécessaire pour modifier la méthode de mise en œuvre des Modules PV, avec pour objectif principal la diminution du temps de process et de la température de mise en œuvre.Objectif : L'objectif de ce stage est d'identifier plusieurs formulations de matériaux encapsulants permettant la mise en œuvre de modules PV avec des encapsulants de nouvelle génération utilisables dans des procédés innovants. Le stagiaire pourra participer à la caractérisation de ces produits encapsulants et à leur formulation, l'objectif restant l'optimisation du procédé en lien direct avec le bon choix des formulations des matériaux. Des tests de caractérisation des modules PV pourront être envisagés, ainsi que des essais de vieillissement (selon la norme IEC 61215 applicable aux modules PV).Parmi les techniques de caractérisation qui pourraient être mises en œuvre, on peut citer les méthodes spectroscopiques (UV, IR, Raman), calorimétriques (DSC) et thermomécaniques (Tests mécaniques, Rhéologie…). Pour la caractérisation des performances des modules PV obtenus avec ce nouveau procédé, des mesures électriques, optiques et thermo-mécaniques pourraient être effectuées avant et après vieillissement de ces mêmes modules.

Développement d'un outil de simulation d'une centrale photovoltaïque à modules bifaciaux

DTS/S3E/LSPV

Mathématiques - Mathématiques appliquées

Grenoble

Région Rhône-Alpes (38)

4 mois a minima (6 idéalement)

Ingénieur/Master

3376611

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : herve.colin@cea.fr

Descriptif du stage :A travers un projet avec des partenaires industriels, le CEA travaille aujourd'hui très activement au développement de modules photovoltaïques bifaciaux et à la caractérisation de leurs performances (production). Dans ce contexte et afin de promouvoir cette technologie, il est indispensable de disposer d'un outil permettant d'évaluer par simulation le productible d'une centrale équipée de modules bifaciaux.Le LSPV a développé un outil permettant de simuler le comportement des centrales à modules monofaciaux. L'objectif du stage consistera donc à étendre les fonctionnalités de cet outil logiciel à la technologie bifaciale.Le stage proposé consistera d'une part à mettre en place un modèle permettant d'obtenir la courbe courant-tension (courbe I-V) d'un module bifacial et d'autre part à développer une méthode novatrice afin de déterminer l'irradiance qui illumine la face arrière du panneau.En lien avec le projet industriel, des validations des modèles développés seront effectuées au regard de données expérimentales acquises aussi bien avec des équipements de laboratoire (flash-tests) qu'à travers un démonstrateur instrumenté à cet effet et implanté sur le site du CEA à l'INES. Tâches attendues requises :- Bibliographie et état de l'art- Suivi de l'expérimentation et prétraitement des mesures- Analyse/traitement des données expérimentales- Développement d'un modèle physique de production et validation- Développement d'un code de modélisation/simulation de systèmes

Prototypage d'un logiciel de génération de trajectoire robotique

LIST/DIASI/LRI

Electronique - Electricité - Robotique

Saclay

Région parisienne (91)

5 à 6 mois

Ingénieur/Master

3375681

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : baptiste.gradoussoff@cea.fr

ContexteLe laboratoire de robotique interactive du CEA est spécialisé dans les domaines de la cobotique, des exosquelettes et de la télé-manipulation. Une partie de ce savoir-faire est capitalisée dans une suite logicielle baptisée « Téléopération Assistée par Ordinateur (TAO) ». Elle nous permet de retrouver rapidement sur les contrôleurs de nos nouveaux robots toutes nos fonctionnalités essentielles. Cette suite logicielle utilise une GT (génération de trajectoire) minimaliste et de conception ancienne, qui ne répond plus à nos besoins actuels. Nous souhaitons donc réaliser une nouvelle GT, plus polyvalente et fonctionnelle, adaptée aux différents domaines de la robotique dans lesquels le laboratoire s'est spécialisé. Celle-ci devra notamment intégrer la planification de trajectoires sous contraintes géométriques et cinématiques, et autoriser la modification en temps réel de la trajectoire. Travail demandéL'objectif final est de réaliser un prototype fonctionnel de génération de trajectoire, qui sera testé et évalué sur un ou plusieurs robots. Le stage sera constitué des étapes suivantes : - Etat de l'art des solutions existantes. Choix du ou des algorithmes à implémenter.- Rédaction des spécifications logicielles- Modélisation UML du générateur- Développement en C/C++ d'un prototype de l'application- Démonstration et évaluation sur robot réel, de type bras manipulateur Compétences requisesLe stagiaire devra avoir de solides compétences en mathématiques et programmation C++, ainsi que de bonnes connaissances en robotique

Conception d’une sonde pour le contrôle non destructif de matériaux conducteurs.

DISC/LIC

Electronique - Electricité - Génie électrique

Saclay

Région parisienne (91)

> 3 mois

Ingénieur/Master

3375675

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : jean-marc.decitre@cea.fr

Le CEA-LIST développe des méthodes de contrôle non destructif (CND) par méthode électromagnétique pour différents secteurs industriels tels que l'aéronautique, la sidérurgie, le pétrole et le nucléaire. Par ailleurs, une plateforme de simulation CIVA (http://www-civa.cea.fr) est développée dans le département et permet de simuler de nombreuses configurations en CND. Diverses techniques sont mises en œuvre dans le but de détecter des défauts dans des matériaux conducteurs, dont les méthodes électromagnétiques basées sur des courants induits (ou courants de Foucault). Cette technique est simple à mettre en œuvre et très performante pour la détection des défauts présents en surface des pièces conductrices. Elle est utilisée par de nombreux industriels. Notamment en vue d'une réparation au niveau de ce défaut, ceux-ci souhaitent obtenir, par cette même technique, une évaluation des dimensions caractéristiques des défauts détectés et plus particulièrement de leur profondeur. Le sujet du stage est axé sur l'optimisation d'un tel capteur, optimisé en vue d'estimer les dimensions des défauts (dans un premier temps sur des entailles de forme parallélépipédique). Les différentes étapes sont les suivantes :- Petite étude bibliographique sur les méthodes utilisées en courants de Foucault pour estimer les dimensions des défauts (problème inverse),- Optimisation d'un capteur Courants de Foucault basée sur l'utilisation de CIVA (ou d'un logiciel éléments finis COMSOL),- Rédaction des spécifications de la sonde optimisée en vue de sa réalisation,- Si possible, réalisation du capteur et évaluation de ses performances.

Conception d’un module de compression de données temps réel sur FPGA

LIST/DISC/LDI

Electronique - Electricité - Electronique embarquée

Saclay

Région parisienne (91)

4-6 Mois

Ingénieur/Master

3374753

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : vincent.saint-martin@cea.fr

Au sein du CEA, le Laboratoire d'Intégration des Systèmes et des Technologies (LIST) a notamment pour mission de contribuer au transfert de technologies et de favoriser l'innovation dans le domaine des systèmes embarqués. Dans ce contexte, pour répondre au besoin croissant de performances et de flexibilité des appareils de recherche de défauts par ultrasons et par courants de Foucault, le Département Imagerie et Simulation pour le Contrôle (DISC) participe à la conception et au développement de systèmes embarqués temps réel optimisés pour le contrôle non destructif.L'un de ces systèmes embarqués est conçu autour d'un FPGA de grande capacité qui lui permet de traiter de larges quantités de données en temps réel. Ces grandes capacités de processing permettent d'envisager le développement de nouvelles méthodes de contrôle basées sur la création d'images synthétisées à partir des signaux ultrasonores. Afin de promouvoir ces nouvelles méthodes d'imagerie dans l'industrie, une condition nécessaire est de pouvoir réduire la quantité de données associée.Durant le stage, l'étudiant intégrera le Laboratoire de Développement Informatique (LDI) du département et travaillera en liaison étroite avec les ingénieurs informatique et électronique. Le stage propose d'étudier, concevoir et développer un système de compression de données en temps réel sur FPGA, en respectant les étapes suivantes : 1. Une bibliographie concernant les différentes méthodes potentiellement adaptées à nos images : compression avec ou sans perte. 2. La comparaison de quelques méthodes sélectionnées à l'étape 1 sur des cas réels au sein d'une maquette Matlab ou Python. 3. L'étude d'IP de compression du marché, puis la conception sous forme d'IP VHDL de la méthode sélectionnée à l'étape 2, afin de permettre une compression des données sous forme de flux, en réduisant la latence au maximum ; cette IP sera ensuite intégrée et testée dans le cadre d'une application réelle au sein d'un démonstrateur industriel.Dans ce cadre, le stagiaire sera amené à se familiariser avec les contraintes propres aux systèmes d'acquisition de données temps réel. Il sera également confronté aux problématiques de traitement de données rencontrées dans le domaine du contrôle non destructif utilisant des capteurs ultrasonores multi-éléments. Pour mener à bien ce travail, l'étudiant devra posséder des connaissances en logique programmable FPGA et en langage VHDL, ainsi qu'en compression de données avec ou sans perte (notamment à base d'ondelettes).Le stagiaire percevra une gratification mensuelle brute et bénéficiera des facilités de transport du CEA.

Etude des propriétés de déshydrogénation de borohydrures métalliques pour le stockage de l’hydrogène

LITEN/DTNM/SENCI/LMSE

Matériaux - Matériaux

Grenoble

Région Rhône-Alpes (38)

6 mois

Master

3374749

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : philippe.capron@cea.fr

Le Laboratoire d'Innovation pour les Technologies des Energies nouvelles et les Nanomatériaux (LITEN) du CEA de Grenoble est impliqué dans le développement de technologies d'avenir au service de la transition énergétique. Un des axes stratégiques du développement des énergies renouvelables repose sur les énergies décartonnées et notamment l'hydrogène. Dans ce cadre, nous travaillons sur des solutions de stockage de l'hydrogène. Les hydrures complexes tels que les borohydrures métalliques font partie des candidats potentiels étant donné leur capacité théorique en hydrogène très élevé (>10%). Dans ce cadre, Le laboratoire propose un stage dont le sujet consiste à étudier l'influence des doubles cations sur les propriétés de déshydrogénation de borohydrure métalliques de type XY(BH4)z. Du fait de la grande diversité de ces matériaux, le champ d'investigation sera réduit aux synthèses de borohydrures métalliques à base d'un métal de transition (titane ou manganèse) ou complexe en rajoutant un métal alcalin (lithium ou sodium).Le but du stage consistera donc d'une part à synthétiser des matériaux et à analyser leurs propriétés chimiques, physico-chimiques et thermiques. La première partie du stage sera dédiée à identifier les voies de synthèse par ball-milling ou métathèses de sels en voie liquide et à préparer les composés de façon fiable et reproductible. La deuxième partie sera consacrée à l'analyse des propriétés des matériaux : Analyse chimique (FTIR, RMN…) Analyse structurales et morphologiques (DRX, MEB, EDX…) Analyse thermique : ATG/DSC couplé MS Capacité massique en hydrogène : appareil de Sievert. Ce sujet de stage s'adresse à un étudiant en master 2 chimie ou matériau motivé par un travail expérimental de laboratoire alliant à la fois synthèses et caractérisations de matériaux. Il demande un goût prononcé pour la recherche et le développement. Une poursuite du travail au travers d'une thèse est envisagée avec l'intégration d'expérimentations in-situ et operando utilisant les grands instruments scientifiques autour de la diffusion des neutrons et de la diffraction des rayons X.Le travail de stage s'effectuera à Grenoble au sein du département des Technologies des Nano Matériaux. Le candidat sera amené à travailler avec différents entités du LITEN.

Réflectométrie pour le SHM de structures – étude de faisabilité

DACLE/SCCI/LFIC

Mathématiques - Mathématiques appliquées

Saclay

Région parisienne (91)

6 mois

Ingénieur/Master

3373833

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : jaume.benoit@cea.fr

Les méthodes par réflectométrie sont aujourd'hui bien introduites dans le diagnostic de réseaux filaires. Ces méthodes basées sur l'injection d'une forme d'onde et de la mesure de l'onde réfléchie permettent de détecter, caractériser et localiser un ou plusieurs défauts (franc ou non-franc). La réflectométrie n'a cependant été que très peu appliquée à des structures d'ordre supérieur (2D et 3D). Les méthodes par réflectométrie sont complexes à mettre en œuvre sur de tels systèmes faute d'une modélisation, même empirique, suffisamment représentative. Notamment pour répondre aux besoins de nos partenaires industriels, notre équipe développe actuellement cette thématique. Le sujet de stage consiste à apporter une preuve de faisabilité ou preuve de concept sur des cas simples. L'objectif est de parvenir à détecter un défaut structurel, de le localiser et idéalement de le caractériser. Dans un premier temps, ces travaux s'effectueront via de la modélisation et des simulations et seront suivis d'expérimentation. Par la suite le candidat se devra d'étudier les moyens d'améliorer la qualité et la fiabilité des résultats. Afin de mener à bien ces objectifs le candidat sera intégré au sein du Laboratoire de Fiabilité et Intégration Capteur (LFIC) du CEA LIST. Il effectuera ses travaux en collaboration avec une équipe leader de son domaine, dont les champs d'expertise couvrent les domaines de la réflectométrie et du traitement du signal. Le candidat devra savoir concilier recherche théorique et appliquée, montrer un intérêt pour l'innovation technologique, et avoir le gout du travail en équipe. Ces travaux pourront donner suite à une thèse selon les résultats obtenus et la motivation du candidat.

Développement d’une technologie d’interconnexion filaire

DTS/SMPV/LMPV

Matériaux - Matériaux

Grenoble

Région Rhône-Alpes (38)

6 mois

Ingénieur/Master

3372921

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : benjamin.commault@cea.fr

Le Laboratoire Modules Photovoltaïques silicium (LMPV) accompagne ses partenaires industriels dans le développement de modules innovants pour des applications spécifiques (forme, poids, intégration, performance, fiabilité) ou utilisant des technologies cellules de nouvelle génération.En particulier, le LMPV travaille sur les procédés d'interconnexion, le choix des matériaux, l'encapsulation, et le dimensionnement des modules (performances optiques et mécaniques principalement). L'objectif principal du stage sera de mettre au point un procédé d’interconnexion filaire de cellules photovoltaïques par collage. Il s'agira de réaliser des mini-modules avec une interconnexion filaire optimum (adhésion, résistance de contact, rendement cellule après interconnexion, etc). Pour cela plusieurs équipements seront disponibles afin d'optimiser le procédé. La fiabilité de l'interconnexion étant un élément clé, elle sera évaluée notamment à travers des tests de cyclage thermique. Le travail se fera sur la plate-forme technologique modules photovoltaïques du CEA à l'INES. Axes de travail : - Mettre au point un procédé d'interconnexion filaire par collage - Minimiser les pertes électriques lors de la mise en module (CTM) liées à l'étape d'interconnexion des cellules- Améliorer la fiabilité de l'interconnexion filaire à l'aide des tests de vieillissement accéléré (cyclage thermique, test de fatigue, etc).

Développement logiciel embarqué C / Bluetooth

Leti/DSIS/SIPP/LSTI

Informatique - Informatique

Grenoble

Région Rhône-Alpes (38)

6 mois

Ingénieur/Master

3372014

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : thomas.maurin@cea.fr

Cadre du stage :Le CEA/LETI opère le Programme Usages des technologies de Liaison et Soutien aux Entreprises (PULSE) de l'Institut de Recherche Technologique (IRT) Nanoelec. La mission de PULSE est d'aider les entreprises à développer des produits et des services pour les secteurs de la santé, de l'habitat et des nouveaux services urbains. PULSE développe une expertise dans la miniaturisation des objets communicants dédiés aux applications de santé connectée. L'enjeu est de faciliter la commercialisation de nouveaux outils pour permettre aux personnes de gérer leur capital santé et signaler les situations à risques. Les problématiques scientifiques auxquelles PULSE répond sont la fiabilité et la sûreté de fonctionnement, les sécurités des données et la conformité réglementaire, la connectivité garantissant une QoS même en environnement perturbé. PULSE conduit sur cette thématique Santé Connectée pour le compte de nos partenaires utilisateurs plusieurs projets mettant en œuvre la technologie BLUETOOTH associée à la fonction MCU. Cette brique technologique nécessite d'être adaptée aux besoins spécifiques de chaque mise en œuvre. Objectif du stage :Sur micro-contrôleur 8/32-b, mettre en œuvre un module Bluetooth avec une architecture logiciel portable et modulaire.- Développer un driver d'un module Bluetooth utilisant le jeu de commandes AT - Améliorer la portabilité du code embarqué, validation sur MCU STM32- Développer et valider le code embarqué à partir d'un jeu de tests de non-régression (automatisé ou semi-automatisé)- Application à une télécommande dédiée Silver Economie Le stagiaire fera partie intégrante de l'équipe PULSE au sein du laboratoire LSTI. A ce titre, il sera placé sous le tutorat de Thomas Maurin, Ingénieur Chercheur (LSTI, CEA).

Développement et caractérisation de procédés d'interconnexion de cellules photovoltaïques haut rendement

DTS/SMPV/LCPV

Electronique - Electricité - Electronique

Grenoble

Région Rhône-Alpes (38)

Ingénieur/Master

3372013

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : clement.weick@cea.fr

Lieu : CEA/LITEN/DTS/Service Modules PhotoVoltaïques/Laboratoire CPVINES (Institut National de l'Energie Solaire) - Savoie Technolac BP33250 avenue du Lac Léman- 73377 Le Bourget du lacines-solaire.orgliten.cea/CPV/ Contexte : Les technologies CPV (Concentrator Photovoltaics en anglais) utilisent des éléments optiques peu coûteux pour concentrer une grande quantité de lumière sur des cellules solaires de petites surfaces et à très haut rendement (typiquement 40%). Dans le Photovoltaïque non concentré (majoritairement Silicium), les cellules de grandes dimensions sont connectées électriquement par des rubans de cuivre qui sont soudés sur la face avant et sur la face arrière de la cellule. Pour les technologies CPV les cellules sont basées sur des matériaux semi-conducteurs III-V et ont des dimensions variant de 1mm à 1cm de côté. Etant donné la concentration du flux solaire, l'irradiance sur les cellules peut atteindre 1000 soleils dans certaines technologies. Une telle irradiance implique une génération de courant élevée sur une très petite surface. De plus, l'intensité du flux provoque un échauffement localisé au niveau de la cellule. C'est pourquoi les cellules sont intégrées dans un « récepteur CPV » à l'aide de procédés de fabrication issus de la microélectronique (brasage et wire-bonding). Le brasage permet une connexion de la face arrière sur un substrat conducteur lui-même assemblé sur un dissipateur thermique. La qualité de la brasure est prépondérante afin de ne pas endommager le récepteur (et donc la cellule) face à des densités de courant ou échauffements thermiques localisés trop élevées. Les types de défaut peuvent être des bulles d'air emprisonnées dans le joint ou bien des interfaces métalliques poreuses. En face avant, la connexion se fait par des fils d'or, d'aluminium ou de cuivre soudés par ultrason. De la même manière, il est important de veiller à l'interface au niveau des soudures ainsi qu'au dimensionnement de ces fils. Objectifs: Le travail proposé dans le cadre de ce stage consistera à participer au développement de procédés de brasage et de wire-bonding appliqués à des cellules solaires CPV. Plus largement, il sera question d'étudier les procédés d'interconnexion de cellules CPV et de caractériser les performances des récepteurs fabriqués. Ce stage comportera plusieurs étapes qui seront réalisées entre l'étudiant et les équipes du CEA, notamment :· Analyse bibliographique des procédés utilisés pour la connexion de cellules CPV à mettre en lien avec les procédés de la microélectronique· Réalisation de récepteurs CPV avec les procédés évoqués· Caractérisation des échantillons par différents moyens de mesure identifiés en analyse bibliographiqueo Electroluminescenceo Microscopie électroniqueo Coupe métallographiqueo Tests sous éclairement Contact :Clément Weick 04.79.79.29.71 clement.weick@cea.fr

Développement d'un système de mesure et d’analyse des défaillances d’un vérin sur tracker 2 axes

DTS/SMPV/LCPV

Informatique - Informatique industrielle

Grenoble

Région Rhône-Alpes (38)

6 mois

Ingénieur

3371120

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : yannick.roujol@cea.fr

Contexte : Un tracker solaire ou suiveur solaire est une installation de production d'énergie solaire qui permet d'orienter des panneaux solaires afin d'en augmenter la productivité. Son principe de fonctionnement est de s'orienter vers le soleil tout au long de la journée, ce qui a pour effet d'augmenter la production d’énergie de manière substantielle.Dans un pays à climat tempéré, l'augmentation de performance entre les panneaux fixes correctement orientés (orientés plein sud) et les trackers varie de 30% à 45% selon le tracker.Un tracker peut, en théorie, porter des modules solaires de n'importe quel type : modules photovoltaïques (PV) "classique", CPV (photovoltaïque concentré) ou CSP (thermique : Tour ou Stirling). Les principales caractéristiques différenciant les trackers sont les suivantes :· Le gain en production électrique (par rapport à des panneaux solaires fixes)· L'orientation mono ou multi axiale· La précision du positionnement vis-à-vis du soleil (type d'asservissement)· La robustesse (tenue au vent) et la fiabilité· Le coûtLes trackers pour le CPV (photovoltaïques à concentration) sont la plupart du temps des trackers deux axes. Ils suivent donc la course du soleil en élévation et en azimut avec une précision de suivi en dessous du 1° (qui est défini par la technologie de modules CPV montée)Le tracker doit assurer un bon alignement de modules face au soleil. En effet, en cas de désalignement, la production des modules CPV devient nulle. De plus, les trackers sont fortement sollicités. On leur demande en effet de supporter une grande masse et de la diriger avec précision vers le soleil dans des conditions souvent extrêmes de par les secteurs propices au CPV : gradient de température jour / nuit, présence de sable, milieux salins, … etc.Le suivi des trackers doit être très précis, cependant, leur précision peut être affectée par la température, le vent, la poussière, des mouvements de terrains ou lors l'usure mécanique des composants en mouvement. Souvent négligés, ces éléments sont aujourd'hui à l'origine de 70% des défaillances des centrales CPV (et du manque à produire). Sur les centrales déjà installées depuis plus de 3 ans, 50% seulement des trackers continuent à fonctionner correctement selon les cahiers des charges établis.La fiabilité et le diagnostic anticipé des défaillances (avant un désalignement engendrant une perte de production électrique) est donc un sujet d'importance majeure pour les trackers et pour le CPV. Objectifs:Le travail proposé dans le cadre de ce stage consistera à participer au développement d'un système de mesure pour l'analyse de défaillances d'un vérin d'un tracker 2-axes. Le système existant, utilisant un système d'acquisition CompactRIO de National Instruments (comprenant un FGPA et un processeur fonctionnant avec le système d'exploitation NI Linux Real-Time) et des accéléromètres triaxes, sera repris. A partir d'enregistrements sur les différents vérins équipant les trackers CPV, une méthode d'analyse des réponses vibratoires sera proposée permettant de détecter en temps réel les défauts des vérins. Une optimisation matérielle du système sera également proposée notamment pour le rendre autonome et robuste. Ce stage comportera plusieurs étapes qui seront réalisées entre l'étudiant et les équipes du CEA, notamment :· Compréhension de la problématique· Optimisation matérielle du système existant · Développement d'un logiciel embarqué et d'une interface homme-machine (NI LabVIEW)· Test et validation· Rédaction d'un rapport d'essais

Synthèse d’alliages base silicium pour électrodes négatives d’accumulateurs Li-ion

LITEN/DEHT/SCGE/LCB

Matériaux - Matériaux

Grenoble

Région Rhône-Alpes (38)

6 mous

Ingénieur/Master

3371116

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : cedric.haon@cea.fr

Le silicium apparaît comme le matériau d'électrode négative le plus prometteur pour les batteries Li-ion. En effet, sa capacité spécifique théorique de 3579mAh/g lui permet d'être une alternative au graphite (372mAh/g) pour les applications à haute densité d'énergie. Cependant, il présente une expansion volumique pouvant atteindre près de 300% lors de l'insertion du lithium. Ces variations de volume conduisent à la pulvérisation des particules et à l'instabilité de l'interface solide-électrolyte (SEI), et donc à la dégradation des électrodes et à la chute rapide des performances électrochimiques au cours des cycles de charge-décharge.Des améliorations sont possibles en réduisant la taille des particules autour de 100nm afin de limiter la décrépitation mécanique [1] ou bien en développant des composites silicium-carbone avec des nanostructures complexes [2]. Ainsi, la structure des électrodes reste stable mais les phénomènes aux interfaces deviennent prépondérants et tous les critères de performances requis pour une densité d'énergie élevée ne sont plus respectés. La tendance actuelle pour envisager une application viable à moyen terme est de développer des structures avec des nano-domaines de silicium emprisonnés dans une matrice assurant conductivité ionique et électronique et limitant les surfaces d'interaction avec l'électrolyte. Pour ce faire, des procédés « hors équilibres » tels que la trempe sur roue [3] ou le broyage haute énergie [4] permettent de synthétiser des alliages métalliques avec les caractéristiques requises et des performances électrochimiques intéressantes. L'objectif de cette thèse est de développer la synthèse d'alliages à base de silicium par différents procédés tels que l'atomisation, la mécanosynthèse etc… en s'appuyant sur les compétences développées au DTNM pour la thermoélectricité. Le travail de stage proposé consistera, dans un premier temps, à réaliser des compositions existantes pour la thermoélectricité puis rechercher et synthétiser de nouveaux composés. Une optimisation morphologique et microstructurale pourra ensuite être effectuée en fonction des performances électrochimiques obtenues. L'interaction forte avec différentes équipes de recherche (à la fois côté batteries avec le DEHT/SCGE/LCB et matériaux DTNM/SERE/LTE) sera un des atouts importants pour la réussite de ce travail. 1] Liu X.H. et al, “Size-Dependent Fracture of Silicon Nanoparticles During Lithiation”, ACS nano, 6(2), 1522 -1531, 2012.[2] Wu H., Cui Y., “Designing nanostructured Si anodes for high energy lithium ion batteries”, Nano Today 7, 414-429, 2012.[3] Son S.B. et al, “A Highly Reversible Nano-Si Anode Enabled by Mechanical Confinement in an Electrochemically Activated LixTi4Ni4Si7 Matrix”, Adv. Energy Mater., 2, 1226 -1231, 2012.[4] Yu H.T. et al, “Electrochemical properties of Si/(FeSiB) anode materials prepared by high-energy mechanical milling”, Materials Science and Engineering B 178, 1422 -1428, 2013.

Physique du vieillissement des photodiodes imprimées : modélisation et caractérisation

LITEN/DTNM/SENCI/LFVC

Physique - Physique des matériaux

Grenoble

Région Rhône-Alpes (38)

entre 4 et 6 mois

Ingénieur/Master

3370234

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : alexandre.pereira@cea.fr

L'électronique organique est un domaine émergeant qui vise à réaliser par impression des composants “en plastique”. Cette nouvelle approche, qui n'utilise pas les technologies microélectroniques, permettra de réaliser des composants de grande surface, souple, et à bas coût. Le laboratoire, en partenariat avec la société ISORG de Grenoble, travaille à mettre au point des photodiodes imprimées pour l'imagerie médicale ou la biométrie. Cependant, les performances des composants électroniques organiques sont conditionnées par la stabilité sous éclairement des matériaux et interfaces contenues dans ces systèmes. Plus particulièrement, les caractéristiques optiques et électriques initiales des matériaux photo-actifs organiques et électrodes transparentes peuvent être fortement dégradées sous flux lumineux et/ou en présence d'une atmosphère gazeuse particulière. Ce stage comporte deux volets : un théorique, et un expérimental. Le travail expérimental consiste à améliorer un banc de mesure visant à tester le vieillissement de composants organiques sous éclairement et en atmosphère contrôlée. Il sera élaboré à partir d'un moyen existant au Laboratoire de Fiabilité et Vieillissement des Composants. Ce banc est à l'heure actuelle composé d'une enceinte à vide équipée d'un système d'injection de gaz, d'un spectromètre de masse et d'une source lumineuse. La caractéristique courant-tension des dispositifs est enregistrée au cours du temps, ce qui permet de suivre la dégradation de leurs performances électriques en fonction de l'environnement proche (présence d'oxygène, eau, gaz inerte). Pour compléter cette analyse, un diagnostic de mesure de capacité sera ajouté à cette cellule dans le but de suivre in situ l'évolution de cette caractéristique en fonction de la tension appliquée. Cette mesure complémentaire permettra d'identifier et de confirmer à postériori les mécanismes physico-chimiques liés à la dégradation de la caractéristique I(V). Elle servira en effet de donnée d'entrée d'un modèle électro-optique utilisé au laboratoire et voué à valider la présence de défauts dans la couche photo-active (dopage en oxygène, pièges donneur ou accepteur d'électrons) dégradant cette caractéristique I(V). Le second volet du stage consiste à analyser et interpréter les résultats expérimentaux, notamment en utilisant les outils de simulation disponible au laboratoire. Il s'agira de parfaire la compréhension des mécanismes de dégradation des performances des composants électroniques organiques. Plus précisément, on s'intéressera d'abord à des cas concrets simples par exemple une capacité MIM, puis une photodiode, en faisant varier l'atmosphère dans laquelle fonctionne le composant et en identifiant les changements de comportement électrique (variation de la capacité et du courant en fonction de la tension). In fine, le but de cette étude est de réaliser une analyse de défaillance des composants afin de mettre en évidence la ou les couche(s) responsable(s) de l'évolution des performances pour proposer des matériaux ou moyens technologiques permettant de limiter le vieillissement de ce type de dispositifs. Ce stage est proposé pour un élève ingénieur en MASTER2. Le candidat devra avoir suivi une formation en physique des semi-conducteurs et idéalement avoir des connaissances en instrumentation. Ce stage se déroulera au CEA Grenoble et débouchera sur une thèse centrée sur la fiabilité des composants organiques.

Electrode innovante pour mémoires émergentes

DTSI / SDEP /LDJ

Matériaux - Matériaux

Grenoble

Région Rhône-Alpes (38)

6 mois

Ingénieur/Master

3370233

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : rachid.hida@cea.fr

Cadre de la collaboration et contexte:L'émergence de nouvelles mémoires est liée à des concepts d'électrodes innovantes qui pourraient permettre de localiser les phénomènes de switch des matériaux impliqués. Les concepts visant à localiser un filament par exemple par la création d'une zone extrêmement réduite d'oxyde sous stœchiométrique sont peu manufacturables [1], tandis que les approches permettant de localiser ce filament en bord d'une électrode extrêmement mince à base de graphene (substituée à des métaux nobles) nécessite d'investiguer une croissance in situ du graphene [2]. Il existe donc une place pour investiguer des électrodes conductrices innovantes de faibles épaisseurs et qui puissent s'appliquer de manière la plus générique qui soit aux diverses familles de mémoires dès lors qu'on sait contrôler la continuité et les propriétés de ces couches aux fines épaisseurs Travail demandé :Ce travail visera à introduire des méthodes de croissance de type ALD CVD de matériaux métalliques conducteurs minces pour les comparer aux données disponibles sur le tungstène dans la gamme des fines épaisseurs. On étudiera notamment la sensibilité des propriétés électriques et physiques de ces couches fines en fonction des paramètres de croissance et on examinera leur capacité à supporter une exposition à l'air ainsi que leur sensibilité à l'exposition à des agents oxydants, comme ceux rencontré au cours de la croissance d'oxydes ou d'autres matériaux rencontrés dans l'intégration de RRAM. Il s'effectuera en relation avec des procédés de dépôt métallique disponibles à Crolles et les dépôts d'isolants disponibles au LETI. Le stagiaire disposera de dispositifs de test électriques simples permettant d'évaluer les propriétés des couches fines de métal en les corrélant avec des caractérisations physicochimiques (rugosité, taille de grain, caractérisation des interfaces), et en étudiant l'évolution en température de ces propriétés dans un process de type « back end » (température inférieure à 400°C). Ce travail permettra de déterminer les pistes d'optimisation de nouveaux procédés de dépôt métalliques minces et de leur intégrabilité (notamment passivation) dans la fabrication de mémoires résistives avancées. [1] Y. Hayakawa et al Highly reliable TaOx ReRAM with centralized filament for 28-nm embedded application; VLSI Symposium 2015[2] J. Sohn et al Atomically Thin Graphene Plane Electrode for 3D RRAM IEDM p.117 (2014)

Analyse et modélisation d'applicatifs temps réels pour l'évaluation des systèmes critiques

DACLE/SCSN/L3S

Informatique - Systèmes temps réel

Saclay

Région parisienne (91)

6 mois

Ingénieur/Master

3370229

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : Mathieu.Jan@cea.fr

Dans les systèmes embarqués temps réel, un applicatif est constitué d'un ensemble de tâches dont l'exécution est soumise au respect de contraintes temporelles. Les concepteurs de ce type de systèmes visent à optimiser leur conception, leur implémentation et leur exécution en appliquant et évaluer différentes stratégies. Toutefois, les stratégies développées sont généralement soient spécifiques à un domaine industriel d'application de ces systèmes critiques soient évaluées par la communauté scientifique sur des ensemble de cas de tests synthétiques. Par exemple, la performance des outils d'analyse temporel pire cas des tâches est généralement évaluée via l'ensemble de cas de tests appelé Mälardalen WCET dont les comportements en terme d'accès mémoire sous-exploitent les architectures matérielles actuelles. Il se pose alors la question de la représentativité des cas de tests utilisés qui servent par ailleurs de point d'entrée aux réflexions des concepteurs des stratégies d'optimisation. L'évaluation d'une stratégie et les conclusions tirées sont elles alors généralisables à l'ensemble des applicatifs critique d'un domaine industriel mais également à d'autres domaines ? Ce stage s'attaque à cette problématique via une caractérisation de différents applicatifs temps réels issus de différents domaine industriels (nucléaire, avionique, automobile, distribution d'énergie). Pour chaque applicatif, il est attendu un travail d'analyse au niveau de chaque tâche pour en extraire les chemins d'exécution, la taille des différents blocs constituant les chemins, les patterns d'accès mémoire, etc. Ce travail d'analyse inclus également une réflexion sur les métriques pertinentes à collecter puis à modéliser pour pouvoir être utile à la conception de stratégies d'optimisations. Ce stage pourra être complété pour une comparaison de l'implémentation des différents applicatifs industriels du laboratoire sur un système d'exploitation temps réel donné. Ce stage se réalisera en co-encadrement avec Belgacem Ben Hedia, également du laboratoire L3S du département DACLE.

Développement d'un outil de pré-dimensionnement de moteurs électriques

DEHT/SIGE/L2M

Electronique - Electricité - Electrotechnique

Grenoble

Région Rhône-Alpes (38)

Ingénieur/Master

3370227

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : anh-linh.buivan@cea.fr

Au sein du LITEN(1), le DEHT(2) développe les systèmes batterie et piles à combustible pour le domaine du Transport. Les applications sont en particulier les véhicules électriques ouhybrides. Les systèmes étudiés englobent à la fois la source d'énergie mais aussi tous les composants de la chaîne de traction : machine électrique, variateur, réducteur, système derefroidissement. Le laboratoire L2M(3) possède une activité 'machines électriques' (conception, modélisation, banc de tests). Ceci nous permet de disposer d'une très bonne maitrisedes machines électriques mises à disposition des projets, et de développer des innovations au niveau machine ou système. Pour compléter notre activité, nous souhaitons mettre en place un OUTIL DE PRE-DIMENSIONNEMENT DE MACHINES ELECTRIQUES. Cet outil nous permettra de réaliser des études de dimensionnement rapides afin de déterminer les caractéristiques principales d'une machine. La machine pourra ensuite êtreanalysée de façon plus détaillée par éléments finis. Le déroulement du stage sera le suivant : - Étude bibliographique :Recherche des publications de référence sur le pré-dimensionnement de machines électriques pour le domaine d'application considéré (quelques kW à environ 100kW)Définition d'indicateurs de dimensionnement et positionnement des machines pour les applications de traction (ex : couple et puissance massiques, densité de courant,...) - Définition de la méthodologie de pré-dimensionnement :Définition des entrées-sorties du modèleChoix des critères de dimensionnementMise en place des équations analytiques pour le pré-dimensionnement électromagnétique d'une machine à aimants permanentsCouplage avec un modèle thermique analytique existant - Mise en place du modèle et validationCodage sur MATLABPrise en compte de la possibilité d'interfaçage du modèle avec des fonctions d'optimisationTests du modèle et validation des résultats sur quelques machines de référencesAdaptation du modèle pour une autre technologie de machine - Synthèse et rapport (1) LITEN = Laboratoire d'Innovation pour les Technologies des Energies Nouvelles(2) DEHT = Département de l'Electricité et de l'Hydrogène pour les Transports(3) L2M = Laboratoire de Modélisation et de suivi de performance des véhicules

Amélioration des performances des méthodes de post-traitement pour la détection des défauts non francs.

