Direction scientifique
Transfert de connaissances vers l'industrie

Les Post-Docs par thème

Défis technologiques >> Technologies pour la santé et l’environnement, dispositifs médicaux
4 proposition(s).

Voir toutes nos offres

Transmission de puissance sans fil pour micro-robots contrôlables à distance pour applications biomédicales

Département Systèmes (LETI)

Laboratoire Autonomie et Intégration des Capteurs

Electronique, physique appliquée, automatique

01-01-2021

PsD-DRT-21-0004

nicolas.garraud@cea.fr

Technologies pour la santé et l'environnement, dispositifs médicaux (.pdf)

Ce projet s'inscrit dans le cadre du développement de micro-robots contrôlables à distance pour la chirurgie non-invasive du futur. Un des principaux verrous technologiques limitant l'intégration de capteurs et actionneurs est le manque d'énergie embarquée disponible. Le projet consiste à développer une technologie de transmission de puissance sans fil tout en conservant le contrôle de la position spatiale du robot. La première étape consistera à démontrer la faisabilité de transmettre de fortes puissances tout en manipulant le robot dans les trois dimensions. Le système comprenant une plateforme de bobines magnétiques et le robot magnétique sera modélisé (modélisation analytique, simulation par éléments finis?) afin de déterminer les grandeurs d'influences et les limites de la technologie et les comparer à la littérature. Après dimensionnement, le système sera fabriqué et assemblé en intégrant la plateforme, le système de puissance, le système de commande et les interfaces graphiques pour aboutir à un premier démonstrateur avec un robot basique. La deuxième étape consistera à démontrer la faisabilité d'alimentation à distance de fonctions capteurs-actionneurs qui ont un intérêt pour les applications biomédicales. Différents capteurs et actionneurs seront alors intégrés avec leur électronique, et les fonctions seront démontrées dans un milieu représentatif. Le(la) post-doctorant(e) sera en charge de la réalisation technique du projet et sera source de propositions innovantes. Il (elle) pourra s'appuyer sur une équipe d'experts, ainsi que sur les électroniciens et mécatroniciens du laboratoire pour la réalisation du système. Il est attendu que le(la) post-doctorant(e) valorise ses travaux via des publications scientifiques, des dépôts de brevets et des participations à des conférences.

Télécharger l'offre (.zip)

Ingénieur-chercheur / Post-doctorant (H/F) traitement du signal, IA et logiciel pour une application prédiction et traitement épilepsie en boucle ferme par refroidissement localisée

Clinatec (LETI)

Clinatec (LETI)

Le/la candidat(e) devra être diplômé(e) d'un Doctorat en sciences avec de fortes connaissances en Machine learning, Deep learning, traitement du signal temps réel (grand flux de données)

01-03-2021

PsD-DRT-21-0023

napoleon.torres-martinez@cea.fr

Technologies pour la santé et l'environnement, dispositifs médicaux (.pdf)

Télécharger l'offre (.zip)

Mesure de nématiques cellulaires actifs par microscopie sans lentille

Département Microtechnologies pour la Biologie et la Santé (LETI)

Laboratoire Systèmes d'Imagerie pour le Vivant

PhD deep learning image processing microscopy

01-03-2020

PsD-DRT-20-0059

cedric.allier@cea.fr

Technologies pour la santé et l'environnement, dispositifs médicaux (.pdf)

Au CEA-Leti, nous avons validé une plateforme de vidéo-microscopie sans lentille vidéo en enregistrant des milliers d'heures de cultures cellulaires. Et nous avons développé différents algorithmes pour étudier les fonctions cellulaires majeures, à savoir l'adhésion, la motilité, la division cellulaire et la mort cellulaire. Le projet de recherche du post-doc est d'étendre l'analyse des ensembles de données produites par la microscopie vidéo sans lentille. Le post-doc assistera notre partenaire dans la conduite des expérimentations et développera les algorithmes nécessaires pour reconstruire les images de la culture cellulaire dans différentes conditions. En particulier, les algorithmes de reconstruction holographique devront être à même de quantifier sur des échantillons cellulaires la différence de chemin optique (c'est-à-dire l'indice de réfraction multiplié par l'épaisseur). Les algorithmes existants permettent de quantifier les cellules isolées. Ils seront développés et évalués pour quantifier la formation de l'empilement cellulaire dans les trois dimensions. Ces algorithmes n'auront aucune capacité de sectionnement en Z comme par exemple la microscopie confocale, seule l'épaisseur du chemin optique sera mesurée Nous recherchons des personnes ayant obtenu un doctorat en traitement d'images et / ou en deep learning avec des compétences dans le domaine de la microscopie appliquée à la biologie.

Télécharger l'offre (.zip)

Dosimètre à base de scintillateur plastique rapide pour la mesure en ligne des faisceaux en radiothérapie FLASH

Département Métrologie Instrumentation et Information (LIST)

Laboratoire Capteurs et Architectures Electroniques

doctorat mesure physique - instrumentation

01-12-2020

PsD-DRT-20-0127

dominique.tromson@cea.fr

Technologies pour la santé et l'environnement, dispositifs médicaux (.pdf)

Les nouvelles modalités de traitement du cancer ont pour but l'amélioration de la dose délivrée à la tumeur tout en épargnant au mieux les tissus sains. Différentes approches sont en cours de développement dont l'optimisation temporelle de la dose délivrée avec l'irradiation à très haut débit de dose (FLASH). Dans ce cas particulier, des études récentes ont montré que l'irradiation FLASH avec des électrons était aussi efficace que les traitements en faisceaux de photons pour la destruction des tumeurs tout en étant moins nocive pour les tissus sains. Pour ces faisceaux, les doses instantanées sont jusqu'à plusieurs ordres de grandeur supérieures à celles produites par les faisceaux conventionnels. Les dosimètres actifs usuels saturent dans ces conditions d'irradiation à très haut débit de dose par impulsion et, par conséquent, la dosimétrie en ligne du faisceau n'est pas possible. Nous proposons de développer un dosimètre dédié à la mesure des faisceaux en radiothérapie FLASH, basé sur un scintillateur plastique ultra-rapide couplé à un capteur photomultiplicateur en silicium (SiPM). La nouveauté du projet réside à la fois dans la composition chimique du scintillateur plastique, qui sera choisie pour son temps de réponse et son émission en longueur d'onde pour avoir une réponse adaptée aux caractéristiques impulsionnelles du faisceau, et dans le capteur final, avec la possibilité de coupler le scintillateur plastique à une matrice de SiPM miniaturisée. Le but final est de pouvoir accéder, avec une méthodologie fiable, à la dosimétrie et à la géométrie en ligne des faisceaux FLASH.

Télécharger l'offre (.zip)

Voir toutes nos offres