DACLE/SCCI/LFIC

Electronique - Electricité - Traitement du signal

Saclay

Région parisienne (91)

6 mois

Ingénieur/Master

3370224

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : wafa.benhassen@cea.fr

Le CEA LIST étudie des méthodes de diagnostic embarqué de réseaux de câbles visant à concevoir et développer des systèmes de détection et localisation de défauts en utilisant la réflectométrie. L'idée principale est d'injecter un signal sonde dans le câble sous test. Ensuite, une partie de son énergie est renvoyée vers le point d'injection s'il rencontre une discontinuité d'impédance. Enfin, l'analyse de la partie réfléchie, basée sur un réflectogramme temporel, permet de détecter, localiser et caractériser le défaut. Dans le diagnostic filaire par réflectométrie, la détection et la localisation des défauts non francs présentent un enjeu majeur puisque ces derniers sont caractérisés par des réflexions de très faible amplitude qui sont parfois non observables à l'œil nu. Dans ce contexte, plusieurs méthodes de post-traitement ont été proposées au sein du CEA LIST et ont montré leur efficacité à améliorer la détection des défauts non francs grâce à l'amplification de la signature du défaut non franc. Cependant, une perte de performance de ces méthodes peut avoir lieu suite à la présence d'un problème de couplage (désadaptation à l'entrée du câble), la présence de plusieurs imperfections intrinsèques au câble ou même la présence d'un bruit important, etc. Dans ce cas, on se trouve face à un réflectogramme post-traité présentant plusieurs pics d'amplitudes plus ou moins similaires, ce qui peut créer une ambiguïté de prise de décision sur la localisation du défaut non franc et générer ainsi de fausses alarmes. L'objectif de ce stage est d'apporter de la robustesse aux différents algorithmes développés afin de garantir d'une part une meilleure détection et localisation d'un ou plusieurs défauts dans le câble même dans le cadre d'un milieu bruité et d'autre part une portabilité de ces algorithmes sur d'autres configurations sans perte de performances. Ces travaux s'inscrivent dans les activités de recherche et développement sur la fiabilisation des systèmes embarqués du CEA LIST. Le candidat intégrera une équipe expérimentée de chercheurs, ingénieurs et doctorants travaillant sur différents projets centrés autour du diagnostic de défauts dans les câbles et dans des secteurs tels que l'automobile, l'aéronautique ou l'énergie.

Recherche de techniques innovantes pour la réflectométrie sans contact et des moyens de calibration associés

DACLE/SSCI/LFIC

Electronique - Electricité - Traitement du signal

Saclay

Région parisienne (91)

6 mois

Ingénieur/Master

3369357

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : josy.cohen@cea.fr

Les réseaux de câbles, vecteurs d'alimentation et de signaux entre systèmes, prennent aujourd'hui une grande importance dans de nombreux domaines d'application. Dans les transports, et particulièrement les transports aériens, le harnais est considéré comme un système critique, soumis à des contraintes pouvant créer des défauts qui peuvent eux-mêmes entraîner des accidents très graves.Des moyens de diagnostic, pour la maintenance ou le suivi de l'état des lignes, sont indispensables. Les meilleures méthodes sont actuellement basées sur la réflectométrie. De nombreuses solutions existent sur le marché pour effectuer ces mesures, mais elles demeurent peu intuitives, spécifiques, onéreuses et peu embarquables. Afin d'être le moins intrusif possible et pouvoir diagnostiquer des systèmes en toutes conditions, le CEA-LIST cherche à créer de la rupture technologique en proposant une solution novatrice pour effectuer une mesure de réflectométrie sans connexion ohmique avec les câbles.Un tel type de couplage n'échappent pas à des défauts d'adaptation d'impédance, détériorent les réflectogrammes qui se trouvent entachés de « pics » parasites. Pour palier ce problème, une solution bien connue dans le monde des hyperfréquences consiste en la calibration du dispositif, de manière comparable à ce que l'on fait dans un analyseur de réseau vectoriel. Les objectifs du stage seront donc :- faire une recherches bibliographiques en rapport avec le sujet- familiarisation avec les méthodes de réflectométrie notamment la NDR (Noise Domain Reflectrometry) - étude de la faisabilité d'un couplage sans contact pour l'injection et l'écoute

Aide à l’organisation de l’évent international CPS Summer School

DACLE/SCNC/L3S

Généraliste - Généraliste

Saclay

Région parisienne (91)

4-6 mois

Master

3369355

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : daniela.cancila@cea.fr

Les systèmes « cyber physiques » (CPS) jouent, depuis une dizaine d'années, un rôle essentiel dans nombreuses disciplines. Cette tendance est aussi révélée au sein de la communauté européenne [e.g. H2020, ECSEL, KIC Digital] qui vise une convergence dans les prochaines années entre les CPS et l'internet des objets.En 2016, le CEA organise avec une équipe européenne l'école d'été CPS, qui est financé par la communauté européenne [KIC EIT Digital]. L'école CPS se tiendra à Paris pour deux semaines et se situe dans le cadre https://www.eitdigital.eu/entrepreneurial-education/summer-schools/ L'objectif du stage est de contribuer à la planification, l'organisation, l'accueil, et la communication de l'évènement.Le travail de stage demande une aisance de communication en français et en anglais, une grande autonomie d'action pour mener une action en équipe étendue (CEA et partenaires KIC). Daniela Cancila, PhD et expert CEA. daniela.cancila@cea.frDaniela a organisé avec succès ateliers internationaux et conférences internationales, e.g. DeCPS - Ada Europe 2014, 2015 https://ae2015.dit.upm.es/De-CPS.html. I can understand and analyse industrial needs, find and propose solutions, implement and disseminate them. I always believed that theory should be rooted in facts and to the facts must always return.

Mise au point d'une instrumentation électrique/fluidique pour le comptage de nanoparticules et cellules à l'aide de capteurs MEMS à canaux fluidiques intégrés

DTBS/SBSC/LBCP

Electronique - Electricité - Electronique

Grenoble

Région Rhône-Alpes (38)

6 mois

Ingénieur/Master

3369353

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : vincent.agache@cea.fr

Au sein du service BioSystem on Chip, le laboratoire de biopuces et biopackaging (25 personnes) conçoit des microsystèmes fluidiques dédiés à des applications d'analyse (biologique, environnementale...) et thérapeutiques. Parmi les dispositifs étudiés, une thématique du laboratoire concerne le développement de capteurs MEMS résonants en milieu liquide pour la cytométrie en flux, le comptage et la pesée de cellules, nanoparticules inorganiques et virales. Les applications de ces capteurs sont multiples: le monitoring de cellules tumorales circulantes, l'ajustement thérapeutique pour le traitement du cancer, tests de susceptibilité aux antibiotiques, formulation de vaccins, détection de nanoparticules pour l'environnement (analyse de nanoparticules en TiO2 et oxyde de fer). Ainsi ce stage s'inscrit dans ce projet global à travers 2 volets:Il s'agira tout d'abord de mettre à jour la chaîne instrumentale permettant le suivi en continu de la réponse du capteur MEMS. Le travail portera notamment sur la réalisation d'un montage électronique adapté, incluant une carte analogique pour la génération de signaux permettant l'actionnement des MEMS, la mise en forme des signaux détectés par couplage capacitif et/ou piézorésistif, ainsi que leur démodulation (détection hétérodyne). Les signaux seront ensuite traités en temps réel par un FPGA dont il conviendra de réaliser la programmation (VHDL) pour le traitement de signal (conversion courant en fréquence, variation de masse) et le pilotage de l'ensemble. De même une intégration globale de l'interface gérant l'instrumentation électrique et fluidique sera envisagée, nécessitant notamment une programmation en Labview pour piloter des modules µfluidiques (générateurs de pression, débitmètres) La 2nde partie du stage consistera à valider la chaîne instrumentale avec le capteur MEMS dans des conditions réelles pour le comptage en continu de nanoparticules modèles (silice, polymère). Pour aller plus loin, un travail sur des cellules (cycle de croissance, apoptose) dont la géométrie est adaptée à celle des structures fabriquées pourra être implémenté en collaboration avec les biologistes du service.

Amélioration de la maitrise du processus de soudage de modules et packs batterie

LITEN/DEHT/SRGE/LRGE

Chimie - Génie des procédés

Grenoble

Région Rhône-Alpes (38)

6 mois

Ingénieur/Master

3366797

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : ivo.canale@cea.fr

Dans le cadre de la réalisation de modules et packs batteries Lithium-ion, la soudure est une étape complexe et critique, permettant la connexion électrique des cellules élémentaires entre elles.Au sein du Département de l'Energie et de l'Hydrogène pour les Transports du CEA/LITEN, dans le Laboratoire de Réalisation des Générateurs Electriques, le stagiaire étudiera le procédé de soudage par résistance et surtout le procédé de soudage laser dans le but d'améliorer la maitrise du processus.En s'appuyant sur des outils tels que des plans d'expérience et des analyses de variance, il déterminera les points de fonctionnement optimums et stables, proposera un plan de contrôle et de maintenance de l'équipement.Les caractérisations associées feront appel à un ensemble de mesures sur le processus et sur le produit, en utilisant tous les moyens présents dans les différents laboratoires : métrologie dimensionnelle, mesures électriques, microscopie, mesures d'effort, analyses métallurgiques, etc.

Réalité virtuelle et nuage de points pour le Manufacturing

DIASI/LSI

Informatique - Informatique

Saclay

Région parisienne (91)

6 mois

Ingénieur/Master

3365135

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : claude.andriot@cea.fr

Au sein de la Direction de la Recherche Technologique du CEA, le LIST (Laboratoire d'Intégration des Systèmes et des Technologies qui regroupe environ 700 chercheurs) fait évoluer la technologie des systèmes complexes afin de soutenir les entreprises françaises et européennes dans leurs domaines d'activité. Les applications des technologies de Réalité Virtuelle sont nombreuses, en particulier dans le domaine du Manufacturing. Le stage proposé s'adresse à un élève ingénieur en robotique et informatique qui rejoindra l'équipe projet pour participer à la conception et à la mise au point d'un logiciel permettant d'interagir en Réalité Virtuelle avec un environnement industriel modélisé par nuage de points via un un système de type Kinect V2 afin de réaliser par exemple des études d'accessibilité ou d'ergonomie. Outre l'aspect développement informatique et robotique, ce stage est une opportunité d'aborder les usages de la réalité virtuelle pour des applications industrielles.

Commande d'une main à retour d'effort pour la réalité virtuelle

DIASI/LSI

Informatique - Informatique

Saclay

Région parisienne (91)

6 mois

Ingénieur/Master

3365134

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : claude.andriot@cea.fr

Au sein de la Direction de la Recherche Technologique du CEA, le LIST (Laboratoire d'Intégration des Systèmes et des Technologies qui regroupe environ 700 chercheurs) fait évoluer la technologie des systèmes complexes afin de soutenir les entreprises françaises et européennes dans leurs domaines d'activité. Les applications des technologies de Réalité Virtuelle sont nombreuses, en particulier dans le domaine de la formation ou du prototypage virtuel. C'est le thème du projet MANDARIN dont l'objectif est de développer une nouvelle main à retour d'effort pour la réalité virtuelle . Le stage proposé s'adresse à un élève ingénieur en robotique et informatique qui rejoindra l'équipe projet pour participer à la conception et à la mise au point de la commande de cette nouvelle main à retour d'effort. Outre l'aspect développement informatique et robotique, ce stage est une opportunité d'aborder les usages de la réalité virtuelle pour des applications professionnelles.

Développement d'applications médicales basées (mammographie) sur un casque de réalité mixte

DIASI/LSI

Informatique - Informatique

Saclay

Région parisienne (91)

6 mois

Ingénieur/Master

3365133

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : claude.andriot@cea.fr

Au sein de la Direction de la Recherche Technologique du CEA, le LIST (Laboratoire d'Intégration des Systèmes et des Technologies qui regroupe environ 700 chercheurs) fait évoluer la technologie des systèmes complexes afin de soutenir les entreprises françaises et européennes dans leurs domaines d'activité. Les applications des technologies de Réalité Virtuelle sont nombreuses, en particulier dans le domaine médical ou industriel. Le stage proposé s'adresse à un élève ingénieur en robotique et informatique qui rejoindra l'équipe projet pour participer à la conception et à la mise au point d'un logiciel permettant de définir un modèle biomécanique simple d'un opérateur ou d'un patient à partir d'une mesure de l'enveloppe externe de ceux-ci réalisée par un capteur de type KinectV2 [Park 2014]. Ce modèle sera utilisée ensuite dans la suite logicielle XDE du CEA LIST. Outre l'aspect développement informatique et robotique, ce stage est une opportunité d'aborder les usages de la réalité virtuelle pour des applications médicales et industrielles.“Rapid Generation of Custom Avatars using Depth Cameras” Byoung-Keon Park and Matthew P. Reed, University of Michigan Transportation Research Institute, DHM 2014

Estimation de la posture d'un patient à partir de centrales inertielles et de Kinect v2

DIASI/LSI

Informatique - Informatique

Saclay

Région parisienne (91)

6 mois

Ingénieur/Master

3365132

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : claude.andriot@cea.fr

Au sein de la Direction de la Recherche Technologique du CEA, le LIST (Laboratoire d'Intégration des Systèmes et des Technologies qui regroupe environ 700 chercheurs) fait évoluer la technologie des systèmes complexes afin de soutenir les entreprises françaises et européennes dans leurs domaines d'activité. Les applications des technologies de Réalité Virtuelle sont nombreuses, en particulier dans le domaine de la formation et de l'ergonomie des postes de travail. Le stage proposé s'adresse à un élève ingénieur en robotique et informatique qui rejoindra l'équipe projet pour participer à la conception et à la mise au point d'un logiciel permettant d'estimer la posture d'un patient à partir de capteurs de pression et de Kinect v2. Outre l'aspect développement informatique et robotique, ce stage est une opportunité d'aborder les usages de la réalité virtuelle pour des applications industrielles.

Démonstrateurs en réalité virtuelle

DIASI/LIST/LSI

Informatique - Informatique

Saclay

Région parisienne (91)

6 mois

Ingénieur/Master

3365131

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : vincent.lanquepin@cea.fr

Le laboratoire de Simulation Interactive a développé le moteur physique XDE, utilisé dans l'aide à la conception industrielle, le prototypage virtuel et la formation au geste technique. La réalité virtuelle est un outil fondamental pour démontrer le potentiel des simulations physiques du laboratoire et les avancés techniques dans ce domaine sont particulièrement importantes Le candidat aura pour charge de s'approprier les technologies existantes du laboratoire (moteur physique, Unity, projets existants etc.) afin de mettre en place de nouveaux usages de la réalité virtuelle, reposant sur les dispositifs existants et à venir (Oculus Rift, ZSpace, CAVE, Myo, Kinect v2, etc.). Les travaux du candidat donneront naissance à un ensemble de démonstrateurs et pourront intervenir sur des projets en partenariat avec de grands industriels.

Développement d'applications médicales basées (mammographie) sur un casque de réalité mixte

DIASI/LSI

Informatique - Informatique

Saclay

Région parisienne (91)

6 mois

Ingénieur/Master

3365130

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : claude.andriot@cea.fr

Au sein de la Direction de la Recherche Technologique du CEA, le LIST (Laboratoire d'Intégration des Systèmes et des Technologies qui regroupe environ 700 chercheurs) fait évoluer la technologie des systèmes complexes afin de soutenir les entreprises françaises et européennes dans leurs domaines d'activité. Les applications des technologies de Réalité Virtuelle sont nombreuses, en particulier dans le domaine médical. C'est le thème du projet Mamonext dont l'objectif est de développer un nouveau système de la Réalité Mixte pour les examens de mammographie. Le stage proposé s'adresse à un élève ingénieur en robotique et informatique qui rejoindra l'équipe projet pour participer à la conception et à la mise au point d'un logiciel permettant d'augmenter l'environnement du patient. Outre l'aspect développement informatique et robotique, ce stage est une opportunité d'aborder les usages de la réalité virtuelle pour des applications médicales avec le leader du domaine.

Développement d'un outil permettant de faire des tâches d'assemblage en réalité virtuelle

DIASI/LSI

Informatique - Réalité virtuelle

Saclay

Région parisienne (91)

6 mois

Ingénieur

3365129

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : claude.andriot@cea.fr

Contexte :Le Laboratoire de Simulation Interactive du CEA LIST travaille depuis plus de dix ans en partenariat avec des industriels du secteur automobile et aéronautique sur le développement d'algorithmes et de simulateurs de réalité virtuelle permettant d'adresser des problématiques d'assemblage. La capture du mouvement de l'opérateur et sa restitution fidèle au sein du simulateur est un élément central du démonstrateur. Les problématiques récentes soumises par les industriels nécessitent d'aller plus loin dans la réalisation de gamme d'assemblage en RV réalisé par des opérateurs. Descriptif du sujet :L'objectif du stage consiste à mettre au point un démonstrateur robuste pour la simulation interactive de gamme d'assemblage. Il faudra tout d'abord réaliser un état de l'art dans la domaine.Le travail consistera ensuite à réaliser un démonstrateur en partenariat avec nos partenaires industriels. Ce simulateur sera développé en se basant sur les outils développés au LSI et notamment la technologie XDETM (voir http://www.kalisteo.com/lsi/aucune/a-propos-de-xde).Profil du candidat :Ce stage nécessite de faire preuve d'une grande autonomie et d'être capable de jongler entre différents langages informatiques pour s'approprier les technologies nécessaires à la bonne réalisation du travail. Il est donc nécessaire d'avoir déjà mené à bien des projets informatiques, de préférence dans le domaine de la réalité virtuelle. Une connaissance des logiciels de CAO comme CATIA ou SW serait un plus.

Développement d'un outil permettant de faire des tâches d'assemblage en réalité virtuelle

DIASI/LSI

Informatique - Réalité virtuelle

Saclay

Région parisienne (91)

6 mois

Ingénieur

3365128

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : claude.andriot@cea.fr

Contexte :Le Laboratoire de Simulation Interactive du CEA LIST travaille depuis plus de dix ans en partenariat avec des industriels du secteur automobile et aéronautique sur le développement d'algorithmes et de simulateurs de réalité virtuelle permettant d'adresser des problématiques d'assemblage. La capture du mouvement de l'opérateur et sa restitution fidèle au sein du simulateur est un élément central du démonstrateur. Les problématiques récentes soumises par les industriels nécessitent d'aller plus loin dans la réalisation de gamme d'assemblage en RV réalisé par des opérateurs. Descriptif du sujet :L'objectif du stage consiste à mettre au point un démonstrateur robuste pour la simulation interactive de gamme d'assemblage. Il faudra tout d'abord réaliser un état de l'art dans la domaine.Le travail consistera ensuite à réaliser un démonstrateur en partenariat avec nos partenaires industriels. Ce simulateur sera développé en se basant sur les outils développés au LSI et notamment la technologie XDETM (voir http://www.kalisteo.com/lsi/aucune/a-propos-de-xde). Profil du candidat :Ce stage nécessite de faire preuve d'une grande autonomie et d'être capable de jongler entre différents langages informatiques pour s'approprier les technologies nécessaires à la bonne réalisation du travail. Il est donc nécessaire d'avoir déjà mené à bien des projets informatiques, de préférence dans le domaine de la réalité virtuelle. Une connaissance des logiciels de CAO comme CATIA ou SW serait un plus.

Implémentation de protocoles pour la connectivité véhiculaire à l'Internet

DRT/LIST/DIASI/LSC

Informatique - Informatique

Saclay

Région parisienne (91)

6 mois

Ingénieur/Master

3365127

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : alexandre.petrescu@cea.fr

Ce sujet consiste en l'implémentation des protocoles de communication IP (Internet Protocol) pour les communications véhiculaires: communications de véhicule à véhicule, et de véhicule à infrastructure. Dans le laboratoire, une suite logicielle a été développée, et testée en milieu véhiculaire, afin d'assurer une connectivité haute-fiabilité pour les véhicule communicants. Celle-ci englobe des fonctionnalités diverses telles que le protocole Mobile IP sur liens de type 802.11p et cellulaire de type 3G/4G, les communications IP V2V, etc. Le stagiaire devra développer des extensions pour ce logiciel de connectivité haute-fiabilité pour véhicule. Les tâches considérés sont les suivants :- analyse et compréhension des protocoles de communication IPv4, IPv6 dans les milieux véhiculaires.- analyse et compréhension du code source de la suite logicielle existante.- conception et implémentation logicielle d'extensions des protocoles nouvellement développés au sein du laboratoire. Le stagiaire travaillera sur des systèmes qui seront expérimentés dans un réseau coeur connecté à l'Internet et géré par le laboratoire. Des tests grandeur nature à bord de véhicules pourront également être effectués. Le profil du candidat doit inclure une bonne maitrise du système d'exploitation unix (linux, autre), de la ligne de commande, de l'installation de système sur plate-formes de type PC standards aux plate-formes embarquées durcies, de la configuration du kernel et driver, de la cross-compilation. Une bonne maitrise de la programmation sera absolument nécessaire : algorithmique, langage de programmation scripté et compilé, machine virtuelle. Des notions de configuration de protocole réseau (p.ex. TCP/IP, IPv4, IPv6, DHCP, DNS, NAT...) sont fortement souhaitables (adressage, masque, analyze du traffic). Des notions de mise en page web seront souhaitables.Des notions de propagation ondes radio, système d'antennes, ainsi que des systèmes de navigation tel que GPS, ne sont pas centrales mais peuvent représenter un plus.

Imagerie pour le SHM par ondes guidées de structures aéronautiques

DISC/LMC

Physique - Acoustique

Saclay

Région parisienne (91)

6 mois

Ingénieur/Master

3364319

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : bastien.chapuis@cea.fr

Localisé en région parisienne, sur le plateau de Saclay, le CEA LIST est un institut de recherche technologique sur les systèmes à logiciel prépondérant. Dans le domaine du Contrôle Non Destructif (CND), les thématiques de recherche au CEA LIST sont principalement la simulation et le traitement des données, et la conception d'instrumentations et de capteurs innovants. Les études portent sur les techniques ultrasonores, électromagnétiques (courant de Foucault) et rayon X. Dans ce cadre, le LIST développe la plate-forme CIVA (http://www-civa.cea.fr), logiciel de simulation des CND qui s'appuie sur les travaux de recherches menés au sein du département DISC. Les techniques de contrôle santé intégré (SHM pour Structural Health Monitoring) consistent à munir une structure telle qu'un avion d'un réseau de capteurs permettant de détecter à tout moment et de manière automatisée l'apparition de défauts (corrosion, délaminage, …). Un moyen physique permettant la détection des défauts consiste à utiliser des ondes élastiques guidées se propageant dans la structure émises et détectées par des capteurs piézoélectriques minces noyés dans le matériau ou collés à sa surface. Les données acquises par les différents capteurs peuvent ensuite être exploitées par des algorithmes d'imagerie tels que la tomographie pour fournir une cartographie de l'épaisseur de la zone inspectée qui permet facilement d'identifier les défauts et quantifier leur nocivité (taille, profondeur) [1]. Des résultats récents obtenus au laboratoire ont montré le potentiel de cette technique en faisant l'hypothèse d'une propagation rectiligne (« rayon ») des ondes guidées entre émetteur et récepteur [2]. Ce faisant les phénomènes physiques de diffraction et de réfraction des ondes au niveau des défauts sont négligés. Le stage proposé consiste à implémenter un algorithme de tomographie prenant en compte les phénomènes de diffraction et de réfraction afin d'améliorer la qualité des images fournies par le système SHM. On pourra s'inspirer d'un algorithme très récent proposé dans la littérature (HARBUT) qui fournit des images d'excellente résolution. Les performances de cet algorithme seront évaluées sur des données issues de simulations et des données expérimentales afin de tester notamment la robustesse au bruit. En plus de connaissances théoriques en mathématiques appliquées, acoustique et propagation d'ondes, le stagiaire doit avoir un goût prononcé pour la programmation et devra faire preuve d'esprit d'initiative. Des compétences en langages Python / C++ seront très appréciées. En fonction de son intérêt le stagiaire pourra également participer aux campagnes expérimentales et de simulations permettant d'obtenir les données nécessaires pour l'algorithme de tomographie. Ce stage a une durée de 6 mois. Le stagiaire perçoit une gratification mensuelle brute variable selon le niveau de classification de sa formation. Par ailleurs le stagiaire peut bénéficier des facilités de transport du CEA. Références : [1] P. E. Huthwaite and F. Simonetti, "High-resolution guided wave tomography," Wave Motion, vol. 50, pp. 979-993, 2013. [2] T. Druet, M. Jules, B. Chapuis, G. Laffont and E. Moulin, "Towards passive guided wave tomography of extended defects using ambient elastic noise cross-correlations," Structural Health Monitoring (IWSHM), vol. 2, 2015.

Intégration d'un système à base de connaissances pour la mise en cohérence d'un modèle de données.

LIST/DISC/LDI

Informatique - Génie logiciel

Saclay

Région parisienne (91)

Ingénieur

3361960

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : vincent.tardif@cea.fr

Le Département Instrumentation des Systèmes et Contrôles développe la plate-forme CIVA (http://www-civa.cea.fr), dédiée à la simulation du contrôle non destructif de pièces industrielles. Ce logiciel scientifique propose différents modules de simulation pour les différentes techniques de contrôle (ultrasons, courant de Foucault, radiographie), et de nombreux outils de traitements et d'imagerie pour l'analyse des données expérimentales ou simulées. Ce stage s'intéresse plus particulièrement au modèle de configuration. Celui-ci est maintenu cohérent et bridé grâce au pattern Mediator. Au fur et à mesure de l'évolution de CIVA plusieurs problèmes ont été mis en évidence : - Complexité du système : La complexité du système est devenue telle qu'il n'est plus possible pour une seule personne d'appréhender l'intégralité des règles de cohérence.- Difficultés de maintenabilité : Intervenir sur le système (pour évolution ou correction) sans être certain de ne pas provoquer de conflit dans les règles de cohérences est impossible.- Rétro-engineering impossible : Fournir les règles de cohérences appliquées pour une modification donnée demande de rentrer dans le code en debug et de tracer les cohérences appliquées.- Documentation : Pouvoir fournir aux utilisateurs une liste des règles de cohérences appliquées serait un gros plus. Et une garantie de la rigueur de notre modèle de donnée.Ce stage a pour but de réaliser une maquette utilisant un système à base de connaissance DROOLS pour modéliser et appliquer les règles de mise en cohérence du modèle.Cette maquette devra permettre de valider un modèle dans un état donné et fournir les règles enfreintes si tel n'est pas le cas. Elle devra permettre une amélioration des problèmes listés plus haut. A l'issu de la validation de cette maquette, ce stage pourra comprendre l'industrialisation de cette maquette par son intégration dans plusieurs sous-modules du modèle de configuration.

Intégration de DPDK dans un système SDN

LIST/DIASI/LSC

Informatique - Informatique

Saclay

Région parisienne (91)

6 mois

Ingénieur/Master

3361951

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : Michael.Boc@cea.fr

Le Software-Defined Networking (SDN) propose une séparation du control plane et du data plane. Cette séparation permet une (re)-configuration à la volée du routeur/switch cible mais offre aussi la possibilité de faire un traitement déporté intelligent par flux et/ou par paquet. Les nouveaux services implémentés permettent une démultiplication des performances et la possibilité de mettre en place de nouvelles fonctionnalités réseau.Aujourd'hui, ces nouvelles fonctionnalités se heurtent aux ressources limitées du kernel. La méthode préconisée est de déporter la gestion bas-niveau des interfaces réseaux en Userspace. Dans ce cadre, le Data Plane Development Kit (http://dpdk.org/) est l'une des approches les plus aboutis.Ce stage s'articulera autour des objectifs suivants :- Prise en main, évaluation des performances, et découverte de l'API DPDK sur serveur dédié- Intégration de l'interaction du switch SDN développé en interne avec l'API DPDK- Démonstration de l'amélioration des performances Ce stage se déroulera au sein du Laboratoire des Systèmes Communicants du CEA LIST en région parisienne (Gif-Sur-Yvette).

Optimisation des performances de l'API Northbound SDN

LIST/DIASI/LSC

Informatique - Informatique

Saclay

Région parisienne (91)

6 mois

Ingénieur/Master

3361950

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : Michael.Boc@cea.fr

Dans l'architecture du Software-Defined Networking (SDN), l'interface « Northbound » permet aux services et fonctions innovants d'interagir avec l'infrastructure réseaux à travers le contrôleur SDN. Cette interface permet également au contrôleur SDN de fournir une vue en continue des ressources disponibles et de l'état du réseau. De fait, cette interface de communication se doit d'être efficace et expressive afin de garantir un certain niveau de flexibilité mais également de réactivité.Dans ce domaine, le CEA LIST se veut à la pointe de l'innovation et propose ainsi un certain nombre de modes d'interaction avec son contrôleur SDN développé en interne.Ce stage s'articulera autour des objectifs suivants :- Optimiser le routage des messages Northbound (expression optimale du destinataire et réduction de la latence de traitements) dans le contrôleur au vu des fonctionnalités continuellement ajoutés.- Faire un état des lieux des meilleures méthodes d'expression des requêtes haut niveau- Étendre les méthodes d'interaction (au niveau type de protocole et langage) sur le Northbound afin d'optimiser les performances de traitements (latence, taille de messages)Ce stage se déroulera au sein du Laboratoire des Systèmes Communicants du CEA LIST en région parisienne (Gif-Sur-Yvette).

Optimisation du partitionnement de circuits pour des plateformes multi-FPGAs.

LIST DACLE SCSN LCE

Mathématiques - Mathématiques appliquées

Saclay

Région parisienne (91)

6 MOIS

Ingénieur/Master

3361944

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : lilia.zaourar@cea.fr;francois.galea@cea.fr

Afin de réduire le temps de vérification lors de la conception de systèmes sur puce (SoC), le prototypage sur FPGA est couramment utilisé. En général, la taille du SoC à vérifier dépasse la capacité logique d'un FPGA. Afin de résoudre cette limitation, il est nécessaire de partitionner le SoC entre plusieurs FPGA puis de router les signaux logiques en utilisant les ressources matérielles des FPGA. De nos jours, l'automatisation du partitionnement inter-FPGA présente un défi technique important. Le but est de découper efficacement le SoC en plusieurs parties en réduisant les communications entre elles et la longueur des chemins logiques traversant différentes parties. De plus, il faut tenir compte du nombre limité de ressources internes de chaque FPGA, essayer de réduire le nombre de signaux entrants et sortants de chaque partie, et diminuer la longueur des chemins traversant les FPGA. Ces objectifs sont très importants et ont une grande influence sur les performances du SoC que l'on veut prototyper.    Le candidat devra  réaliser une modélisation mathématique détaillée du problème prenant en compte l'ensemble des contraintes matérielles de la plateforme multi-FPGA. Il devra également étudier des algorithmes d'optimisation pour résoudre efficacement le problème du partitionnement sur des plates-formes multi-FPGA. Enfin, la mise en œuvre d'un exemple de prototypage, le développement des algorithmes d'optimisation proposés et la validation sur une carte multi-FPGA seront effectués. Une comparaison des résultats obtenus avec les heuristiques développées en interne conclura cette étude.  

Modélisation et validation sur FPGA d’une architecture multiprocesseur hétérogène

DRT/LIST/DACLE/SCSN/LCE

Electronique - Electricité - Electronique numérique

Saclay

Région parisienne (91)

Ingénieur/Master

3361942

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : tanguy.sassolas@cea.fr

Le Commissariat à l'Energie Atomique et aux Energies Alternatives (CEA) est un acteur majeur en matière de recherche, de développement et d'innovation. Cet organisme de recherche technologique intervient dans trois grands domaines : l'énergie, les technologies pour l'information et la santé et la défense. Reconnu comme un expert dans ses domaines de compétences, le CEA est pleinement inséré dans l'espace européen de la recherche et exerce une présence croissante au niveau international. Situé au cœur du campus scientifique de l'université Paris-Saclay, le Laboratoire d'Intégration des Systèmes et des Technologies (LIST) a notamment pour mission de contribuer au transfert de technologies et de favoriser l'innovation dans le domaine des systèmes de calcul parallèles. Grâce à la miniaturisation des transistors, les systèmes sur puce (SoC) modernes intègrent de plus en plus de fonctionnalités au sein d'un même composant. Cette intégration augmente drastiquement la complexité des circuits et leur comportement devient de plus en plus difficile à prédire. Afin de réduire le Time to Market (TTM) des circuits modernes, et de réduire les risques lors des phases de développement matériel, des outils d'exploration architecturale et de prototypage virtuels ont vu le jour. Ces outils, principalement développés à l'aide de la librairie de simulation C++ SystemC, permettent de décrire et simuler une architecture matérielle, on parle alors de prototypes virtuels. Ainsi en faisant varier les propriétés de ces composants il est possible de déterminer les bonnes configurations d'une architecture en termes de compromis de performance, de consommation, de surface etc. Ceci permet de supprimer de multiples itérations dans les phases de développements RTL. Ces prototypes virtuels permettent également le développement logiciel bien avant la disponibilité du composant, réduisant le TTM. Au sein du Laboratoire Calcul et Environnement de conception (LCE) le candidat travaillera sur l'outil de prototypage virtuel SESAM spécifiquement conçu pour l'exploration d'architectures multiprocesseurs. En particulier, le travail consistera à (1) développer un prototype virtuel d'architecture multiprocesseur hétérogène de type ARM big-LITTLE, (2) implémenter cette architecture sur FPGA à l'aide d'outils de synthèse haut niveau (HLS) et (3) qualifier la précision du modèle. L'ensemble de ces travaux seront réalisés au sein d'une équipe projet expérimentée en conception d'architectures multiprocesseurs innovantes et en partenariat avec les équipes du département d'informatique de la Carnegie Mellon University (CMU). Investi, curieux et rigoureux, le candidat, étudiant en électronique ou informatique en dernière année de formation, devra avoir une bonne maitrise de la programmation C/C++ et d'un langage de description matériel (VHDL/Verilog). Des capacités d'adaptation et une appétence pour le travail d'équipe seront également recherchées.

Modélisation et validation sur FPGA d’une architecture multiprocesseur hétérogène

DRT/LIST/DACLE/SCSN/LCE

Electronique - Electricité - Electronique numérique

Saclay

Région parisienne (91)

Ingénieur/Master

3361941

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : tanguy.sassolas@cea.fr

Le Commissariat à l'Energie Atomique et aux Energies Alternatives (CEA) est un acteur majeur en matière de recherche, de développement et d'innovation. Cet organisme de recherche technologique intervient dans trois grands domaines : l'énergie, les technologies pour l'information et la santé et la défense. Reconnu comme un expert dans ses domaines de compétences, le CEA est pleinement inséré dans l'espace européen de la recherche et exerce une présence croissante au niveau international. Situé au cœur du campus scientifique de l'université Paris-Saclay, le Laboratoire d'Intégration des Systèmes et des Technologies (LIST) a notamment pour mission de contribuer au transfert de technologies et de favoriser l'innovation dans le domaine des systèmes de calcul parallèles. Grâce à la miniaturisation des transistors, les systèmes sur puce (SoC) modernes intègrent de plus en plus de fonctionnalités au sein d'un même composant. Cette intégration augmente drastiquement la complexité des circuits et leur comportement devient de plus en plus difficile à prédire. Afin de réduire le Time to Market (TTM) des circuits modernes, et de réduire les risques lors des phases de développement matériel, des outils d'exploration architecturale et de prototypage virtuels ont vu le jour. Ces outils, principalement développés à l'aide de la librairie de simulation C++ SystemC, permettent de décrire et simuler une architecture matérielle, on parle alors de prototypes virtuels. Ainsi en faisant varier les propriétés de ces composants il est possible de déterminer les bonnes configurations d'une architecture en termes de compromis de performance, de consommation, de surface etc. Ceci permet de supprimer de multiples itérations dans les phases de développements RTL. Ces prototypes virtuels permettent également le développement logiciel bien avant la disponibilité du composant, réduisant le TTM. Au sein du Laboratoire Calcul et Environnement de conception (LCE) le candidat travaillera sur l'outil de prototypage virtuel SESAM spécifiquement conçu pour l'exploration d'architectures multiprocesseurs. En particulier, le travail consistera à (1) développer un prototype virtuel d'architecture multiprocesseur hétérogène de type ARM big-LITTLE, (2) implémenter cette architecture sur FPGA à l'aide d'outils de synthèse haut niveau (HLS) et (3) qualifier la précision du modèle. L'ensemble de ces travaux seront réalisés au sein d'une équipe projet expérimentée en conception d'architectures multiprocesseurs innovantes et en partenariat avec les équipes du département d'informatique de la Carnegie Mellon University (CMU). Investi, curieux et rigoureux, le candidat, étudiant en électronique ou informatique en dernière année de formation, devra avoir une bonne maitrise de la programmation C/C++ et d'un langage de description matériel (VHDL/Verilog). Des capacités d'adaptation et une appétence pour le travail d'équipe seront également recherchées.

Convertisseur VHF

LITEN/DEHT/SIGE/L2EP

Electronique - Electricité - Electronique analogique

Grenoble

Région Rhône-Alpes (38)

6 mois

Ingénieur/Master

3361935

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : xavier.maynard@cea.fr

Le stage portera sur la faisabilité, la modélisation et par la suite la conception, d'un convertisseur DC-DC Isolé VHF ( > 50 MHz) de faible puissance (~10 Watts), utilisable sur une gamme de tension d'entrée (18-30 V) produisant une tension de sortie proche de 100V.Le stagiaire sera orienté sur l'utilisation de topologies de circuit résonnant visant à minimiser les contraintes de tension sur les éléments.Ce type de convertisseur répondrait au besoin d'alimentation des propulseurs ioniques utilisé dans l'aérospatiale en empilant une centaine de brique. Nous atteignions ainsi à partir d'une alimentation de bord TBT (28Vdc) une tension de sortie de plusieurs kVolts à une puissance proche du kWatt. Pour cela, il faudra mettre en œuvre le minimum de composant discret en utilisant de manières adéquates les composants en cours de développement dans les différents laboratoire du CEA, pour les éléments actifs et passifs.

Réalisation de démonstrateur utilisant la lithographie à multifaisceaux avec les technologies d'auto-assemblage.

DRT/LETI

Chimie - Chimie-physique

Grenoble

Région Rhône-Alpes (38)

6 mois

Ingénieur/Master

3361927

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : ludovic.lattard@ cea.fr

Le LETI, institut CEA Tech de Grenoble, travaille à la mise au point de techniques de lithographie à bas coût au sein de son service Patterning de la plateforme Silicium. L'une de ces techniques est le Direct Self Assembly (DSA) qui doit permettre d'atteindre des faibles dimensions variant entre 10 et 30nm. Une autre technologie est la lithographie à multifaisceaux développée conjointement par le CEA-LETI et la société Mapper Lithography. L'alliance de ces deux technologies peut donc permettre de développer des briques technologiques innovantes afin de répondre à des besoins de la microélectronique utilisant des nœuds technologiques en dessous de 10nm.Le but de ce stage consiste à utiliser des développements faits au sein de différents groupes et de les combiner pour réaliser un démonstrateur sur wafer de Silicium avant gravure. Le candidat devra donc définir en relation avec les différents groupes son plan d'expérience et les différentes caractérisations nécessaires. Le candidat devra montrer une bonne habilité pour des caractérisations claires et précises de ses résultats.Ce stage permettra au candidat de travailler dans le domaine des polymères utilisés pour l'auto-assemblage et dans le domaine de la physique pour l’interaction électron matière. Les qualités requises seront la capacité de travailler de façon transversale dans une structure matricielle avec différentes équipes ainsi que la faculté de travailler en autonomie.

Caractérisation de capteurs magnétiques MEMS

DCOS/SCMS/LCFC

Physique - Physique des matériaux

Grenoble

Région Rhône-Alpes (38)

6 mois

Ingénieur/Master

3361922

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : f.souchon@gmail.com

C'est grâce aux récents développements de la microélectronique que des nouvelles générations de capteurs alliant hautes performances, taille réduite et faible coût ont pu voir le jour et envahir notre quotidien dans tous les domaines : habitat, automobile, industrie, produits électroniques grand public. Dans ce contexte, le CEA-LETI propose un nouveau concept novateur appelé M&NEMS pour la réalisation de capteurs inertiels de type accéléromètres, magnétomètres et gyromètres. Ce concept combine les technologies MEMS et NEMS de manière à profiter de la grande force d'inertie générée par une masse MEMS et de la forte sensibilité de détection de jauges NEMS piézorésistives. Des démonstrateurs ont d'ores et déjà été réalisés et ont permis de démontrer la pertinence du concept M&NEMS. Le stage portera sur la caractérisation des magnétomètres qui ont été développés à partir de ce concept M&Nems, le stagiaire sera en particulier en charge d'étudier les performances de magnétomètres M&NEMS à force de Lorentz.Dans un premier temps, le stagiaire devra se familiariser avec le sujet en réalisant une étude bibliographique synthétique sur les magnétomètres MEMS (principe, performances, techniques de caractérisation, …), il s'attachera en particulier à pointer les spécificités des magnétomètres à force de Lorentz par rapport à des magnétomètres à aimants permanents (des magnétomètres reposant sur ces 2 principes ont été fabriqués avec le concept M&NEMS). Dans un second temps, le stagiaire se focalisera sur les moyens et protocoles de caractérisation des magnétomètres, il devra s'approprier les moyens de caractérisation disponibles au CEA-LETI et sera en charge de proposer et mettre en place les moyens et protocoles de test que ce soit au niveau wafer ou au niveau composants montés en boitier de manière à être capable d'établir les performances des magnétomètres. Le stagiaire devra ensuite appliquer ces protocoles de test sur les magnétomètres M&NEMS. Ce travail de caractérisation devra permettre d'établir les potentiels et limites des designs actuels de magnétomètres à force de Lorentz afin d'être en mesure de proposer des axes d'amélioration pour une nouvelle génération.

Imagerie gamma : développements pour l'optimisation d'une caméra gamma de seconde génération

LIST/DM2I/LCAE

Physique - Physique nucléaire

Saclay

Région parisienne (91)

6 mois

Ingénieur/Master

3361186

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : frederick.carrel@cea.fr

Le sujet de stage proposé ici correspond à des développements en lien avec la thématique de l'imagerie gamma. Ce travail de stage contribuera à faire évoluer une caméra gamma de seconde génération, baptisé GAMPIX et construite autour du détecteur pixellisé Timepix.Le premier axe de recherche structurant ce stage concernera l'évaluation des performances quantitatives d'algorithmes itératifs développés pour le système GAMPIX (algorithmes de type ML-EM ou MAP-EM). Des donnés spécifiques obtenues dans le cadre d'un projet de métrologie en collaboration avec le LNHB (Laboratoire National Henri Becquerel) serviront de base à l'évaluation des performances de ces algorithmes. L'objectif final étant d'évaluer la capacité du système GAMPIX à fournir un débit de dose fiable et à évaluer l'incertitude associée à cette valeur.Le deuxième axe du stage concernera l'évaluation des performances d'un nouveau détecteur pixellisé, développé dans le cadre de la collaboration Medipix et baptisé Timepix3. Ce détecteur présente des modes de fonctionnement susceptibles d'améliorer de manière notable les performances du système GAMPIX (amélioration notamment des performances spectrométriques, fonction avancée de datation, etc). La caractérisation des performances de ce détecteur et l'évaluation de son apport pour les futurs systèmes d'imagerie gamma constitueront le deuxième axe principal de ce stage. Le stage associera donc différentes composantes : expérimentations à l'aide de détecteurs pixellisés de dernière génération, aspects algorithmiques et analyse de données. Le candidat sera amené à évoluer dans un laboratoire pluridisciplinaire et travaillant en étroite collaboration avec les acteurs majeurs de l'industrie nucléaire. Ce sujet de stage est susceptible de déboucher sur une thèse en lien avec la thématique de l'imagerie gamma.

Interpolation de signaux pour la simulation rapide d’échos ultrasonores

LIST/DISC/LSMA

Electronique - Electricité - Traitement du signal

Saclay

Région parisienne (91)

6 mois

Ingénieur/Master

3361184

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : vincent.dorval@cea.fr

Localisé en région parisienne, sur le plateau de Saclay, le CEA LIST est un institut de recherche technologique sur les systèmes à logiciel prépondérant. Dans le domaine du Contrôle Non Destructif (CND), les thématiques de recherche au CEA LIST sont principalement la simulation et le traitement des données, et la conception d'instrumentations et de capteurs innovants. Les études portent sur les techniques ultrasonores, électromagnétiques (courant de Foucault) et rayon X. Dans ce cadre, le LIST développe la plate-forme CIVA (http://www-civa.cea.fr), logiciel de simulation des CND qui s'appuie sur les travaux de recherches menés au sein du département DISC.Le stage proposé s'inscrit dans le cadre de travaux portant sur la modélisation de contrôle par ultrasons. Les approches semi-analytiques proposées dans CIVA reposent sur le calcul d'intégrales à la surface des défauts. Dans ces certains cas, les quantités à intégrer sont des signaux. Ces signaux peuvent être vus comme des fonctions de transfert entre les capteurs et les défauts. Ils doivent être connus pour un ensemble de points de la surface du défaut, chaque point demandant aujourd'hui un nouveau calcul de propagation ultrasonore, potentiellement coûteux en temps. Il serait donc être intéressant de disposer d'outils permettant d'interpoler les signaux obtenus en plusieurs points du défaut pour obtenir les signaux en de nouveaux points de manière rapide. Cela pourrait permettre de limiter le nombre de calculs de propagation nécessaire et donc de réduire les temps de calcul.Ce stage portera sur l'étude, l'implémentation, et le test de méthodes d'interpolation de signaux. Une étude bibliographie des méthodes existantes, notamment dans le domaine de la sismologie, sera tout d'abord réalisée. Les méthodes prometteuses seront ensuite implémentées et testées pour des signaux générés lors de calculs CIVA. Une ou plusieurs méthodes seront finalement intégrées aux algorithmes de CIVA dans une version de développement afin d'évaluer les gains possibles en temps de calcul. L'utilisation de l'interpolation pour raffiner les maillages de manière adaptative pourra également être envisagée.L'étudiant intégrera l'équipe de modélisation du laboratoire et sera encadré par un ingénieur chercheur spécialisé dans le domaine de la simulation ultrasonore. Il devra avoir des connaissances en mathématiques, traitement du signal et en programmation (C++ et/ou Matlab), ainsi qu'un fort intérêt pour la modélisation de phénomènes physiques. Ce stage a une durée de 6 mois. Le stagiaire perçoit une gratification mensuelle brute variable selon le niveau de classification de sa formation. Par ailleurs le stagiaire peut bénéficier des facilités de transport du CEA.

Modélisation du bruit de structure ultrasonore : étude des phénomènes de diffusion double

LIST/DISC/LSMA

Physique - Acoustique

Saclay

Région parisienne (91)

6 mois

Ingénieur/Master

3361183

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : vincent.dorval@cea.fr

Localisé en région parisienne, sur le plateau de Saclay, le CEA LIST est un institut de recherche technologique sur les systèmes à logiciel prépondérant. Dans le domaine du Contrôle Non Destructif (CND), les thématiques de recherche au CEA LIST sont principalement la simulation et le traitement des données, et la conception d'instrumentations et de capteurs innovants. Les études portent sur les techniques ultrasonores, électromagnétiques (courant de Foucault) et rayon X. Dans ce cadre, le LIST développe la plate-forme CIVA (http://www-civa.cea.fr), logiciel de simulation des CND qui s'appuie sur les travaux de recherches menés au sein du département DISC.Le stage proposé s'inscrit dans le cadre de travaux portant sur la modélisation de contrôle par ultrasons. Lors de certains contrôles, des signaux dus aux interactions entre les ondes ultrasonores et la microstructure peuvent gêner la détection de défauts. Ces signaux sont appelés bruit de structure. Une distinction est souvent faite entre bruit dû à la diffusion simple et bruit dû à la diffusion multiple, selon le nombre de diffusions subies par les ondes avant leur retour au capteur. Des approches distinctes pour la modélisation de chacun des types de diffusion ont été développées, notamment par le CEA LIST. Un outil permettant de simuler les phénomènes de diffusion simple est disponible dans la version actuelle de CIVA.Ce stage vise à améliorer cet outil. Des travaux récents ont suggéré que, dans certains cas, une modification du modèle sur lequel il se base pourrait permettre d'améliorer les résultats de manière significative. Des phénomènes de diffusion double, difficiles à distinguer de la diffusion simple, pourraient être inclus dans la simulation et améliorer la prédiction du bruit de structure.La première partie du stage consistera à évaluer l'apport de la prise en compte de la diffusion double. Cette étude s'appuiera sur de la bibliographie et sur les outils de simulation disponibles au laboratoire. Lors de la deuxième partie, des coefficients permettant de prendre en compte ces contributions seront implémentés dans le logiciel CIVA. Des comparaisons seront réalisées afin de vérifier que les résultats obtenus sont bien ceux attendus. En fonction du temps disponible, d'autres possibilités d'amélioration pourront être étudiées.L'étudiant intégrera l'équipe de modélisation du laboratoire et sera encadré par un ingénieur chercheur spécialisé dans le domaine de la simulation ultrasonore. Il devra avoir des connaissances en élastodynamique ou acoustique et en programmation (C++ et/ou Matlab), ainsi qu'un fort intérêt pour la modélisation de phénomènes physiques. Ce stage a une durée de 6 mois. Le stagiaire perçoit une gratification mensuelle brute variable selon le niveau de classification de sa formation. Par ailleurs le stagiaire peut bénéficier des facilités de transport du CEA.

Développement d’une méthodologie d’analyse combinée pour l’imagerie haute résolution de couches polymères auto-organisées

DTSI/SCMC

Physique - Mesures physiques

Grenoble

Région Rhône-Alpes (38)

6 mois

Ingénieur/Master

3361182

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : nicolas.chevalier@cea.fr

Cadre de la collaboration et contexte:La Plate-Forme de Nano-Caractérisation (PFNC) (http://www.minatec.org ; http://www.leti.fr) , un outil unique en Europe porté par trois instituts du CEA-Grenoble (Leti, Liten, Inac) , a pour vocation de développer de nouvelles techniques de caractérisation pour les micro et nanotechnologies, les nanomatériaux, les matériaux pour l'énergie… Avec la miniaturisation continue et la complexité croissante des dispositifs, de nouvelles approches, comme l'analyse combinée de techniques, émergent ces dernières années. Dans ce contexte, nous nous intéressons à la complémentarité de deux techniques de caractérisation: la microscopie à force atomique (AFM) et l'imagerie par faisceau d'ions (Tof-SIMS) dans une optique d'imagerie chimique 3D à haute résolution de systèmes hétérogènes à l'échelle nanométrique. Travail demandé :Dans le cadre de cette approche analytique combinée, l'étudiant(e) se focalisera sur l'imagerie chimique 3D par Tof-SIMS et mécanique par AFM (PeakForce) de couches polymères auto-organisées. Sur ce type d'échantillon structuré à l'échelle nanométrique, l'abrasion est très souvent inhomogène ce qui conduit à une mauvaise reconstruction. Le premier objectif sera d'optimiser et fiabiliser la méthodologie de mesures entre l'AFM et le Tof-SIMS sur une même zone d'analyse : transfert de l'échantillon, repositionnement, temps d'acquisition,… L'étudiant(e) traitera le jeu de données afin d'extraire la topographie, la composition chimique et les propriétés mécaniques. On s'intéressera particulièrement à quantifier les variations de taux d'abrasion par le biais des informations topographiques. Une poursuite en thèse permettra d'approfondir cette méthodologie analytique dans le but de fusionner les données pour une reconstruction 3D optimale. Ce sujet s'adresse à un(e) candidat(e) motivé(e) par le travail expérimental et l'analyse de données, et souhaitant poursuivre le sujet par une thèse. Une bonne connaissance en physique des surfaces est souhaitable. L'étudiant(e) développera aussi des compétences transverses (travail en équipe, expression orale, pratique de l'anglais).

Optimisation de procédés de Gravure isotrope SiGe et Si pour technologies stacked Nanowire

DTSI/SPAT/LGRA

Matériaux - Sciences et technologie des matériaux

Grenoble

Région Rhône-Alpes (38)

Ingénieur/Master

3361173

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : alain.campo@cea.fr

Les technologies les plus avancées du CMOS (< 14nm) proposent des architectures innovantes de type FINFET ou l’intégration de nouveaux matériaux semiconducteur comme le SiGe hétéroépitaxié sur silicium devient incontournable en raison de ses propriétés de mobilités supérieures au Si pour les porteurs de charges. La couche de SiGe épitaxiée est utilisée notamment pour la formation du canal conducteur du transistor et doit se réaliser par retrait sélectif du Si versus le SiGe. Le LETI développe actuellement un procédé de gravure par plasma isotrope qui consiste à retirer de façon très sélective le film de Si par rapport à l’alliage SixGe1-x. Le stage portera sur l’impact de la préparation de surface préalable à l’attaque latérale et l’identification de la meilleure chimie de plasma en terme de sélectivité visant à ce retrait ultra sélectif du matériau silicium versus SiGe. Travail demandé (13 lignes maximum):Une première partie du stage consistera à caractériser l’état de surface des matériaux Si et Si1-xGex ayant subi différents traitement de surface (wet cleaning ou par plasma) préalable à la gravure isotrope sélective de retrait du Si versus Si1-xGex. En lien avec ces différents prétraitements, le travail consistera ensuite à évaluer les différentes chimies disponibles sur nos équipements de gravure par plasma (µ-onde , ICP, CCP) pour dégager celles qui présentent les meilleurs tendances en terme de sélectivité entre les matériaux Si et Si1-xGex. L’utilisation d’un plan d’expériences comportant les facteurs propres à chaque chambre de traitement devra permettre l’optimisation des conditions d’utilisation de chaque chimie sélectionnée ; cette étude sera réalisée sur matériaux pleine plaque et/ou microstructures patternées comportant les empilements de type hétérostructures –(Si/SiGe1-x/Si)- . Les critères de sortie des plans d’expérience comprendront le profil en coupe de la structure ayant subi l’attaque latérale du matériau considéré (Si ou SiGe), les vitesses de gravure et la sélectivités des matériaux Si versus Si1-xGex, mais aussi d’autres matériaux potentiellement présents tels que le nitrure de silicium ou bien encore l’oxyde de silicium. Plusieurs moyens de caractérisation tels que la spectroscopie infrarouge, le SIMS, le XPS , seront utiliser pour aider à la compréhension des effets physico-chimiques sur la surface des matériaux exposés Si et Si1-xGeX, intervenant lors du prétraitement et du procédé de gravure latérale, et pouvant expliquer les tendances sur les sélectivités obtenues.

Approche dirigée par les modèles pour le développement d'applications orientées services

DILS/LISE

Informatique - Génie logiciel

Saclay

Région parisienne (91)

4 à 6 mois

Ingénieur/Master

3361167

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : saadia.dhouib@cea.fr

L'architecture dirigée par les modèles ou MDA (Model Driven Architecture) est une démarche répandue pour gérer la complexité des systèmes distribués. Elle se base sur deux principes très importants dans le développement logiciel : l'abstraction et l'automatisation.L'abstraction permet de raisonner à un niveau où on exclut certains détails du système. L'idée de base est de représenter un système en utilisant un ou plusieurs modèles, afin d'en exprimer la structure et le comportement. L'automatisation consiste à exploiter ces modèles de manière outillée, pour la génération et le déploiement de ces systèmes, afin de limiter les risques d'erreurs et pour réduire les coûts de développement.Ce stage a pour objectif de développer et de tester un outillage informatique qui implémente une démarche d'ingénierie dirigée par les modèles, pour réduire l'écart entre les phases de conception, de développement (codage) et de déploiement de services Web. Cet outil sera développé sous la forme d'un plugin Eclipse et intégré à l'outil de modélisation Papyrus [1]. Le sujet proposé s'inscrit dans le cadre d'une thèse au sein de l'équipe LISE (Laboratoire d'Ingénierie dirigée par les modèles pour les Systèmes Embarqués) du LIST/DILS au CEA SACLAY NANO-INNOV. Les taches de ce sujet de stage sont les suivantes :1- Familiarisation avec l'environnement de modélisation SoaML [2] et l'environnement de développement des web service et de composition de services BPEL [3]. 2- Conception et développement d'un générateur de code SoaML vers services Web. Le générateur permettra la génération des éléments suivants: (1) les services fonctionnels (WSDL, XSD) à partir de l'architecture du système (les participants et les interfaces de services), (2) les compositions de services (BPEL) à partir des chorégraphies SoaML. L'outil de développement du générateur de code sera basé sur QVTo et Xtend2.3- Validation du générateur de code sur une application logicielle qui sera modélisée dans SoaML et déployée automatiquement sur des Serveurs web.[1] http://eclipse.org/papyrus/[2] Object Management Group, “Service oriented architecture modelinglanguage (soaml),” 2012, http://www.omg.org/spec/SoaML/[3] http://docs.oasis-open.org/wsbpel/2.0/OS/wsbpel-v2.0-OS.html

Approche dirigée par les modèles pour le développement d'applications orientées services

DILS/LISE

Informatique - Génie logiciel

Saclay

Région parisienne (91)

4 à 6 mois

Ingénieur/Master

3361166

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : saadia.dhouib@cea.fr

L'architecture dirigée par les modèles ou MDA (Model Driven Architecture) est une démarche répandue pour gérer la complexité des systèmes distribués. Elle se base sur deux principes très importants dans le développement logiciel : l'abstraction et l'automatisation.L'abstraction permet de raisonner à un niveau où on exclut certains détails du système. L'idée de base est de représenter un système en utilisant un ou plusieurs modèles, afin d'en exprimer la structure et le comportement. L'automatisation consiste à exploiter ces modèles de manière outillée, pour la génération et le déploiement de ces systèmes, afin de limiter les risques d'erreurs et pour réduire les coûts de développement.Ce stage a pour objectif de développer et de tester un outillage informatique qui implémente une démarche d'ingénierie dirigée par les modèles, pour réduire l'écart entre les phases de conception, de développement (codage) et de déploiement de services Web. Cet outil sera développé sous la forme d'un plugin Eclipse et intégré à l'outil de modélisation Papyrus [1]. Le sujet proposé s'inscrit dans le cadre d'une thèse au sein de l'équipe LISE (Laboratoire d'Ingénierie dirigée par les modèles pour les Systèmes Embarqués) du LIST/DILS au CEA SACLAY NANO-INNOV. Les taches de ce sujet de stage sont les suivantes :1- Familiarisation avec l'environnement de modélisation SoaML [2] et l'environnement de développement des web service et de composition de services BPEL [3]. 2- Conception et développement d'un générateur de code SoaML vers services Web. Le générateur permettra la génération des éléments suivants: (1) les services fonctionnels (WSDL, XSD) à partir de l'architecture du système (les participants et les interfaces de services), (2) les compositions de services (BPEL) à partir des chorégraphies SoaML. L'outil de développement du générateur de code sera basé sur QVTo et Xtend2.3- Validation du générateur de code sur une application logicielle qui sera modélisée dans SoaML et déployée automatiquement sur des Serveurs web.[1] http://eclipse.org/papyrus/[2] Object Management Group, “Service oriented architecture modelinglanguage (soaml),” 2012, http://www.omg.org/spec/SoaML/[3] http://docs.oasis-open.org/wsbpel/2.0/OS/wsbpel-v2.0-OS.html

Mise au point d’un procédé de transfert de circuits sur un substrat flexible.

DTSI/SSURF/LSJ

Matériaux - Matériaux

Grenoble

Région Rhône-Alpes (38)

6 mois

Ingénieur/Master

3361164

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : pierre.montmeat@cea.fr

Depuis une vingtaine d'année, l'électronique sur support souple connait un essor remarquable. Les applications sont variées : photovoltaïque, diodes organiques, capteurs biologiques pour les mesures in vivo, etc…Bien souvent, les dispositifs électroniques sur substrat souple de type organique sont construits pas à pas à partir du substrat flexible. Dans le cadre du stage, le CEA - LETI souhaite explorer une voie différente. Il s'agit de transférer le circuit actif déjà réalisé en technologie semi-conducteur classique (type CMOS silicium) sur le substrat flexible. Le stage va consister à mettre au point un procédé de transfert de film fin inorganique de quelques centaines de nanomètres sur un substrat souple organique. Dans un premier temps, on verra dans quelles mesures il est possible de transférer un film fin de silicium sans circuit actif sur un adhésif polymère. Le stagiaire devra mettre en œuvre des techniques de collage polymère ou moléculaire de façon à réaliser les étapes d'amincissement puis les transferts successifs des films fins. La sélection du matériau receveur (l'adhésif polymère) fera l'objet d'une attention particulière : on évaluera différents types de polymères en fonction de leurs propriétés d'élasticité et d'adhérence notamment. Un travail important de caractérisation des matériaux est également à envisager : morphologie, imagerie IR ou acoustique, DRX et XPS. Les travaux seront réalisés dans le cadre de la salle blanche du CEA-LETI.Le stage requiert des compétences en matériaux, procédés ou physico-chimie.

Développement de solutions de nettoyage après aplanissement mécano-chimique pour composants de microélectronique avancé

DTSI/SSURF/LSJ

Matériaux - Matériaux

Grenoble

Région Rhône-Alpes (38)

6 mois

Ingénieur/Master

3361163

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : cedric.perrot@cea.fr

Cadre de la collaboration et contexte :En créant l'innovation et en la transférant vers l'industrie, le Leti est un pont entre la recherche et la production des nanotechnologies. Ses 8,500m² de salle blanche de dernière génération permettent le traitement de plaquettes de 200 et 300mm pour développer des solutions en nanoélectronique pour des applications allant du spatial aux objets communicants. Dans ce contexte, un des principaux axes de recherche sur lequel se concentre le Leti est la réduction de la taille des composants tout en augmentant les fonctionnalités et les performances. Dans cette approche, un procédé critique est l'aplanissement mécano-chimique (CMP). Afin de développer des procédés CMP performants pour les technologies avancées, une attention particulière doit être accordée au nettoyage post-CMP. Dans ce cadre, un équipement industriel de polissage de dernière génération vient d'être installé dans la salle blanche du Leti avec un nouveau module de nettoyage. Travail demandé :Le stage a pour objectif d'étudier l'impact des paramètres du procédé de nettoyage sur la qualité des surfaces aplanies et de mettre en évidence les mécanismes d'interaction entre les défauts de polissage et les surfaces des matériaux étudiés.Durant le stage, l'étudiant sera formé sur l'équipement de polissage et aux différents procédés CMP. Il sera amené à :· Effectuer des études comparatives de solutions chimiques de nettoyage pour la préparation de surface avant collage direct associé à des technologies d'empilement de composant.· Optimiser les paramètres procédés du nouvel équipement de polissage ainsi que ses nouveaux modules de nettoyage. Le travail s'effectuera sur des composants industriels. Le candidat devra avoir une formation orientée matériaux et sera amené à collaborer avec du personnel de différents groupes.

Tomographie électronique analytique à l’échelle nanométrique, application aux micro et nanotechnologies

LETI/DTSI/SCMC

Matériaux - Sciences et technologie des matériaux

Grenoble

Région Rhône-Alpes (38)

6 mois

Ingénieur/Master

3361162

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : zineb.saghi@cea.fr

Cadre de la collaboration et contexte :Au sein de CEA-Tech, la Direction de la recherche technologique du CEA, l'Institut LETI créé de l'innovation et la transfère à l'industrie ; il fait ainsi le lien entre la recherche fondamentale et la production de micro et nanotechnologies dans le but d'améliorer la qualité de vie de chacun. Fort d'un portefeuille de 2.800 brevets, le Leti façonne des solutions avancées pour améliorer la compétitivité de ses partenaires industriels: grands groupes, PME ou startups. A ce jour, 54 startups ont été créées. Ses 8,500m² de salle blanche de dernière génération permettent le traitement de plaquettes de 200 et 300mm pour développer des solutions en micro et nanoélectronique pour des applications allant du spatial aux objets communicants. Localisé à Grenoble en Isère, le Leti compte plus de 1 800 chercheurs et a des bureaux dans la Silicon Valley (US) et à Tokyo (JP). Dans ce cadre, l'équipe LETI de la plateforme de nanocaractérisation (PFNC) a pour vocation de développer de nouvelles techniques de caractérisation et de réaliser les caractérisations nécessaires à l'avancement des programmes du LETI et de ses partenaires. Une des techniques phares dont dispose la PFNC est la microscopie électronique en transmission (TEM), seule technique permettant d'observer les nanomatériaux et composants jusqu'à l'échelle atomique. La mise en service récente du microscope Titan Themis de FEI, aux performances analytiques à l'état de l'art mondial, permet aujourd'hui d'envisager l'analyse chimique en 3 dimensions à l'échelle nanométrique.Travail demandé (13 lignes maximum):L'information « chimique » en 3 dimensions est obtenue en faisant tourner un échantillon, préparé grâce à un faisceau d'ions focalisés sous la forme d'une aiguille de quelques dizaines de nm de diamètre, sous le faisceau d'électrons du TEM et en recueillant le signal EDX ou EELS pour chaque pixel de la zone balayée : il est alors possible de reconstruire le volume analysé en 3 dimensions.De premiers essais de tomographie analytique prometteurs ont été obtenus "manuellement", l'objectif consiste maintenant en la programmation du microscope pour l'automatisation de l'acquisition de séries tiltées de cartographies chimiques. Le traitement informatique plus systématique de ces importants volumes de données sera abordée en deuxième partie de stage en s'appuyant sur les travaux des thèses en tomographie électronique en mode imagerie déjà effectuées sur la PFNC.

Passivation d'interface de GaN pour application puissance et optique

DTSI/SDEP/LDJ

Matériaux - Matériaux

Grenoble

Région Rhône-Alpes (38)

6 mois

Ingénieur/Master

3361161

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : helen.grampeix@cea.fr

Le CEA-LETI travaille actuellement sur des dispositifs électroniques de puissance utilisés notamment dans les véhicules électriques. Les transistors à base de GaN doivent supporter de fortes tensions ainsi que des températures élevées, et fonctionner sans générer de courants de fuite parasites. Les couches de passivation requises pour isoler électriquement le GaN deviennent ainsi particulièrement critiques. L'état de l'art actuel privilégie le dépôt d'alumine Al2O3 par ALD (Atomic Layer Deposition), mais les traitements thermiques ultérieurs de la couche sont susceptibles d'amener des interactions avec le GaN et ainsi de modifier ou dégrader les propriétés électriques de l'interface isolant semi-conducteur. L'objectif de ce stage est d'optimiser les conditions de dépôt de couches d'isolation alternatives, comme des matériaux à base de SiO2 ou SiN déposés par voie PEALD, 1) Ce travail propose de faire dans un premier temps notre propre expertise de l'effet des différents procédés de dépôt d'alumine et de traitement thermique sur l'évolution de l'interface GaN/Alumine et de le comparer à de nouveaux procédés introduisant des passivations PEALD de type SiO2 puis SiN. 2) Les travaux seront couplés principalement avec des études de type XPS des interfaces (voire SIMS et TEM) en relation avec les équipes concernées, afin de caractériser le comportement physicochimique des surfaces de GaN en présence de ces passivations et recuits (formation ou non d'oxyde de gallium, silicates, diffusion d'espèces). 3) Les variantes significatives seront sélectionnées pour intégration sur lots électriques qui permettront de valider la qualité électrique des interfaces ainsi réalisés (notamment en termes de pièges électriquement actifs à l'interface, et le cas échéant, d'améliorer les procédés en vue de la réduction de la densité de ces pièges)

Étude et comparaison de mécanismes de tolérance aux fautes pour une architecture multiprocesseur/multicoeur

LIST/DACLE/SCSN/LCE

Electronique - Electricité - Electronique numérique

Saclay

Région parisienne (91)

6 mois

Ingénieur/Master

3361158

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : thomas.peyret@cea.fr

Le Commissariat à l'Energie Atomique et aux Energies Alternatives (CEA) est un acteur majeur en matière de recherche, de développement et d'innovation. Cet organisme de recherche technologique intervient dans trois grands domaines : l'énergie, les technologies pour l'information et la santé et la défense. Reconnu comme un expert dans ses domaines de compétences, le CEA est pleinement inséré dans l'espace européen de la recherche et exerce une présence croissante au niveau international. Situé en île de France sud (Saclay), le Laboratoire d'Intégration des Systèmes et des Technologies (LIST) a notamment pour mission de contribuer au transfert de technologies et de favoriser l'innovation dans le domaine des systèmes de calcul parallèles.Avec la miniaturisation des technologies de réalisation et l'augmentation du nombre de transistors, les circuits numériques sont de plus en plus sujets à l'apparition de fautes. Elles peuvent être dues au procédé de fabrication, provenir de l'environnement (par exemple les rayonnements neutroniques/gamma, mais aussi des rayonnements cosmiques, la chaleur, ...) ou bien de l'utilisation même du circuit (vieillissement, électro-migration,…). Ces fautes peuvent entrainer des résultats erronés qui, selon le contexte d'utilisation, peuvent avoir des conséquences plus ou moins importantes. La tolérance aux fautes n'a d'abord concerné que quelques niches d'utilisation comme le spatial ou le militaire. Cependant, avec la démocratisation de l'utilisation des circuits numériques dans les appareils du quotidien plus ou moins critiques, la gestion des fautes est devenue nécessaire pour assurer le bon fonctionnement d'appareils (calculateurs de voiture) et/ou la qualité de service. Les technologies de fabrication permettant de se prémunir des fautes n'étant pas forcément accessibles à un coût compatible avec les contraintes produits, il est souvent nécessaire d'appliquer des méthodes logicielles et/ou architecturales pour implémenter cette tolérance. L'objectif du stage est d'implémenter et comparer au moins deux méthodes différentes de tolérance aux fautes sur une architecture multiprocesseur et multicoeur développée au laboratoire. Ces méthodes seront choisies après une prise de connaissance de l'état de l'art par le stagiaire. L'implémentation sera validée au travers de tests unitaires et de simulations au niveau RTL (en utilisant par exemple ModelSim) pouvant aller jusqu'à l'injection de fautes. Une validation sur FPGA pourra éventuellement être réalisée. Ce stage permettra au candidat d'approfondir ses connaissances sur la conception, la simulation et la validation de systèmes complexes ainsi que les langages de description d'architectures numériques haut niveau.

Évaluation des limites de la gravure humide pour la réalisation de connexions électriques micrométriques entre circuits intégrés.

DTSI/SSURF/LSJ

Chimie - Chimie-physique

Grenoble

Région Rhône-Alpes (38)

4 à 6 mois

Ingénieur/Master

3361157

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : laurence.gabette@cea.fr

Cadre de la collaboration et contexte:Au sein de CEA-Tech, la Direction de la recherche technologique du CEA, l'Institut Leti crée de l'innovation et la transfère à l'industrie : il fait ainsi le lien entre la recherche fondamentale et la production de micro et nanotechnologies. Parmi ces technologies, la technologie 3D vise à intégrer des fonctionnalités diverses sur une même puce, ce qui conduit à développer des procédés permettant aux composants d'être superposer et donc de minimiser leur encombrement. Le stage s'intéresse particulièrement à un type d'interconnexion sous forme de piliers micrométriques à base de Cuivre nommés communément Copper pillars. Leur réalisation nécessite un procédé critique de gravure en solution. Diminuer le diamètre des pillars (<10µm) tout en augmentant leur densité, n'est possible que par une optimisation du procédé isotropique de gravure par voie humide . La réalisation des travaux fera appel aux équipements industriels disponibles sur la ligne pilote du LETI et travaillant sur substrat de Si de diamètre 300mm. Travail demandé:Les objectifs de ce stage sont (i) l'optimisation du couple gravure humide / assemblage technologique et (ii) l'identification des tailles minimales de Cu Pillars atteignables. Les premiers assemblages technologiques sur plaques d'études seront réalisés en avance de phase. Ils présenteront des variations sur la composition des Piliers (assemblage Cu, Ni, Au et/ou SnAg), la taille et la densité des motifs.Le stagiaire, après s'être familiarisé avec le processus de création des interconnections, sera formé sur l'équipement industriel de gravure humide, participera à la mise en place des expériences (réflexion sur chimies à utiliser, test de prétraitement avant gravure, paramètres de procédés pertinents…), gérera les gravures et les caractérisations associées (observation au microscope optique, au microscope électronique à balayage, mesures des hauteurs et des diamètres de pillars par interférométrie optique, mesures de résistivité, pesée…). Ce travail permettra de définir et quantifier les différents paramètres impactant la réalisation des Pillars, de tenter de définir des règles de dessin, et de réfléchir à des voies d'amélioration.

Etude de la mise en œuvre d’un environnement de co-émulation générique basé sur FPGA

LIST/DACLE/LCE

Electronique - Electricité - Electronique embarquée

Saclay

Région parisienne (91)

6 mois

Ingénieur/Master

3361156

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : caaliph.andriamisaina@cea.fr

Avec l'augmentation de la complexité des systèmes sur puces (SoC), 70% des efforts de conception sont passés dans la phase de vérification. Cette phase de vérification s'effectue généralement à l'aide de logiciels de simulation tels que Modelsim, VCS, … Cependant, ces logiciels de simulation sont trop lents et ne peuvent pas suivre l'augmentation de la complexité des SoC. L'émulation est une alternative qui a pris de la place dans le flot de vérification offrant des fréquences de simulation largement supérieures aux logiciels de simulation, mais avec des coûts importants. Les émulateurs permettent de simuler des circuits complexes à des fréquences de quelques centaines de KHz voire plus d'1MHz. Ces fréquences restent limitées pour exécuter du logiciel et des milliards de cycle d'opérations logicielles tout en utilisant les interfaces et l'environnement réel des applications futures. Le prototypage rapide sur FPGA est une alternative viable pour répondre aux challenges décrits précédemment car il permet d'atteindre plusieurs MHz de fréquence de simulation. Cependant, le prototypage sur FPGA est limité en visibilité pour permettre une analyse détaillée de l'exécution. Ainsi, la co-émulation, basée sur un couplage entre un simulateur rapide (décrit au niveau transactionnel) s'exécutant sur un PC et une plate-forme FPGA intégrant des moniteurs, permet de pallier à cette limite de visibilité tout en gardant la rapidité de simulation.L'objectif du stage est dans un premier temps, de faire une étude bibliographique et qualitative des différentes méthodes de communication utilisées dans la co-émulation. Cet état de l'art a pour but d'identifier les différentes couches de communication utilisées entre un simulateur et une plate-forme FPGA.La seconde étape consiste à coupler un simulateur décrit en systemC et une plateforme d'évaluation FPGA VC707 de Xilinx. Pour ce couplage, il est nécessaire de développer les couches de communications identifiées lors de l'étude bibliographique. Ce stage permettra au candidat d'approfondir ses compétences en méthodologie de conception des SoC et en développement sur FPGA.

Régularisation d’images d’orientations cristallines utilisées pour la simulation de contrôles ultrasonores de soudures

LIST/DISC/LSMA

Mathématiques - Analyse numérique

Saclay

Région parisienne (91)

Ingénieur/Master

3361150

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : ekaterina.iakovleva@cea.fr

Le CEA LIST mène des activités de recherche et développement dans le domaine du contrôle non destructif (CND) qui consiste à caractériser l'état d'intégrité de structures industrielles sans les dégrader. Parallèlement à la conception de capteurs innovants et au développement de nouvelles méthodes de contrôles, le LIST développe la plate-forme CIVA (http://www-civa.cea.fr) logiciel de simulation de CND qui s'appuie sur les travaux de recherches menés au laboratoire en modélisation RX, électromagnétique et ultrasonore. Des outils de simulation de contrôle non destructif de soudures sont en cours de développement. La soudure pouvant être décrite comme un milieu anisotrope d'orientation cristalline variable, des algorithmes de tracés de rayons en milieux inhomogène sont utilisés. Ils sont basés sur la résolution d'un système différentiel non-linéaire qui permet d'obtenir la trajectoire des rayons. Ces algorithmes prennent comme données d'entrée l'orientation cristalline à n'importe quelle position de la soudure, cette dernière est obtenue par interpolation de type B-spline (bi ou tri)cubique à partir d'une cartographie d'orientations cristallines à 2 ou 3 dimensions respectivement. Cependant, en pratique, ces cartographies peuvent présenter de très fortes variations des orientations cristallines, ce qui les rend incompatibles avec des modèles rayons. L'objectif du stage est de définir une méthode de lissage de la cartographie d'orientations cristallines à 2 et 3 dimensions afin de réduire les irrégularités et singularités présentent dans la description. Cette technique de lissage sera basée sur les fonctions splines lissantes dont le but, à l'origine, est d'approcher un ensemble de points par une fonction continue plutôt que d'interpoler exactement ces points. L'influence de la description de la soudure sera étudiée à travers le nouveau schéma de lissage proposée. Le stage comportera à la fois un volet théorique (bibliographie, collecte, analyse et étude des méthodes de lissage de la description du sous-sol terrestre utilisées en géophysique) et un volet algorithmique et requiert un goût prononcé pour le traitement d'image et analyse numérique. L'étudiant intégrera l'équipe de modélisation du laboratoire et sera encadré par un ingénieur chercheur spécialisé dans le domaine de la simulation ultrasonore. Ce stage d'une durée de 6 mois peut déboucher, le cas échéant, sur une proposition de thèse. Le stagiaire perçoit une gratification mensuelle. Par ailleurs le stagiaire peut bénéficier des facilités de transport du CEA.

Vérification d'un micro­noyau sécurisé d'hyperviseur

DRT/LIST/DILS/LSL

Informatique - Informatique

Saclay

Région parisienne (91)

4-6 mois

Ingénieur/Master

3360473

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : Nikolai.Kosmatov@cea.fr

Cadre Le CEA LIST est un centre de recherche technologique sur les systèmes à logiciel prépondérant qui mène ses recherches en partenariat avec les grands acteurs industriels du nucléaire, de l’automobile, de l’aéronautique, de la défense et du médical pour étudier et développer des solutions innovantes adaptées à leurs besoins. Au sein du CEA LIST, le Laboratoire Sûreté des Logiciels (LSL), localisé à Palaiseau (Essonne), développe les outils d'aide à la validation et à la vérification de logiciels et de systèmes matériels/logiciels. L'un de ces outils, nommé Frama­C, permet de calculer les valeurs possibles des variables à chaque point de programme, trouver des menaces d'erreurs à l'exécution, prouver des propriétés du programme ou les vérifier à l'exécution, générer des cas de test, etc. Un micro­noyau sécurisé pour une solution d'hypervision dite « en aveugle » a été développé par un autre laboratoire du CEA LIST. Il garantit la confidentialité et l’intégrité des données des machines virtuelles. Notamment, l'hyperviseur en aveugle n'a pas accès à la partition mémoire réservée pour une machine virtuelle car seul le micro­noyau sécurisé possède un contrôle total de la mémoire. Objectifs Ce stage vise à vérifier des algorithmes du micro­noyau sécurisé à l'aide des méthodes formelles (preuve de programmes, analyse de valeurs), de vérification à l'exécution et de test structurel en utilisant la plate­forme Frama­C. Un des composants critiques à vérifier est lié à la gestion de la mémoire. Les algorithmes seront spécifiés et prouvés à l'aide des greffons de preuve de Frama­C. Des méthodes complémentaires (test, vérification à l'exécution) seront utilisées pour des fonctions qui ne seront pas entièrement prouvées. Ce stage permettra au stagiaire de découvrir divers outils de vérification de logiciels et les technologies utilisées, les appliquer à la vérification d'un cas d'étude réel, et d'acquérir ainsi des compétences de plus en plus demandées par les entreprises. Il existe des possibilités de continuer en thèse au CEA après le stage. Candidatures Bonnes connaissances en génie logiciel, un goût pour les mathématiques et la logique. Langage C, notions en architecture et systèmes d'exploitation souhaités. Capacité de travail en équipe. Les délais administratifs de recrutement au CEA étant de 2 à 3 mois minimum, merci de prendre contact le plus tôt possible. Encadrement : Nikolay Kosmatov Contact : nikolay.kosmatov@cea.fr Références [1] M, Aichouch and M. Ait Hmid. Towards an Implementation of a Blind Hypervisor. In : SEC2, https://sec2­2015.inria.fr/files/2015/06/aichouch­paper.pdf [2] F.Kirchner, N.Kosmatov, V.Prevosto, J.Signoles, B.Yakobowski: Frama­C ­ A Software Analysis Perspective. Formal Asp. Comput. 27(3): 573­-609 (2015) http://kosmatov.perso.sfr.fr/nikolai/publications/kirchner_kpsy_faoc_2015.pdf

Vérification d'un protocole de communication de réseau de capteurs à l'aide d'outils de vérification automatique

DRT/LIST/DILS/LSL

Informatique - Informatique

Saclay

Région parisienne (91)

4-6 mois

Ingénieur/Master

3360472

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : Nikolai.Kosmatov@cea.fr

Cadre Le CEA LIST est un centre de recherche technologique sur les systèmes à logiciel prépondérant qui mène ses recherches en partenariat avec les grands acteurs industriels du nucléaire, de l’automobile, de l’aéronautique, de la défense et du médical pour étudier et développer des solutions innovantes adaptées à leurs besoins. Au sein du CEA LIST, le Laboratoire de Sûreté des Logiciels (LSL), localisé à Saclay (Essonne), développe les outils d'aide à la validation et à la vérification de logiciels et de systèmes matériels/logiciels. L'un de ces outils, nommé Frama­C, permet de calculer les valeurs possibles des variables à chaque point de programme, trouver des menaces d'erreurs à l'exécution, prouver des propriétés du programme ou les vérifier à l'exécution, générer des cas de test, etc. Dans le cadre d'un projet collaboratif, le CEA LIST travaille sur l'implémentation et la validation de protocoles de réseaux de capteurs qui seront utilisés dans des domaines critiques (avionique, transport, etc.) Objectifs Ce stage vise à vérifier des logiciels embarqués dans un réseau de capteurs à l'aide des outils de vérification automatique. Dans un premier temps, il s'agira d'identifier et de spécifier des propriétés de sûreté et sécurité de fonctionnement, notamment, liées à la communication et diffusion de messages. Ces propriétés seront ensuite spécifiées dans le langage de spécification de la plate­forme Frama­C, incluant des preconditions, postconditions, assertions, etc. Ensuite, des outils de vérification seront appliqués pour vérifier les propriétés spécifiés et identifier des éventuelles erreurs. Les algorithmes seront spécifiés et ensuite prouvés à l'aide des greffons de preuve de Frama­ C. Le prototype développé au CEA LIST sera utilisé comme le point de départ des travaux. Les techniques de test ou vérification à l'exécution pourront être utilisées pour la validation des parties du code qui ne pourront pas être entièrement prouvées. Ce stage permettra au stagiaire de découvrir divers outils de vérification de logiciels et les technologies utilisées pour assurer la sûreté et la sécurité de logiciels, les appliquer à la vérification d'un cas d'étude réel, et d'acquérir ainsi des compétences de plus en plus demandées par les entreprises. Il existe des possibilités de continuer en thèse au CEA après le stage. Candidatures Des connaissances en génie logiciel, un goût pour les mathématiques et la logique. Bonnes connaissances du langage C, notions en protocoles de communication souhaitées. Capacité de travail en équipe. Les délais administratifs de recrutement au CEA étant de 2 à 3 mois minimum, merci de prendre contact le plus tôt possible. Encadrement : Nikolay Kosmatov Contact : nikolay.kosmatov@cea.fr Références : F.Kirchner, N.Kosmatov, V.Prevosto, J.Signoles, B.Yakobowski: Frama­C ­ A Software Analysis Perspective. Formal Asp. Comput. 27(3): 573­-609 (2015) http://kosmatov.perso.sfr.fr/nikolai/publications/kirchner_kpsy_faoc_2015.pdf

Extension d'une bibliothèque de simulation pour le monitoring de la mémoire

DRT/LIST/DILS/LSL

Informatique - Informatique

Saclay

Région parisienne (91)

5-6 mois

Ingénieur/Master

3360471

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : Nikolai.Kosmatov@cea.fr

Cadre Le CEA LIST est un centre de recherche technologique sur les systèmes à logiciel prépondérant qui mène ses recherches en partenariat avec les grands acteurs industriels du nucléaire, de l’automobile, de l’aéronautique, de la défense et du médical pour étudier et développer des solutions innovantes adaptées à leurs besoins. Au sein du CEA LIST, le Laboratoire Sûreté des Logiciels (LSL), localisé à Palaiseau (Essonne), développe les outils d'aide à la validation et à la vérification de logiciels et de systèmes matériels/logiciels. L'un des nos outils, nommé Frama­C (http://frama­c.com), offre différents greffons pour l'analyse et la vérification de code C. Dans Frama­C, un programme C peut être annoté, c'est­à­dire, contenir des propriétés à vérifier exprimées par des annotations dans un langage de spécification formelle. Un des greffons de Frama­C, nommé E­ACSL, permet d'évaluer les annotations lors de l'exécution grâce à une instrumentation de code C, et de rapporter des échecs éventuels. Certaines de ces annotations portent sur des locations mémoires du programme (validité, initialisation, etc.). Un autre outil développé au LSL, UNISIM, offre une bibliothèque de simulation permettant de simuler sur un PC et de surveiller, à la manière des outils de débogage, l'exécution d'un code embarqué. La version actuelle de la bibliothèque ne surveille pas spécifiquement la validité et l'initialisation des blocs mémoires dans l'exécution du programme simulé. Objectifs La version existante du greffon E­ACSL effectue une instrumentation qui rajoute des variables et du code supplémentaires, ce qui n'est pas souhaitable dans un contexte très contraint du code embarqué. Dans le cadre d'un projet de développement d'un nouvel outil de monitoring et d'évaluation des annotations à l’exécution pour le code embarqué, ce stage vise à réaliser une extension de la bibliothèque de simulation d'UNISIM pour le monitoring avancé de la mémoire. La première étape du stage consistera à identifier des moments dans l'exécution simulée et des informations qui doivent être signalées à l'outil de monitoring « à distance » afin de pouvoir mettre à jour le statut de la mémoire (allocation et libération des blocs mémoires, initialisation etc.). Ensuite, il faudra réaliser le transfert de ces informations vers l'outil de monitoring qui devra maintenir un modèle mémoire à jour afin de pouvoir évaluer les annotations sur l'état de la mémoire. Enfin, des expérimentations seront effectuées pour évaluer la solution développée. Ce stage permettra au stagiaire de contribuer à la réalisation d'un outil de simulation et monitoring innovant, de l'évaluer sur des études de cas, et d'acquérir ainsi des compétences en simulation et vérification du code embarqué. Il existe des possibilités de continuer en thèse au CEA après le stage. Candidatures Bonne maîtrise des langages C et C++ et de la programmation bas niveau. Connaissances en débogage et communication entre programmes souhaitées. Capacité de travail en équipe. Les délais administratifs de recrutement au CEA étant de 2 à 3 mois minimum, merci de prendre contact le plus tôt possible. Encadrement : Nikolay Kosmatov, Gilles Mouchard, Julien Silgnoles. Contact : nikolay.kosmatov@cea.fr Référence : M. Delahaye, N. Kosmatov, and J. Signoles. Common specification language for static and dynamic analysis of C programs. In SAC’13, pages 1230–1235, 2013. http://kosmatov.perso.sfr.fr/nikolai/publications/delahaye_ks_sac_2013.pdf

Développement d'un outil de monitoring à base de simulation pour le code embarqué

DRT/LIST/DILS/LSL

Informatique - Informatique

Saclay

Région parisienne (91)

5-6 mois

Ingénieur/Master

3360470

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : Nikolai.Kosmatov@cea.fr

Cadre Le CEA LIST est un centre de recherche technologique sur les systèmes à logiciel prépondérant qui mène ses recherches en partenariat avec les grands acteurs industriels du nucléaire, de l’automobile, de l’aéronautique, de la défense et du médical pour étudier et développer des solutions innovantes adaptées à leurs besoins. Au sein du CEA LIST, le Laboratoire Sûreté des Logiciels (LSL), localisé à Palaiseau (Essonne), développe les outils d'aide à la validation et à la vérification de logiciels et de systèmes matériels/logiciels. L'un des nos outils, nommé Frama­C (http://frama­c.com), offre différents greffons pour l'analyse et la vérification de code C. Dans Frama­C, un programme C peut être annoté, c'est­à­dire, contenir des propriétés à vérifier exprimées par des annotations dans un langage de spécification formelle. Un des greffons de Frama­C, nommé E­ACSL, permet d'évaluer les annotations lors de l'exécution grâce à une instrumentation de code C, et de rapporter des échecs éventuels. Un autre outil développé au LSL, UNISIM, offre une bibliothèque de simulation permettant de simuler sur un PC et de surveiller, à la manière des outils de débogage, l'exécution d'un code embarqué. Objectifs La version existante du greffon E­ACSL effectue une instrumentation du programme C qui rajoute des variables et du code supplémentaires, ce qui n'est pas souhaitable dans un contexte contraint du code embarqué. Ce stage vise à développer un nouvel outil de monitoring et d'évaluation des annotations à l’exécution adapté aux contraintes du code embarqué. Il sera basé sur la simulation du code non­instrumenté à l'aide de la bibliothèque de simulation d'UNISIM. La première étape du stage consistera à concevoir un protocole de communication avec une bibliothèque de simulation afin de pouvoir demander et transmettre les informations nécessaires pour évaluer les annotations (e.g. les valeurs des variables du programme). Ensuite, il faudra développer (en OCAML, dans un greffon de Frama­C) un outil de monitoring « à distance » qui fera des requêtes pour demander des informations nécessaires sur l'exécution simulée en utilisant le protocole défini, et réalisera l'évaluation des annotations. La version existante de E­ACSL pourra servir d'un point de départ pour cette implantation. Enfin, cet outil sera expérimenté sur des exemples de code embarqué. Ce stage permettra au stagiaire de réaliser un outil de monitoring innovant, de l'appliquer à la vérification d'études de cas, et d'acquérir ainsi des compétences en vérification de code embarqué. Il existe des possibilités de continuer en thèse au CEA après le stage. Candidatures Bonne maîtrise des langages OCAML, C/C++. Connaissances en débogage et communication entre programmes souhaitées. Capacité de travail en équipe. Les délais administratifs de recrutement au CEA étant de 2 à 3 mois minimum, merci de prendre contact le plus tôt possible. Encadrement : Nikolay Kosmatov, Gilles Mouchard, Julien Silgnoles. Contact : nikolay.kosmatov@cea.fr Référence : M. Delahaye, N. Kosmatov, and J. Signoles. Common specification language for static and dynamic analysis of C programs. In SAC’13, pages 1230–1235, 2013. http://kosmatov.perso.sfr.fr/nikolai/publications/delahaye_ks_sac_2013.pdf

Optimisation des mesures dimensionnelles, à l’échelle nanométrique, pour des applications de lithographie avancée

DTSi/SPAT/LLIT

Matériaux - Sciences et technologie des matériaux

Grenoble

Région Rhône-Alpes (38)

6 mois

Ingénieur/Master

3360468

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : cyril.vannuffel@cea.fr

Le LETI, institut CEA Tech de Grenoble, travaille à la mise au point de techniques de lithographie à bas coût au sein de son service Patterning de la plateforme Silicium. L'une de ces techniques est le Direct Self Assembly (DSA) qui doit permettre d'atteindre des faibles dimensions variant entre 10 et 30nm. Pour améliorer ce procédé en vue d'un transfert sur une ligne Pilote, des développements en métrologie sont nécessaires afin d'arriver à mesurer ces faibles dimensions, la rugosité de flanc et les erreurs de placement entre le copolymère et son guide.Le but de ce stage consiste à développer les mesures sur un CD-SEM nouvellement acquis et de corréler ces informations avec celles obtenues par d'autres techniques telles que la microscopie électronique à balayage en coupe transverse et la microscopie à force atomique en 3 dimensions. Dans cette tâche, l'apport des nouveaux modes d'imagerie, de réduction de bruit et détecteurs sera quantifiée. Une méthodologie d'acquisition et d'analyse d'images sera à également développer afin d'obtenir des valeurs fiables en fonction des différents matériaux et structures utilisées. Une attention particulière sera apportée à l'optimisation de la reproductibilité de mesure, sa justesse et la résolution tout en tenant compte de la modification des matériaux sous faisceau d'électrons. Pour mener à bien ce travail, le candidat sera amené à de fréquents échanges avec les membres des équipes de métrologie pour la lithographie et de développement DSA.

Démonstration applicative d’une architecture neuronale innovante

LIST/DACLE/SCSN/LCE

Informatique - Architecture des ordinateurs

Saclay

Région parisienne (91)

6 mois

Ingénieur

3360466

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : alexandre.carbon@cea.fr

Le Commissariat à l'Energie Atomique et aux Energies Alternatives (CEA) est un acteur majeur en matière de recherche, de développement et d'innovation. Cet organisme de recherche technologique intervient dans trois grands domaines : l'énergie, les technologies pour l'information et la santé et la défense. Reconnu comme un expert dans ses domaines de compétences, le CEA est pleinement inséré dans l'espace européen de la recherche et exerce une présence croissante au niveau international. Situé en île de France sud (Saclay), le Laboratoire d'Intégration des Systèmes et des Technologies (LIST) a notamment pour mission de contribuer au transfert de technologies et de favoriser l'innovation dans le domaine des systèmes de calcul parallèles. L'émergence de nouveaux systèmes intelligents interagissant fortement entre eux et avec les utilisateurs (réseaux de capteurs, systèmes adaptatifs), a conduit à l'essor de nouvelles applications toujours plus connectées et fortement dépendantes de l'environnement dans lequel elles évoluent. Les chaînes de traitement neuronales, comme les Deep Neural Networks, sont une approche fortement utilisée aujourd'hui pour les applications de ce type. Cependant, leur forte complexité calculatoire et leur structure particulière ne permettent pas de satisfaire les contraintes en performances énergétiques attendues lors de leur portage sur les architectures existantes. Dans le cadre d'une collaboration industrielle, le CEA LIST a développé un accélérateur matériel dédié à ces chaînes neuronales. Cette architecture innovante est aujourd'hui intégrée au sein d'un système complet porté sur FPGA, ce qui a permis d'en valider le fonctionnement sur des premiers portages applicatifs. Ce stage se déroulera au sein de l'équipe ayant participé à la conception du processeur. Il sera l'occasion pour le candidat de se confronter aux problématiques de portage et à l'optimisation d'applications neuronales embarquées connaissant aujourd'hui un large essor industriel, et de participer à la valorisation d'une architecture dédiée à celles-ci. L'objectif proposé est de réaliser le déploiement d'une application complète de démonstration de l'architecture. Une première étape de prise en main consistera à porter une chaine neuronale de test et ses différents noyaux de calcul associés sur l'accélérateur. S'appuyant sur la connaissance acquise lors de ce premier portage, le candidat développera un ensemble d'outils visant à automatiser la génération du code des différents noyaux de calcul classiques des chaînes neuronales visées. Ceci permettra au candidat de porter une chaîne plus complexe sur l'accélérateur afin de réaliser une démonstration applicative complète sur un système réel, intégrant des phases d'acquisition des données et de traitement des résultats par un processeur hôte associé à l'accélérateur.

Développement d'algorithmes de cryptographie en GPU

DSIS/STCS/LSOC

Informatique - Génie logiciel

Grenoble

Région Rhône-Alpes (38)

6 mois

Ingénieur/Master

3359849

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : florian.pebay@cea.fr

Le laboratoire LSOC mène des activités de sécurité pour les objets connectés et l'internet des objets. Dans le cadre de cette activité, le laboratoire souhaite évaluer les performances des algorithmes cryptographiques embarqués dans les GPU. Le travail du stage consiste d'abord à sélectionner un ou plusieurs crypto-systèmes (AES, RSA ou ECC par exemple) comme candidat à l'implémentation sur GP-GPU. Les GPU permettant d'optimiser les calculs avec des architectures massivement parallèles, les algorithmes sélectionnés devront être compatibles avec cette approche. Dans un second temps le candidat portera et développera les algorithmes sélectionnés sur GPU en utilisant la plateforme d'abstraction matérielle OpenCL. Le candidat validera ses développements de manière fonctionnelle. Dans un dernier temps, le candidat réalisera une étude comparative des performances des algorithmes, notamment en termes de sécurité.

Implémentation de mécanismes de tolérance de fautes dans un simulateur d’architectures multi-processeur

DACLE/SCSN/LCE

Electronique - Electricité - Electronique embarquée

Saclay

Région parisienne (91)

6 mois

Ingénieur/Master

3359844

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : chiara.sandionigi@cea.fr

Le Commissariat à l'Energie Atomique et aux Energies Alternatives (CEA) est un acteur majeur en matière de recherche, de développement et d'innovation. Cet organisme de recherche technologique intervient dans trois grands domaines : l'énergie, les technologies pour l'information et la santé et la défense. Reconnu comme un expert dans ses domaines de compétences, le CEA est pleinement inséré dans l'espace européen de la recherche et exerce une présence croissante au niveau international. Situé en île de France sud (Saclay), le Laboratoire d'Intégration des Systèmes et des Technologies (LIST) a notamment pour mission de contribuer au transfert de technologies et de favoriser l'innovation dans le domaine des systèmes de calcul parallèles.Le stage proposé s'inscrit dans le domaine de fiabilité des systèmes embarqués. La fiabilité des systèmes est une contrainte majeure dans plusieurs domaines d'application (par exemple spatial, avionique, médical). Du fait de la réduction continue des dimensions des transistors, elle est par ailleurs devenue un problème de plus en plus important dans d'autres domaines prétendument moins sensibles comme l'électronique grand publique. Définir la meilleure stratégie de tolérance aux fautes est nécessaire depuis les premières phases de développement du système.Dans ce contexte, l'objectif du stage est d'extendre un simulateur d'architectures multi-processeur existant au sein du laboratoire pour la mise en place de mécanismes de tolérance de fautes dans les architectures simulées. Le framework envisagé met en œuvre des techniques de redondance spatiale à différentes granularités de l'architecture. Les différents modules et sous-modules qui composent l'architecture sont identifiés et, selon les indications du développeur du circuit, des techniques de DWC (Duplication With Comparison) ou TMR (Triple Modular Redundancy) sont appliquées aux modules/sous-modules, produisant une architecture tolérante aux fautes. Le framework doit permettre d'analyser rapidement différentes possibilités de renforcement de l'architecture.Ce stage constituera pour le candidat l'opportunité d'appliquer ses compétences en matière de conception et modélisation d'architecture au sein d'une équipe pluri disciplinaire à l'origine de plusieurs architectures massivement parallèles et fortement connectée au milieu industriel. Niveau demandé : Master recherche/diplôme ingénieurDurée : 6 moisCompétences : Conception numérique, architectures parallèles, SystemCPièces à fournir : CV + lettre de motivation + classements Contact :Nom : Chiara SandionigiTéléphone : 01.69.08.37.30Email : chiara.sandionigi@cea.fr

Validation des résultats d’injection de fautes dans un simulateur d’architectures multi-processeur

DACLE/SCSN/LCE

Electronique - Electricité - Electronique embarquée

Saclay

Région parisienne (91)

6 mois

Ingénieur/Master

3359843

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : chiara.sandionigi@cea.fr

Le Commissariat à l'Energie Atomique et aux Energies Alternatives (CEA) est un acteur majeur en matière de recherche, de développement et d'innovation. Cet organisme de recherche technologique intervient dans trois grands domaines : l'énergie, les technologies pour l'information et la santé et la défense. Reconnu comme un expert dans ses domaines de compétences, le CEA est pleinement inséré dans l'espace européen de la recherche et exerce une présence croissante au niveau international. Situé en île de France sud (Saclay), le Laboratoire d'Intégration des Systèmes et des Technologies (LIST) a notamment pour mission de contribuer au transfert de technologies et de favoriser l'innovation dans le domaine des systèmes de calcul parallèles. Le stage proposé s'inscrit dans le domaine de fiabilité des systèmes embarqués. La fiabilité des systèmes est une contrainte majeure dans plusieurs domaines d'application (par exemple spatial, avionique, médical). Du fait de la réduction continue des dimensions des transistors, elle est par ailleurs devenue un problème de plus en plus important dans d'autres domaines prétendument moins sensibles comme l'électronique grand publique. Vérifier la capacité de tolérance aux fautes d'un système est ainsi une nécessité de plus en plus importante, depuis les premières phases de projet. Plusieurs outils d'injection de fautes sont proposés en industrie et académie pour différents niveaux d'abstraction de description du système. L'objectif du stage est la validation des résultats d'injection de fautes dans un simulateur d'architectures multi-processeur à niveau TLM (Transaction Level Modeling). Pour la validation, une même architecture implémentées aux niveaux TLM et RTL (Register Transfer Level) sera utilisée pour comparer les effets des fautes. Au niveau TLM, un injecteur de fautes déjà implémenté dans un simulateur existant au sein du laboratoire sera utilisé. A niveau RTL, les signaux sur lesquels introduire les fautes devront quant à eux être identifiés par le candidat et un mécanisme d'injection de fautes devra être implémenté. Niveau demandé : Master recherche/diplôme ingénieur Durée : 6 moisCompétences : Conception numérique, architectures parallèles, SystemC, VHDL et TclPièces à fournir : CV + lettre de motivation + classements Contact :Nom : Chiara SandionigiTéléphone : 01.69.08.37.30Email : chiara.sandionigi@cea.fr

masques métalliques IBC HET

DRT/LITEN/DTS/SMCP/LHET

Matériaux - Matériaux

Grenoble

Région Rhône-Alpes (38)

Ingénieur/Master

3359235

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : Oriol.NOSAGUILA@cea.fr

Host CenterThe research at LHET group at CEA-INES is dedicated to silicon based heterojunction solar cells, including the development of innovative solar cell concepts, devices characterization and industrial fabrication processes.MissionThe goal of the internship is the development of interdigitated back contact heterojunction (IBC-HET) solar cells based on the utilization of photolithography-free processes. IBC-HET technology currently holds the world record efficiency (25.6% by Panasonic) for a single junction silicon based solar cell. Therefore, there is a big interest in developing new processes for the localization of the different thin film materials on the IBC-HET solar cells back side as an alternative to the time consuming and costly photolithography techniques currently used. The candidate will work on the localized growth of doped and undoped amorphous silicon and transparent conductive oxides thin film layers through hard masks using PEVCD and Sputtering-PVD techniques. In parallel, the candidate will also explore the possibility of implementing the laser ablation technique to pattern such thin film materials in the fabrication process of IBC-HET cells.Candidate profileIdeally, the candidate is a last year student of a physics, chemistry or materials engineering (or equivalent) Bachelor of Science degree. The candidate should be fluent in English (French is a plus) and be familiarized with the basics of semiconductor materials. High motivation and teamwork spirit are fundamental. Poste basé sur le site du CEA au Bourget du Lac

Évaluation et amélioration d’un moteur de recherche sémantique

DIASI/LVIC

Electronique - Electricité - Hyperfréquences

Saclay

Région parisienne (91)

4 à 6 mois

Ingénieur/Master

3358709

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : gael.de-chalendar@cea.fr

Dans le cadre du projet ANR Asfalda, le laboratoire LVIC du CEA LIST a étendu son moteur de recherche crosslingue AMOSE pour lui donner des capacités d'indexation et de recherche exploitant des informations sémantiques issues d'outils de Semantic Role Labeling. L'objectif premier du stage sera d'évaluer l'impact de l'intégration de la sémantique sur les résultats de recherche. Le second objectif sera d'améliorer le moteur de recherche au vu des résultats d'évaluation. AMOSE est un moteur de recherche crosslingue. Il repose sur l'analyseur linguistique libre Lima [1] qui reconnaît les termes nominaux complexes (Multi Word Expressions ou MWE en anglais). Ces termes complexes repérés dans les documents et les requêtes sont utilisés pour grouper les documents résultats en classes d'équivalence en fonction des termes de la requête qu'ils contiennent. LIMA a récemment été enrichi d'un module effectuant de l'annotation en rôles sémantiques (Semantic Role Labeling) et AMOSE a été modifié pour indexer et utiliser dans la recherche les classes repérées et leurs rôles. Le travail du stagiaire consistera à évaluer la nouvelle version d'AMOSE sur les campagnes d'évaluation classiques (CLEF, TREC) dont le laboratoire possède les données et à rechercher quelles campagnes plus ciblées sur la recherche sémantique pourraient exister et mettre en œuvre AMOSE sur leurs données. Si une telle campagne a lieu durant le stage, le laboratoire y participera. Ces évaluations fourniront des informations permettant de mettre à jour des pistes d'amélioration. Le stagiaire les documentera et en mettra certaines en œuvre. [1] https://github.com/aymara/lima/wiki

Ajout du support de nouvelles langues à l'analyseur linguistique LIMA

DIASI/LVIC

Informatique - Fabrication de logiciels libres

Saclay

Région parisienne (91)

4 à 6 mois

Ingénieur/Master

3358708

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : gael.de-chalendar@cea.fr

Le laboratoire LVIC a développé un analyseur linguistique multilingue nommé LIMA (LIST Multilingual Analyzer) [1]. LIMA a été placé sous licence libre (AGPL) début 2014 [2]. À cette occasion, des ressources linguistiques libres ont été collectées et adaptées pour le français et l'anglais [3]. Mais LIMA supporte bien d'autres langues. Le laboratoire dispose par exemple de ressources propriétaires qu'il n'a pas le droit de redistribuer sous licence libre pour des langues telles que chinois, arabe, allemand, espagnol, italien, etc. L'objectif de ce stage est de collecter et adapter à LIMA des ressources libres pour de nouvelles langues. On commencera par des langues latines, en particulier le portugais (dans ses variantes portugaise et brésilienne), l'espagnol et l'italien. Le travail du stagiaire consistera à : - se familiariser avec LIMA, son fonctionnement, ses ressources linguistiques et leur production ; - rechercher et sélectionner les ressources libres nécessaires pour les langues sélectionnées ; - adapter les ressources choisies et les intégrer au processus de génération de LIMA. Les ressources concernées sont: - automate de tokenisation ; - jeu d'étiquettes grammaticales ; - dictionnaire de lemmes ou full-form ; - dictionnaire - corpus annoté pour l'apprentissage de modèles de désambiguïsation morphosyntaxique ; - règles (grammaire) pour l'analyse syntaxique ; - règles de reconnaissance d'entités nommées. Bien entendu, il ne sera pas possible d'obtenir à l'issue d'un tel stage un ensemble complet de toutes les ressources pour toutes les langues envisagées. L'objectif sera de fournir une base utilisable pouvant être étendue par la suite.

Évaluation d'analyseur linguistiques du Chinois

DIASI/LVIC

Electronique - Electricité - Hyperfréquences

Saclay

Région parisienne (91)

4 à 6 mois

Ingénieur/Master

3358707

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : gael.de-chalendar@cea.fr

Le laboratoire LVIC a développé un analyseur linguistique multilingue nommé LIMA (LIST Multilingual Analyzer) [1,2,3]. Son support de la langue chinoise n'a pas été mis à jour depuis de longues années. Depuis, de nouveaux analyseurs ont été développés et ont atteint des niveaux de performance bien plus élevés. Nous désirons évaluer un certains nombre de ces outils, aussi bien du point de vue de leur qualités intrinsèques que de leurs possibilités d'intégration avec LIMA. Le travail du stagiaire consistera à mettre en œuvre ces outils, les évaluer à différents niveaux (vitesse, qualité de segmentation, désambiguïsation morphosyntaxique, analyse syntaxique, entités nommées, etc.) à l'aide de corpus de référence et enfin à expérimenter leur intégration. LIMA est développé en C++. Certains outils le sont aussi et l'intégration peut alors se faire en adaptant les APIs. D'autres sont en Java ou en Python. Il faudra alors choisir entre une intégration de bas niveau (JNI…) ou en tant que module externe. Les critères de choix sont là la complexité de la mise en œuvre vs. les performances. [1] R. Besanc ¸on, G. de Chalendar, O. Ferret, F. Gara, M. Laib, O. Mesnard, and N. Semmar. 2010. Lima: A multilingual framework for linguistic analysis and linguistic resources development and evaluation. In Proceedings of LREC, Malta. [2] https://github.com/aymara/lima/wiki [3] G. de Chalendar. 2014. The LIMA Multilingual Analyzer Made Free : FLOSS Resources Adaptation and Correction. In Proceedings of the Ninth International Conference on Language Resources and Evaluation (LREC-2014), Reykjavik, Iceland, May 26-31, 2014., pages 2932–2937.

Gestion avancée des réseaux IP sans fil contraints en ressources

LIST/DIASI/LSC

Informatique - Télécommunications

Saclay

Région parisienne (91)

6 mois

Ingénieur/Master

3358706

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : mounir.kellil@cea.Fr

Les réseaux sans-fil contraints en ressources ( low power networks) connaissent aujourd'hui un essor sans précédent dans divers domaines tels que l'énergie, la télémédecine, la production industrielle, etc. Ceci est rendu possible grâce à l'émergence de divers standards technologiques dédiés aux communications dans des réseaux à faibles ressources tels que 6LoWPAN, ZigBee, RPL, etc.L'accès aux réseaux à faibles ressources (ex. réseaux de capteurs sans fil communicants) une fois déployés, peut s’avérer laborieux, voire dangereux. En effet, les réseaux de capteurs peuvent être déployés dans des zones hostiles (ex. radioactives). Dans certains scénarios, les capteurs sont trop nombreux pour être manipulés individuellement (ex. sites industriels) ou alors les capteurs peuvent être situés dans des endroits difficiles d'accès (ex. canalisation, pilonnes électriques, etc.). Toutes ces contraintes rendent la gestion «locale » des capteurs une tâche difficile à réaliser.L'objectif de ce stage est de développer des fonctionnalités de gestion à distance des réseaux IP sans fil contraints en ressources (énergie, CPU, et mémoires limités). Cette plate-forme se basera sur les standards émergents dans le monde des réseaux à faibles ressources (ex. CoAP, LWM2M, etc.) et sera prototypée dans un OS embarqué.Ce stage commencera par une phase d'étude de l'état de l'art, qui aboutira à la spécification et l'implémentation de fonctionnalités avancées pour la gestion à distance des réseaux de capteurs IP sans-fil contraints.

Détection d'intrusion pour systèmes critiques

LIST/DIASI/LSC

Informatique - Télécommunications

Saclay

Région parisienne (91)

6 mois

Ingénieur/Master

3358704

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : alexis.olivereau@cea.fr

Le ver stuxnet a mis en évidence la vulnérabilité des systèmes critiques à des attaques les ciblant délibérément. Cette prise de conscience des problématiques de sécurité freine l'adoption par les acteurs industriels des technologies avancées de communications M2M, ce qui ralentit le gain en compétitivité que ces technologies rendraient possible. Le Laboratoire des Systèmes Communicants du CEA LIST, dans le cadre de sa mission de support auprès des industriels français, souhaite aider ces derniers à sécuriser leurs systèmes de communications. Il conçoit à cette fin des systèmes cryptographiques à faibles coûts énergétique et/ou de déploiement. Le laboratoire poursuit également activités de recherche et de développement dans le cadre des systèmes de détection d'intrusion adaptés aux systèmes critiques.Le stage proposé s'inscrit dans cette optique. Il vise à concevoir un système de détection d'intrusion multi-protocoles pour les réseaux industriels et en particuliers les systèmes critiques. L'accent sera mis en priorité sur trois points :1) la prise en charge des protocoles actuellement déployés dans l'industrie, ou susceptibles de l'être dans un futur proche ;2) l'obtention d'un fort niveau de sécurité, par exemple au moyen de techniques d'apprentissage ;3) la compatibilité avec des équipements contraints (par ex. capteurs) - selon le scénario considéré.Sur la base de l'état de l'art et des spécifications des protocoles considérés, le stagiaire concevra et implémentera des mécanismes de détection en mesure d'identifier les attaques ciblant ceux-ci et adaptés à une architecture de type "système critique". Si le temps le permet, le stagiaire étoffera la solution proposée de manière à déjouer les techniques d'évitement d'IDS qui pourraient être utilisées par des attaquants avancés.

Interpolation de signaux pour la simulation rapide d’échos ultrasonores

LIST/DISC/LSMA

Electronique - Electricité - Traitement du signal

Saclay

Région parisienne (91)

6 mois

Ingénieur/Master

3358208

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : vincent.dorval@cea.fr

Localisé en région parisienne, sur le plateau de Saclay, le CEA LIST est un institut de recherche technologique sur les systèmes à logiciel prépondérant. Dans le domaine du Contrôle Non Destructif (CND), les thématiques de recherche au CEA LIST sont principalement la simulation et le traitement des données, et la conception d'instrumentations et de capteurs innovants. Les études portent sur les techniques ultrasonores, électromagnétiques (courant de Foucault) et rayon X. Dans ce cadre, le LIST développe la plate-forme CIVA (http://www-civa.cea.fr), logiciel de simulation des CND qui s'appuie sur les travaux de recherches menés au sein du département DISC.Le stage proposé s'inscrit dans le cadre de travaux portant sur la modélisation de contrôle par ultrasons. Les approches semi-analytiques proposées dans CIVA reposent sur le calcul d'intégrales à la surface des défauts. Dans ces certains cas, les quantités à intégrer sont des signaux. Ces signaux peuvent être vus comme des fonctions de transfert entre les capteurs et les défauts. Ils doivent être connus pour un ensemble de points de la surface du défaut, chaque point demandant aujourd'hui un nouveau calcul de propagation ultrasonore, potentiellement coûteux en temps. Il serait donc être intéressant de disposer d'outils permettant d'interpoler les signaux obtenus en plusieurs points du défaut pour obtenir les signaux en de nouveaux points de manière rapide. Cela pourrait permettre de limiter le nombre de calculs de propagation nécessaire et donc de réduire les temps de calcul.Ce stage portera sur l'étude, l'implémentation, et le test de méthodes d'interpolation de signaux. Une étude bibliographie des méthodes existantes, notamment dans le domaine de la sismologie, sera tout d'abord réalisée. Les méthodes prometteuses seront ensuite implémentées et testées pour des signaux générés lors de calculs CIVA. Une ou plusieurs méthodes seront finalement intégrées aux algorithmes de CIVA dans une version de développement afin d'évaluer les gains possibles en temps de calcul. L'utilisation de l'interpolation pour raffiner les maillages de manière adaptative pourra également être envisagée.L'étudiant intégrera l'équipe de modélisation du laboratoire et sera encadré par un ingénieur chercheur spécialisé dans le domaine de la simulation ultrasonore. Il devra avoir des connaissances en mathématiques, traitement du signal et en programmation (C++ et/ou Matlab), ainsi qu'un fort intérêt pour la modélisation de phénomènes physiques. Ce stage a une durée de 6 mois. Le stagiaire perçoit une gratification mensuelle brute variable selon le niveau de classification de sa formation. Par ailleurs le stagiaire peut bénéficier des facilités de transport du CEA.

Modélisation du bruit de structure ultrasonore : étude des phénomènes de diffusion double

LIST/DISC/LSMA

Physique - Acoustique

Saclay

Région parisienne (91)

6 mois

Ingénieur/Master

3358207

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : vincent.dorval@cea.fr

Localisé en région parisienne, sur le plateau de Saclay, le CEA LIST est un institut de recherche technologique sur les systèmes à logiciel prépondérant. Dans le domaine du Contrôle Non Destructif (CND), les thématiques de recherche au CEA LIST sont principalement la simulation et le traitement des données, et la conception d'instrumentations et de capteurs innovants. Les études portent sur les techniques ultrasonores, électromagnétiques (courant de Foucault) et rayon X. Dans ce cadre, le LIST développe la plate-forme CIVA (http://www-civa.cea.fr), logiciel de simulation des CND qui s'appuie sur les travaux de recherches menés au sein du département DISC.Le stage proposé s'inscrit dans le cadre de travaux portant sur la modélisation de contrôle par ultrasons. Lors de certains contrôles, des signaux dus aux interactions entre les ondes ultrasonores et la microstructure peuvent gêner la détection de défauts. Ces signaux sont appelés bruit de structure. Une distinction est souvent faite entre bruit dû à la diffusion simple et bruit dû à la diffusion multiple, selon le nombre de diffusions subies par les ondes avant leur retour au capteur. Des approches distinctes pour la modélisation de chacun des types de diffusion ont été développées, notamment par le CEA LIST. Un outil permettant de simuler les phénomènes de diffusion simple est disponible dans la version actuelle de CIVA.Ce stage vise à améliorer cet outil. Des travaux récents ont suggéré que, dans certains cas, une modification du modèle sur lequel il se base pourrait permettre d'améliorer les résultats de manière significative. Des phénomènes de diffusion double, difficiles à distinguer de la diffusion simple, pourraient être inclus dans la simulation et améliorer la prédiction du bruit de structure.La première partie du stage consistera à évaluer l'apport de la prise en compte de la diffusion double. Cette étude s'appuiera sur de la bibliographie et sur les outils de simulation disponibles au laboratoire. Lors de la deuxième partie, des coefficients permettant de prendre en compte ces contributions seront implémentés dans le logiciel CIVA. Des comparaisons seront réalisées afin de vérifier que les résultats obtenus sont bien ceux attendus. En fonction du temps disponible, d'autres possibilités d'amélioration pourront être étudiées.L'étudiant intégrera l'équipe de modélisation du laboratoire et sera encadré par un ingénieur chercheur spécialisé dans le domaine de la simulation ultrasonore. Il devra avoir des connaissances en élastodynamique ou acoustique et en programmation (C++ et/ou Matlab), ainsi qu'un fort intérêt pour la modélisation de phénomènes physiques. Ce stage a une durée de 6 mois. Le stagiaire perçoit une gratification mensuelle brute variable selon le niveau de classification de sa formation. Par ailleurs le stagiaire peut bénéficier des facilités de transport du CEA.

Mise en place d’un suivi de contamination sur équipements traitement de surface

DTS / SMCP

Chimie - Chimie des matériaux

Grenoble

Région Rhône-Alpes (38)

4

Ingénieur

3358203

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : martin.vandenbossche@cea.fr

Le sujet de stage se place dans un contexte de développement de technologies pour la fabrication de cellules photovoltaïques silicium homojonction/ hétérojonction à haut rendement. Un des axes de recherche consiste en la maitrise de la stabilité des processus de fabrication mise en place. Dans ce cadre, un facteur déterminant de la stabilité des processus pour l'ensemble des procédés de traitement de surface (WET) est le contrôle et le suivi de contamination des équipements. Durant le stage, l'étudiant sera amené à travailler sur trois plateformes différentes. Le stage se déroulera principalement sur le site de l'INES (Institut National de l'Énergie Solaire) au sein du service de matériaux et cellules photovoltaïques (SMCP). Ce service est composé de deux plateformes salles blanches avec différents équipements de traitement chimique nécessaires à la fabrication des cellules photovoltaïques sur substrat de silicium cristallin. Les équipements de caractérisations nécessaires à la mise en place des suivis de contamination se situent principalement sur une autre plateforme à Grenoble (au sein du Leti) Une partie du stage permettra à l'étudiant(e) d'intégrer l'ensemble des problématiques autours des étapes de traitement de surface chimique pour les cellules Photovoltaïque sur silicium. Il s'agit d'un stage transversale par nature, l'étudiant(e) devra appréhender les fonctions de support dans le travail de R&D pour le secteur du photovoltaïque mais aussi micro-électronique. La répartition du travail s'effectuera entre plusieurs acteurs aux métiers différents et ceci sur plusieurs plateformes Dans le cadre de ce stage, le travail envisagé consistera globalement à: 1) Comprendre et s'approprier les processus de contrôle de contamination couramment utilisés en micro-électronique (particulaire, métallique, organique). Benchmark avec le Leti sur des équipements similaires. Appropriation des méthodes SPC.2) Adapter l'ensemble de ces caractérisations au secteur photovoltaïque sur Silicium avec proposition de plan de control « contamination »3) Caractérisation des interactions en amont et aval. Liens avec le plan de contrôle des effluents facilities (qualité de l'eau DI, grade chimie)4) Mise en place des protocoles de mesure. (définition des protocoles des équipements à contrôler, définition des protocoles de transports et mesures). 5) Mise en place des suivis au sein des deux plateformes sur l'INES.6) Démarrage éventuel d'équipement de caractérisation sur INES. Profil demandé : Bac +5Compétences : Généralistes avec composantes en productique, physique/chimies du silicium, caractérisations optiques et chimique Lieu : INES - Le Bourget du LacDurée : 6 mois (démarrage début Mars/avril 2016)Responsables de stage : Martin Vandenbossche / Florent SoucheCoordonnées : martin.vandenbossche@cea.frTel : 04.79.79.28.18 florent.souche@cea.frTel : 04 79 79 29 36

PRATIQUES DES PM (Preventive Maintenance) SUR EQUIPEMENTS CRITIQUES dans des plateformes de R&D Photovoltaïque

DTS / SMCP

Généraliste - Généraliste

Grenoble

Région Rhône-Alpes (38)

6

Ingénieur/Master

3358202

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : florent.souche@cea.fr

L'Institut National de l'Energie Solaire (INES, http://www.ines-solaire.org/) est devenu en moins de sept ans le 3ème centre de recherche européen dans le domaine du Solaire. La thématique du Photovoltaïque (PV) y est largement représentée sur toute la chaîne de fabrication puisqu'elle s'étend du matériau jusqu'au système, en passant par la cellule et le module. La recherche de solutions toujours plus innovantes pour améliorer le coût (€/Wp) des cellules à base de silicium cristallin est une nécessité imposée par le coût trop élevée de l'électricité d'origine photovoltaïque. Le stage, effectué au sein du Service des Matériaux et Cellules Photovoltaïques, de l'INES, sera orienté sur la définition et la mise en place de maintenances préventives sur certains équipements considérés comme critiques des plateformes (salles blanches) permettant la réalisation de cellules solaires photovoltaïques. La réalisation de cellule solaire passe par différents équipements de production allant de bancs de chimie automatisé à des équipements de mesures électriques de caractéristique courant-tension des cellules PV en passant par des machines de dépôts par PECVD, CVD voir ALD.En fonction des plateformes et des technologies mises en œuvres dans celles-ci (technologies cellules solaires silicium HOMOJONCTION ou HETEROJONCTION), certains équipements peuvent être critiques car ils sont le goulot d'étranglement de la production de cellule ou parce que les pièces de rechanges sont chères et / ou trop longue à approvisionner. L'objectif du stage sera donc dans un premier temps de faire un état des lieux de nos pratiques actuelles en maintenance préventive en fonction des équipements.Un travail de synthèse en confrontation avec les manuels d'utilisations des machines sera aussi demandé, afin de corréler nos pratiques aux prescriptions des fournisseurs. L'analyse des Pm préconisées dans les manuels équipements devra être adaptée à notre activité. Une période d'observation et d'analyse des maintenances dans un autre laboratoire du CEA (le LETI à Grenoble) sur des équipements du même type sera aussi à prévoir afin d'approfondir les connaissances du stagiaires.Enfin, le stagiaire proposera un plan d'amélioration des PM à entreprendre sur nos équipements.Si la durée du stage le permet, le candidat commencera à mettre en œuvre ses prescriptions et les intégrera dans notre planning de GEMAO ainsi que les gammes réalisées. Profil recherché : Issu d'une école d'ingénieur ou d'un master 2 technique, le candidat sera actif, rigoureux et autonome dans son travail qu'il sera amené à présenter régulièrement aux responsables plateformes.Une expérience dans le domaine photovoltaïque ou celui des semi-conducteurs (cours, stage) sur des équipements de type industriel est souhaitée.Une expérience en maintenance théorique ou pratique sur des équipements de type industriel est indispensable.La maitrise de l'électronique analogique, numérique et de puissance, l'automatisme et la programmation, l'implantation de machines de dépôt (réseau électrique, fluides...) ainsi que l'électricité basse et moyenne tension est souhaitée.Anglais professionnel intermédiaire. Une bonne connaissance des techniques du vide serait très appréciée. Vous maitrisez les outils informatiques de bureautique.Doté(e) d'un bon esprit d'équipe, vous faites preuve de rigueur, de réactivité, d'autonomie, d'adaptabilité, et d'un bon relationnel. Vous appréciez participer au développement de solutions innovantes et travailler au sein d'une équipe pluridisciplinaire et dynamique.Des notions en ultra propreté et une première expérience en salle blanche seraient un plus. Durée du stage : 6 mois Lieu du stage : Institut National de l'Energie Solaire, 50 avenue du lac Léman, 73370 Le Bourget-du-lac Contact: Florent SOUCHE : florent.souche@cea.fr Charles ROUX : charles.roux2@cea.fr

Régularisation d’images d’orientations cristallines utilisées pour la simulation de contrôles ultrasonores de soudures

LIST/DISC/LSMA

Mathématiques - Analyse numérique

Saclay

Région parisienne (91)

Ingénieur/Master

3357722

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : ekaterina.iakovleva@cea.fr

Le CEA LIST mène des activités de recherche et développement dans le domaine du contrôle non destructif (CND) qui consiste à caractériser l'état d'intégrité de structures industrielles sans les dégrader. Parallèlement à la conception de capteurs innovants et au développement de nouvelles méthodes de contrôles, le LIST développe la plate-forme CIVA (http://www-civa.cea.fr) logiciel de simulation de CND qui s'appuie sur les travaux de recherches menés au laboratoire en modélisation RX, électromagnétique et ultrasonore. Des outils de simulation de contrôle non destructif de soudures sont en cours de développement. La soudure pouvant être décrite comme un milieu anisotrope d'orientation cristalline variable, des algorithmes de tracés de rayons en milieux inhomogène sont utilisés. Ils sont basés sur la résolution d'un système différentiel non-linéaire qui permet d'obtenir la trajectoire des rayons. Ces algorithmes prennent comme données d'entrée l'orientation cristalline à n'importe quelle position de la soudure, cette dernière est obtenue par interpolation de type B-spline (bi ou tri)cubique à partir d'une cartographie d'orientations cristallines à 2 ou 3 dimensions respectivement. Cependant, en pratique, ces cartographies peuvent présenter de très fortes variations des orientations cristallines, ce qui les rend incompatibles avec des modèles rayons. L'objectif du stage est de définir une méthode de lissage de la cartographie d'orientations cristallines à 2 et 3 dimensions afin de réduire les irrégularités et singularités présentent dans la description. Cette technique de lissage sera basée sur les fonctions splines lissantes dont le but, à l'origine, est d'approcher un ensemble de points par une fonction continue plutôt que d'interpoler exactement ces points. L'influence de la description de la soudure sera étudiée à travers le nouveau schéma de lissage proposée. Le stage comportera à la fois un volet théorique (bibliographie, collecte, analyse et étude des méthodes de lissage de la description du sous-sol terrestre utilisées en géophysique) et un volet algorithmique et requiert un goût prononcé pour le traitement d'image et analyse numérique. L'étudiant intégrera l'équipe de modélisation du laboratoire et sera encadré par un ingénieur chercheur spécialisé dans le domaine de la simulation ultrasonore. Ce stage d'une durée de 6 mois peut déboucher, le cas échéant, sur une proposition de thèse. Le stagiaire perçoit une gratification mensuelle. Par ailleurs le stagiaire peut bénéficier des facilités de transport du CEA.

Design d’objets tangibles sur table interactive pour l’enseignement

LIST/DIASI/LISA

Généraliste - Généraliste

Saclay

Région parisienne (91)

6 mois

Ingénieur/Master

3357289

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : christine.megard@cea.fr

Le Laboratoire des Interfaces Sensorielles et Ambiantes (LISA) du CEA-LIST propose un stage de 6 mois en Design sur la thématique des objets tangibles sur table interactive. Couvrant plusieurs projets (TACTILEO, TAGTICE, ErgoTact), le stage consiste a mener une reflexion sur le dessin et la conception de ces objets pour un usage dans le cadre de TP simulé et de “serious game”. Le LISA s'intéresse tout particulièrement aux interactions tactiles, tangibles et à leur intérêt pour l'enseignement, l'apprentissage et la prise en compte du handicap. Des travaux ont déjà été réalisés pour l’enseignement de l’optique en physique-chimie au collège. Une première version permet de manipuler des objets virtuels à l'aide d'objets réels en les déplaçant sur l'écran de la table interactive pour simuler une expérience en classe. Un groupe de travail a été chargé de concevoir le contenu pédagogique et les scénarios d’usage autour de cette table pour l’ensemble de la séquence d’optique en classe de 4°. A l’issu de ce groupe de travail un grand nombre d’objets tangibles ont été développés en lien avec l’application numérique de la table. Des retours d’expérience ont été recueillis sur l’usage de ces objets par deux enseignants auprès d’une dizaine de classes. Le stage porte dans un premier temps sur la re-conception des objets tangibles du projet TACTILEO en lien avec l’application numérique pour la version finale du projet en tenant compte des premiers retours en phase d’analyse, puis de placer cette étude dans la perspective des autres projets afin de définir un environnement “tangible” cohérent sur l’ensemble des activités d’enseignement. Le candidat sera intégré à une équipe constituée d'ingénieurs et d'ergonomes. Nous recherchons un candidat ayant un profil de designer et/ou conception de produit possédant des compétences en CAO 3D avec des logiciels équivalents à SolidWorks.

Analyse ergonomique des Interactions tangibles sur table interactive dans l'enseignement de l'Optique en Collège

LIST/DIASI/LISA

Généraliste - Généraliste

Saclay

Région parisienne (91)

6 Mois

Master

3357285

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : christine.megard@cea.fr

Le Laboratoire des Interfaces Sensorielles et Ambiantes (LISA) du CEA-LIST propose un stage de 6 mois en Ergonomie dans le cadre du projet Tactileo (http://projet.tactileo.net/). Ce projet innovant vise à réunir les interfaces tactiles (tablettes, smartphones, tableaux numériques, tables interactives) d'une classe au sein d'un écosystème numérique et à opérer une rupture pédagogique autour de ces outils. Le LISA s'intéresse particulièrement aux interactions tactiles et tangibles sur tables interactives et à leur intérêt pour l'enseignement et l'apprentissage, notamment pour l'enseignement de l'optique en physique-chimie pour le collège. Une première version permet de manipuler des objets virtuels à l'aide d'objets réels en les déplaçant sur l'écran de la table interactive pour simuler une expérience en classe. Un groupe de travail a été chargé de concevoir le contenu pédagogique et les scénarios d'usage autour de cette table pour l'ensemble de la séquence d'optique en classe de 4°.Ces développements ont été testés par deux enseignants auprès d'une dizaine de classes de Quatrième. Des enregistrements vidéo ont été réalisés afin de recueillir des données liées à l'usage des objets tangibles dans la classe. Ces enregistrements ont été complétés par des entretiens avec les enseignants et les élèves. De nouvelles expérimentations auront lieu cette année sur une nouvelle version de l'application. Le stage porte sur l'analyse des données recueillies lors de ces expérimentations. L'analyse portera plus spécifiquement sur l'interaction des élèves avec les objets tangibles, l'impact de la manipulation de ces objets sur l'activité et le discours des élèves, ainsi que sur l'interaction avec l'enseignant. L'analyse utilisera un outil interne développé par le CEA pour l'analyse des bandes sons et vidéo. Le candidat sera intégré à une équipe constituée d'ingénieurs et d'ergonomes. Nous recherchons un candidat ayant un profil d'ergonome/psychologue qui soit autonome et possédant une bonne méthodologie d'analyse.

Caractérisation des contraintes résiduelles par photoélasticité IR des tranches de silicium pour les applications photovoltaïques

LITEN/DTS/SPCP/LMPS

Mécanique - Mécanique des solides

Grenoble

Région Rhône-Alpes (38)

6 mois

Ingénieur/Master

3357266

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : amal.chabli@cea.fr ;roland.riva@cea.fr

Le Laboratoire Matériau et Procédés Silicium (CEA-LITEN/LMPS) est spécialisé dans l'élaboration de substrats innovants pour les applications solaires. Depuis plusieurs années il s'est consacré à la mise au point de procédés de croissance et de conditionnement de silicium cristallin adaptés à la réalisation de substrats pour le solaire avec pour objectif d'en réduire le coût de fabrication. Dans ce domaine, le laboratoire s'est en particulier engagé dans le développement de nouveaux procédés de découpe en tranches, des briques de silicium obtenues par cristallisation. En particulier, le LMPS a mis un effort particulier sur le développement de la découpe à fil diamanté qui apporte un gain de productivité important par rapport aux technologies classiques de découpe avec une suspension abrasive. Néanmoins, suivant la technologie mise en œuvre lors de la cristallisation ou lors de la découpe, des défauts tels que joints de grains, précipités, dislocations et contraintes résiduelles, sont présents dans les tranches de silicium obtenues. Plus spécifiquement, les contraintes résiduelles ont un fort impact sur la fragilité des tranches vis à vis de leur manutention lors des étapes technologiques de réalisation des cellules solaires et vis à vis des variations de conditions météorologiques lors du fonctionnement "outdoor" des modules. La caractérisation de ces contraintes résiduelles à l'échelle de la tranche est un élément clef de la maîtrise de ces contraintes et de la mise en place de moyens pour les réduire.En collaboration avec l'Institut PPrime de Poitiers, un banc de caractérisation par photoelasticité IR sur tranche de dimension standard a été mis en place, testé et validé (F. Jagailloux et al., Strain, soumis10/2015). L'objectif de ce stage est d'appliquer la méthodologie de mesure des contraintes résiduelles basée sur l'utilisation de ce banc à l'étude du comportement mécanique de différents types de matériau silicium (multicristallin et monocristallin) après découpe en tranches. Les différentes étapes du stage seront les suivantes : (1) Étude bibliographique et prise en main du banc de photoélasticimétrie ; (2) Caractérisation par photoélasticimétrie des tranches de silicium de différentes orientations cristallines pour en évaluer l'impact sur l'extraction des contraintes résiduelles des mesures réalisées; (3) Application à l'analyse de tranches de silicium de différentes qualités cristallines, différentes contamination résiduelles et différents états de surface de façon à constituer une cartographie des potentialités de la technique ; (4) Correler les résultats obtenus avec le comportement mécanique des tranches de silicium évalué par flexion 4 points.

réalisation et caractérisation (électrique/physico-chimique) de structures de type résistance variable à actionnement ionique

DCOS/SCPE/LMBE

Généraliste - Généraliste

Grenoble

Région Rhône-Alpes (38)

6 mois

Ingénieur/Master

3356855

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : sami.oukassi@cea.fr

Cadre/contexte : Au sein de CEA-Tech, la Direction de la recherche technologique du CEA, l'Institut Leti crée de l'innovation et la transfère à l'industrie ; il fait ainsi le lien entre la recherche fondamentale et la production de micro et nanotechnologies dans le but d'améliorer la qualité de vie de chacun. Fort d'un portefeuille de 2.800 brevets, le Leti façonne des solutions avancées pour améliorer la compétitivité de ses partenaires industriels: grands groupes, PME ou startups.Le laboratoire LMBE du LETI s'intéresse depuis peu à de nouvelles architectures de composants à sortie configurable. Le principe de fonctionnement reprend des mécanismes d'échanges ioniques en phase solide, par exemple d'insertion, de conversion, ou d'autres mécanismes électrochimiques plus complexes. La modulation de la sortie de ces nouvelles architectures de composants est fonction du changement de propriétés d'un ou de plusieurs matériaux à la suite des échanges ioniques. Dans le contexte de ce stage, il est question d'une modulation de résistance par échange ionique entre deux électrodes données. Les architectures développées peuvent avoir plusieurs domaines d'application, par exemple des µ-capteurs, µ-interrupteurs (µswitches) ou encore des interconnexions reconfigurables. Travail demandé : Le stagiaire aura en charge de: 1-mener une étude bibliographique portant sur les composants configurables à échange ionique en phase solide2-développer des protocoles de caractérisation électrique et réaliser les mesures sur les différentes structures fabriquées au laboratoire3-participer au travail de l'équipe pour identifier l'influence des paramètres technologiques (architecture, procédés) sur la réponse des différentes structures réalisées

Identification de solutions basse température de dépôt ou report de couches piézoélectriques

DCOS/SCMS/LCMA

Matériaux - Sciences et technologie des matériaux

Grenoble

Région Rhône-Alpes (38)

6 mois

Ingénieur/Master

3356853

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : gwenael.le-rhun@cea.fr

Cadre de la collaboration et contexte :Au sein de CEA-Tech, l'Institut LETI crée de l'innovation et la transfère à l'industrie ; il fait ainsi le lien entre la recherche fondamentale et la production de micro et nanotechnologies, et façonne des solutions avancées pour améliorer la compétitivité de ses partenaires industriels. Le LCMA, laboratoire de composants micro-actionneur, travaille sur l'intégration de matériau piézoélectrique dans des microsystèmes permettant une fonction de transducteur électromécanique. Le Titanate Zirconate de Plomb (PZT) est à ce jour le matériau piézoélectrique le plus performant pour les applications micro-actionneur. Le LETI a 15 ans d'expérience sur le développement de ce matériau et son intégration sur silicium pour des applications actionneurs (1 transfert industriel réalisé, 1 autre en cours, 10 thèses, 1 livre). Travail demandé :Problématique :Une des contraintes susceptible de limiter l'utilisation du PZT dans les microsystèmes est sa température de cristallisation élevée (>500°C). Il n'est alors par exemple pas envisageable d'utiliser le PZT pour des réalisations technologiques Above IC (compatible technologie transistor, Temp<400°C), ou sur des substrats verre (applications optique, haptique) ou souple (applications bas coût, grand format) comme l'exigent certaines applications. Cependant il existe des techniques intéressantes pour contourner ce problème, tel que l'utilisation de couche de germination (pour abaisser la température de cristallisation), le recuit localisé (au laser), ou bien encore le report de couche.Objectif du stage :L'objectif de ce stage est donc d'identifier et de tester des solutions de dépôt ou report de couches de PZT en limitant au maximum le budget thermique (< 400°C) afin d'ouvrir de nouvelles perspectives d'utilisation du PZT.Travail demandé :· Recherche bibliographique sur les solutions basse température envisagées· Etudier et tester la faisabilité de report de couches de PZT sur différents substrats (Si, verre, polymères,…)· Etudier et tester la faisabilité de dépôt de couches de PZT à basse température (< 500°C) par technique sol-gel

Fonctionnalisation du Niobate de lithium appliquée à la détection biologique

LETI/DCOS/SCPE/LSA

Généraliste - Généraliste

Grenoble

Région Rhône-Alpes (38)

6 mois

Ingénieur/Master

3356852

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : Jean-Sebastien.MOULET@cea.fr

Cadre de la collaboration et contexte :Au sein du CEA-Tech, l'institut LETI, fort de ses quelques 1800 chercheurs est devenu un acteur incontournable de la recherche sur les micro et nanotechnologies en France. Sa vocation est de réaliser la passerelle entre rechercher fondamentale et recherche appliqué afin de fournir aux industriels européens des solutions R&D de rupture qui leur permettront de rester en pointe de la concurrence technologique dans leur domaine. Ainsi, en s'appuyant sur un parc d'équipements unique en Europe et sur une salle blanche de 8500 m2, le LETI a déjà contribué au transfert industriel de solutions micro et nanotechnologies dans de nombreux domaines allant de l'automobile à la santé en passant par les objets communicants. Au sein du LETI, le LSA (Laboratoire des Substrats Avancés) est en charge du développement de matériaux innovants aux propriétés exotiques et/ou de haute performance tel que le Niobate de lithium. Il est associé au LCMC (Laboratoire Composants Micro-Capteurs) pour la réalisation, grâce à ces matériaux innovants, de microsystèmes électromécaniques (MEMS) pour des applications de détection environnementale (détection chimique et biologique). Le marché des capteurs environnementaux est en pleine expansion depuis plusieurs années, et notamment dans le domaine de la détection biologique en milieu liquide pour laquelle les applications sont nombreuses et recèlent un fort potentiel d'impact sociétal. En réponse à cette expansion, Le LSA et le LCMC développent des briques de capteurs innovantes haute performances destinés à la détection biologique en milieu liquide (les applications visées vont de la détection de pollution fluviale au diagnostic précoce de cancers). Travail demandé :Un capteur biologique est composé de deux éléments : un couche biologique sensible qui permettra de détecter spécifiquement une cible biologique visée (et de diminuer les accroches non spécifiques non souhaitées) associé à un transducteur. Le transducteur permet de convertir la détection biologique spécifique en un signal mesurable. On appelle fonctionnalisation le processus consistant à greffer la couche biologique sensible retenue à la surface du transducteur afin réaliser un capteur biologique complet. Le Niobate de lithium de par ses propriétés de piézoélectricité remarquables constitue un matériau très prometteur pour la réalisation de transducteurs mécaniques milieu liquide. De plus le LSA possède une technologie unique qui permet de structurer le Niobate de lithium et de réaliser ainsi des matrices de transducteurs miniaturisés aux performances inégalés. L'objectif du stage sera de mettre en place la fonctionnalisation biologique de ce matériau afin de lui adjoindre une couche biologique sensible. Le stagiaire réalisera d'abord un travail d'analyse de l'état de l'art sur les protocoles de fonctionnalisation biologique du Niobate de Lithium et participera à l'élaboration d'un protocole de chimie de surface qui permettra d'accrocher des anticorps à sa surface. Il validera expérimentalement ensuite le protocole de fonctionnalisation retenu, dans un premier temps sur des technologies de microbalance à quartz puis dans un second temps directement à la surface des transducteurs MEMS en Niobate de Lithium. Enfin, les performances de détection du micro-capteur biologique ainsi constitués seront évaluées.

Amélioration de l’efficacité énergétique des véhicules électriques par l’optimisation des interconnexions métalliques des composants de puissance HEMT GaN.

DCOS/SCPE/LC2E

Electronique - Electricité - Microélectronique

Grenoble

Région Rhône-Alpes (38)

6 mois

Ingénieur/Master

3356851

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : murielle.fayolle@cea.fr

Cadre de la collaboration et contexte:Au sein de CEA-Tech, la Direction de la recherche technologique du CEA, l'Institut Leti crée de l'innovation et la transfère à l'industrie ; il fait ainsi le lien entre la recherche fondamentale et la production de micro et nanotechnologies dans le but d'améliorer la qualité de vie de chacun. Localisé à Grenoble en Isère, le Leti compte plus de 1 800 chercheurs. En réponse aux besoins sociétaux sur les énergies alternatives, le LETI a développé une forte activité de sur les composants de puissance, élément clé de la conversion d'énergie électrique utilisé dans de très nombreux domaines d'applications, comme le véhicule électrique. Le LETI se focalise une technologie en rupture à base de Nitrure de Gallium (High Electron Mobility Transistors) qui est très prometteuse par rapport aux composants de puissance actuellement sur le marché (fonctionnement à haute température, à des fréquences élevées, excellente efficacité de conversion d'énergie…). Cependant, des améliorations technologiques sont nécessaires (diminution de la résistance à l'état passant, tenue en température jusqu'à 200°C, fiabilité...) pour que le composant GaN remplisse toutes ses attentes.Ces évolutions nécessiteront une diminution des dimensions critiques des composants. Elles impacteront fortement les contraintes des interconnexions métalliques (augmentation des densités de courant, augmentation des résistances des interconnexions…). Ces interconnexions devront donc évoluer vers une nouvelle technologie (en cuivre) à développer. Travail demandé :Ø Dans un premier temps, des simulations seront effectuées pour analyser l'impact du design sur les 'contraintes électriques' des interconnexions métalliques. L'objectif est de réduire la résistance à l'état passant du composant en optimisant le design (diminution de la distance Source-Drain). Différent designs d'interconnexions et de packaging seront étudiés afin de diminuer la résistance à l'état passant tout en limitant les contraintes sur les interconnexions. Ø Le futur composant devra également supporter des températures élevées (>200°C) et être compatible avec de nouvelles générations de packaging (flip chip). Une réflexion de fond sera menée afin de proposer différentes stratégies. Ø Une fois le cahier des charges des contraintes des interconnexions établi, des études technologiques seront réalisées pour mettre en place les premières structures d'interconnexion cuivre et les caractériser électriquement. Ce travail se poursuivra en thèse afin d'optimiser le design et la technologie de ces interconnexions avancées, les adapter au techniques de packaging choisies et améliorer leur fiabilité en étudiant leurs modes de défaillance.

Interconnexion de micro-câbles pour microsystèmes dédiés aux objets communicants (textiles intelligents, implants médicaux actifs, capteurs pour aéronautique)

DCOS/SCMS/LPI

Electronique - Electricité - Microélectronique

Grenoble

Région Rhône-Alpes (38)

6 mois

Ingénieur/Master

3356841

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : jcsouriau@cea.fr

Cadre de la collaboration et contexte :Au sein de CEA-Tech, la Direction de la recherche technologique du CEA, l'Institut Leti crée de l'innovation et la transfère à l'industrie ; il fait ainsi le lien entre la recherche fondamentale et la production de micro et nanotechnologies dans le but d'améliorer la qualité de vie de chacun. Fort d'un portefeuille de 2.800 brevets, le Leti façonne des solutions avancées pour améliorer la compétitivité de ses partenaires industriels: grands groupes, PME ou startups.Le sujet de stage s'inscrit dans le cadre des développements du CEA-LETI sur les microsystèmes. Il concerne des applications où il y a nécessité d'interconnecter une puce silicium à plusieurs fils conducteurs. C'est le cas par exemple dans les textiles connectés ou les dispositifs médicaux. La demande croissante de fonctionnalités des microsystèmes entraîne une augmentation du nombre d'entrée/sortie électriques. De plus, le haut niveau d'intégration implique de trouver de nouvelles solutions qui tiennent compte des impératifs de topologie et des milieux spécifiques. Travail demandé :L'objectif du stage sera d'identifier des matières et des procédés permettant l'interconnexion électrique de fils sur des composants électroniques et de les tester sur un véhicule de test approprié. Le stage comportera les phases suivantes: 1/ une étude des solutions de connectiques existantes (fils mono et multi-brins). Différents matériaux pourront être évalués (Cu, Al, Pt, Inox, laiton…). Pour cela, le stagiaire pourra s'appuyer sur l'expertise interne du LETI. 2/ L'indentification des matières (finition des plots et type de fils) et procédés d'interconnexion (laser, soudure électrique, thermosonique, etc…). Des opportunités d'innovation pourront être considérées. 3/ La fabrication d'un véhicule de test dans les salles blanches silicium du LETI. 4/ la définition d'un protocole d'évaluation des interconnexions et caractérisation sur le véhicule de test.A l'issue du stage, l'étudiant devra être en mesure de faire un comparatif des solutions étudiées et de tirer un bilan des avantages et des inconvénients compte tenu des applications visées.

Design et intégration de transistors à nanofil de silicium pour les applications de détection chimique et biologique à forte sensibilité

DCOS/SCME/LICL

Sciences du vivant - Biotechnologie

Grenoble

Région Rhône-Alpes (38)

6 mois

Ingénieur/Master

3356833

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : sylvain.barraud@cea.fr

L'essor des nanotechnologies permet d'ouvrir de nouvelles perspectives pour la réalisation de capteurs miniatures, très sensibles et sélectifs pour la détection de PH (chimique) ou de biomolécules. Les recherches menées autours de ces capteurs innovants présentent aujourd'hui de nombreuses applications : diagnostiquer des maladies de manière non invasive, le séquençage ADN, ou encore la détection de toxines d'agent biologiques. Si la détection d'une reconnaissance entre deux biomolécules peut être basée sur une transduction optique ou mécanique, les progrès de la nanoélectronique en ce qui concerne la miniaturisation et l'intégration des dispositifs orientent depuis plusieurs années les recherches vers une détection électrique. Aujourd'hui, l'utilisation des capteurs à effet de champ (FETs) suscite l'intérêt croissant de la communauté scientifique pour la détection de biomolécules ou le changement de PH d'un électrolyte. En effet, des études récentes, menées sur l'utilisation de nanofils de silicium fonctionnalisés ont permis de mettre en évidence une excellente capacité à détecter immédiatement, et de façon sélective des espèces chimiques et biologiques. Les nanofils de silicium présentent l'avantage d'offrir un rapport surface/volume élevé, les rendant particulièrement sensibles aux effets de charges en surface, ce qui leur confère une grande sensibilité. Si de nombreux travaux de recherche sont aujourd'hui menés dans ce domaine, de nombreux défis restent encore à relever pour améliorer leur sensibilité, leur sélectivité et leur interfaçage avec une électronique permettant un meilleur traitement du signal.L'objectif principal du stage sera de proposer un dispositif sensible, rapide et compact permettant l'identification d'une espèce chimique ou biologique. Les critères de sensibilité et d'intégration seront donc les points à privilégier. Dans un premier temps, l'étudiant(e) devra appréhender le contexte des biocapteurs et comprendre les limites des technologies actuelles. Il(elle) devra alors justifier l'intérêt des capteurs à effet de champs et l'utilisation des nanofils de silicium. Après une étude bibliographique des performances obtenues par les capteurs à effet de champs et un état de l'art des techniques de fabrication des nanofils, l'étudiant(e) devra étudier puis proposer un design du composant permettant d'optimiser sa sensibilité (taille du nanofil, concentration electrolyte, effet des interfaces liquide/solide). Ce travail aboutira à une comparaison de ce nouveau composant avec d'autres dispositifs à l'étude (à base de graphène par exemple). Cette solution devra permettre d'augmenter sensiblement le rapport signal sur bruit afin de permettre la détection de faibles variations générées par la solution contenant les espèces organiques. Des solutions devront donc être proposées pour s'affranchir en partie du niveau de bruit généré lors du fonctionnement du composant électronique.Enfin l'étudiant(e) devra proposer une intégration permettant d'établir une chaine d'instrumentation complète (transduction, conditionnement, traitement du signal) pour la conception d'un capteur chimique/biologique à base de nanofil de silicium pouvant être caractérisé en milieu liquide.Ce stage se déroulera dans le cadre d'une collaboration étroite entre différents laboratoires du CEA afin d'offrir une large expertise dans le domaine de l'intégration technologique des nanofils de silicium, du packaging, de la micro-fluidique, et de la biologie.

Réalisation et étude d'électrodes 3D pour accumulateurs lithium-soufre

DEHT/SCGE/LGI

Chimie - Electrochimie

Grenoble

Région Rhône-Alpes (38)

6 mois

Ingénieur/Master

3356479

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : celine.barchasz@cea.fr;remi.vincent@cea.fr

Au sein du Département Electricité et Hydrogène pour le Transport du CEA/LITEN, vousrejoindrez le Laboratoire des Générateurs Innovants (LGI), en charge du développement dematériaux et des composants pour les nouvelles technologies d’accumulateurs au Lithium.Dans ce cadre, les travaux de stage porteront sur le développement et l’optimisationd’électrodes positives 3D de soufre pour accumulateur lithium/soufre (Li/S).La technologie Li/S est intensivement à l’étude, en raison notamment de sa densité d’énergiemassique théorique très attractive, de 300 à 600 Wh/kg. L’accumulateur Li/S constitue eneffet une alternative prometteuse aux systèmes lithium-ion actuels limités en termes deperformances : capacité de stockage massique dix fois supérieure, abondance, coût et nontoxicité du soufre. En revanche, ce système, bien qu’étudié de manière intensive depuisplusieurs années, présente toujours des limitations notables, majoritairement dues àl’électrode positive de soufre et à son mécanisme de décharge particulier(dissolution/précipitation de la matière active en cyclage).Des travaux préliminaires ont permis de démontrer l’intérêt de l’architecturation 3D del’électrode positive de soufre, via l’utilisation de supports carbonés poreux. En effet,l’utilisation d’un réseau conducteur 3D permet de stabiliser la morphologie de l’électrodepositive en cyclage, et de limiter le vieillissement du système en cyclage. De même, lastructure poreuse permet d’offrir un réservoir d’électrolyte à la matière active soufrée qui sedissout en cyclage.Ce stage se propose donc d’étudier différentes types d’électrodes positives 3D. Lamodification de ces électrodes ainsi que leur imprégnation sera étudiée, avec pour objectifd’améliorer les performances de l’accumulateur Li/S en termes de capacité de stockage et decyclabilité. Les électrodes positives 3D développées, modifiées et imprégnées seront ensuitetestées en pile bouton. Un prototype devra être réalisé à la fin du stage.

Etude des bleus de Prusse comme matériaux d'électrode pour les accumulateurs au lithium

DEHT/SCGE/LCGE

Chimie - Electrochimie

Grenoble

Région Rhône-Alpes (38)

6 mois

Ingénieur/Master

3356478

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : jean-frederic.martin@cea.fr

Le stockage de l'énergie est un domaine scientifique et technologique particulièrement actif en parallèle de la mise en œuvre des énergies renouvelables souvent intermittentes. Dans ce domaine, l'électrochimie faisant intervenir l'intercalation d'ions dans des matériaux solides a fait d'énormes avancées, spécialement à travers l'essor des accumulateurs au lithium. Aujourd'hui, ce secteur continue à se diversifier avec l'utilisation de matériaux (silicium, Li-rich, organique…) ou de systèmes (Li-S, Li-air, Na-ion…) innovants.Le sujet proposé par le LCGE (laboratoire de caractérisation des générateurs électrochimique) s'appuie sur l'électro-activité des bleus de Prusse vis-à-vis des cations. Récemment remis au goût du jour par différents papiers traitant des accumulateurs Na-ion, certains de ces matériaux peuvent également intercaler le lithium (lire J. Power Sources 79 (1999) 215 and Chem. Eur. J. (2014) 20, 12559) à des potentiels de 3V vs. Li0 avec des capacités proches de 140 mAh.g-1 sans optimisation avancée (jusqu'à 160mAh.g-1 pour le sodium avec des matériaux optimisés). Les avantages de tels matériaux sont le coût et l'intérêt écologique. Le stage vise à étudier le comportement électrochimique de ces matériaux vis à vis du lithium dans des électrolytes organiques typiques ou originaux. L'objectif est principalement de comprendre et d'améliorer la cyclabilité de ces ferrocyanures en expérimentant différents aspects du système : impact de la teneur en eau, traitements de la poudre, utilisation de sels ou solvants alternatifs... Le stagiaire mettra en œuvre les techniques électrochimiques spécifiques des accumulateurs (fabrication d'électrodes composites, cyclage, impédance…) ainsi que différentes caractérisations physico-chimiques (analyses thermiques…) ou structurales (diffraction des rayons X, microscopies…).

Réalisation d’un benchmarking sur l’apprentissage d’un système d’inférence floue appliqué à des données sismiques.

LIST/DM2I/LADIS

Mathématiques - Mathématiques appliquées

Saclay

Région parisienne (91)

6 mois

Ingénieur/Master

3355937

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : laurence.cornez@cea.fr

Le Commissariat à l'Energie Atomique (CEA) est un acteur européen majeur en matière de recherche, de développement et d'innovation. Cet organisme de recherche technologique intervient dans quatre grands domaines : l'énergie, les technologies pour l'information, la santé et la défense. Situé en île de France sud près du campus d'Orsay, le Laboratoire d'Intégration des Systèmes et des Technologies (LIST) vise les systèmes intelligents numériques. Dans cet institut, le LADIS (Laboratoire d'Analyse des Données et Intelligence des Systèmes) développe des solutions mathématiques et informatiques orientées pour l'utilisateur. Dans le cadre d'un travail effectué pour l'identification d'événements sismiques, nous avons mis en œuvre des systèmes experts flous. Ces systèmes sont capables de capitaliser de l'expertise humaine soit forme de règles « Si-Alors ». Dans le cas d'étude présent, l'expertise humaine n'est pas exprimée directement en langage naturel mais est « cachée » dans la labellisation des événements effectués par les experts humains. Les données utilisées pour la classification en 5 classes d'événements sismiques sont hétérogènes (date, magnitude, latitude, longitude et heure). Un premier modèle de classification a été proposé est fait appel à l'apprentissage de mélanges gaussiens. Nous aimerions comparer ce système existant à un système appris via les algorithmes ANFIS (en utilisant les composants de la toolbox Fuzzy Logic de Matlab) où les gaussiennes actuelles pourraient être remplacées par d'autres types de fonctions. Un autre logiciel FISPRO est aussi capable de réaliser de l'apprentissage, il sera aussi à comparer avec les deux autres systèmes. La comparaison portera non seulement sur les résultats en termes de bien classés mais aussi sur l'interprétation en langage naturel de la partition finale. Les travaux d'un précédent stage visant à la fusion de fonctions pourront être utilisés si nécessaire pour améliorer l'interprétabilité de la partition. Profil de candidature : bac+5 en ingénierie mathématiques, le candidat devra avoir de solides connaissances en mathématiques (avec une spécialisation en machine leraning ou logique floue), une connaissance de Matlab sera nécessaire pour utiliser la toolbox fuzzy logic. En fonction du temps restant et des résultats obtenus les travaux réalisés pourront être portés en C# afin de compléter le développement de notre progiciel ExpressIF.Informations complémentaires : durée du stage 6 mois (prévoir 2 mois de délai administratif auparavant), rémunération à partir de 700 euros en fonction du profil.

Ergonomie tactile des outils graphique d’analyse CIVA

DISC/LDI

Informatique - Informatique

Saclay

Région parisienne (91)

6 mois

Ingénieur/Master

3355925

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : serena.buat@cea.fr

Dans le cadre de ses activités sur la thématique du Contrôle Non Destructif (CND), le CEA LIST développe la plate-forme CIVA, logiciel de simulation dédié à la simulation du contrôle non destructif. Ce logiciel est une plateforme d'expertise pour le contrôle non destructif, composée de modules de simulation, d'imagerie et d'analyse, qui permettent de concevoir et d'optimiser les méthodes d'inspection et de prédire leurs performances dans des configurations de contrôle réalistes.Son système d'imagerie associé à des modules de traitement de signal et de traitement d'image permet l'interprétation et l'expertise des résultats expérimentaux et de simulation.L'imagerie CIVA, intégrée à travers différents logiciels dont certains tactiles, a besoin d'améliorer son interactivité utilisateur. L'objectif du stage est de développer une panoplie d'outils graphiques au sein de l'imagerie de CIVA. En offrant des outils plus ergonomiques et intuitifs, on souhaite faciliter l'analyse de données ultra-sonore par l'utilisateur. Une liste détaillée de ces outils sera fournie au début du stage par la maitrise d'ouvrage. Travail proposé :- Prendre connaissance du logiciel CIVA, de son architecture et des graphiques d'analyse existants.- Développement des nouveaux outils graphiques.- Intégration et tests IHM (souris et tactile).

IHM d'un code de simulation pour les thérapies par ultrasons

DISC/LDI

Informatique - Informatique

Saclay

Région parisienne (91)

6 mois

Ingénieur/Master

3355924

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : vincent.bergeaud@cea.fr

Localisé en région parisienne, sur le plateau de Saclay, le CEA LIST est un centre de recherche technologique sur les systèmes à logiciel prépondérant. En particulier, le département DISC du LIST développe la plate-forme CIVA (http://www-civa.cea.fr), logiciel de simulation des Contrôles Non Destructifs qui s'appuie sur les travaux de recherches menés au laboratoire en modélisation tant en élasticité, en électromagnétisme qu'en rayons X. Le département dispose d'une forte expérience sur la modélisation de la propagation des ultrasons. Dans le cadre d'un partenariat avec l'INSERM, il cherche à développer une nouvelle application permettant de mettre en œuvre des simulations dans le cadre d'applications médicales. Il s'agit de simuler l'échauffement des tissus dans le cadre des thérapies par ultrasons de type HIFU, utilisées notamment pour le traitement de certains cancers. L'objectif du stage est de développer une IHM pour prendre en compte les dernières évolutions des travaux de modélisation. La spécification de cette IHM sera faite en concertation avec les partenaires du CEA. L'IHM sera basée sur les outils existants dans la plateforme CIVA, basée sur Java.L'étudiant intégrera l'équipe de développement informatique du laboratoire et sera encadré par un ingénieur chercheur. Le stagiaire perçoit une gratification mensuelle brute dépendant de son établissement. Par ailleurs le stagiaire bénéficie des facilités de transport du CEA.

Wireless transmission of Tb/s data at millimeter wave frequencies for particule detectors at CERN Future Circular Colliders

DACLE/SCCI/LAIR

Electronique - Electricité - Hyperfréquences

Grenoble

Région Rhône-Alpes (38)

6 mois

Ingénieur/Master

3355898

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : cedric.dehos@cea.fr

De nombreuses expériences de physique fondamentale sont aujourd'hui limitées par la complexité de mise en œuvre de l'exportation de la grande quantité de données issues des capteurs physiques. On peut citer les expériences du grand collisionneur de particule du CERN à Genève. Celles-ci sont limitées par la quantité de données (jusqu'à 100 Tb/s) issues des dizaines de milliers de capteurs. Cette connexion, actuellement câblée, génère une masse et un encombrement gênant la mise en place des capteurs, d'où la nécessité de réduire cette partie par une exportation radiale sans fil des données de couche en couche jusqu'à l'extérieur de l'instrument. Les transmissions sans fil utilisant les bandes de fréquences millimétriques (30-300 GHz), avec des très petites antennes (en relation avec la longueur d'onde), sont une alternative intéressante pour l'export de ces données capteurs, car ces gammes de fréquence offrent de très larges bandes passantes. L'objectif de ce stage est d'abord de réfléchir au dimensionnement (forme d'onde, canal de propagation, bilan de liaison, traitement du signal, etc) d'un système de transmission à ces fréquences et pour cette application en milieu très contraint, et ensuite de proposer des architectures d'émission réception tirant partie des technologies CMOS/BICMOS avancées. Ce stage s'effectuera au CEA Grenoble en collaboration avec CEA Saclay, le CERN de Genève et Télecom Paristech. Si le temps le permet une phase d'expérimentation pourra avoir lieu au CERN, en utilisant les prototypes de transceiver à 60GHz du CEA.

Objets tangibles connectés pour la simulation d'onde sonore sur table interactive

LIST/DIASI/LISA

Electronique - Electricité - Electronique

Saclay

Région parisienne (91)

6 mois

Ingénieur/Master

3355884

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : sylvain.bouchigny@cea.fr

Le Laboratoire des Interfaces Sensorielles et Ambiantes (LISA) du CEA-LIST propose un stage de 6 mois dans le cadre du projet Tactileo (http://projet.tactileo.net/). Ce projet innovant vise à réunir les interfaces tactiles (tablettes, smartphones, tableaux numériques, tables interactives) d'une classe au sein d'un écosystème numérique et à opérer une rupture pédagogique autour de ces outils. Le sujet consiste à concevoir et fabriquer un ensemble d'objets tangibles équipés d'émetteurs/récepteurs acoustiques afin de les intégrer dans un environnement pédagogique interactif. Cet environnement est constitué principalement d’une table interactive capable d’une part de localiser les objets tangibles posés sur la table et d’autre part d’afficher des contenus multimédia et une simulation interactive de la transmission d’onde sonore. Ces objets devront pouvoir communiquer avec la table et, à termes, entre eux. Il s’agit donc techniquement d’objets connectés sans fils utilisés comme interface multimodale dans un environnement de simulation. Le profil recherché est celui d’un ingénieur ou master 2 (stage de fin d’étude) avec des compétences généralistes couvrant l’électrique et l’informatique de l’internet des objets : capteurs, traitement du signal, carte de prototypage (type Arduino par exemple).

Analyse ergonomique des Interactions tangibles sur table interactive dans l'enseignement de l'Optique en Collège

LIST/DIASI/LISA

Généraliste - Généraliste

Saclay

Région parisienne (91)

6 Mois

Master

3355883

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : christine.megard@cea.fr

Le Laboratoire des Interfaces Sensorielles et Ambiantes (LISA) du CEA-LIST propose un stage de 6 mois en Ergonomie dans le cadre du projet Tactileo (http://projet.tactileo.net/). Ce projet innovant vise à réunir les interfaces tactiles (tablettes, smartphones, tableaux numériques, tables interactives) d'une classe au sein d'un écosystème numérique et à opérer une rupture pédagogique autour de ces outils. Le LISA s'intéresse particulièrement aux interactions tactiles et tangibles sur tables interactives et à leur intérêt pour l'enseignement et l'apprentissage, notamment pour l'enseignement de l'optique en physique-chimie pour le collège. Une première version permet de manipuler des objets virtuels à l'aide d'objets réels en les déplaçant sur l'écran de la table interactive pour simuler une expérience en classe. Un groupe de travail a été chargé de concevoir le contenu pédagogique et les scénarios d'usage autour de cette table pour l'ensemble de la séquence d'optique en classe de 4°.Ces développements ont été testés par deux enseignants auprès d'une dizaine de classes de Quatrième. Des enregistrements vidéo ont été réalisés afin de recueillir des données liées à l'usage des objets tangibles dans la classe. Ces enregistrements ont été complétés par des entretiens avec les enseignants et les élèves.Le stage porte sur l'analyse des données recueillies lors de ces expérimentations. L'analyse portera plus spécifiquement sur l'interaction des élèves avec les objets tangibles, l'impact de la manipulation de ces objets sur l'activité et le discours des élèves, ainsi que sur l'interaction avec l'enseignant. L'analyse utilisera un outil interne développé par le CEA pour l'analyse des bandes sons et vidéo. Le candidat sera intégré à une équipe constituée d'ingénieurs et d'ergonomes. Nous recherchons un candidat ayant un profil d'ergonome/psychologue qui soit autonome et possédant une bonne méthodologie d'analyse.

Design d’objets tangibles sur table interactive pour l’enseignement

LIST/DIASI/LISA

Généraliste - Généraliste

Saclay

Région parisienne (91)

6 mois

Ingénieur/Master

3355880

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : christine.megard@cea.fr

Le Laboratoire des Interfaces Sensorielles et Ambiantes (LISA) du CEA-LIST propose un stage de 6 mois en Design sur la thématique des objets tangibles sur table interactive. Couvrant plusieurs projets (TACTILEO, TAGTICE, ErgoTact), le stage consiste a mener une reflexion sur le dessin et la conception de ces objets pour un usage dans le cadre de TP simulé et de “serious game”. Le LISA s'intéresse tout particulièrement aux interactions tactiles, tangibles et à leur intérêt pour l'enseignement, l'apprentissage et la prise en compte du handicap. Des travaux ont déjà été réalisés pour l’enseignement de l’optique en physique-chimie au collège. Une première version permet de manipuler des objets virtuels à l'aide d'objets réels en les déplaçant sur l'écran de la table interactive pour simuler une expérience en classe. Un groupe de travail a été chargé de concevoir le contenu pédagogique et les scénarios d’usage autour de cette table pour l’ensemble de la séquence d’optique en classe de 4°. A l’issu de ce groupe de travail un grand nombre d’objets tangibles ont été développés en lien avec l’application numérique de la table. Des retours d’expérience ont été recueillis sur l’usage de ces objets par deux enseignants auprès d’une dizaine de classes. Le stage porte dans un premier temps sur la re-conception des objets tangibles du projet TACTILEO en lien avec l’application numérique pour la version finale du projet en tenant compte des premiers retours en phase d’analyse, puis de placer cette étude dans la perspective des autres projets afin de définir un environnement “tangible” cohérent sur l’ensemble des activités d’enseignement. Le candidat sera intégré à une équipe constituée d'ingénieurs et d'ergonomes. Nous recherchons un candidat ayant un profil de designer et/ou conception de produit possédant des compétences en CAO 3D avec des logiciels équivalents à SolidWorks.

Évaluation des limites de la gravure humide pour la réalisation de connexions électriques micrométriques entre circuits intégrés.

DTSI/SSURF/LSJ

Chimie - Chimie-physique

Grenoble

Région Rhône-Alpes (38)

4 à 6 mois

Ingénieur/Master

3355875

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : laurence.gabette@cea.fr

Cadre de la collaboration et contexte:Au sein de CEA-Tech, la Direction de la recherche technologique du CEA, l'Institut Leti crée de l'innovation et la transfère à l'industrie : il fait ainsi le lien entre la recherche fondamentale et la production de micro et nanotechnologies. Parmi ces technologies, la technologie 3D vise à intégrer des fonctionnalités diverses sur une même puce, ce qui conduit à développer des procédés permettant aux composants d'être superposer et donc de minimiser leur encombrement. Le stage s'intéresse particulièrement à un type d'interconnexion sous forme de piliers micrométriques à base de Cuivre nommés communément Copper pillars. Leur réalisation nécessite un procédé critique de gravure en solution. Diminuer le diamètre des pillars (<10µm) tout en augmentant leur densité, n'est possible que par une optimisation du procédé isotropique de gravure par voie humide . La réalisation des travaux fera appel aux équipements industriels disponibles sur la ligne pilote du LETI et travaillant sur substrat de Si de diamètre 300mm. Travail demandé:Les objectifs de ce stage sont (i) l'optimisation du couple gravure humide / assemblage technologique et (ii) l'identification des tailles minimales de Cu Pillars atteignables. Les premiers assemblages technologiques sur plaques d'études seront réalisés en avance de phase. Ils présenteront des variations sur la composition des Piliers (assemblage Cu, Ni, Au et/ou SnAg), la taille et la densité des motifs.Le stagiaire, après s'être familiarisé avec le processus de création des interconnections, sera formé sur l'équipement industriel de gravure humide, participera à la mise en place des expériences (réflexion sur chimies à utiliser, test de prétraitement avant gravure, paramètres de procédés pertinents…), gérera les gravures et les caractérisations associées (observation au microscope optique, au microscope électronique à balayage, mesures des hauteurs et des diamètres de pillars par interférométrie optique, mesures de résistivité, pesée…). Ce travail permettra de définir et quantifier les différents paramètres impactant la réalisation des Pillars, de tenter de définir des règles de dessin, et de réfléchir à des voies d'amélioration.

Imagerie ultrasonore en milieu dissipatif : application à la caractérisation d’une structure en polyéthylène haute densité

LIST/DISC/LIC

Mathématiques - Mathématiques appliquées

Saclay

Région parisienne (91)

6

Ingénieur/Master

3355870

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : sebastien.robert@cea.fr

Le Département Imagerie et Simulation pour le Contrôle (cf. www-list.cea.fr) est un acteur majeur de la recherche et du développement en Contrôle Non Destructif (CND). Les principaux axes de développement sont la modélisation des contrôles, le traitement et la reconstruction de données, et le développement de capteurs et de méthodes innovantes pour le contrôle par ultrasons, courants de Foucault et rayons X. Le DISC développe notamment la plate-forme de simulation CIVA (cf. www-civa.cea.fr et www.extende.com), outil d'expertise en CND qui est reconnu internationalement. Le sujet de stage porte sur le contrôle ultrasonore de matériaux en polyéthylène à haute densité. Ces matériaux sont caractérisés par une atténuation viscoélastique importante, et l'objectif est d'étudier des méthodes d'imagerie moins sensibles aux effets de cette atténuation. Les images seront issues d'acquisitions réalisées avec des capteurs multi-éléments (réseaux périodiques d'émetteurs et de récepteurs ultrasonores) associées à de nouveaux algorithmes de focalisation développés dans le cadre d'une thèse. Le stage comportera une première phase expérimentale durant laquelle des mesures seront faites sur des échantillons de différentes densités. Le travail consistera ensuite à étudier et proposer de nouveaux algorithmes en formation d'image et en traitement du signal pour limiter les effets de l'atténuation, et améliorer ainsi la caractérisation des matériaux. Le stagiaire disposera de nombreux moyens expérimentaux (capteurs divers, appareils d'acquisition multi-voies, hydrophones, bancs de contrôle…). Le post-traitement des données expérimentales sera réalisé avec Matlab, et le logiciel CIVA sera mis à disposition pour valider les résultats obtenus.Le candidat devra avoir de solides compétences en traitement du signal et de l'image (transformée de Fourier spatio-temporelle, transformée en ondelettes…), ainsi qu'en calcul matriciel (diagonalisa-tion de matrices, décomposition en valeurs singulières, transformée de Hadamard…). Ces travaux feront l'objet d'une poursuite en thèse au sein de notre département

Intégration de nanotubes de carbone pour le packaging thermique des applications mobiles

DCOS/SCME/LI3D

Mécanique - Thermique

Grenoble

Région Rhône-Alpes (38)

6mois

Ingénieur/Master

3355868

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : jean-philippe.colonna@cea.fr

Cadre du stage :Il est désormais clairement admis que le packaging présente un large potentiel d'innovation puisque au-delà de protéger un composant électronique, il assure des fonctions complémentaires comme des fonctions de capteurs, des fonctions optiques ou bien encore thermiques. Pour cette dernière fonction, les solutions classiques comme l'ajout d'un ventilateur ne peuvent s'appliquer aux technologies mobiles par manque d'espace. Il convient alors d'imaginer des solutions technologiques compactes intégrées et ce avec un constant objectif de bas coût. Dans le cadre de ce stage nous allons étudier l'intégration dans le package de couches passives jouant un rôle de conducteur et dissipateur thermique. Les matériaux utilisés seront à base carbone ou métallique : feuillet de graphite pour la conduction thermique dans le plan ou feuillet métallique (cuivre, alu), et nanotubes de carbone pour la conduction thermique verticale. Travail demandé :Le but de ce stage est de co-intégrer des nanotubes de carbone (NTCs) avec un feuillet de graphite ou métallique dans un package dit « thermique ». La principale difficulté technologique réside dans l'intégration des nanotubes de carbone. En effet, il existe déjà des feuillets de graphite ou métallique disponibles commercialement sous l'appellation « heatspreader ». L'intégration des NTCs peut être divisée en plusieurs étapes :1/ Croissance d'un réseau de nanotubes structuré: la structuration se fera en travaillant sur un catalyseur de croissance. 2/ Densification : cette étape permet d'améliorer les propriétés thermiques et mécaniques des NTCs et ainsi envisager leur intégration au niveau du package. En d'autres termes, il s'agit d'assurer le passage de l'échelle nanométrique à l'échelle micronique.3/ Enrobage et report : les NTCs ainsi structurés et densifiés seront ensuite enrobé par un polymère et reporté dans le package. Plusieurs applications de packaging seront étudiées selon le type de polymère (ex : colle ou résine de protection). 4/ Caractérisation : diverses méthodes de caractérisation thermique pourront être utilisées (caméra infrarouge, mesures de résistivité ou autres) ; certaines mesures nécessiteront l'utilisation d'échantillons de test spécifiques. Le stagiaire devra d'abord définir les expériences à réaliser et ensuite suivre la réalisation de ses échantillons en salle blanche au Liten pour les parties 1 et 2, puis au Leti pour la partie 3 enrobage et report. La caractérisation se fera principalement au Leti, au fur et à mesure des réalisations technologiques. Ce stage se fera en collaboration avec le laboratoire des Surfaces Nanostructurées du LITEN pour la partie NTCs et le laboratoire d'intégration 3D du LETI pour la partie packaging et caractérisation.

Modélisation atomistique des mécanismes moléculaires impliqués dans l’immunotoxicité des nanomatériaux carbonés.

LITEN/DTNM/SERE

Physique - Physique

Grenoble

Région Rhône-Alpes (38)

6 mois

Ingénieur/Master

3355867

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : natalio.mingo@cea.fr

Le stage proposé fait parti d'un projet collaboratif dont l'objectif est de déchiffrer les mécanismes moléculaires impliqués dans les réponses aiguës pouvant survenir lors d'une première infusion de nanoparticules chez les êtres humains. Le système du complément est un mécanisme de défense contre les éléments étrangers qui, mal contrôlé, peut déclencher des réactions aiguës, voire létales. Le C1q, protéine de reconnaissance de ce système, se fixe sur les nanotubes de carbone (NTC) multiparois. Néanmoins il n'y a pas d'activation d'une réponse aiguë dans ce cas, contrairement aux nanotubes dont la surface a été modifiée. Nous souhaitons pouvoir mieux comprendre les mécanismes moléculaires qui conditionnent l'activation du système du complément par ce système en étudiant différentes formes de NTC et nanodiamants (ND) dont les surfaces auront été modifiées. Pour mieux comprendre comment C1q peut interagir avec différentes nanoparticules, nous réaliserons des simulations de mécanique moléculaire de la fixation de gC1q sur des NTC et ND. Nous espérons explorer de cette manière les éléments structuraux qui gouvernent les différences d'interaction entre gC1q et certains NTC ou ND. Les différences d'énergie d'adsorption simulées seront corrélées aux résultats expérimentaux. Un modèle plus grossier à gros grain sera également développé afin de mieux comprendre les contraintes structurales permettant ou empêchant l'activation de C1 par des nanoparticules, ceci étant relié aux résultats des tests d'activation expérimentaux. Ce projet, à l'interface entre physique et biologie, est une collaboration entre l'Institut de Biologie Structurelle, qui nous apportera des données expérimentales, et le LITEN, qui accueillera le stagiaire pour ces activités de modélisation (http://www-liten.cea.fr/fr/activites_rd/mgt3.htm).

Développement de modulateurs optiques à faible consommation électrique sur silicium

DOPT/SCOOP/LCPC

Optique - Opto-électronique

Grenoble

Région Rhône-Alpes (38)

6 mois

Ingénieur/Master

3355859

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : segolene.olivier@cea.fr

Les interconnexions électriques deviennent de plus en plus limitantes pour l'augmentation de la densité d'intégration. La solution la plus prometteuse aujourd'hui est d'introduire des liens optiques dans les réseaux télécoms, les centres de données et les communications inter- et intra-puce pour assurer des connexions à très haut débit et à faible consommation électrique. Une interconnexion optique (ou lien optique) se compose d'un émetteur de lumière (un laser), d'un modulateur optique pour coder les informations à transmettre et d'un photodétecteur. Le CEA-Leti figure parmi les meilleures équipes au niveau mondial dans le domaine du guidage, de la modulation et de la photodétection de la lumière sur des puces silicium, technologiquement totalement compatibles avec les puces microélectroniques CMOS. Les modulateurs optiques sont l'un des composants les plus importants des liens optiques. Ils doivent présenter une forte efficacité de modulation, de faibles pertes d'insertion, un débit de données de 40-50 Gb/s, une faible tension compatible avec les circuits CMOS et une faible consommation électrique. Ce stage sera effectué dans le laboratoire de Photonique sur Silicium du CEA-Leti. L'objectif sera de participer au développement d'une nouvelle génération de modulateurs répondant à tous ces critères de performances. Le candidat prendra en charge une partie de la conception électro-optique et photonique du cœur du modulateur en utilisant les outils de simulation développés au laboratoire à partir des logiciels Lumerical et Silvaco. Il participera également à la caractérisation des premières réalisations technologiques sur les bancs de test automatisés du laboratoire.

Développement d'une méthode de calibration de l'instrumentation profilométrique des capteurs flexibles

LIST/DISC/LIC

Informatique - Informatique

Saclay

Région parisienne (91)

6 mois

Ingénieur/Master

3355856

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : thomas.desrez@cea.fr

Le département de Contrôle Non Destructif du CEA/LIST développe de nouvelles technologies (logiciel, capteur, méthode, instrumentation) afin d’améliorer les performances des Contrôles Non Destructif (CND). Les nouvelles problématiques industrielles mettent en jeu des géométries de plus en plus complexes qui nécessitent de mettre en oeuvre une instrumentation de plus en plus innovante. Dans ce cadre, le Laboratoire Instrumentation et Capteurs développe des algorithmes, des instruments et des capteurs innovants pour le contrôle non destructif (http://www-civa.cea.fr/). Les transducteurs multiéléments flexibles actuels intègrent une carte électronique, appelée profilomètre, permettant de mesurer une déformation afin de recalculer les paramètres d’excitation du capteur en temps réel. Le concept fonctionnel du profilomètre actuel est une série de couples diode/phototransistor mesurant l’altitude de plusieurs pistons sur des courses de l’ordre de 30mm. L’objet du stage consiste à développer une méthode permettant de calibrer le profilomètre. Pour cela, le stagiaire développera un logiciel supervisant le pilotage d’un banc motorisé, l’enregistrement des tensions des phototransistors du profilomètre et le traitement associé permettant de calibrer ce dernier. Le travail proposé se déroule en 3 temps :- Prise en main de l’instrumentation- Développement d’un logiciel synchronisant un banc motorisé et l’enregistrement de tensions- Étude, développement d’un algorithme de traitement Durant le stage, l’étudiant intégrera l’équipe de développement électronique du département et travaillera en liaison étroite avec les ingénieurs électronique et capteur. À l’issue, le stagiaire réalisera un démonstrateur préindustriel permettant de valider l’ensemble des développements. Pour mener à bien ce travail, l'étudiant devra posséder des connaissances en développement logiciel (langage JAVA). Le stagiaire percevra une gratification mensuelle brute et bénéficiera des facilités de transport du CEA.

Etude des procédés d’amincissement de substrats verre pour la réalisation de membranes

DTSI/SSURF

Matériaux - Sciences et technologie des matériaux

Grenoble

Région Rhône-Alpes (38)

4-6mois

Ingénieur/Master

3355854

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : laurence.baud@cea.fr

Les substrats verre sont utilisés en microélectronique comme plaque poignée lors de report de film mince par collage en intégration 3D, ou comme plaque capot lors de la mise en boitier. Pour développer de nouvelles technologies et notamment réaliser des membranes de verre, il apparait nécessaire de réaliser des étapes d'amincissement et polissage de ces substrats verre. Le cadre du stage concerne l'étude des techniques d'amincissement de plaques de verre par rectification et polissage. Par la suite, les procédés développés seront appliqués sur des plaques verre collées sur une poignée. Différentes techniques de collage pourront être testées, et on évaluera l'amincissement du verre dans chaque cas. Cela nous permettra de caractériser des couches fines de verre avec les moyens de caractérisation de la plateforme du LETI.

Développement de protocoles de mesures par méthode directe et indirecte pour la caractérisation de substances industrielles à l’état nanoparticulaire

SPNS/LR2N

Chimie - Chimie-physique

Grenoble

Région Rhône-Alpes (38)

6 mois

Ingénieur/Master

3355559

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : sebastien.artous@cea.fr

La Plateforme NanoSécurité (PNS http://www.minatec.org/recherche/rd-interventions-sur-terrain) du CEA (Commissariat à l'Energie Atomique et aux Energies Alternatives) réunit dans un bâtiment dédié tous les personnels et laboratoires de recherche et de services liés à la sécurité des nanomatériaux : R&D, mesure, caractérisation, expertise, intervention, formation, ainsi que l'Equipex Nano ID, capable de détecter et d'identifier les nanoparticules. Elle regroupe chercheurs et experts, dont le travail consiste à apporter un appui rapide et opérationnel aux chercheurs et aux partenaires utilisant les nanotechnologies, tout en maintenant au meilleur niveau ses connaissances et compétences dans le domaine de la nanosécurité. Dans le cadre d'un projet national visant à améliorer la faisabilité industrielle de la production des nanomatériaux par la mise à disposition des PME d'outils méthodologiques pour la caractérisation métrologique des nano-objets la PNS implantée sur le site du CEA Grenoble propose un stage ingénieur/Master 2 dont le sujet est : « Développement de protocoles de mesures par méthode directe et indirecte pour la caractérisation de substances industrielles à l'état nanoparticulaire ». Les méthodes indirectes de caractérisation de substances à l'état nanoparticulaire se basent sur une propriété de la substance (mobilité électrique, surface, optique…) pour délivrer une grandeur caractéristique. L'objectif est dans un premier temps d'établir un état de l'art sur ces techniques d'analyses appliquées aux substances industrielles les plus courantes. Dans un second temps l'objectif est de tester et de faire évoluer des protocoles de caractérisation développés grâce à des substances de référence en les éprouvant sur des substances industrielles. Principales tâches du stage- Améliorer ses connaissances dans la métrologie des nanoparticules et nano-objets,- Mise à jour d'un état de l'art- Construction du plan d'expériences- Développement et optimisation de protocoles expérimentaux- Mise en œuvre du protocole chez un industriel - Confrontation des résultats à des caractérisations par microscopie, MEB-EDX- Traitements statistiques- Traitements d'images

Recherche de marqueurs physiologiques du stress à partir de capteurs portés par la personne

DSIS/SCSE/LSCM

Electronique - Electricité - Théorie et traitement du signal

Grenoble

Région Rhône-Alpes (38)

4-6 mois

Ingénieur/Master

3355447

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : christelle.godin@cea.fr

Au sein du CEA-Leti, le LSCM (Laboratoire de Systèmes de Capteurs Multi-modaux) travaille en étroite collaboration avec le LPNC (Laboratoire de Psychologie et de Neuro-Cognition) et le Gipsa-Lab pour développer des outils permettant d'évaluer l'état émotionnel et le stress des personnes dans des situations de la vie réelle. Avec cet objectif, une campagne expérimentale a été entreprise cette année afin de collecter des données de différentes personnes dans des situations avec des niveaux et des natures de stress différents. Cette campagne doit se poursuivre à l'automne. A l'issue de cette campagne, nous disposerons d'une base de données permettant le développement d'algorithmes adaptés. L'objectif du stage sera de poursuivre et d'exploiter cette base de données afin de développer des algorithmes d'estimation du niveau de stress. On recherchera des solutions robustes aux différentes situations et généralisables à plusieurs utilisateurs avec un objectif de passer sur des applications de la vie réelle. Ainsi, les aspects pratiques d'implémentation algorithmique et de mesure en temps réel devront être pris en compte. En fonction des résultats obtenus, des campagnes expérimentales complémentaires pourront être réalisées par le stagiaire. Le stage comportera les travaux suivants :- étude bibliographique- prise en main des outils et des bases de données présents au laboratoire- expérimentations - analyse de données- développement d'algorithmes (extraction de caractéristiques, classification et estimation)- rédaction du rapport Le stagiaire devra posséder une formation d'ingénieur ou master en traitement de données, avoir des compétences en classification et reconnaissance des formes (machine learning). Une connaissance et/ou un intérêt pour la physiologie et la psychologie sont également recherchés.Un intérêt pour la poursuite des études en doctorat sera également apprécié.

Cosimulation de modèles qualitatifs de systèmes hybrides

DILS/LISE

Informatique - Informatique

Saclay

Région parisienne (91)

4 à 6 mois

Ingénieur/Master

3355446

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : Jean-Yves.PIERRON@cea.fr

Les systèmes complexes contiennent souvent des parties continues, et peuvent être modélisées par des automates hybrides. L'automate hybride est défini par un ensemble d'états et de variables discrètes et continues, sur lesquelles peuvent s'appliquer des transitions discrètes qui comprennent des gardes sur ces variables et des affectations. Pour les variables continues, des lois d'évolutions peuvent être décrites par des équations différentielles plus ou moins précises dans le cadre des différents formalismes possibles [TD03]. Les variables continues évoluent ainsi en suivant ces lois sur les états du système, qui sont temporisés (le temps s'écoule…). Entre les états du système le temps est supposé nul puisque le système réalise des affectations sur les variables qui sont instantanées.Pour simuler ce type de modèle, la simulation qualitative [TK02] qui est une alternative à la simulation numérique, est basée sur le principe de la discrétisation par partitionnement des domaines de variation des variables continues, en se basant sur l'évolution de ces variables (croissantes, décroissantes, ou constantes) donc sur les signes de leurs dérivées premières (positive, négative ou nulle). Ainsi on peut obtenir un arbre des comportements abstraits [RGLG03] qui permet de réaliser une couverture des états du système [GP14] . Cet arbre peut être utilisé en cosimulation pour valider d'autres systèmes en interaction avec le système hybride ainsi traité. En effet, la cosimulation fait généralement intervenir des simulateurs numériques dont les temps de calculs sont en général conséquents, et qui requièrent d'être paramétrés par des scénarios numériques, ce qui réduit l'exploration. Le simulation qualitative permet de s'affranchir de ces contraintes : temps de calculs réduits, exploration plus exhaustive.Dans le contexte de la cosimulation, FMI (Functional Mock-up Interface) est un standard qui fournit une interface pour le couplage de deux ou plusieurs modèles conçus dans différents outils de simulation et exportés sous forme de FMU (Functional Mock-up Unit). L'objectif du stage est de spécifier et implanter un outil pour exporter des FMUs à partir de modèles qualitatifs, dans le but de les intégrer dans une approche de co-simulation basée sur ce standard. Les développements réalisés durant le stage pour l'export de FMU incluent la génération d'un fichier XML (structure du modèle) et de code C (comportement du modèle) conformes à la spécification FMI et leur encapsulation dans une archive (.fmu). Les développements seront testés par l'intégration des FMUs exportées dans différents cas d'étude de co-simulation, en connectant les FMUs générées à d'autres FMUs, et en observant le comportement du système conçu dans l'environnement de co-simulation fourni par Moka (moteur d'exécution intégré au modeleur UML Papyrus). [GP14] Jean-Pierre GALLOIS et Jean-Yves PIERRON, INTERVAL, instanciation d'une plate-forme de validation pour les spécifications industrielles dans le cadre du projet CONNEXION, Génie Logiciel Hors-série « L'initiative Connexion : IDN et Contrôle-Commande »: 32-38, 2014.[RGLG03] Nicolas Rapin, Christophe Gaston, Arnault Lapitre, Jean-Pierre Gallois Behavioural Unfolding of Formal Specifications Based on Communicating extended automata ATVA 2003[TD03] Travé-Massuyès Louise, Dague Philippe, Modèles et raisonnements qualitatifs ; TraitéIC2, série Systèmes automatisés, ISBN : 9782746207448, 2003.[TK02] Tiwari, A., and Khanna, G. (2002). Series of abstractions for hybrid automata. In Hybrid Systems: Computation and Control, LNCS 2289, 465-478, Springer.

Nouveaux mécanismes de commutation pour transistors GaN

DSIS/SCSE/L2EP

Electronique - Electricité - Electronique analogique

Grenoble

Région Rhône-Alpes (38)

6 mois

Ingénieur/Master

3355392

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : othman.ladhari@cea.fr

L'objectif du stage est de concevoir et mettre en œuvre de nouveaux mécanismes de commutation pour transistors GaN bidirectionnels. Ces mécanismes seront ensuite intégrés au sein d'une structure de puissance à haut rendement. Les différentes phases du projet :-Etude bibliographique sur les composants GaN et les structures d'électronique de puissance à commutation douce-Conception d'un circuit de commutation (comprenant le driver) au regard des mécanismes de commutation souhaités-Mise en œuvre du circuit avec les composants GaN bidirectionnels au sein d'une structure d'électronique de puissance Des compétences solides en électronique analogique, en électronique de puissance, ainsi qu'une bonne connaissance des composants de type transistor sont requises pour mener à bien ce projet. Des notions en physique du semi-conducteurs sont également souhaitables.Nous recherchons un étudiant(e) curieux(se) et motivé(e). Cadre du stage :Laboratoire du CEA (Commissariat à l'Énergie Atomique), le LETI (Laboratoire d'Électronique et de Technologie de l'Information) est aujourd'hui l'un des plus importants laboratoires de R&D en Europe dans le domaine de l'électronique, de la micro-électronique et plus généralement des micro-technologies. Le LETI s'est développé autour de deux activités principales : les futures technologies pour l'industrie des semi-conducteurs, et la conception de systèmes électroniques avancés. Il a pour vocation d'aider les entreprises industrielles à accroître leur compétitivité à travers l'innovation technique et le transfert de son savoir-faire technologique. Le stage se déroulera au sein du LETI, dans le Laboratoire d'Électronique avancée et d'Électronique pour la Puissance (DSIS/SCSE/L2EP ). Le L2EP est formé d'une équipe commune LETI/LITEN et développe des solutions innovantes pour l'interface et la gestion d'énergie dans les systèmes et microsystèmes. Le candidat bénéficiera d'une intégration au sein de ces équipes comprenant permanents, stagiaires et thésards.

Etude des contacts électriques sur matériaux III-V (InP-like et AsGa-Like)

DOPT/STM/LPFE

Chimie - Génie des procédés

Grenoble

Région Rhône-Alpes (38)

3-4 mois

Ingénieur/Master

3355336

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : christophe.jany@cea.fr

Depuis quelques années, le département d'Optronique du LETI conduit des activités de RetD dans les technologies de fabrication des composants Optiques sur Silicium : Silicon-Photonics-Devices et Solar-Devices. Ces composants sont constitués de matériaux III-V reportés sur Matériau Silicium (type SOI/C-MOS), dont les fonctions ElectroOptiques commutent verticalement sur l'ensemble de ces empilements. Ces architectures 3D compactes permettent ainsi d'adresser des fonctions Optiques sur et dans le silicium, pour des applications principalement Telecom/Datacom. et Solaire, respectivement. Dans ce cadre de Fabrication, il convient d'assurer et de maîtriser l'étape de 'métallisation' des matériaux III-V, afin de disposer de contacts électriques performants sur ces dispositifs. Le stage se focalisera donc sur la maitrise des procédés technologiques permettant d'obtenir des contacts Ohmiques et peu résistifs sur les couches III-V de type N et P. L'ensemble des procédés à évaluer se fera à l'aide de véhicules de tests en Design TLM -III-V , qui seront fabriqués pour chaque campagne d'étude. Ces travaux se dérouleront en Salles Blanches. Le candidat sera formé à l'utilisation de multiples équipements pour réaliser ces dispositifs TLM : moyens de lithographie, Réacteur de dépôts Diélectriques et de gravures, bâtis de métallisation, paillasse de chimie... Microscope optique, MEB et profilomètre mécanique. Il caractérisera ensuite ces échantillons avec les différents outils disponibles au laboratoire : 'traceurs' électriques (I-V et CV). Ce stage s'adresse à un étudiant ayant de bonnes connaissances en physique des semi-conducteurs, aux procédés de fabrications en `salles blanches' . Le goût pour le travail expérimental sera une des clés pour le bon déroulement du stage. CONTACT Christophe JANY 04 38 78 93 52

Intégration de fonctions optiques non-linéaires sur silicium pour la métrologie et les applications datacom/télécom

DOPT/SCCOP/LCPC

Optique - Opto-électronique

Grenoble

Région Rhône-Alpes (38)

6 mois

Ingénieur/Master

3354925

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : corrado.sciancalepore@cea.fr

Intégration de fonctions optiques non-linéaires sur silicium pour la métrologie et les applications datacom/télécom Le département optronique du LETI (DOPT) est une référence internationale dans le domaine de l'optique et la photonique. Au sein du Laboratoire des Composants pour la Photonique sur CMOS (LCPC), nous travaillons en collaboration étroite avec des partenaires académiques et industriels de premier rang, français comme européens, à l'intégration de phénomènes optiques non-linéaires sur Silicium pour le développement d'horloges de fréquences ultra-stables et le traitement tout-optique de l'information. Au candidat sera donc offerte - pendant la durée du stage pouvant se poursuivre en thèse - une expérience à forte valeur ajoutée dans la R&D de prototypes innovants pour l'industrie. Le (la) candidat(e) sera également protagoniste dans les phases de conception, fabrication, et caractérisation des dispositifs pour les applications visées. En ce qui concerne le profil du candidat, nous recherchons un(e) étudiant(e) dans une grande école d’ingénieur et/ou master en physique/matière condensée, ainsi que dans les domaines de l'électronique et les télécommunications. Vous aurez pour missions :- Analyser l’état de l’art, études théoriques, modélisations et simulations, validations expérimentales- Participer à des travaux collaboratifs avec des laboratoires académiques ou des industriels avec - à court terme - une responsabilité d’études tout en étant suivi par votre encadrant. Anglais : Courant (très bon niveau). Des connaissances en télécommunications, ou la pratique d’un outil de simulation de systèmes photoniques/optiques seraient appréciées. En outre, une ou plusieurs expériences à l'international seront très appréciées en phase de sélection des candidats. Mots clés : Matériaux et applications, Optique et Photonique, Optique non-linéaire, Horloges de Fréquence, Traitement tout-optique de l'informationLaboratoire : LETI / DOPT Profil du Candidat : Master 2 (6 mois), Ecoles : Phelma, Ecole Centrale (Lyon/Paris), Campus Paris Saclay, INSA de Lyon, Politecnico di Torino/Milano. Contact: corrado.sciancalepore@cea.fr

Réduction des pertes non-radiatives et plasmoniques dans les Oleds "Top Emission"

DOPT/SCOOP/LCV

Matériaux - Matériaux

Grenoble

Région Rhône-Alpes (38)

6 mois

Ingénieur/Master

3354923

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : benoit.racine@cea.fr

Situé sur le campus Minatec à Grenoble, le laboratoire "Composants pour la Visualisation" conçoit et développe des micro-displays (LED, LCD, OLED) ainsi que les systèmes optiques de visualisation pour des applications en réalité virtuelle (casques, épiscopes, systèmes "look-around") et augmentée (lunettes informatives, viseurs tête-haute). Le stage proposé consiste à améliorer le rendement d'extraction lumineuses sur des oleds "top emission" sur lesquelles le laboratoire LCV est un acteur mondialement reconnu. Pour cela le candidat investiguera deux voies. Dans un premier temps, il s'agira d'optimiser les pertes dites non radiatives liées à l'absorption des matériaux, notamment diélectriques, ou à la présence de couches d'interfaces. A cette fin, le candidat procédera à des caractérisations optiques (elliposmétrie, goniométrie) et physiques (TEM, RSRX) sur des véhicules de tests comprenant les matériaux effectivement présents dans les Oleds. Des voies d'optimisation seront proposées tant au niveau de la définition de l'empilement qu'au niveau des conditions de dépôt en relation étroites avec nos experts technologues. Ces propositions donneront lieu à la réalisation d'Oleds qui seront testées par le candidat. Dans un second temps, le candidat s'intéressera aux couches métalliques présentes dans l'empilement. Des caractérisations fines des propriétés optiques de ces couches seront menées avec des méthodes de type SPR (Surface Plasmon Resonnance) afin de consolider les modèles. Sur la base de ces données, le candidat proposera là aussi des pistes d'optimisation dont il aura la responsabilité de la mise en ?uvre. Le stagiaire évoluera dans une équipe pluridisciplinaire (matériaux, optique, technologie, système) sur une problématique présentant de forts enjeux industriels . Au niveau des compétences requises, il devra posséder de solides bases en physique des matériaux (techniques de dépôts en couches minces et méthodes de caractérisation) ainsi que des notions en photonique. Il bénéficiera d'un encadrement à la fois par un expert en technologies Oleds et un spécialiste en photonique (modélisation et caractérisation).CONTACT : RACINE Benoit 04 38 78 31 49

Intégration de couches anti-rayures dans des architectures de passivation de dispositifs OLED

dopt/scoop/lcv

Physique - Physique des milieux ionisés et des plasmas

Grenoble

Région Rhône-Alpes (38)

6 mois

Ingénieur/Master

3354921

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : tony.maindron@cea.fr

Les dispositifs électroniques utilisant des semi-conducteurs organiques tels que les diodes électroluminescentes organiques (OLED) sont extrêmement sensibles à l'humidité et à l'oxygène et doivent être encapsulés par des dépôts d'encapsulation de haute qualité barrière à ces gaz. Il est donc primordial aujourd'hui de développer des couches minces d'encapsulation compatibles avec les dispositifs organiques fragiles. Pour des applications liées à la réalisation d'objets (luminaires, gadgets portatifs) composés d'éléments OLED, il est en outre impératif d'ajouter à la surface des dispositifs organiques une protection mécanique mince prévenant les risques de rayures lors des manipulations. Habituellement, un capot de verre collé est utilisé pour cette fonction. Or ces capots sont chers, longs à mettre en ?uvre, lourds et présentent un facteur de forme inadapté lorsque des objets « surfaciques » sont envisagés. L'objectif du stage proposé est de mettre en place l'intégration de couches anti-rayures dans des structures OLED de type top-émission, construites sur substrat silicium. On propose dans ce stage de qualifier des matériaux de type sol-gel mais également des films à laminer sur la surface de l'OLED. Une étude de leur stabilité chimique devra aussi être mise en ?uvre et des protocoles de caractérisation devront être implémentés selon des normes déjà existantes. Des tests de fiabilité des OLED intégrant les différentes solutions devront être réalisés. L'interface avec l'OLED sera considérée en priorité et une adaptation de l'encapsulation en couches minces barrières vis-à-vis des nouvelles couches dures devra être faite. A ce titre, un travail sur les couches d'encapsulation sera demandé afin notamment de simplifier l'encapsulation actuellement utilisée au CEA-LETI.CONTACT : MAINDRON Tony04 38 78 26 71

Caractérisation des performances d’un équipement thermique et définition des implications sur les propriétés matériau

DOPT/STM/LPFE

Matériaux - Matériaux

Grenoble

Région Rhône-Alpes (38)

>= 3 mois

Ingénieur/Master

3354920

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : clement.lobre@cea.fr

Le département optronique (DOPT) du LETI est un laboratoire de référence dans le domaine de l'imagerie infrarouge (IR) quantique de hautes performances. Nous travaillons en étroite collaboration avec Sofradir, leader mondial dans la production de plans focaux IR hautes performances. Dans ce cadre, le laboratoire des procédés front-end (LPFE) développe de nouveaux procédés technologiques, sur des semi-conducteurs II-VI et III-V, pour répondre aux besoins des futurs produits. Une des étapes fondamentales pour un grand nombre de procédés technologiques concerne le traitement thermique du matériau (activation de dopant, correction de défauts cristallins, …). Une compréhension fine de cette étape et de son impact sur le matériau traité est cruciale pour la réalisation de dispositifs à l'état de l'art. L'objectif de ce stage est de déterminer les possibilités thermiques d'un équipement de recuit sous pression de vapeur contrôlé : homogénéité, domaine de pressions et rampes maximales accessibles. L'équipement se trouve au c?ur du procédé de réalisation des composants micro-électronique du laboratoire. L'étudiant réalisera donc l'ensemble des essais thermiques nécessaires au projet dans un environnement salle blanche. La finalité du stage est de permettre le lien entre les performances thermiques de l'équipement et la zone de travail accessible dans le diagramme de phase du matériau traité.CONTACT : LOBRE Clément04 38 78 51 67

LED haute fréquence pour application LiFi

DOPT / SCOOP / LCE

Optique - Opto-électronique

Grenoble

Région Rhône-Alpes (38)

6 mois

Ingénieur/Master

3354918

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : alexandre.lagrange@cea.fr

Le LiFi est une application des LED pour l'éclairage en plein essor. En effet, la possibilité de moduler la lumière à des fréquences relativement élevées permet de transmettre des l'information par la lumière visible et par les nouveaux systèmes d'éclairage. Depuis 2013, au CEA-LETI nous avons mis en oeuvre des LED dans des luminaires avec des techniques de modulation issues des communications RF (radio fréquence) pour démontrer des communications optiques hauts débits ( 20 Mbps, portée 5m, 1000 lm). En 2014 et 2015 nous avons développé avec la société Luciom des modems LiFi portables et intégrables. Afin d'augmenter les performances de nos systèmes LiFi nous souhaitons réaliser une étude sur le packaging des LED dans le circuit électronique afin de d'augmenter les bandes passantes. En tenant compte des solutions de pilotage (driver de courant), il s'agira d'étudier les réponses fréquencielles de LEDs bleues. Les luminophores ne seront pas intégrées pour simplifier les interprétations. CONTACT LAGRANGE Alex04 38 78 91 35

Mise au point d'un démonstrateur de calculs interactifs de champs ultrasonores dans la plateforme CIVA.

DISC/LDI

Informatique - Informatique

Saclay

Région parisienne (91)

6 mois

Ingénieur/Master

3354677

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : gilles.rougeron@cea.fr

Localisé en région parisienne, sur le plateau de Saclay, le CEA LIST est un centre de recherche technologique sur les systèmes à logiciel prépondérant. En particulier, le département DISC du LIST développe la plate-forme CIVA (http://www-civa.cea.fr), logiciel de simulation des Contrôles Non Destructifs qui s'appuie sur les travaux de recherches menés au laboratoire en modélisation tant en élasticité, en électromagnétisme qu'en rayons X. Le département dispose, d'une part, de codes de simulations de champs ultrasonores rapides développés sur CPU et GPU dans le cadre d'une thèse, et d'autre part d'une version de la plateforme CIVA dédié au traitement de flux de données d'acquisition. Il s'agit dans le cadre de ce stage développer un démonstrateur de calcul interactif de champ permettant à l'utilisateur lors de la modification des paramètres de la configuration de voir le plus rapidement possible une image de champ simulée dans la vue 3D. Pour cela on procédera à l'intégration du code de calcul de champ rapide dans la plateforme. Le code de calcul étant actuellement un exécutable devra prendre la forme d'une librairie externe offrant à travers une API des services de mise à jour des paramètres de configuration et de récupération de données résultats. Etant donné la lourdeur potentielle des simulations, la stratégie mise en place au cours de la thèse a été d'effectuer un calcul progressif permettant de fournir le plus rapidement possible un premier résultat interprétable puis de l'enrichir régulièrement par passes successives. Le plateforme devra donc lors des modifications de paramètres notifier le code de calcul, ce qui provoquera un redémarrage de la simulation et l'affichage de résultats partiels jusqu'à la prochaine modification significative.L'étudiant intégrera l'équipe de développement informatique du laboratoire et sera encadré par un ingénieur chercheur. Le stagiaire perçoit une gratification mensuelle brute dépendant de son établissement. Par ailleurs le stagiaire bénéficie des facilités de transport du CEA.

Epitaxie van der Walls de GaN sur graphène pour applications LEDs

LETI/DOPT/STM/LMS

Matériaux - Sciences et technologie des matériaux

Grenoble

Région Rhône-Alpes (38)

6 mois

Ingénieur/Master

3354441

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : berangere.hyot@cea.fr

Un des obstacles majeurs pour la réalisation d'hérérostructures semiconductrices épitaxiales avancées est l'accord de maille entre le matériau épitaxié et le matériau substrat. Cette contrainte d'accord de maille peut cependant être significativement relâchée si la croissance épitaxiale se fait via des interactions van der Waals. Il est attendu que l'hétéro-interface liée par ce type d'interactions diminue de façon notable les contraintes dans les premières couches épitaxiées ; l'apparition des défauts structuraux est alors réduite. Les cristaux 2D type graphène ou MoS2 ne possédant pas de liaisons pendantes en surface sont les candidats idéaux pour ce type d'épitaxie. L'interposition d'une couche buffer d'un cristal 2D offre ainsi la possibilité d'envisager de nouvelles hétérostructures entre un matériau substrat et un matériau épitaxié présentant un fort désaccord de maille.L'objectif du stage est l'étude du système hybride graphène/GaN très attractif pour les applications LEDs. Le candidat s'attachera à identifier quelles sont les spécificités les plus pertinentes du graphène (taille de grains, rugosité…) permettant les premières phases d'épitaxie du GaN (nucléation). Différentes sources de graphène seront approvisionnées afin de réaliser cette étude (graphène crû sur différents métaux, graphène crû sur SiC…). Le candidat participera à la synthèse MOCVD du GaN et sera tout particulièrement impliqué dans la caractérisation des échantillons (caractérisation morphologique, structurale, surfacique...) et l'analyse des comportements observés. Contact: Bérangère Hyot, email: berangere.hyot@cea.fr, tel: +33 (0)4 38 78 98 70

Conception d'architectures de couplage optique intégrée en photonique sur silicium

DOPT/SCOOP/LCPC

Optique - Optique

Grenoble

Région Rhône-Alpes (38)

6

Ingénieur/Master

3354439

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : stephane.bernabe@cea.fr

La Photonique sur Silicium est une technologie en expansion permettant de réaliser des circuits optique de grande complexité sur silicium. Ces circuits, réalisés par des techniques issues de la microélectronique sur wafer 200 ou 300mm, peuvent être fabriqués de manière automatisée sur des lignes de production de composants semiconducteurs CMOS, en gros volume. Les applications visées vont des réseaux de télécommunications à fibres optiques aux ordinateurs HPC (High Performance Computeurs) en passant par les data centers. Un des points clés pour l'obtention de modules photoniques utilisant ces circuits est de maîtriser les techniques permettant de les connecter à une fibre optique de façon précise et fiable. Plusieurs technologies existent, pour la plupart limitées en terme de temps d'assemblage. Il est donc nécessaire de développer des approches plus efficaces, en utilisant des architectures optiques alternatives. Parmi elles, l'utilisation de systèmes à microlentilles réfractives ou diffractives, de guides d'ondes utilisant des matériaux autres que le silicium (nitrure, polymère) permettent d'imaginer des architectures plus robustes et facilitant l'assemblage du dispositif final. Le but du stage est d'évaluer ces différentes approches en modélisant le couplage de la lumière issue du circuit photonique vers une ou plusieurs fibres optiques monomodes. Pour ce faire l'étudiant disposer du logiciel Zemax (module Optique Physique) ainsi que de la suite RSoft permettant de simuler la propagation de faisceaux lumineux.

Mécanisme de plugin pour simulation numérique sur géométries CAO en Contrôle Non Destructif

DISC/LDI

Informatique - Informatique

Saclay

Région parisienne (91)

entre 4 et 6 mois

Ingénieur/Master

3354210

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : loic.sifferlen@cea.fr

Dans le cadre de ses activités sur la thématique du Contrôle Non Destructif (CND), le CEA LIST développe la plate-forme CIVA, logiciel de simulation dédié à la simulation du contrôle non destructif. Ce logiciel comprend de nombreux noyaux de simulation permettant de simuler des inspections menées avec les différentes techniques de CND étudiées au CEA LIST. Ces simulations peuvent être réalisées sur des géométries complexes, tenant compte de la variété des pièces industrielles inspectées. Dans le cadre de partenariats industriels, le CEA LIST a développé la possibilité d'intégrer à CIVA des noyaux de calculs externes, sous forme de plugins. Ces plugins sont des exécutables externes qui respectent un format de données d'entrée et de fichier résultat afin que l'IHM CIVA puisse éditer les paramètres et proposer des fonctionnalités d'analyse. Le sujet proposé ici consiste à étendre ce mécanisme de plugin à la mise en place de géométries 2D ou 3D, afin que de nouvelles études puissent proposer leurs propres géométries paramétriques. Le plugin externe sera donc un exécutable capable à partir d'un fichier XML de paramètres de fournir un fichier de CAO 3D ou de CAO 2D extrudée. Ce travail permettra d'utiliser des pièces CAO avec les variations paramétriques offertes par CIVA, ce qui est impossible avec les pièces CAO actuelles. Travail prévu :- Prise en main de l'architecture plugin de CIVA- Création du mécanisme plugin pièce- Création d'un plugin correspondant à une pièce industrielle- Validation sur une variation paramétrique

Model-based safety analysis based on standards.

DILS/LISE

Informatique - Génie logiciel

Saclay

Région parisienne (91)

6 mois

Ingénieur/Master

3353981

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : nataliya.yakymets@cea.fr

The LISE lab (Laboratory for Model Driven Engineering of Embedded Systems), which is part of CEA-List research laboratories in France (http://www-list.cea.fr/), is conducting core research in the application of model-driven engineering methods and tools to the development of complex cyber-physical systems including, notably, Papyrus [1], the UML modeling tool supported through the Eclipse Foundation, Sophia [2], the Papyrus extension for model-based safety analysis, Moka [3], the Papyrus extension for execution of UML models, and Papyrus extension for business process modeling BPMN.Modern cyber-physical systems must satisfy certain requirements including safety. Safety standards indicate the content and life-cycle of safety assessment related to different domains but the guidelines described in those standards can significantly benefit from tighter coupling with model-based environments. In this context, CEA has an opening for stage on the development of methods and algorithms for model-based safety analysis of automotive systems in Papyrus based on ISO26262. The scope of the stage includes several objectives:- Propose a method to perform safety analysis based on safety life-cycle recommended in ISO26262 suitable for representation with BPMN and simulation with Moka tool.- Using Sophia environment, develop a tool to implement the proposed method and provide an interactive guideline for safety analysis based on ISO26262.The candidate should have a strong background in computer science, as well as good Java programming skills. The knowledge of model-base engineering, safety concepts, BPMN, UML/SysML/fUML, Eclipse, Papyrus modeling platform would also be useful.References : [1] Papyrus web page, available at: http://www.eclipse.org/modeling/mdt/papyrus/[2] N. Yakymets, S. Dhouib, H. Jaber, A. Lanusse, “Model-Driven Safety Assessment of Robotic Systems,” 2013 IEEE/RSJ International Conference on Intelligent Robots and Systems, IROS'2013, November 3-7, Tokyo, Japan, 2013.[3] Formalizing Execution Semantics of UML Profiles with fUML Models. MODELS 2014. Tatibouet, J., Cuccuru, A., Gérard, S., & Terrier, F. (2014).

Intégration de couches anti-rayures dans des architectures de passivation de dispositifs OLED

dopt/scoop/lcv

Physique - Physique des milieux ionisés et des plasmas

Grenoble

Région Rhône-Alpes (38)

6 mois

Ingénieur/Master

3353537

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : tony.maindron@cea.fr

Les dispositifs électroniques utilisant des semi-conducteurs organiques tels que les diodes électroluminescentes organiques (OLED) sont extrêmement sensibles à l'humidité et à l'oxygène et doivent être encapsulés par des dépôts d'encapsulation de haute qualité barrière à ces gaz. Il est donc primordial aujourd'hui de développer des couches minces d'encapsulation compatibles avec les dispositifs organiques fragiles. Pour des applications liées à la réalisation d'objets (luminaires, gadgets portatifs) composés d'éléments OLED, il est en outre impératif d'ajouter à la surface des dispositifs organiques une protection mécanique mince prévenant les risques de rayures lors des manipulations. Habituellement, un capot de verre collé est utilisé pour cette fonction. Or ces capots sont chers, longs à mettre en ?uvre, lourds et présentent un facteur de forme inadapté lorsque des objets « surfaciques » sont envisagés. L'objectif du stage proposé est de mettre en place l'intégration de couches anti-rayures dans des structures OLED de type top-émission, construites sur substrat silicium. On propose dans ce stage de qualifier des matériaux de type sol-gel mais également des films à laminer sur la surface de l'OLED. Une étude de leur stabilité chimique devra aussi être mise en ?uvre et des protocoles de caractérisation devront être implémentés selon des normes déjà existantes. Des tests de fiabilité des OLED intégrant les différentes solutions devront être réalisés. L'interface avec l'OLED sera considérée en priorité et une adaptation de l'encapsulation en couches minces barrières vis-à-vis des nouvelles couches dures devra être faite. A ce titre, un travail sur les couches d'encapsulation sera demandé afin notamment de simplifier l'encapsulation actuellement utilisée au CEA-LETI.

Développement d'un démonstrateur à base de FPGA et micro-contrôleur pour réseau sans fil

DACLE/LFIC

Electronique - Electricité - Electronique embarquée

Saclay

Région parisienne (91)

6 mois

Ingénieur/Master

3352916

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : jean-marc.armani@cea.fr

Le Laboratoire de Fiabilisation et Intégration des Capteurs (LFIC) au CEA de Saclay étudie et réalise depuis plus de 20 ans des systèmes pouvant fonctionner en environnement hautement radioactif pour le nucléaire civil (centrales EDF, retraitement du combustible). Dans ce genre d'environnement, les circuits complexes tels que les FPGA, ne sont pas utilisés dans les zones où la radioactivité est élevée. Il n'existe en effet pas de composant bas coût capable de résister à ces ambiances. Le CEA a donc entrepris d'étudier la possibilité de "durcir" des composants FPGA standards, i.e. les rendre résistants aux radiations, par l'utilisation de principes de monitoring et de guérison des dégradations engendrées par les radiations. L'objectif de ce stage est de développer un démonstrateur permettant de mettre en ?uvre les principes de régénération et de monitoring de FPGA déjà étudiés par le laboratoire. Le principe de régénération retenu est le recuit thermique à haute température qui permet de guérir certaines dégradations. Le monitoring permet d'évaluer le degré de dégradation du FPGA lorsqu'il est irradié. Le travail proposé dans ce stage concerne plus précisément la programmation du FPGA cible et d'une carte µ-contôleur ARM Cortex M3 sur lequel tourne la pile protocole réseau sans fil. L'objectif est de définir les moniteurs les plus adaptés parmi ceux existants et d'interfacer le FPGA avec le µ-contrôleur pour faire remonter les information à travers le réseau sans fil. Ce travail comprend de la programmation en VHDL et en langage C. Une étude de carte pourra être envisagée pour le pilotage de la régénération.Le candidat stagiaire devra définir et implémenter dans le code VHDL et C le protocole d'échange entre le FPGA et le µ-contôleur. Il pourra par la suite étudier le schéma du dispositif permettant de piloter la puissance de chauffe. Les études se feront à partir de cartes FPGA et micro-contrôleur déjà existantes.

OPTIMISATION DE LA PRÉPARATION DE LAMES MINCES PAR FAISCEAU D'IONS POUR LA MESURE DE CONTRAINTES A L'ÉCHELLE NANOMÉTRIQUE

DTSI/SCMC

Matériaux - Matériaux

Grenoble

Région Rhône-Alpes (38)

1 an

Master Pro

3352717

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : nicolas.bernier@cea.fr

La mesure précise des contraintes à l'échelle nanométrique dans le microscope électronique en transmission (MET) est une nécessité pour relever les défis technologiques actuels du secteur de la microélectronique. Cette technique requiert cependant, sur la zone d'intérêt de l'échantillon, l'extraction d'une lame mince, d'épaisseur inférieure à 100nm, par pulvérisation ionique dans un microscope électronique à balayage (FIB-MEB). Les efforts déployés aujourd'hui se focalisent donc, pour les matériaux de nouvelle génération, sur l'optimisation de cette préparation dans le FIB-MEB afin d'obtenir la caractérisation la plus fiable et précise des contraintes et de la microstructure dans le MET.Les deux principales tâches affectées à l'étudiant seront: 1) Optimisation de la préparation de lames minces par FIB-MEB (conditions d'usinage, repérage des zones d'intérêt, épaisseur des lames, compréhension des contrastes observés en imagerie ionique...), 2) Observation conventionnelle par MET des lames minces (dimension et cristallinité des structures préparées, analyse de défauts...). Ces deux tâches seront appliquées sur deux problématiques matériaux de grande ampleur pour le LETI: les transistors à nanofils (stacked Gate-All-Around) du laboratoire LICL du DCOS et les structures InGaAs-GaAs épitaxiées sur Si du laboratoire LTM.Ce stage se déroulera sur la plateforme de nanocaractérisation (PFNC) du CEA Grenoble qui réunit sur 2200m2 une quarantaine d'équipements lourds de caractérisation au meilleur niveau international, opérés par 80 chercheurs et techniciens. La PFNC est un site unique en Europe qui donnera l'opportunité à l'étudiant d'être formé sur des équipements de haute-technologie, utilisés dans toutes les plus grandes entreprises de microélectronique telle que STMicroelectronics. Le savoir-faire et l'expérience acquis par l'étudiant lors de ce stage seront un atout majeur pour son intégration sur le marché du travail.

Mise en place d'un environnement pour caractérisation de circuit imageurs

DOPT/SLIR/LIV

Informatique - Informatique

Grenoble

Région Rhône-Alpes (38)

2/3 ans

Ingénieur/Master

3352324

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : sebastien-p.martin@cea.fr

Le contrat en alternance de professionnalistion se déroulera dans le Laboratoire Imagerie Visible du LETI qui mène divers développements autour de la thématique "imagerie visible"(pixel, filtre, imageur CMOS complet). Une activités importante du laboratoire est la caractérisation des composants issue des développements internes. Des moyens de caractérisation électro-optique ont été mis en place aux niveaux software (logiciel de séquençage sous LabView) et hardware (instrument du commerce et développement propre autour de FPGA et de cartes analogiques dédiées). Le stage s'inscrit dans un contexte de montée en charge de l'activité, tant au niveau des briques technologiques de bases qu'au niveau des imageurs, qui impose un durcissement et un enrichissement des outils mis en place à la création du laboratoire. Les missions confiées au stagiaires seront :- prise en main et rationalisation du logiciel de séquencement de test (correction des imperfections et amélioration de l'ergonomie),- sécurisation du flot de données au niveau du séquenceur,- développement d'algorithme de reconstruction d'image,- portage d'une partie des séquences de tests et de traitement de donnée sur FPGA (calcul de moyenne, écart type, reconstruction image, correction couleur...). A terme, l'ensemble permettra de réaliser des tests aussi bien sur mono-élément (test paramétrique) que sur

Détection proactive de configurations inadéquates de Papyrus.

LIST/DILS/LISE

Informatique - Informatique

Saclay

Région parisienne (91)

6 mois

Ingénieur/Master

3351743

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : mauricio.alferez@cea.fr

Contexte du sujet: Le sujet proposé s'inscrit dans le cadre de l'amélioration de l'outil open source Papyrus (http://www.eclipse.org/papyrus), composant de la plateforme Eclipse (http://www.eclipse.org/). Papyrus est un environnement de modélisation intégré pour éditer tout type de modèles basés sur la technologie GMF (Graphical Modeling Framework) et NatTable. L'outil supporte en natif le langage UML et les langages de modélisation qui étendent ce langage, comme SysML et MARTE. Papyrus propose des éditeurs de diagramme pour les langages de modélisation UML et SysML. L'outil offre également un support avancé aux profils UML, ce qui permet aux utilisateurs de définir leur propre langage spécifique au domaine (Domain Specific Language, DSL), basé sur le langage UML. La caractéristique principale de l'outil Papyrus pour ce dernier point est de fournir un ensemble de mécanismes de personnalisation de l'outil. Ces éléments permettent à l'utilisateur de définir ses propres perspectives, afin de rendre l'outil Papyrus semblable à un éditeur dédié.La personnalisation de l'outil offre de nombreuses options de configuration (ex. Types de tables, palettes personnalisées, options pour la génération de code, styles de visualisation) qui peuvent conduire à des comportements inattendus, ou erreurs d'exécution ou compilation. Donc, la personnalisation doit être accompagnée de messages de diagnostic qui sont essentiels pour les développeurs et utilisateurs de Papyrus. Dans de nombreux cas, les messages de diagnostic sont la seule source disponible pour comprendre une erreur ou découvrir la bonne configuration. Maintenant, les développeurs essaient souvent de corréler des messages de diagnostic aux portions de code source pour déduire les conditions qui probablement auraient pu conduire à l'erreur. Malheureusement ce travail est long et difficile car il est réalisé manuellement. Quand une erreur se produit, le système logiciel Papyrus doit fournir un message de diagnostic clair sur la cause du problème -ex. une option mal configurée et proposé une correction si possible.--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------Objectif:L'objectif de ce stage est de mettre en ?uvre une approche pour détecter pro-activement les configurations inadéquates et de fournir des diagnostics .Les tâches prévues sont: - Faire une taxonomie des options de configuration et leurs dépendances dans Papyrus utilisant Feature Diagrams (ex. Sequoia [1], FODA [2]).- Générer automatiquement des valeurs non valides pour les options modelées sur le Feature Diagram.- Examiner le fonctionnement du système en utilisant les valeurs générées.- Pour chaque test échoué du système, observer si Papyrus affiche ou non des messages de diagnostic, et si les des messages de diagnostic aident vraiment pour trouver l'option de configuration incorrecte.Note : L'outil Papyrus étant développé de manière agile, les travaux développés par le stagiaire sont susceptibles d'évoluer avant son arrivée au laboratoire.--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------Liens: - Lieu de travail: Centre d'intégration Nano-INNOV8 avenue de la Vauve91120 PALAISEAU- Laboratoire : LISE - LIST (http://www-list.cea.fr)- Tuteur: ALFEREZ SALINAS Edward Mauricio -------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------- References:[1] P. Tessier, S. Gerard, F. Terrier, and J. Geib. Using variation propagation for model-driven management of a system family. In J. H. Obbink and K. Pohl, editors, Software Product Lines, 9th International Conference, SPLC 2005, Rennes, France, September 26-29, 2005, Proceedings, volume 3714 of Lecture Notes in Computer Science, pages 222{233. Springer, 2005.[2] K. C. Kang, S. G. Cohen, J. A. Hess, W. E. Novak, and A. S. Peterson. Feature-oriented domain analysis (foda) feasibility study. Technical report, Carnegie-Mellon University Software Engineering Institute, November 1990.

Modélisation et simulation de comportements dysfonctionnes du système en utilisant machines à états.

DILS/LISE

Informatique - Génie logiciel

Saclay

Région parisienne (91)

6 mois

Ingénieur/Master

3351208

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : nataliya.yakymets@cea.fr

Le LISE (Laboratoire d'ingénierie dirigée par les modèles pour les systèmes embarqués), intégré à l'institut CEA LIST (http://www-list.cea.fr/), conduit des activités de recherche et développement sur l'application de méthodes et outils d'ingénierie dirigée par les modèles pour le développement des systèmes physiques. Cela inclue notamment Papyrus [1], l'outil de modélisation UML de la fondation Eclipse, Sophia [2], l'extension de Papyrus pour l'analyse de sûreté dirigée par les modèles, et Moka [3], l'extension de Papyrus pour l'exécution de modèles UML.Les systèmes cyber-physiques modernes doivent satisfaire un certain nombre d'exigences, et notamment des exigences de sûreté. La modélisation et l'analyse des comportements du système permettent d'identifier et d'éviter des dysfonctionnements, dès les premières phases de développement du système.Dans ce contexte, le CEA propose un stage sur le développement de méthodes et algorithmes pour la modélisation de comportements dysfonctionnels dans l'outil Papyrus, à l'aide de machines à états. Cela inclue les objectifs suivants :- Proposer une méthodologie pour spécifier les comportements dysfonctionnels du système en utilisant UML et SysML. Les modèles produits devront être simulable avec l'outil Moka.- Développer un outil pour implémenter la méthodologie proposée et simuler les comportements dysfonctionnels du système.Le candidat devra avoir un fort background en informatique, ainsi que des compétences solides en programmation Java. La maîtrise des concepts relatifs au MBSE (Model-Based Safety Engineering), UML/SysML/fUML, Eclipse, et la platforme de modélisation Papyrus seront un plus apprécié. References : [1] Papyrus web page, available at: http://www.eclipse.org/modeling/mdt/papyrus/[2] N. Yakymets, S. Dhouib, H. Jaber, A. Lanusse, “Model-Driven Safety Assessment of Robotic Systems,” 2013 IEEE/RSJ International Conference on Intelligent Robots and Systems, IROS'2013, November 3-7, Tokyo, Japan, 2013.[3] Formalizing Execution Semantics of UML Profiles with fUML Models. MODELS 2014. Tatibouet, J., Cuccuru, A., Gérard, S., & Terrier, F. (2014).

Optimisation de l'analyse de la sûreté des systèmes cyber-physiques

DILS/LISE

Informatique - Informatique

Saclay

Région parisienne (91)

6 mois

Ingénieur/Master

3350721

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : onder.gurcan@cea.fr

Contexte:- Ingénierie dirigée par les modèles (IDM) pour les systèmes cyber-physiques (SCP).- Environnement de développement des systèmes à base des agents.- Les travaux s’appuieront sur des outils développés dans le laboratoire dont en particulier un outil de sûreté appelé Sofia, intégré avec le modeleur UML open source Papyrus (http://www.eclipse.org/papyrus). Systèmes cyber-physiques (SCP) sont des organisations complexes des systèmes attendus pour servir, l'aide et interagir avec les humains. Par conséquent SCP doit satisfaire à certaines exigences, notamment la qualité et la sécurité.L'objectif de ce stage est de réaliser l'adoption de techniques d'analyse de la sécurité et de l'auto-adaptation par des agents pour améliorer la qualité des SCP. Le stagiaire mettra en ?uvre une méthode qui se étend des modes de défaillance classique, Effets et de leur Criticité à développer l'auto-adaptable sécurité SCP. Il y a la possibilité de approfondir le sujet (ou un sujet dans le contexte) en thèse après le stage.

Stagiaire designer (H/F)

D-OIC/SCSO

Informatique - Infographie

Grenoble

Région Rhône-Alpes (38)

6 mois

Ingénieur/Master

3350438

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : roland.pas

La Direction des Offres d'Innovation et Communication (D-OIC) est une direction transverse de CEA-Tech. Sa mission générale est d'asseoir la réputation de la marque CEA-Tech et de packager et promouvoir l'offre du Pôle de la Direction de la Recherche Technologique (DRT) du CEA. Pour assurer sa mission, D-OIC est structurée en 3 pôles d'activités :- Le Service Communication Stratégique, qui assure la promotion de la marque au travers d'événements cibles et d'outils de communication adaptés. - Le Service Innovation Ouverte, chargé de mettre en ?uvre des méthodes de créativité et d'études approfondies d'usages et d'exploiter des initiatives d'innovations multi-partenaires ;- Le Service Contenu et Scénarisation de l'Offre (D-OIC/SCSO), qui sera l'unité d'hébergement du stagiaire et qui a pour mission :o de concevoir par le design et de scénariser les démonstrateurs et prototypes fonctionnels fiabilisés développés par les Instituts et ses partenaires, en mettant en avant le potentiel d'application des briques technologiques ;o de déployer une stratégie de valorisation de ces démonstrateurs, notamment au travers des showrooms fixes et mobiles de CEA-Tech ;o d'animer le réseau de Showrooms dans les différentes implantations de CEA-Tech.Pour ce faire, D-OIC/SCSO dispose des compétences avancées en design industriel, en ingénierie de prototype et en infographie pour réaliser (design, exposition, communication) des démonstrateurs scénarisés, en lien avec les experts des laboratoires et des partenaires industriels.D-OIC/SCSO bénéficie de la proximité des laboratoires technologiques des 3 instituts de la DRT (LETI, LIST, LITEN) et des derniers résultats de R&D accessibles dans les domaines des NTIC, des énergies nouvelles et renouvelables, robotique, logicielle, ou encore technologies pour la santé. L'action de D-OIC/SCSO s'inscrit au c?ur des grands enjeux de de CEA-Tech en matière d'innovation et de promotion des résultats de la recherche et de leur valorisation économique, à des fins de compétitivité et de création d'activités. Missions confiées au stagiaireNous cherchons un/une designer ayant des « atomes crochus » avec le monde des technologies et des sciences tout en ayant une approche centrée usage.Vous êtes créatif et très rigoureux, curieux, doté d'un bon relationnel avec des compétences en matière de prototypage et d'intégration matériaux. Vous serez amené à travailler sur :- Le développement de démonstrateurs technologiques pour le réseau des Showroom CEA-Tech. Ces démonstrateurs sont des installations, expériences, produits, interfaces qui présentent les capacités, performances et domaines d'application des technologies issus des laboratoires de recherche CEA-Tech.Les thématiques/sujets proposés seront :o électronique imprimée (objectif : produit fonctionnel)o stand de communication sur les nanotechnologieso prototype de produit dans le domaine de la santé (hardware et software)o étude de conception design pour une start-up, possiblement dans le domaine de la santé.- Des illustrations d'idées issues d'études usage et de séances de créativité (scribing, storyboarding…). - La rédaction des cahiers des charges pour des IHM de briques technologiques - la participation à la réalisation des divers événements de communication interne et externe (publication, rédaction dossier technique, brevet). Le stagiaire devra faire preuve d'autonomie et devra s'intégrer dans une équipe de recherche pluridisciplinaire.

Informatique pour la biomécanique expérimentale

DIASI/LIST/LSI

Informatique - Informatique

Saclay

Région parisienne (91)

6 mois

Ingénieur/Master

3350437

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : xavier.merlhiot@cea.fr

Dans le cadre d'une campagne expérimentale en biomécanique portant sur la caractérisation et la modélisation des doigts humains, nous proposons un stage à dominante numérique au sein du CEA de Saclay. L'ensemble des expériences de cette campagne sera réalisé sous IRM en imposant des sollicitations mécaniques à la pulpe des doigts dans le but de mieux caractériser le comportement de la pulpe lors de tâches de manipulation fines. L'IRM fournira des images volumiques dont l'exploitation passe par la reconstruction de certaines structures anatomiques : peau, os, ongle... Le stage consiste à développer un ensemble de méthode adapté à la nature de cette expérience permettant de remonter aux grandeurs physiques d'intérêt pour le mécanicien (déplacement des différentes structures, déformation de la peau, position de l'os...) en fonction des différents chargements mécaniques. Dans la seconde partie du stage, l'étudiant appliquera les outils et méthodes qu'il aura développés au traitement du corpus de résultats. La programmation du post-traitement nécessite des connaissances avant tout en informatique, et en traitement de l'image. L'étudiant devra faire preuve de rigueur et d'organisation.% pour réaliser les nombreux essais que comporte cette campagne. Profil recherché : Informatique, Traitement d'image, traitement du signal, étudiant rigoureux, sérieux, organisé \\ Un intérêt pour la biomécanique et le traitement d'images médicales sera apprécié Encadrants : Xavier Merlhiot, Jérémy Dallard

Contribution à la manipulation intuitive d'un cobot pour l'industrie

DIASI/LRI

Electronique - Electricité - Robotique

Saclay

Région parisienne (91)

6 mois

Ingénieur/Master

3350328

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : franck.geffard@cea.fr

Ces dernières années les recherches visant à faire collaborer des robots avec les hommes ont beaucoup progressé. Cependant une des difficultés majeures qui empêche encore l'utilisation massive de ces nouvelles techniques dans l'industrie pour l'exécution de tâches complexes, est le manque de solution satisfaisante permettant de communiquer efficacement/intuitivement et de façon robuste avec le robot. En tant qu'Institut de Recherche Technologique, le CEA-LIST, via le LRI (Laboratoire de Robotique Interactive), travaille depuis de nombreuses années sur la conception mécanique et la commande de ces nouvelles architectures mécatroniques devant assister l'homme dans des tâches industrielles plus ou moins complexes. Certains résultats sont déjà visibles et utilisés quotidiennement dans l'industrie (Cf. http://www.cea.fr/jeunes/mediatheque/phototheque/technologies_de_l_information/robotique/cobot). Ce stage s'intègre dans la continuité de ces travaux. L'objectif principal de stage est de participer au développement et à l'utilisation d'une nouvelle interface de pilotage intuitive d'un cobot. Pour ce faire le candidat devra sélectionner des capteurs et si besoin participer à la conception de l'électronique de traitement de ces capteurs. Dans cet objectif il devra également s'intéresser au moyen de communication entre cette interface et le système de commande du robot. Dans un second temps il est attendu du candidat qu'il initie la mise en place de l'architecture de commande d'un cobot devant utiliser cette technologie, et si possible valider ce résultat sur une première tâche. Ces travaux seront ensuite poursuivis dans le cadre d'une thèse.

Diagnostic hors ligne de pile à combustible PEMFC à partir des paramètres systèmes mesurés en ligne

LIST/DM2I/LADIS

Mathématiques - Mathématiques appliquées

Saclay

Région parisienne (91)

6 mois

Ingénieur/Master

3349254

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : frederic.suard@cea.fr

Résumé : L'objectif du stage consiste à analyser des données caractéristiques du fonctionnement de Pile à Combustible (PaC) pour la compréhension des défauts et du vieillissement.A partir de la base de données créée expérimentalement au CEA/LITEN à Grenoble, il s'agira de concevoir et mettre en œuvre des outils informatiques de traitement du signal et d'analyse statistique en respectant les conditions et les contraintes liées à l'application. Sujet : Dans le domaine du stockage/conversion de l'énergie électrique, les piles à combustible (PaC) basse température (PEMFC) présentent des avantages indéniables pour faire partie du mixte énergétique décarbonné. En particulier, l'intérêt des PaC pour les applications transports sont très fortes, que ce soit en termes de densité de puissance et d'énergie, et également de durée de vie par rapport aux batteries.Néanmoins, les conditions de fonctionnement de la pile (température, hygrométrie, courant, pression) et les conditions d'utilisation (arrêt/démarrage, pics de puissance, stand-by, puissance nominale) influent sur les conditions locales du cœur de pile et donc sur les dégradations réversibles et irréversibles,. Ainsi, les paramètres global du système (hygrométrie des gaz, température et courant, tensions des cellules, pression) nécessitent des mesures en permanence afin de diagnostiquer des dysfonctionnements possibles de la PaC et ainsi d'adapter la commande du système pour minimiser ces effets. L'objectif du stage consiste à proposer de nouvelles méthodes de diagnostic afin de pouvoir non seulement de détecter les défauts potentiels en temps réel, mais également de classer la nature des défauts détectés afin de faire parvenir au système de gestion embarqué la nature exacte du dysfonctionnement. Les méthodes envisagées dans le cadre de ces travaux sont fondées sur l'analyse statistique des signaux mesurés. La finalité des travaux revient donc à extraire, à partir de la base de données expérimentale, les variables et les paramètres pertinents intervenant dans l'apparition des défauts. L'approche est ici guidée par les données, et devra donc être la plus générique possible, mais en veillant à être interprétable par un expert du domaine qui pourra ainsi comprendre et valider les interprétations issues des approches statistiques. Planning estimé Les travaux se dérouleront en deux temps : 1) Prise en main des données expérimentales2) Application et développement d'outil d'analyseLa première partie permettra de se familiariser avec le domaine en appréhendant les jeux de données et les signaux à disposition afin de comprendre le fonctionnement du système et les phénomènes observés sous-jacents. Cette prise en main permettra d'effectuer dans un deuxième temps des analyses plus approfondies afin d'extraire des indicateurs quantifiant l'état du système à partir des observations.

Réalité virtuelle et nuage de points pour le Manufacturing

DIASI/LSI

Informatique - Informatique

Saclay

Région parisienne (91)

6 mois

Ingénieur/Master

3345623

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : claude.andriot@cea.fr

Au sein de la Direction de la Recherche Technologique du CEA, le LIST (Laboratoire d'Intégration des Systèmes et des Technologies qui regroupe environ 700 chercheurs) fait évoluer la technologie des systèmes complexes afin de soutenir les entreprises françaises et européennes dans leurs domaines d'activité. Les applications des technologies de Réalité Virtuelle sont nombreuses, en particulier dans le domaine du Manufacturing. Le stage proposé s'adresse à un élève ingénieur en robotique et informatique qui rejoindra l'équipe projet pour participer à la conception et à la mise au point d'un logiciel permettant d'interagir en Réalité Virtuelle avec un environnement industriel modélisé par nuage de points via un un système de type Kinect V2 afin de réaliser par exemple des études d'accessibilité ou d'ergonomie. Outre l'aspect développement informatique et robotique, ce stage est une opportunité d'aborder les usages de la réalité virtuelle pour des applications industrielles.

Développement d'un outil permettant de faire des tâches d'assemblage en réalité virtuelle

DIASI/LSI

Informatique - Réalité virtuelle

Saclay

Région parisienne (91)

6 mois

Ingénieur

3345620

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : claude.andriot@cea.fr

Contexte :Le Laboratoire de Simulation Interactive du CEA LIST travaille depuis plus de dix ans en partenariat avec des industriels du secteur automobile et aéronautique sur le développement d'algorithmes et de simulateurs de réalité virtuelle permettant d'adresser des problématiques d'assemblage. La capture du mouvement de l'opérateur et sa restitution fidèle au sein du simulateur est un élément central du démonstrateur. Les problématiques récentes soumises par les industriels nécessitent d'aller plus loin dans la réalisation de gamme d'assemblage en RV réalisé par des opérateurs. Descriptif du sujet :L'objectif du stage consiste à mettre au point un démonstrateur robuste pour la simulation interactive de gamme d'assemblage. Il faudra tout d'abord réaliser un état de l'art dans la domaine.Le travail consistera ensuite à réaliser un démonstrateur en partenariat avec nos partenaires industriels. Ce simulateur sera développé en se basant sur les outils développés au LSI et notamment la technologie XDETM (voir http://www.kalisteo.com/lsi/aucune/a-propos-de-xde). Profil du candidat :Ce stage nécessite de faire preuve d'une grande autonomie et d'être capable de jongler entre différents langages informatiques pour s'approprier les technologies nécessaires à la bonne réalisation du travail. Il est donc nécessaire d'avoir déjà mené à bien des projets informatiques, de préférence dans le domaine de la réalité virtuelle. Une connaissance des logiciels de CAO comme CATIA ou SW serait un plus.

Évaluation et amélioration d’un moteur de recherche sémantique

DIASI/LVIC

Sciences de la Terre - Géochimie

Saclay

Région parisienne (91)

4 à 6 mois

Ingénieur/Master

3340636

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : gael.de-chalendar@cea.fr

Dans le cadre du projet ANR Asfalda, le laboratoire LVIC du CEA LIST étend son moteur de recherche crosslingue AMOSE pour lui donner des capacités d'indexation et de recherche exploitant des informations sémantiques issues d'outils de Semantic Role Labeling. L'objectif premier du stage sera d'évaluer l'impact de l'intégration de la sémantique sur les résultats de recherche. Le second objectif sera d'améliorer le moteur de recherche au vu des premiers résultats d'évaluation. AMOSE est un moteur de recherche crosslingue. Il repose sur l'analyseur linguistique libre Lima [1] qui reconnaît les termes nominaux complexes (Multi Word Expressions ou MWE en anglais). Ces termes complexes repérés dans les documents et les requêtes sont utilisés pour grouper les documents résultats en classes d'équivalence en fonction des termes de la requête qu'ils contiennent. LIMA a récemment été enrichi d'un module effectuant de l'annotation en rôles sémantiques (Semantic Role Labeling) et nous sommes en train de modifier AMOSE pour indexer et utiliser dans la recherche les classes repérées et leurs rôles. Le travail du stagiaire consistera à évaluer la nouvelle version d'AMOSE sur les campagnes d'évaluation classiques (CLEF, TREC) dont le laboratoire possède les données et à rechercher quelles campagnes plus ciblées sur la recherche sémantique pourraient exister et mettre en ouvre AMOSE sur leurs données. Si une telle campagne a lieu durant le stage, le laboratoire y participera. Ces évaluations fourniront des informations permettant de mettre à jour des pistes d'amélioration. Le stagiaire les documentera et en mettra certaines en oeuvre. [1] https://github.com/aymara/lima/wiki

Réalisation d'une IHM pour un démonstrateur pour le diagnostic filaire embarqué

DACLE/LFSE

Informatique - Informatique

Saclay

Région parisienne (91)

6 mois

Ingénieur/Master

3339898

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : luca.incarbone@cea.fr

La présence de plus en plus massive des technologies dans les moyens de transport modernes implique la présence de réseaux de câbles complexes. Le vieillissement de ces câbles entraîne un risque important de défaillances liées à des défauts de connexions électriques. C'est pourquoi le CEA LIST travaille sur des solutions de diagnostic de câbles embarquées destinées à signaler ou même prédire en temps réel de telles défaillances. La méthode utilisée pour ce type de diagnostic est la réflectométrie basée sur l'injection de signaux électriques hautes fréquences. Cette méthode permet de localiser, dans un réseau, des défauts francs (court-circuit ou circuits-ouverts) ou non francs (vieillissement). Dans un réseau complexe, pour avoir une localisation univoque d'un défaut, plusieurs réflectomètres connectés à différents endroits sont nécessaires. L'objectif est de réaliser une interface graphique (IHM) capable de mettre en évidence de façon simple les résultats de localisation du défaut dans le câblage. Cette IHM s'exécutera sur une tablette Android et s'intégrera à un démonstrateur qui aura pour vocation d'être présenté à des industriels et des académiques. Le travail proposé ici consistera dans un premier temps à analyser le fonctionnement du démonstrateur, ensuite à proposer des scénarios pour la démonstration, et enfin à réaliser une IHM adaptée au problème pour l'environnement Android. Une approche de type réalité augmentée est envisageable pour rendre le démonstrateur plus agréable et interactif. Le candidat doit être dynamique et avoir des aptitudes pour le développement et l’innovation.La connaissance du VB.NET et de la programmation sur micro-contrôleur est un plus.

Outils de conversion CAO pour des capteurs industriels

DISC/LDI

Informatique - Informatique

Saclay

Région parisienne (91)

6 mois

Ingénieur/Master

3338449

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : thibaud.fortuna@cea.fr

Le Département Imagerie et Simulation pour le Contrôle développe la plate-forme CIVA (http://www-civa.cea.fr), logiciel dédié à la simulation du contrôle non destructif de pièces industrielles. La configuration d'une scène de contrôle nécessite d'intervenir sur un grand nombre de paramètres, permettant de définir les différents composants (capteurs, pièce, défauts). La géométrie de ces composants est modélisée sous deux formes : par une description B-Rep OpenCascade et par une description B-Rep adaptée au modèle de calcul. L'objectif du stage est de proposer une solution de conversion automatique entre ces deux descriptions, en s'appuyant sur une analyse de la description OpenCascade. Puis de mettre en application cette conversion en modélisant de nouveaux capteurs CAO. Travail proposé :Modélisation de capteurs CAO en utilisant une description B-Rep OpenCascade.Développement et intégration d'une solution de conversion entre les deux descriptions B-Rep, en s'appuyant sur une analyse fine de la description OpenCascade. Application de cette solution aux nouveaux capteurs modélisés.

Réalisation d'images tomographiques à l'aide d'un détecteur spectrométrique

DTBS/STD/LDET

- Physique

Grenoble

Région Rhône-Alpes (38)

3 mois

Technicien supérieur

103-DUT

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : murielle.jurdit@cea.fr

Le laboratoire LDET du LETI/DTBS (Département micro-Technologies pour la Biologie et la Santé) a conçu et développé au cours des dernières années un détecteur à rayons X spectral, aujourd'hui produit et commercialisé par la société MULTIX. Ce détecteur, capable de mesurer l'énergie des photons X incidents, apporte une information beaucoup plus précise sur l'objet inspecté et permet une distinction accrue entre les matériaux impossible à atteindre avec les détecteurs traditionnels. L'objectif du stage est de produire une série d'images sur des objets caractéristiques permettant d'illustrer et de valoriser les possibilités de cette nouvelle technologie de détection. Le stagiaire aura à prendre en main le banc de mesure tomographique (équivalent des scanners médicaux), à réaliser les acquisitions expérimentales et à effectuer les reconstructions et traitements permettant de visualiser l'objet en 3D à l'aide de logiciels existants. Les objets à analyser seront définis avec l'encadrant en fonction de leurs caractéristiques physiques et de leur représentativité. En fonction des résultats, le stagiaire pourra proposer de faire évoluer ces objets pour améliorer la pertinence des images obtenues. Le stagiaire rédigera un rapport en indiquant en particulier les conditions expérimentales, les évolutions apportées aux objets et la qualité des images obtenues en réponse aux objectifs visés.

Développement d'un banc de mesure de profil de dopage sous pointe à l'aide d'un LCR meter

DOPT/SLIR/LIV

- Mesures physiques

Grenoble

Région Rhône-Alpes (38)

3 mois

Technicien supérieur

102-DUT

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : nicolas.carriere@cea.fr

Il s'agit d'acquérir le profil de dopage d'une capacité oxyde ou d'une diode en silicium en utilisant un capacimètre programmable. Au moyen d'un testeur sous pointes, d'un PC et d'un capacimètre, le stagiaire devra développer un logiciel de pilotage sous Labview qui recueille la courbe C(V) dans le noir. L'échantillon est mesuré sur une plaque silicium, sous pointes. La capacité étant mesurée en déplétion profonde il sera nécessaire de maximiser la vitesse de mesure pour chaque point. Une interface conviviale devra être élaborée, pour l'échange des paramètres tels que surface, type de capacité, polarité, etc... Le calcul détermine l'épaisseur d'oxyde puis le profil par régression. Le stagiaire sera intégré dans une équipe de caractérisation de composants capteurs d'images, et les documents décrivant les calculs nécessaires seront fournis. Ce stage très tourné instrumentation permet de découvrir les aspects physique du composant, pilotage d'un banc, interface homme-machine. Une formation 'habilitation électrique' est prévue dans le cadre du stage. CONTACT : CARRIERE Nicolas 04 38 78 42 20

Création d'un outil de visualisation des chronogrammes imageurs CMOS

DOPT/SLIR/LIV

- Electronique numérique

Grenoble

Région Rhône-Alpes (38)

3 mois

Technicien

101-DUT

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : nicolas.billon.pierron@cea.fr

u sein du Département Optique et PhoTonique, le Laboratoire d'Imagerie Visible développe des activités de caractérisation électro-optique de circuits imageurs CMOS. Les imageurs sont pilotés par des systèmes numériques type FPGA qui permettent la génération d'alimentations et de signaux de synchronisations. L'objectif du stage est de mettre en place un outil de visualisation de ces signaux de synchronisations dans leur ensemble pour s'assurer du bon pilotage du circuit. Le candidat doivent avoir de bonnes connaissances du logiciel d'instrumentation Labview ainsi que des connaissances en langage VHDL et en circuits numériques. Ecoles envisagées: IUT 1 Grenoble - Mesure Physique IUT Annecy mesures physiques Marseille Rouen… CONTACT : BILLON-PIERRON Nicolas 04 38 78 33 99

Assistance en gestion de projet européen de recherche et développement

DSIS/SCSE

- Management de projet

Grenoble

Région Rhône-Alpes (38)

2-3 mois

100-DUT

Les candidatures doivent être adressées par email et sous forme d'un CV et d'une lettre de motivation détaillant les compétences à :
CEA Grenoble

17 rue des martyrs
38054 Grenoble
e-mail : bernard.stree@cea.fr

A l'aise en anglais, vous assister l'Ingénieur Projets Européens dans l'analyse des opportunités de financement au niveau européen par la réalisation de fiches synthétiques (objectifs, contenu du dossier de candidature, conditions, budget, taux de succès...) Vous réaliser l'inventaire et le classement des outils utilisés au sein du service pour le montage de projet et la gestion des projets européens. Vous assistez l'Ingénieur Projets Européens dans les montages de projet en préparation: préparation et organisation de conférences téléphoniques, suivi des informations et documents nécessaires des différents partenaires et relances éventuelles. Profil souhaité : en cours de formation Bac+2 ou Bac+3, de type Assistant(e) de direction, Assistant(e) de manager ou équivalent - Capacité de synthèse, Rigueur, Qualités rédactionnelles - Aisance relationnelle, Travail en équipe - Capacité d’adaptation, Résistance au stress - Très bonne connaissance des outils bureautiques

Voir toutes nos offres